Fan Fiction La prison de cristal (page 4)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar licorne87

    licorne87

    3775 Crédits

    Chapitre 14


    Ethan et Karus se consultent du regard et prennent le temps de la réflexion. Les minutes s'écoulent lentement et toujours aucune décision n'est prise. Aveline attend mais ne peut rester inactive et fait les cents pas dans la maison.

    Ethan brise le silence - « Il faut que je te ramène auprès d'eux, je leur ai promis. »

    Aveline stoppe net. Elle est bouche bée mais est déjà prête à argumenter - « Et si je les tue dans un accès de colère ? »

    Ethan réagit aussitôt - « Impossible ! Tu ne leur feras jamais de mal. Tu les as protégé jusqu'ici, d'une part. D'autre part, ta vengeance concerne exclusivement les stormtroopers, d'après ce que j'ai pu voir. »

    Karus rajoute - « Je constate qu'il vous connaît bien, mon enfant. Lorsque je vous ai touché via La Force, j'ai pu sonder votre esprit. Et je n'ai rien vu de sombre chez vous, je vous assure. »

    Ethan conclut - « C'est décidé, je te ramène auprès de tes padawans. Et pas la peine d'ajouter quoi que ce soit. »

    Ethan et Karus se serrent la main même si une accolade serait plutôt la bienvenu. Aveline s'approche à son tour pour saluer Karus, elle ne s'attendait pas à ce qu'il la prenne à part.

    Karus sur le ton de la confidence - « Aveline, il faut que vous sachiez au sujet d'Ethan. C'est un bon garçon, mais aussi un très bon padawan. S'il avait poursuivi sa formation, il serait actuellement un Grand Maître Jedi, sans aucun doute. »

    Aveline est impressionné par les propos de Karus - « Pourquoi me dire cela ? »

    Karus continue - « Parce qu'il ne faut pas vous refermer comme vous le faîtes. Vous gardez tout pour vous, je vous rappelle que je vous connais depuis la connexion. Si vous continuez dans cette voie, vous allez droit à l'échec. Et du côté sombre de la Force. »

    Aveline profite de ces confidences pour en savoir plus - « Pourquoi Ethan a quitté votre temple ? A t-il commis une faute grave ? »

    Karus a un voile de tristesse qui passe devant ses yeux - « Il a quitté le temple à cause de moi. Il a été témoin d'une injustice et ne s'en ai pas remis. »

    Aveline veut en savoir plus mais Ethan coupe court à la conversation.

    Ethan - « Il nous faut partir pendant que c'est calme. Je remarque que les rondes sont plus espacées, c'est le bon moment. »

    Karus leur fait signe tandis qu'ils quittent le village calmement pour ne pas éveiller de soupçons sur eux. Ils cheminent l'un à côté de l'autre sans se dire un mot ni se regarder. Mais le chemin est long jusqu'au vaisseau, Ethan jette un dernier coup d’œil derrière lui pour surveiller s'ils n'ont pas été suivi. Et quand il reprend sa marche, Aveline a bien avancé, il lui faut accélérer le pas pour être à nouveau à sa hauteur. Il est obligé de courir pour la rattraper, elle est loin devant lui. Ils sont très éloignés de la ville à présent.

    Ethan - « Pourquoi es-tu si pressée ? »

    Il ne voit pas arriver la tranche de sa main qui le frappe au niveau de la gorge, il s'arrête net la trachée douloureuse. Il tente de reprendre sa respiration mais elle poursuit son attaque. Elle lui donne un grand coup de pied et frappe derrière les jambes, il finit à genoux. Il a juste le temps de la questionner du regard quand il se prend un dernier coup de poing dans la figure qui l'assomme complètement. Il est à terre inconscient la tête dans le sable. Aveline jette un œil autour d'elle pour vérifier qu'il n'y aucun témoin de ce qu'elle vient de faire à Ethan. Elle se penche pour vérifier le pouls, elle sourit, tout va bien.

    Evea - « Tu n'y es pas allé de main morte. »

    Aveline se justifiant - « Je n'avais pas le choix. Maintenant, il faut que je trouve un volontaire pour le ramener chez Karus. »

    Evea se moquant - « Et tu vas le trouver où ? »

    Aveline - « Pas besoin de chercher loin, il y a du passage. Un lanspeeder passera forcément par ici, je vais l'intercepter et le convaincre de ramener Ethan en ville. »

    Elles n'ont pas à attendre longtemps qu'un véhicule vient vers eux. Aveline n'hésite pas une seconde et le force à ralentir par la Force. Le conducteur, un rodien, râle dans son dialecte contre sa machine.

    Aveline en profite pour l'accoster et lui force la main pour emmener Ethan avec lui à son bord, ce qu'il fait le plus docilement possible. Elle regarde l'engin faire demi-tour et foncer vers la ville qu'il vient de quitter.

    Evea - « Et maintenant ? Quel est le programme ? »

    Aveline - « On prend le vaisseau d'Ethan pour disparaître. »

    Evea - « C'est tout ? On va s'enterrer quelque part et attendre la fin de ta vie ? »

    Aveline - « Exactement. »

    Evea râle - « C'est pas une vie, crois-moi. Je te rappelle le cristal prison. »

    Aveline y repense - « Oui, je suis désolé. Mais ce ne sera pas pareil, je te le promets. »

    Evea rumine - « Tu ne sais strictement rien. »

    Aveline tente d'avoir accès à la mémoire d'Evea pour en savoir plus mais elle ne la laisse pas faire. Elles reprennent le chemin vers le vaisseau puis montent la passerelle. Aveline jette un dernier regard sur une planète amicale malgré la présence de l'Empire, elle espère y revenir pour discuter avec ce Karus.

    Elle s’assoit au poste de pilotage après avoir refermé la passerelle. Elle n'a aucune idée de sa destination, elle est installée devant la console et sa main est au-dessus des commandes. Elle suspend son geste parce qu'elle n'a pas de coordonnées à rentrer dans l'ordinateur de bord.

    Evea inquiète - « Alors ? Tu attends quoi, exactement ? Il va finir par arriver pour nous empêcher de partir. C'est ce que tu veux ? »

    Aveline, les yeux dans le vague - « Non. Mais je ne sais pas où aller. L'Empire est partout, je ne peux pas programmer les planètes que j'ai eu l'occasion de voir avant. »

    Evea demande - « Avant quoi ? »

    Aveline continue - « Avant l'attaque. Quand tous les stormtroopers ont obéi aux ordres de l’Empereur et ont abattu tous les Jedis. »

    Evea - « Comment le sais-tu ? »

    Aveline se remémore - « J'étais près du village, j'ai écouté ce que les soldats se racontaient entre eux. Ils parlaient de tel Maître Jedi abattu sur Felucia, de celui abattu en plein vol pendant un combat. Je n'ai rien dit aux autres, je ne voulais pas les effrayer plus qu'ils ne l'étaient. »

    Tout à coup, Aveline a un souvenir. Elle semble sourire, elle a une idée.

    Aveline - « Je sais ce que je vais faire. Je vais tenter de trouver l'un des Maîtres Jedis que l'Empire cherche toujours. »

    Evea - « Je ne comprends pas. Tu viens de dire qu'ils étaient morts. »

    Aveline espère - « Non, pas tous. Je me rappelle d'un message du commandement que j'ai entendu. Il mentionnait que des Jedis manquaient à l'appel, ils n'avaient pas trouver leurs corps. »

    Evea - « Tu as des noms, des planètes ? »

    Aveline sourit tout à fait - « Oui, exactement. »

    Evea - « Et alors ? »

    Aveline - « On part en chasse. »



    lundi 17 juillet 2017 - 23:52 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4745 Crédits

    Super chapitre.

    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    mardi 18 juillet 2017 - 21:16 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3775 Crédits

    Chapitre 15

    Elle commence à appuyer sur des commandes et fait apparaître des cartes holographiques. Elles défilent les unes à la suite des autres jusqu'à ce qu'une attire plus son attention. Elle pointe du doigt un système puis une planète.

    Elle conclut - « Nous commencerons par celle-là. »

    Evea réaliste - « Parce que tu crois qu'il t'attend peut-être ? Réfléchis un peu, cela s'est passé il y a combien de temps ? Si j'étais à sa place, je serais partie me cacher sur une autre planète. Elle a dû être fouillé par les soldats. »

    Aveline ne perd pas espoir - « C'est une possibilité, j'y ai déjà songé. Mais il y a une autre option. »

    Evea ne comprend pas alors Aveline poursuit - « Il y est encore parce que justement l'Empire l'a déjà cherché et n'a aucune raison de poursuivre les recherches au même endroit. »

    Aveline est optimiste parce qu'elle est sûre de son raisonnement. Elle espère vraiment trouver un survivant à l'ordre 66. Après tout, ils ont bien échappé à la mort, d'autres aussi ont pu se cacher de l'Empire.

    Les coordonnées entrées, le vaisseau s'engage alors dans l'hyperespace. Les étoiles filent à toute allure autour du vaisseau, Aveline est exaltée. Elle a fait des calculs, il n'y a pas assez de carburant pour se rendre à sa destination. Il va lui falloir faire une halte pour repartir aussitôt. Elle repère un endroit sur la carte, le nom ne lui dit rien. Elle espère que l'Empire ne la connaît pas non plus, elle est rasséréné et voit un avenir possible.

    Pour Evea, ce n'est pas la même chose. Elle voudrait y croire mais elle a été tellement déçu par tout le monde qu'elle ne comprend pas les motivations d'Aveline. Et Ethan qui va se mettre à les pourchasser, il tentera tout pour les retrouver. Elle se sent lasse, Aveline aussi ressent la fatigue. Et comme le voyage va durer plusieurs heures, il ne reste plus qu'à se coucher et se reposer. Allonger sur la couchette, Aveline sourit en pensant à sa destination mais Evea lui remémore Ethan et son sourire disparaît. Elle se tourne pour ne plus penser et finit quand même par s'endormir.

    Quand Aveline se réveille plusieurs heures plus tard, le vaisseau a stoppé sa course. Ils sont en vu de la planète Gravitur. Une planète sablonneuse à souhait pourvu d'un seul soleil mais trop grand pour la planète. Le climat est chaud, trop chaud et peu d'habitants y survivent. Ceux qui y habitent savent qu'ils y mourront parce qu'ils n'ont aucun moyen de quitter la planète. Pas de vaisseau de l'Empire à l'horizon ni en vol stationnaire. Elle respire peut être qu'elle aura de la chance finalement. Leur halte précédente n'a heureusement rencontré aucun problème et le voyage a pu se poursuivre sans encombre. Elle scrute le radar et ne remarque aucun vaisseau dans l'espace environnant. Elle lève les yeux pour regarder sur l'écran la ville en bas, elle aperçoit des créatures ainsi que des humains se déplacer. Pas de stormtroopers en vu, donc aucune chance qu'elle cherche la bagarre pense Evea.

    A présent, il lui faut fouiller cette planète pour trouver un Maître Jedi qui s'y cache peut-être encore. Avant de sortir du vaisseau, elle prend une arme, un blaster et le glisse dans son dos sous sa tunique.

    Evea - « C'est nécessaire ? »

    Aveline pensive - « Non. Mais il faut être prudent. On ne sait jamais. »

    Evea continue - « Tu as pourtant ton pouvoir pour te défendre ? »

    Aveline - « Oui, mais je dois me cacher et ne surtout pas m'en servir. »

    Elle sort du vaisseau dès le blaster en place, elle referme la passerelle derrière elle et se dirige vers la ville. Elle baisse la tête et tire sa capuche pour cacher son visage. Elle marche droit devant elle et tente de calmer les battements de son cœur. Evea ressent le stress d'Aveline et n'est pas rassurée du tout.

    Quand un cagot de marchandises s'écroulent à ses pieds, elle fait un bond de côté et met la main dans son dos pour attraper l'arme.

    Evea lui hurle dans la tête - « Arrête-toi tout de suite et calme toi ! Sinon tu vas tirer sur tout ce qui bouge. »

    Aveline reconnaît le bon sens d'Evea, elle décide de prendre un chemin moins fréquenté. Quand elle ne voit plus personne, elle s'adosse à un mur et tente de reprendre ses esprits.

    Aveline souffle - « Oui. Tu as raison. Il faut que je me concentre pour le trouver. »
    Elle ferme aussitôt les yeux, elle commence à respirer calmement puis sonde les environs. Aucun danger immédiat. Puis elle se concentre pour aller au-delà de la ville, elle « voit » l'extérieur. Elle est toujours dans ses pensées avec Evea qui profite également de la vision. Elles regardent le paysage, de rares arbres ainsi que les roches mais aucun être vivant à l'horizon. Aveline poursuit sa concentration tandis qu'Evea a « décroché ». Elle continue ses recherches et finit par arrêter, elle souffle.

    Evea - « Alors, tu as trouvé quelque chose ? »

    Aveline dépitée - « Non. Il ne reste plus qu'à repartir pour une nouvelle planète. »

    Evea - « Tu abandonnes bien vite. »

    Aveline se justifiant - « De toute façon, il n'est pas bon de rester trop longtemps au même endroit. »

    Elles retraversent la ville quand elles sont accostées par un Jablogian.

    Il demande - « Il est à toi le vaisseau ? »

    Evea pense aussitôt que les ennuis arrivent - « C'est une question piège. »

    Aveline répond - « Oui. »

    Evea rajoute - « Quelque chose me dit que tu n'aurais pas dû répondre çà. »

    Le Jablogian affirme - « Alors tu as réussi à te débarrasser du pilote. » en la détaillant de haut en bas.

    Aveline bredouille - « Non ! Il me l'a prêté. »

    Le Jablogian fait non de la tête - « Alors là, impossible. Ethan ne prêterait jamais son vaisseau à quiconque. »

    Evea rajoute - « Je m'en doutais. Il a reconnu le vaisseau d'Ethan. On est mal partit. »
    Aveline est déjà sur ses gardes mais elle se retrouve vite entouré de plusieurs non-humains. Elle est tout à fait capable de les affronter mais elle doit aussi être discrète. Elle évalue le nombre d'agresseurs : 5 en comptant le chef.

    Aveline tente de calmer le jeu - « Écoutez. Je ne vous ai rien fait. Laissez-moi partir tranquillement et il n'y aura pas de blessés. »

    L'un d'eux - « Vous avez entendu çà ? Il n'y aura pas de blessés. »

    Mais le chef en décide autrement et lance les hostilités. Chacun d'eux se dirige droit vers Aveline sans tenir compte de ses mises en garde. Mais elle est prête à leur tenir tête à chacun et même à tous s'ils finissent d'approcher. Deux sont déjà prêts à l'attraper pour la maintenir pendant que les autres préparent de quoi l'attacher et la bâillonner.

    Aveline les regarde arriver sans esquiver un mouvement et Evea ne comprend pas la tactique.

    Evea - « Mais tu fais quoi, là ? Il faut que tu bouges. »

    Aveline attend toujours et quand les mains des deux non-humains sont sur elle. Ils la tiennent fermement par les poignets pour l'empêcher de bouger alors que les deux autres approchent toujours. C'est le moment exact qu'elle choisit pour faire un demi-tour en l'air en se servant des deux hommes comme appui pour frapper par des coups de pieds magistraux les autres qui terminaient leur approche. Elle regarde les deux qui la tienne toujours, ils n'ont rien compris à la figure qu'elle vient d'exécuter. Tout ce qu'ils voient c'est que leurs copains sont assommés à terre. Quand ils veulent réagir, c'est avec un temps de retard sur Aveline qui continue de flanquer des coups de pieds aux autres.

    Le chef n'y comprend rien, elle est toujours coincée entre deux de ses hommes et les autres tombent comme des mouches. Il s'empresse de sortir son blaster pour faire feu mais Aveline a déjà un coup d'avance. Elle a réussit à se débarrasser des poids morts qui la tenait, elle les a fait se rencontrer face à face et en même temps. Le choc a été rude, elle en a profité pour se baisser et ramasser un blaster de l'un des assaillants. Elle exécute une roulade qui lui permet d'éviter le premier tir de blaster du chef et elle fait feu à son tour vers lui.

    Le chef est blessé à l'épaule et regarde tous ses hommes se relever et partir en courant. Lui est encore là, étonné d'être en vie. Aveline s'approche de lui, elle vient pour l'achever, pense-t'il.

    Aveline - « J'ai dit qu'il m'avait prêté son vaisseau. »

    Elle range le blaster dans une poche de sa veste et s'apprête à faire demi-tour pour quitter la planète.

    Le chef - « Attends ! »

    Aveline s'arrête net et se retourne - « Quoi ? »

    Le chef - « Tu sais bien te battre. Veux-tu travailler pour moi ? »

    Elle ne s'attendait pas à cette proposition qu'elle refuse poliment.

    Le chef poursuit quand même - « Tu sais, on a tous besoin de manger. Alors, n'oublie pas ma proposition. C'est sérieux, tu ferais un bon élément. »

    jeudi 27 juillet 2017 - 23:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4745 Crédits

    Super chapitre.

    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    samedi 29 juillet 2017 - 22:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3775 Crédits

    Chapitre 16

    Sur Kron, le Rodien est arrivé près de la maison de Karus. Il descend de son landspeeder et vient frapper à la porte. Karus ouvre et fait face à Ethan porté par le Rodien. Il s'efface pour les laisser entrer. Etonné, il ne peut que regarder le Rodien déposé Ethan sur le lit et repartir sans lui parler ni expliquer ce qu'il est en train de faire.  Puis ce dernier quitte la maison en refermant la porte derrière lui, Karus se dirige vers la fenêtre juste à temps pour le voir remonter dans son véhicule et repartir d'où il est venu. Dans la ville, personne n'a prêté attention à ces voyageurs.

    Karus se retourne vers le lit - « Mais que se passe-t'il encore ici ? »

    Il regarde Ethan allongé et s'en approche, il tente de le réveiller. Ethan ouvre finalement les yeux. Il semble encore un peu sonné de son altercation avec Aveline.

    Ethan hésite - « Maître Karus ? »

    Karus - « Oui. Tu peux m'expliquer sur la raison de ton retour ? »

    Ethan regarde autour de lui et commence à se remémorer les événements précédents.

    Ethan se frotte la tête - « Aveline m'a assommé. »

    Karus étonné - « Vraisemblablement. Tu es sûre que c'est elle, et non Evea ? »

    Ethan se tenant la tête dans les mains - « Oh oui ! J'ai reconnu sa façon de me frapper. J'arrive à faire la distinction entre les deux. Aveline arrive à rester calme dans toute circonstance et son regard est claire. Quand c'est Evea, ce n'est pas pareil. Et en plus, je crois qu'elle m'a volé mon vaisseau. »

    Karus narquois - « Elle semble t'avoir pris au dépourvu. Je te croyais plus malin, mon padawan. »

    Ethan vexé - « Elle m'a eu par surprise. Je n'ai rien vu venir. »

    Karus redevenant sérieux- « Mais pourquoi ? Tu as une idée sur ses intentions ? Elle ne va quand même pas provoquer l'Empire pour se venger ? »

    Ethan fataliste - « Non. Elle ne veut tout simplement pas retourner auprès des padawans. Elle doit être partie ailleurs se cacher. Je ne vois que çà. »

    Karus - « Et comment vas-tu la retrouver ? Tu as une idée ? »

    Ethan sourit - « Mon vaisseau, j'y ai placé un émetteur. Dès qu'elle sera sortie de l'hyperespace, j'aurais ses coordonnées. Il ne me restera plus qu'à la rejoindre. »

    Karus conclut - « Il te faut donc un vaisseau. Je connais quelqu'un qui peut t'amener à destination et sans poser de questions. »


    Sur Gravitur, le Jablogian et Aveline se font face.

    Il semble réfléchir et termine sa phrase en disant - « Tu sais, c'est curieux. Mais tu me fais penser à un vieux fou qui habite plus loin dans le désert. »

    Aveline a un espoir tout à coup - « Ah oui ? Et il est habite où, exactement cet homme ? »

    Le chef lui précise - « Plus loin, il y a des cavernes. Je ne sais pas précisément, mais je sais qu'il vient prendre des vivres ici de temps en temps. »

    Aveline s'en retourne et se dirige droit vers le désert sans hésitation. Le chef l'a regarde partir étonné, il faut être fou pour partir dans cette direction. Dommage, il aurait tout fait pour la convaincre de rester avec lui, elle va certainement disparaître dans le désert. Il est désolé de la voir partir.

    Evea - « Non, tu ne vas pas y aller comme çà ? Sans informations plus précises ? Tu ne sais même pas si c'est un Jedi ? »

    Aveline sûre d'elle - « Cela ne peut-être qu'un Jedi qui se cacherait ici. La solitude, loin de toute agitation et surtout de l'Empire. »

    Evea argumente - « Mais tu n'as rien senti tout à l'heure. Et maintenant, tu es prête à te jeter dans le désert sur la bonne foi que t'a inspiré ce bandit. »

    Aveline ne prend pas la peine de répondre à Evea parce qu'elle ne comprendrait pas. Elle, elle sait et c'est tout ce qui compte. Elle marche toujours d'un pas décidé et ne ralentit pas pour autant.

    Le voyage se poursuit quelques heures et à part quelques lézards, pas de Jedi en vu. Aveline et Evea ressentent la soif et la fatigue mais aucune ne lâche.

    Aveline ressent de plus en plus la soif, elle était tellement pressée de trouver ce Jedi qu'elle s'est jeté dans le désert. Maintenant elle regrette ce départ précipité, elle sait qu'elle est proche mais elle ne tient plus debout. Être si près du but, elle s'en veut.

    Elle sait que si elle avait eu plus de temps, elle aurait trouver ce Jedi renégat. Mais chaque pas lui coûte, elle ne va pas tarder à s'effondrer sur le sol. Rien à l'horizon, personne pour lui porter secours. Du sable, rien que du sable, aucune grotte, pas un rocher pour s'abriter du soleil. Elle va mourir loin de ses padawans, loin d'Ethan. Elle sourit en pensant qu'elle ne fera plus de mal à personne et c'est bien là le principal.

    Evea - « Tu vois, je te l'avais dit que ce que tu faisais était insensé. Tu aurais dû m'écouter. Nous allons mourir ici, seules. »

    Aveline n'a même pas la force de répondre, le regard vague, elle essaye de se concentrer sur l'horizon. Elle plisse les yeux, au loin, on dirait une forme. Elle pense alors qu'elle est en train de rêver. La forme semble bouger, c'est peut-être un être intelligent. Aveline tente de crier mais sa gorge est trop sèche, elle agite les bras en désespoir de cause. Elle s'écroule sur le sable, c'est finit. Elle est allongée de tout son long, face contre le sable. Elle essaye de tenir encore un peu, elle respire mais faiblement. Ses yeux commencent à se fermer, elle ne ressent plus rien pas même la morsure du soleil.

    Au loin, la forme se rapproche, elle commence à se matérialiser plus précisément. La forme semble humaine, elle a vu quelqu'un ou quelque chose bougé. Personne d'un tant soit peu intelligent ne se serait engagé dans le désert sans un moyen de transport. Quand elle a vu la chose disparaître de son champ de vision, elle a pensé l'avoir imaginé.

    Mais un doute subsiste, la forme veut en avoir le cœur net et continue son chemin vers l'apparition. Elle marche droit vers Aveline sans savoir ce qu'elle va trouver et quand elle arrive c'est pour la découvrir inconsciente. Elle se penche pour trouver le pouls, il bat mais faiblement. Elle regarde autour, personne d'autre. Pourquoi être venu jusqu'ici, la forme s'interroge puis attrape Aveline pour la placer sur son dos. Elle repart d'où elle est venu, Aveline sent qu'elle est emportée et n'a pas la force de résister. Ami ou ennemi, elle s'en fiche, elle est en train de partir dans la Force.

    Après plusieurs heures de marche, ils sont arrivés dans une grotte. Aveline a été allongé délicatement sur le sol. La forme a commencé à se déshabiller, c'est effectivement un humain. Un homme barbu, sa tenue laisse à désirer, des lambeaux de ce qui reste d'une tunique. Un sabre laser pend sur le côté, d'un Jedi, il ne reste pas grand chose. Il lui présente un gobelet et tente de la faire boire, le liquide franchit ses lèvres. Elle n'a pas ouvert les yeux. Il lui repose la tête le plus doucement possible et se relève pour commencer à préparer son repas.

    Les heures passent, l'homme a mangé et Aveline n'a toujours pas bougé. Il se lève et vérifie sa température, elle est fiévreuse. Il jure entre ses dents et sort rapidement de la caverne. Il lui faut trouver de quoi la soigner et pour cela il lui faut aller chercher des racines. Manque de chance, il a utilisé pour lui la dernière racine et maintenant, il lui faut parcourir une grande distance pour aller en ramasser. Il sait qu'il en trouvera plus loin dans les montagnes, il jette un œil sur Aveline. Il ne sait pas si elle peut attendre son retour. Pas le choix, il remet sa capuche en place et s'engage sur le chemin menant aux montagnes.

    Pendant ce temps, Aveline est en pleine méditation. Elle cherche intérieurement le pourquoi de sa fièvre et entame une concentration sur son corps. Elle fait abstraction de ce qui l'entoure pour se soigner. Quand elle est totalement remise, elle commence à se réveiller. Les yeux grands ouverts, elle réalise qu'elle se trouve dans une caverne.

    Aveline effrayée - « Je suis dans la caverne. Avec les padawans ? Mais ce n'est pas possible. »

    Evea la rassure - « Non, pas du tout. Tu ne te rappelles pas notre traversée dans le désert ? Et sans eau. »

    Aveline se remémore le trajet et le soleil implacable. Elle est un peu rassurée mais ne comprend pas sa présence dans une caverne.

    Aveline - « Je ne me rappelle pas avoir trouvé cette grotte. Comment j'ai fait ? »

    Une voix d'homme lui répond - « C'est moi qui vous est trouvé dans le désert. Je vous ai porté jusqu'ici pour vous mettre à l'abri. Et maintenant, comment vous sentez-vous ? »



    samedi 05 août 2017 - 23:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4745 Crédits

    Super chapitre.

    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    lundi 07 août 2017 - 17:26 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3775 Crédits

    Chapitre 17


    Evea préfère rester en retrait et ne pas trahir sa présence. Elle sait qu'elle peut communiquer avec Aveline par la pensée en cas de doute.

    Aveline se redresse vivement pour lui faire face - « Je vais bien, merci. »

    L'homme se découvrant - « J'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Jonas. »

    Aveline bredouille - « Moi, c'est Aveline. Merci de m'avoir sauvé. »

    Jonas - « Et à qui parliez-vous ? »

    Aveline sur ses gardes - « Mais à personne ! »

    Jonas n'y croit pas et la questionne - « Mais que vous est-il arrivé pour vous retrouver seule dans le désert et sans eau ? »

    Aveline, ne voulant pas trop en divulguer, explique - « Je cherchais quelqu'un. »

    Jonas - « Qui donc ? Je crois être le seul vivant par ici. Je n'ai jamais vu qui que ce soit à part les animaux. »

    Aveline est déçue, elle pensait être sur la bonne voie.

    Jonas attend - « Dites-moi en plus. Je vous aiderais à le trouver. »

    Aveline répond d'un signe de tête - « Inutile. Il n'existe peut-être pas. »

    Puis elle remarque quelque chose, en montrant du doigt l'arme - « Et le sabre laser ? »

    Jonas détache l'arme de sa ceinture - « Vous parlez de çà ? Je l'ai découvert en même temps que la tenue dans la caverne. C'est un sabre laser ? Et çà sert à quoi ? »

    Aveline est décontenancée - « C'est une arme et elle appartient à un Jedi. »

    Jonas effrayé - « Prenez-là ! Je n'aurais pas dû la prendre. J'aurais pu faire du mal avec. »

    Aveline est complètement abattue mais tente de le rassurer - « Non, si vous ne l'avez jamais allumé, vous n'auriez fait de mal à personne. »

    Jonas pose une main sur l'épaule d'Aveline pour la réconforter - « Vous le trouverez bien un jour, celui que vous cherchez. »

    Aveline le remercie d'un regard - « Je ne crois pas. Je suis désolée pour le dérangement. Je vais vous laisser et repartir d'où je viens. »

    Jonas soucieux - « Vous partez déjà ? Je n'ai pas souvent l'occasion de parler. Les autres ont peur de moi. »

    Aveline sourit et lui parle de l'un d'eux - « C'est justement par un Jablogian que j'ai entendu parler de vous. »

    Jonas mécontent - « Oh ! Celui-là, c'est le pire de tous. Il fallait toujours que je lui fasse peur pour qu'il me laisse tranquille. »

    Aveline doute et se rappelle des propos du Jablogian. Il lui avait dit qu'elle lui rappelait l'homme qu'elle a devant elle. Elle le détaille plus attentivement et essaye de trouver cette ressemblance. A part les habits, elle ne voit pas. Elle secoue la tête pour ôter cette idée, la fatigue est plus présente qu'elle ne pensait. Elle n'a plus le choix, il lui faut partir et le plus vite possible. Elle tient le sabre laser dans sa main, elle est en train de le regarder quand elle change d'idées.

    Aveline tend le sabre à Jonas - « Je préfère vous le rendre. »

    Jonas ne comprend pas - « Mais pourquoi ? Vous savez vous en servir ? »

    Aveline élude la question - « Son propriétaire voudra le récupérer. Gardez-le en attendant. On ne sait jamais. »

    Elle s'éloigne en direction de la ville, elle se retourne en faisant de grands signes à Jonas. Elle est contente malgré tout, elle s'est faite un ami.

    Evea revient - « Pourquoi lui avoir redonné le sabre ? »

    Aveline souriante - « Je pense l'avoir rendu à son véritable propriétaire. »

    Evea étonnée - « C'était un Jedi ? »

    Aveline - « Oui. »

    Evea - « Alors là, je n'y comprends rien. Pourquoi tu ne lui as pas parler de toi. »

    Aveline - « Parce qu'il a déjà fait son choix. Il ne veut plus être un Jedi. »

    Evea ne sait quoi répondre, elle se doute qu'Aveline est déçue. Elle n'a pas trouvé de solutions pour elle.

    Evea - « Et maintenant ? Que décides-tu ? »

    Aveline - « On reprend la route. J'ai d'autres coordonnées à essayer. »

    Evea - « Cela me rappelle quelque chose. Essayer encore et encore, jusqu'à ce que vous y arriviez. »

    Aveline sourit - « C'est un souvenir de mon enseignement. Tu as vu cela en moi ? »

    Evea - « Désolé. J'en ai trop vu ? »

    Aveline - « Non. Tu as eu accès à mes souvenirs, cela veut seulement dire que tu devais les voir. »


    Aveline sourit parce qu'elle a ressenti le relâchement d'Evea. Peut-être en apprendra-t'elle plus sur elle ? Elles traversent le désert rapidement pour ne pas se faire surprendre par la chaleur toujours accablante. Arrivées en ville, elles prennent aussitôt la direction du vaisseau.

    Evea la première remarque quelque chose - « La passerelle est baissée ! »

    Aveline - « Oui. Et je me rappelle l'avoir remonter. Donc, il y a un curieux à bord. J'espère que ce n'est pas le Jablogian où l'un de ses hommes. »

    Elles s'approchent du vaisseau en surveillant les alentours. Il y a peut-être quelqu'un à l'extérieur pour prévenir qu'elle arrive. Elles montent la passerelle doucement et Aveline en profite pour attraper son blaster. Elle n'a pas le temps de s'en servir qu'elle sent une arme dans son dos.

    Une voix dans le vaisseau - « Je vous ai dit qu'elle n'était pas dangereuse. Abaisse ton arme, toi. »

    Aveline ne sent plus la présence de l'arme. Mais elle se pose plutôt la question, à qui appartient cette voix ?

    Evea et Aveline en cœur - « Ethan ? »

    Ethan est au-dessus d'elles et leur sourit.

    Ethan joueur - « Alors, je t'ai manqué mon cœur ? »

    Aveline pense - « Mon cœur ! Mais qu'est-ce qui lui arrive ? »

    Evea interprète - « Je crois que tu as tapé trop fort. Le choc lui est monté à la tête. »

    Elle regarde Ethan qui lui fait un clin d’œil - « Alors, ton voyage s'est bien passé ? »

    Aveline comprend aussitôt qu'elle doit jouer un rôle - « Euh. Oui, très bien. Ton vaisseau se pilote très bien, mon cœur. »

    Ethan - « Vous voyez bien que je lui ai prêté. C'est ma petite chérie. Alors, je lui passe tout. C'est çà, l'amour. »

    Le Jablogian sort de la cabine du vaisseau - « OK ! Tu as raison. Mais arrêtez vos mon cœur à tout bout de champ. Vous me rendez malade. Bon je vous laisse les amoureux. »

    Il descend la passerelle accompagné de ses hommes et se retourne une dernière fois - « Ethan ! Tu aurais quand même dû m'inviter pour le mariage. »

    Ethan ajoute en haussant les épaules - « Désolé ! Mais l'amour m'est tombé dessus. »

    Pour illustrer ses propos, il met sa main sur sa poitrine en regardant Aveline. De l'autre, il lui fait signe de la rejoindre à ses côtés. Elle hésite une seconde et s'approche pour finir dans ses bras devant tous les témoins.

    La passerelle se referme pendant qu'Ethan salue une dernière fois « ses amis ». Quand tout est finit, il est toujours au niveau de la passerelle et Aveline en a profité pour s'éloigner rapidement de lui. Il est en train de la regarder mais ne prononce pas un mot. Plus de mon cœur ni ma chérie, il y a comme un refroidissement dans le vaisseau et ce n'est pas dû à la température extérieure. Ils se font face et chacun attend que l'autre bouge le premier.

    C'est Ethan qui se décide à venir vers elle. Aveline ne peut s'empêcher un mouvement de recul, mais elle s'arrête. Ethan continue son approche et stoppe à quelques centimètres d'elle. Il la détaille, elle semble épuisée, elle respire vite signe qu'elle est stressée mais par rapport à quoi ?

    Aveline d'une petite voix - « Tu es en colère ? »

    Ethan ne s'attendait pas à cette question - « A ton avis ? Tu m'as assommé, puis volé mon vaisseau. Et tout çà, pourquoi ? Pour te retrouver là. Mais j'attends avec impatience ta raison. »

    Aveline tente de s'expliquer - « Je suis désolée de t'avoir assommé. Mais j'avais besoin de... »

    Ethan la coupe - « Mais de quoi ? Tu n'avais qu'à me parler et je t'aurais amener où tu veux. Alors, pourquoi ici ? »



    lundi 14 août 2017 - 23:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4745 Crédits

    Super chapitre.

    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    mardi 15 août 2017 - 18:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3775 Crédits

    Chapitre 18

    Aveline prend une grande inspiration et commence à lui raconter - « Quand mon Maître a été assassiné, j'ai entendu les conversations des soldats. Il y avait une possibilité que quelques Jedi se soient cachés de l'Empire. Je voulais demander de l'aide pour maîtriser ma colère envers les soldats. C'est pour cela que je suis ici. »

    Ethan l'a écouté et comprend ses motivations - « Alors, tu as rencontré Jonas. »

    Aveline étonnée - « Tu le connais ? »

    Ethan - « Moi aussi, j'ai voyagé. Je suis tombé sur lui, mais ce n'est qu'un vieux fou. Et il y en a beaucoup comme lui, j'en ai rencontré quelques uns. Et je suppose qu'il ne t'a rien appris de plus ? »

    Aveline nostalgique - « A part que c'est un jedi ! »

    Ethan est interloqué - « Tu es sûr ? »

    Elle continue - « Sauf qu'il ne veut plus. C'est quelqu'un d'autre, tout simplement. »

    Ethan veut la prendre dans ses bras pour la réconforter - « Si tu as besoin d'aide, je suis là. Tu peux toujours compter sur moi et je peux demander à Karus, je suis sûr qu'il serait enchanté que je le contacte. »

    Mais c'est Evea qui prend la suite, elle le repousse.

    Evea pose la question - « Et concernant la séparation ? Tu y penses toujours ? »

    Ethan est décontenancé - « Non, pas pour l'instant. Je pense surtout à son bien-être. Et Aveline, elle en pense quoi ? »

    Evea secoue la tête - « Non, elle ne pense qu'aux padawans. »

    Ethan trouve qu'elle a répondu trop vite - « Seulement aux padawans ? »

    Evea sur ses gardes - « Tu veux que je te dise autre chose ? Eh bien, non. Je ne te le dirais pas parce qu'Aveline me fait confiance. »

    Ethan sait qu'il n'a aucune chance d'en savoir plus puisque les deux semblent liguées contre lui. Il prend les commandes pour commencer le décollage et quitter la planète rapidement avant que son ami revienne.

    Aveline s’assoit sur la couchette, elle se prend la tête dans les mains et se demande quoi faire.

    Evea prend la parole la première - « Alors, que décides-tu ? Je suppose qu'Ethan nous ramène auprès des padawans. »

    Aveline - « Je le suppose. »

    Evea - « Et ? »

    Aveline - « Franchement, je ne sais pas. »

    Evea - « Tu doutes de toi. Mais je ne vois pas pourquoi. »

    Aveline - « Pourtant, tu étais là quand j'ai faillis tuer ces soldats. »

    Evea penaude - « Oui et je n'ai rien fait pour t'en empêcher. Je suis désolé. »

    Aveline étonnée - « Mais tu n'as rien à te reprocher. C'est moi et seulement moi. »

    Elle est toujours assise en se torturant l'esprit pour décider de où se jeter. Ethan a mis son vaisseau sur pilote automatique et rejoint Aveline. Il écoute la fin de la conversation et ne sait s'il peut participer.

    Aveline sait qu'il est proche - « Viens ! Il ne manque que toi, Ethan. »

    Evea dit à Aveline en pensée - « Je ne l'aime pas et je ne lui fais pas confiance. »

    Aveline répond de la même façon - « Je sais. »

    Aveline à voix haute - « Je lui fais confiance. »

    Ethan soulagé - « Je suis content de le savoir. Me parleras-tu de ce que tu décides finalement ? »

    Aveline soupire - « Je ne le sais pas moi-même. »

    Ethan demande - « Tu arrêtes de chercher un Maître Jedi pour t'aider à gérer ta colère ? »

    Aveline soutient son regard - « Oui. C'est peut-être toi qui as raison. Ma colère est dirigée uniquement contre les stormtroopers. Donc, si je retourne auprès des padawans, il y a peu de chances que j'en croise ? »


    Elle voit alors Ethan sourire franchement, elle comprend son soulagement. Cela signifie plus de voyages interplanétaires.

    Evea en pensée - « C'est vrai ou c'est un mensonge ? »

    Aveline la rassure en pensée - « C'est vrai. Plus de voyages. On restera sur la planète avec eux. Contente ? »

    Evea semble réfléchir - « Oui. »

    Aveline la taquine - « Tu es sûre ? Tu ne discuteras avec personne à part les padawans ? »

    Evea pèse le pour et le contre - « Non, tu as raison. Je sais que tu agis pour le bien de tous. Et Ethan ? »

    Aveline interrogative - « Ethan ? Que vient-il faire là ? »

    Evea taquine à son tour - « Tu vas bien discuter avec lui, non ? Et peut-être plus ? »

    Aveline se met à rougir violemment, Ethan posté devant elle ne comprend pas.

    Ethan suspicieux - « Si je comprends bien, vous êtes en train de parler toutes les deux ? Et je ne peux pas savoir ce que vous pensez ? »

    Aveline prend la parole paniquée - « Ce n'est pas ce que tu crois. »

    Ethan un sourcil levé répète - « Ce n'est pas ce que je crois ? Et je dois croire à quoi ? »

    Aveline tente de rattraper le sujet de conversation à son avantage - « Non ! C'est Evea qui me disait qu'elle était désolé de ne plus pouvoir parler à des gens. »

    Ethan se remémore les premiers mots d'Evea, « je veux juste parler. ». Il ne peut s'empêcher d'être inquiet. Et si Evea ruinait tous les efforts d'Aveline, et si les padawans en venaient à soupçonner Aveline de les trahir. Beaucoup de questions et les réponses semblent encore plus inquiétantes. Il essaye de chasser ces idées mais essaye de sonder son regard pour voir qui parle. Ces yeux sont claires, c'est bien Aveline qu'il a devant lui.

    Aveline remarque bien qu'Ethan semble passer par toutes les émotions - « Tout va bien ? »

    Ethan élude - « Oui, oui. Bon. Sinon, on est bien d'accord ? Tu retournes auprès des padawans ? »

    Aveline ne le croit pas une minute mais répond - « Bien sûr. Ils m'attendent ? »

    Ethan confirme - « Oh, oui ! Tu devrais les prévenir de notre retour. Je suis persuadé qu'ils seraient soulagés de savoir que tu te portes bien. »

    Aveline réalise qu'il a raison, elle ne leur a pas parlé depuis un certain temps. Ils doivent être inquiets. Elle se précipite sur la console et les contacte. Quand elle entend leur voix, c'est aussi le soulagement qu'elle ressent. Ils semblent aller bien mais pressés de la voir revenir.

    Elle se tourne vers Ethan qui est appuyé contre la cloison du vaisseau. Il a assisté aux échanges et a l'air satisfait.


    Aveline - « Tu as quelque chose à ajouter ? »

    Ethan sûr de lui - « Je ne vois pas. On dirait que j'avais raison pour cela aussi. »

    Il affiche un sourire de circonstance, Aveline le prend pour acquis mais Evea le trouve imbu de sa personne.

    Aveline ajoute - « Evea pense que tu exagères. »

    Le sourire d'Ethan retombe aussitôt, il guette les manières d'Aveline pour savoir qui lui parle. Il est un peu rassuré que ce soit bien Aveline mais cette Evea reste une peste. Il est déjà plongé dans ses réflexions pour trouver un moyen de les séparer une bonne fois pour toute. Il préfère laisser tomber l'affrontement contre cette Evea, il sait qu'il n'a aucune chance. Il s'approche de la console pour énumérer le temps qu'il reste pour arriver sur la planète.

    Aveline lui touche le bras - « Tu vas bien ? Tu sembles ailleurs, par moment. »

    Ethan d'un geste de la main la rassure - « Tout va très bien, puisque je te ramène entière. Avant de partir, je leur avais fait la promesse de te ramener vivante. »

    lundi 21 août 2017 - 19:18 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    4745 Crédits

    Super chapitre.

    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    vendredi 25 août 2017 - 22:50 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

33 fans connecté(s)

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide