Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.

De tous les dirigeant d’Alderaan, Bail Prestor Organa fut le plus puissant. Cette influence s’étendit bien au-delà des limites de sa planète ou même de tout le système d’Alderaan. En effet, ses réalisations inspirée de la noblesse républicaine de jadis continuent d’affecter les événements à ce jour. Personnage à la grande force bénéfique, ses débuts dans la politique ne furent pas sans controverses.

C’est dans la plus influente des maisons royales d’Alderaan que naquit Bail Organa, soixante-huit ans avant la destruction de la première Etoile de la Mort. Unique héritier mâle de ses parents, il fut éduqué comme ses trois sœurs Celly, Rouge et Tia dans la plus pure et raffinée tradition du décorum et de l’étiquette. Pourtant, sans le savoir, deux ans avant sa naissance, le jeune garçon avait eut son titre de vice-roi remis en question. La planète connut en effet une crise du pouvoir, marquée par la rivalité insoluble entre les différentes maisons royales. Le problème prit une si mauvaise tournure que la République dut s’en mêler, et une force Jedi menée par Maître Jorus C’Baoth finit par résoudre le conflit et l’on remit au père de Bail son titre de vice-roi.

Mais en prenant de la bouteille, Bail Organa constata que certains hommes publics avaient encore des vertus civiques en tête, et parmi eux était Finis Valorum. Inspiré par cette exemple et partant de l’idée qu’il pourrait mieux servir encore au sénat, Bail abandonna sa place pour devenir représentant sénatorial du système, remettant le pouvoir royal à un régent, probablement son épouse la reine Breha. Sa force, sa sagesse, sa droiture ainsi que sa capacité à envisager un problème sous tous ces angles, furent des qualités qui manquaient cruellement au Sénat dans le déclin de la République. Allié très couru, il réussit à dominer les manœuvres mesquines et la corruption l’entourant.

Quand le sénateur Palpatine fut élu chancelier suprême, Organa crut bon de s’ériger en un de ses plus proches conseillers. Bien des années après des moments, en repensant à cet temps-là, Bail fut époustouflé et horrifié à la fois par les capacités de manipulation de Palpatine, même envers son entourage immédiat.

Bail fut souvent présenté comme le défenseur des plus faibles et démunis, ce que ses détracteurs qualifièrent de faiblesse. Cette qualité semblait en contradiction avec son attitude pragmatique dans les affaires galactiques, mais témoigna de son amour universel et inconditionnel. Il fut par exemple personnellement impliqué dans le Mouvement d’Aide aux Réfugiés ; comme beaucoup d’autres mondes dont Naboo, Alderaan accueillit de nombreux expatriés, victimes des batailles entre les Séparatistes et la République. Bail influa profondément sur cette décision. Sa femme, Celly Organa, Ministre de l’Education et dirigeante du Mouvement, et l’ancien Chancelier et ami de Bail, Finis Valorum, veillèrent activement aux besoins des réfugiés. Peu après que Bail ait rejoint le comité loyaliste de Palpatine, conçu pour faciliter les négociations avec les Séparatistes, Coruscant instaura de sévères restrictions sur l’immigration. Le sénateur s’étant toujours élevé contre les mesures limitant la liberté de circulation ne put que s’opposer à la taxation sur le transit exploitant des réfugiés déjà affligés. Cet arrêt sembla refléter la situation au Sénat où de nombreux délégués ignoraient les problèmes de la galaxie et préféraient remplir leurs coffres-forts.

Bail Organa soutint la campagne contre la création d’une armée républicaine, point de vue partagé par Amidala de Naboo et, semble-t-il, le Chancelier Suprême. Lorsque Palpatine avait crée son comité Loyaliste, il avait aussitôt pensé au sénateur Organa. Le Comité devait plancher sur les négociations avec le mouvement dirigé par le charismatique Comte Dooku. Les Loyalistes, dont certains étaient en faveur d’une armée, étaient unis uniquement par leur amour de la République et leur désire de la préserver. Bail n’appréciait pas certains membres, en particulier Orn Ree Taa de Ryloth, connu pour ses excès. Il s’opposa aussi fréquemment à Ask Aak, le parlementaire Gran qui soutenait avec acharnement la création d’une armée. Finalement, le vote sur l’enrôlement militaire perdit tout son sens. La découverte d’une armée de clones sur Kamino et la formation d’une confédération clairement dangereuse sur Géonosis créa le besoin pour une force militarisée, et les moyens de l’obtenir. Le sénateur Ask Aak crut le débat clôturé, mais Organa souligna que cela ne s’avérait pas. Le Sénat devrait encore voter sur l’adoption de l’armée et Bail savait que cela prendrait un temps considérable dont ils ne disposaient pas.

Le vote pour la dictature temporaire se déroula sans anicroche et l’armée de clones fut adoptée comme par une seule voix. Elle débarqua sur Géonosis à temps pour bouleverser les projets du comte de Serenno et dirigeant des Séparatistes. Médusé par une telle offense à ses valeurs de paix mais fidèle à sa République, Bail resta aux côtés du Chancelier et des autres membres du Comité sur un balcon dominant un site d’atterrissage. Là, ses pires craintes se réalisaient sous ses yeux. La guerre. Une guerre de trois ans, décimant les mondes, les peuples et les cœurs.

Quand les guerres cloniques touchèrent à leur fin, Palpatine tarda à rendre les pouvoirs, et l’instauration de ses gouverneurs régionaux devint gênante. De plus en plus de libertés étaient ôtées à tout un chacun. Ensemble avec quelques sénateurs dont Mon Mothma de Chandrila, et une Padmé Amidala prise entre deux feux, il organisa une série de réunion secrète visant à créer un mouvement contestataire nommé la Délégation des Deux Milles. Leurs actions semblèrent hélas bien vaines.

Quand Palpatine révéla son vrai visage et ses vrais desseins en devenant Empereur, Bail décida de réagir plus intensément avec l’aide de la sénatrice Mon Mothma. Il lui proposa de se rencontrer à Cantham pour discuter de la possibilité d’une résistance organisée face à l’Empire. Mon Mothma, Bail et Garm Bel Iblis (venu chercher refuge près d’eux) rédigèrent ensemble en 19avBY le Traité Corellien qui institua officiellement la Rébellion. Dans les premiers temps de l’Alliance, Bel Iblis, Mothma et Organa étaient considérés comme ses principaux dirigeants. Pourtant les frictions ne manquaient pas, les visions politiques d’un Corellien et d’une Chandrilienne différant évidemment, et c’est pourquoi Organa se montra un formidable tampon entre les feux de ses collègues.
Les événements s’étaient succédés à une vitesse terrible. Darth Vader avait tué Padmé Amidala, et par amitié pour elle et pour Obi-Wan, Organa accepta d’élever la petite Leia comme sa propre fille. Ayant perdu dans des circonstances qui nous sont inconnues la reine Breha, il confia l’éducation de celle qui était désormais sa fille à ses sœurs et à une préceptrice du nom de Madame Vesta.

Le brave homme se rendit bien compte que sa fille n’était, à l’évidence, pas à l’aise avec les manières de cour et l’hypocrisie ambiante dans la noblesse. Elle lui reprochait d’ailleurs en silence d’organiser de grands banquets luxueux et de ne rien faire pour aider les malheureux dans la Galaxie, toute ignorante qu’elle était des activités de son père avec l’Alliance. Pourtant, un amour et un respect fort les unissaient, et aucun des deux n’était près à décevoir l’autre. De plus en plus, Bail Organa réalisa que sa fille, courageuse, volontaire et intelligente, représentait l’avenir de l’Alliance. Et doucement, sans rien lui dire, il la prépara pour cela, lui donnant un enseignement balistique avec le maître d’art Giles Durane, et un cursus de philosophie et arts à l’université. Jusqu’au jour où elle surprit une conversation holographique de son père avec les autres dirigeants de la Rébellion, et affirma qu’elle était prête et heureuse d’en faire partie. Le sénateur d’Alderaan sourit ; il avait bien fait son travail de père et d’homme de valeurs.

Quand sa fille adoptive, Leia, fut assez âgée et douée (elle n’avait pourtant encore que dix-sept ans), elle fut élue sénatrice du système d’Alderaan, et son père put reprendre pleinement sa fonction royale. Il l’emmena sur Coruscant pour la première fois, où elle affronta la dure réalité d’un pauvre Caamasi brutalisé par les troupes de l’Empire et ensuite emmené en détention. En colère devant son impossibilité d’agir, Leia dut continuer sa route où elle affronta le regard et le sourire malveillant de l’Empereur auquel on la présenta, comme tout nouveau sénateur. Ecoeurée de sa première visite à Coruscant, elle prit de son père une dernière leçon importante, « on peut parfois faire des choses dangereuses à condition de le faire subtilement » ; il avait fait libérer le Caamasi. Il laissa sa fille aux bons soins de Coruscant et rentra au pays.

Cette vie honorable dut se terminer un jour. Ses sympathies rebelles finirent par devenir trop bien connues. Tarkin, qu’une plus jeune Leia avait humilié à plusieurs reprises lors de ses visites sur Alderaan, jugea qu’il était bon d’en finir : malheureusement, Bail Organa fut tué quand l’Etoile Noire détruisit Alderaan. Du jour au lendemain, Bel Iblis et Mon Mothma se retrouvèrent seuls, incontrôlables et impondérables au sein d’une lutte pour le contrôle de la Rébellion. Bel Iblis s’était mis en tête que Mothma portait en elle les graines d’un despote si le spectre de la sagesse alderaanienne ne régnait pas au-dessus d’elle. Quant au Corellien, tout excellent tacticien qu’il fût, il avait une déficience de charisme considérable. Le souvenir d’Organa fut toujours aussi impérissable que sa perte fut immense.

  • Age: 68 ans à sa mort
  • Espèce: Humain
  • Taille: 1m91
  • Affiliation: Ancienne République puis Alliance Rebelle
  • Profession: Sénateur

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide