Hyperpropulseur

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.

Un Hyperpropulseur, tout comme les propulseurs subluminiques, est destiné à la propulsion d’un vaisseau, mais il n’est utile que lors des déplacements dans l’Hyperespace, cette dimension alternative rendant les déplacements entre deux mondes distants si rapide. Le motivateur d’Hyperdrive ou noyau Hyperdrive est un ordinateur complexe qui contrôle les Hyperpropulseurs, simples propulseurs mais très puissant.


Une fois une trajectoire définie, le motivateur d ‘Hyperdrive d’un navire est enclenché. Relié à l’ordinateur de navigation et aux réacteurs, il déclenche la poussée nécessaire au saut de pénétration dans l’Hyperespace. Les moteurs sont en permanence ajustés pendant le voyage pour fournir la puissance nécessaire, ainsi que maintenir la trajectoire.

Les Hyperpropulseurs sont classé en fonction de leurs facteurs de multiplication hyperspatiale, c’est à dire e leurs capacités à se déplacer plus ou moins rapidement dans l’hyperespace, plus celui-ci est bas, plus il est performant. Une mesure de base temps/distance correspond à la classe 1, parcourir la même distance en deux fois plus de temps correspond à une classe 2, comme la plupart des vaisseaux civils. Certains vaisseaux modifiés atteignent une classe 0.5, alors très performant, comme le célèbre Faucon Millenium.

Arrivé à destination, l’Hyperdrive déclenche une brusque décélération qui ramène le vaisseau en espace normal. Un vaisseau ressort de l’hyperespace à la vitesse à laquelle il est entré. Tous les hyperdrives disposent d’un arrêt d’urgence, pour revenir à l’espace normal dés qu’un spectre de masse est détecté.
Des vaisseaux ont été spécialisés dans le but de générer des puits gravitationnels, simulant des spectres de masse et forçant les vaisseaux à revenir en espace réel, c’est le cas du Croiseur Interdicteur. Ce puit de gravité empêche également à l’hyperpropulseur de donner au vaisseau la poussé nécessaire à un nouveau saut, immobilisant le navire dans l’espace normale le temps d’un opération. Il en va de même par tous autres corps célestes assez important pour générer ces puits de gravité.

Les Hyperpropuleurs sont devenus, au même titre que les boucliers déflecteurs, des composants indispensables aux vaisseaux interstellaires. Bien que très sophistiqué, ils sont victimes de nombreux avaries, pouvant intervenir à n’importe quel moment.
C’est ainsi que la Nef Royal de Naboo fut privé de sa propulsion Hyperspaciale lorsqu’elle força le blocus de Naboo alors qu’elle devait rejoindre Coruscant de toute urgence. Une surcharge ayant mis or d’état le noyau Hyperdrive.
Il est également facile de priver un vaisseau du refuge qu’offre l’Hyperespace en cas de fuite, comme le démontra Dark Vador en débranchant l’hyperdrive du Faucon Millénium sur Bespin, laissant ainsi Luke, Leia et Lando à sa merci, le temps que ceux-ci réalisent qu’il avait été simplement débranché.

Quelques donnés sur les vaisseaux et leurs classes d’Hyperpropulseur :
Faucon Millénium : Classe 0.5
Croiseur Sénatorial de Naboo : Classe 0.7
Outrider : Classe 0.75
Yacht privé de Padmé : Classe 0.9
Firespray ( Slave I) : Classe 1
Wild Karrde : Classe 1
A, X et Y-wing : Classe 1
Chasseur Jedi Delta-7 : Classe 1
Navette de Classe Lambda : Classe 1
Croiseur Mon Calamari mc-80 : Classe 1
Nef Royal de Naboo : Classe 1.8
Aile-B : Classe 2
Destroyer classe Imperial : Classe 2
Croiseur SFS-418 Interdictor : Classe 2
Corvette Corellienne : Classe 2
Fregate Nébulon-B : Classe 2
Infiltrateur Sith : Classe 3
Etoile Noire II : Classe 3
Republic Cruiser : Classe 3.2
Tie avanced x-1 : Classe 4
Transport Galofree : Classe 4
Etoile Noire I : Classe 4

Chasseur Naboo N-1, Chasseur, Intercepteur et Bombardier Tie ne sont pas équipés d’Hyperspropulseur et nécessitent d’être déployer d’un plus gros navire ou d’une bases.

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide