Obi-Wan & Anakin : Réceptifs & Hermétiques (Panini)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    11768 Crédits

    J'ouvre ce sujet pour discuter de l'album " Obi-Wan & Anakin : Réceptifs et Hermétiques" édité en cinq chapitres par Marvel aux USA, et paru aux éditions Panini dans nos contrées.

    Scénario : Charles SOULE
    Dessins : Marco CHECCHETTO
    Couleurs : Andres MOSSA

    Pour la review d'Hypertonyk suivez : ce lien

    Qu'en avez-vous pensé ?


    Pour ma part :
    Si nous avons là un album visuellement excellent, le scénario lui, loin d'être mauvais, a surtout goût de trop peu.

    En effet, puisqu'il s'écoule près de 10 ans entre la fin de l’Épisode I et le début de l’Épisode II nous imaginons aisément que le maître et la Padawan ont dû vivre des aventures palpitantes. Et au regard de leur relation au début de "L'Attaque des Clones" on imagine tout aussi facilement qu'Anakin en a fait voir des vertes et des pas mûrs à ce pauvre Obi-Wan.
    Alors, quand Marvel a annoncé une série sur ce duo, je m'attendais à ce que le père (Anakin) ait le droit au même traitement que le fils (Luke), à savoir : une série régulière courant sur plus d'une dizaine de numéro et couvrant, si ce n'est l'intégralité, au moins une bonne partie de la période de formation d'Anakin.

    Déception, donc, d'apprendre que cette série n'est qu'une mini étalée sur cinq chapitres. Scepticisme, aussi, car la relation entre Obi-Wan et Anakin est si complexe que la résumer en 5 x 22 pages peut d’avérer contre-productif.

    Une fois tout ces doutes exprimés, qu'en est-il réellement ?


    Le scénario
    L'intrigue de Charles Soule est plutôt classique et certains ressors on déjà été utilisés dans "The Clone Wars" (entre autre) : les Jedi reçoivent un appelle de détresse, Obi-Wan et Anakin débarquent alors pour enquêter et se retrouvent pris entre les feux de deux factions rivales... mais ceux qu'ils rencontrent, Mère Pran et Kolara (toutes deux des Réceptifs) ainsi que Grecker (des Hermétiques) vont devoir faire cause commune.
    Jusque là rien de neuf sous le soleil.

    Mais là où ça devient intéressant c'est lorsqu'une action, un détail, une situation, une conversation conduit Anakin et/ou Obi-Wan à se remémorer des évènements ayant eut lieux quelques mois/semaines/jours avant leur mission : formation d'Anakin au Temple, rencontres formelles et informelle entre Palpatine et Anakin, le conseil du jour de Maître Yoda, ... C'est dans ces flash-back que réside toute la force de cette mini-série.

    En outre, Charles Soule réussi le tour de force de créer du suspense là où la situation de l’Épisode II n'en laisse aucun : Anakin souhaite quitter l'Ordre Jedi. Et si nous savons dés le début qu'il n'en sera rien, SOULE parvient malgré tout à nous intéresser à la réponse par le cheminement qui conduit le Padawan à prendre sa décision définitive.

    Je constate d'ailleurs que, finalement, il est ici moins question de la relation Obi-Wan/Anakin que des doutes de l'un et de l'autre.

    Ensuite, je ne sais pas si c'est conscient de la part de Soule, mais il évoque également un concept initié par Lucas : l'art et la guerre. Souvenons-nous : enrn1999 tonton George avait suscité une volée de bois vert de fans et de critiques lui reprochant de montrer dans "La Menace Fantôme" des designs et des technologies plus élaborées que dans la Trilogie Originelle. Lucas avait alors répondu (trouvé l'excuse ^^) que c'était tout à fait normal puisqu'en période de paix nous avons plus le temps de penser à l'esthétique des choses et à leur complexité, alors qu'en temps de guerre il faut produire vite et la priorité est mise sur l'efficacité.
    A travers ces deux peuples qui se font la guerre, les Réceptifs et les Hermétiques, et surtout le personnage de Sera, Charles Soule reprend donc cette idée à son compte en posant la question de place, et du rôle, de l'art et la culture dans une société en guerre. Et si sa réponse est simple (et évidente ?), c'est la manière de répondre qui est surprenante : si l'art et la culture (via la jeune génération) sont les vecteur de la paix, ici le message est clair et sans ambigüité : le devoir militaire passe avant.

    Les dessins
    Du côté graphique, pas grand chose à dire : le style de Marco Checchetto est fin, précis, fournit et détaillé ; ce serait presque chargé mais, heureusement, la colorisation, aux tonalités légères et souvent pastelles, vient contraster l'ensemble, le rendant fluide et agréable à suivre.
    Le seul petit reproche que je ferais (mais en est-ce vraiment un?) c'est dans les expressions du visage : ils ne sont pas inexpressif, mais j'ai le sentiment qu'ils sont tous mono-expressif : tout le monde ici à l'air mélancolique. C'est même assez étonnant, voir déroutant : personne n'est vraiment joyeux, personne n'est vraiment en peine non plus, et pourtant, rien n'est neutre... Il y a bien Mère Pran qui exprime régulièrement une certaine colère, et Sera qui exprimera sa déception... pour le reste, et c'est une des leçons d'Anakin, tout le monde maitrise ses émotions.

    Ah ! et j'allais oublier : c'est moi ou il y a un faux raccord ? Oui, oui, je sais on est en BD, mais comment qualifier ceci : sur l'avant dernière page du chapitre 4, Mère Pran bâillonne Anakin et s'en va avec son mécha... mais sur la première vignette de la première page du chapitre 5, Anakin n'a plus du tout son bâillon ^^  Du coup : quelle utilité scénaristique et graphique y a-t-il à montrer Mère Pan bâillonnant Anakin ? puisqu'on ne voit même pas
    Kolara le lui a retirer (seule explication possible) ???

    En bref
    Un album très agréable à lire et à regarder, dont la forme conventionnelle cache un fond intéressant, complexe et qui interroge presque le lecteur sur la nature des choses. A lire, et relire !
    On regrettera juste que Obi-Wan et  Anakin n'aient pas leur série régulière mensuelle...

    Ce message a été modifié par Anakin.S le lundi 20 février 2017 - 12:47

    mercredi 14 septembre 2016 - 13:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dje

    Dje

    17661 Crédits

    Anakin.S : On dit une volée de bois vert et non pas une "envolé"

    Bon lu et j'ai trouvé le contexte assez simple, deux camps que tout oppose, une situation qui va faire qu'Anakin va devoir réfléchir au fait de rester ou non au sein de l'ordre...bon c'est efficace, très sympa mais un peu simpliste à mon gout.

    Il faudrait une série régulière, ça c'est sur.

    En ce qui concerne le dessin, j'ai été "choqué" dans le mauvais sens du terme les deux trois premières pages et après j'ai pris un kiff terrible. On s'habitue tellement à de "l'habituel" que la différence peut surprendre au début, mais comme tu dis les tons pastels sont sublimes.

    Bref une très bonne BD, pas la meilleure de tous les temps, mais une très bonne quand même.

    mardi 20 septembre 2016 - 19:15 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Générations Star Wars & Science-Fiction 2019

27 avril 2019 - 28 avril 2019

Kiwanis Force Event 2

14 juin 2019 - 15 juin 2019

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Celebration

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide