Les prisonniers des ténébres

C’est l’état de guerre au sein de la République. Sous l’influence du Comte Dooku, de plus en plus de systèmes se rallient aux idéaux des Séparatistes. Sur la lointaine planète Etrury, le Sénat a perdu de son autorité. La Princesse Sirsé et son peuple ont quitté la République et proclamé leur indépendance. Suspectant la Confédération des Systèmes Indépendant, le Chancelier Suprême a dépêché un groupe de Jedi à la tête d’une puissante force d’intervention préventive sur la planète afin de couper court à cette insurrection.

Naviguez dans les chapitres :

CHAPITRE 7: Le Voile des Ténèbres

La peur.
Un sentiment encré profondément dans le cœur d’Anakin Skywalker. Mais subtilement c’était moins la peur d’aller au combat que celle de perdre ceux qu’il aimait qui le hantait. Et aujourd’hui, c’était lui qui était perdu aux yeux de ses proches. Peut-être ne reverrait-il jamais Obi-Wan… Il pensa alors à Padmé. Depuis leur mariage secrètement célébré sur Naboo, ils ne s’étaient revus que très peu.
Les murs étaient d’un noir profond, et l’atmosphère, saturée en humidité.
Assis au fond d’un cachot faiblement éclairé par les quelque torches qui jalonnaient le couloirs des cellules, menotté au mur par de courtes chaîne, Anakin leva la tête et constata une fois encore l’étendue du désastre. Une dizaine de Soldat-Clones, démunis de leurs armures ainsi que de leur armement, étaient parqués comme du bétail dans une prison apparemment souterraine et dans des conditions de vie plus que précaires.
Tout cela, par sa seule faute, pensait-il. Si au moins, pour une fois, il avait écouté Obi-Wan, ceux-ci seraient en sécurité. Mais au lieu de ça, il avait fallut que son orgueil le pousse à monter une expédition pour récupérer des vivres dans l’épave du Libérateur, avant que celles-ci ne partent en fumées. Obi-Wan s’y était opposé : la forêt où ils avaient trouvé refuge leur assurait une protection et un vivier suffisant pour ne pas risquer des vies inutilement ; l’épave était en feu, de nombreux Soldat survivants avaient mystérieusement disparu, et d’étranges créatures rodaient autour du lieu du crash.
Sans en référer à son Maître, et abusant de ses pouvoirs de Jedi, Anakin avait réussi à manipuler quelque Clones.
A présent, ceux-ci devaient vouloir sa mort.
Lorsque sous une pluie battante et un orage violent ils eurent atteint l’épave, ils découvrirent un sol jonché de cadavres de Soldats-Clones décapités. Il en avait déduit que les créatures avaient quittés les lieux et ils commencèrent leur opération.
C’est sur le chemin du retour que les choses se compliquèrent. Trop confiant envers son jugement, pas assez focalisé sur le présent ni disposé à se laisser influencer par les avertissements de La Force, Anakin ne remarqua pas les créatures qui les encerclaient. Elles avaient l’apparence d’insectes anthropoïdes disposant de deux paires de grosses pattes velues et d’une paire de bras en exosquelette. Leur tête simiesque, étrangement maquillée, était cerclée d’une épaisse crinière. Ces « monstres » étaient armés de glaives forgés, dont son Sabre-Laser aurait facilement pu venir à bout si sa lame ne s’était pas éteinte à son contacte. Anakin pensa immédiatement à de la cortosis. Surpris par ce nouveau facteur, il ne vit pas qu’une de ces bestioles venait l’assommer par derrière. Lui qui était sensé être l’Elu de tous les Jedi, s’était fait prendre aussi bêtement qu’un Jawa dans un raid d’Hommes des Sables.
Anakin se leva et s’avança jusqu’aux grilles en cortosis de sa cellule. La rage lui montait jusqu’au visage. Ces créatures… Des animaux. Il n’hésiterait pas à les massacrer si il en avait l’occasion.
Combien d’heures s’était écoulé depuis ? Il ne le savait pas. Il avait essayé d’entrer en contact télépathique avec son Maître, mais il n’avait obtenu pour seule réponse, la confirmation que celui-ci était toujours vivant. Et quelque minute plus tôt il avait cru percevoir un esprit providentiel. Dans cette situation, où il imaginait que ces compagnons et lui serviraient de repas à ces créatures, cela représentait une note d’espoir.
- Ne vous inquiétez pas, lança-t-il confiant aux autres prisonniers. Faites moi confiance. Je suis un Jedi, je vais vous sortir de là.
- Un vrai Jedi, lui rétorqua un Soldat de la cellule d’en face, ne nous aurait pas conduit dans ce pétrin. Le Général avait raison.
Intérieurement, Anakin fulmina mais essaya de ravaler son arrogance.
- Peut-être auriez-vous préféré mourir dans la crash, lui renvoya-t-il.
Certes très lointaine, une violente déflagration fit trembler les parois de leur prison. Puis une seconde. Et une troisième. Au son, cela ressemblait étrangement aux détonateurs utilisés par les Soldats-Clones. On venait donc les sauver.
Si il pouvait communiquer avec lui à travers La Force, la tache de son Maître n’en serait que plus facile. Il se concentra donc et laissa son esprit glisser sur les vagues de La Force à la recherche de leur sauveur.
- Siwle !? se surprit-il à s’écrier.
Loin de le rendre enthousiaste, cette nouvelle le préoccupa. Qu’est-ce que « le gamin » -- comme il le surnommait pour le railler--, pouvait bien faire ici ? se demanda-t-il. Le délivrer, cela ne faisait aucun doute. Mais pourquoi lui ? Pourquoi pas Obi-Wan ? L’idée qu’il puisse à nouveau avoir perdu son Maître lui fit comme l’effet d’une lame qu’on plantait dans le cœur.
Une nouvelle explosion, plus proche cette fois, retentit. Deux créatures pénétrèrent alors dans le corridor, émettant des sons stridents s’appartenant à un langage, mais dont personne ne saisissait réellement le sens de la conversation. De la pointe de leurs armes, ils invitaient les prisonniers à reculer dans le fond de leur cellule. Son tour venant, au lieu de s’exécuter sagement, Anakin menaça la créature de son plus effroyable regard. Mais celle-ci ne se laissa pas impressionner et lui planta sa lame dans le flanc gauche. La souffrance que ressentit le Jedi se traduisit par un hurlement presque inhumain. Il mit un certain temps avant de se calmer. Il se décontracta, essoufflé.
Aargonar.
Un souvenir encore proche dans l’esprit d’Anakin Skywalker.
Peu après la Bataille de Jabiim, il s’était retrouvé isolé du reste des troupes de Maître Ki-Adi-Mundi, et avait dû traverser le désert en compagnie du Jedi Tusken, A’Sharad Hett. Psychologiquement, leur excursion avait été des plus rudes. Et à la fin le Maître Jedi avait mis le doigt sur un point sensible du jeune Elève : les Tuskens était responsable de la mort de sa mère. De ce fait, Anakin les considérait comme des animaux, et dans son cœur, il avait la conviction qu’ils méritaient de mourir. Mais avait-il le droit de les tuer, comme il l’avait fait sur Tatooine quelques mois plus tôt ? Serait-il prêt à le refaire ? lui-avait demandé A’Sharad. Des questions auxquels Anakin se garda bien de donner des réponses au Maître Jedi -- qui n’en attendait d’ailleurs pas --, mais celle-ci étaient parfaitement claires dans son esprit : oui, il s'arrogeait le droit de les tuer, et oui, il le referait volontiers si l’occasion s’en présentait.
Et d’un certain point de vu, il en avait maintenant l’occasion.
Une Vague de colère s’empara alors de lui. Bien qu’attaché, il leva son poing encore ouvert devant la créature. Celle-ci le regarda, déconcertée.
Anakin referma brusquement son poing. La nuque brisée, « L’animal » tomba sans vie sur le sol.
Une rafale azurée traversa alors le couloir, et dans un fracas assourdissant, la seconde créature s’affala, mortes, sur la glèbe. A l’opposé, deux Soldats-Clones, dont un Soldat-ARC, avançait vers eux.
- Vous voyez, lança Anakin au Clone pessimiste qui sortait de sa cellule, je vous l’avais bien dit.
Celui-ci rumina, mais se retint de dire quoi que se soit.
- Ravit de vous revoir vivant, Commandant Skywalker, lui lança l’ARC.
- Et moi donc, Alpha, lui répondit Anakin.
Le second Clone retira son casque.
- Bon sang Siwle, qu’est-ce que tu fiches ici ? s’emporta Anakin.
- Moi aussi, ça me fait plaisir de te revoir, lui répondit son ami.
Siwle jeta un regard furtif sur la créature morte avant leur arrivé. Il recula de quelque centimètre.
- Tu vas rester planté là ? lui-demanda Anakin impatient de se dégourdir hors de sa prison.
Le visage enthousiaste d’Iksen se mua en un mélange d’incompréhension, une pointe de frayeur lui fit l’effet d’un pincement au cœur. Il s’adressa au Soldat-ARC
- A17, libère les autres (Alpha s’éxécuta. Siwle se retourna vers Anakin) C’est… C’est toi qui a fait ça ? demanda-t-il incrédule.
Anakin commença à s’impatienter.
- Tu veux que j’te montre ? fit-il avec cynisme.
Sans attendre de réponse, il leva sa main gantée de noir devant lui, et commença à la fermer… lentement…
Siwle balbutia quelques mots incompréhensibles. Il sentait sa gorge se sérer lentement. Plus Anakin refermait son poing, plus il sentait sa gorge se sérer.
- A… Arrête, réussi-t-il à laisser échapper de sa bouche.
Anakin relâcha son étreinte. Siwle reprit son souffle.
Un hochement de tête marqua un nouveau stade dans l’impatience de Skywalker.
- Tu vas me libérer maintenant ?
Siwle fixa son ami. Il était venu pour le libérer, mais maintenant qu’il se retrouvait face à lui le doute commença à s’installer. Une haine sans borne, tapis au profond du cœur de son ami commençait à faire surface. Je suis pareil, se dit-il.
- Je sui désolé, répondit-il la voix tremblante, mais… mais non.
Anakin lâcha un peut plus la bride de sa colère.
- Tu vas me libérer, oui !?
- Commandant Iksen ? interrogea Alpha, surpris.
Siwle était comme pétrifié. La colère qu’il percevait le tétanisait.
- Libère-moi ! hurla Anakin en accompagnant ses mots d’un violent geste de la main qui souffla la grille de sa prison, avant d’envoyer valser Siwle contre la grille de la geôle d’en face.



- Allez-vous m’expliquer, Maître Ra ? demanda Obi-Wan.
La carcasse fumante du Libérateur présentant des risques d’explosion, le Général Kenobi avait ordonné l’évacuation de la zone, et un repli vers Le Protecteur. Dans le même temps il avait donné l’ordre au Commandant Gagth de lever le camp de la Base-0 et de revenir aux coordonnées qu’il lui communiquait.
- Siwle a toujours été un Padawan difficile, fit Zee Ra.
Son regard, vide, voyait défiler les troupes du Libérateur qui commençaient à embarquer à bord du Protecteur, sans pour autant y prêter attention.
- Anakin aussi, lui confia Obi-Wan accompagnant ses paroles d’un léger soupir.
- Pourtant, continua-t-elle, depuis quelques semaines je le sentait plus en phase avec La Force, avec lui-même… avec moi.
L’évidence lui sauta soudain aux yeux. La réponse était là, devant elle depuis ces quelques semaines, depuis qu’elle et Maître Kenobi avaient été affectés à l’avant poste de Belderone.
Après l’attaque des Mandaloriens contre New Holstice, la République avait laissé quelques installations et quelques troupes leurres sur la planète, et avait secrètement transféré le gros de son armée sur Belderone. Et lorsque les Soldats-ARC furent revenus de Kamino avec la nouvelle génération de Soldat-Clones, le Conseil confia la flotte de Belderone aux Généraux Kenobi, Koon et Rancisis. Zee Ra et son Padawan avaient alors rejoints les troupes d’Obi-Wan Kenobi.
- Etrange en effet, fit ce dernier, perplexe.
- C’est Anakin, fit-elle alors en se retournant vers Obi-Wan.
- Quoi ?
- Son comportement, développa-t-elle. Tout est lié à votre Padawan.
- Je ne comprends pas. Vous voulez dire que…
- Oui, confirma-t-elle. Il est très attaché à lui…. Trop. Il savait qu’il pourrait le sauver, c’est pour ça qu’il est resté calme lorsque vous êtes passé en hyperespace. Mais je lui ai mis des bâton des les roue, perturbant ses plans. Voila pourquoi il s’est braqué, se laissant aller aux… aux Côté Obscur.
Obi-Wan tressaillit.
Le visage de Zee Ra exprima alors un semblant de terreur.
- Obi-Wan ?...
- Oui… Je ne perçois plus rien non plus.
Il fronça les sourcilles. Le Côté Obscur avait subitement envahi la plaine, les rendants aveugles à la lumière…



Siwle reprit ses esprits.
- Co… (il toussa) Comment ?
- Il y a plus d’un an et demi, raconta Anakin, j’ai rencontré le spectre d’un ancien Jedi sur Rhen Var. Dooku c’était emparé d’une Moissonneuse de Force et cherchait un dispositif Sith appelée Faucheuse des Ténèbres. Ce Jedi m’a donné les moyens de résister à la Moissonneuse grâce à La Force, et j’ai pu détruire la Faucheuse.
- Je… je ne comprends pas…
- C’est pourtant très simple, expliqua Anakin. J’ai acquis plus de connaissances que Maître Windu, ou encore, que Maître Yoda n’en détiennent… Et cette guerre m’a permis de développer des techniques radicales pour vaincre mes adversaires.
Il savait qu’Anakin était comme lui : un funambule avançant sur le file d’un rasoir, et qu’il pouvant basculer à tout moment dans le Côté Obscur de la Force.
- Je ne peux pas croire que tu te sois laissé tenter par le Côté Obscur, dit-il.
A ces paroles, le visage d’Anakin se fit plus dur.
- Je n’ai pas basculé du Côté Obscur ! Toi, par contre.
Anakin dégaina son Sabre-Laser, et en activa la lame. Sa lumière bleue inonda le corridor. Il braqua sa lame devant la jugulaire d’un Siwle transpirant d’effroi...
- Je suis l’Elu, ajouta Anakin. Je ne peux pas basculer du Côté Obscur. (Il regarda les Clones) Soldats, leur ordonna-t-il, ce Padawan a trahit les Jedi et la République. Retournez au près de Maître Kenobi, je m’occupe de lui.
- A vos ordres, Commandant, répondit Alpha.
N’était-ce pas aux Maîtres de décider du sort de ce Padawan ? Alpha chassa ces questions de son esprit. Son devoir était d’obéir aux ordres des Jedi. Sans poser de questions. Il tourna donc les talons… avec regret.
- Allons-y, ordonna-t-il alors à ses congénères.
Siwle les regarda disparaître dans l’embrasure de l’escalier...
- Tu ne peux pas faire ça, fit-il à Anakin. Nous…
- Tu croyais que nous étions amis ? Je sais qui tu es, ce que tu es. Comment. Tes sentiments sont ta faiblesse.
A nouveau Siwle ne su que répondre. Anakin avait raison
- Par ta faute, continua Skywalker, de nombreux Clones sont mort sur Etrury.
- Non !
- Tu t’es laissé aveugler par tes sentiments pour venir me chercher, sans te soucier du reste. Tu n’as pas su écouter les avertissements de la Force.
- Je savais que je pouvais te sauver.
- Et les autres ? s’énerva Anakin. Maître Merq’Uri, Maître Nijram. Ne méritaient-ils pas d’être sauvé ?
- Je…
Siwlé senti monter les ténèbres en Anakin. Mais il ne voulait pas mourir. Pas maintenant. Pas après tout ce qu’il avait entrepris. Il dégaina son sabre et fit volte face. Anakin exécuta un semblant d’attaque. Leurs lames s’entrechoquèrent…



- C’est presque fini, accepta-t-elle.
Le trémolo dans la voix de Maître Zee Ra trahissait sa tristesse. Elle sentait l’aura de son Elève s’éteindre progressivement. Elle son Padawan s’éloigner, et elle avait été incapable de l’empêcher.
Une larme perla sur sa joue droite.
Une bise fraîche lui caressa le visage. Elle sentit une main amicale se poser sur son épaule.
- Vous ne pouviez rien faire, dit Obi-Wan avec douceur. Tel était son destin, vous l’avez vous-même dit. Et même Anakin n’a rien pu faire.
Elle ferma les yeux, et baissa la tête, résignée.
- Je sais… (Elle releva soudainement la tête) Malgré l’Obscurité je sens toujours la présence de votre Apprenti... Et le mien.
- Je le sens aussi, acquiesça tristement Obi-Wan.
- Le destin de mon Padawan n’est donc pas totalement accomplit…

PSW Vidéo

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

...

A Star Wars Story

Han Solo dans...

...

Publicité

Chargement…

Evénements

FACTS
FACTS

Gand (Belgique)
01 avril 2017 - 02 avril 2017

ASFA
ASFA

Amélie-les-Bains
15 avril 2017 - 16 avril 2017

Toulouse Game Show Springbreak
Toulouse Game Show Springbreak

Diagora Labege Toulouse
22 avril 2017 - 23 avril 2017

Générations Star Wars & Science-Fiction
Générations Star Wars & Science-Fiction

Cusset
29 avril 2017 - 30 avril 2017

Soirée Star Wars à Disneyland
Soirée Star Wars à Disneyland

Parc Walt Disney Studio
05 mai 2017 - 06 mai 2017

AnimaGeek 3.0
AnimaGeek 3.0

Forges-les-Eaux (76)
06 mai 2017 - 07 mai 2017

Geek Days
Geek Days

Lille Grand Palais
20 mai 2017 - 21 mai 2017

Anniversaires

nés un 27 mars...

Chargement…

en partenariat avec
501st French Garrison
Rebel Legion France
La Grande Récré Star Wars
Hong Kong Style
Dagoma
Sport Saber League
Science Fiction Archives
MintInBox
La 59ème Légion
Pulps
Gastronogeek
Star Wars Collection
Star Wars Holonet STAR WARS RPG Le Réveil des Fans ASFA Radio Disney Club


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer