Dans l'Ombre de Darth Vader (nouvelle)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Matth_Katarn

    Matth_Katarn

    975 Crédits

    Voilà voilà, je vous livre une petite nouvelle que j'avais écrite il y a quelques mois à l'intention du receuil de nouvelles ORDRE 66 de SWU... j'espère que sa lecture vous sera agréable ^^



    Dans l'Ombre de Darth Vader
    Par Matth Katarn



    Je suis dans le Temple. Un lieu mystérieux où se rassemblaient les adeptes de la Force appelés Jedi. Je n'ai jamais compris cette religion, et je ne la comprendrais jamais. Je ne suis pas né pour croire ni comprendre, mais pour tuer. Tuer sans réfléchir, obéir aux ordres, obéir pour tuer. Un mécanisme simple que je m'évertue à perpétuer sans discuter. Je ne suis pas apte à porter un jugement sur les actes de ces Jedi. Je sais qu'ils sont mes ennemis, et je tue sans réfléchir.

    Le sang… cette odeur m'enivre. Je suis né sur Kamino. Je suis né pour combattre. Je ne peux pas imaginer les répercutions de mes actes. Je suis né pour tuer, et je tue. C'est ma mission, une mission qui transcende toute forme d'éthique et qui se terre au sein de mes caractères génétiques. Des scientifiques ont créé mon corps. Des machines ont forgées mon esprit.



    Courage…

    Les soldats procédèrent à l'établissement d'une rapide tactique qui leur permettrait d'établir un périmètre de sécurité à l'intérieur de la Bibliothèque des Jedi. Quelques gestes rapides du commandant permirent à chacun de comprendre son affectation. En un éclair, les soldats se dispersèrent dans l'immense salle pour y piéger leurs ennemis.

    Durant leur apprentissage, ils avaient été soumis à de nombreuses simulations de combat, et leur complémentarité évidente les rendait aussi bien maîtres de la stratégie et de la tactique, que de la poliorcétique. Les clones étaient une masse sans identité propre, mais ils étaient de brillants combattants.

    Le silence pesait. Les soldats se concentraient sur le moment présent… les Guerres des Clones les avaient préparés à massacrer des forces séparatistes sans discuter, en se fiant à leurs Généraux jedi. Et le carnage se profilait déjà dans les esprits… mais cette fois, les Jedi incarnaient le nouvel ennemi.

    Je n'ai pas de nom, je me fonds dans la masse de mes frères de sang. Notre père était un guerrier mandalorien, mais il n'est plus qu'une vulgaire matrice génétique. Cependant, à travers les miens, sa légende persiste, et on entend encore ici et là que Jango Fett est en vie.
    C'est aussi ça la légende des Guerres des Clones… nous ne sommes pas des individus, nous sommes des membres des soldats-clones. C'est tout. Nous n'avons pas de personnalité. Nous sommes des guerriers. Certains ont été baptisés par commodité, mais il ne s'agit aucunement d'une marque d'individualité ou d'indépendance. Nous sommes les clones, nés ensembles, formés ensemble, pour vivre et agir ensemble. Et pourquoi pas pour mourir ensemble.
    Au cœur de l'action, mon sang se met à bouillir et tout devient blanc dans mon esprit. Les doutes s'effacent et j'agis sans réfléchir. Tout va trop vite pour pourvoir penser. Il ne reste que l'action. Il ne reste que la mort.



    Loyauté…

    L'ordre avait été clair : aucun Jedi ne devait survivre à l'assaut du Temple. Après avoir passé des années à combattre sous la tutelle des Chevaliers, ce retournement de situation aurait pu consterner les clones. Mais leur esprit malléable était soumis à la personne du Chancelier Suprême Palpatine, et ils n'étaient pas aptes à contester une décision.
    La force d'assaut s'emparait à présent de la Bibliothèque de la forteresse. Bien que le Temple incarnait pour tous la paix et la justice depuis plus de quarante générations, il devenait dorénavant le tombeau de l'Ordre.

    Les clones ouvrirent le feu.

    Les atrocités continuèrent.

    Les lasers fusent et les corps tombent. Je suis en plein combat, et l'adrénaline me fait comprendre que je dois réagir. Une tornade de lumière verte s'approche. Un ennemi s'approche en manipulant deux sabrelasers mortels. D'un geste de la main, mon supérieur m'ordonne de me replier. Il va se charger seul de l'adversaire qui se présente. Le grondement de sa lame téméraire exprime sa fougue. Bestial, il se lance dans une danse mortelle.

    Obéissance…

    Darth Vader dirigeait cette opération. Ancien Chevalier Jedi, il était devenu à présent le fléau qu'il avait toujours combattu. Ses pairs étaient devenus des traîtres, et le Chancelier lui avait donné des directives claires : il devait prendre le Temple et exterminer les tenants de cette religion archaïque. Le jeune homme avait obéi sans discuter, comprenant que ses actes lui confèreraient un nouveau statut qui l'imposeraient naturellement dans le nouvel Empire naissant. Il méprisait les Jedi et n'hésiterait pas à terrasser ces hérétiques de la Force.

    La voie du Côté Obscur s'était imposée dans son cœur…

    J'ai été affilié au Point de Vader il y a quelques jours. Il s'agit du nom de la 501e Légion de clones, assignée à ce sombre Seigneur Noir de la Sith. Vader est un homme de taille moyenne, mais son aura me terrifie littéralement. Mon sang se glace à chacun de ses mots. Je n'ai jamais éprouvé de tels sentiments. Serait-ce ce que certains appellent la peur ?

    A sa vue, ses adversaires sont figés, et son sabre de lumière s'abat mortellement. Il n'y a aucun doute possible. Vader est un bretteur hors pair. Avec une facilité déconcertante, il se débarrasse de son ennemi jedi.

    Il nous mène au combat et nous apportera la…



    Victoire…

    La lame d'énergie bleue s'abat soudain dans un déluge mortel… et la redoutable adversaire du Seigneur Vader s'écroule. Serra Keto vient de succomber à l'emprise inéluctable de la mort qui marche. Elle n'est plus qu'une simple victime. Comme les clones, elle appartient désormais à un ensemble où l'identité s'efface… et les victimes de Vader sont déjà très nombreuses.

    La lumière n'existe plus en ces lieux.

    Seules comptent les ténèbres désormais. Et Darth Vader cristallise cette obscurité en massacrant les Chevaliers les uns après les autres. Rien ne résiste à l'étreinte de la mort. Sa capuche relevée pour faciliter la furtivité de ses déplacements lui permet d'assassiner sans être reconnu, ni même perçu.

    Le sort de l'Ordre Jedi est d'ores et déjà scellé.

    Le même geste s'imprime machinalement. Je presse la gâchette et mon blaster DC-17 crache ses salves mortelles. Un Chevalier Jedi peut facilement les dévier grâce à son sabrelaser. Je déteste profondément ces sabres, surtout quand je manque de me faire tuer par mes propres tirs. Mais je ne suis pas seul. Mes frères m'imitent. Et devant le feu nourri, un nouveau Jedi tombe.

    Courage, loyauté, obéissance et victoire sont nos maîtres-mots. Nous sommes l'épine dorsale de l'armée. Nous sommes les clones.

    Vader et les autres se sont retirés. Je suis resté avec cinq de mes frères pour veiller à ce qu'il ne reste aucun survivant dans la Bibliothèque, et nous avançons prudemment dans les allées. Les scanners optiques intégrés à nos casques repèrent maintenant davantage de droïdes d'entretien que de Jedi… car les Jedi font la guerre aux quatre coins de la Galaxie, et les autres sont déjà morts.

    Toujours sur nos gardes, nous évoluons ensemble, d'un seul mouvement, le blaster prêt à expulser sa décharge mortelle, tandis que différentes informations nous parviennent via les comlinks intégrés à nos casques. Le siège du Temple Jedi est presque terminé. Une nouvelle mission s'achève.

    Mais il y a toujours cette odeur de sang… cette odeur de chair brûlée qui agresse mes narines. Et cette douleur. Je perçois une douleur atroce qui déchire mon flanc droit. Mes sens me quittent peu à peu.

    Sans doute la panique, me dis-je pour tenter de me convaincre en vain.

    J'adore le sang… j'adore tuer. Et pourtant je ne comprends pas ce doute qui m'habite à présent. J'ai été formé à tuer, mais on ne m'a jamais expliqué ce qu'était la mort… et maintenant, je le sens… je meurs.

    C'est une sensation étrange, un compromis entre la joie et la douleur quand la maîtrise de votre corps vous échappe.

    Une lame de lumière verte m'a fauchée au détour d'une allée, et je vois mes pairs succomber de la même façon. J'éructe, je crache du sang, mais je suis heureux. C'est une libération de mourir au combat. Je ne pouvais espérer mieux.

    Après tout, je ne suis qu'un clone.

    La chair à canon de la République déchue…

    Et je suis mort pour l'Ordre Nouveau.

    -------------------------------------
    - Êtes-vous un ange?
    - Quoi?
    - Un ange. Ils vivent sur les lunes de Iego, je crois. On dit qu'elles sont les plus belles créatures de tout l'univers.<br><br><div class="ForumModif"><font size=2>[<font size=1>Ce message a été modifié par: Matth_Katarn le 25-01-2006 11:22</font>]</font></div>

    [Ce message a été modifié par: Matth_Katarn le 25-01-2006 11:23]

    mercredi 25 janvier 2006 - 11:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar boba.fett7

    boba.fett7

    35978 Crédits

    Du très bon, je dirais même plus du très très bon!
    J'aime bien le mix que tu fais avec une fois le texte, une autre fois le clone...Ta nouvelle aurait très bien pu être officielle, car elle colle parfaitement avec l'histoire qu'on connait.
    Bravo :cli:

    Si je peux me permettre un petit conseil, tu pourrais envoyer ton texte à l'adresse entre parenthéses (fictions@fr.anakinweb.com) histoire que ta nouvelle apparaisent dans la section Fans Fictions et soient ainsi lu par un plus grand nombre :cli:

    mardi 31 janvier 2006 - 15:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Matth_Katarn

    Matth_Katarn

    975 Crédits

    Héhé, merci ^^ Et je vais certainement suivre tes conseils ;)

    En attendant, voilà une nouvelle nouvelle :P Elle n'était pas prévue dans mon programme, mais vu que je peine sur les autres, j'ai tenté quelque chose de nouveau... enfin, nouveau au niveau du style, sinon j'ai repris une habitude que j'avais dans le temps, à savoir écrire en fonction d'une musique particulière, à savoir ici la chanson d'Enya Now we are free (le thème de Gladiator)... donc voilà, j'ai posé les mots qui composent cette histoire bercé par cette mélodie mélancolique, tout en essayant non pas de structurer mon récit, mais de le structurer, afin, encore une fois, de faire participer la structure à l'ambiance...

    Bonne lecture (enfin... j'espère...


    L’Aube du Crépuscule
    Par Matth Katarn

    Imaginez…

    Imaginez que vous êtes un Chevalier Jedi. Un de ces êtres douées de facultés supra-normales. Un de ces êtres qui régit la paix dans la Galaxie. Un de ces êtres adoré par certains et craint par les autres. Aujourd’hui, vous êtes devenu un de ces êtres qui tente en vain de mettre fin à la Guerre des Clones.

    Imaginez que votre mission vous a mené sur un astéroïde de glace où seul, vous avez affronté des milliers de droïdes de combat. Votre sabrelaser rugit encore entre vos mains, et pourtant, tous les ennemis sont tombés. Toute la surface est désormais couverte de ces maudits squelettes métalliques, et vous vous retrouvez seul.

    Seul.

    Imaginez à présent que vous êtes un Maître Jedi.

    Imaginez que votre empathie soit si puissante que vous êtes en permanence lié aux autres Jedi à travers la Force. Que vous perceviez leurs émotions. Que vous ressentiez vous-même ces émotions, mais qu’aucune ne vous appartienne. Votre vie n’est que souffrance. Vous êtes toujours seul, et pourtant ces fantômes vous agressent.

    Vous savez plus que personne ce que signifie le mot « sentiments ». Vous savez que même si la doctrine jedi les interdit, ils sont plus que présents chez les Jedi. Ce dogme est un voile qui ne recouvre aucune réalité. Les Jedi aiment comme tout le monde, mais ils préfèrent se masquer la face.

    Vous ne faites qu’emprunter aux autres leurs sensations, car vous ne parvenez pas à distinguer les vôtres au milieu du chaos de ces pensées qui vous assaillent. Mais vous comprenez une chose : les sentiments sont ce qui vous fait souffrir.

    Vous n’avez qu’un rêve : que tout cela s’arrête, que le monde s’arrête, et que vous puissiez ne plus être seul. Vous ne souhaitez qu’une chose : pouvoir partager votre vie avec quelqu’un. A deux, tout s’arrête. C’est ainsi que vous vous définissez le mot « amour ».

    Ce n’est qu’un rêve…

    Vous avez toujours été seul, car personne n’a jamais pu vous comprendre. Encore moins vous aider. Vous ne pourrez jamais aimer…

    Vous savez que vous resterez seul.

    Devenir un Jedi est le rêve de tous les enfants. Devenir Jedi n’a jamais été que votre cauchemar.

    Votre malédiction vous ronge depuis votre naissance, et les Maîtres Jedi vous ont simplement aidé à vous en servir. Au lieu de sentir toute l’effervescence de la Galaxie, vous ne sentez plus que celles de vos semblables. Vous ne portez plus le poids de toute la Galaxie, seulement celui des créatures sensibles à la Force. Malgré tout, c’est un réel soulagement.

    Douleur.

    Le Grand Conseil Jedi vous a toujours assigné des missions dans des secteurs isolés, afin de diminuer votre douleur. Ainsi, vous vous êtes retrouvé à combattre ici, dans le champ d’astéroïde du système Hoth. Les espions de la 501e légion étaient parvenus à identifier une menace. Le Général Grievous avait aménagé l’un des plus gros comme une base reculée pour l’une de ses armées droïdes.

    Vous êtes arrivés quelques jours plus tôt et avez saboté le complexe à l’aide de quelques explosifs. Le spectacle ne vous a guère ravi.

    Pas plus que le combat qui a suivi.

    Issus des flammes, des milliers de droïdes de combat se sont avancés en ordre, prêts à affronter une armée de clones. Armée qu’ils n’ont jamais trouvé. Vous vous êtes lancé dans un combat désespéré. Seul contre tous. Votre lame d’azur parant les salves, votre esprit acéré percevant chacun des mouvements de l’ennemi.

    Vous n’éprouvez jamais rien d’autre que de la souffrance. Une triste vie où vous subissez la détresse des autres en plus de vivre la vôtre. Il n’y a aucune joie à combattre. Il n’y a même pas de joie dans cette vie.

    D’ailleurs vous ne savez même pas ce qu’est la joie…

    Mort.

    Parfois, vous souhaitez en finir.

    La mort vous paraît la seule solution.

    Mais vous avez un rêve, et ne souhaitez pas y renoncer…

    Dans la bataille, vous n’avez pas le droit à l’erreur, car vous portez une combinaison pressurisée, unique rempart à votre survie sur cet astéroïde. Mais vous ne faites jamais d’erreur. Votre empathie vous permet de ressentir toutes les fluctuations de l’environnement autour de vous.

    La Force permet ceci. La Force permet tout. A l’exception faite de réaliser votre rêve…

    Même au cœur de ce chaos, vous êtes encore seul. Les rayons laser fusent, et ça ne change rien. Vous les esquivez sans mal, ou les retournez à leur expéditeur. L’efficacité de vos coups est absolue. Vous frappez de toutes vos forces, et les mécaniques cèdent sous cette terrifiante lame de lumière. Ces vulgaires droïdes ne font pas le poids face à un Maître Jedi.

    Car même au cœur de cet épais brouillard qui recouvre le sol, vous percevez tout. Absolument tout. Les droïdes, eux, ne perçoivent que leur destruction.

    La bataille est terminée, mais ça ne change rien.

    Vous restez debout, les yeux plongés dans le vide, votre lame vrombissante à la main. Vous vous maudissez. Vous maudissez la Force. Des larmes se forment au coin de vos yeux, mais elles ne coulent pas. La tristesse n’existe plus pour vous. Car toute votre vie est maussade.

    La courbe décrite par les astéroïdes s’efface alors pour laisser apparaître l’étoile du système Hoth sur l’horizon. Vous vous retournez, mais restez insensible face à ce spectacle. Un nouveau lever de soleil sans saveur. Et pourtant il s’agit là de l’aube du crépuscule.

    Soudain…

    Soudain, un concert de hurlement vous assaille. Vous ne comprenez pas ce qui se passe. Vous ne supportez pas ces cris, et vous lâchez votre arme, en vous tordant de douleur.

    La Force hurle.

    La mort frappe.

    Le sang coule…

    Partout, les Maîtres Jedi tombent les uns après les autres. La douleur est atroce. A chaque fois qu’une vie est prise, vous vivez cette mort. Les images défilent.

    Les soldats-clones se retournent contre les Jedi.

    Au-delà des hurlements, des mots s’impriment dans votre esprit.

    Ordre Soixante-Six.

    Vos genoux flanchent sous votre poids et vous vous écroulez sur le sol, les mains sur le casque, tentant de reprendre vos esprits.

    Les clones…

    Vous comprenez à présent comment le Piège à Jedi se referme.

    Vous comprenez à présent que les Sith ont gagné.

    Ordre Soixante-Six.

    Mais les hurlements ne cessent pas, et la folie s’empare de votre esprit. Des images de mort vous hantent encore et encore. Jusqu’à la fin de votre vie, vous êtes emporté dans cette sombre spirale de la réalité où vous vivrez dans l’impuissance l’assassinat de ces Maîtres Jedi.

    Vous ne supportez plus cette vie… vous tombez sur le côté et vous recroquevillez en position fœtale, tandis que votre esprit expulse sa douleur… vous sombrez dans la folie…

    A jamais vous resterez seul, prisonnier d’horribles pensées qui vous mèneront à la folie…

    Vous étiez Azrakel le Guerrier Noir… vous n’êtes maintenant plus rien…

    Une âme errante dans les méandres de la Force… oubliant la folie, oubliant son corps… Cependant vous êtes en vie, condamné à une souffrance éternelle…

    Votre rêve ne se réalisera jamais…

    Car les rêves ne sont faits pour ne pas être réalisés.

    C’est pour cela que ce sont des rêves.

    Exécutez l’ Ordre Soixante-Six.

    mercredi 01 février 2006 - 11:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar DarkAd

    DarkAd

    108 Crédits

    Pas mal du tt!!!
    G raremen vu kelk1 d'ossi doué pr écrire des nouvelles!!!!! Pas de doute, la force est avec toi!!! :sabera:
    Em plus ke l'histoire soit intéressante, tu as un style particulièremen agréable.
    Continu komm ca!!!! Tu es sur la bonne voie!!!!!!!!!! 8-)
    Que la force soit avec toi!!!!!

    mardi 20 juin 2006 - 17:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar V9W9

    V9W9

    1137 Crédits

    je dois reconnaitre que je suis bluffé! les idées sont intéréssantes et ta facon d'ecrire est vraiment agréable! franchement bravo!

    vendredi 27 juillet 2007 - 19:29 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

247 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide