Le Gardien : Souvenirs d'enfance

Premier Tome de la trilogie du gardien dans lequel Obi-Wan Kenobi apprend la vérité sur ses origines. Suspence, action, émotion, cette Fan-Fiction riche en rebondissements vous laissera scotché devant votre écran !

Naviguez dans les chapitres :

CHAPITRE 10: Connais ton ennemi

Obi-Wan Kenobi fut obligé de passer la nuit dans l'infirmerie du consulat en observation, mais aux premières lueurs du jour il avait agrippé son manteau et son sabre, puis était rentré chez lui en prenant soin de garer le speeder de Roen Istesna devant sa maison. Il s'était parfaitement remis de sa crise de la veille et ne présentait pas de signe évident de rechute, c'est pourquoi il n'avait eu aucun mal à convaincre les guérisseurs de le laisser partir. Toutefois, la migraine lancinante qui s'était emparée de lui ne l'avait plus quitté depuis, et il entra dans la maison de sa mère en se massant lentement les tempes avant de s'affaler sur le canapé rouge bien rembourré. Il poussa un long et profond soupir et laissa tous ses muscles crispés se détendre progressivement. Il s'abandonna avec plaisir à la caresse apaisante du tissu doux et chaud qui l'incitait à fermer les yeux et à se laisser aller à la torpeur qui commençait doucement à le saisir, lorsque son regard fut attiré vers l'entrée où un voyant lumineux clignotait rapidement sur l'holocom. Il avait un message en attente. Il fronça les sourcils avec contrariété et se leva, espérant juste qu'il ne s'agissait pas de Qui-Gon. Il n'avait aucune envie de se replonger dans les différents qui les avaient opposés un peu plus tôt.
Il appuya sur le bouton d'appel et le visage de Bant Eerin, son amie d'enfance, apparut en hologramme.
-Eh bien de toute évidence tu n'es pas là, commença la Mon Calamari. J'ai des informations qui seraient susceptibles de t'intéresser, d'après maître Jinn. Rappelle-moi dès que tu seras de retour.
Intrigué, Obi-Wan n'hésita pas une seconde et composa rapidement le numéro des appartements que Bant partageait avec son maître Kit Fisto. Il attendit quelques instants, puis celle-ci finit par répondre.
-Ah te voilà enfin ! s'exclama-t-elle.
-Bant, je suis très content de te revoir aussi, rit-il.
Elle se contenta de sourire avec malice.
-J'ai effectué des recherches pour maître Jinn, lui apprit-elle. Sur les Omyns.
-Vraiment ? Il te l'a demandé ? s'étonna le chevalier. Et tu as trouvé quelque chose ?
-Oui, j'ai fouillé les archives et j'ai rassemblé toutes les informations dont nous disposons. Je t'envoie tout ça via holonet. Et merci qui ?
-Merci, Bant, sourit Obi-Wan avec soumission.
-Que ferais-tu sans moi ?
-Oh, je serais perdu, rétorqua-t-il avec son sourire à la fois candide et séducteur à tomber par terre, mais qui n'avait jamais eu le moindre effet sur la Mon Calamari.
-Tu es incorrigible, soupira celle-ci. A part ça, comment vas-tu ?
-Plutôt bien, et toi ? Tu te rapproches des épreuves finales…
-Pas avant trois bonnes années, mais oui, ça se rapproche. Tiens Garen a passé les siennes avec succès !
-Il a passé ses épreuves ? s'écria joyeusement Obi-Wan.
-Il y a deux jours. J'ai encore du mal à me remettre de sa petite fête, d'ailleurs.
-Garen chevalier… C'est fantastique ! Quand aura lieu la cérémonie ?
-Dans un mois jour pour jour.
-Je ferai tout pour être là, promit Obi-Wan.
-Il en sera heureux. Nous le serons tous. Tu nous manques beaucoup, révéla Bant.
-Vous me manquez aussi.
-Quand comptes-tu revenir ?
-Aussi vite que possible. J'aurai des choses à te raconter.
-J'y compte bien. Bon il faut que je te laisse, j'ai des katas à faire !
-Alors à bientôt.
-Sois prudent et que la Force soit avec toi.
-Que la Force soit avec toi.
Obi-Wan coupa la communication puis se hâta d'enregistrer sur une carte les informations qu'elle lui avait envoyées. Il déposa le tout sur la table du salon et alla se préparer une tasse de thé bien chaud avant d'entamer sa lecture. Il fut agréablement surpris de voir que Bant ne s'était pas contentée de regrouper en vrac les éléments qu'elle avait trouvés, mais qu'elle les avait au contraire organisés afin de rendre leur déchiffrage plus aisé.
Selon les archives du temple Jedi, les Omyns étaient une espèce alien qui avait disparu de la République depuis plus de six siècles, et avait auparavant toujours vécu en autarcie sur leur planète natale, refusant de se mêler au reste des espèces plus ou moins évoluées de la galaxie en raison de leur nature bien particulière. Le peu d'occasions où des membres de leur communauté avaient décidé de rompre cette isolation, ils n'avaient jamais été les bienvenus, et ils finirent donc par renoncer à toute relation avec l'extérieur. La méfiance et parfois même la crainte que ces individus inspiraient (et là encore, les Omyns n'étaient vraiment ni mâle ni femelle, mais se reproduisaient spontanément) étaient dues à leur nature que d'aucuns qualifiaient de mystique, voire maléfique. Les créatures furent rapidement cataloguées comme étant viles et cruelles, mais sans aucune preuve à l'appui.
Leur réputation pour le moins méprisable ne venait pas de leur espérance de vie supérieure à trois cents ans, d'autres espèces jouissaient d'une longévité encore plus grande, mais de leur façon de se sustenter. Leur organisme était fait de sorte qu'aucune nourriture physique ne leur était nécessaire, ni animale, ni végétale, à l'exception d'eau. Leurs cellules étaient composées d'un réseau extrêmement complexe hautement chargé en énergie, et interagissaient avec grande facilité par l'intermédiaire de leur cerveau très développé. Les biologistes qui s'étaient penchés sur la question n'avaient jamais réussi à comprendre totalement le fonctionnement de l'anatomie des Omyns, et apparemment les occasions elles-mêmes avaient été rares. Depuis plusieurs siècles déjà, leur ADN n'avait toujours pas été décodé, étant trop différent de celui des autres espèces connues. Tout ce qui avait été découvert était leur faiblesse : un arbre communément appelé grystil qui poussait en profusion sur beaucoup de planètes et sécrétait une enzyme hautement toxique pour les Omyns, alors qu'elle n'avait aucun effet sur les autres espèces.
Les Omyns étaient des créatures dont l'apparition et l'évolution étaient inconnues, et pourtant nombre de scientifiques avaient un jour ou l'autre émis l'hypothèse que leur complexité et leur si grande différence étaient le fruit des travaux d'un savant particulièrement ingénieux. Après tout, quelle espèce vivante pouvait survivre sans la moindre absorption de nourriture ou transformation de glucose, pour en somme capter et engendrer directement l'énergie dont elle avait besoin ? Ces ¨choses¨, comme on les appelait, pouvaient tout aussi bien être des machines…
Les recherches sur les Omyns avaient cessé avec leur disparition de la République, et sans doute l'incompréhension et le ressentiment des hommes de science leur avait valu leur étiquette de créature de légende progressivement acceptée par tous. Passés aux oubliettes, les Omyns avaient simultanément perdu leur statut d'espèce vivante et intelligente et gagné une place impérissable dans l'imagination des autres mortels.
Les seuls à avoir poursuivi leurs études sur cette espèce, bien trop intrigués et n'ayant pas l'habitude de renoncer en chemin, étaient les Jedi.
L'Ordre disposait de connaissances et d'une vue de l'univers qui permit de trouver les informations essentielles à une meilleure compréhension. D'après les Jedi, les Omyns étaient une race extrêmement ancienne, sans doute plus encore que certaines planètes de la galaxie, et dont la morphologie n'avait presque pas évolué, les laissant encore à leur stade à la fois incroyablement brut, mais aussi très évolué. Les Omyns n'étaient ni plus ni moins qu'un pur produit de la Force. Ils étaient un concentré d'énergie et amassaient un taux de midi-chloriens actifs cent à deux cent fois plus élevé que les plus grands Jedi. Mais ce taux était aléatoire, et variait en fonction des besoins corporels des Omyns, servant de capteurs mais aussi d'énergie de base, une substance à brûler. Chez toute autre espèce, le taux de midi-chloriens était stable, car pré-programmé à la naissance et jamais utilisé pour autre chose que la réception de la Force.
Cependant chez les Omyns, les midi-chloriens étaient la source même de leur survie. En conséquent, lorsqu'ils absorbaient leur propre énergie, les organismes microscopiques dont ils étaient composés se vidaient, se bloquaient, et passaient d'un état actif à un état passif et donc inexploitable. Si un trop grand nombre de midi-chloriens cessaient leur activité, c'était la mort assurée pour le Omyn. Une telle chose n'arrivait que très rarement, car l'air même était rempli de suffisamment d'énergie vitale pour maintenir les créatures en vie. Sans aucun autre moyen d'absorber la Force que par les particules de l'air, les Omyns arrivaient à survivre, même si misérablement.
Ils devaient donc eux-aussi tuer pour s'alimenter, mais une fois morte, ils ne touchaient jamais à la carcasse de leur victime, qui périssait lentement, son énergie pompée petit à petit et ravivant les midi-chloriens passifs. Si le procédé n'était en général pas douloureux, il n'en était pas moins étrange et effrayant pour les autres espèces peuplant la galaxie qui avaient fini par les rejeter. Il est évident que leurs proies préférées étaient les animaux très sensibles à la Force, qui représentaient un potentiel important pour eux.
Obi-Wan avala la dernière gorgée de sa tasse de thé et remit la lecture des données très techniques pour plus tard. Il comprenait désormais pourquoi son père avait soupçonné un Omyn d'être l'auteur de ces décès dans la région, une vingtaine d'années plus tôt. Cela expliquait aussi ces échanges psychiques dont il avait fait l'expérience : si ces créatures étaient essentiellement composées de midi-chloriens et se nourrissaient de la Force, ce genre de communication commune aux Jedi ne leur était pas étranger. La seule ombre au tableau était que selon tous les rapports, même les plus récents, aucun Omyn ne s'était plus jamais aventuré dans les systèmes gouvernés par la République. Et si vraiment un des membres de l'espèce avait quitté son monde natal, comment le retrouver ?
Et c'est alors qu'en reposant le bloc sur la table, il s'aperçut que Roen Istesna était effectivement rentrée chez elle et lui avait ramené la datacarte sur les créatures de légende, comme elle le lui avait promis. Le chevalier ne perdit pas de temps et inséra la carte dans le bloc afin de voir quelles informations supplémentaires il pourrait y trouver.

Selon la légende, un grand inventeur assoiffé de pouvoir était allé parcourir la galaxie entière en quête de l'arme ultime qui lui permettrait d'arriver à ses fins ; il avait exploré tous les mondes répertoriés et en avait découvert d'autres, sans jamais trouver ce qu'il cherchait.
Un jour qu'il faisait face à des difficultés dans son appareil, il fut forcé d'atterrir sur une planète très éloignée, juste au-delà de la limite de l'espace connu, et rencontra des êtres merveilleux qui l'aidèrent à effectuer ses réparations. Il s'aperçut bien vite que cette race disposait de pouvoirs impressionnants. Ils maîtrisaient les éléments. L'inventeur sut alors que ses recherches s'arrêtaient là.
Une nuit, alors que ses nobles hôtes se reposaient, il s'empara d'un nouveau-né et s'enfuit avec lui. Il le ramena dans son château sur sa propre planète et entreprit de le dresser comme un animal, lui apprit des tours, lui enseigna les quelques rudiments de sa culture et attendit patiemment que le petit être grandisse et puisse lui apporter renom et prospérité.
Mais tandis que celui-ci obéissait docilement, sans jamais se plaindre, et s'efforçait de satisfaire son maître, il apprenait aussi. Il engrangea bien plus de connaissances que l'inventeur n'aurait souhaité, et devint très puissant, incontrôlable. Un matin une dispute éclata entre maître et élève, et dans un accès de colère, ce dernier massacra celui qui lui avait tout enseigné, se retrouvant alors seul au monde.
Jamais il ne put sortir de la grande forteresse où il avait été fait prisonnier, car un sort avait été jeté sur la forêt infranchissable qui l'entourait. Il était condamné à ne jamais pouvoir la traverser. La créature maudite passa donc de nombreuses années à se lamenter, attendant que des animaux imprudents franchissent le seuil de son logis pour pouvoir s'en nourrir.

La suite de la légende décrivait comment "un esprit clément" lui était un jour apparu, touché par son repentir, et lui avait offert de partir avec lui dans une autre sphère où il connaîtrait enfin la paix.
Obi-Wan éteignit le bloc et le reposa sur la table, se doutant que le conte ne s'était pas terminé ainsi en réalité, s'il avait vraiment touché à sa fin un jour. Mais les pièces s'emboîtaient désormais parfaitement, et il ne doutait pas de la véracité de la majeure partie de l'histoire. A présent, seul le journal de son père lui apporterait les dernières informations qu'il attendait.


~*~


"Les agressions se font de plus en plus nombreuses depuis quelques mois. Jamais dans les villes ou villages, mais uniquement dans la forêt. Pourtant tout ce qui s'y trouve sont les vieilles ruines où j'allais jouer étant petit. J'y suis retourné plusieurs fois ces derniers jours, sans rien voir d'anormal. La forêt est très calme, sombre comme toujours à cause de sa densité, mais loin d'être inquiétante.
Les différentes administrations ont mis la population en garde et recommandent d'éviter de s'y rendre, mais certains restent sourds à ces mesures de sécurité et finissent par disparaître. Le conseil, que j'ai tenu informé, a décidé d'envoyer une équipe sur les lieux en investigation. J'ai reçu l'ordre de ne pas intervenir. En attendant j'ai l'autorisation de rester chez moi et je ne m'en plains pas.
Qui-Gon doit venir dans quelques jours et je connais un petit bonhomme qui en sera ravi…"


~*~





PSW Vidéo

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Migennes Collector
Migennes Collector

Salle des sports de Migennes (89)
25 févr. 2017 - 26 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

FACTS
FACTS

Gand (Belgique)
01 avril 2017 - 02 avril 2017

ASFA
ASFA

Amélie-les-Bains
15 avril 2017 - 16 avril 2017

Toulouse Game Show Springbreak
Toulouse Game Show Springbreak

Diagora Labege Toulouse
22 avril 2017 - 23 avril 2017

AnimaGeek 3.0
AnimaGeek 3.0

Forges-les-Eaux (76)
06 mai 2017 - 07 mai 2017

Anniversaires

nés un 16 janvier...
en partenariat avec
501st French Garrison
Dagoma
La 59ème Légion
Hong Kong Style
MintInBox
Pulps
Star Wars Collection
La Grande Récré Star Wars
Rebel Legion France
Science Fiction Archives
Gastronogeek
Sport Saber League
Radio Disney Club Star Wars Holonet STAR WARS RPG Le Réveil des Fans ASFA


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer