Mariage de Padmée et Vyvacy Brûle

  • Avatar Padme111

    Padme111

    21293 Crédits

    Galaxie Starwarsienne et imaginaire
    Date : 174 après bataille de Yavin (entre TJ5 et TJ6)
    Lieu : Phoenix
    Localisation : maison de Padmée Naberry
    Heure locale : 5H52

    Les premiers rayons du soleil de Phoenix se pointent dans la chambre de la maitre Jedi Naberry. Leurs chaleurs réveillent la futur madame Brûle. C’est la première idée qui travers l’esprit de Pad : dans quelques heures, elle ne sera plus la maitre Naberry, mais Maitre Brûle ! Pad s’étire, regarde par la fenêtre et en quelques minutes s’imagine tout ce que cette journée lui réserve. Se lever, déjeune, faire une tour avec Sacripant, se doucher et … se préparer pour le mariage ! Son mariage ! Nerveuse, Pad sort du lit et exécute les taches qu’elle s’est fixée pour ce début de matinée. Après avoir avalé sont déjeune, elle rejoint Sacripant. Il avait vieilli lui aussi, mais aux yeux de Pad, il était toujours son gros nounours. Elle le chevauche et ils vont galoper comme tous les matins jusqu’à la plaine des 7 volcans.

    Heure locale : 6H30
    Localisation : la plaine des 7 volcans

    Sacripant s’arrête, un peu essoufflé. En pyjama et peignoir, Pad descend du dos de son ami. Elle observe le lever du soleil là au-dessus des 7 volcans. Puis, se tournant vers le kiosque posé là pour la cérémonie, elle passe entre toutes les chaises, les décorations et ce bar provisoirement monté pour recevoir les invités dignement.

    Pad – Tout est en place, tout est parfait.

    Elle va s’assoir en tailleur au milieu du kiosque, là où quelques heures plus tard, elle sera unis à jamais à Vyvacy. Elle ferme les yeux et plonge dans la Force, elle la laisse l’imprégner. Elle hume les différents parfums de la nature, de la rivière sur sa droite et des différentes fleurs de décorations. Elle entend les différents chants d’oiseaux, le ronflement de son Therbeen et celui du vent dans les montagnes de lave. Elle ressent l’air sur son visage, une légère brise caresse ses cheveux dénoués et non peigner. Elle inspire profondément, bloque sa respiration puis expire doucement, plaçant ses mains sur le sol, elle laisse la Force couler en elle et essaye de communier avec la nature.

    Elle ne fait plus qu’un avec la Force, elle est en totale harmonie avec elle. Elle peut presque ressentir l’univers, elle est comme occupé de flotté dans cet univers, cette sensation est un peu nouvelle pour la Jedi. Elle n’avait jamais autant exploré son harmonie avec la Force que depuis qu’elle était ici sur Phoenix.

    Bientôt, elle perçoit comme des présences familières mais disparus depuis trop longtemps. Elle ressent la Force la prévenir d’un danger, d’une menace, comme un côté sombre, comme un ricanement. Elle ouvre les yeux, elle est déconnectée de la Force ! Elle eut l’impression d’être tombé sur le sol brutalement alors qu’elle ne l’avait jamais quitté.

    Pad – Non ! L’Ordre Jedi est là pour veiller sur l’univers ! MOI, je me marrie !

    Sacripant lève la tête tout en la regardant. Il se demandait si elle s’adressait à lui. Pad se lève d’un pas décider elle va vers son ami animal.

    Pad – Non, ne t’inquiète pas Sacripant. Nous rentrons. Nous allons à la maison, je dois me préparer, je vais me marier ! Qu’importe si la Force me prévient, qu’important si l’Ordre Jedi doit faire face à une menace, Je vais me marier ! Peu importe qui revient au temple, peu importe pourquoi la Force les réunis, je vais me marié ! Et l’univers peu exploser, tous cela n’a pas d’importance à mes yeux, je me marie aujourd’hui et rien ni personne ne m’en empêchera !

    Pad monte sur le dos de Sacripant et ils foncent ensemble vers la maison. Une fois sur place, Pad retrouve Jaina, sa demoiselle d'honneur qui se demandait où elle était passé. Puis, ensemble, les 2 femmes se préparent pour le grand moment. Douche, habillage, maquillage, les derniers petites retouchent… tout est parfait !

    Heure locale : 9h30
    Localisation : Maison de Padmée Naberry

    Jaina et Pad sont prête ! Nerveuses, mais prête ! Dans quelques secondes, un homme va sonner à sa porte, dans quelques secondes la vie de maitre Naberry va basculée. Enfin, elle sera heureuse, elle vivra un vrai bonheur. Pad et Jaina s’échangent quelques mots. La jeune fille essayé de rassurer la femme mur et de l’empêcher de piétiner.

    Jaina – Pad arrête de faire les 100 pas, svp. Tu vas me rendre plus nerveuse que ce que je ne le suis.
    Pad – Désolée, Jaina ! Tu verras lorsque ton tour viendra !

    Jaina rougit et ne dit plus un mot. Pad décide de s’assoir et d’user de la Force afin de retrouver son calme. Elle ferme les yeux et plonge à nouveau dans la Force. Elle inspire profondément, bloque sa respiration puis laissant la Force couler en elle, elle expire doucement.

    « Le monde n’est pas prêt à l’accepter comme Chevalier ! Il n’a que 10 ans. »
    « Oui, tu es un clone, mais tu n’es pas le Chevalier que j’ai connu »
    « Et moi, je ne suis pas certaine que le Temple pourra survivre à ton fils, lol »


    3 phrases nettes, 3 contextes différents adressés à 3 personnes différentes. Pad n’a plus le contrôle de la Force, c’est une vision… oui, celle d’un futur possible. Pad voudrait revenir au présent, mais la Force en décide autrement. A moins que l’inconscient de Pad ne désire pas s’en détacher ?

    « COURS, ECKMÜL, COOUURS ! »

    Pad ressent une immense frayeur qui l’oblige à sortir de sa vision brutalement. Elle ouvre les yeux, hors d’âge, réalisant que Jaina à une main posé sur son épaule et l’autre lui tenant la main droit.

    Jaina – Pad ? Mais qu’est-ce qui t’arrive ? Une crise d’angoisse ? C’est à cause du mariage ?

    « Non, non, c’est la Force… elle me prévient qu’un avenir est sombre. Non, ce n’est plus de mon ressort, je me marie ! L’Ordre Jedi se débrouillera sans moi »

    Pad – Oui, probablement. Désolée de t’avoir fait peur Jaina. Alors, allons-y !

    Heure locale : 9h45
    Ding Dong

    Voilà ! C’est le moment ! Le moment tant attendu !
    Nerveusement, Pad se redresse. Jaina ajuste sa robe afin qu’elle présente au mieux. L’homme vient de sonner et il n’attend qu’elle. Elle va vers la porte et toutes ses pensées ne sont que pour lui. L’univers en cet instant se résume à un homme et une femme fait l’un pour l’autre, ayant trop de temps pour se dire « je t’aime ». L’univers de l’un et de l’univers de l’autre devient un seul et même univers lorsque la porte s’ouvre et qu’ils sont réunis les yeux dans les yeux.
    Vyvacy reste sans voix, Pad aussi. Elle descend prudemment la marche lui offrant sa main. Vyvacy la prend délicatement et l’assiste dans sa descende sans qu’ils ne se quittent du regard.

    Ensemble, ils s’approchent l’un de l’autre. Vyvacy la prend dans ses bras et l’embrasse, ignorant les invités déjà présents. Puis, ensemble ils montent dans ce qui ressemble à un carrosse à l’ancienne tirer par Sacripant, plus beau que jamais. Ensemble, au pas du Therbeen, ils vont jusqu’à la plaine des 7 Volcans. Les invités suivent par les moyens qu’ils ont choisis. Pad et Vyvacy ignorent qui est là, ils ne se quittent plus du regard égoïstement.


    :pol:« L'amour est aveugle. »


    Heure locale : 10h
    Localisation : la plaine des 7 volcans


    Tous les invités ont pris place où attendaient déjà là. Le carrosse arrive. Pad et Vyvacy descendent de leur moyen de transport pour marcher tendrement vers le kiosque. Tout l’univers de Pad est réuni derrière elle. Ses amis, sa famille, ses connaissances, certains politiciens, certains militaires, certains amis et amies de ses amis ou amies. Des visages qu’elle connaissait bien, des visages qu’elle n’avait plus revus depuis une éternité, des visages inconnus. Mais tout ce qui compte aujourd’hui pour elle c’est le visage de l’homme de sa vie.

    Ils sont au centre du Kiosque avec le maire de Phoenicia qui va les marier. Pad s’accorde un dernier regard vers la foule d’invité. Elle sait dans le plus profond de son cœur qu’1 seul être vivant aurait peu la faire renoncer à Vyvacy. Elle le cherche dans la foule sachant que comme il n’a plus la capacité d’utiliser la Force, elle ne pourrait pas le percevoir à travers elle. Elle le cherche parmi ses invités, un peu comme si elle lui offrait une dernier change de bouleverser sa vie. Vyvacy regarde Pad un peu interrogateur.

    Vyvacy tout bas – Ça va ? Tu cherches quelqu’un ?
    Pad – Oui, mais… il ne viendra pas. Il est sorti définitivement de ma vie.
    Vyvacy avec de l’iritation dans sa voie – Remeyodi ?
    Pad – Chut [elle pose son index droit sur les lèvres de son amour]… Il ne viendra pas. Soit tranquille.

    Nerveux, Vyvacy regarde à son tour les invités s’assurant qu’il ne le voit pas. Puis, le maire commence son discours. Pad prend la main de Vyvacy, elle lui sourit et tous les doutes s’évaporent.

    Maire – Nous sommes réunis aujourd’hui en ce jour, afin d’unir cette femme à cette homme…

    Le discours est banal et traditionnel mais pour Pad, ce n’est pas l’important. Sa main ne quitte pas celle de l’homme qu’elle aime. Vyvacy garde son attention sur le maire jusqu’à ce qu’il l’invite à prononcer son discours. Vyvacy prend alors l’alliance et fait face à Padmée.

    Vyvacy – Moi, Vyvacy Brûle, je te prends pour épouse et promets de te chérir et de t’aimer jusqu’à la mort. Je prendrais soin de toi, dans le pire comme dans le meilleur. Par cette anneau, je m’engage à te rendre heureuse, à te rester fidèle, à te protéger, à t’aimer jusqu’à la fin des temps.

    Il lui passe l’alliance à son annuaire. Pad en a des frissons de joie. Puis, c’est Pad qui prend l’alliance et la passe au doit de Vyvacy.

    Padmée – Moi, Padmée Naberry, je te prends pour époux et promets de te chérir et de t’aimer jusqu’à la mort. Je prendrais soin de toi, dans le pire comme dans le meilleur. Par cette anneau, je m’engage à te rendre heureux, à te rester fidèle, à te protéger, à t’aimer jusqu’à l’infini.

    Le maire – Je vous déclare mari et femme ! Vous pouvez embrasser la marier.

    Vyvacy et Pad s’embrasse tendrement. L’univers n’existe plus que pour lui dans le cœur de Padmée. L’univers n’existe plus que pour elle dans le cœur de Vyvacy.

    Le maire – Je vous présente monsieur et madame Vyvacy et Padmée Brûle !

    Sans que leurs lèves ne se détache l’un de l’autre, une tonner d’applaudissement et de flash retentissent.

    ---------------------------------------
    :pol: citation de The Clone Wars S3 Episode 9
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 16-01-2015 21:10

    vendredi 09 janvier 2015 - 14:21 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Plaines de Phoenix, 9h45


    Le kiosque était déjà rempli d'invités de tous poils. D'un côté les proches de Vivacy Brûle, de l'autre ceux de Pad. Beaucoup de Jedi étaient venus, tout le monde faisait plus ou moins connaissance. Cera Ordo dit Cenovii n'aurait manqué l'événement pour rien au monde. Détaché sur le Vaisseau-Monde depuis plusieurs mois, cette escapade sur Phoenix ressemblait à un weekend de repos bien mérité. C'est accompagné de ses padawans que le Mandalorien avait foulé le sol de la planète un peu plus tôt dans la matinée et avait rejoint le lieu où le mariage de son mentor serait prononcé. Depuis leur arrivée au kiosque, Ceno, Keller, Kinsa et Eckmül, restaient un peu l'écart à observer tout ce petit monde en effervescence. La pression montait peu à peu, et le nouveau Maître Jedi en armure n'osait imaginer à quel point cette pression était importante pour les futurs mariés. L'amour, un sentiment puissant, était réel entre ces deux là, un amour sincère et mutuel, n'y avait-il rien de plus beau en ce monde? Maître Pad était comme récompensée de sa vie de donation. Ceno était songeur et silencieux, son regard alla souvent se poser sur Aynor, qui comme en sa qualité d'ambassadrice, était assaillie de toute part. Aurait-il jamais le droit à un tel sentiment lui aussi? Il se dit que certaines personnes y sont destinées, et que d'autres n'y auront jamais droit, mais selon quelle loi? Quels principes? Ce mystère lui paraissait aussi grand que celui de la Force.

    Kinsa - Maître...? On va attendre longtemps comme ça?
    Ceno - Le mariage sera célébré bientôt. Sois patiente.
    Keller - Bon, ben moi, je vais contrôler le buffet pour voir s'il n'y a pas de nourriture empoisonnée.
    Ceno (le retenant par la bure) - Non, tu ne vas nul part.
    Keller - Pfff...
    Ceno - Prenez exemple sur Eckmül, lui au moins il...

    Mais le petit Bith avait disparue au nez et à la barbe de son Maître. Ceno finit par le voir, il discutait avec une gamine. Les deux autres padawans étaient un peu jaloux, ils aimeraient bien pouvoir bouger un peu aussi au lieu de rester figés comme des vétérans de la guerre.

    Ceno - C'est bon, allez-y...
    Kinsa - Cool!

    Les voilà partis faire connaissance avec les invités. De son côté Ceno resta en place, bras croisés, attendant l'heure. Il observait tout le monde et les sondait pour déceler la moindre mauvaise intention. Comme toujours il était trop prudent et en oublia de s'amuser. Mais ce n'était pas tant son côté sérieux qui primait, il voulait que tout soit parfait et que rien ne vienne gâcher la fête.


    10h00


    Un peu plus tard, tous les Jedi étaient côtes à côtes à leur place respective et le mariage fut célébré dans une liesse sans pareil. Padme était rayonnante et son mari en ébullition, désormais elle était Madame Brûle. Cenovii vint la voir pour la féliciter. Il ne le montrait pas, mais Pad pouvait deviner à quel point son ami était heureux pour elle. Puis une magnifique fête commença! Eckmül grimpa sur l'estrade des spectacles, attrapa une clarinette et commença à lancer un air enjoué avec une troupe de musiciens Phoeniciens.

    -------------------------------------
    Cyber-Mando-Jedi

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 13-01-2015 11:16

    mardi 13 janvier 2015 - 11:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9607 Crédits

    9h45

    Je suis à coté de Cenovii dans le cortège, l'attente est d'une éternité, je regarde mon datapad. 9h46

    Eckmül : Maître cenovii, comment se fait-t'il que Pad m'ai invité?
    Cenovii : Elle a invité tout les jedis, elle m'a dit de venir avec qui je voulais et elle est ta professeur dans les pouvoirs de forces, autre chose?
    Eckmül : Ah, non, j'avais pas pensé à ça c'est tout.

    J'agrippe la manche de Keller, comme pour l’appeler.

    Keller : Laisse-moi, tranquille !

    Oh, et puis j'en ai marre, je regarde une dernière fois mon datapad. 9h47, puis je vais voir une bith qui avait attiré mon attention. J'engager la conversation. Et à peine j'avais commencer à me présenter que j'entendis un grand silence.

    Je me retourne et là, d'un seul coup, Padme Naberry dans toute sa splendeur remonter l'allée en direction de Vivacy. Après c'est le charabia habituel et il s'embrasse. C'est peut-être très basique et répétitif, c'est quand même très beau.

    D'un coup, je vois Keller qui part au Buffet comme un Podracer de Malastar. Le temps de dire à la demoiselle que je reviens et je fonce sur les buffets.

    Eckmül : Est-ce que tu as-cru que tu aurais pu me doubler.
    Keller : Bien sûr tu es plus lent qu'un hutt.
    Eckmül : Est-tu sur que les hutts sont si lent que ça quand il s'agit de manger.

    D'un coup je sens une main dans mon dos qui attrape et me tire vers derrière. En fait Keller est aussi tiré vers l'arrière. C'est Ceno !

    Cenovii : Vous ne savez pas que la politesse veut qu'on attende que les mariées se servent?
    Kinsa : Quel manque d'éducation !
    Eckmül et Keller (en même temps) : Pfff... Désolé.

    Du coup nous attendons que Padme s'avance et prenne une coupe de Champagne. et nous fonçons sur le buffet.

    Après avoir le bide bien remplis, je rejoint la belle rencontré plus tôt, et je lui promet de chanter un air de blues.

    C'est pour ça que je monte sur scène et que je prend une flûte et je commence à chanter un air de blues.

    La Chanson

    mardi 13 janvier 2015 - 21:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    21293 Crédits

    « Les frères d'armes sont des frères pour la vie. »*

    Les invités étaient tous là ! La famille Naberry également et au grand complet. Le jeune padawan Bith est sur la scène jouant de la flûte, Cenovii avait prix ses padawans avec lui et c’était vraiment agréable de les voir aussi uni.

    « L'avenir offre plusieurs voies, choisis avec discernement. »**

    Padmée et Vyvacy se sont occupés chacun de leurs invitées respectifs tout en essayant d’apprendre les invités l’un de l’autre. Ses parents demandent discrètement à la mariée si elle est certaine de son choix. Padmée les rassure. Elle a pris le temps et même si elle a des choix à faire, aujourd’hui, elle est certaine de son discernement !

    Du côté de la famille Brûle, il n’avait qu’une jeune sœur, Félicity et 5 oncles et tantes, avec 8 cousins et ses parents. La cadette du marié, s’inquiète de son choix. Padmée avait eu un autre homme dans son cœur, et elle avait très peur que son frère soit déçu dans cet avenir qu’il allait partager avec cette femme qui lui pique son frère ! Vyvacy doit la rassurer et lui certifier qu’il a eu lui aussi plusieurs choix, mais qu’il n’a jamais aimé que Pad. Il la choisi car il a discerné en elle, la femme de sa vie !

    Les invités sont de plus en plus nombreux. Tous devaient encore attendre un peu avant le grand buffet de 12H car les nouveaux mariées devaient faire leurs photos.

    10H30

    Padmée et Vyvacy monte sur la scène. Le marié prend le micro et la parole.

    Vyvacy – Cher invité, tout d’abord merci d’être présent ! Le buffet des amuse-gueules est ouvert. Ma bien-aimée et moi-même allons-nous éclipser un court moment afin que le photographe puisse immortaliser cette journée. Nous serons de retour vers 11H 45 et nous prendrons le repas de midi ensemble.

    Pad prend délicatement le micro des mains de son époux. Ce qui amuse déjà l’assistance. Beaucoup se dise que si Vyvacy pensait qu’une fois mariée, Padmée allait être une femme docile, il se trompait !

    Pad – Tu permes mon amour. Merci à tous les invités d’avoir répondu à mon…, à notre invitation. Nous ne serons pas longs. Les membres de la famille sont invités à venir nous rejoindre dans 1/2h au pied d’un grand volcan. Il vous suffira de suivre Aldo, notre maitre de cérémonie. Merci à tous.

    Les amoureux s’éclipsent. La fête ne fait que commencer.

    Séance Photo
    11H30


    Les mariées et leurs familles respectives sont de retour ! Monsieur et Madame Brûle se disperse dans la foule. Ils veulent remerciés les invités de leur présence, de s’assurer qu’ils ne leurs manquent de rien. Puis doucement arrivé midi et tout le monde prend place, le diner est servi !
    Entre chaque plat, tout le monde, table par table, vont se prêter à une dance collective puis vont se servir.


    12H
    Une entrée
    Une dance
    Une soupe
    Une dance
    Un plat
    Une dance
    Un dessert

    L’ouverture du bal !
    ---------------------------------------------
    Sentez-vous libre de posté. Par ce topic, j'ai dressé le plan de la journée. Merci^^
    ----------------------------------------------
    *Citation de The Clone Wars S3E1
    **Citation de The Clone Wars S3E7

    vendredi 16 janvier 2015 - 21:37 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    15912 Crédits Modo

    Après les épreuves des derniers mois cette fête était plus que bienvenue, un excellent moyen de laisser pour toujours derrière nous les années d'affrontement avec Baaaaaaal. Et au moins ne craignions-nous plus à présent de voir le vilain Sith venir gâcher la célébration (il aurait pillé le bar).
    Plus qu'aucun autre Jedi invité je me sentais gonflé d'aise et de joie. C'était ma sœur qu'on mariait aujourd'hui, après tout ! Plus que quiconque j'avais vu peser sur elle le poids de ses épreuves et de ses nombreuses responsabilités. Qu'elle quitte ses responsabilité était un malheur pour l'Ordre Jedi, mais elle avait plus que mérité de trouver son bonheur.
    Malgré tout, les mariages n'étaient pas un environnement familier pour moi. J'avais beau avoir enfilé ma tunique et ma bure les plus neuves pour l'occasion (n'ayant rien d'autre que des tuniques Jedi dans ma garde-robe), je me sentais assez mal vêtu en comparaison des membres de la famille phoenicienne de Vivacy, ou de mes parents venus exprès de Naboo.

    Pad, magnifique dans sa robe blanche, était accaparée de toute part, et était le centre de l'attention générale, ce qu'elle avait bien mérité. Mais je n'avais pu lui parler plus de quelques secondes jusqu'à présent, malgré mon privilège d'être membre de la famille. Bien sûr c'est Vivacy qui eut le privilège de la guider pour la première danse après l'entrée du déjeuner.
    Des quatre membres de la fratrie Naberry, Pad et moi avions toujours été les plus proches, ayant traversé nombre d'épreuves en commun. Naturellement j'eus le droit d'inviter ma sœur pour la deuxième danse, après la soupe.

    Pad. - Tiens, tu connais les pas de danse ?

    Moi. - Hé, je n'ai pas appris qu'à courir devant les vornskrs, lorsque je vivais chez l'oncle Talik ! Bon... bien sûr, je suis peut-être un peuouaille !... euh, un peu rouillé.

    Pad. - J'aurais aimé que Talik soit parmi nous.

    Moi. - Même s'il t'a peu connu, je suis sûr qu'il aurait été fier de toi, tout comme je le suis, Pad. Je suis immensément fier de toi, et heureux !

    Pad. - Je t'ai laissé une bien lourde charge sur les épaules.

    Moi. - Peu importe, n'est-ce pas le boulot d'un frère d’alléger le fardeau de sa sœur bien-aimée ? De toute façon si tu décidais de revenir au devant du danger je t'en empêcherais, de gré ou de force. Tu entends frangine ? Le Grand Maître de l'Ordre te condamne à goûter un bonheur bien mérité !

    Pad. - Puisse-tu connaître le même bonheur.

    L'amour et le mariage étaient des choses auxquelles je pensais avoir tourné le dos en acceptant de plus en plus de responsabilités chez les Jedi, pourtant... à voir le bonheur de Pad et Vivacy... je me surprenais parfois à rêver un peu.

    Moi. - Ne t'en fais pas pour ça. J'ai retrouvé Tyria, ma padawan adorée. Je suis comme toi au terme de longues années de peinouch !... euh, de peine.

    Pad. - Il fallait danser sans la bure.

    Moi. - J'y songerai pour le bal.

    Claudiquant légèrement, j'allai rejoindre la table des Naberry pour recevoir le premier plat. Étant à la table de la famille de la mariée je n'étais donc pas auprès des Jedi pour aider Ceno à garder l’œil sur ses padawans, lesquels nous avaient déjà gratifiés d'une très belle animation un peu plus tôt.
    Mais au fond, c'est en tant que frère de la mariée que j'étais invité, pas en tant que Grand Maître. Si Pad avait des années de bonheur et de tranquillité devant elle, je pouvais bien profiter d'une journée de repos.


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 17-01-2015 00:41

    samedi 17 janvier 2015 - 00:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    6086 Crédits

    Après tant de missions en territoire hostile, se rendre sur Phœnix nous permettrait de souffler un peu. Pad nous a invité à son mariage, comme tous les Jedi. Cette planète est magnifique, un lieu idyllique pour célébrer l'union d'un couple uni. Avec Ceno, Keller et Eckmül, nous nous plaçons un peu à l'écart. Le Bith craque le premier, il file discrètement aborder une de ses congénères. Ceno finit par nous lâcher. Je suis très vite repérée par un groupe de jeunes Phoeniciens.

    Fille: Salut! Je m'appelle Viviane. Et toi?
    Moi: Heu... Moi, c'est Kinsa.
    Garçon: On t'a vu arriver avec les Jedi. C'est vrai, t'es une Jedi? Au fait, je m'appelle Jai.
    Moi: Une apprentie seulement. Mais c'est déjà pas mal!

    À peine le temps de sympatiser que le maire appelle au silence. Je dis à mes nouveaux amis que je reviendrai et vais vite me ranger aux côtés de mes coéquipiers. Je suis très heureuse pour la maître Jedi quand elle devient Padmée Brûle. Son bonheur fait chaud au cœur. Mais quand Eckmül et Keller se précipitent sur le buffet, je lève les yeux au ciel et c'est Ceno qui se charge de les réprimander. Je me peux pas résister à l'envie de les charrier un peu.

    Moi: Heureusement que vous ne réfléchissez pas avec votre ventre pendant les missions! J'imagine pas l'horreur...
    Keller(vexé): Kinsa, s'il te plaît.
    [col=cornflowerblueMoi(faussement sérieuse): Je dis les choses telles qu'elles sont.[/col]

    Eckmül fait l'animation musicale. Il n'a peut-être jamais vu la planète natale de son espèce, mais a un sens aïgu de la musique (et des maths, mais ça c'est une autre histoire). En tout cas tout le monde applaudit à la fin du morceau. L'ambiance est très détendue, tout le monde discute allègrement. Des petites vacances, en somme, sans ennemis menaçants ou faune incontrôlable...le paradis quoi. Puis la première danse est annoncée. Je suis assez mal à l'aise. La danse est pour moi une discipline quasi inconnue, si on excluait les quelques pas que ma mère m'a appris. Je suis extrêmement surprise quand Jai, le garçon que j'ai rencontré tout à l'heure. Timide tout à coup, j'accepte en rougissant. La musique était jolie. Je trouve vite mon rythme, ça fonctionne un peu par instinct, comme le combat au sabre laser. Mes lekkus reposent sur mes épaules, là où est leurs place, mais dans les tourbillons ils sont emportés vers l'arrière. Quand la danse se finit, je souris à Jai et nous nous dirigeons vers les tables. Du coin de l'œil, je vois Ceno croiser les bras. Bah, Eckmül et Keller se sont aussi trouvés des charmantes partenaires, pourquoi pas moi?

    -------------------------------------
    C'est difficile de définir ce que nous sommes. Un groupe, une bande hétéroclite. D'une certaine façon, on est une famille.

    Ce message a été modifié par: Kinsa-Talik le 17-01-2015 20:39

    samedi 17 janvier 2015 - 20:37 Modification Admin Permalien

  • Avatar Remeyodi

    Remeyodi

    13283 Crédits

    Date : 174 après bataille de Yavin (entre TJ5 et TJ6)
    Lieu : Phoenix
    Localisation : La plaine des 7 volcans
    Heure locale : 5H52


    Tout est déjà en place pour le mariage de Pad, un homme s'assoit sur un des sièges réservé aux invités au premier rang. Il observe le kiosque et s'imagine quelle genre de robe la marié a choisi de porter. Ce serait probablement une robe blanche, très près du corps avec peu de traîne pour qu'elle puisse se déplacer avec aisance. Elle aura surement choisi un mélange de tissus de ses deux planètes de naissance Naboo et Phoenix. Aurait-elle mis des perles ou des fleurs dans ses cheveux? Aurait-elle laissé ses cheveux châtains foncés libres ou les auraient-elle nouées ? Lui aurait préféré libre, et c'est toujours comme ça qu'il la préfère, libre, libre de tout.
    Ne mets jamais ta passion au dessus de tes principes. Même si tu gagnes, tu perds!
    Elle a toujours respecté ses principes et c'est pour ça qu'elle est et restera un des meilleurs maîtres que l'Ordre Jedi a connu ses dernières années. Rem pense cela très sincèrement même s'il n'est pas très objectif en tant qu'ancien padawan et ancien ami très proche. Il n'a pas non plus rencontré beaucoup de Jedi durant ses dernières années. Depuis combien de temps ne l'a t-il pas vu ? Deux, cinq , huit ans ? Il ne saurait le dire. Depuis qu'il a perdu sa connexion à la Force et perdu sa connexion avec tout ce qu'il aimait, le temps est devenu son padawan rebelle comme son ancien apprenti Kiad. Toujours là mais toujours désobéissant aux règles qu'il tentait de lui fixer.
    Bref, aujourd'hui aussi le temps est son ennemi, le mariage va bientôt commencer et il aurait tant de chose à lui dire qu'il ne sait s'il pourra bien le faire. Sa gorge commence déjà à se serrer alors qu'elle n'est même pas encore là, il voudrait lui dire que pendant toute ces années loin d'elle, il a vécu tant de choses tellement loin d'un héros qu'il doutait dès fois d'avoir été Jedi un jour. Il a exercé plein de métiers et son esprit ne cherchait même plus ce pourquoi il était parti. Il a vécu dans des planètes où les mots Force, Jedi et Sith n'existaient pas. Il avait annihilé une deuxième fois sa connexion avec la Force, il avait rejeté son enseignement en même temps que sa vie de Jedi. Pendant tout ce temps, il ne sauvait pas de vie, n’empêchait aucun complot Sith, n’empêchait aucune planète de se détruire, il construisait sa vie comme s'il n'avait jamais rencontré Pad avec une femme et un enfant de deux ans maintenant.
    Il se leva de la chaise, regarda tout autour de lui et vit au loin une petite forme qui se déplaçait dans sa direction. Il imaginait Pad chevauchant Sacripant son Thernbee et ça le fit sourire.Elle était heureuse, il était heureux aussi dans sa nouvelle vie, rien ne devait changer pour eux, le destin, la Force en avait décidé ainsi. En venant ici, il avait touché du doigt un autre avenir, et ce n'était pas le sien. Il devait partir, mais pas avant de lui laisser un cadeau de mariage.
    Pas loin du kiosque, il choisit un coin de terre et plaça six graines à quelques centimètres du sol. Il apposa ses mains juste au-dessus de la terre, pensa aux fleurs de Naboo qui servaient à faire du vin de fleur, les imagina éclose, belles, éclatantes et luxuriantes puis parti en direction de son vaisseau pour rejoindre sa famille sans laisser aucune trace dans la Force. Seuls les fleurs entendirent ces quelques mots murmurés : « Tous mes vœux de bonheur Pad111 »

    Les fleurs de Naboo avaient atteint leur taille maximal quelques minutes plus tard au lieu de quelques semaines. Elles allaient assister au mariage et contribuer à rendre ce jour encore plus merveilleux pour la mariée et ses invités.

    -------------------------------------
    "Les adultes savent que les héros légendaires ne sont que des légendes, et jamais des héros."
    Ma Collection

    Ce message a été modifié par: Remeyodi le 19-06-2015 07:14

    vendredi 19 juin 2015 - 07:13 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Publicité

Chargement…

Evénements

Générations Star Wars & Science-Fiction
Générations Star Wars & Science-Fiction

Cusset
29 avril 2017 - 30 avril 2017

May the 4th
May the 4th

l'Odyssey (Paris)
04 mai 2017

Soirée Star Wars à Disneyland
Soirée Star Wars à Disneyland

Parc Walt Disney Studio
05 mai 2017 - 06 mai 2017

AnimaGeek 3.0
AnimaGeek 3.0

Forges-les-Eaux (76)
06 mai 2017 - 07 mai 2017

Paul Kasey en dédicaces chez Pulp's
Paul Kasey en dédicaces chez Pulp's

Pulp's Toys Paris
14 mai 2017

Geek Days
Geek Days

Lille Grand Palais
20 mai 2017 - 21 mai 2017

Kiwanis Force Event
Kiwanis Force Event

Tourcoing-Neuville
27 mai 2017 - 28 mai 2017

Anniversaires

nés un 30 avril...

Chargement…

en partenariat avec
MintInBox
Hong Kong Style
La Grande Récré Star Wars
Dagoma
Gastronogeek
La 59ème Légion
Pulps
Science Fiction Archives
Sport Saber League
501st French Garrison
Rebel Legion France
Star Wars Collection
Le Réveil des Fans Radio Disney Club ASFA STAR WARS RPG Star Wars Holonet Captain Collectoys


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer