Quest :le choix (Tome1 )

Cette histoire se déroule entre les Episodes I et II. Calista Ozora est une jeune fille réceptive à la Force trouvée sur Sélonia à l'âge de 4 ans. Alors qu'elle découvre une nouvelle vie au Temple Jedi, elle se rend vite compte des difficultés qu'elle va rencontrer à renoncer à ses sentiments personnels. Pas d'émotion, pas d'ignorance, pas de passion, et pas de mort...Tels sont les lois que doit respecter celui qui s'engage dans les voies de la Force. L'amitié, la confiance ne sont pas toujours nos meilleurs alliés quand on emprunte ces chemins.

Naviguez dans les chapitres :

CHAPITRE 1: Une nouvelle vie

CHAPITRE I : Une nouvelle vie.

Maître, nous serons sur Coruscant dans moins de deux heures.
Parfait Obi-Wan. Cela nous laisse le temps de faire un peu plus connaissance avec cette jeune demoiselle.
Je les regardais tous les deux tout en me demandant ce que je faisais là. Celui qui s’appelait Qui-Gon m’avait prélevé du sang, je ne sais pas pourquoi, mais il m’avait dit que c’était important, et là tout ce que je savais c’était qu’il m’emmenait avec eux sur une planète qui se trouvait au centre de la galaxie, afin je rentre dans une école m’avaient-ils expliqué…Et puis après tout, je ne pouvais pas être plus mal que sur Sélonia…C’était juste encore une nouvelle vie qui commençait pour moi. Mais qu’est ce que je pouvais encore espérer de la vie maintenant ? Une chose était sûre, ces hommes ne voulaient pas me laisser tomber, et cela me réconfortait tout en me donnant une étincelle d’espoir.
Alors jeune Calista, tu aimes les voyage spatiaux ? me demanda Qui-Gon .
Non ! répondis- je sèchement.
Il me regarda droit dans les yeux et y vit toute la souffrance que je portais en moi.
Je suis désolé pour tes parents dit-il.
Comment pouvait-il savoir pour mes parents ? Etait-il magicien ou devin ? Après tout je ne connaissais rien de ces personnes mais elles étaient pour le moins étranges…Ils se disaient des Jedi mais moi je les prenait plutôt pour des fous.


Quand nous sommes arrivés a destination, j’étais complètement perdue. La planète grouillait de partout ! Il n’y avait pas un seul endroit où regarder où il n’y avait pas de chose qui bougeait. Obi-Wan riait en me voyant paniquer ainsi, et il ajoutait :
Ne t’inquiètes pas tu t’y feras très vite !
Un taxi volant nous avait déposé sur une passerelle qui menait à un bâtiment immense. Celui-ci se composait de cinq tours pointées vers le ciel comme des flèches. C’est là que les Jedi m’emmenaient. A l’intérieur il y régnait un silence apaisant par rapport au brouhaha de l’extérieur. Nous arrivâmes alors dans une grande pièce circulaire où étaient disposés douze sièges tous occupés. Nous, nous étions au centre de cette pièce. Qui-Gon et Obi-Wan saluèrent très respectueusement ces douze personnes. Moi je restait là, toujours s’en rien comprendre à ce qu’il m’arrivait. Obi-Wan qui était juste à côté de moi me donna un petit coup de coude visiblement pour que je me montre respectueuse a mon tour…Mais ma réaction était plutôt inattendue :
Aïe ! Mais ça va pas la tête ! criais-je au jeune padawan.
Obi-Wan, visiblement très gêné regarda son maître qui lui envoya un sourire, puis il dit à la créature qui se trouvait en face de lui :
Excusez la Maître Yoda, mais nous avons trouvé cette enfant sur Sélonia, et elle semble montrer une certaine réceptivité à la force…Ce test de midi-chloriens en est la preuve.
Qui-Gon tendit un petit objet à Yoda.
- Hum… très intéressant cela est…mais très sauvage elle est pour son âge hum ?
Sauvage ! moi ? Mais moi au moins je sais faire une phrase correctement sans dire mes mots à l’envers !
Obi-Wan poussa une fausse quinte de toux, mais Qui-Gon Jinn enchaîna tout de suite :
Il est certain qu’elle manque de discipline mais je pense qu’elle pourrait être une excellente padawan.

Et les années passèrent… J’avais étudié avec Maître Yoda jusq’à l’âge de 12 ans. A cet âge je m’étais profondément assagie et j’avais atteint le rang de padawan. Depa Billaba récemment promue Maître Jedi avait été chargée de ma formation. Nous étions très souvent envoyées en mission dans les quatre coins de la galaxie. Je ne pouvais donc plus voir mes amis Qui-Gon et Obi-Wan car quand j’étais au temple, c’était eux qui étaient en mission… Ce fut avec une très grande tristesse que j’appris la mort de Maître Jinn durant ma quatorzième année, car c’était lui en quelque sorte qui m’avait sauvé, qui m’avait apporté cette nouvelle vie. Je lui devait tout.
Je ne rencontra donc aucun problème dans ma vie au sein de l’Ordre jusqu’à ce que j’enfreigne une loi du Code. J’avais connu la passion ce qui était interdit pour un Chevalier Jedi. Celle-ci me dévora l’esprit.

Cinq années s’étaient écoulées depuis la bataille de Naboo. On pouvait depuis ce jour sentir que la galaxie basculait chaque jour un peu plus. Même les membres du Conseil commençait vraiment à montrer leur inquiétude. Le plus étrange dans tout cela, c’est que l’on ne pouvait pas vraiment dire d’où venait ce mal que tout le monde sentait. C’était comme si la galaxie se faisait ronger de l’intérieur. Moi, j’étais devenue une jeune femme de 19 ans très assidue. Maître Billaba était très fière de moi. Je n’étais plus très loin de passer les épreuves même si je devais encore beaucoup me perfectionner au sabre. Je n’étais pas vraiment portée sur les prouesses physiques mais j’avais énormément de connaissances scientifiques et philosophiques.
Ce matin là, je me levais comme tous les matins de très bonne heure pour étudier dans les archives de l’Ordre. J’étais partie depuis très longtemps du Temple à cause de toutes ces missions et il me tardait de retrouver un peu de repos dans les méditations des anciens Chevaliers. En effet l’endroit était conçu pour suggérer la paix et la réflexion. Les salles d’études constituaient mon lieu de prédilection car je pouvais y consulter les textes de nombreux livres empruntés à la gigantesque bibliothèque. Chaque petit espace de travail était également doté d’un ordinateur et d’un projecteur holographique, afin d’accéder dans les meilleures conditions aux derniers ouvrages en matière de science, d’histoire ou de philosophie. Mais ce matin je fis une rencontre à laquelle je ne m’attendais pas dans les couloirs du Temple.
C’est pas vrai Anakin, tu veux ma mort ou quoi ? !
Entendis-je de l’autre bout du couloir. Cette voix, je la connaissais bien ! Et mes yeux quand j’arrivais au détour du corridor me montrèrent bel et bien la personne que j’avais envie de revoir depuis de si longues années. Et il n’avait pas changé, si ce n’est les quelques centimètres qu’il avait gagné et cette petit barbe naissante qui lui donnait plus de prestance. Il ne portait plus sa longue tresse de padawan depuis longtemps déjà, et ses cheveux avaient poussé. Je m’avançais vers lui tout en disant :
Bonjour Maître Kenobi.
Obi-Wan quitta son padawan des yeux pour poser son regard sur moi. Mais il ne m’avait pas reconnu…et me répondit simplement :
Bonjour jeune padawan…euh…je suis désolé je ne connais pas ton nom…
Oh si Maître ! Vous le connaissez très bien, dis-je en souriant.
Celui-ci m’observa de plus belle mais je finis par me dévoiler :
Ozora, Calista Ozora…
Cali ? Ce n’est pas possible ce n’est pas toi ?
Et pourtant si c’est bien moi !
Cela fait tellement longtemps. Tu as tellement grandi.
Je voyais son regard s’illuminer et cela me faisait vraiment très chaud au cœur. Puis mon regard se posa sur le garçon qui se trouvait à ses cotés :
Et qui est ce jeune homme ?
Oh ! C’est mon padawan.
Je perçu en lui une certaine marque de fierté mais en même temps une certaine déception. Le jeune padawan s’avança vers moi tout en me saluant respectueusement comme le voulait le protocole :
Anakin Skywalker, enchanté de vous connaître.
Et bien jeune Skywalker, qu’a tu fais pour que ton Maître te cri ainsi dessus ?
Anakin ne répondit pas et baissa simplement la tête. Obi-Wan dit alors tout en regardant son élève :
Mon padawan a beaucoup de mal à faire la différence entre une simple balade en speeder et une course de modules !
Mais maître vous m’aviez dit que vous étiez pressé ?
En effet Anakin ! J’ai dit être pressé mais j’ai jamais dit que je voulais mourir !
Mais Maître je voulais juste…
Obi-Wan lui coupa la parole aussitôt :
Ca suffit Anakin ! Maître Windu t’as déjà prévenu.
Ce comportement ne ressemblait pas à Obi-Wan. Je ne l’avais jamais connu si autoritaire. Je reconnais que dejà à l’époque il avait un sacré caractère, mais aujourd’hui je percevais une certaine forme de souffrance ne lui.
Puis Obi-Wan se tourna a nouveau vers moi en esquissant un léger sourire qui montrait sa gêne envers ce qui venait de se produire, et il me demanda :
Au fait, où allais-tu ?
Oh, j’allais étudier à la bibliothèque…J’espère que Maître Billaba ne me verra pas. Elle préfèrerai que je j’aille travailler ma technique au sabre-laser…
Tu peux nous accompagner alors ? Nous allons à la salle d’entraînement, comme ça je pourrais évaluer ton niveau au sabre qu’en penses-tu ?
Très bien mais c’est vraiment pour toi que je le fais, déclarais-je en souriant.
Tu détestes à ce point là les combats ?
Ce n’est pas que je déteste l’art du maniement au sabre-laser, c’est que je trouve que c’est une perte de temps.
Ah vraiment ?
Oui, je t’assure Obi-Wan. Au lieu d’apprendre à nous battre nous devrions plutôt utiliser ce temps pour apprendre à résoudre les problèmes d’une manière, disons, un peu plus diplomatique..
Je suis d’accord mais que feras tu le jour où ton ennemi contrairement à toi ne sera pas diplomate, il faudra bien que tu saches te défendre non ?
Je remarquais petit à petit qu’en effet, j’avais un peu tort et qu’un jour ou l’autre il faudrait bien que je me batte, j’étais encore très naïve. A cette époque, je croyais que les conflits pouvaient se régler avec des mots. Mais cette époque était bel et bien révolue. Nous arrivâmes donc tous les trois à la salle d’entraînement. Cette vaste pièce avait une forme hexagonale et elle était faiblement éclairé. Obi-Wan s’avança vers le milieu de la pièce et retira sa bure afin d’être tout à fait à l’aise en kimono. Anakin Skywalker s’était posté dans un des coins de la pièce et s’apprêtait à voir un beau spectacle. Kenobi dégaina son sabre et déclara :
Bon voyons ce que tu sais faire.
Je pris place à mon tour au centre de la pièce, mon sabre à la main. Mais celui-ci refusa de fonctionner :
Mince ! Ca doit être le cristal qui s’est encore une fois délogé. Quand je te disais que je n’étais pas douée…
Obi-Wan souri et me lança son propre sabre que j’attrapai au vol.
Tiens, utilise celui là ! Il me semble que tu le connais déjà non ? Anakin prêtes moi ton sabre tu veux ?
Le jeune Skywalker eut un sourire en coin et tendit son arme à son maître tout en ajoutant :
Ne l’abîmez pas maître.
Et c’est toi qui me dit ça ! Après que tu m’en ai désintégré une demi-douzaine !
J’avais entre mes mains l’arme qui m’avait sauvé la vie 14 ans plus tôt. Je n’oublierais jamais ce jour où j’avais réussi pour la première fois à ne faire qu’un avec la Force. Mais ce jour là les choses étaient bien différentes. Je devais faire preuve de mon talent à un Maître que je tenais en admiration depuis toujours. Ce n’était pas comme s’il fallait que je subisse un simple test comme me le faisait régulièrement passer Maître Billaba. Non, ce jour là, je devais me surpasser.
Et le combat commença. J’attendis tout de même qu’Obi-Wan fasse le premier geste. Ce dernier avança d’abord doucement puis chargea soudainement, lançant sa lame bleue de la droite vers la gauche. Je ne puis que faire un bond en arrière pour esquiver cette attaque. Le sabre d’Obi-Wan manqua donc sa cible et alla frapper le vide. Mais ce premier échec n’empêcha pas Kenobi de continuer son offensive. Celui-ci fit sauter la crosse de son sabre d’une main à l’autre et passa de nouveau à l’action dans un déferlement de mouvements, faisant aller sa lame bleue en tous sens, mesurant mieux ses coups cette fois-ci. Dans un mouvement de recul, je ramenais mon sabre devant moi pour parer ses assauts. Nos lames bleues se croisèrent et s’entrechoquèrent. A chacune de ses attaques je fut contrainte est forcée de reculer, si bien qu’après une série de balayages consécutifs je me retrouvais dos au mur. Obi-Wan dans un bond fit un moulinet avec son sabre à l’intérieur du mien et, d’un brusque mouvement vers le haut, il envoya voler mon arme à quelques mètres de là. Dans un dernier assaut, Obi-Wan abattit son sabre-laser en direction de ma gorge et stoppa net son mouvement alors que la lame allait rentrer en contact avec ma peau. A cet instant j’avais fermé les yeux pour attendre ma fin. Quand je les rouvris, Kenobi me tenait toujours en joug. J’entendais alors sa lame siffler et grésiller dans mes oreilles. J’étais dans l’incapacité de faire le moindre geste. Mes yeux se tournèrent alors vers le jeune Skywalker qui était resté en retrait. Celui-ci fixait son Maître d’un air grave dans l’attente de son prochain geste. Mon regard revint donc sur cette lame menaçante qui n’avait toujours pas bougé. Je relevais alors doucement la tête pour rencontrer le regard d'Obi-Wan. Celui-ci eut alors un sourire en coin tout en abaissant son sabre. Je poussais donc un profond soupir en me disant qu’une fois de plus j’avais pu voir la mort de très près. Kenobi me dit alors :
Sais tu que si tu avais eu une casserole entre les mains, le résultat aurait été le même ? Ce n’est pas pour rien que tous les Jedi se construisent une sabre-laser. C’est leur unique possession ! La seule chose qui peut les garder en vie dans de pareilles situations !
Mais je m’en suis servit.
Et tu n’as fais que parer ou esquiver mes coups. Durant ce combat, tu n’as fait que subir alors que l’objectif d’un Jedi est d’agir. Tu dois prendre plus d’initiatives, sois plus offensive.
Obi-Wan continuait à me sermonner à propos de ce combat, mais je n’écoutais plus. Mon regard se perdait ça et là dans la vaste salle et s’arrêta sur le sabre-laser que j’avais perdu quelques instants plus tôt. Je tendis ma main dans sa direction et l’appela grâce à la Force. L’arme vint se loger dans ma main et je la tint fermement. La lame d’un bleu éclatant jaillit soudain de la crosse et éclaira mon visage.
Prêt pour une deuxième manche Maître Kenobi ?
Comme tu voudras.
Répondit le Jedi tout en rallumant son sabre-laser. Mais cette fois-ci, c’est moi qui fit le premier geste et je me lançais alors dans une série de parades mais qui se soldaient toutes par des coups dans le vide car Obi-Wan était très rapide. Pourtant, le Chevalier dût faire à son tour quelques pas en arrière pour reprendre son souffle. Au fur est a mesure que nous combattions je sentais de moins en moins mes mouvements. Je ressentais cette même impression qu’il y a 14 ans. J’avais atteint en quelques instants ce moments que tous les Padawan attendent. Je ne faisais plus qu’un avec la Force. C’était comme si une puissance extérieur guidait ma main, mon bras et tout mon corps qui se mouvaient dans une harmonie parfaite. Mes parades devenaient de plus en plus efficaces. Le monde n’existait plus, il n’y avait qu’Obi-Wan, mon sabre, et moi. La situations s’était peu à peu renversée, j’avais pris le dessus sur ce combat, moi qui avait pourtant un niveau si faible !
Mais soudain, une violente douleur à la tête me fit stopper tout mouvement. Je lâchais alors mon sabre et m’écroula sur le sol dans un hurlement.
Maître vous l’avez touché ? s’écria Anakin qui s’approchait de nous en courant.
Non…Cali que se passe t’il ?
Un milliers d’images défilaient à ce moment même dans ma tête. Des images que je n’avais jamais vu ou bien que j’avais dû oublié depuis longtemps. Une grande salle où pleuraient des bébés couchés dans des couveuses, un visage pâle et ténébreux dont la main s’approchait de mon visage et enfin une voix caverneuse qui disait :
Ils seront nos serviteurs, nos disciples et nous les formeront à Kagan…Reviens vers nous, tu nous appartiens…
Et cette voix cessa soudain ainsi que toutes ces images. Elles se dissipèrent en même temps que cette douleur et je pouvais a nouveau voir le décor de la salle d’entraînement et les visages d’Anakin et d’Obi-Wan qui étaient penchés sur mon corps.
Cali tu m’entends ? demanda Obi-wan.
Je vais chercher un droïde médical, dit Anakin en se redressant.
Ka…Kagan…il faut que je me rende à Kagan.murmurais-je d’une voix presque inaudible.
Oui, et bien pour l’instant l’endroit où tu vas aller c’est à l’infirmerie.
Je m’asseyais alors avec l’aide de Kenobi en essayant de reprendre une respiration normale. Le Chevalier Jedi me regardait visiblement d’une manière très inquiète.
Ne fait pas cette tête là Obi-Wan…Ca va mieux. Lui dis-je avec un sourire discret comme pour le rassurer.
Mais enfin que s’est t’il passé ?
Je ne sais pas…c’était vraiment très bizarre…Tout ce que je sais c’est qu’il se passe des choses très étranges sur Kagan, mais je ne pourrais pas te dire quoi…
Tu as eu une vision de l’avenir ?
Non ce n’était pas une vision, c’était bien plus fort que cela…
Au même moment Anakin était de retour avec un petit droïde à sa suite qui s’empressa de m’examiner.

Quelques heures plus tard on m’avait libérée de l’infirmerie du temple car les droïdes n’avaient trouvé aucune anomalie physique après un nombre infini d’examens. Maître Billaba m’avait déjà rejoint et me questionna longuement sur ce qu’il m’était arrivé. Malheureusement j’étais dans l’incapacité de lui en dire plus que ce que j’avais déjà dis à Maître Kenobi. Dans le temple cette nouvelle se propagea comme une traîné de poudre mais tout le monde finit par conclure que cela n’était qu’une simple vision du futur, une expérience que tous les Padawan découvre un jour où l’autre…Pourtant tout cela avait profondément inquiété Depa qui savait très bien qu’une vision ne pouvait en aucun cas provoquer une telle douleur. J’étais passé devant le Conseil pour tout leur expliquer, et j’insistais pour effectuer une mission de reconnaissance sur Kagan. Après cette audience Maître Yoda voulu s’entretenir avec moi en privé. Sur Coruscant, nous étions en milieu d’après-midi. La salle du Conseil était pratiquement vide parce que seul Yoda et moi étions présents. Contrairement aux autres Padawan du temple, je n’avais jamais été intimidé par ce Maître Jedi. Celui-ci avait d’ailleurs une grande estime pour moi. Son regard se perdait vers les baies vitrées de la pièce et il me dit soudain :
Bien fâcheux cela est jeune Padawan…la Force ne semble pas vouloir laisser tomber le voile sur cette énigme.
Yoda baissa les yeux puis les ferma pour se concentrer de plus belle. Il finit par pousser un profond soupir et déclara :
T’envoyer sur Kagan je ne peux…
Mais pourquoi ? Je dois y aller !Je dois savoir ce qui me lie à cette planète !
Trop sombre en effet ce lien est…Un grand danger tu cours si tu te rends là-bas je ressens. Maître Kenobi et son Padawan de cette tâche s’acquiteront…
Cette dernière phrase me fit ressentir comme un coup de poignard en plein cœur. Cette planète m’attirait irrésistiblement je ne savais pourquoi et je ne pouvais même pas m’y rendre pour le découvrir. Pourtant je finis par me faire une raison en disant :
Bien Maître Yoda.
Je le salua respectueusement et quitta la pièce. Depa m’attendait à la sortie mais ne me demanda rien. La vie aller donc continuer son cour sans que je puisse résoudre ce mystère.

Ce jour là, je ne pu trouver le sommeil et passa une nuit blanche à méditer. Obi-Wan Kenobi avait reçu le soir même son ordre de mission sur Kagan et je ne pouvais admettre que j’étais hors-jeu dans cette histoire. Il fallait que je fasse quelque chose. Durant toute cette nuit je mis un plan au point …

PSW Vidéo

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Migennes Collector
Migennes Collector

Salle des Sports de Migennes (89)
25 févr. 2017 - 26 févr. 2017

Comic Con Brussels
Comic Con Brussels

Bruxelles, Belgique
25 févr. 2017 - 26 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

FACTS
FACTS

Gand (Belgique)
01 avril 2017 - 02 avril 2017

ASFA
ASFA

Amélie-les-Bains
15 avril 2017 - 16 avril 2017

Toulouse Game Show Springbreak
Toulouse Game Show Springbreak

Diagora Labege Toulouse
22 avril 2017 - 23 avril 2017

Anniversaires

nés un 19 janvier...
en partenariat avec
Star Wars Collection
501st French Garrison
La 59ème Légion
Pulps
La Grande Récré Star Wars
Sport Saber League
Hong Kong Style
Dagoma
Science Fiction Archives
Gastronogeek
Rebel Legion France
MintInBox
Le Réveil des Fans Radio Disney Club Star Wars Holonet STAR WARS RPG ASFA


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer