Chu'Unthor Legends (page 12)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Mission: Les orphelins de Saleucami


    Je me disais bien que je n'allais pas être cadet à cause de mes Montrals mais j'ai espéré. Je ne voulais pas être séparé de mes amis. Mais dés le début on a du se séparer. 

    Je suis maintenant tétanisé par la peur bien que j'essaye de reprendre le contrôle de moi.

    Je vois que Kinsa et Galen restent calmes. Je tente de faire de même. 

    Moi: Vous avez dis avant pouvoir me former…. je doute que vos entraînements sont de même niveaux que ceux des Jedi. 

    Chef: Petit prétentieux. Nos entraînements sont plus que complets et les soldats ici présnets dans le camps sont des machines de guerre. Et nous avons des armes puissantes. 

    Moi: Plus puissante qu'un sabre laser je demande à voir!

    Je suis stressé mais pendant le trajet j'avais réfléchis à ce qu'il fallait qu'on parle et je tentais de faire parler le chef qui pour le moment malgré son intelligence mordait à l'hameçon trop fier de son campement. Je joue un peu l'insolent mais il le faut. J'écoute aussi attentivement la discussion en espérant que ma mémoire auditive ne me lâcheras pas au moment venus. 

    Chef: Le sabre laser l'arme des Jedi. Qu'on lui confisque le sien ainsi que ses autres armes. 

    Galen alias Cade s'approche de moi et prend mon sabre, mon couteau et mon blaster.  Dans ses yeux je vois de l'inquiétude. Il se demande à quoi je joue. Je lui lance un regard qui se veut confiant.

    Moi: D'ailleurs vous allez me former comment? Allez-vous essayer d'utiliser mon don de la Force?

    Chef: Bien sûr que oui tu es encore un padawan inexpérimenté mais on saura faire de toi un grand soldat. 

    Moi: Suis-je le seul enfant du campement à ressentir la Force?

    Chef: Tu es bien trop curieux! Qu'on l'emmène dans une cellule. 

    Soldat: Je m'en occupe. 

    Le soldat me met alors des liens encore plus serrés que ceux que m'avais mis Galen et Kinsa. Je me retourne une dernière fois et vois que Kinsa reste calme et me jette un regard qui veut dire" T'en fais pas on viendras te chercher." 

    Le soldat me conduit alors dans le camps et je vois alors que le chef de mentais pas. Les quelques bons cadets séléctionnés pour une mission de cette importance s'entraînent à viser des cibles avec de lourds blasters et je me demande si Zad' et Ilan en font partis. Je vois aussi que nos ennemis sont bien équipés et nombreux.

    J'ai encore une fois peur et ai perdus toute mon assurance. 

    Le soldat m'emmène alors devant un bâtiment fortifié et me pousse dans une pièce à l'intérieur et ferme la porte derrière lui. 

    Je prends le temps de réfléchir au meilleur moyen de me sortir d'ici et je décide de communiquer avec Ila par télépathie pour les prévenir avant de me raviser en me disant que cela ne serviras à rien. 

    Je prends alors tout mon temps pour faire le point sur ce que le chef a dit. Il avait arrêté de parler plie au moment où je parlais de l'objectif même de la mission. 

    Et il s'était trahis en changeant tout de suite de sujet. Maintenant je suis dans une prison qui sent le renfermé. Au moins les plus expérimentés peuvent continués avec plus de finesse l'interogatoire. J'espère qu'ils pourront me rendre mon sabre en même temps. 

    Peut-être que je me suis trahis moi-même et que dans mon plan il y'avait une faille ou alors j'étais trop curieux au lieu d'être mort de trouille.

    En tout cas je ne suis pas prêts de devenir un impérial. Fois de Lysandre.


    lundi 16 mai 2016 - 21:43 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    13182 Crédits Modo

    Mission : Les orphelins de Saleucami.

    Nous sommes entrés dans le campement Impérial sous de fausses identités mais nous sommes confrontés à la présence d’un haut-gradé de l’Empire qui dirige ce campement. Un commandant, vu les galons qu’il porte sur son uniforme noir. Je me fais passer pour un Chevalier Impérial appelé Cade tandis que Kinsa joue le rôle d’une mercenaire. Un étrange interrogatoire est imposé à Kinsa et à Lysandre, sur leur présence. Le dirigeant affirme même au jeune togruta qu’ils vont lui donner une meilleure formation. Pff ! Impériaux arrogants ! Comme si leur éducation Impériale était la meilleure. Je garde la tête froide à l’idée d’étrangler ses espèces de vautours vaniteux. Finalement, le dirigeant tourna son regard affûté vers Ilan et Zadyssa. Son expression faciale indique qu’il est gêné par leurs présences.

    Dirigeant : - Je demanderai à ce que tous sorte, hormis la mercenaire, le Jedi et le Chevalier Impérial. J'ai quelques questions à leur poser... ou alors ce sera l'inverse.

    Je vois la jeune humaine déguisée en cadet lancer un regard à Kinsa qui signifiait clairement vouloir écouter la conversation. Son maître l’informa d’un même regard de commencer la reconnaissance des lieux. Le dirigeant semble très pressé et son regard inquisiteur se pose sur tous ceux qui se trouvaient à l'intérieur, dont la plupart sont déçus. Il fit quand même garder trois soldats qui semblaient expérimentés. Signe qu'il ne se sentait pas en parfaite sécurité.
    Lysandre se lance dans une nouvelle discussion qui se termine par une confiscation de ses objets, souhaité par le dirigeant. Je continue mon rôle de Chevalier Impérial, m'approche du padawan et prend son sabre, son couteau et son blaster. Je commence à m’inquiéter de la durabilité de notre couverture mais reste concentré dans mon rôle. Lysandre me lance un regard qui se veut confiant puis il est emmené je-ne-sais où.
    Nous sommes à présent seuls (Kinsa et moi) face à un homme redoutable, entouré de trois gardes. Dans sa posture sévère et arrogante, le dirigeant me regarde.

    Dirigeant : - Veuillez m’excuser Chevalier. Pouvez-vous me rappeler votre nom ?
    Moi (froid) : - Cade Alkorion. Au service de l’Empereur depuis récemment. Dois-je aussi vous rappeler la raison de ma venue ?
    Dirigeant : - Bien au contraire, maître Cade. La présence d’un Chevalier Impérial en ces lieux prouve que notre souverain souhaite s’assurer de l'avancée de ce projet de recrutement. Pourtant je n’ai pas été informé de votre venue.
    Moi (plutôt sec) : - Vous n’avez pas été informé pour la seule et unique raison que cela devait être une surprise. Il faut s’attendre à tout lorsque l’on mène une mission de ce genre, même une inspection non-prévenue.
    Dirigeant : - Dans ce cas, c’est avec joie… de vous savoir si vigilant, Chevalier.

    Étrangement, je ne vois plus le malicieux officier qui narguait mes camarades déguisés mais un homme qui semble baisser peu à peu sa garde. Il faut que je continue dans mon élan.

    Moi : - La preuve en est, avec cet aspirant Jedi qui était autour de votre camp. Je ne pense pas que Son Excellence apprécierait ce genre de détail lorsque je lui présenterais mon rapport.
    Dirigeant : - Je vais prendre compte de cet incident. (Le dirigeant est encore sur ses gardes mais moins qu’avant.) Et que dois-je supposer concernant la présence de cette mercenaire ?

    Je regarde en biais Kinsa, cachée dans son armure mandalorienne. Elle ne me regarde pas vraiment mais je sens qu’elle cherche du soutien auprès de moi, après ce qu’elle va dire.

    Ailyn : - Vous pourriez commencer par me donner ma prime. Capturer un apprenti Jedi comme je l’ai fait, ça se récompense.
    Dirigeant : - Je me doutais que vous diriez une telle absurdité. Gardes, conduisez-la vers la sortie !
    Soldat : - À vos ordres.

    Avant même qu’un des trois soldats m’avance, je lève un bras devant Kinsa et m’interpose.

    Moi : - Je vous déconseille ce genre de jugement, officier. En faisant cela, vous gâchez un avantage dans la réussite de votre mission.
    Dirigeant : - Vous voulez que nous l’engagions ? Cela est-il nécessaire ?
    Moi : - Cette mercenaire ici présente nous permettra de repérer d’éventuels intrus ou gêneurs à la mission. Et sachez que, malgré votre mépris pour les mercenaires, notre régime autorise à les engager. (Je me tourne vers Kinsa.) Mandalorienne Ailyn, votre prime sera doublée si vous travaillez pour cette cohorte le temps de la mission.

    Entretemps, je lance un clin d’œil à ma camarade qui saisit où je veux en venir.

    Ailyn (d’un air malicieux) : -Une proposition venant d’un Chevalier de l’Empire, ça me semble risqué… mais bien payée. J’accepte.
    Dirigeant : - Je n’y verrais aucune objection à cela, maître Cade. Permettez-moi de vous laisser visiter le camp, je dois à présent faire mon devoir. (Il désigne deux des trois soldats.) Ces hommes vont vous guider à travers le camp jusqu’à votre lieu de séjour.

    Je salue le dirigeant en silence et tourne les talons vers la sortie de la tente, le bas de mon manteau volant un peu. Kinsa et moi suivons les deux stormtroopers qui nous guident dans tout le camp. Intérieurement, je suis confiant d’avoir maintenu notre couverture devant ce vautour arrogant. Et puis être un Chevalier Impérial a du bon. Je lance un regard rassurant à Kinsa mais je sens qu’elle n’est pas autant rassurée que moi.

    mardi 17 mai 2016 - 15:42 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits Modo

    Mission : Les orphelins de Saleucami

    Entrer dans le campement : Check
    Maintenir notre couverture face à un impérial suspicieux : Check

    Bon, on dirait que la mission avance ! Ou plutôt, l'infiltration. Je me sens assez à l'aise dans mon rôle de mercenaire mandalorienne, contente d'avoir pu conserver mon armure, qui dissimule par ailleurs assez bien mon sabre laser, que j'ai glissé dans un creux refermable, prévu à cette intention. Guidés par deux stormtroopers, j'ai presque l'impression d'être une rebelle cent quatre-vingt ans plus tôt, à l'époque de l'Empire, et c'est assez amusant. Les stormtroopers nous désignent une tente déserte où nous nous empressons d'entrer. Je remarque que Galen semble lui aussi très à l'aise en Chevalier Impérial. Enfin, on nous laisse en tête-à-tête.

    Après m'être lourdement laissée tomber sur la chaise, je lui fais aigrement remarquer :

    Moi : C'était une mauvaise idée, cette histoire de collaboration. Ça met encore plus la mission en péril, comme si c'était déjà pas assez dangereux...
    Galen : Au moins ça te permet de rester ici. Tout se passera bien si le dirigeant ne perce pas notre couverture.
    Moi : Je déteste m'attarder en territoire ennemi, mais...soit. Si il y a du grabuge, ne viens pas te plaindre. On contactera ton père quand on aura plus d'infos.

    C'est alors que nous voyons passer des infirmiers portant des brancards. Je ne m'en occupe pas jusqu'à ce que je reconnaisse le visage de ma padawan. Je me lève prestement, mais Galen m'en empêche. J'attends qu'ils se soient éloignés pour souffler à Galen :

    Moi : Elle est blessée ? Qu'est ce qui a pu lui arriver ?
    Galen : Je n'en sais rien. Mais il ne faut pas se faire remarquer. Si une mercenaire s'inquiète trop pour une cadette...
    Moi : Tu as raison.
    Galen : Je vais me rendre dans le village des orphelins.
    Moi : Je t'accompagne !

    Galen s'apprête à protester, mais je le coupe d'un mouvement impatient de la main.

    Moi : Et c'est sans négociations. Je détesterais rester ici à me tourner les pouces.

    mercredi 18 mai 2016 - 19:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Mission : Les orphelins de Saleucami

    J'ouvris d'un coup les yeux, en me redressant soudainement. J'avais l'impression d'avoir le crâne compressé et la douleur qui en ressortait était tout juste supportable. Une main sur mon front, ma première question fut de me demander par quel miracle j'avais atterris ici, et où étais-je...?

    Tournant la tête de tous les côtés, je remarquai que j'étais étendue sur un lit, et qu'il y en avait d'autres un peu partout. À l'évidence, j'étais dans une infirmerie... Pourquoi ? Les détails que j'avais jusqu'à présent ignoré me revinrent à l'esprit, et je me souvenus de la mission d'infiltration, Kinsa la mercenaire, Galen le Chevalier Impérial, Lysandre le prisonnier Jedi, Ilan le cadet... Mais également, le combat durant lequel je m'étais interposée, ainsi que la Poussée de Force qui m'avait expédiée dans les cibles. Je me souvenais vaguement du fait que j'avais perdu connaissance après que ma tête ait frappé de plein fouet quelque chose. Du moins, étais-ce à partir de cet instant qu'il avait fait noir jusqu'à maintenant.

    Toujours était-il que je n'allais pas attendre ici ! Je n'étais pas très rassurée, toute seule, où était donc passé les autres ? Je portai ma main à mon comlink, pour appeler Ilan car je ne savais pas si Kinsa et Galen en avait fini, avec l'Impérial, mais ne le trouva pas. La panique s'empara peu à peu de moi, ainsi que le froid. N'y prêtant pas attention pour le moment, je me levai et fut prise de vertige et dut m'appuyer contre un piquet qui retenait la toile.

    Une fois le vertige passé, je sortis au grand air et remarquai qu'il faisait presque nuit. Combien de temps étais-je restée inconsciente ? Cette fois-ci, le froid m'envahit mais fut accompagné de tremblements, sans que je n'en sache la raison. Je la compris quelque temps plus tard : la collision m'avait laissée en état de choc.

    Moi (mentalement): Comme si ça ne suffisait pas...

    Hé non ! Ça ne suffisait effectivement pas. Quand je voulus porter ma main à mon sabre, pour vérifier sa présence, je découvris qu'il n'était plus à sa place. Mon cœur battait la chamade. Qui l'avait pris ? L'Empire ? Ou alors... Ilan me l'avait subtilisé pour éviter que je ne sois repérée ? Ne sachant pas quoi penser, je voulus retourner au dernier endroit où je l'avais vu, mais remarquai cette fois que je n'avais aucune idée de ma situation dans le camp. Je n'étais tout simplement jamais passée par là...

    Poussant un soupire, je décidai de marcher tout droit jusqu'à atteindre un point que je reconnaîtrais. Puis, je me rendis compte que je n'avais pas mon casque... Je me déplaçai donc en longeant les tentes, espérant que personne ne remarque cette entorse à la règle.

    Voyant le dirigeant se déplacer dans le camp et devinant qu'il allait emprunter le chemin sur lequel je me trouvai, j'entrai précipitamment dans une tente dont je ne connaissais pas la fonction. Une fois à l'intérieur, je remarquai la présence de multitude de casiers, vide ou non. D'un côté était indiqué en gros : "Affaires personnelles", et de l'autre : "Objets confisqués". J'optai pour donner un coup d'œil à la seconde. Si l'Empire avait pris mon comlink et mon sabre, peut-être se trouvait-il en ce lieu ?

    Je regardai vivement l'ensemble de la pièce et en conclut qu'il n'y avait personne. Je m'approchai donc doucement des casiers et commençait à les fouiller silencieusement jusqu'à ce que j'entende un bruit de pas, derrière moi. Retenant mon souffle et me retournant, j'aperçus un stormtrooper, main aux hanches qui me dévisageait de haut. Mon cerveau carburait à cent à l'heure pour chercher une solution pour m'échapper. Je n'avais qu'un blaster et je le dégainai et lui tirai dessus pour l’assommer. Ça ne lui fit aucun effet.  Son armure devait probablement le protéger contre ce type d'arme.

    Soldat : Attaquer un supérieur, et se trouver dans une tente interdite est un signe de trahison !

    Réfléchissant donc, je ne le vis pas se rapprocher de moi et me baissai juste à temps pour éviter sa poigne de m'attraper. Je fermai très rapidement les yeux, et me plongeai dans la Force. Je ne voyais pas vraiment d'autres solutions, et je n'avais pas le temps d'y réfléchir. J'avais déjà vu Galen le faire, et je l'avais presque pratiquée sur un droïde. Mais j'étais stressée, je ne l'avais jamais appris, et je n'avais pourtant pas le droit à l'erreur. Évitant un autre coup, je finis par tendre la main et laissai la Force affluer entre le stormtrooper, ma main, et moi. Elle fit d'elle-même son travail et je pus remarquer une certaine absence dans le soldat. Ouvrant les yeux, je découvris qu'il avait l'air déstabilisé, il chancelait. Oui ! j'avais réussi l'Étourdissement de Force !

    Profitant de l'occasion, je le poussais à l'extérieur en espérant qu'il oublierait la raison de sa venue dans ce lieu. Je le sentis reprendre conscience des choses qui l'entourait et... reprendre son chemin ! Soulagée, je continuai mes recherches avant de tomber sur un objet qui ressemblait à une carte holographique. Intriguée, je l'allumai et eus la surprise de remarquer qu'elle contenait les plans d'un bout du campement. Il y avait une certaine partie que je ne connaissais pas, mais elle rejoignait la tente du chef et à partir de cet endroit, je pourrais m'orienter. La fixant pour la retenir, je la pris avec moi, elle pourrait peut-être servir, même si elle n'était pas entière. Le soldat à qui elle avait appartenu ne devait pas être très doué pour s'orienter !

    Néanmoins, je n'avais pas retrouvé mon sabre, ni mon comlink. Et j'avais toujours très froid. Les tremblements continus n'avaient pas l'air de vouloir s'arrêter, non plus... Je finis par me décider à sortir, et rangeai la carte holographique et courut rejoindre le seul lieu de la carte où je pourrais me repérer mieux que là. Tandis que je courrais, je remarquai qu'il faisait de plus en plus nuit, et la fraîcheur de cette dernière n'était pas ce qu'il y avait de plus arrangeant, en ce moment. Je commençai à m'inquiéter, de ne voir aucune tête familière.

    Accélérant, je tournai à un angle et entrai en collision avec une personne en armure. Projetée à terre, je levai mon regard et fut soulagée de voir qu'il s'agissait de Kinsa, Galen, Lysandre et un garçon que je ne connaissais pas qui revenaient de je-ne-sais où. Il n'y avait pourtant pas Ilan, et je commençai à m'inquiéter. Heureusement, il y avait Kinsa, ainsi que mes deux camarades, qui savaient peut-être où il était...


    Ce message a été modifié par Zadyssa le jeudi 19 mai 2016 - 20:36

    jeudi 19 mai 2016 - 07:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

     Mission les orphelins de Saleucamie

    Je commence à m’ennuyer dans ma pièce fermée à double tours… Je n’ai pas mon sabre sinon je pourrais m’enfuir en l’enfonçant dans la porte mais bon… J’entends des pas derrière la porte, je reste sur le qui vive mais suis prêts s’il le faut à bondir pour sortir s’ils ouvrent la porte.

    Une voix : On le met avec le Jedi inexpérimenté ? Ou alors dans une autre pièce.

    Deuxième voix : Avec le Jedi, ils sont inoffensifs.

    Marre qu’on me traite de nul ! J’aimerais leur prouver que je sais me battre ! La porte s’ouvre et je commence à courir avant de me prendre une décharge paralysante par un garde. Je me réveille avec une insupportable douleur à la nuque. Quelqu’un est penché sur moi, un humain de taille moyenne.

    L’humain : Vous allez bien ?

    Moi : Pas au top de la forme mais ça va. Qui est-tu ? Que fais-tu ici ?

    L’humain : Hagan et j’ai 12 ans. Pendant mon cours de cadet, je me suis rebellé face au lieutenant qui nous surveillait et m’a obligé à utiliser l’étranglement de la Force sur un de mes camarades qui avait loupé un tir. Je lui ai dit que je n’avais pas d’ordres à recevoir de lui car ce n’était pas mon père ou ma mère, mon père est mort quand j’avais huit ans et ma mère, j’en est été séparé à cause des impériaux qui nous ont capturés les êtres sensibles à la Force de la planète.

    Je me retiens de pousser un cri de joie, la situation est critique, mais ce garçon peut-être un espion qui est là pour essayer d’avoir des informations… Je décide de lui cacher un peu mon jeu…

    Moi : Je suis Jedi, perdu dans cette planète, j’ai vaguement eu le temps de voir un camp républicain avant de me faire capturer… Espérons que le camp républicain est là pour vous aider.

    Hagan : Génial, tu es un Jedi !! Tu sais utiliser la Force ? C’est trop fort… Je ne sais qu’utiliser les pouvoirs monstrueux.

    Moi : Je suis Jedi depuis quatre mois, et j’utilise la Force quand cela en est nécessaire…

    Hagan : Tu as une idée pour qu’on s’échappe ?

    Moi : Ils m’ont pris mon sabre laser, je ne peux rien faire…

    Hagan : Mais à moi, ils n’ont pas pris mon petit blaster.

    Moi : Génial.

    J’observe la pièce et peut voir en hauteur une fenêtre. Je fais signe à l’humain de tirer dessus et ensuite j’exécute un saut de la Force pour me retrouver sur le rebord de la fenêtre… Je vois que Hagan est hésitant et ne sait pas s’il arrivera à faire de même. Je l’encourage et après plusieurs essais, il me rejoint sur le rebord. Ensuite je redescends de l’autre côté en utilisant la Force et Hagan réussit à faire de même. Mais nous sommes poursuivis par une patrouille et nous courons alors en direction de la sortie… Je me demande où sont Kinsa et Galen. rnJe commence à perdre mon souffle et je suis fatigué, je vois qu’il en est de même pour Hagan…

    Officier de patrouille : Stoppez-vous, on vous as reconnus jeune padawan... Vous allez retourner dans une cellule encore plus fortifiée.

    Je me retourne et reconnais avec stupéfaction Galen et Kinsa… je joue le jeu et avec Hagan on se fait guider vers un endroit où il n’y a personne et là, Galen me rend mon sabre et mes autres armes.

    Galen (chuchotant) : Lysandre, t’as réussi à t’échapper ??!!

    Moi : Avec l’aide d’un enfant sensible à la Foce Hagan oui.

    Kinsa : Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

    Moi : Elle est bien longue…

    Je leur raconte vite fait avant qu’on ne tombe sur Zadyssa.

    Galen : Mais où est Aksel ?

    Zadyssa : Je ne sais pas. 

    Ce message a été modifié par darkknight le jeudi 19 mai 2016 - 19:43

    jeudi 19 mai 2016 - 19:41 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    13182 Crédits Modo

    Mission : Les orphelins de Saleucami.

    Avant
    Le soir vient de tomber sur la région des Ruines Industrielles. Hautes de plus de vingt mètres, les grandes tours métalliques d’usines abandonnées impressionnent d’une part quiconque veut pénétrer dans leur carcasse encore intacte, et d’autre part elles abritent sûrement dans leur complexité les quelques orphelins recherchés par l’Empire. Posté à la limite du camp et face à la ville-industrie en métal noir, je scrute chaque partie de sa structure pour repérer un endroit particulier, là où des habitants locaux peuvent se cacher en connaissance de cause. À côté de moi, Kinsa se sert de jumelles spéciales (avec infrarouge) pour en faire de même. Si nous voulons découvrir la cachette des orphelins avant que l’Empire ne les trouve, il nous faut être attentif et observateur.

    Kinsa : - Les Saleucamiens de cette région sont des malins. Ils se installés sûrement dans des coins de cet ancien complexe où l’œil d’un sniper ne pourrait localiser. Cela va nous prendre du temps pour rechercher l’endroit par jumelles.
    Moi : - Si rechercher l’emplacement à l’œil ne donne rien, nous pouvons toujours sonder les lieux avec la Force. Demain, il faut que l’on récupère nos trois padawans et que nous tentions une sortie.
    Kinsa : - On rentre à la tente ?
    Moi : - Oui. La nuit tombe et ses sales Impériaux ont un couvre-feu instauré. Dépêchons-nous de rentrer !

    Nous rentrons dans le camp Impérial et cherchons le chemin de notre tente. Au même moment, nous tombons sur Lysandre et Zadyssa, qui se sont échappés. Seul Ilan manque.

    Maintenant

    Moi : - Mais où est Aksel ?
    Zadyssa : - Je ne sais pas. Et toi Lysandre, est-ce que tu l’as vu ?
    Lysandre : - Non désolé ! Je ne l’ai pas vu non plus.
    Kinsa : - Si Ilan a disparu, nous avons alors du souci à se faire pour notre couverture.
    Hagan : - Vous êtes aussi des Jedi ?
    Moi : - En quelque sorte, oui. Seule la jeune twi’lek que tu vois est un Chevalier, le reste que nous sommes sont des padawans.
    Kinsa : - Nous devons retrouver Ilan.
    Zadyssa : - Avant qu’il ne soit trop tard.
    Moi : - Écoutez les filles. Comment voulez-vous que l’on retrouve Ilan si on se sait pas où il…

    Ma phrase reste en suspend. Plus aucun mot ne sort de ma bouche et je porte ma main droite à mon oreille, comme pour écouter quelque chose. Je perçois un murmure, presque inaudible mais pas à ce point. Je me concentre pour l’écouter.


    Lysandre : - Où il quoi ?
    Moi : - Chut !!!

    Je tends de plus en plus l’oreille dès que tous autour de moi font silence. Peu à peu, le murmure devient de plus en plus audible et les sons deviennent des mots. Sauf… qu’ils sont dans ma tête.
    « Aii...Aides... Aidez-Moi. » Ilan ! C’est lui qui appelle par télépathie.

    Moi : - Ilan nous dit qu’il a besoin d’aide.
    Zadyssa : - Il est vivant ?
    Lysandre : - Tu arrives à l’entendre ?
    Moi : - Il communique par télépathie. J’ai simplement intercepté le message.
    Kinsa : - Où il est ?

    Je me concentre pour sonder la signature télépathique d’Ilan et arrive enfin à trouver la source.

    Moi : - La tente de commandement. Il est retenu dedans.
    Zadyssa : - Oh non ! Il a dû se révéler durant les entraînements de cadet, lorsque je suis partie à l’infirmerie.
    Lysandre : - Comment allons-nous le secourir ?
    Kinsa : - Approchez de la tente de commandement est trop risqué. Ils savent sûrement que vous avez disparu, donc ils auront posté des gardes devant et autour de la tente. Pour ce qui est de Galen et moi, le jeu théâtral que Galen a fait nous lave de soupçons pour peu de temps.
    Moi : - Cette fois, nous allons directement passer à l’offensive. Et je sais comment.

    Nous nous dirigeons discrètement à l’intérieur de la tente attribuée. Je la ferme puis sort mon comlink pour contacter une ligne cryptée et trop sécurisée pour que les Impériaux l’interceptent.

    Moi : - Silver Knight à Falcon 1 ! Vous me recevez, capitaine ?
    Cpt : - Cinq sur cinq, Silver Knight. Quelle est votre situation ?
    Moi : - Nous avons un problème dans notre infiltration. Un de nos padawans déguisé en cadet Impérial s’est fait repérer ; il est retenu dans la tente de commandement et nous devons le secourir avant qu’il ne soit trop tard.
    Kinsa : - Où en êtes-vous de votre côté ?
    Cpt : - Nous vous attendons toujours à l’extérieur. Les Impériaux ne nous ont pas vus et nous gardons notre présence furtive le plus longtemps possible. Devons-nous intervenir ?
    Moi : - Pas maintenant, capitaine. Il nous faut d’abord un plan. Alors voilà ce que va se passer…

    Et nous discutons tour à tour de ce fameux plan pour sauver Ilan. Et sortir vivant de ce camp de fils de Sith.

    Le lendemain, le camp Impérial reprit son cursus normal sur cette région de Saleucami. Sauf que la plupart des soldats stormtroopers inspectent tour à tour l’ensemble du camp, principalement autour de la tente de commandement et celles des officiers supérieurs. Alors qu’une dizaine de stormtroopers est regroupée devant la tente, je trace tout droit mon chemin vers elle et garde une allure de marche décontractée. Tout le soir, nous avons mis en place ce plan et ce matin est l’opportunité de mettre le souk dans ce trou-à-larves. Tandis que je m’avance vers la tente, les autres sont dissimulés derrière des caisses, au nez et à la barbe des soldats, et atteignent un véhicule de combat assez destructeur pour aller le piloter. Les dix gardes de la tente me voient arriver et me laissent passer. Pourtant, je m’arrête à trois mètres de la tente, en plein milieu de ce champ de soldats. Le dirigeant du camp sort de la tente, accompagné de ses subordonnés, et s’avance un peu avec arrogance.

    Dirigeant : - Maître Cade. En quoi puis-je vous aider ?
    Moi : - On m’a informé qu’un de vos cadets s’est rebellé lors des entraînements et qu’il est ici, dans cette tente. Si cela est vrai, mon devoir est de l’interroger.
    Les soldats se tiennent immobiles et prêts à armer leur blaster. Le dirigeant me regarde avec mépris et moquerie. Je sais qu’il cache un pistoblaster dans son dos.
    Dirigeant : - Cela est exact. Un cadet s’est révolté envers le lieutenant-instructeur et a été amené dans mes quartiers, afin d’être interroger. Et par un curieux hasard… il semblerait être un des deux nouveaux, que « vous » avez amené.
    Je reste froid et muet à cette remarque, cachant mes émotions. Personne ne voit en moi de l’inquiétude.
    Moi : - Le cadet Aksel est mon disciple. Relâchez-le immédiatement.
    Dirigeant : - Bien entendu. Cependant… ce cadet n’en est pas un mais c’est en réalité un padawan déguisé en cadet. Le jeune togruta padawan a disparu de prison. Et la cadette à l’infirmerie aussi. Ce qui amène à la question suivante, Chevalier : qui êtes-vous réellement Cade ?

    Je reste silencieux et résistant à la tension. Je suis entouré par une dizaine de soldats boîtes de conserve qui n’attendent que l’ordre pour me pointer, je suis face à un homme aux yeux noirs et à l’esprit malicieux. Du genre agent Kallus. Mais pourtant je suis calme. Je reste impassible à la situation. Le dirigeant commence à perdre patience.

    Dirigeant (en pointant son arme) : - Répondez ! Qui êtes-vous ?

    Les dix soldats pointent à leur tour leur arme. Fixant toujours le regard du dirigeant, je me mets à sourire.

    Moi : - Demandez-vous plutôt qu’est-ce que je suis en train de faire ?

    Aussitôt, j’appuie sur le bouton du boîtier dans ma main gauche. Une violente répulsion d’air se déclenche et repousse tous ceux à trois mètres autour de moi. Tout ça grâce à une ceinture spéciale construite par mon père. Les dix soldats se retrouvent au sol ainsi que leurs supérieurs. Une fois l’ennemi à terre, j’ouvre mon comlink.

    Moi : - Kinsa ! Capitaine ! C’est le moment on jamais !

    Si je ne sais pas où en sont mes camarades, les vingt soldats de la République qui nous accompagnait surgissent dans le camp et commencent à attaquer le reste du camp. D’un geste rapide et héroïque, je prends mon sabre par la télékinésie et l’allume en position d’attaque. Je dois aller délivrer Ilan.
    Que le combat anti-Impériaux commence !!!


    samedi 21 mai 2016 - 15:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits Modo

    Au signal de Galen, nous nous élançons. Il va falloir couvrir le Tythonien pour qu'il aille délivrer Ilan. Je dégaine mon blaster et tire plusieurs fois. Plusieurs stormtroopers s'effondrent, paralysés. Après une roulade, je balaie les jambes d'un officier et lui pique son blaster, que je lance à Zadyssa. Ma padawan n'a plus son sabre, et seul le blaster que je lui offert ne suffira pas.

    Moi : Faites-moi le ménage, les padas !

    Je sors mon sabre laser pour parer quelques tirs puis m'engage dans un duel contre un stormtrooper spécial, muni d'un bouclier et d'une courte vibro-épée. Après un échange particulièrement violent de coups, je le surprends grâce à au Saut de Force qui me fait atterrir juste derrière lui. Je l'assomme d'un bon coup sur la tête, puis lance une grenade à l'endroit où sont regroupés plusieurs stormtroopers. Voilà une bonne chose de faite.

    Moi : Sortez Ilan de là, je vous couvre !

    Je vois Galen, Zadyssa et Lysandre acquiescer. Je leur libère le passage à la tente et me retrouve avec seulement deux ou trois soldats républicains comme appui. Soudain, je vois un engin lourd, conduit par nos alliés, qui arrive. Je soupire de contentement. ÇA, ça va faire le ménage. Et en effet, deux minutes plus tard, je rejoins les autres dans la tente. Je comprends alors ce qui les a retenus.

    Plusieurs soldats d'élite montaient apparemment la garde autour d'Ilan et mes amis se sont frottés à eux. À présent, les soldats gisent à terre, inanimés, et Galen, Zad et Lys' entourent Ilan, qui paraît être blessé. Une trace de sang sur la joue du Korunnai confirme mes soupçons. Je me précipite vers le padawan.

    Moi : Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ?
    Ilan : Ils m'ont torturé pour vous faire venir...
    Moi : Les enfoirés ! Ils vont le regretter !
    Galen : Tu peux te déplacer, Ilan ?
    Ilan : Va falloir que oui, visiblement. Vous inquiétez pas pour moi...je vais bien.

    La faiblesse de sa voix dément ses paroles, mais je décide de ne rien dire. Il fera ce dont il est capable, pas plus. Et je sais qu'il est capable de beaucoup, même s'il en doute, parfois. Nous sortons en courant de la tente.

    L'évacuation s'est bien passée. Des transports républicains nous attendaient non loin du camp et nous sommes en train de retourner en lieu allié, ce qui est plutôt bénéfique pour le moral. Au milieu des impériaux, nous devions maintenir notre attention à 100 % en permanence et se méfier du moindre mouvement, tout en emmagasinant le plus d'informations possibles. Épuisant. Finalement, nous nous rendons à la tente du commandement faire notre rapport à Perseus Arek, après avoir bien sûr déposé Ilan à l'infirmerie. Son état inquiète beaucoup Galen, mais je lui fais confiance au jeune Korunnai : ce n'est pas sa première mission.

    lundi 23 mai 2016 - 17:44 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Mission : Les orphelins de Saleucami

    Nous avions quitté le camp Impérial et retrouvé au passage Ilan qui avait été torturé... À ce moment là, j'avais été bien contente de savoir les soldats d'élites au tapis : justice est faite. Enfin, je ne devais pas raisonner comme ça ; mais je ne supportai pas que quelqu'un puisse faire du mal à mes amis, d'autant que la personne en question n'était autre que mon demi-frère !

    Ilan étant désormais à l'infirmerie, on nous appela pour faire un bilan de notre séjour chez les Impériaux. La structure du camp passa au peigne fin, ainsi que l'estimation du nombres de stormtroopers et d'armes utilisées. Hagan, le jeune orphelin que Lysandre avait sauvé divulgua un bon nombre d'informations sur ces sujets. Il avait l'air sympathique. Je décidai donc de demander plus tard au Togruta où ils s'étaient rencontrés et comment il l'avait sauvé, ça ferait une bonne histoire et me permettrait de mieux comprendre Hagan ainsi que les autres orphelins.

    Ma mémoire photographique me permit de transmettre une bonne partie du camp, ce qui me rappela également que j'avais en ma possession une carte holographique d'un quart du campement. Ça pouvait toujours servir...

    Moi : Euh, sinon, j'ai trouvé ça aussi, dans une tente.

    Je sortis l'objet et l'allumai. L'hologramme apparut et je le posai sur la table central avant de reculer. Me souvenant de deux trois autres informations, je les divulguai :

    Moi : Ah oui, de ce côté, se trouve l'infirmerie qui est entourée de trois tentes qui - je pense - donne sur l'extérieur, et le chemin plus large que les autres est celui qui amène à cette dernière. Et de l'autre côté, à l'opposé, se situe l'espace d'entraînement réservé aux cadets. Du coup, il y a une réserve de blasters assez lourds, et de vibrolames, non loin.
    Lysandre : Et la prison, aussi ! J'ai vu ce camp lorsque l'on m'y a emmené.
    Galen : Donc logiquement, dans ce secteur devait se situer notre tente, étant donné que nous avons vu passer les brancards, et que nous avons trouvé non loin de là Lysandre et Hagan.
    Kinsa : Nous étions si proche les uns des autres.... c'est assez étonnant.

    Effectivement, ça l'était. Mais c'était ce qui nous avait permis de nous retrouver, probablement, donc c'était plutôt arrangeant.

    Moi : Sinon, je ne suis pas certaine car on y est pas entré, mais non loin de l'espace d'entraînement pour cadets se trouve une tente ressemblant assez à un dortoir, c'est peut-être là que dorment les orphelins, donc leur principale lieu de vie.

    Ce fut à ce moment là que Hagan intervint, en toussotant légèrement pour rappeler sa présence :

    Hagan : Si je peux me permettre, ce n'est pas le dortoir, c'est le vestiaire. Notre dortoir est à l'opposé de la carte holographique, l'on peut dire.
    Kinsa : D'accord Hagan, merci de l'information.

    La réunion dura encore quelques temps avant que l'on ne soit libéré. Par la suite, je me rendis en compagnie de Lysandre voir Ilan. Très vite, nous fûmes rejoint par Galen et Kinsa :

    Moi : Vous pensez qu'il ira vite mieux ?
    Kinsa : Mais oui, tu n'as pas à t'en inquiéter !

    Pour le moment, il dormait. Mais j'espérai que Kinsa avait raison... Hagan finit par nous rejoindre tandis que j'observai sans mot dire mon demi-frère. Peut-être que si je ne m'étais pas évanouie, les choses auraient pu être différente et Ilan n'aurait pas eu à souffrir... Respirant un bon coup, je secouai la tête. Si les choses s'étaient déroulées de cette manière, c'était dans un but précis : je ne serais jamais tombée sur la carte holographique et probablement pas sur Kinsa, Galen, Lysandre et Hagan.

    Nous sortâmes de l'infirmerie et je fis le tour du campement en compagnie de Lysandre et Hagan :

    Moi : Comment vous vous êtes rencontrés ?
    Lysandre : On ne s'est pas rencontré en claquant des doigts ! C'était plus une rencontre forcée, je dirai. On nous a simplement mis ensemble dans la cellule et on s'est évadé.
    Hagan : Oui, je me suis rebellé et je me suis retrouvé en compagnie de ce Togruta et on s'est évadé car j'avais gardé mon mini-blaster sur moi. Il y avait une fenêtre que l'on a brisée.... On s'est évadé par là.

    Intéressant, je ne l'imaginai pas rebelle. Enfin, c'était ce qu'il y avait de plus logique, si non, comment aurait-il atterris dans une cellule ? Par contre, il y avait un point assez déconcertant.

    Moi : Ils vont on mis ensemble ? Alors que tu t'es rebellé et que Lysandre était censé être un Jedi capturé ?
    Hagan : Affirmatif. Ils prétendaient que Lysandre était inoffensif, ils ont payé le prix de leurs erreurs, c'est tout.
    Moi : Pourtant, ce dirigeant m'avait l'air plutôt intelligent, vue comment il a passé cet interrogatoire à Kinsa et Lys'... Ça m'étonne qu'il vous ait mis ensemble alors qu'il a pris je-ne-sais combien de précautions lorsque nous sommes arrivés... Même s'il était un tantinet arrogant.
    Lysandre : C'est bizarre, c'est vrai. Mais c'était arrangeant.

    "Arrangeant"... ce mot m'avait l'air de revenir assez souvent. Ou alors j'étais vraiment trop paranoïaque, ou bien il y avait vraiment une anguille sous la roche. À moins que je ne réfléchisse trop, encore une fois.

    mardi 24 mai 2016 - 15:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Mission : les orphelins de Saleucamie.

    Post du point de vue d’Hagan.


    Je rentre en parfait inconnu dans le campement en compagnie des Jedi. J’essaye de mémoriser un maximum d’informations en lançant pleins de regards furtifs partout. Nous nous dirigeons vers une tente qui me semble plus grande et vaste que les autres après avoir déposé Ilan dans la tente de l’infirmerie. Dans la tente des chefs, je me suis installés à l’écart des autres car j’avais peur… qu’on ne m’apprécie pas.

    Perseus Arek : Avance jeune homme…


    Je sursaute avant de comprendre qu’on m’a interpellé. Je m’approche et attend la suite.


    Perseus Arek : Qui es-tu ?

    Moi : Je suis Hagan et j’ai douze ans.

    Perseus Arek : Comment ce fait-il que tu sois là ?

    Lys’ : Il m’a aidé à m’échapper.

    Moi : Je suis né sur Saleucami, et à mes deux ans j’ai eu une petite sœur du nom d’Oïane. Et pendant plusieurs temps mes parents nous ont donné des cours de cultures. J’avais des bons amis mais on me considéré un peu comme une brute car je m’énervais facilement et donc me bagarrais souvent. Après, bien après je me suis beaucoup attaché à ma sœur, on faisait plein de choses ensemble. Et après les impériaux sont venus et nous ont capturés, nos parents à tout les enfants se sont révoltés au début, mais, les impériaux leurs ont dis que si nos parents continuaient, ils nous tuaient. Alors, j’ai été séparé de ma sœur qui est allé dans un vaisseau en orbite de Saleucami… J’ai peur qu’ils lui fassent du mal donc je m’applique à chaque fois mais aujourd’hui c’était plus fort que moi. Je n’ai pas obéi… Je me suis rebellé.


    Je regarde autour de moi, les Jedi me scrutent méfiants, Lysandre me lance un regard encourageant et le dirigeant du campement semble perplexe. Nous continuons ainsi la réunion pendant une bonne grosse heure grâce à la jeune padawan du nom de Zadyssa qui a pu voler une carte holographique. Je joue le jeu à fond est donne plusieurs informations concernant mon campement. Ensuite nous sortons de la tente et je vais m’isoler un peu pendant que les autres vont voir le garçon qui a été torturé du nom d’Ilan. Je vais donc seul dans un coin du camp et prends mon Comlink dissimulé dans une poche intérieure de ma veste. Je l’allume et attends qu’il me contacte.rnJe dis « il » car c’est le pire de tous mais je le fais pour ma petite sœur. Mon Oïane à moi. Je me souviens de la fois où je lui avais promis que je la protégerai toujours. Cette promesse résonne dans ma mémoire mais il me parle à l’autre bout du Comlink.

    Dirigeant : Alors tu t’es introduis dans le campement ? Tu as des renseignements intéressants ?


    Je divulgue à mon chef alors tout le contenu de la réunion qui a précédé cet échange.rnLe meneur me félicite mais je lui demande :

    Moi : Et ma sœur, elle va comment ?

    Dirigeant: Elle va bien, message terminé.

    Que le chef me coupe le Comlink au nez ne m’étonne pas mais qu’il le fasse au moment où je parle de ma sœur, si là je trouve ça louche…

    rnJe retourne vite à l’infirmerie pour voir l’état d’Ilan avec ses camarades.rn

    Kinsa : Tu étais où ?

    Moi : J’avais mal au ventre.

    Je vois que Zadyssa ne ne me fait pas trop confiance et me regarde bizarrement.

    Une fois sortis de l’infirmerie avec un Ilan plus ou moins rétablis, les Jedi s’entraînent à parer des tirs de blaster. Ces tirs sont envoyés par moi et je me concentre pour les épater mai aussi pour trouver leurs techniques. J’arrive à toucher une ou deux fois les plus jeunes mais Kinsa et Galen renvoient souvent les tirs sur moi et je suis obligé d’esquiver comme je peux. Ensuite les trois padawan (oui Ilan tente le coup) viennent avec moi et on assaillent les deux Jedi de plusieurs salves de tirs. L’ambiance qui règne est conviviale, on se croirait dans une colonie de vacances en mieux. 

    Ce message a été modifié par darkknight le vendredi 27 mai 2016 - 20:53
    Ce message a été modifié par darkknight le vendredi 27 mai 2016 - 21:01

    vendredi 27 mai 2016 - 20:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    13182 Crédits Modo

    Mission : Les orphelins de Saleucami.

    Peu après notre sortie du camp Impérial et le retour au QG Républicain, afin de placer Ilan à l'infirmerie, Kinsa, Lysandre, Zadyssa et moi avions été convoqués pour un bilan stratégique. Mon père fut ravi de nous savoir en vie, malgré que le jeune Korunnai ait été torturé. Avec un schéma de la structure du camp l'estimation du nombre de stormtroopers et d'armes utilisées, nous commencions à mieux nous organiser pour l’élaboration d’un futur plan. Nous sommes ensuite allés voir l’état d’Ilan et Hagan s’est subitement isolé. Lorsqu’il revint, il rapporta qu’il avait mal au ventre. C’est bizarre.

    Durant nos exercices pour Jedi, je garde les idées claires et me concentre sur les padawans qui nous tirent dessus (à faible intensité.) Au début, ils se contentent de tirer sur nous mais après il y eut des tirs croisés. Je fus touché une seule fois et cela enthousiaste Ilan. Il a du talent je le reconnais. Un talent que je pourrais lui faire développer, si seulement j’étais devenu Chevalier après ma dernière mission. Au début, Kinsa court sans s’arrêter et elle dévie chacun des tirs. Puis Zad’ et Lys’ tirent plus vite et avec plus de précision. Un de leur tir fait enfin mouche.
    Puis, après inversement des rôles, je ne fis moi aussi pas de quartier pour les quatre padawans. Au bout du compte, ils s’en sortent bien. Puis, Kinsa et moi stoppons les tirs et arrêtons l’exercice.

    Moi : - C'est bien. Maintenant, on fait un prochain exercice ?
    Ilan + Lys'+Zad : - Oui !
    Kinsa : - Combat au corps à corps ?

    Combat au corps à corps. La belle affaire^^.
    Les trois padawans ne sont plus tant enthousiasmés à l’évocation de ce type d’exercice.

    Moi : - Pour le combat au corps à corps, je propose que vous vous répartissiez en deux duos. Un premier duo contre Kinsa et son « indomptable » Soresu…
    Kinsa : - Galen, tu exagères !
    Moi : - … et un second face à moi. Avec au choix : Shii-Cho ou Djem So.
    Kinsa : - Maintenant, formez les duos !

    Les duos se forment vite. Le résultat est que Zadyssa et Hagan décident d’affronter Kinsa, tandis que Lysandre et Ilan sont partants contre moi.

    Kinsa : - Pour chacun des duos, vous devez nous combattre à tour de rôle. Nous faisons d’abord du combat « un contre un », le combat en duo viendra plus tard.

    Les trois padawans font savoir qu’ils ont compris tandis que l’ancien cadet Impérial ne fait pas d’objection. Pendant que l’apprentie de Kinsa et Hagan vont chacun leur tour combattre la jeune Jedi gardienne, je me concentre sur le duo composé du jeune Korunnai et du jeune Togruta. Au moment où je me demande lequel des deux va m’affronter le premier, je vois Ilan s’avancer et se poster face à moi. Avec son sabre à la main. J’affiche un sourire au jeune garçon et lance le débat.

    Moi : - Allez, annonce-moi la couleur.
    Ilan : - Je vais prendre le Djem So s’il-te-plaît.
    Moi : - Euh, Ilan, je ne voudrais pas être injuste mais cette forme de combat est violente. Et comme tu sors tout juste de l’infirmerie, je ne veux pas te blesser.
    Ilan : - Même si elle est violente, je veux pouvoir me mesurer contre une autre forme que le Shii-Cho et le Soresu. Laisse-moi tenter ma chance !

    Le regard d’Ilan me pèse. Je vois dans son regard qu’il m’implore d’accepter et je ne sais pas quoi dire devant lui. Je soupire et accepte, « à tes risques et périls » je lui ajoute. Ilan m’affiche un sourire amical et se positionne pour le combat. Derrière lui, Lysandre regarde ce qui va se passer. Avant de commencer, j’ôte mon léger manteau noir sombre et me retrouve en tunique de tissu synthétique gris argent aux manches longues et aux épaules en noir sombre, accompagné de mon pantalon moulant noir, mes bottes et mes mitaines. Je dépose mon manteau dans un coin puis dégaine mon sabre par la télékinésie. La lame-laser de couleur bleu royal jaillit et je tiens mon arme dans ma main directrice uniquement. Ilan, les deux mains au sabre et en garde éloignée, patiente en me regardant faire. J’opte pour un début en garde médiane.

    Moi : - Ilan… attaque-moi !

    Ilan obéit et se lance vers moi. Sa première attaque vise mon flanc gauche ; je fais un pas vers la droite et pare son coup. Alors que je vais l’attaquer de suite, il place de nouveau sa lame vers moi. Son attaque vise ma jambe mais j’arrive à la contrer. Ilan se recule puis se relance dans ma direction, sa prochaine attaque vers mon torse. Le voyant venir, je fais une simple parade de côté. Le jeune Korunnai se met alors à forcer sur le croisement de nos lames. Il veut me faire reculer. Malheureusement, mon endurance l’emporte. Et je me lance à mon tour dans l’attaque. Je le pousse en arrière et enchaîne une série de coups forts mais peu violents. Chacune de mes attaques vont dans des directions aléatoires mais elles ont le même résultat : bien qu’Ilan arrive à se défendre avec son sabre, il est obligé de reculer. Je m’arrête de le harceler de coups et lui laisse une opportunité de me toucher. Ilan se ressaisit et tente de m’infliger un coup à l’épaule. Je pare sans souci puis l’attaque à mon tour. Le reste du combat devint un long échange, entre des parades anticipées et des attaques fortes. Je sens même qu’Ilan cherche à avoir le dessus sur moi. Étrangement, sa détermination me rappelle la fois où j’ai appris le Djem So auprès de Doc Terrik. La frustration et l’énervement sont des sentiments à ne pas fouler dans cette forme.
    Au bout d’une demi-heure de confrontation, Ilan et moi reculons en même temps. Je sens qu’il est essoufflé par notre duel.

    Moi : - Tu veux toujours continuer ?
    Ilan : - Oui !
    Moi : - Alors c’est parti !

    Aussitôt, je m’élance rapidement vers lui, faisant tourner mon sabre en cercle dans ma main. Une fois à un mètre du jeune padawan, j’abaisse violemment la lame sur la sienne alors qu’il tente de se défendre. L’entrechoc est si violent qu’Ilan ne peut pas tenir debout et glisse une jambe en arrière. Je relève mon sabre au moment sa chute, lui laissant une nouvelle opportunité. Sans m’en rendre compte, Ilan se propulse sur ses jambes et m’attaque avec rapidité. Je ne vois pas le mouvement venir et il me touche l’avant-bras gauche. Je me recule et constate que la marque du sabre n’est heureusement pas profonde. Il m’a juste éraflé. Je me dresse bien droit et éteint mon sabre, annonçant ainsi la fin de notre duel. Ilan a du talent, ça saute aux yeux.

    Moi : - Bravo Ilan ! Tu as réussi à tenir durant trois quart d’heure face à mon Djem So. Tu peux être fier de toi. (Je porte ensuite mon regard vers Lysandre.) Bon, à ton tour Lysandre !

    dimanche 29 mai 2016 - 18:37 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

340 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide