Pellaeon, Gilad

Digne hériter du Grand Amiral Thrawn, Gilad Pellaeon fut l’un des vétérans les plus loyaux de l’Empire mais aussi le moins ambitieux. Sa loyauté lui permit pourtant de devenir le plus grand dirigeant de l'Empire.

Gilad Pellaeon est originaire de Corellia. Il entra très jeune, en mentant sur son âge, dans l’un des plus prestigieux centres d’apprentissage militaires de la Galaxie, l’Académie de Raithal. Il en sortit avec le grade d’Enseigne et gagna de nombreuses recommandations en chassant les pirates du système de Gavryn.
La Guerre des Clones offrit plus tard à Pellaeon le grade de Capitaine à la tête d’une flotte d’imposants croiseurs Acclamator dans le camp de la République ainsi que son lot de vraies batailles. L’une d’elles, celle de Merson, fut une véritable défaite au cours de laquelle Pellaeon perdit son Général Jedi, Ronhar Kim, et dut battre en retraite pour préserver ses hommes et sa flotte.
C'est à cette même période qu'il eut une liaison avec l'espionne de la République Hallena Devis, qui lui donna un fils. Cette relation fut toutefois gardée secrète.

A l’issue de ce conflit la République céda la place à l’Empire Galactique, que Pellaeon continua de servir loyalement. Il fut transféré à bord du destroyer stellaire Chimaera où il gravit petit à petit la chaîne de commandement pour finalement accéder au poste de Commandant en Second. Le Chimaera fut plus tard affecté à l’imposante flotte impériale qui devait prendre part à la Bataille d’Endor et écraser l’Alliance Rebelle.
Au cours de cette imposante bataille Pellaeon dut prendre la place de son commandant. Celui-ci avait été tué par un assaut des rebelles, alors que la flotte impériale commençait à partir en déroute après la perte de l’Executor. Lorsque la Bataille d’Endor se conclut par une défaite et la mort de l’Empereur plusieurs officiers impériaux choisirent de lancer glorieusement leurs dernières forces contre les rebelles, un geste aussi héroïque que vain. Ce fut Pellaeon qui, plus pragmatique, ordonna la retraite et le rassemblement de la flotte impériale avec le Chimaera.
En tant qu’officier dévoué, Pellaeon n’était habité d’aucune soif de pouvoir et restait un soldat avant tout, désormais au service d’un empire sans Empereur. Il lutta pour garder un semblant de cohésion mais aucun commandant n’accepta son autorité, l’Empire se divisa alors en plusieurs factions toutes dirigées par des Seigneurs de Guerre autoproclamés pendant que la toute jeune Nouvelle République reprenait tous les anciens territoires impériaux du Noyau Galactique. Pellaeon ne commandait désormais qu’une faible flotte de vaisseaux et d’hommes majoritairement sous-entraînés.

Cinq ans après la débâcle d’Endor, le territoire de l’Empire était réduit à un quart de sa taille originale et tout espoir de restaurer sa gloire d’entant avait disparu. Pellaeon fut secrètement contacté par Thrawn, le seul survivant des Grands Amiraux impériaux. Celui-ci avait reconnu les qualités de Pellaeon et choisi le Chimaera pour lui servir de vaisseau-amiral dans sa vaste campagne de reconquête du Noyau.
Mettant de côté ses vieux préjugés contre les non-humains, Pellaeon servit aux côtés de Thrawn dans le rôle de confident avec une indéfectible loyauté et apprit énormément à son contact. Le Grand Amiral était capable de comprendre le mode de pensée d’une civilisation à partir de son art puis d’y adapter sa stratégie militaire. Il démontra à plusieurs reprises son implacable génie militaire en déroutant la Nouvelle République et Pellaeon lui-même avec ses tactiques inédites avant de leur démontrer sa supériorité. Pellaeon eut quand même quelques réserves à propos de la confiance de Thrawn envers ses gardes noghris et de l’emploi du clone instable du Jedi Joruus C’baoth à leur service.
Sous le commandement de Thrawn l’Empire parvint à effectuer une formidable percée dans les lignes ennemies, menaçant gravement la Nouvelle République. Mais le Grand Amiral ne put jamais mener ses plans à termes, assassiné lors de la Bataille des chantiers de Bilbringi par Ruhk, son propre garde du corps noghri.
Pellaeon vit Thrawn mourir sous ses yeux sur la passerelle de commandement du Chimaera sans pouvoir lui venir en aide. Privée de son leader et de son génie tactique la flotte impériale partit en déroute contre les forces de la Nouvelle République. La situation d’Endor se répétait devant Pellaeon qui dut une encore une fois faire battre les forces impériales en retraite.

Une fois de plus plusieurs seigneurs de guerre opportunistes se disputèrent le pouvoir. Galvanisés par l’incroyable percée de Thrawn dans le Noyau ils lancèrent une ambitieuse attaque sur Coruscant à laquelle Pellaeon ne prit aucune part, visant à s’emparer de la capitale intacte. Sans le génie militaire de Thrawn les impériaux furent repoussés et subirent des pertes importantes avant de sombrer à nouveau dans une guerre civile. C’est alors qu’un Empereur Palpatine ressuscité par le clonage reprit le contrôle de l’Empire depuis Byss, au plus profond du Noyau galactique. Pellaeon continua de le servir malgré les pertes catastrophiques qu’il causait.
La Nouvelle République et les Jedi arrivèrent à défaire l’Empereur cloné et la plupart des forces impériales se réfugièrent au fond du Noyau. Là un seigneur de guerre, le Haut Amiral Teradoc s’établit un fief défendu par toute une flotte de croiseurs de classe Victory, elle-même commandée par le Vice Amiral Gilad Pellaeon.

L’Amirale Natasi Daala émergea huit ans après la Bataille d’Endor et prit place dans la longue liste des leaders successifs de l’Empire. Après avoir rompu son isolement dans le Complexe de la Gueule de Kessel et échappé à la Nouvelle République, elle prit contact avec Pellaeon et réunit avec son aide les treize derniers seigneurs de guerre impériaux, parmi lesquels Teradoc, dans une conférence visant à réunifier l’Empire. A l’issue de cette réunion, qui n’avait donné sur rien, Daala assassina les seigneurs de guerre, prit seule la tête de l’Empire et nomma Pellaeon son commandant en second.
La première et dernière opération militaire effectuée ensuite par Daala visait l’Académie Jedi de Luke Skywalker sur Yavin 4. Au cours de cet assaut les troupes terrestres, confrontées aux pouvoirs des Jedi, furent aisément repoussées et Pellaeon eut l’incroyable surprise de voir sa flotte entière être repoussée à l’autre bout du système de Yavin par une effroyable poussée de Force des Jedi. Daala ne put arranger elle-même la situation. Son super destroyer, le Marteau du Jedi, fut détruit et la bataille perdue. Dépitée, Daala s’exila et confia les rênes de l’Empire à Pellaeon.

Désormais sous le commandement du Grand Amiral Gilad Pellaeon l’Empire rassembla ses forces depuis le Noyau profond, étendit son influence sur la Bordure Médiane et établit sa capitale sur Bastion. Influencé et changé par ses années de service avec Thrawn, Pellaeon fit évoluer l’Empire et disparaître la doctrine violente et xénophobe de Palpatine. L’esclavage fut donc aboli et les sentiments anti-aliens réprimés. Mais il lui parut évident que continuer indéfiniment les hostilités avec la Nouvelle République ne pourrait contribuer qu’à la chute inéluctable de l’Empire.
Près de quinze ans après la bataille d’Endor Pellaeon fut donc l’instigateur d’un traité de paix historique entre ses territoires et ceux de la Nouvelle République. Il convainc les huit membres du conseil des Moffs de la nécessité de ce traité et tenta d’entamer des négociations en ce sens avec le Général Bel Iblis de la Nouvelle République. Cette tentative d’armistice faillit être sabotée par le Moff Disra, qui complotait contre Pellaeon et qui tenta de le discréditer avec l’aide du Major Grodin Tierce et d’un imposteur maquillé en Grand Amiral Thrawn.
Grâce aux information rapportées in extremis par le contrebandier Talon Karrde à propos du Major Tierce, Pellaeon put mettre à jour la trahison de Disra et l’arrêter. L’accord de paix entre l’Empire et la Nouvelle République put alors être signé en toute quiétude par Pellaeon et le chef d’Etat par intérim Ponc Gravisom sur le pont du Chimaera. Cette Armistice mit un terme définitif à la Guerre Civile Galactique.

Cette paix ne tarda pas à être troublée six ans plus tard avec l’irruption des Yuuzhan Vongs dans la Bordure Extérieure, non loin du territoire des Vestiges de l’Empire. Lorsque la menace des envahisseurs fut reconnue Pellaeon se trouva sollicité par Leia Organa Solo pour venir en aide à la Nouvelle République. C’est ainsi qu’il engagea le Chimaera et ses forces dans la défense d’Ithor, partageant le commandement durant la bataille avec l’Amiral Kre’fey. Les forces Yuuzhan Vongs furent battues mais la bataille se solda tout de même par une lourde défaite lorsque les Vongs lâchèrent une terrible arme bactériologique sur Ithor, ravageant toute sa surface. A la suite de cette catastrophe Pellaeon dut retourner dans son territoire rassembler toutes ses forces et convaincre le conseil des Moffs du danger qui les menaçait.
Pendant les deux années de guerre qui suivirent les Moffs empêchèrent Pellaeon d’impliquer davantage les Vestiges de l’Empire dans les combats. Jusqu’alors les Yuuzhan Vong, concentrés dans leur conquête du Noyau, avaient plus ou moins laissé les impériaux en paix. Cela changea après la prise de Coruscant et la déroute de la Nouvelle République, les Vongs attaquèrent directement et violemment Bastion. Mal préparés à combattre ces adversaires les impériaux furent battus et Pellaeon grièvement blessé dans une attaque contre la passerelle du Chimaera. Seule l’intervention de Luke Skywalker et de tout un groupe de Jedi en route pour les Régions Inconnues lui permit de sortir du coma et d’avoir la vie sauve. Avec leur aide précieuse le Grand Amiral put débusquer les espions Yuuzhan Vong qui s’étaient infiltrés dans ses rangs et remporter une victoire majeure dans la défense de Yaga Minor. Lorsque Skywalker et ses Jedi durent repartir à la recherche de la planète vivante Zonama Sekot, Pellaeon mit à leur disposition un vaisseau supplémentaire et tout un équipage pour les aider.
Par la suite les Vestiges de l’Empire allaient commencer à reconquérir leur territoire et s’impliquer plus que jamais dans la guerre contre les Yuuzhan Vongs, apportant une aide très précieuse à la Nouvelle République. Encouragé par Leia Organa Solo, Pellaeon participa à la création de l’Union Galactique des Alliances Libres qui allait enfin unir définitivement Empire et Nouvelle République. Pellaeon impliqua enfin ses forces dans l’ultime combat pour la reprise de Coruscant à l’issue duquel les Vongs furent battus et obligés de quitter l’espace connu sur Zonama Sekot.
La paix revenue Pellaeon fit cadeau à Leia d’une œuvre d’art aldéraanienne inestimable issue de la collection de Thrawn, pour la remercier de son soutien sans faille tout le long de cette guerre. Une galaxie entière était désormais à reconstruire.
Il ressortit toutefois du conflit profondément affecté par la mort du capitaine Mynar Devis, tombé au combat en volant au côté de Han Solo contre un interdicteur Vong. Mynar était le fils illégitime que Gilad avait eu avec Hallena Devis, il avait vécu toute sa vie sans savoir que Pellaeon était son père, au plus grand regret de ce dernier.

Pellaeon continua de diriger les Vestiges de l'Empire en bonne entente avec l'Alliance Galactique où il était estimé et respecté comme un grand chef militaire. A cette période, se sentant devenir vieux, Gilad se confiait souvent à son aide de camp Vitor Reige, lequel lui rappelait son défunt enfant Mynar Devis et devint presque un fils de substitution pour lui.
Lors de la crise du Nid Obscur, près de dix ans après que les Yuuzhan Vong aient été vaincus, il reçut le poste de Commandant suprême de l’Alliance Galactique suite à la mort accidentelle de l'Amiral Sien Sovv. Malgré son grand âge il eut alors à diriger les forces militaires de l'Alliance Galactique contre les Killiks qui menaçaient les territoires Chiss.

Cinq ans plus tard, alors que Gilad était déjà bien âgé et dirigeait encore les Vestiges de l'Empire, une nouvelle guerre civile éclata suite à l'insurrection du système Corellien.
Très tôt dans le conflit Pellaeon, en tant que Commandant Suprême, dut mener des négociations avec le premier ministre corellien Aidel Saxan dans la station Toryaz du système de Kuat. Il y échappa de peu à une tentative de meurtre perpétrée durant son sommeil et qui n'atteignit qu'un leurre couché à sa place. Malheureusement Saxan fut tué par les assassins, ce qui mit un terme brutal aux négociations. Le vindicatif Thrackan Sal-Solo, qui reprit les rênes du système corellien, fut suspecté d'être à l'origine de ces tentatives d'assassinat. Il s'agissait en réalité d'une machination de Jacen Solo et de la Sith Lumiya qui cherchaient à prolonger le conflit pour donner à Jacen l'opportunité de prendre le contrôle de l'Alliance Galactique.
Sans soupçonner que le jeune Solo était devenu un Seigneur Sith, Pellaeon n'était pas dupe et vit d'un mauvais oeil les manoeuvres politiques de ce dernier contre le chef d'état Cal Omas. Il n'accepta pas la création par Jacen d'une Garde de l'Alliance Galactique, sorte de milice dédiée à la chasse au terroristes corelliens et aux méthodes répressives. Le lendemain de la création de la GAG, Pellaeon démissionna de son poste de Commandant Suprême, qui échoua à l'Amirale calamarienne Niathal. A la suite de plusieurs complots et manoeuvres politiques qui menèrent à l'éviction de Cal Omas, Niathal devint co-Chef d'Etat de l'Alliance avec Jacen Solo.

Coupé de l'Alliance Galactique, où il était encore respecté, Gilad Pellaeon continua de diriger les Vestiges impériaux tout en gardant un oeil méfiant sur l'inquiétant Jacen Solo qu'il voyait devenir un dangereux dictateur, un despote mesquin. Malgré ses quatre-vingt douze ans Pellaeon parvenait encore à s'imposer au Conseil des Moff et à en dissuader les membres, dont particulièrement le Moff Quille, de suivre les plans de Jacen.
Malgré les réserves du Grand Amiral, l'Empire dut se résoudre à venir en aide à l'Alliance Galactique pour instaurer un blocus à Fondor. Afin de gagner plusieurs Moff à sa cause, Jacen promit en échange de cette aide le contrôle des planètes Borleias et Bilbringi. Pellaeon était très méfiant envers le jeune Solo et décida d'agir avec grande prudence.
Pendant des années, Gilad avait gardé un contact fort amical avec Natasi Daala et lui avait même confié le Chimaera après que celui-ci ait été endommagé par l'attaque Yuuzhan Vong contre Bastion. L'ex-amirale avait profité de sa longue retraite pour accumuler un grand pouvoir militaire ainsi qu'une forte rancune contre les Moff, ce qui faisait d'elle une alliée précieuse à Pellaeon en cas de trahison de la part de Solo ou de certains Moff comme Quille. Il fit donc appel à sa vieille amie pour le seconder et veiller sur ses arrières pendant les opérations militaires de Fondor.

A contrecoeur, et à bord de son nouveau vaisseau amiral l'Aileron Sanguinaire, Pellaeon mena la flotte impériale à Fondor pour y suivre les plans établis par Jacen Solo. Il y constata que de nombreux officiers de l'Alliance, Niathal en particulier, éprouvaient encore le plus grand respect à son égard. L'amirale calamarienne, regrettant d'avoir permis à un Sith d'accéder au pouvoir, était aussi méfiante que lui envers Solo et prête à se retourner contre lui. Malheureusement Jacen, pleinement conscient de la méfiance dont il était l'objet, affecta son apprentie Tahiri Veila sur l'Aileron Sanguinaire afin de garder un oeil sur les impériaux et au besoin de forcer la main à Pellaeon.
La prise de Fondor dérapa en bataille. Alors que les impériaux devaient contrer la flotte fondorienne Jacen Solo utilisa ses pouvoirs pour forcer les fondoriens à lever leurs boucliers planétaires et en profita pour bombarder des cibles civiles sans en aviser Pellaeon et Niathal. Même après que Fondor ait accepté de se rendre, et souhaitant faire un exemple, il continua ses bombardements. Choquée par cette attitude néfaste, Niathal se saisit de l'occasion pour se retourner contre lui et le déclarer ennemi de l'Alliance Galactique, ce qui plongea la bataille dans la confusion générale.
Les forces de l'Alliance étaient divisées entre celles qui demeurèrent loyales à Jacen et celles qui suivirent Niathal. Elle-même était désormais soutenue par les forces fondoriennes. Solo ordonna aux impériaux de le suivre, ce que plusieurs Moff étaient prêts à faire, mais Pellaeon s'y opposa fermement et donna l'ordre à sa flotte de se ranger du côté de Niathal.
Gilad se retira dans ses quartiers afin de s'entretenir de la situation avec Daala, qu'il savait embusquée au abords du système prête à lui venir en aide. Malheureusement Tahiri Veila le suivit et tenta de le faire fléchir pour abandonner Niathal et venir en aide à Jacen. Devant le refus du vieil homme elle alla jusqu'à le menacer avec un blaster. Elle ignorait que la conversation était entendue par Daala via le comlink porté par Pellaeon.
Gilad ne céda pas et résista courageusement à la jeune apprentie Sith. Feintant de se résoudre à changer d'avis, il lança un utlime ordre à toute sa flotte : celui de se placer sous le commandement de l'Amirale Niathale et de détruire Jacen Solo pour l'honneur de l'Empire.
A ces mots, Tahiri fit feu et abattit Pellaeon à bout portant. Dans sa brève agonie, celui-ci put voir le Moff Quille et ses alliés venir constater sa mort et comploter pour reprendre le pouvoir. Gilad usa ses dernières forces à articuler le nom de Quille à voix haute afin de le dénoncer à Daala qui écoutait encore par le comlink.
La mort de Gilad Pellaeon poussa de nombreux Moff à allier les forces impériales à celles de Jacen Solo, mais elle déchaîna aussi la colère de Daala qui fit irruption dans la bataille de Fondor avec une flotte éclectique menée par le Chimaera. L'irruption inattendue du mythique croiseur de Thrawn et Pellaeon, ignoré depuis la guerre des Yuuzhan Vong, fit sensation dans la bataille. Aux commandes du Chimaera, Daala infligea de lourdes pertes à Solo, le força à battre en retraite, et reprit le contrôle de l'Aileron Sanguinaire grâce à l'aide de Boba Fett et de ses mandaloriens. Daala récupéra le corps de Pellaeon avec l'intention de l'enterrer sur son monde natal Corellia.
L'Empire avait perdu son plus grand dirigeant.

Longtemps après sa mort, Gilad Pellaeon était encore une figure populaire au sein de l'Alliance Galactique et de l'Empire, reconnu comme un chef d'état fort et juste.
Son lointain successeur l'Empereur Roan Fel lui vouait une grande admiration et donna son nom à une nouvelle classe de croiseurs stellaires.


« Je suis trop âgé pour avoir des envies de gloire. A mon âge, on s'inquiète plus de ce que les gens pourraient dire de soi après sa mort. J'aimerais que l'on se souvienne de moi comme un amiral ayant laissé la galaxie un peu plus propre et tranquille qu'il ne l'avait trouvée au départ. »
Gilad Pellaeon à Cha Niathal

  • Age: Environ 50 ans à la Bataille d’Endor
  • Espèce: Humain
  • Taille: 1,70 mètre
  • Affiliation: Empire
  • Profession: Capitaine du Chimaera, Grand Amiral de l'Empire, Commandant Suprême des forces de l'Alliance

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Expo Star Wars 1977-2017 au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg
Expo Star Wars 1977-2017 au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

5 rue Hannong, 67000 Strasbourg
15 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition - PSW VR Experience
Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition - PSW VR Experience

1 Place de la Porte de Versailles, 75015 Paris
30 sept. 2017 - 01 oct. 2017

Retro Made in Asia
Retro Made in Asia

Namur [Belgique]
06 oct. 2017 - 08 oct. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

nés un 21 septembre...
en partenariat avec
Star Wars Collection
TesHeros.com
Science Fiction Archives
BeeAndSee
Gastronogeek
MintInBox
Rebel Legion France
501st French Garrison
Sport Saber League
Hong Kong Style
La 59ème Légion
Pulps
Star Wars Holonet Captain Collectoys STAR WARS RPG Radio Disney Club ASFA


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer