Fanfiction [JDR] - Résister (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10482 Crédits

    Chapitre 3 – Kinsan Talik


    Quatre mois plus tard...

     - Marche ! Marche fichu vaisseau ! s'énerva le Twi'lek aux commandes.

    Sa compagne, une Twi'lek bleue elle aussi, soupira et croisa les bras, tandis qu'il tambourinait sur le tableau de commandes. Elle aurait bien aimé qu'il sache un tant soit peu piloter avant de s'enfuir. Enfin, déjà, ils avaient quitté la planète sans se faire tirer comme des lapins, réussi à passer en hyperespace par elle-ne-savait-quel miracle– vers des coordonnées foireuses en passant, le genre de coordonnées qu'on sortait sans savoir ce que c'était. En fait, c'était des coordonnées que Kinsan tenait de son père, sans savoir à quoi elles correspondaient. Quand le couple, assigné au nettoyage du vaisseau personnel de leur maître, avait réussi à s'emparer de ledit vaisseau, Kinsan avait tenu à entrer ces coordonnées. D'après lui, si son père les lui avait transmises, c'était pour une bonne raison. Pour l'heure, elle était plutôt curieuse de savoir si ils allaient arriver à atterrir...


     - Bon, tu te débrouilles ?
     - À ton avis ?
     - J'espère que oui...grommela t-elle.


    À ce moment-là, une voix résonna dans le cockpit, grave et menaçante. Elle leur annonçait qu'ils arrivaient sur Mandalore et les sommait de se présenter, ce qu'ils firent sans tarder. Finalement, ils arrivèrent à se poser en catastrophe dans un désert. Le vaisseau fut alors entouré de soldats Mandaloriens, d'après leur uniforme. Kinsan et Sya sortirent, peu rassurés. Directement, celui qui paraissait être le chef leur demanda d'une voix pleine de menace :

     - Comment avez-vous pu arriver ici ? Les coordonnées ont été effacées !
     - C'est...c'est mon père qui me les a confiées, bredouilla Kinsan. Je ne pensais pas à mal !

    Après avoir passé tant de temps en esclavage, il redoutait plus que tout être mis en prison...

     - Une mauviette...lâcha le chef de la patrouille. Comme la populace de cette planète. Alors, deux de plus, deux de moins...quelle importance ?

    Sya se préparait à lui répondre de façon cinglante mais Kinsan lui fit comprendre que ce n'était pas une chose prudente à faire en face de ces types. On les poussa dans un transport et une demie-heure plus tard, ils étaient arrivés à la capitale, Sundari. Là, les deux Twi'lek furent déposés dans les rues avec un sympathique "débrouillez-vous" de la part des Death Watch. Ils commençaient à comprendre qu'ils n'avaient pas atterri dans un havre de démocratie... Mais cela n'effrayait pas Kinsan outre-mesure. Les Talik avaient le don de la débrouillardise, et ils trouveraient forcément à faire. Étonnant pour une esclave, Sya servait de médecin à la famille qu'ils servaient. Ils arrivèrent devant un atelier où un humain et un Nautolan travaillaient de dos. Soudain, le Nautolan se retourna et lança :

    - Vous êtes nouveaux ici ?
     - Comment le savez-vous ? demanda Sya, méfiante.
     - Je connais tous les habitants de Sundari, ma p'tite ! Moi c'est Lemann, Lemann Toe. Et lui, c'est Miru Tepal. Et vous ?
     - Je m'appelle Kinsan, et voici Sya. Nous venons de Ryloth, et fuyons l'esclavage.

    L'humain, qui ne s'était pas retourné jusqu'alors, se mit face à eux et croisa les bras.

     - Vous n'êtes pas arrivés au bon endroit si vous cherchez la liberté. Ici, notre maître abhorré, c'est le Seigneur des Death Watch. Ses soldats sont ses yeux et ses oreilles. Je suis heureux de ne jamais l'avoir vu. Nous le haïssons tous, dans notre...organisation.
     - Parle moins fort, reprocha Lemann. Venez, enchaîna t-il à l'adresse des Twi'lek. Entrez.

    Kinsan et Sya s'exécutèrent. Malgré leurs abords rudes, ces deux natifs semblaient amicaux, finalement... Miru claqua la porte derrière eux et les invita à s'asseoir sur un banc. Puis, il leur expliqua la situation de Mandalore. Très vite, ils s'indignèrent qu'on puisse opprimer ainsi une population entière, et prirent cause pour la Résistance de Mandalore.

    Miru leur proposa de les loger si Kinsan et Sya les aidaient à l'atelier. Maitenant que les Death Watch le payaient trois fois moins pour le même travail, il avait besoin de travailler beaucoup plus vite qu'avant, et ils pouvaient lui être utiles. Bien sûr, ils acceptèrent.

    Dans un premier temps, les deux Twi'lek amoureux ne firent partie de la Résistance que de loin, observant les réunions en retrait. Mais au fur et à mesure que les amitiés se créaient et qu'ils constataient la tyrannie Death Watch de leurs propres yeux, et la subissaient, ils finirent par intégrer définitivement la Résistance, qui s'était bien étoffée depuis sa fondation. Saal était reparti dans les provinces semer les graines de rébellion. À Sundari, la Résistance principale comptait une trentaine de membres. Ils avaient déjà commencé à se diviser en quatre catégories : les guerriers, les espions, les hackers et les médecins.

    Miru avait été élu leader des Résistants, assisté par Jaia et Lemann. Ils commençaient déjà à mener des raids sur des postes Death Watch, et la libération de prisonniers devenait une activité régulière. L'optimiste gagnait les Mandaloriens oppressés, qui se disaient qu'à force d'efforts, les Death Watch finiraient par être défaits.

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le dimanche 03 avril 2016 - 17:58

    dimanche 03 avril 2016 - 11:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Ah, j'ai aimé ce post, rien à dire BRAVO..

    L'introduction de la famille Talik dans la Résistance est géniale. Et moi je dis que un jour Mandalore retrouvera sa liberté...

    dimanche 03 avril 2016 - 11:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    6864 Crédits

    Super post ! Ils sont efficaces pour réunir des mandaloriens à leur cause^^ (la résistance).

    J'ai hâte de lire la suit ! :D

    dimanche 03 avril 2016 - 11:58 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    8854 Crédits

    Franchement, chapeau bas ! Ce chapitre sur l'arrivée des parents de Kinsa et leur entrée dans la Résistance me plaît beaucoup. On a une première vue sur le futur comportement de Kinsan et on le découvre sous un autre aspect que celui où il est (dans TJ.)

    Moi je dis : J'ADORE !

    dimanche 03 avril 2016 - 12:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24665 Crédits

    Chapitre 2 - Il m'a semblé coulé de sens. Je partage l'avis Darknight: Miru change vite d’opinion. Mais dans un sens, avant la mort de son frère, il espérait ne pas en arriver là. La mort d'un frère, ça vous change! 

    Chapitre 3 - J'aime beaucoup ta manière d'écrire. On passe rapidement les étapes et on ne s'ennuie pas de détails. Comme, je te l'ai dit en mp, Kinsa, pour un lecteur landa, pense à mettre un rien plus d'explication dans les motivations des personnages. Mis à part ça, tu te débrouilles fort bien! Continue. 

    dimanche 03 avril 2016 - 17:56 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    C'est super bien écrit je suis fier de toi Kinsa! L'histoire est cohérente et plaisante à lire, je ne m'étais moi-même jamais posé la question de savoir comment vivaient les mandies sous le règne du Seigneur des Death Watch. Concernant ces-derniers, hésite pas à les rendre encore plus méchants!

    Ce message a été modifié par Bencenovii le mardi 05 avril 2016 - 19:02

    mardi 05 avril 2016 - 19:02 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10482 Crédits

    Merci Lys', Zadyssa, Galen, Pad et Ceno pour vos commentaires ! J'ai pris note de vos conseils, et vous présente un quatrième chapitre qui met en scène un personnage déjà connu, avec un lien avec un certain Mando-Jedi de ma connaissance... Trêve de bavardages, voici le chapitre !

    Chapitre 4 – Celui qui revient

    An 151 ApBY

    Kinsan était sur le qui-vive. Ce jour-là, c'était à lui de mener un raid visant à libérer un prisonnier. Selon les informations obtenues par les équipes de Reye et de Lemann, un vaisseau venant de l'extérieur avait été arraisonné et son pilote avait tout de suite insulté les Death Watch, les traitant de tous les noms. Il était soupçonné d'appartenir au clan Ordo, auparavant décimé. C'était en tout cas ce que stipulait la fiche de suspect...

    Il fit signe à une jeune femme blonde bardée d'électroniques sortant de l'atelier de Miru et de Lemann, et toute la troupe se mit en mouvement, entourant le poste, tandis que la blonde s'occupait d'ouvrir la porte grâce à tous ses appareils. Elle ne mit qu'une petite minute avant qu'ils ne voient la porte se décaler vers la droite. Silencieusement, l'équipe de sauvetage entra dans le bâtiment et se heurta à une première résistance : une patrouille de Death Watch solidement armée. Kinsan se mit en garde et s'élança, les leçons à la fois de son père et de Saal en tête. Même avec l'avantage de la surprise, les Résistants ne vinrent cependant à bout des Death Watch qu'avec beaucoup de difficulté et quelques blessures. Cette première escarmouche fit que le groupe dût se séparer d'un de ses membres, trop blessé pour survivre à un second affrontement.

    La mission commando se poursuivit dans un long couloir, parsemé de portes. Ils avaient laissé Kara, la jeune hacker aux cheveux d'or, consulter la liste des détenus. En contact avec elle, Kinsan et son groupe avançait, légèrement hésitants.

     - Cellule 5, indiqua t-elle. Si j'étais vous, j'armerais mes blasters, vous aurez du monde, vu les caméras de vidéo-surveillance. Je vous ai déverrouillé la porte.
     - Bien reçu, répondit Kinsan.

    Il ôta le cran de sécurité de son blaster et ouvrit la cellule d'une simple pression, alors qu'un "Je ne vous dirai rien...meurtriers !" résonnait à l'intérieur. Le défaut du système de sécurité Death Watch était sa centralisation : on accédait au panneau de contrôle, c'était fichu pour la sécurité. Lemann n'avait évidemment pas négligé ce détail et avait centré la formation de ses novices sur ça.

    À peine la porte ouverte, les Résistants mirent les Death Watch à l'intérieur en joue. Au fond, on distinguait un jeune homme solidement attaché, qui saignait au visage. Le combat fut bref, et vit une fois encore plusieurs blessés au sein du groupe. Puis Kinsan s'occupa de libérer le prisonnier, en le détaillant au passage. Il était assez jeune, une vingtaine d'années, le visage sérieux. Le Twi'lek se prit immédiatement de sympathie pour lui. Il enleva son casque (ils en portaient tous, pour éviter d'être reconnus) et tendit la main au jeune humain, qui la serra.

     - Je suis Kinsan, je fais partie de la Résistance de Mandalore.
     - Ejar, se présenta t-il. Hum...qu'est-ce que la Résistance de Mandalore ?
     - Nous combattons les Death Watch, pour simplifier.

    Le visage du dénommé Ejar s'assombrit en entendant le nom des oppresseurs, mais Kinsan n'eut pas le loisir de le questionner davantage car la voix de Kara résonna dans son communicateur.

     - C'est pas le moment de papoter, Kinsan ! Vous voulez rameuter tous les Watchers de la région ?
     - C'est bon, Kara, on arrive, répondit le Twi'lek d'une voix autoritaire. C'est moi qui dirige cette opération, ne l'oublie pas.
     - Alors puis-je suggérer à Sa Magnificence de dégager la zone le plus vite possible ?

    Il soupira et fit signe aux Résistants et à Ejar de le suivre sans tarder. Ils évacuèrent par l'autre sortie du poste, sans rencontrer de Death Watch sur leur chemin, ce qu'il trouva extrêmement suspect. Et pour cause...ils étaient tous à l'extérieur ! Kinsan se figea sur place et fit mentalement le rapport de forces. Une quinzaine de Résistants face à vingt Watchers. Ça pouvait aller... Un des Death Watch, sans casque, s'avança avec un rictus sur le visage. Kinsan reconnut celui qui l'avait "accueilli" à son arrivée sur Mandalore.

     - C'est donc ça, les résistants ? (il les dévisagea de pied en cap) Très impressionnant. Je savais que vous viendriez. On n'a qu'à vous mettre une personne en détresse sous le nez, et vous accourez aussitôt. Pitoyables...
     - On est démasqués...gémit quelqu'un parmi les résistants. On est fichus.

    Le Twi'lek le fusilla du regard, mécontent qu'on puisse douter de leur réussite, puis se tourna vers le Death Watch qui les fixait toujours d'un air méprisant et se contenta de dire :

     - Et nous accourrons toujours.

    Le combat ne dura pas très longtemps, mais fut intense et meurtrier. Kara, plus habituée aux ordinateurs qu'aux armes, avait péri de la main du Death Watch qui les avait insultés. Son compagnon, fou de rage, s'était jeté sur le meurtrier, maintenant plus de ce monde. Ejar, pourtant faible, avait terrassé son adversaire qui agonisait au sol. Et bien d'autres morts, de chaque côté. Ce qui restait du groupe de résistants avait fui, exsangues. C'était un désastre. L'opération avait été réussie, mais à quel prix ? Leur pseudo-héroïsme causait-il plus de morts que sauvait des vies ? Kinsan doutait, à présent. Et si le prochain mort était Lemann, ou pire, Sya ? Il ne s'en remettrait pas.

    Ejar semblait pétrifié. Il avançait avec difficulté, ralenti par sa blessure au flanc. Il ne cessait de marmonner des mots incompréhensibles, même si on devinait "vengeance", "meurtriers" et "père". Personne n'osait lui poser de questions, et finalement ce fut lui-même qui alla vers Kinsan pour lui conter son histoire. Cette nuit de cauchemar qui vit presque la fin du clan Ordo, l'exil sur Nar Shadaa, sa mère, son jeune frère...Kinsan sut tout. Ejar conclut la discussion sur une promesse qu'il fit faire à l'ancien esclave : ne jamais divulguer son nom de famille à quiconque. Il promit, et les deux hommes se serrèrent la main en prononçant les mots qui scellent un pacte : Haat, ijaat, haa'it. Une grande et improbable amitié venait de naître.

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 09 novembre 2016 - 16:49

    samedi 09 avril 2016 - 16:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    wouaw Ejar c'est le frère de Ceno?!!! C'est celui qui va devenir méchant?

    Bon le  chapitre est génial comme d'hab...

    Purée je pense que tu pourrais pmus décrire les batailles même si pour la plupart du temps ce sont des moments tristes. 

    Continue c'est cool...

    samedi 09 avril 2016 - 18:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    6864 Crédits

    Tout ce qu'il y a à dire c'est : BRAVO !

    Et je trouve que c'est une bonne introduction de Ejar. Et comme l'a dit Lysandre, les combats ne sont pas développés, mais les résumés nous font comprendre l'ensemble donc ça me va^^

    Ce message a été modifié par Zadyssa le samedi 09 avril 2016 - 18:37

    samedi 09 avril 2016 - 18:34 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24665 Crédits

    Et bien, personnellement, j'aime que les combats ne soient pas développés! Pas de description glauque ni de description de comment qui meurt dans d'atroce souffrance, et pas détails sur l'agonie! Juste l’essentiel pour comprendre. Et comme une guerre est toujours triste, c'est bien plus logique de s'attarder sur les sentiments et sur qui a survécu. 

    Kinsa, je te félicite pour ton écriture. Ayant quitté la lecture du TJ, je peux enfin faire connaissance avec le frère de Céno. Ça me donnerait presque envie d'aller le lire ce TJ6, lol. C'est cool de faire interagir des personnages que vous connaissez. 

    Continue!

    dimanche 10 avril 2016 - 09:08 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Kiwanis Force Event 2

14 juin 2019 - 15 juin 2019

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide