Review : coffet Star Wars tome 1 : Skywalker Passe à l'Attaque

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
Review : coffet Star Wars tome 1 : Skywalker Passe à l'Attaque

La critique de l'Absolute Star Wars publié chez Panini


Voici la review de Star Wars Tome 1, Skywalker Passe à l'Attaque, publié chez Panini. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.



Contenu : 

  • Skywalker Passe à l'Attaque (Star Wars 1 à 6), par Jason Aaron et John Cassaday
  • Le Dernier de ses Semblables (Star Wars 7) par Jason Aaron et Simone Bianchi
  • Epreuve de Force sur Nar Shaddaa (Star Wars 8 à 12) par Jason Aaron et Stuart Immonen
  • Vador Abattu (Darth Vader 13 à 15 et Star Wars 13 et 14), par Jason Aaron, Kieron Gillen, Mike Deodato Jr et Salvador Larroca
  • Prison Rebelle (Star Wars Annual 1 et Star Wars 16 à 19) par Jason Aaron, Kieron Gillen, Angel Unzueta et Leinil Francis Yu
  • Extrait du Journal du Vieux Ben Kenobi (Star Wars 15 et 20) par Jason Aaron et Mike Mayhew



Ça c'est un gros bouquin ! Grand format (33cm de hauteur), 700 pages, Une jaquette et un coffret carton... On peut dire que Panini a mis le paquet ! On a entre les mains non seulement un ouvrage incontournable, mais aussi un très bel objet de collection.

Parlons rapidement de l'esthétique de l'ensemble : le coffret carton est magnifique, avec une surimpression brillante sur fond noir mat d'une illustration de Stuart Immonen (la couverture de Star Wars #12). Cette illustration est reprise sur le quatrième de couverture de la jaquette, cette fois en surimpression mat sur fond brillant. L'autre face du coffret présente en filigrane une autre illustration d'Immonen (la couverture de Star Wars #8) tandis que la première de couverture de la jaquette est une magnifique variant-cover  d'Alex Ross pour Star Wars #1, une fois de plus avec une surimpression brillante sur fond mat. Bref, avant même d'ouvrir l'album, le mot "collector" nous vient à l'esprit. C'est beau, c'est beau !




Après le coffret Dark Vador, c'est donc la série-phare de l'ère Star Wars Marvel qui a droit à son format Absolute. On y découvre, dans l'ordre chronologique, les 3 premiers récits (sur 6) de la série Star Wars, scénarisée par Jason Aaron et dessinée par une armée de dessinateurs, ainsi que le cross-over Vador Abattu (dont le scénario est partagé avec Kieron Gillen), qui est également présent dans l'Absolute Dark Vador. Ainsi, qu'on lise l'un ou l'autre des ouvrages Absolute, il n'y a pas de rupture de continuité dans l'histoire.

Panini a d'ailleurs pris le parti intéressant de mettre les récits dans l'ordre chronologique de l'histoire, plutôt que dans celui de leur publication, en intégrant d'une part l'Annual 1 juste avant l'arc de la Prison Fantôme, ce qui permet de mieux comprendre ce dernier en introduisant d'abord l'histoire de son "méchant",  et également en sortant du récit principal les extraits du journal de Ben Kenobi pour les mettre à la fin de l'album. En effet ces souvenirs qui instauraient une "pause" entre 2 arcs cassaient le rythme de l'histoire globale. En les sortant, Panini rétablit une continuité et fait de cet absolute une seule grande histoire continue.

Euh... oui, parce que jusque-là, cette série présentait une vraie continuité, où les événements d'un arc avaient pour conséquence directe les événements de l'arc suivant (c'est plus tard que ça va se gâter, et que les arcs vont devenir un peu plus - un peu trop? - indépendants les uns des autres). Jason Aaron réussit à tenir le lecteur du début à la fin, avec une histoire faisant la part belle à l'action et respectant parfaitement, de mon point de vue, la personnalité des héros classiques juste après la Bataille de Yavin, tout en introduisant des personnages nouveaux, comme Sana, et en s'appropriant ceux créés par Gillen, comme Aphra et Krrsantan. 

Chaque dessinateur impose son style, ce qui ajoute une diversité graphique à l'unité scénaristique. On oscille entre l'excellence (avec Immonen, Deodato et surtout Mayhew) et le passable (Larroca), en passant par... l'étrange, avec le style très particulier de Yu. Evidemment ces commentaires ne sont pas du tout objectif et ne reflètent que mon goût personnel.


En conclusion : La première (et meilleure) moitié de la série principale de l'ère Panini Star Wars, réunie dans un ouvrage prestigieux et magnifique.




  • Avatar darkalain

    darkalain

    17382 Crédits

    Merci Hypertonyk; Je crois que tu as juste oublié de nous dire le prix...

    vendredi 07 décembre 2018 - 14:06 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    17382 Crédits

    Je l'ai acheté: 75 euros et 3,3 kilos. Pour le lire dans le lit, il faut prévoir un échafaudage…

    samedi 08 décembre 2018 - 10:03 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    22933 Crédits

    Je mets rarement le prix dans les reviews, mais il coûte 75€ prix éditeur.

    samedi 08 décembre 2018 - 15:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    17382 Crédits

    Ouip, mais comme je l'ai dit plus haut il faut aussi compter le poids: 3,3 Kg. Ce n'est pas pour les faibles!

    dimanche 09 décembre 2018 - 09:34 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide