FAN FICTION SARANNA

  • Avatar licorne87

    licorne87

    2038 Crédits

    Je m'essaye à la rédaction d'un "petit roman", voici l'histoire de Saranna, jamais formée ni découverte par les Jedis mais plutôt par un seigneur Sith. Vous découvrirez un peu son histoire et son avenir peut-être? Ne faites pas attention aux fautes d'orthographe, j'en ai mis pleins. Bonne lecture à tous.


    L'histoire de Saranna

    Chapitre 1

    Époque -21 avant BY.
    Une planète désertique (comme Tatoïne), une navette vole lentement au dessus de ce qui reste d'un village. Les fumées ont commencées à se dissiper, les habitations ont été ravagées, il y a des cadavres de toute sorte, animaux, humains, non humains, etc...
    La navette se pose à l'écart du village, la poussière vole et ne provoque aucun changement dans le cœur du village. La passerelle s'abaisse et en sort un humain, la trentaine, brun aux yeux verts et un droïde de protocole.
    Ils avancent doucement et regardent autour d'eux le massacre.
    "Mais que s'est-il passé?" dit l'homme.
    "Je ne sais pas, monsieur, mais je vois des tirs de blasters sur des murs et dans certains corps" répond le droïde.
    "Oui, je l'ai remarqué aussi, mais il n'y a pas que çà, je penche pour une autre sorte d'arme, comme un sabre laser!" fait l'homme.
    Le droïde : "Je ne crois pas que ce soit l’œuvre d'un ou plusieurs Jedis, monsieur!"
    "Continuons, nous trouverons bien des survivants, je l'espère."
    Ils poursuivent leur traversée du village. Mais, il n' y a que des visions d'horreur. Des membres dispersés, des animaux, le tout éparpillé, comme si c'était l’œuvre d'une bombe.
    "Active ton scanner, il faut absolument trouver ne serait-ce qu'un être vivant, je veux savoir ce qui s’est passé." ajoute l'homme.
    Le droïde commence son inspection et après quelques minutes, il répond par la négatif.
    "Non, tu as dû faire une erreur, elle est forcément vivante, trouve-là."
    Où bien, elle n'était pas présente au moment de l'attaque, et dans ce cas elle est vivante, espère l'homme.
    Le droïde demande :"Monsieur, je crois que nous devons appeler de l'aide pour continuer les recherches et enterrer les morts, ne croyez-vous pas?"
    "Si tu as raison, je reste encore quelques heures, toi, retourne à la navette et demande de l'aide."
    Et l'homme continue son avancée, il se dirige à l'écart du village, vers la maison de celle qu'il recherche.
    Arrivé devant la maison, il pense qu'il s'est trompé, la maison n'est plus là. Elle a été soufflé par une explosion. Il reste juste un pan de mur. Il poursuit ses investigations.
    Un bruit, puis suivit d'un autre.
    L'homme court vers le bruit et s'arrête net.
    Quelqu'un est en train de retourner les décombres à la recherche de quelque chose.
    Il s'approche et hésite, c'est un pilleur, un pirate ou pire?
    Non, c'est elle! Elle est devant lui, long cheveux blonds, toujours habillé de cette combinaison de vol. Il l'a reconnu, elle est vivante.
    Il l'appelle : "Saranna."
    Aucune réaction, elle poursuit ses activités comme si elle ne l’avait pas entendu.
    Il tend sa main vers elle et lui touche le bras au moment où elle soulève une plaque. Elle sursaute, prête à le frapper, mais son poing s'arrête à quelques cm du visage de l'homme. Elle aussi, l'a reconnue.
    "Toi, mais que fais-tu ici? Tu es seul?"
    "Non, je suis venu avec Z6P3, d'ailleurs il ne doit pas être loin."
    "Monsieur, c'était quoi ce bruit? Oh! Mais c'est mademoiselle Saranna, vous allez bien? Mais vous êtes blessée!"
    "Ce n'est pas grave, Z6P3, je suis à la recherche d'une petite fille, l'avez-vous vu?"
    "De qui parles-tu? Z6P3 a dit qu'il n'y avait aucun survivant. Je suis désolé."
    "Non, il se trompe, j'ai vu la petite fille, elle est encore vivante, il faut la trouver avant qu'il ne soit trop tard."
    "Mais tu l'as vu où exactement? Dis nous en plus."
    "Je ne sais plus, mais je sais qu'elle est là quelque part, Stavros, aide-moi s'il te plaît, je n'y arriverais pas toute seule. Elle doit avoir 10 ans, à peu près. Elle est toute seule, peut être blessée." Elle se met à sangloter.
    Il se rapproche d'elle, la prend dans ses bras, la caresse doucement.
    "Z6P3 recommence ton analyse immédiatement, et toi, dis moi tout sur cette petite fille"
    "Je, je l'ai vu en rêve, oui, je sais, tu ne me crois pas. Mais c'est la vérité, je sais qu'elle a survécu au massacre et qu'elle a besoin de moi, de nous. Aide-moi" le supplie-t'elle.
    "Monsieur, Madame, je suis désolé, mais il n'y a aucune trace d'être vivant."
    "Je ne vois pas ce que l'on peut faire de plus, des secours vont venir nous aider, ils ne vont pas tarder, alors, viens avec moi à la navette, je vais soigner tes blessures avant qu'elles ne s'infectent"
    "Non! Je ne partirais pas sans elle, laisse moi seule, je vais continuer."

    Elle le repousse et reprend ses recherches.
    Il la regarde s'éloigner, ce qu'elle peut être têtue parfois. Il commence à faire demi-tour avec Z6P3, quand il l'entend l'appeler.
    "Stavros, viens vite, je l'ai trouvée, elle est dessous les décombres, viens m'aider, vite!"
    Il courre, Z6P3 à sa suite, arrivés sur place, il ne voit que des débris, plutôt lourd pour lui, peut être que Z6P3. Il lui demande de soulever un pan de mur, une porte, il ne voit rien.
    "Tu es sûre, je ne vois rien. Arrête, on va avoir de l’aide, on y arrivera mieux avec les autres droïdes"
    "Non, je te dis qu'elle est dessous, tu ne l'entends pas?"
    Il la regarde et se demande si elle n'a pas été blessé en plus à la tête.
    "Je n'entends rien du tout et toi, tu as besoin de soins, alors viens avec moi." Et il l’attrape par le bras pour l’entraîner plus loin.
    Elle se débat et retourne se planter devant les débris, elle ferme les yeux et lève les bras. Elle se concentre et les débris se mettent à trembler, puis commencent à s’élever dans les airs doucement. Elle repousse les débris le plus loin possible comme des fétus de paille.
    Il est bouche bée, il s'approche lentement de peur qu'elle perde sa concentration. Elle continue de soulever un pan de mur, maintenant, il voit un trou dans le sol. Elle rouvre les yeux et s'avance dans l'ouverture.
    "Attends, Saranna, tu ne vas pas y aller, cela risque de s'écrouler. Allons, sois raisonnable et viens avec moi attendre l'équipe de secours."
    "Laisse moi tranquille, je sais ce que je fais" Et la voilà qui descends. Quelques minutes s'écoulent, Saranna ne remonte pas. Le temps passe trop lentement en ce qui concerne Stavros, il commence à se dire qu'il risque de la perdre bêtement.
    Mais Saranna revient avec une petite fille dans les bras.
    "Elle est blanche. Est-elle encore vivante ? Elle est peut-être blessée." Stavros s'approche et prend le pouls de la fillette.
    "Elle respire mais elle a perdu beaucoup de sang. Vite, emmenons-la dans la navette" dit Stavros. Il la lui prend d’autorité et l'emporte aussitôt.
    "Z6P3 occupe toi de Saranna, nous rentrons à la maison immédiatement."
    "Monsieur, l'équipe de secours arrive."
    "Ils tombent bien ceux-là. Tu leur dis de chercher s'il y a des survivants, et tu ne leur parles pas ni de Saranna, ni de la petite fille, tu as compris?"
    "Bien, Monsieur."
    Ils arrivent à la navette, montent ensemble la passerelle. Stavros installe la petite fille sur une couchette et commence un scan. Ensuite, il se tourne vers Saranna et l'a dépose sur une autre couchette, non loin de la fillette. Elle ne la quitte pas des yeux.
    "Elle est blessée gravement, je ne sais pas...."dit Stavros.
    "Elle vivra, je le sais. Je le sens." dit Saranna.
    "Très bien, à présent, repose toi. On va décoller. Je vais voir Z6P3, tu n'as pas le droit de bouger de cette couchette.Tu m’as compris?"
    Il s'éloigne. Elle s'allonge et ferme les yeux. Le droïde remonte la passerelle après avoir discuté avec l'équipe de secours.
    "Z6P3, nous partons tout de suite, il faut que tu enregistres tout ce que je vais te dire."
    "Monsieur, je suis à vos ordres."
    "En premier, tu vas cacher la présence de ces deux personnes à tout le monde. C'est à dire que dans ton rapport, elles ne seront mentionnées nulle part. Auprès des autres droïdes, non plus. Je veux un code de sécurité maximal sur toutes les deux. Tu as compris?"
    "Oui, Monsieur, mais en ce qui concerne Coruscant, ils doivent apprendre pour enquêter sur ce qui s'est passé? C'est pourquoi, je ne comprends pas votre ordre, Monsieur."
    "Je t'expliquerai quand nous serons arrivés."
    La navette s'élève et commence à s'éloigner du village.
    Il retourne auprès de Saranna. Au même moment, une alarme se déclenche, c'est la petite fille, elle est en train de s'éteindre doucement.
    Saranna quitte sa couchette péniblement et s'approche de la fillette, elle place ses mains sur son corps, une sur la tête et l'autre sur le cœur. Elle ferme les yeux, sa concentration est maximale, Stavros ne la quitte pas des yeux. Quelques minutes s'écoulent, l'alarme s'est arrêtée, la petite fille semble respirer normalement. Stavros se rapproche juste à temps pour rattraper Saranna qui s’écroule sans connaissance. Il la prend dans ses bras avant qu'elle ne touche le sol et la dépose sur sa couchette.
    "Tu n'es pas raisonnable. Dans ton état, tu risques d'y passer toi aussi." la sermonne-t'il.
    Ils arrivent près du spatioport de la ville de Pira. Il y a un comité d'accueil composé de volontaires de toutes races ainsi que des droïdes pour participer aux recherches.
    La navette se pose, la passerelle s'abaisse, Stavros et Z6P3 descendent pour expliquer ce qu'ils ont vu au village.
    Les questions fusent de toute part, ils y répondent avec précision mais surtout une grande tristesse pour tous les disparus.
    "Y a t'il des survivants?" demande un participant.
    "Hélas, nous n'avons trouvé aucune trace de vie, là-bas. Il semble qu’il n’y ait aucun survivant.Vous allez vous y rendre, uniquement pour enterrer des corps et brûler des carcasses d'animaux. Je suis désolé mais je dois vous laisser, j'ai, moi-même, perdu quelqu'un." dit Stavros.
    Alors qu'il s'éloigne, il entend quelqu'un posé la question sur Saranna :"A t'on trouvé son corps ?"
    C'est le droïde qui répond :"Nous n'avons trouvé aucune trace de Mademoiselle Saranna, Monsieur pense qu'elle a disparu dans l'explosion de sa maison."
    Des murmures parmi les volontaires, Saranna était connue comme quelqu'un de dévouée à la communauté. Les discussions se poursuivent, pendant ce temps, Stavros donne des ordres pour que des machines spéciales se rendent sur place. Les volontaires se dispersent, Stavros en profite pour retourner vers la navette, accompagné d'un droïde et de 2 caissons de transport. Il dit au droïde : "Tu peux retourner à ta précédente occupation, je n'ai plus besoin de toi."
    Il remonte la passerelle avec un caisson et demande à Z6P3 d'amener le second. Il prend Saranna dans ses bras et la dépose dans le caisson, toujours inconsciente, et fait de même avec la petite fille.
    A présent, ils déplacent les caissons ensemble et se dirigent vers la demeure de Stavros, personne n'approche, chacun travaillant de son côté.
    Ils rentrent ainsi discrètement chez lui.
    La porte se referme, qu'aussitôt, un droïde arrive pour relater tout ce qu'il s'est passé pendant son absence.
    "Monsieur, vous êtes enfin rentrer ! Il y a une douzaine de messages qui vous attendent, plusieurs personnes souhaitent prendre rendez-vous, ainsi que quelques problèmes domestiques à régler. J'attends vos ordres, Monsieur."
    "Très bien, nous verrons cela plus tard. Première chose: protocole de sécurité Alpha 5 9 7." dit Stavros aux 2 droîdes.
    "Tout ce qui se passera dans cette maison, concernant les 2 occupantes de ces caissons, sont placées sous le protocole de sécurité. La présence de ces personnes doit rester secrète. Nous les amenons au droïde médical, je veux un scan complet et connaître leur état de santé à toutes les deux. Et pas de traces de rapport médical."
    "Bien Monsieur, je m'en occupe, et concernant les messages?" demande le droïde?
    "Je verrais cela plus tard, je veux voir le droïde médical d'abord." s'énerve Stavros.
    «Monsieur, je vous rappelle que Coruscant veut un rapport sur ce que nous avons découvert là-bas."
    «J’ai dit que je m’en occuperais plus tard."
    Les droïdes poussent les caissons vers le centre médical. Arrivé là, Stavros sort Saranna et la dépose sur une civière et attend le diagnostique du droïde.
    Quelques minutes plus tard, le droïde dit :"Scan terminé, sujet affaibli mais en bonne santé. Repos nécessaire."
    "Quoi? Ce n'est pas possible, elle saignait tout à l'heure, de plus elle doit avoir une infection. Et tu dis qu'elle est en bonne santé? Toi aussi, tu as besoin d'une révision !" s'emporte Stavros.
    "Monsieur, il n'y a aucune plaie, elle n'a pas de température donc aucune infection." répète le droïde.
    Là, Stavros est remonté et s'approche de Saranna, lui prend la main et la retourne. Il lui enlève son bandage ensanglanté et découvre la paume intacte. Il refait le même geste pour son autre main, il les compare. Le droïde a raison, elle semble guérie. Rassuré, il la prend dans ses bras et l'emporte, toujours inconsciente dans une des chambres de la maison.
    Le droïde demande : "Dois-je continuer l'examen?"
    Stavros répond : "Tu fais passer un scan à la petite fille, à présent. Je reviens pour connaître les résultats."
    Saranna est couchée dans le lit et Stavros reste à ses côtés, il ne la quitte pas des yeux.
    On frappe à la porte, c'est Z6P3."Monsieur, le scan est terminé."
    "Quelles sont les résultats?" demande Stavros.
    "La petite fille va bien, elle est endormie, elle a besoin de se reposer." termine Z6P3.
    "Je crois que le droïde médical a besoin d'une sérieuse mise à jour. Je fais le nécessaire immédiatement."
    "Monsieur, j'ai vérifié moi-même les mises à jour et elles sont correctes."confirme Z6P3.
    "Alors, pourquoi ne s'éveille t'elle pas?" en regardant Saranna.
    "Monsieur, je n'ai pas la réponse, mais je pense que vous devriez vous reposer. J'ai remarqué que Monsieur ne s'était pas reposé depuis presque 30 heures."
    "Tu as raison, je vais me coucher, tandis que toi, tu ne la quittes pas des yeux. Au moindre mouvement, tu viens me chercher."
    Z6P3 commence la surveillance auprès de Saranna, la petite fille est resté au centre médical. Quelques heures plus tard, le droïde médical annonce le réveil de la petite fille. Z6P3 va trouver son maître.
    "Monsieur, vous êtes réveillés?"
    "Z6P3? Saranna est debout?" demande Stavros.
    "Non, Monsieur, c'est la petite fille."
    "La petite fille? Bon sang je l'avais oubliée." Il se précipite au centre médical et constate qu'effectivement, la petite fille est assise sur la civière, elle le regarde.
    "Bonjour, je m'appelle Stavros et toi?" Pas de réponse, elle le regarde droit dans les yeux mais n'a aucune réaction.
    "Z6P3 essaye de communiquer avec elle, je crois qu'elle ne me comprends pas. De mon côté, je retourne auprès de Saranna."
    Z6P3 commence à lui parler dans différents dialectes mais n'obtient aucune réponse ni réaction de la part de la petite fille. Il retourne voir Stavros pour lui expliquer son échec. Il ne remarque pas que la petite fille le suit. Il arrive à la chambre et cogne à la porte.
    "Monsieur, je suis désolé de vous déranger, je peux entrer?"
    Il commence à entrer, la petite fille en profite pour passer devant le droïde et s'approcher du lit où Saranna se repose.
    "Mais que fait-elle ici?" demande Stavros.
    "Je ne comprends pas, Monsieur, je l'ai laissé dans le centre médical, elle a dû me suivre."
    "Laisse nous, je ne crois pas qu'il y aura un problème avec elle, tu peux aller te recharger."
    "Merci, Monsieur, j'en ai grand besoin" dit Z6P3 en refermant la porte.
    "Alors, demoiselle, que veux-tu? As tu mangé? Viens avec moi, je vais te préparer quelque chose." Il lui tend la main pour l'emmener, mais elle refuse et monte sur le lit pour s'installer auprès de Saranna.
    "Je vois que tu as décidé, très bien, je te laisse mais je vais revenir." Il quitte la chambre à son tour mais dès la porte refermée, il colle son oreille et écoute.
    La petite fille regarde autour d'elle puis se rapproche de Saranna, elle tend sa main vers le visage de l'endormie, elle lui caresse la joue.
    Saranna ouvre les yeux lentement, elle met du temps à se rendre compte où elle est.
    Apparemment, elle est dans une chambre, elle essaye de se rappeler ce qu'elle faisait avant et où elle se trouvait. Elle découvre la petite fille à côté d'elle. "Bonjour Emeline, tu t’appelles bien comme çà. Je vois que tu vas mieux, tu te sens comment ?" lui demande t'elle.
    "Je vais bien, grâce à toi. Merci d'être venue me sauver, et les autres? Que leur est-il arrivé ?"
    "Je suis désolée, mais ils sont tous morts. Je suis arrivée trop tard pour les sauver. Mais et toi, comment as tu fait pour en réchapper? Il faudrait que tu m'expliques autre chose  : je te connais, mais c'est la première fois que l'on se voit. J'ai un vague souvenir de ton appel à l'aide dans un rêve, peux-tu m'en dire plus ?" questionne Saranna.
    "Je sais que tu es comme moi, j'ai senti ta présence avant le danger, j'ai su que tu serais là pour me sauver." raconte Emeline.

    Chapitre 2

    "Je suis comme toi? Que veux-tu dire? Je ne comprends pas." demande Saranna.
    "Tu ressens la Force comme moi. C'est pour çà, que j'ai pu communiquer avec toi."
    "La Force, mais je ne suis pas une Jedi ! Tu dois te tromper. Je n'ai aucun pouvoir."
    Stavros entre sans frapper et parle à Saranna :"Tu ne connais pas la Force mais je t'ai vu t'en servir 2 fois aujourd'hui, tu as soulevé des pierres, des débris très lourd pour la sortir de son trou. Et dans le vaisseau, tu lui as sauvé la vie et tu t'es guérie par la même occasion. Et tu ne sais pas te servir de la Force ? Moi aussi, j'aimerai comprendre ce qui se passe ici."
    Emeline a un mouvement de recul et tente de se cacher derrière Saranna.
    "Tu peux parler devant lui, tu ne crains rien, Emeline" dit Saranna.
    "Je sais que tu as confiance en lui."
    "Très bien. Je devais me rendre au village, c'était un rendez-vous pour que je retrouve un maître Jedi qui m'emmènerait au temple pour commencer ma formation. Mais, j'ai senti le danger, alors j'ai tenté de me cacher mais il m'a retrouvé avant que je rejoigne le maître."
    "Qui était-il? Tu peux me le décrire? Sa tenue, son vaisseau, il était seul?" questionne Stavros.
    La petite croise les bras et ne dis plus rien.
    "Emeline, pourquoi, tu ne réponds pas?" demande Saranna.
    Et la fillette se jette dans les bras de Saranna, "La conversation semble terminée." en conclut Stavros.
    "Reposez-vous toutes les deux, je vais commander le repas et je reviendrais plus tard." dit Stavros en quittant la chambre.
    Saranna regarde Stavros partir et hausse les épaules, puis elle caresse les cheveux d'Emeline.
    La porte s'est refermé, "Pourquoi tu ne dis plus rien? Que se passe-t'il?" demande Saranna.
    "Rien, mais il ne faut pas en parler"
    "De quoi, enfin? Tu as vu quelque chose là-bas? Dis-moi, tu as peur de quoi ou de qui?" s'impatiente Saranna.
    "C'était un faux Jedi..."
    Saranna ouvre la bouche mais aucun son ne sort. Elle regarde Emeline dans les yeux, elle dit la vérité.
    "Qu'est-ce qui te penser çà, que c'était un faux Jedi?" demande Saranna.
    "Tout le monde sait que les Jedis ne tuent que parce qu'ils y sont obligés. Alors, pourquoi massacrer une population innocente? Tu le sais que j'ai raison. Çà devait être un Sith."
    Même, si c'est dur à croire, la petite est sûre de ce qu'elle a vu. Elle comprend ses réticences à en parler.
    "OK, mais pourquoi tu ne veux rien dire devant Stavros? Tu ne penses quand même pas qu'il est au courant ?"
    "Non, mais il s'en doute, je l'ai senti quand il était près de toi. Il ne faut pas parler de çà aux autres."
    "Très bien, que dois-je faire de toi? Il faut te mettre en sécurité de ce Sith, je ne connais qu'un endroit."
    "Un temple Jedi !" Elles le disent en chœur et se regardent en même temps.
    "Je vois que l'on s'est comprise toutes les deux. Pour cela, je dois demander l'aide de Stavros, lui seul, peut se déplacer librement sans éveiller les soupçons."
    La petite ajoute :"Parce que ce n'est pas un Jedi ?"
    "Exactement, il a pris beaucoup de précautions, nous concernant, personne ne sait qu'on est chez lui. Il faut qu'on reste caché jusqu'à ton départ pour le temple. Tu devais te rendre à quel temple?"
    "Coruscant" répond Emeline.
    "Tu as parlé que tu devais rejoindre un maître, où est-il passé? Je n'ai senti que ta présence et pas la sienne."
    "Moi non plus, il n'est jamais venu."
    "Mais alors, c'était un piège pour t’attraper? Tu sembles plus importante que tu ne le dis. Je t'écoute..."
    Et Emeline s'explique :" J'ai un autre pouvoir. Je peux voir l'avenir."
    "Oh !" fait Saranna.
    "Donc tu es très attendue au temple. Alors pourquoi n'ont-ils pas envoyés un autre maître ?" s'étonne Saranna.
    "Le temple n'est pas au courant de ma venue. En fait, je n’ai pas tout raconté, ce n'était pas un rendez-vous. Je devais retrouver un maître dans ce village. Je ne connais pas son nom, mais je l'ai vu en rêve."
    Un coup est donné à la porte. Stavros passe la tête et demande si les 2 demoiselles sont en état de prendre un bon repas.
    La table est dressée, des mets de toutes sortes sont présents, des fumets s'échappent des assiettes. Tout est prêt pour les accueillir. Arrivées à table, elles commencent à goûter et se régalent. Stavros est ravi.
    Emeline arrive même à sourire pendant le repas en écoutant des anecdotes de Stavros sur Saranna.
    Elle porte un verre à ses lèvres et suspend son geste, elle regarde Saranna qui arrête de mâcher. Stavros remarque que les rires se sont interrompus.
    "Que se passe t'il? C'était pourtant amusant." remarque Stavros.
    La sonnette retentit, quelques secondes plus tard, un droïde annonce la visite d'un étranger.
    Stavros se lève, mais Saranna le retient par le bras et lui dit :"N'y va pas."
    "Mais je dois répondre, c'est peut être un volontaire qui demande des précisions pour se rendre là-bas."
    "Non." lui dit-elle "Je sais que ce n'est pas du tout un volontaire. N'est-ce pas, Emeline?"
    Emeline confirme par un hochement de tête.
    "J'ai reconnu cette sensation, c'est la même qu'avant l'attaque du village! Il est revenu pour moi." Emeline tremble en disant cela.
    "OK, mais alors, je fais quoi? Si je n'y vais pas, il va se douter de quelque chose, par exemple : votre présence."
    Stavros continue et se dirige vers l'entrée.
    Saranna prend Emeline par la main et l'entraîne plus loin vers le fond de la maison.
    Stavros arrive à la porte, il est sur ses gardes. Il a un blaster caché sur lui, prêt à le prendre en main. Il ouvre la porte et il n'y a personne. Quand soudain l'alarme retentit, il y a une brèche dans la sécurité de la maison. Stavros sort son blaster et demande où l'intrusion a eu lieu. Des droïdes armés sortent des caches de la maison et commencent leur ronde. L'ordinateur indique la chambre de Saranna, Stavros y courre accompagné de droïdes. Arrivé devant la porte, il demande un scan de la chambre, l'ordinateur lui répond qu'il n'y aucune forme vivante dans la pièce. Mais où sont passées les 2 jeunes femmes? se demande Stavros. Il ouvre la porte d'un coup sec et entre pour découvrir un homme tout de noir vêtu qui se déplace dans la chambre. En voyant Stavros, il se rue sur lui près à le découper avec son sabre laser rouge. Stavros tente de lui tirer dessus mais l'autre lui renvoie les décharges de son blaster. Heureusement, il les évite de justesse. Mais pas le droïde derrière lui. L'homme se jette sur Stavros qui finit contre le mur complètement sonné et parvient à s'enfuir.
    Quand il reprend ses esprits, l'alarme s'est arrêtée, le droïde, à côté de lui, est complètement fichu. Il se redresse péniblement et part en courant à la recherche de l'homme inconnu et des filles. L'intrus a disparu, il n'y a aucune trace de lui. Il questionne l'ordinateur pour savoir où se sont-elles cachées? L'ordinateur lui répond qu'il n'y a aucune trace d'être vivant à part lui.
    Il réfléchit, et se rappelle la pièce secrète, où bien sûr, l'ordinateur n'a pas accès. "Elles ne peuvent être que là, pourvu qu'il ne les ai pas trouvées." se dit-il.
    Il actionne un panneau secret dans le mur, fait apparaître un clavier. Il compose un code, ce qui déclenche l'ouverture d'une porte. Il se dirige vers le fond du couloir et arrive devant une autre porte. Il n'entend aucun bruit. Il respire un grand coup et met sa main sur la poignée pour rentrer.
    La pièce est plongée dans le noir, il ne distingue rien, il cherche l'interrupteur et la lumière se fait. La pièce est encombrée de meubles divers, de caisses. Il ne se rappelle même pas de ce qu'il y a dans ces caisses. Il appelle Saranna, Emeline. Aucun mouvement, ni bruit. Il n'est pas rassuré, est-ce que l'homme les aurait retrouvé?
    Une caisse bouge et finit par s'ouvrir, faisant apparaître les 2 filles.
    "Il est parti? Tu n'es pas blessé?" demande Saranna.
    "Non, je vais bien, mais tu m'as fait une de ces peurs, j'ai cru qu'il t'avait eu." avoue Stavros.
    "A présent, il ne faut plus attendre, on va bousculer les choses."
    "Que veux-tu dire par là ?" questionne Saranna.
    "Personne ne savait que vous étiez vivante et cachées ici même. Donc, il va falloir changer de cachette. Heureusement, j'en connais quelques unes."
    "Non, pas de cachettes. Tu vas envoyer Emeline au temple de Coruscant. Là-bas, entouré des Jedis, elle sera en sûreté. Et en ce qui me concerne, j'ai une autre idée." explique Saranna, avec malice.
    Stavros fronce les sourcils, puis s'en retourne pour organiser le départ d'Emeline.
    "Non, je veux rester avec toi. J'ai vu dans mes visions que l'on restait ensemble." dit Emeline.
    "Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Tu es en danger, il faut te mettre à l'abri. Quand tu seras là-bas au temple, tu penseras à moi. Je passerais te voir dès que cette histoire sera terminée et qu'il n'y aura plus aucun danger pour toi." affirme Saranna en caressant la joue de la fillette.
    Emeline, baissant la tête, passe devant Saranna pour retrouver Stavros.
    Stavros contacte un collègue qui peut lui rendre service sans poser de questions.
    Saranna embrasse Emeline, et lui dit qu’elles se reverront bientôt.
    «Je le sais déjà, mais fais bien attention à toi.» dit Emeline.
    Stavros emmène la petite fille dans un landspeeder en direction du spatioport. Son collègue l’attend et prend en charge la fillette. Avant de partir, Emeline dit : «Stavros fait attention à Saranna, elle pourrait se blesser, veille bien sur elle, s’il te plaît!»
    «Je ne la quitterai pas des yeux, sois en sûr. Dépêche-toi, je te rappelle que tu es attendue là-bas.» Il affiche un sourire en disant cela.
    Elle lui fait au revoir et monte dans le vaisseau, départ immédiat pour Coruscant.
    Stavros retourne chez lui. Il remarque que quelqu’un le suit. Il décide de prendre un chemin détourné, pour le surprendre.
    Arrivé au coin d’un bâtiment, il tourne brusquement et se cache derrière des caisses et attend. La forme arrive et dépasse les caisses, puis ne le voyant plus, se met à courir pour tenter de le rattraper. Elle arrête sa course puis revient sur ses pas. Ne le retrouvant pas, elle change de direction et se dirige vers la cantina de Pira. Stavros sort de sa cachette et la suit à son tour. Il attend qu’elle rentre et attrape un gamin au vol et lui demande de garder un œil sur la personne qui vient de rentrer. Il lui glisse quelques crédits dans la main. Le gamin ouvre grands les yeux et hoche la tête. Il appelle ses copains pour leur expliquer le boulot.
    Stavros retourne chez lui en faisant très attention, mais il ne remarque rien d’autre.
    Arrivé chez lui, il remet l’alarme au maximum, juste au cas où. Il appelle Saranna, mais c’est Z6P3 qui arrive et qui répond que « Mademoiselle Saranna est en train de se préparer.»
    «Préparer pourquoi? Elle n’a quand même pas l’intention de sortir?»
    Saranna arrive, une serviette sur la tête, elle passe à côté de Stavros et lui demande : «Elle est bien partie, aucun problème?»
    «Son départ s’est bien passé, elle m’a demandé de ne pas te quitter d’une semelle. Je me demande pourquoi? Tu as une idée de sortie, peut-être?» sous-entend Stavros.
    «Non, pas pour l’instant, mais et toi? Tu as quelque chose à me dire. Alors?»
    «Il semble que j’ai été suivi quand je revenais ici.»
    «Ah, oui ? C’était le Sith ? »
    «Non, je n’ai pas vu à quoi il ressemblait et non, je ne pense pas que c’était lui.»
    «Parce que tu t’y connais en Sith maintenant.» fait Saranna sarcastique.
    «Oui, je m’y connais un peu au vu des coups que j’ai reçu de sa part. En fait, je me suis caché et il a perdu ma trace. Ensuite, je l’ai suivi jusqu’à la cantina. Quand je suis parti, il y était encore.»
    «Mais il ne faut pas le perdre de vu, tu es un idiot. J’y vais immédiatement, peut être, y ait-il encore?»
    «Ne bouge pas d’ici! Et, non je ne suis pas un idiot. J’ai déjà prévu quelqu’un pour le suivre.»
    «Ah, oui! Et qui as-tu mis sur le coup?» s’emporte Saranna.
    «J’ai mis les gamins du coin. Ils se relaient, comme çà, il ne s’apercevra de rien.» explique Stavros.
    Saranna est sur le point d’exploser, «Tu as fait quoi? Non mais, ne me dis pas que tu as réfléchi à çà avant de mettre des gosses en danger.»
    Saranna enlève la serviette de sa tête et la lui balance à la figure, elle se précipite à la porte et s’empresse de sortir pour essayer de sauver les enfants. Stavros n’a pas le temps de réagir. Elle courre sans s’arrêter et évite de justesse : des passants, des animaux et des landspeeders. Elle arrive à la cantina et cherche les enfants du regard. Elle en aperçoit un et l’appelle : «C’est à toi que Stavros a demandé un service?»
    «Oui, mes copains sont là derrière, on le surveille toujours. Il n’a pas bougé, il doit attendre quelqu’un.» explique Kyriel.
    «Retourne avec tes copains, va plutôt t’amuser, c’est plus de ton âge» dit Saranna en caressant la tête du gamin.
    Elle jette un œil dans la cantina et aperçoit l’étranger en question, il ne lui dit rien. Elle ne ressent rien donc ce n’est pas un Sith. Elle place sa capuche sur sa tête pour cacher son visage. Elle croise un pilote et lui demande s’il le connaît, en le montrant du menton. Et l’autre lui répond qu’il ne l’a jamais vu ici, il l’a vu descendre d'une navette, c'est tout.
    Elle est rejoint par Stavros. Elle l'entraîne à l'écart pour ne pas être vu par l'étranger.
    «Qu'as tu fait à tes cheveux?» demande Stavros. Les cheveux de Saranna sont passés du blond au violet.
    «La couleur, ça change!» affirme Saranna, «Personne ne m'a approchée pour me demander des nouvelles. C'était mon idée pour enquêter sur le village.»
    «Ton idée est nulle, maintenant, on rentre. Il faut te mettre à l'abri du Sith.» Et Stavros attrape le bras de Saranna et la traîne vers la maison. Elle se laisse faire mais demande : «Et pour l'étranger, tu fais quoi?»
    «Une chose après l'autre, toi d'abord, ensuite j'aviserais.»
    Ils retournent ensemble vers la maison, et effectivement, personne ne fait attention à Saranna. Ils rentrent et s’assoient. La discussion où plutôt la dispute peut reprendre.
    Saranna croise les bras, elle est en colère. Stavros se serre un verre et prend son temps, il se doute du ton de la discussion.


    Ce message a été modifié par licorne87 le vendredi 03 février 2017 - 21:49

    dimanche 29 janvier 2017 - 22:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    21945 Crédits

    Ton histoire est pleine d'intrigue, de rebondissement et de surprise. Ça j'aime! J'ai l'impression que c'est un bon début et on a envie de connaitre la suite. On se doute que les 2 adultes sont amoureux. La jeune Emeline est une vergence dans la Force. Il y a un Sith qui la traque et on ignore encore exactement pourquoi. C'est très chouette!

    Je t'encourage à écrire avec des espaces entre les paragraphes et à écrire des dialogues plus distinctement. 

    Exemple:

    Stavros - "Blabla bla"

    Saranna - "Balbla"

    Ou encore à jouer avec les codes HTLM afin d'agrémenter ton texte et de le rendre plus lisible. Je te conseil de mettre 1 chapitre à la fois. 

    Ce ne sont que des conseils afin que ton texte soit vraiment plus agréable à lire. Je t'encourage à continuer cette fan-fiction. 

    lundi 30 janvier 2017 - 18:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    2038 Crédits

    Merci beaucoup pour ta critique. Je commençais à désespérer d'avoir une opinion même si elle était négative. Je suis heureuse d'avoir une fan. J'espère ne pas te décevoir avec la suite, tu es sûre de pouvoir digérer un chapitre à la fois seulement? Parce que la suite et la fin sont déjà écrites, même si un rebondissement de dernière minute peut être ajouter.

    A bientôt.

    lundi 30 janvier 2017 - 22:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    2038 Crédits

    Chapitre 3

    Saranna explose «Tu n’aurais jamais dû demander çà à un gamin, tu es irresponsable!»


    Stavros «Écoute, je sais que sur le moment, je n’ai pas réfléchi. Mais...»


    «Mais quoi? Et si c’était le Sith, tu crois que le gamin faisait le poids?» le coupe Saranna.


    «Non, mais je savais déjà que ce n’était pas le Sith, après les gamins ne faisaient que le surveiller et de loin.» tempère Stavros.
    «Et sinon, explique ton idée pour ta nouvelle tête.»


    Saranna - «Très simple, je vais me faire passer pour une pilote qui cherche du boulot, et écouter ce qui se dira au sujet du village. Je tomberais forcément sur quelqu’un qui saura ou qui aura entendu quelque chose. J’ai déjà entendu un pilote parler de ce qu’il a vu en survolant la zone juste avant l’attaque, je vais aller le voir. Et peut être qu’à force, j’arriverais à remonter la piste jusqu’au commanditaire.»

    «Et ensuite, tu prévois de lui faire quoi à ce commanditaire?» demande Stavros.


    «Je ferais ce qu’il faudra en temps voulu.» dit lentement Saranna.


    Stavros - «Ton idée ne me plaît pas. Tu as besoin de quoi?»


    Saranna - «As-tu un vaisseau de disponible? Je ne veux pas du dernier cri, ça grillerait ma couverture de pilote aux abois.»


    Stavros - «Je vais voir ce que j’ai en rayon.»

    Stavros se lève et va questionner l’ordinateur.


    Z6P3 arrive : «Monsieur, il y a quelqu’un pour vous à l’entrée. Il a dit que c’était important.»


    «Si c’est le Sith, tu lui dis de repasser plus tard.» plaisante Saranna.

    Elle fait une grimace à Stavros, en même temps.


    Stavros - «Très drôle! Fais le entrer, Z6P3. Et toi, tu disparais de ma vue, je te rappelle que tu n’es pas sensée te trouver là.»

    Saranna se lève et retourne dans sa chambre.
    L’homme entre, et surprise c’est le type de la cantina, celui qui le suivait après avoir amené Emeline au spatioport.


    «Bonjour, je me présente Blaze. Je suis content de vous rencontrer, Monsieur Stavros.» Il avance pour lui serrer la main.


    Stavros tend la main et demande : «On se connaît ?»


    «Non, mais on a failli se voir près du spatioport, et je vous ai perdu de vue. Heureusement, un ami commun m’a donné votre adresse.»


    «Ah oui, et de quel ami parlez-vous?» suspecte Stavros.


    Blaze - «Melnar!»


    «Melnar, oui bien sûr. Et comment va-t’il? Sa blessure à la jambe est guérie?» demande Stavros.


    «Je ne comprends pas votre question, Melnar n’a pas de jambes. C'est un sluissi.» répond Blaze.


    Stavros - «Je dois confondre, alors. Sinon, vous êtes venu pour ....»


    «J’ai entendu parler de cette attaque au village, j’y ai perdu quelques amis entre autre chose. Si vous pouviez m’en dire plus sur ce que vous avez vu là-bas. Je crois avoir compris que vous étiez le premier sur les lieux.» demande Blaze.


    «Je ne peux, hélas, vous dire que je suis seulement désolé du malheur qui vous frappe. J’ai, moi-même, perdu quelqu’un qui m’était cher.» dit Stavros.


    «Oui, j'ai appris cela aussi, mais voyez-vous, je défends des intérêts plus conséquents que la perte humaine dont vous souffrez. Et donc, je me permets d'insister sur votre découverte sur place.» ajoute Blaze.


    «On ne se connaît pas et je ne vous permets pas de me parler sur ce ton. Vos menaces ne servent à rien contre moi.» souligne Stavros.


    Blaze tente un mouvement quand Saranna arrive et pointe un blaster dans son dos.


    «A votre place, je ne tenterai même pas le coup. Je suis plus rapide que vous ne le pensez.» Et elle lui prend son arme caché dans son dos et la place dans son ceinturon.


    «Et maintenant, nous vous écoutons sur ce qu'il aurait dû voir là-bas.» dit Saranna en s'asseyant et en lui faisant signe d'en faire autant.
    Tout le monde prend place et l'histoire commence.


    «En fait, je travaille pour quelqu'un d’extrêmement riche et influent. Cette personne m'a demandé de lui trouver une marchandise, disons particulière, et je devais passer la chercher. Mais je n'ai pas pu me rendre sur place en temps voulu. J'ai donc entendu parler de ce village détruit, j'ai fait le rapprochement avec ma cargaison, je suis passé voir le village. Et c'était trop tard, il ne restait plus rien de l'entrepôt.» explique Blaze.


    «Savez-vous ce qui s'est passé ? Qui a bien pu commanditer cette attaque ? » demande Saranna.


    Blaze - «Non, j'ai bien quelques concurrents qui auraient pu tenter de me doubler. Mais détruire un village pour me couler, je n'y crois pas vraiment.»


    Stavros et Saranna se regardent, ils pensaient être sur une piste, mais ce n'est plus le cas.


    «Et c'était quoi, cette marchandise particulière? » questionne Saranna.


    Blaze - «C'était un Tuk'ata.»


    Saranna ouvre grand les yeux et la bouche, étonnée.


    Saranna - «Comment avez-vous fait pour en trouver ? Je croyais que la race était éteinte.»


    «C'est quoi un Tuk'ata ? » demande Stavros.


    «C'est un genre de chien de garde. Mais exclusivement pour les Siths, n'est-ce pas ? » explique Saranna.


    «Oui, c'est bien cela. J'ai, disons, eu un peu de chance.» dit Blaze.


    «Un peu de chance ! Normalement, vous devriez être mort. Du coup, je suis impatiente de connaître le nom de ce client extrêmement riche et influent. Il doit avoir parmi ses amis un Sith, peut-être ? » tente Saranna en pointant son blaster vers Blaze.


    Blaze - «Je ne sais pas à quoi il ressemble, parce que j'ai toujours eu affaire à son homme de confiance. Il s'appelle Hario, c'est un Bothan. Et c'est tout ce que je sais. Il est inutile de me menacer.»


    «Et où, vous rencontrez-vous ? » demande Stavros.


    Blaze - «Le lieu change à chaque fois. Il semble très méfiant. »


    «Il faut que vous repreniez contact.» affirme Stavros.


    Blaze - «Je vous rappelle que je n'ai pas la marchandise qu'il voulait, c'est inutile. Je ne pourrais jamais le faire venir.»


    «Vous allez le convaincre quand même que vous avez la bestiole.» conclut Stavros.


    Saranna se lève, sans quitter des yeux Blaze, elle s'approche de Stavros et lui parle doucement dans l'oreille.


    «Tu crois qu'on peut le rencontrer, mais et la marchandise ou la bestiole, comme tu viens de la nommer ? » chuchote Saranna.


    Stavros - «Je m'en occupe, vous (en désignant Blaze), vous appelez ce Hario. Quand vous avez l'adresse, vous me contactez pour que j'amène la bête.»


    Saranna ouvre à nouveau grand les yeux et demande : «Tu ne comptes pas amener un Tuk'ata, ici ?»


    Stavros - «Non, mais j'ai peut être une idée.»


    «Que fait-on de lui ?» fait Saranna en pointant Blaze avec le blaster.


    «Mais il repart chez lui, n'est-ce pas?» dit Stavros.


    «Je n'ai pas très bien compris cette histoire, vous avez ou pas un Tuk'ata?» demande Blaze.


    Stavros attrape le bras de Blaze et le dirige vers la porte. Il lui explique : «Vous appelez Hario et racontez ce qu'on a dit, sinon je vous retrouverai pour m'occuper de votre cas. Ou bien, j'envoie mon amie, ici présente, faire un carton sur vous. C'est au choix. Alors, vous décidez quoi ?»


    «J'appelle Hario et j'attends son rendez-vous.» reprends Blaze.


    «Très bien, bonne réponse. A bientôt, Blaze.» fait Stavros en refermant la porte derrière lui. Il se retourne et n'a pas le temps d'ajouter quelque chose, que la porte est déjà fermée.


    «Alors, on tente le coup quand même, et pour la bestiole, tu prévois quoi ?» demande Saranna.


    «J'ai déjà une idée, on mettra dans une caisse, n'importe quelle bête assez grosse pour faire illusion.» affirme Stavros.


    Saranna - «Je crois que tu exagères, n'importe quelle bête, ne pourra pas faire illusion longtemps.»


    Stavros - «Mais çà, ce n'est rien, je veux juste lui parler. C'est un moyen de le rencontrer ce Hario.»


    Saranna finit par se ranger à son idée.
    Ils commencent la préparation de leur tenue et de leurs armes.
    Saranna demande : «Il me faut un nouveau nom avec cette nouvelle tête, que penses-tu de Eelysa ?»


    Stavros - «Si tu veux, mais tu n'es pas obligée d'en changer. Blaze, ne te connais pas. Il ne sait pas que tu viens du village.»


    Saranna - «Oui, mais je risque de rencontrer d'autres personnes, et il me faut un autre nom. Je te rappelle que Saranna a disparu dans ce village.»


    «OK, fais comme tu veux. Je te suis et je ne te lâcherais pas, cette fois-ci.» affirme Stavros en prenant la main de Saranna.


    Saranna - «Tu crois qu'Emeline est en sécurité maintenant ?»


    «Bien sûr, elle doit déjà être au temple. J'en suis sûr.» fait Stavros en embrassant Saranna sur la tête.


    Stavros - «On va se reposer un peu, en attendant la suite des événements.» Ils vont se coucher, chacun dans sa chambre.

    Le lendemain, toujours aucune nouvelle de Blaze. Ils commencent à tourner en rond. L'énervement les gagne, sauf peut-être Saranna. Elle tente une méditation, sachant qu'elle n'a aucune idée de comment faire. Elle s'installe en tailleur dans le salon, et commence une respiration lente, puis ferme les yeux. Elle laisse son esprit vagabonder. Elle écoute les bruits environnants, et se laisse porter par une vision.

    Quelque chose apparaît dans son esprit, une forme humaine, une petite fille, elle reconnaît Emeline. Mais elle est plus jeune, elle est avec ses parents. Saranna ne connaît pas ses parents, c'est une enfant abandonnée. Elle se débrouille pour survivre très tôt, elle n'a pas le choix. Elle vole de la nourriture pour survivre. Un jour, quelqu'un la rattrape juste après son vol, c'est là qu'elle fait connaissance avec Stavros. Il la prend sous son aile et lui apprend tout ce qu'il sait. C'est ainsi, qu'elle est capable de piloter, de réparer et même de se battre. Ils sont juste amis même si Stavros espère qu'un jour, Saranna le voit sous un autre jour. Elle poursuit sa méditation et voit l'enfance d'Emeline. Elle semble heureuse avec sa famille.

    Tout à coup, la vision s'assombrit, Emeline est dans le noir, seule, elle a peur, elle appelle à l'aide mais personne ne vient. Alors, elle s'assoit et attend. Une voix, elle lui parle : «Emeline, tu m'entends ? Tu n'es pas seule. Il y a ici beaucoup de gens qui t'attendent. Viens, écoute mon appel, et viens vers moi. Tu ne risques plus rien, tu vas apprendre beaucoup de choses. Viens Emeline, rejoins-nous.»
    La vision s'arrête là. Saranna est perturbée, pourquoi a-t-elle vu çà ? Elle ne comprend pas. Elle ouvre les yeux et voit Stavros qui la regarde bizarrement.

    Saranna - «Quoi ? Pourquoi tu me regardes comme çà ?»


    «Rien, mais j'étais inquiet, tu ne bougeais plus depuis un moment. Je t'ai appelée, mais tu n'as pas réagi. Z6P3 a reçu un message de Blaze, le rendez-vous est fixé pour dans 1 heure. Il ne reste pas beaucoup de temps pour te préparer.» explique Stavros.


    Saranna change de tenue, et rejoint Stavros. «Le rendez-vous a lieu où ?»


    Stavros vérifie son blaster et répond «Au Spatioport, hangar 49. Avant que tu poses la question, oui, je me suis déjà occupé de la bestiole. Je l'ai fait pendant que tu dormais assise.»


    Saranna - «Je ne dormais pas, j'étais en méditation.»


    Stavros - «Si tu le dis. Bon, on peut y aller?»


    Saranna - «On prend Z6P3 avec nous, bien sûr?»


    «Oui, lui est prêt depuis longtemps.» ajoute Stavros, sarcastique.


    Ils sortent ensemble de la maison et monte dans le speeder de Stavros, et se dirigent vers le Spatioport.
    Ils arrivent au hangar 49, et aperçoivent Blaze. Ils le rejoignent rapidement, le hangar a l'air désert.


    Saranna retient Stavros par le bras et dit : « Tu sais que j'ai un mauvais pressentiment.»


    Stavros - « De quel genre ? »


    Saranna - « Du genre qu'on se jette dans un piège, et qu'on ne s'en sortira peut être pas vivant. On y va quand même ? »


    Stavros - « Bien sûr, on est venu jusque-là pour savoir. On ne va pas rebrousser chemin maintenant. »


    Saranna - « Tu as réfléchis à toutes les possibilités ? »


    « Oui, ne t'inquiète pas. Même Z6P3 est en mode sécurité. » affirme Stavros.


    Saranna - « Tu lui as appris à se battre ? » Tout en disant cela, elle se penche pour regarder le droïde.
    « Je crois, quand même, que tu as oublié quelque chose. »


    Au même moment, une navette arrive et commence la descente.
    Stavros demande : « Qu'est-ce que j'ai pu oublier, je ne vois pas de quoi tu parles. »


    Et elle insiste en disant : « Et si c'était le Sith qui descendait au lieu du Bothan ? »


    Stavros se retourne pour regarder Saranna et comprend son angoisse.
    La navette a finit de se poser. Blaze approche pour accueillir Hario. La passerelle descend doucement. Quelques minutes de flottement, on entend des pas. Et apparaît, un Bothan, il est seul. Il descend la passerelle et se dirige vers Blaze en regardant les 2 autres humains accompagné du droïde de protocole.


    « Qui sont ces gens ? Le rendez-vous devait être privé, c'est la dernière fois que l'on fait des affaires ensemble. Tout comme mon patron, je n'aime pas les changements de dernière minute. » dit Hario.


    Blaze - « Ce n'est rien, mais comme vous le savez, j'ai eu un problème avec notre dernière livraison. »


    « Je sais cela, c'est très ennuyeux pour mon patron. » le coupe Hario.


    Blaze - « Oui, et c'est pour cela qu'ils sont là, ils ont votre marchandise.»


    Hario ne les a pas quitté des yeux et demande : « Vous avez un Tuk'ata?»


    « Oui. » affirme Stavros.


    Hario - « Je veux le voir ! »


    Stavros - « D'abord, on va discuter du prix. »


    « Le prix était déjà fixé, il n'est pas question de changer quoi que ce soit. » dit Hario entre ses dents.


    Hario regarde Stavros dans les yeux, il n'est pas content de ce qui est en train de se passer. Il se tourne vers Blaze : « Vous essayez de me doubler ! Ça ne va pas se passer comme çà. »


    « Je n'y suis pour rien. » en agitant les mains devant lui, comme pour se protéger de tirs imaginaires ? Dit Blaze en se reculant.


    Hario sort un blaster et fait feu pour éliminer Blaze. Ce dernier s’écroule mortellement touché. Hario se tourne alors vers Stavros et Saranna prêt à renouveler ses tirs.
    Stavros et Saranna sortent leur blaster pour répliquer. Mais ils n'ont pas le temps de faire feu que des tirs venant de la navette s'abattent sur eux. Ils courent chacun de leur côté pour les éviter. Z6P3 tente de se cacher derrière des caisses.

    Une voix se fait entendre : « Il est inutile que vous vous cachiez, je sais où vous êtes. Si je voulais vous tuer, vous seriez déjà mort. Le hangar est bouclé donc je vous attends en bas de la passerelle tous les deux. "

    Stavros et Saranna se relèvent lentement de leur cachette et finissent d'approcher de la navette.
    Ils se tournent vers l'intérieur du vaisseau et voit apparaître le Sith, celui qui a «visité» la maison de Stavros. Ils ont tout deux un mouvement de recul, mais ils ne peuvent plus bouger ni l’un ni l’autre. Le Sith les toise, Hario est toujours en bas de la passerelle, il range son arme.

    Le Sith dit «C'est gentil à vous d'être venu jusqu'à moi.»


    Deux droïdes de combat descendent vers eux, l'un deux place des menottes sur les mains de Saranna. L'autre droïde tient en joue Stavros. Ils sentent qu'ils ne sont plus retenus par le Sith. Le 1er droïde pousse Saranna vers la passerelle, ils commencent à monter pour entrer dans la navette.
    « Non, laissez-là, c'est moi que vous voulez. C'est moi qui est monté l'arnaque du Tuk'ata. » dit Stavros, retenu par le droïde.


    « Erreur, en fait c'est moi, qui suis à l'origine de tout. J'ai inventé cette histoire de commande pour vous attraper. Je savais qu'elle viendrait. C'était elle que je voulais au village, mais elle n'y était pas au moment de l'attaque. Quand à la fillette, je m'en occuperais plus tard.» dit le Sith.


    Le Sith se retourne pour accompagner le droïde et Saranna.


    « Non, attendez. Qu'allez-vous lui faire ? » hurle Stavros.


    « Elle est à moi maintenant, si elle fait ce que je lui dis, elle vivra, sinon. » dit le Sith.


    Stavros - « Sinon, quoi ? »


    « Elle mourra tout comme vous, maintenant. » dit le Sith en faisant signe au 2ème droïde resté à côté de Stavros.


    On entend une détonation, et Stavros s'écroule à terre. Le droïde remonte la passerelle. Le Bothan quitte le hangar, son travail est terminé. Il passe à côté du corps de Stavros sans un regard vers lui. Saranna a entendu la détonation, elle tente de se retourner pour voir quelque chose, mais elle en est empêchée par le droïde. La navette décolle et s'élève pour quitter la planète.
    Z6P3 sort de sa cachette et s'approche du corps de Stavros. Il se penche et le prend dans ses bras. Il l'emporte vers le landspeeder et l'emmmène vers la maison.

    Ce message a été modifié par licorne87 le lundi 30 janvier 2017 - 23:25

    lundi 30 janvier 2017 - 23:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    21945 Crédits

    Tu sais tenir l'intrigue!! J'aime ça. 

    Je ressens que tu maîtrises bien ton histoire. Tu sais ce qui va ce passé à l'avance, et rien n'est laissé au hasard. Parfois, c'est tellement clair dans ton esprit que les transitions sont rapides. Ce n'est pas dérangeant, c'est ton style et c'est au lecteur de s'y habituée. 

    Comme je lis beaucoup et j'écris aussi, je me permets encore 2 petits conseils qui m'est personnel :

    1) pourrais-tu donné un tout petit peu plus de détails? Les noms des planètes, l'ages des héros, une description moins vague que le "sith",... 

    2) J'espère que dans la suite de ton histoire tu as bien tenue compte que comme tu le dis dans le chapitre 1, nous sommes en -22 avant Bataille de Yavin, donc pendant la guerre des clones. D'où lorsque tu parles de "Sith", je suis inquiète. Il devrait avoir Dark Tyranus alias compte Dooku et  Asajj Ventress

    Mis à part mon côté du détaille, j'aime bien tes dialogues. On ressent le caractère de Stavros et Saranna! J'espère que celui-ci n'est pas mort, ça me faire de la peine. L'idée de bluff en voulant prendre n'importe quel animal pour le faire passé pour un Tuk'Ata m'a beaucoup amusée par contre.  

    Merci d'avoir tenue compte de mes petits "critiques", je t'avoue que j'ai prix plus de plaisir à lire ce 3 ème chapitre. 

    J'attends la suite afin de découvrir ce que ce Sith veut à Saranna. 

    mardi 31 janvier 2017 - 19:56 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    2038 Crédits

    Alors, je continue et je vais me dépêcher de faire une description du Sith. Moi, j'ai compris qu'en même temps que Dark Tyranus, il y avait Dark Maul, non? Alors, j'ai décidé de "glisser un autre apprenti" dans mon histoire. Pour les planètes, je reconnais je n'ai pas beaucoup d'imagination.

    Chapitre 4

    La navette rejoint dans l'espace un vaisseau gigantesque.
    A bord du vaisseau, Saranna est escorté par le Sith. Il l'amène dans une salle, lui enlève ses menottes et l'a force à s'allonger sur une table. Il lui entrave ses bras, ses jambes.

    Elle est complètement immobilisée, elle demande : « Qu'allez-vous faire de moi ? »


    Le Sith - « C'est très simple, je vais faire de toi ma disciple. Je sais tout de toi, que personne ne t’a découverte à part moi. Tu manipules la force comme une enfant, je vais m'occuper de ta formation. J'ai ressenti ta présence sur cette planète. Mais à cette époque, je n'avais pas reçu l'ordre de t'approcher. J'ai essayé d'entrer en contact avec toi grâce à des visions. Je sais que tu es réceptive. »


    « Je ne serais jamais comme vous. Vous devriez me tuer tout de suite. » affirme Saranna.


    « On verra cela plus tard. Je vais d’abord m'occuper de toi. » dit le Sith, tout en plaçant ses mains au-dessus d'elle. C'est là qu'il lui envoie des décharges de force. Les séances de torture viennent de commencer.

    Des hurlements se font entendre, mais personne ne s'en préoccupe. La majorité de l'équipage est composé de droïdes. Ils vaquent à leurs occupations et répondent aux désirs du maître Sith Dark Talion. C'est un humain aux cheveux noirs, il est âgé d'une trentaine d'années. Il est encore apprenti auprès de son maître.
    Saranna finit par s’évanouir sous la puissance des éclairs du Sith. Quand elle reprend conscience, un droïde est tout près d'elle, il s'éloigne et entre en contact avec son maître : « Monsieur, elle est réveillée. »


    Elle regarde autour d'elle, elle est toujours attachée sur une table. Elle tire sur ses liens, le droïde n'en tient pas compte. La porte coulisse, le Sith est revenu. Le droïde quitte la pièce et les laisse seuls. Dark Talion s'approche doucement, il enlève les gants de ses mains, les pose sur une table. Il est tout près d'elle, il approche sa main de son visage. Elle tente de reculer, mais ne peut empêcher le contact de cette main sur sa joue.

    Dark Talion - « Alors, on peut reprendre où l’on s'était arrêté ? » demande t-il.
    Et il place à nouveau ses mains au-dessus d'elle. Les éclairs jaillissent de ses doigts, et la douleur devient insupportable. Elle tente de retenir ses cris en serrant les dents, mais elle n'en peut plus et hurle de plus belle. Elle ressent la douleur plus forte que la fois précédente, elle ne pourra pas tenir longtemps, elle s'évanouit à nouveau.
    Il attend quelques secondes, puis arrête ses éclairs. Il la regarde, quitte la pièce : « Je reviendrai, encore et encore jusqu'à ce que tu me rejoignes. »


    Il est dans le couloir quand il ressent son appel, son maître a besoin de lui. Il se dirige vers le poste de commandement, et est prêt à écouter ce que son maître va lui dire.

    L'écran de contrôle s'allume et apparaît l'image de son maître : «Talion, je veux que tu te rendes sur la planète Coruscant. Il y a quelqu'un qui pose trop de questions. Quand tu seras arrivé, je te donnerais son nom. Comment se porte notre invitée ? »


    Talion - « Bien, mon maître. Je viens juste d'en finir avec elle. »


    « Ne l’abîmes pas trop, elle pourrait nous servir pour le temple Jedi. Et n'oublie pas, mon élève, tu vis pour me servir. » termine le maître.


    « Oui, mon maître. » dit Talion en posant un genou à terre et en baissant la tête en signe de soumission.

    L'image du maître a disparu de l'écran, la trajectoire vers Coruscant est déjà en place. Il se relève et donne ses ordres aux droïdes pour la marche à suivre. L’un deux reste près de lui, D5K8 est un droïde de combat placé directement sous ses ordres.


    D5K8 - «Monsieur, concernant la fille.»


    Talion - «Tu la surveilles et tu attends mon retour.»


    D5K8 - «Bien, monsieur.»


    Le vaisseau passe dans l'hyperespace. Les étoiles semblent glisser autour du vaisseau. Il quitte le poste de commandement et va se reposer dans ses quartiers. Il va rêver d'elle, il le sait. Depuis qu'il l'a vu, il ne cesse de penser à elle. Quand il l'a vu la première fois, elle était déjà adulte et débrouillarde. Il la suivait discrètement pour voir ce qu'elle faisait sur cette planète. Il l'a vu chasser du gibier, aider les habitants du village. Il bouillait de ne pouvoir intervenir et attendait le signe de son maître. A présent, elle est tout près, il va la former pour qu'elle devienne comme lui. Il s'allonge sur sa couchette et tente de dormir.

    Au temple Jedi, Emeline est accueillie par un grand maître, Mace Windu : « Nous sommes ravis que tu sois arrivée jusqu'à nous. Tu viens avec moi au grand conseil, nous avons des questions à te poser, ensuite nous te choisirons un maître. »


    « Je vous remercie de votre accueil, mais et pour Saranna, qu'allez-vous faire ? » demande Emeline.


    Mace Windu - « Nous allons justement aborder le sujet avec le conseil. »


    Ensemble, ils se dirigent vers la salle, Emeline, en profite pour admirer le temple. Il est gigantesque, elle croise quelques padawans, et aperçoit une salle d'entraînement dont la porte est restée ouverte. Elle a le temps d'apercevoir des sabres lasers qui s'entrechoquent. Ils sont invités à entrer dans la salle du conseil. Elle se place au milieu de la salle des grands maîtres. Elle attend et prend une grande inspiration.


    C'est le Maître Plo Koon qui pose la 1 ère question : « Tu sais pourquoi tu es là ? Dis nous la 1ère chose qui te vient à l'esprit. »


    « Saranna, je souhaite sa présence, j'ai peur qu'il lui soit arrivé malheur. » dit Emeline.


    « Qui est Saranna ? » demande Ki Adi Mundi.


    Emeline - « C'est mon amie, elle m'a sauvée la vie et m'a permis de venir vers vous. »


    « Et où est-elle actuellement ? Peux-tu la trouver dans la Force ? », c'est Mace Windu qui reprend l'entretien.


    Emeline - « Oui, parce qu'elle est comme moi. »

    Emeline ferme les yeux et se concentre. Les maîtres Jedis font de même.
    « Je n'arrive pas à sentir sa présence, on dirait qu'elle n'est plus là. »


    Mace Windu - « Où devrait-elle être ? »


    « Elle est restée avec son ami. Elle m'a dit qu'elle me retrouverait ici quand il n'y aurait plus de danger. Elle ne viendra plus.» dit tristement Emeline.


    Mace Windu - « Pourquoi dis-tu cela ? »


    « Il y avait un Sith à ma poursuite, j'ai senti sa présence quand j'ai quitté la planète. Mais je pense qu’il est resté pour Saranna. » affirme Emeline.


    Au mot Sith, il y a des réactions diverses parmi les grands maîtres. Maître Yoda s'approche d'Emeline : « Me parler de ce Sith tu dois. »


    Emeline - « Je ne l'ai pas vu, j'ai juste senti sa présence, en premier c'était au village, juste avant l'attaque. Ensuite, j'étais dans la maison de Stavros avec Saranna. Il est entré et a blessé Stavros mais ne nous a pas trouvé. Et enfin, quand j'étais au spatioport, j'ai, à nouveau, senti sa présence mais sans le voir. »


    « Voir l'avenir tu peux, alors regarde. » demande Maître Yoda.


    Emeline s’exécute, elle ferme les yeux et commence à raconter ce qu'elle voit : « Une grande bataille va avoir lieu, il y aura beaucoup de morts parmi les Jedis. Le temple se videra de ses occupants. Quelques uns survivront, mais ils seront pourchassés partout dans la galaxie. »


    « C'en est trop, c'est une plaisanterie de mauvais goût. Je ne veux plus rien entendre qui sort de la bouche de cette enfant. » hurle Even Piell, il se lève et ajoute : « Il n'est pas question qu'elle soit formée dans ce temple. Je m'y oppose totalement. »


    « Allons, un peu de calme, nous allons en discuter calmement. Reprends le cours de ta vision, s'il te plaît ? » c'est Mace Windu qui la regarde avec bienveillance.


    Emeline fait non avec la tête, elle est épuisée par sa vision. Maître Yoda lui pose la question « Saranna, de ta famille elle est ? »


    Emeline - « Non. J’ai perdu mes parents. Ensuite, j’ai été adopté. Saranna est une amie. »


    « Te reposer tu dois. » Maître Yoda fait signe qu'il veut une réunion exceptionnelle entre grands maîtres.


    Emeline est raccompagné par un padawan qui l'amène à sa nouvelle chambre, puis il retourne à son entraînement. Elle est seule dans la pièce et profite pour la visiter du regard. Elle découvre un lit, une chaise, une table et une étagère. Elle s'installe sur le lit et finit par s'allonger, elle regarde le plafond puis ferme les yeux. Une vision vient à elle, Saranna est en danger. Elle la voit allonger et subir des tortures, le Sith est là aussi. Elle se relève brusquement, la vision a disparue. Que doit-elle faire ? A qui en parler ? A Mace Windu, il avait l'air de l'apprécier, même de la protéger. Elle doit attendre que la réunion soit terminée pour demander quel sera son sort.


    Dans la salle du grand conseil, les grands maîtres semblent s'affronter. Il y a des opposants à la formation d'Emeline, Maître Yoda et Mace Windu sont contre. Un vote est demandé, il est décidé qu'Emeline restera au temple pour y être formée et son maître sera Mace Windu. La réunion est en train de se terminer quand Maître Yoda ne bouge plus. Tous ressentent une fluctuation dans la Force, il se passe quelque chose, dans le temple même.


    « Çà s'est arrêtée, Emeline a eu une vision. Il faut aller la voir immédiatement. » dit Mace Windu.


    Il se présente à la porte de la chambre d'Emeline, il appuie sur la commande de la porte, et rentre. Emeline est debout, elle baisse la tête et attend qu'on lui annonce la nouvelle.


    Mace Windu - « Tu seras ma Padawan, Emeline. »


    Elle relève la tête, esquisse un sourire mais ne dit pas un mot.


    Mace Windu - « Que t'arrive-t'il ? Tu ne sembles pas aussi enthousiaste comme à ton arrivée au temple. »


    Elle parle doucement : « J'ai eu une vision. » Elle joint ses mains, rentre sa tête dans les épaules et attend, persuadé d'une nouvelle dispute à son encontre.


    Mace Windu - « Oui, nous l'avons tous ressenti, raconte moi ce que tu as vu.»


    Emeline - « C'est Saranna, elle a été capturé par le Sith, il est en train de la torturer en ce moment même. »


    Mace Windu - «Je suis désolé de l'apprendre, peux-tu situer l'endroit où elle est retenue ? »


    Emeline - « Non, parce que c'est sur un vaisseau. Il se déplace actuellement. »


    Mace Windu - « Tu connais sa destination ? »


    Elle fait non de la tête. Il s'approche pour tenter de la rassurer.


    « Nous la retrouverons et nous la ramènerons. A présent, reposes-toi, tu as besoin de sommeil. Ta formation commencera demain.» dit Mace Windu.


    Il la laisse et retourne auprès du Maître Yoda resté seul dans la salle du grand conseil.


    Mace Windu - « Elle a encore vu Saranna, elle aurait été enlevé par le Sith. »


    Maître Yoda - « La retrouver nous devons. »


    Mace Windu - « Il ne faut pas laisser seule Emeline, elle peut avoir des visions à tout moment. Je vais affecter un padawan auprès d'elle. »


    Maître Yoda - « Bonne idée.»

    « Sait-elle pour Saranna? » demande Maître Yoda.


    «  Je crois qu'elle ne se doute de rien.  » affirme Mace Windu.


    Maître Yoda - «  Ne pas lui dire il faut, en pâtirait sa formation.  »


    Mace Windu - « Vous me demandez de lui mentir  ? »


    Maître Yoda - «  Non ! Aborder le sujet ne doit pas être. »


    «  Saranna est sa sœur et c'est le dernier membre vivant de sa famille.  Je ne pense pas que c'est une bonne idée d'éviter le sujet.  C'est vous qui décidez, Maître. Je me fis à votre intuition. » termine Mace Windu.

    mardi 31 janvier 2017 - 23:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    21945 Crédits

    J'aime beaucoup tes idées, ton histoire. Merci d'avoir décrit ton "Sith" et effectivement, il peut avoir eu un autre apprenti à cette époque^^. Dans l'ensemble, les idées sont bien amenées. Je suis intrigué par ce qui va arrivé à Saranna. 

    Du côté du Temple Jedi : 

    Entre les films et l'UE, je t'avoue avoir décelée quelques petits choses qui ne colle pas bien avec les dires des maitres Jedi. On pourrait en discuté en privé si tu le désir. 

    Sinon, je me doutais qu'il devait avoir un lien entre la fillette et Saranna. Y a plus qu'à espérer une mission de sauvetage, lol^^

    mercredi 01 février 2017 - 10:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    1255 Crédits

    Padme, ne  les oblige pas à citer des Sith connus (bon j'avoue, je ne me gênes pas pour citer des personnages connus).

    Licorne, ton histoire est géniale. La petite Emeline a eu une vision de ce qui semble être la bataille de l’arène de Géonosis (où il y eu "beaucoup de morts parmi les Jedis", l'Ordre 66 (au cours duquel Anakin a vider le temple de ses occupants") et la Grande Purge Jedi (au cours de laquelle 30 Jedis ont survécus, mais ils ont été pourchassés partout dans la galaxie". Le seul hic c'est qu'Emeline et Saranna ont vécus avant ces événements et sont mortes avant la naissance de Padme.

    mercredi 01 février 2017 - 20:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    2038 Crédits

    Bonsoir Maxoudu4177,

    Je te remercie pour ton vote de sympathie pour "mon petit roman". Tu as très bien situé l'époque de l'histoire, je vois que tu suis le déroulement de l'histoire de Saranna. Mais par contre , je ne comprends pas ta phrase " Le seul hic c'est qu'Emeline et Saranna ont vécus avant ces événements et sont mortes avant la naissance de Padme.". Je n'ai pas inclus Padmé dans l'histoire. Tu m'expliqueras ton raisonnement.

    A bientôt.

    mercredi 01 février 2017 - 22:14 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    1255 Crédits

    Licorne, tes héroïnes ayant vécus entre 32 et 40 ans (je parles de leurs naissances là) avant la bataille de Yavin.  Elles auraient pas été très fraîche au cours de la 2nde partie du 2nd siècle après cette bataille. Ce qui signifie qu'elle sont entre l'an -19 et l'an 40 après la fameuse bataille.

    mercredi 01 février 2017 - 22:30 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Back to Retro
Back to Retro

Arlon - Belgique
09 sept. 2017 - 10 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition
Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition

Porte de Versailles, Paris
30 sept. 2017 - 01 oct. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Toys Normandy
Toys Normandy

salle des fêtes de Cherbourg
28 oct. 2017 - 29 oct. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

nés un 21 août...
en partenariat avec
MintInBox
Pulps
Bijoux de l'Empire
BeeAndSee
Science Fiction Archives
Star Wars Collection
Rebel Legion France
Gastronogeek
Hong Kong Style
Sport Saber League
La 59ème Légion
501st French Garrison
Star Wars Holonet ASFA Radio Disney Club STAR WARS RPG Captain Collectoys


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer