• Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    5928 Crédits

    Cette histoire raconte un épisode particulier de la vie d'un jeune aspirant de l'Ordre Jedi, inexpérimenté et freiné par la peur, qui décida de quitter pour un temps indéterminé l'Académie Jedi de Yavin IV pour s'exiler vers un endroit sûr, une planète qui lui servirait de refuge. I

    Il se nomme Galen Arek, il est l'un des padawans tutelé par la Jedi Aynor A'lask et il a subi de nombreux cas de difficulté au cours de ses premières années à l'Académie. Dans la peur de l'insécurité, Galen s'exile vers un lune isolé... où il rencontrera malgré lui la voix de la Force. Ce récit se situe quelques années avant +175.


    Chapitre premier

    L'espace bleu-étoilé du Noyau Profond s'illumina de plus belle au fur et à mesure que l'étoile géante bleue dominante passa, au cours de sa lente ronde, à proximité des quelques planètes environnantes. L'une d'entre elles, celle qui se rapproche le plus du noyau de la Galaxie, est entourée de deux lunes différentes, l'une étant d'un blanc grisâtre et l'autre d'un gris sombre.

    Un chasseur Aile-X, vieux d'une dizaine d'années, traversa cet espace sidéral bleuté en dérivant quelques fois sur la gauche ou la droite, vers cette planète aux deux lunes. Et dire que son pilote, aussi invraisemblable soit-il, est en vérité un jeune garçon humain de quatorze ans vêtu d'habits noirs de pilote et une natte fine et petite derrière sa chevelure brune semi-courte, signe qu'il était lié aux Jedi. Galen Arek, c'est ainsi qu'il s'appelle, était un jeune padawan de l'Académie Jedi qui s'était retrouvé sous la responsabilité de la Jedi twi'lek Aynora'lask ; celle-ci avait débuté sa formation par une chasse aux pirates sur Yavin IV, permit de découvrir ses pouvoirs dans la Force et étudier le combat, puis cela tourna au vinaigre lorsque Galen se rendit compte de la venue d'un Sith, un dénommé Baaaaaaal, sur la planète ; à ce moment-là, quelqu'un fit disparaître Galen et on le retrouva en pleine jungle. Une peur d'être une faiblesse s'était depuis installé dans le jeune humain et celui-ci eut l'étrange pensée de partir loin de sa formation, le temps d'annihiler cette peur. En secret, au nez et à la barbe des membres de l'Académie, il s'empara du chasseur où il se trouve actuellement et décolla en silence pour Tython, sa planète natale.

    Seulement, Galen est un piètre pilote. Alors qu'il approchait de Tython, il tenta de garder le contrôle du chasseur vers sa destination, manœuvrant comme un amateur. Le Aile-X continua de se diriger vers la planète verte et blanche, tanguant de gauche à droite dans l'espace.

    Galen (angoissé) : - Reste stable ! Reste stable ! Continue de te stabiliser !

    Le chasseur Aile-X ne fit cependant pas ce que voulait Galen et continua de tanguer tout en se dirigeant vers la planète. Le problème avec ce vaisseau, c'est qu'il était censé partir à la casse à cause de son piteux état et Galen était parti avec sans droïde. Alors que le jeune humain vit qu'il allait enfin atteindre l'atmosphère de Tython, il entendit soudain un "bip" d'alerte répétitif. Il porta son regard vers l'écran de contrôle et lit l'indication du signal. Celle-ci lui fit un coup de panique.

    Galen : - Quoi ? Le gouvernail du chasseur est coincé sur la gauche ? Oh non ! (Se sentant dérivé à bâbord) Non non non non !

    Le chasseur se dévia lui-même de sa trajectoire initial et se mit à décrire plusieurs grands arcs de cercle dans l'espace pour finalement... dériver vers la lune blanchâtre de Tython. Celle-ci attira le Aile-X dans son attraction gravitationnelle quant il fut assez proche et le vaisseau piqua soudain une tête vers le satellite naturel. Sentant la vitesse de chute lui coupa un peu le souffle, Galen serra la mâchoire pour contenir la pression et regarda la descente vers le sol lunaire ; d'abord il passa à travers les quelques couches de nuages devant lui puis, après en être sorti, il vit que le sol était tout proche et redressa le guidon de commande pour s'éviter un crash éminent. Le chasseur atterrit brutalement, mais horizontalement, sur le sol en faisant quelques bonds avant de glisser. Le Aile-X s'arrête enfin, le bout de son avant à moitié enfoncé dans de la terre moussue. De la terre moussue ? Galen, les muscles des épaules en compote, expire lentement pour évacuer son stress puis se détache de son baudrier. Il appuya sur un bouton et le cockpit s'ouvrit. Il se hisse hors du chasseur et pose le pied sur le sol terreux et recouvert de fine mousse végétale vert-de-gris de la lune. Galen regarde autour de lui l'environnement où il était tombé : tout le sol de la lune était recouvert par la mousse végétale, des arbres sans-feuilles au tronc gris se serraient les uns aux autres tandis que le ciel semblait perpétuellement recouvert par les nuages. De quoi confondre avec Dagobah mais il n'y a ici pas de marécages.

    Ashla, la lune blanche de Tython, s'est transformée.

    Galen décide de ne pas trop s'attarder et retourne au chasseur pour voir l'état dans lequel il est. Après une rapide inspection, il constate que tout le système du gouvernail est défectueux, les commandes sont encore opérationnelles et le vaisseau a besoin d'être remis sur pied. Se relevant sur ses jambes, il enlève la poussière sur ses jambes puis soupire.

    Galen : - Et bien, mon pauvre Galen, te voilà dans de beaux draps. (En regardant une nouvelle fois le paysage d'Ashla.) Dans quel pétrin je me suis fourré ?


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 02 avril 2016 - 15:55
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 16 mai 2016 - 20:40

    mercredi 30 mars 2016 - 22:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    22569 Crédits

    J'aime beaucoup ton idée d'écrire ce que ton personnage a fait pendant ton absence du JDR. Cela complète ton personnage et on apprendra à mieux le connaitre encore. Tu situes les événements, tu expliques rapidement qui est Galen et c'est une excellente introduction. Continue!

    jeudi 31 mars 2016 - 09:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2740 Crédits

    Oui je suis d'accord avec Pad, tu nous expliques très rapidement qui est Galen. E^puits moi je ne savais pas que tu avais déserté pendant quelques temps le JDR...

    vendredi 01 avril 2016 - 09:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    7508 Crédits

    Superbe introduction, le style est fluide, sans fautes, j'ai rien à dire ! Les personnes qui ne connaissaient pas trop le perso peuvent s'y retrouver, c'est très bien.

    samedi 02 avril 2016 - 08:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    5928 Crédits

    Merci pour vos commentaires. Ce premier chapitre est précisément fait pour donner un rappel sur l'identité de Galen Arek et pour mettre en forme le fond de cette histoire. Pour le second chapitre que voici, Galen va enfin faire la rencontre de celle qui le ramène dans sa formation, son second maître...


    Chapitre second

    La lune d'Ashla était autrefois un lieu de pèlerinage pour les utilisateurs de la Force, particulièrement et principalement ceux qui vivaient dans le Côté Clair. Entièrement constituée de roche blanche, l'air étant respirable, cette lune commença avec le temps à se voir recouvert d'une épaisse couche de matière végétale au-dessus de la roche, rendant le sol herbeux et moussu et favorisant l'apparition d'arbres un peu partout sur la lune. Depuis, Ashla la blanche devint une lune verte de nature mais blanche aussi pour la brume constante. Elle fut oubliée lors des années suivantes.

    Faisant l'aller et le retour entre le vieux chasseur Aile-X et un campement de fortune dans un carré de bancs de pierre, Galen récupère de la soute du vaisseau quatre petits caissons et les transporte sous les bras jusqu'aux bancs, les posant devant le plus proche. Au milieu de ce carré de bancs, un feu de bois crépite dans son lit de cailloux et de brindilles, réchauffant le lieu de l'atmosphère froide et humide de la lune. Après avoir déposé le dernier caisson au-dessus des autres, Galen s'assoit sur le banc et souffle un bon coup.

    Galen : - Bon. Je n'ai peut-être pas atterri sur Tython mais me retrouver ici revient au même.

    Il se penche sur le caisson du dessus et l'ouvrit. À l'intérieur, il y a de quoi se nourrir pour plusieurs jours : une dizaine de sachets de poudre-à-pain, un thermostat d'eau chaude, des morceaux de viande séchée en boîte et quelques barres de céréales. Galen en prend une, referme le caisson et mange sa barre en mâchant lentement. Autour de lui, la faune semble continuer de s'activer, imperturbable à la présence du jeune garçon. Galen se contente d'écouter les bruits de la nature en mangeant son repas et scrute les alentours, au cas où un animal s'approcherait de trop. Tout semble calme.

    Galen : - Je me demande pourquoi un lieu aussi lugubre n'est pas resté un lieu de pèlerinage. La végétation n'en est pas responsable donc la faute doit être aux pèlerins. Elle me rappelle presque Yavin...

    Il se perd alors dans ses pensées. Il repense à ses premières années à l'Académie, son exploration sur la lune yavinnienne, ses camarades padawans, son maître. Elle doit en ce moment même se demander où il est, ce qu'il est devenu ; il suppose que c'est pareil pour les autres membres Jedi qui l'on connu, Cenovii et Padmée Naberry. Il aurait dû leur confier sa peur et ils lui auraient offert de l'aide. Mais non, il s'est laissé dicté par la peur, il s'est senti en  insécurité et il a quitté Yavin sans prévenir. Que diront-ils à son sujet ? Aussitôt, la peur augmente en lui. La peur de la culpabilité. Et puis soudain, quelque chose le fit sortir de ses pensées. Autour de lui, dans cette nature brumeuse, le silence règne en absolu ; il n'entendit le feu crépiter, ni l'air souffler et la faune s'est tue pour regarder en secret l'étrange phénomène qui plane sur le campement du jeune garçon. Or, ce n'est pas le silence qui perturba Galen mais une sensation.

    Galen : - C'est bizarre. J'ai l'impression...

    ??? : - C'est juste une impression ?

    Surpris et angoissé, il se retourne derrière lui, sa vibrodague au poing, et il découvrit une étrange silhouette humaine, lumineuse et très floue, qui était assise sur un rocher. Galen avait, malgré la peur, reconnu entre mille la voix fantomatique qu'il venait d'entendre. C'est celle de l'esprit qu'il a rencontré dans son immersion dans la Force.

    Galen : - Oui. L'impression d'être épié par quelqu'un.

    ??? : - Alors, tu n'as rien à craindre puisque je n'ai fait que t'observer, une activité à laquelle je prends du temps et du plaisir. (L'esprit pointa ensuite son doigt vers la dague.) Tu devrais ranger cela, elle ne te servirait à rien face à quelqu'un dans mon état.

    La voix, fluide et mielleuse, est celle d'une d'une femme. Son ton est calme, indicateur d'une sérénité parfaite. Galen aurait dû s'en douter depuis fort longtemps. Pourtant, il est toujours sous l'angoisse et pointe encore son arme.

    Galen : - Je peux savoir ce que vous me voulez ? Comment m'avez-vous retrouvé ?

    ??? : - Je ressens en toi de la peur. Elle t'empêche de raisonner comme tu le dois, et ce n'est pas bon pour le futur comportement d'un Jedi. Tu dois te souvenir de moi, jeune padawan, de notre rencontre.

    Galen : - Je me souviens de quelqu'un qui vous ressemble, oui. La même forme, la même silhouette et la même voix. Mais qui me dit que vous n'êtes pas là pour que je perdes la tête ?

    ??? : - Un Esprit Jedi n'est ni une hallucination ni le fruit de ton imagination. Tu poses les questions sous la contrainte de la peur donc tu doutes ce qui t'est vrai. Apaise ton esprit, chasse cette angoisse et tu te sentiras mieux.

    Etrangement, Galen obéit malgré la peur et se calme. Il inspire et expire lentement, fait un peu le vide en lui et retrouve sa sérénité. Heureux de voir son angoisse disparue, il rengaina sa dague et reprit la conversation.

    Galen : - Veuillez m'excuser. J'ai complètement perdu mon raisonnement de Jedi à cause de la peur. J'aurais besoin de méditer là-dessus. Mais une chose m'échappe encore : je me suis toujours demandé qui vous êtes réelment.

    ??? : - Tu ne peux pas me voir sous ma véritable apparence car ta connexion avec la Force est coupée. Il faut que tu la rétablisse pour pouvoir ôter ce voile qui me cache à tes yeux.

    Galen : - Comment je suis censé faire ?

    ??? : - Sers-toi de ce que l'on t'a enseigné à l'Académie. Concentre-toi sur la Force et ta connexion à elle.

    Le jeune tythonnien comprit où l'esprit veut en venir et il ferme les yeux. Il se concentre sur son objectif, fait le vide en lui et cherche à remettre sur place sa connexion. Deux minutes après, il se sentit empli d'une légère énergie qui le rend plus vivant. Et lorsqu'il rouvre les yeux, le voile de lumière qui cachait l'esprit se dissipe et laisse place à une jeune femme à la longue chevelure brune, âgée de la quarantaine, les yeux bleus et le visage doux, vêtue d'une robe blanche comme seul habit avec un long morceau de tissu brun comme ceinture. Galen devient surpris et émerveillé devant elle, une personne connue.

    Galen : - Satele Shan.

    L'esprit de la maître Jedi ascquiese de la tête, répondant ainsi à l'affirmative.

    Galen : - Vous... vous êtes Satele Shan ! (Galen reste muet un court moment.) Mais pourquoi un grand maître Jedi comme vous s'intéresse-t-il à un simple padawan comme moi ? Je n'ai rien de spécial.

    Satele (toujours aussi sereine) : - Cette question-là, je me la suis posée il y a longtemps. Je me suis demandé comment un jeune utilisateur de la Force en devenir pouvait attirer ma présence ; puis j'ai compris par moi-même que ta propre existence était particulière.

    Galen : - Mon existence ?

    Satele (en s'asseyant sur le banc) : - Mon cher Galen, ce que je vais te dire t'aidera à comprendre. Comme tu le sais, j'ai été élu grand maître de l'Ordre après avoir redécouvert Tython et ma position a permis bien des avantages à l'Ancienne République. Mais la raison pour laquelle j'ai porté mon attention à cette planète, pour reconstruire l'Ordre, était la forte omniprésence de la Force qui décuplerait le potentiel de nos membres et recrues. Je me suis alors dit que même les quelques natifs de Tython seraient de parfaits utilisateurs de la Force. (En regardant Galen.) Et puis, le temps passa, et j'ai ressenti ta venue. Lorsque tu as communiqué pour la première fois avec la Force, je suis venue pour te rencontrer et j'ai vu le potentiel caché en toi. Galen, tu es particulièrement puissant.

    Galen : - Mais je suis puissant, pourquoi ça ne se voit pas ?

    Satele : - Tout simplement parce que cette puissance est enfouie au fond de toi, bloquée par une vanne. Et pour pouvoir contrôler cette vanne, ta formation à l'Académie est la voie la plus recommandée. Seulement, le nouvel environnement où tu te trouvais, parmi ces Jedi, te terrifiait ; d'où ta peur de l'insécurité. (Un court silence.) C'est pour ça que je suis là, me révélant à toi.

    Galen est surpris. La dernière phrase de Satele l'étonne.

    Galen : - Que voulez-vous dire ?

    Satele : - Galen Arek, ton exil sur Ashla est une occasion inestimable de te rattrapper. Dorénavant, considère-moi comme ton mentor et suis la formation que je te donnerais. J'ai l'intention de te ramener sur le long chemin du Jedi. Aucune objection ?

    Galen (souriant) : - Aucune, "maître Shan" !


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le dimanche 03 avril 2016 - 12:30
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le dimanche 10 avril 2016 - 12:03
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 16 mai 2016 - 20:42

    samedi 02 avril 2016 - 23:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    22569 Crédits

    Je suis bien contente d'en apprendre plus sur Galen. Par contre, le nom de "Satele Shan" ne m'évoque rien. Je devrais m'en souvenir? 

    Merci pour la référence à mon personnage. Et pour répondre à la question de savoir ce qu'il pensait de toi... la réponse est : "Quel dommage qu'il soit parti! "

    J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Ton histoire avance bien. Continue


    dimanche 03 avril 2016 - 18:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    7508 Crédits

    La première rencontre entre Galen et Satele Shan est juste . J'apprécie beaucoup ton style d'écriture, simple et fluide, qui laisse la part belle aux dialogues sans négliger la description.

    Au niveau de l'histoire, c'est impecc', on a hâte de découvrir ce que Satele réserve à Galen. Perso, j'imagine bien une formation à la Yoda (plusieurs éléments m'y font penser : la réplique tirée d'ESB, l'environnement...). Par contre, tu ne te jetterais pas un peu des fleurs, hum ? (cette dernière remarque est à prendre au second degré).

    dimanche 10 avril 2016 - 13:02 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    5928 Crédits

    Merci beaucoup les commentaires ! Concernant ta remarque, Kinsa, je ne me jette pas des fleurs comme tu penserais ; je préfère t'avouer que Satele Shan est la seule figure Jedi à laquelle j'ai plus d'inspiration et de vue concernant le côté pédagogue et presque maternel pour Galen Arek. Sa présence est aussi liée à l'histoire de Tython donc je n'ai pas cherché loin. Sur ce, je vous donne le troisième chapitre qui va parler d'épreuves particulières que subit Galen. Désolé pour le retard.


    Chapitre III

    L'environnement de la lune blanche d'Ashla est particulièrement froid et sec aujourd'hui. Le sol herbeux et mousseux continue de garder la même hauteur comme bien coupé et entretenu, les arbres restent pâles avec peu de feuillage aux branches et l'air atmosphérique et respirable est constamment brumeux. Entre quelques buissons, des petits oiseaux se nourrissent de baies et d'écorce tandis que des mammifères moyens traquent des proies faciles au sol ou dans la terre. Une nature primaire et monotone. Au loin dans le fin brouillard, une silhouette de moyenne taille prend forme en courant pour devenir celle du jeune tythonien en tunique courte et pantalon moulant. Galen est en train de courir sur un chemin tracé sur l'herbe depuis deux heures sans arrêt, à une allure moyenne et régulière. Une course qui lui permet d'augmenter son endurance et de développer sa concentration.

    Hier encore, il venait de rencontrer par lui-même la Jedi Satele Shan (son esprit) qui le suivait depuis sa première connexion à la Force, et aujourd'hui elle lui offre son aide pour chasser et vaincre sa bête noire. Elle devient son maître pour le temps de son exil sur cette lune et lui fait faire des exercices pour l'entraîner le plus vigoureusement possible.

    Galen se rapproche enfin du carré de bancs de pierre, où il avait installé son camp de fortune, et il vit la jeune femme brune en bure blanche sur le premier banc, le regardant arriver. Le jeune garçon ralentit et marche lentement vers elle, en inspirant et expirant à lente reprise pour éviter d'être essoufflé. L'esprit Jedi se lève, s'avance de deux pas vers lui et s'accroupit en posant sa main droite sur la tête du padawan.

    Satele : - C'est du beau travail Galen. Je sens que ta concentration commence à prendre de l'ampleur, tel un second cœur qui palpe. Il te faut contrôler cette concentration jusqu'à une certain "absolu", afin d'atteindre l'équilibre parfait chez un Jedi.

    Galen : - Qu'est-ce que cet équilibre parfait ?

    Satele : - Le premier vers du Code Jedi dit "qu'il n'y a pas d'émotions, il y a la paix." En entraînant ta concentrartion, tu arriveras à mieux maîtriser tes émotions et à garder la tête foide, même dans les moments les plus difficiles. Les émotions sont une partie importante de notre vie et nous devons savoir les contrôler sinon ce sera l'inverse et nous serons alors en guerre avec nous-mêmes. Un Jedi  se sert de concentration pour avoir de meilleures chances de bien maîtriser la Force.

    Galen : - Tant de concentration, ça doit donner mal à la tête.

    Satele : - Oui. La plupart ont du mal à maintenir leur concentration car cela demande beaucoup de volonté et d'énergie cérébrale. Mais d'autres ont encore plus de mal parce que les émotions sont trop fortes dans leur esprit. Toi, tu as juste peur. Peur d'un monde que tu découvres. Peur des Sith.

    Galen respire lentement et cherche à faire le vide en lui, il veux continuer à se concentrer et chasser la douleur qui l'étreint depuis deux minutes. Son essouflement commence à diminuer et ses idées sont plus claires, il retrouve un calme bienfaisant en lui qui lui redonne matière à cogiter. Satele continue de toucher le front de son élève pour sentir ce qu'il fait.

    Satele : - Une chaleur grandissante s'anime. Tu arrives à maintenir ta concentration pour apaiser ton organisme. C'est bien. Tu devras en faire de même lorsque tu devras t'entraîner à utiliser les divers pouvoirs psychiques que tu acquis dans la Force. (Elle se lève et revient s'asseoir sur son banc.) Tu as droit à te reposer, tu en as besoin.

    Le jeune garçon marche jusqu'au centre du carré de bancs et s'approche d'un des caissons. Dessus, il y a un maillot de running azur aux manches longues, une tunique grise et une veste noire qu'il s'empare sans se presser, il retire la tunique qu'il portait pour courir et enfile les trois autres vêtements l'un après l'autre. Une fois habillé, il s'installe sur le banc à l'arbre, le seul à être plus grand, pour profiter du repos ; il réfléchit longtemps aux séances d'entraînement à venir dans ses pensées profondes. Satele Shan a prévu de lui faire passer un exercice pour l'entraîner aux premiers pouvoirs télékinésiques qu'un apprenti comme lui devait faire. Ensuite, c'est une méditation qui l'attends et il devait rester ainsi pendant une longue période. Galen se demande si la journée ne va pas être longue avec tout ça.

    Il quitte ses pensées aussitôt pour revenir à la réalité présente et observer la nature devant lui. Il voit passer quelques oiseaux voler entre les branches d'arbres, des plantes se balancer sous la légère bise du vent ou bien il écoute les chants de cette forêt en  activité. Un instant dont il profite en silence. Soudain, il ressens un frisson le parcourir la peau comme s'il avait froid. Galen tourne sa tête dans la direction d'où vient la sensation puis se lève de son banc pour faire quatre pas avant de s'arrêter. Il voit au loin un chemin de sable gris sombre serpenter entre deux rangées de trois colonnes de granit gris pierre pour ensuite disparaître dans une brume plus épaisse. Le chemin commence à partir d'un petit cercle de sable entre deux premiers arbres. Galen sent le frisson s'intensifier au fur et à mesure qu'il regarde ce chemin, ce frisson lui faisant l'effet de chair de poule.

    Galen (à Satele Shan) : - Je ne sais pas pourquoi, mais je ne me souviens pas avoir vu cet endroit depuis mon arrivée ici. Et puis, il me fait presque froid dans le dos.

    Satele : - C'est parce que ce chemin est particulier. On l'appelle le "Chemin du Jugement", car il était autrefois emprunté par les jeunes padawans qui devaient passer les épreuves pour devenir chevalier. Mais comme plus personne ne vient ici, il est abandonné et n'a plus reçu d'adepte pour fouler son sable.

    La maître Jedi regarde le jeune garçon observer l'horizon du chemin, sans succès.

    Galen : - Y a t-il une chance que je le parcours ?

    Satele : - Si tu comptes te rendre de l'autre côté du rideau, je te conseille d'attendre. Les entraînements que je te donne sont une priorité. Une fois que tu auras réussi, ce chemin sera ton épreuve.

    Galen se retourne et revient sur son banc, face à l'esprit Jedi qui lui sert de mentor.

    Galen : - Que me faudra-t-il pour me rendre sur ce chemin ?

    Satele : - Deux outils essentiels pour un utilisateur de la Force. Ses pouvoirs et son sabre. (Elle passe sa main droite dans sa manche gauche et en sort un objet.) Je penses que tu peux te contenter d'une arme déjà utilisée.

    Il prit le long objet qu'elle lui tends et l'examine. A première vue, il s'agit d'un tube en beskar peint en gris acier, long de soixante centimètres sur un diamètre de deux centimètres et demi ; ses deux extrémités sont creuses avec au fond une plaque magnétique chacune tandis que deux boutons identiques sont placés à un endroit précis à l'emplacement des plaques magnétiques. Un flux d'énergie alimente l'intérieur du tube. Il n'y a alors plus de doute sur l'identité de l'objet.

    Galen : - C'est la première fois que je touche à un sabre-laser.

    Satele : - C'est un sabre-laser à double lame, que j'ai moi-même construite lorsque j'étais une apprentie. Je t'autorise à t'en servir pour l'épreuve que je te donnerais, comme tu sembles ne pas avoir de sabre sur toi. Fais attention avec ce type de sabre, les deux extrémités sont dangereuses.

    Galen prend en compte le conseil de Satele Shan et prend le sabre en position de garde médiane. Il appuye sur le bouton du haut et une lame bleue jaillit en une seconde de l'arme. Galen est émerveillé devant le sabre, fait quelques moulinets et parades avec puis enchaîne de petites attaques dans le vide. Il se dit qu'un jour il pourrait construire son propre sabre et combattre avec. Cette idée lui redonna espoir.


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 18 avril 2016 - 19:27
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 16 mai 2016 - 20:44

    lundi 18 avril 2016 - 19:25 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    22569 Crédits

    Un entrainement comme je les aimes. J'avais l'impression de lire mon ancienne classe des pouvoirs de la Force. 

    Bravo Galen, j'aime vraiment les descriptions simples mais indispensable à l'histoire. N'hésite pas à décrire plus encore la relation Galen et Force lorsqu'il utilise un pouvoir. Ok, je sors... 

    mardi 19 avril 2016 - 09:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    7508 Crédits

    Excellent chapitre ! Emprunter le sabre de Satele Shan, ça doit être quelque chose, quand même^^.
    Le "chemin du Jugement" semble se méprendre à la grotte de Dagobah, non ? Plus cette histoire avance, plus je lui trouve de similitudes avec la formation de Luke par Yoda, tout en restant originale.
    La suiiite !

    mardi 19 avril 2016 - 11:03 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

PSW Vidéo

Evénements

Star Wars - les Jouets Contre-Attaquent
Star Wars - les Jouets Contre-Attaquent

Mairie de Salins-les-Bains [39]
13 déc. 2017 - 30 déc. 2017

Week-End Star Wars Episode VIII au Gaumont Disney Village avec BB-8 et la VR Experience
Week-End Star Wars Episode VIII au Gaumont Disney Village avec BB-8 et la VR Experience

Esplanade François Truffaut, 77705 Marne la vallée
16 déc. 2017 - 17 déc. 2017

Week-end PSW des 16-17 décembre 2017 pour SW les Derniers Jedi
Week-end PSW des 16-17 décembre 2017 pour SW les Derniers Jedi

Disney Village et Paris
16 déc. 2017 - 17 déc. 2017

Comic Con Brussels
Comic Con Brussels

Tour & Taxis, Bruxelles
10 mars 2018 - 11 mars 2018

Migennes Collector 14ème édition
Migennes Collector 14ème édition

Salle des Sports, Migennes [89]
24 mars 2018 - 25 mars 2018

Solo - a Star Wars Story
Solo - a Star Wars Story

France
23 mai 2018

Star Wars Episode IX
Star Wars Episode IX

France
18 déc. 2019

StarWars Story

Star Wars IX

Anniversaires

nés un 17 décembre...
en partenariat avec
Star Wars Collection
Gastronogeek
La 59ème Légion
Hasbro
Little Geek
Hachette Heroes
MintInBox
Science Fiction Archives
ASFA Captain Collectoys Star Wars Holonet STAR WARS RPG Radio Disney Club


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer