Campagne du Grand Amiral Thrawn

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.

Comment Thrawn faillit vaincre la Nouvelle République...

I – La première bataille.

La Campagne de Thrawn pour tenter de rendre à l’Empire sa splendeur perdue en l’an 9 commença sur le Destroyer Stellaire Imperial II Chimaera. Le Chiss avait envoyé des éclaireurs dans le système d’Obroa-skai, pour prélever des données dans leur gigantesque bibliothèque…
Ceux ci, une fois leur mission accomplie, retournèrent à bord du Destroyer pour faire leur rapport, mais furent suivis par une petite flotte de la Nouvelle République :
4 Frégates d’assaut et 3 escadrons de X-Wing.
Le combat semblait perdu d’avance, le Chimaera étant seul avec ses troupes embarquées habituelles et un équipage inexpérimenté, mais le génie de Thrawn entre alors en action :
Il fit lever les boucliers déflecteurs, envoya 3 navettes Sentinelles, dont 1 fut détruite presque immédiatement. Il rappela alors les deux autres navettes, fit pivoter le Chimaera pour positionner le vaisseau à la perpendiculaire du vecteur des attaquants, superstructure pointée sur eux, positionna d’autres navettes sentinelles pour bloquer le passage et brouiller les communications une fois que la flotte ennemie s’engagerai dans le périmètre extérieur du Destroyer, puis largua ses 6 escadrons de Tie Fighter, leur ordonnant de s’éloigner du Chimaera pendant deux kilomètres et de se rabattre en formation ouverte. Une fois que les Tie virèrent pour se rabattre, il était trop tard pour les républicains : en effet, leur commandant était un Elom, ce que Thrawn, étudiant toutes les formes d’arts de la galaxie, avait compris en voyant de quelle façon la 1ere navette Sentinelle avait été détruite, et les Elomin étaient incapables d’affronter le profil d’attaque d’une classique Marg Sabl, tactique pourtant très connue.
Dés qu’ils repérèrent les Tie, les vaisseaux ennemis modifièrent leur vecteur, mais c’était totalement inutile… ils étaient encerclés. Le Chimaera passa en vitesse d’attaque et tout fut fini.

II – Préparatifs d’assaut.

Après cette bataille, il mit cap sur la planète Myrkr, largua deux navettes avec les hommes nécessaires à la capture d’Ysalamari, êtres repoussants la Force, puis après en avoir capturé suffisamment, grâce à l’aide de Talon Karrde, le Chimaera sauta en hyperespace en direction de Wayland, un monde secret de l’Empereur, dont il avait eu les coordonnées grâce au raid sur Obro-skai.
Sur Wayland, il trouva Joruus C’baoth, le clone fou d’un Jedi mort, au lieu du Gardien de l’Empereur, tué par C’baoth. Ce dernier tenta de le tuer grâce à sa foudre, mais Thrawn n’eu rien, ayant emmené des Ysalamari avec lui. Il conclut un pacte avec lui : en échange d’avoir a sa disposition le Mont Tantiss, où l’Empereur avait caché nombres de secrets à fort potentiel et de l’aide du Jedi fou, Thrawn devait lui ramener Luke Skywalker et Leïa Organa Solo, enceinte de deux jumeaux.
Il trouva dans l’entrepôt du Mont Tantiss un manteau bouclier, dissimulant à la vue et aux radars des objets, et des cylindres de clonages spaarti, bijoux technologiques pouvant cloner des êtres vivants.
Pour vérifier l’étendue des pouvoirs de C’baoth, mais aussi pour que les chantiers navals de Sluis Van, non loin de ces raids, regroupent le maximum de vaisseaux pour que leur future attaque en vaille vraiment la peine, Thrawn organisa trois raids sur trois systèmes, dont Bpfassh, tous en même temps, contrôlés par C’baoth. Le résultat fut époustouflant : en effet, les équipages, dans chaque catégorie, étaient plus efficaces de 40%. ce fut une victoire totale pour les trois raids, et Thrawn en conclu qu’il pouvait faire confiance a C’baoth de ce côté… la frappe d’intervention se retira alors et sauta en hyperespace, ne détruisant même pas tout ce qui pouvait l’être.
Peu après, Thrawn, pour mettre son plan à exécution, avait besoin de taupes minières, qu’il trouva sur Nkllon, nouvelle propriété de Lando Calrissian. Il envoya alors une force d’intervention les voler, dont l’équipage était toujours contrôlé par C’baoth, et la mission qui fut un succès total.

III – la Bataille de Sluis Van.

Thrawn décida alors d’enclencher la première phase de son plan de reconquête : l’assaut des chantiers navals de Sluis Van. Un vieux cargo lourd de classe A équipé d’un manteau bouclier dissimulant seulement ce qu’il transportait, interdisant toute communication mais aussi tout repérage s’avança seul vers les chantiers, réussit à passer les dispositifs de défense, et « explosa », libérant son chargement camouflé: une déferlante de Tie Fighter et 51 taupes minières, volée à Calrissian.
Le reste de la flotte, 5 destroyers, 12 croiseurs Strikes, 22 croiseurs Carrak et 30 escadrons de Tie Fighter, en profitèrent pour attaquer, avec un timing parfait. Leur plan était simple : les taupes, avec à leur bord 2 ou 3 commandos, se fixeraient sur la coque des vaisseaux ennemis dans les docks, feraient fondre leur coque avec le plasma des taupes, et prendraient possession des vaisseaux de l’intérieur, puis se rendraient à un point de ralliement. Ce plan, même avec seulement 3 commandos par vaisseaux capturés pouvaient très bien fonctionner, au vu de l’équipage très réduit des vaisseaux à capturer.
Mais malheureusement, Calrissian, qui était sur place, se souvenait des codes d’activations des taupes, dont la plupart étaient radio-commandées, et les fit donc démarrer. Le résultat fut catastrophique pour les Impériaux. En effet, les taupes s’étaient arrimées près des passerelles de commandement, et quand elle furent activées, elle avancèrent, traversant toute la structure, grillant les câblages et matériel nécessaire au pilotage des vaisseaux. Thrawn décida alors de battre en retraite…

IV – La Flotte Katana.

On retrouve les Impériaux dans un engagement important lors de la capture de la flotte Katana, une formidable force de combat de 200 cuirassés lourds perdue depuis un demi-siècle, à cause de ses systèmes asservis qui l’ont fait sauter en hyperespace au hasard…
Ayant appris par Mara Jade que Karrde connaissait l’emplacement de cette flotte, qu’il avait découvert des années avant par pur hasard, et qu’une autre personne connaissait aussi son emplacement, un dénommé Hoffner. N’ayant pas réussi faire parler Karrde, il s’adressa à Hoffner, qui lui révéla l’emplacement de la flotte sans problèmes.
Mais Luke Skywalker et sa bande réussirent à savoir à leur tour ou se trouvait les cuirassés, et décidèrent d’aller voir, avec le Rogue Squadron.
Après être montés à bord, une frégate d’escorte, le Quenfis, appartenant à Borsk Fey’lya apparu, pour tenter de nuire à Leïa Organa Solo, qui s’était placée en situation illégale, selon lui.
C’est alors, coupant court à toutes discutions, qu’un Destroyer Stellaire Impérial, le Judicator, commandé par le commandant Brandei. A bord du Katana, vaisseau amiral de la flotte du même nom, Skywalker et les autres rebelles tentèrent d’endommager le Destroyer en tirant une salve, endommageant le vaisseau Impérial.
Thrawn voulu intervenir personnellement avec le Chimaera pour aider Brandei, ce qui aurait sans doute signé l’arrêt de mort de nombreux rebelles, mais dû envoyer un autre Destroyer Stellaire, le Péremptoire, car il fut retenu par C’baoth.
Entre temps, Fey’lya avait tenté de fuir, abandonnant les Rogues et les autres à bord du Katana, mais son équipage s’était mutiné et avait rejoins la bataille. Puis intervint une flottille, 18 cargos et classe inférieure, commandée par Mara Jade, qui entrèrent eux aussi en action, contre les impériaux. Et encore après, pour couronner le tout, le Sénateur Garm Bel Iblis intervint avec 6 cuirassés lourds, qui étaient des cuirassés de la flotte Katana.
C’est à ce moment là que les rebelles se rendirent compte qu’il ne restait plus que 15 cuirassés, au lieu des deux cents prévus, et en déduirent que Thrawn les avait encore battu de vitesse, et déjà pris tous les cuirassés, ce qui se révéla juste.
Le Péremptoire arriva enfin, mais il fut vite mis hors de combat quand le Z-95 de Jade, qui s’éjecta juste a temps, s’écrasa dessus, embrasant le Destroyer. Brandei décida alors de sauter en hyperespace, laissant aux rebelles les quelques cuirassés restant.

V – La prise d’Ukio.

Selon Pellaeon, la campagne de Thrawn commença vraiment en orbite de la planète Ukio. En effet, ce fut un véritable coup de génie : il avait décidé de prendre la planète, protégée par un bouclier planétaire, sans dommages, ce qui été considéré comme impossible. Mais il savait que les Ukiens avaient une peur effroyable de l’impossible, et en tira profit.
Il envoya deux cargos remorquant deux cuirassés Katana, recouverts chacun d’un manteau bouclier, ce qui les rendait non détectable ni par les radars ni par les yeux. Les Ukiens laissèrent passer les deux cargos remorqueurs (ce qu’ils ne savaient pas) d’apparence anodine, puis remirent leur bouclier planétaire.
Thrawn, à bord du Chimaera et accompagné de 10 cuirassés Katana, leur lança alors un appel leur ordonnant de se rendre, ce qu’ils refusèrent évidemment. Le Chimaera tira alors une « double lance de feu vert » qui toucha la brume bleue du bouclier planétaire et l’énergie se dissipa dans l’espace, mais les cuirassés, largués par les cargos immédiatement en dessous du bouclier, soutenus par leur répulseurs, aux deux points touchés par la salve du Chimaera, tirèrent dans une synchronisation parfaite. Leur turbolasers tracèrent deux traits ardents qui percutèrent deux des principales bases de défense aérienne.
Les Ukiens, ignorants la présence des deux croiseurs masqués, ne virent que deux tirs dévastateurs du Chimaera traverser un bouclier réputé impénétrable. Pour les convaincre que cela n’était pas de la chance, il recommença avec succès, et ils se rendirent presque aussitôt. Ce timing parfait avait été rendu possible grâce aux talents de C’baoth, qui pouvait sentir où se trouvaient les croiseurs masqués, et synchroniser les tirs… mais malheureusement pour l’Empire, cette tactique ne marcherait pas avec des peuples moins craintifs de l’impossible.

VI – Menace sur Coruscant.

Après cette victoire totale, Thrawn décida d’attaquer Coruscant, la planète-capitale de la Nouvelle République. Il attaqua d’abord avec 8 Interdictors, bloquant toute entrée et sortie de la planète, puis 2 autres Interdictors et son escorte de 8 cuirassés Katana sortirent de l’hyperespace au centre de la formation des 8 Interdictors, et enfin 6 Destroyers Stellaires arrivèrent eux aussi peu après. En 1er lieu, les Impériaux détruisirent la station relais orbitale pour isoler Coruscant, puis les deux Interdictors intervenus en dernier manœuvrèrent de sorte à ce que leur cônes gravifique balayent une station orbitale. Puis, en se servant du champs gravifique d’hyperdrive des Interdictors, deux Victory sortirent de l’hyperespace avec précision et ouvrirent le feu sur la station avant de se replier pour échapper à la riposte tardive d’avisos corelliens de la station . Ils maîtrisaient largement la situation jusqu’à ce que Bel Iblis prenne la place de l’Amiral Drayson, complètement dépassé par la situation. Mais c’était sans compter le génie de Thrawn : en effet, celui ci avait fait équipé 22 astéroïdes de manteaux boucliers, qu’il entreposait dans les hangars de sa force d’attaque. Grâce aux rayons tracteurs de ses vaisseaux, ils les fit sortir des hangars pour qu’ils orbitent autour de Coruscant, et finissent par s’écraser dessus, ce qui obligèrent ses ennemis, qui avaient bien compris le stratagème, un des astéroïdes ayant percuté une frégate rebelles, et avaient calculé ses coordonnées, pour ensuite lui tirer dessus avec un canon ionique, ce qui désactiva le manteau. Le Chimaera le fit exploser à coup de turbolasers pour ne pas les laisser le capturer, puis la force Impériale se retira, laissant les astéroïdes finir le travail… mais ayant, en plus d’avoir tracté les astéroïdes, tiré à sec avec les rayons tracteurs, les rebelles pensaient qu’il n’y avait pas plus que 21 astéroïdes mais 287 moins celui détruit, nombre qu’ils ils avaient estimé en lisant avec leur senseur l’énergie dégagée par les rayons tracteurs impériaux.

VII – La Bataille Finale.

Cette bataille, qui aurait dû voir l’anéantissement total de la flotte de la Nouvelle République, et par conséquent la fin de celle ci, ne se passa pas du tout comme prévu. Elle avait pourtant commencée parfaitement pour les Impériaux :
Les Rebelles avaient essayés de leur faire croire qu’ils attaqueraient Tangrene, mais ce fut peine perdue devant le don de Thrawn pour deviner les tactiques adverses, et les Impériaux tendirent une embuscade sur Bilbringi, la véritable cible de la Nouvelle République. Ils firent sortir la flotte rebelle de l’hyperespace à une relative distance des chantiers de Bilbringi à l’aide d’Interdictors, et les forcèrent à se battre sur place, contre leur Destroyer Stellaires et leur cuirassés. Il y avait 4 forteresses Golan II défendant les chantiers, et Wedge Antilles avait calculé que si une était détruite, cela permettrai d’ouvrir les chantiers à une autre incursion de la Nouvelle République, et que si les Impériaux ne voulaient pas en sacrifier une, ils devraient déplacer une partie de leurs forces pour combler l’orifice et repousser les vaisseaux infiltrés. Un groupe de contrebandiers et deux frégates d’assaut rebelles s’occupèrent de cette mission, et les forces Impériales se séparèrent pour résister. Mais Thrawn, qui aurait pu renverser la situation, fut tué par son garde du corps Noghri, vengeant son peuple, et laissant le Capitaine Pellaeon seul au commandement : il fit battre en retraite sa flotte, sachant qu’il ne pourrait pas gagner cette bataille sans Thrawn.

Ainsi finit la glorieuse campagne de Thrawn, qui aurait pu restaurer l’Empire dans la galaxie…

  • Type: Batailles

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Castres Convention Show Game

13 oct. 2018 - 14 oct. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide