Kinsa forme ses padas

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    6218 Crédits

    Bonjour à tous et à toutes ! Je suis Kinsa Talik, Chevalière Jedi.

    Je suis une jeune Twi'lek Mandalorienne, suivant la voie des Gardiens. Vous pouvez en savoir plus sur mon personnage ici

    Ce que j'attends de vous

    J'espère que vous serez réguliers dans votre participation et que vous écriviez sans fautes d'orthographe. J'attends également de vous que vous connaissiez assez bien l'univers du JDR, ce qui comprend notamment l'histoire des personnages.

    Déroulement de la formation

    Je te conseille de commencer par les Pouvoirs de la Force avec Aynor, puis par l'entraînement au sabre laser avec Doc, et enfin par l'atelier du sabre. Cependant, vous avez bien évidemment le choix.

    Si vous vous révélez des bons élèves, nous partirons en mission sur le Chu'Unthor, puis au TJ. Plus rarement, nous ferons des mini-missions sur ce topic.

    Que ferons-nous sur ce topic ?

    Ce topic servira surtout à ce que nos personnages se connaissent mieux. Je vous ferai éventuellement faire des entraînements personnalisés. Nous ferons occasionnellement des mini-missions.

    Mes padawans

    Zadyssa Yunixy (humaine de Metellos, 13 ans) : depuis le 15/02/2016
    Ellyne Yawnez (Togruta de Takodana, 15 ans) : depuis le 28/08/2016

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 31 août 2016 - 19:15

    samedi 13 février 2016 - 17:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    2959 Crédits

    Kinsa : Tu es, dès maintenant et jusqu'à ton sacre de Chevalier...ma padawan !

    Le calme que m'avait apporté ma méditation disparaît peu à peu. Remplacé par un sentiment d'euphorie non dissimulé. Je ne reviens toujours pas de ce que je viens d'entendre. Dire qu'il y a encore quelques secondes, je me demandais toujours quand est-ce que j'aurais un maître. Je ne m'attendais vraiment pas à recevoir une réponse aussi vite ! Je suis plus que ravie que Kinsa m'aie proposée d'être sa padawan. D'ailleurs, je pense que ça se voit de part le large sourire qui parcourt mon visage. Mon nouveau maître est elle aussi tout sourire, marquée également par un sentiment de satisfaction sûrement dû à ma réaction. Une multitude de question m'assaillit de toute part. Je ne sais pas lesquels commencer. Aussi, décidais-je d'opter pour la première qui me vint à l'esprit :

    Moi : Du coup, je dois t'appeler comment maintenant ? Maître ? Maître Talik ? Maître Kinsa ou Kinsa tout court ?


    mardi 16 février 2016 - 07:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    6218 Crédits

    Zadyssa : Du coup, je dois t'appeler comment maintenant ? Maître ? Maître Talik ? Maître Kinsa ou Kinsa tout court ?

    Là, je dois avouer qu'elle me pose une colle. Personnellement, je ne m'étais jamais posée la question lorsqu'il s'agissait de Ceno : c'était "maître" instinctivement. Mais je ne tiens pas vraiment à ce que Zadyssa m'appelle "maître" en privé, j'aurais l'impression d'être vieille...Alors que j'ai quinze ans ! D'un autre côté, si elle me tutoie, certains pourraient prendre cela pour de l'irrespect. Cruel dilemme... Finalement, j'opte pour un compromis.

    Moi : Bon...en public, c'est à dire en mission et quand il y a des Maîtres et Chevaliers dans les parages, tu devras m'appeler "maître" et me vouvoyer, pour des raisons d'étiquette, tu vois le genre. Pour faire sérieux.
    Zadyssa : Parce que on ne sera pas sérieuses ?
    Moi : Si, bien sûr, et garde à toi si tu ne l'es pas ! Mais le sérieux dont je parlais tiens plus de l'étiquette qu'autre chose. C'est pourquoi, en privé, tu peux m'appeler Kinsa tout court, et me tutoyer. D'accord ?
    Zadyssa : D'accord. Euh...une autre question : va t-on faire des missions ?
    Moi : Bien sûr. Ce qu'on apprend en classe n'a de but qu'à te préparer à l'extérieur, même si parfois cela n'a rien à voir (j'ai un sourire). J'essaierai quand même de ne pas t'emmener dans des missions trop dangereuses tout de suite. Même si toute mission a un risque d'être mortelle.
    Zadyssa : Très rassurant tout ça...
    Moi : Ne t'inquiètes pas. Je suis sûre que tu en seras capable. D'autres questions.

    mardi 16 février 2016 - 18:43 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    2959 Crédits

    Kinsa : Ne t'inquiètes pas. Je suis sûre que tu en seras capable. D'autres questions.

    En fait, il y a une multitude de questions que j'aimerai poser. Seulement, la plupart se rejoigne dans la profondeur du sujet. Aussi, pris-je le temps de les réunir en un minimum. Je commençai par la première qui dérivait du sujet sur lequel nous étions en train de parler.

    Moi : Sur quelle planète sera ma première mission ?

    Un large sourire apparut sur le visage de Kinsa qui prit le temps de répondre.

    Kinsa : Tu auras la surprise le jour venu.

    Évidemment, j'aurai dû me douter qu'elle ferait en sorte de ne pas le dire tant que le propice n'était pas arrivé. Peut-être ma prochaine question aura plus de succès que la première.

    Moi : Quand est-ce qu'on partira en mission ?

    Kinsa : Lorsque tu auras une maîtrise de la Force et du sabre suffisamment élevé pour pouvoir effectuer la mission sans grand encombre.

    Sa réponse n'était pas précise mais me satisfait. Au moins, je sais que si je partais en mission, c'est que j'aurai le potentiel minimum pour la mener à bien et ne pas tout faire gâcher.


    mardi 16 février 2016 - 19:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    6218 Crédits

    Zadyssa est très curieuse concernant sa première mission. C'est parfaitement normal, je me rappelle de mon excitation avant de partir sur Mandalore. Et, comme Ceno à son époque, je souhaite garder le secret, car j'ai bien une petite idée... J'invite la padawan à me suivre et la mène dans une pièce isolée, et haute de plafond presque vide à part quelques objets hétéroclites. Je souhaite l'entraîner à une situation qui se retrouve très souvent dans les missions : se sortir d'une pièce fermée lorsqu'on est retenue prisonnière. J'ai déjà eu à affronter plusieurs emprisonnements par des ennemis et j'avais eu de la chance de m'en sortir. Ainsi, j'explique l'exercice à une Zadyssa intriguée :

    Moi : Je vais t'enfermer dans cette pièce et tu vas devoir en sortir par tes propres moyens. Ici, il y a des failles dans la sécurité, comme toujours. Une fois sortie, tu devras me rejoindre dans mes quartiers...sans te faire repérer par d'autres Jedi !
    Zadyssa : Mais...c'est impossible !

    Je souris à cette réaction très prévisible. Après tout, la solution n'est pas forcément très facile, mais je fais confiance à ma nouvelle padawan pour résoudre cette énigme. Ne pas se faire repérer par d'autres Jedi dénotait plus d'une furtivité qu'elle devrait avoir acquise.


    Moi : Ce sera impossible si tu t'en convaincs. Bien sûr, tu auras droit d'utiliser tous les objets dans cette pièce, mais pas de casse.
    Zadyssa : Je vais essayer.
    Moi : J'ai bien envie de te ressortir la sempiternelle phrase : "Fais ou ne le fais pas. Il n'y a pas d'essai", mais ce serait trop facile. D'ailleurs, je me suis toujours demandée comment on fait quelque chose sans essayer d'abord...enfin bref. Bonne chance !

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 17 février 2016 - 17:33

    mercredi 17 février 2016 - 17:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    2959 Crédits

    J'entends le verrou de la porte se fermer puis les pas de Kinsa s'éloignant. Soudain, l'air ambiant me paraît plus froid et menaçant. Je regardai en hauteur, il n'y avait pas de fenêtre. Je tentai d'ouvrir la porte - on ne sait jamais - mais elle était véritablement fermée. Je fis le tour des babioles qui se trouvaient dans la pièce avant d'attraper un fil de fer. Je me dirigeai d'un pas précipité vers la serrure et tentai tant bien que de mal de l'ouvrir en insérant le fil dedans. Après une dizaine de minutes à le tourner dedans, j'en déduis que la solution n'est pas là. Faisant de mon mieux pour ne pas perdre mon calme, je décalai plusieurs objets collés contre le mur pour vérifier qu'il n'y avait pas d'ouverture cachée. Quelle ne fut ma déception lorsque je remarquai que ce n'était pas le cas. Je fis la même chose deux fois pour être sûre que je n'en avais pas manqué un.

    Je fis un tour complet sur moi-même pour passer en revue la pièce avant de regarder vers le plafond. Peut-être que la solution se trouvait là-haut. De plus, je venais de m'expérimenter au saut. Je m'assis en tailleur, fis le vide en moi, repoussai mes craintes et établi un connexion avec la Force. Je me relevai, fis un bond d'échauffement avant de m'élancer pour de vrai. Je regardai d'abord en haut, pour voir s'il n'y avait pas de plafond surélevé, puis je recommençai pour chaque côté du plafond. Dépitée, je soufflai un bon coup avant de me remettre à la recherche d'un moyen de sortir. Je mis ma main sur les murs et fis le tour plusieurs fois en plaçant ma main à des hauteurs différentes pour vérifier qu'il n'y ait pas de dalle permettant d'ouvrir un passage ou qui s'enfonce. Je le fis particulièrement autour de la porte. Puis, l'idée me vint de le faire sur les dalles du sol. Je me mis à quatre-pattes et fouilla le sol une quinzaine de minutes avant de m'allonger pour souffler. Je n'avais toujours pas trouvé de solution !

    Après dix minutes de pause, je me relevai pour continuer mes recherches. Je passai désormais au peigne fin les hauteurs des murs. Après une multitude de saut, je fis quelque pas en arrière et trébucha sur quelque chose. Me déplaçant à quatre-pattes pour voir de quoi il s'agissait, je fus étonnée de découvrir une dalle surélevée. J'étais pourtant certaine d'être passée devant elle. Enfin, je ne désirai pas crier victoire trop vite. Je tentai de la soulever mais n'y parvint pas. Au finale, j'optai pour l'utilisation de la Force. Je m'assis en tailleur et me concentra une dizaine de minute sur la pierre. Je la voyais comme si j'avais les yeux ouvert. Tendant le bras, je pris cinq minutes pour la soulever et cinq autres à la déplacer. Une fois que ce fut fait, je me penchai au-dessus pour voir de quoi il s'agissait.

    C'était un tunnel juste assez large pour que je puisse m'y glisser. Je compris quelque minutes plus tard qu'il s'agissait d'un conduit d'aération. Je ne pris pas le temps de remettre la dalle en place, de peur de rester coincer sous la pièce. Je me déplaçai lentement en suivant le chemin du conduit. J'entendais à quelque moment des pas au-dessus de ma tête. Enfin, je fis un léger faisceau de lumière transparaître. C'était une dalle qui avait l'air d'être comme celle de la pièce où j'avais été enfermée. Je fermai les yeux, tentai de me concentrer et pausai ma paume sur la pierre qui était gelée. Elle se souleva lentement. Je fis attention à ce qu'il n'y ait personne dans les parages avant de la soulever entièrement et sortir.

    Je parvins à faire dix mètres sans voir personne à l'horizon avant que des pas ne viennent perturber le calme. Vivement, je fis un tour sur moi-même pour voir s'il y avait un endroit où se cacher. À deux pas, il y avait un carrefour. Je m'y dirigeai en courant silencieusement et me plaqua contre le mur en retenant ma respiration. Une fois que le jedi fut passé, je repris mon chemin, les oreilles attentives. À nouveau, j'entendis des pas, ils étaient plus lointain mais se rapprochaient. Je pris le temps de me concentrer après avoir remarquée que le plafond était plutôt bas et sauta. À mon premier essai, je ne parvins pas à m'accrocher à la pierre que je visai, mais à mon deuxième, je réussi et ce fut juste à temps. Mes doigts me faisaient affreusement mal, mais je parvins à caler mes pieds contre d'autre pierre le temps que l'arrivant ne passe. Il s'agissait en vérité de Ken et Xizor. Une fois leur pas lointain, je lâcha prise avec soulagement et retombai à terre. Les quartiers de Kinsa n'était plus très loin. Par deux fois, je crus que j'allais devoir me cacher, mais c'était des fausses alertes. Enfin, je parvins devant sa porte et entrai vivement, soulagée d'avoir réussi.

    mercredi 17 février 2016 - 17:58 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    6218 Crédits

    Après avoir laissé Zadyssa dans la pièce fermée, je m'éloigne vers mes quartiers. En m'y rendant, je croise Ken et Xizor qui bavardent avec un rythme de débit impressionnant. Ces deux padawans ont déjà l'air bien amis, et c'est tant mieux. Rien de mieux qu'une solide amitié pour s'adapter à un nouveau mode de vie. Je les salue avec un sourire et ils font de même, d'un air toutefois un peu intimidé. Je me demande pourquoi : je ne fais pas peur, si ? Enfin, je suis juste Chevalier !

    Sur mon chemin, je me demande comment ma nouvelle padawan se débrouille dans sa situation. C'est une pièce que je connais bien, et je l'ai découverte par pur hasard : en m'y cachant pour échapper à un Ceno de mauvaise humeur... Je m'étais alors amusée à l'explorer et j'avais découvert un conduit d'aération astucieusement caché. Est-ce que Zadyssa le trouvera ?

    J'ouvre la porte de mes quartiers et y rentre, soudain lasse, et m'assis sur mon lit. Je ne suis pas fatiguée – pas physiquement en tout cas – mais j'ai envie de me reposer. Je balaie ma chambre du regard et mes yeux sont retenus par une photo vieille d'un an plus ou moins : c'est après mon arrivée à l'Académie. De loin, je distingue quatre silhouettes, une plus haute que les autres. Je me lève pour l'examiner de plus près. C'est moi, Ceno, Eckmül et Keller, en train de nous entraîner ensemble. Une vague de nostalgie me submerge.

    Je ne regrette pas mon statut de padawan, mais ma promotion s'est accompagnée du départ de mon maître. J'avais un grand attachement pour lui : il était mon mentor, mon modèle. Sous ses abords rudes se cachait une bienveillance à toute épreuve. C'était un grand Jedi, même si il ne restait pas toujours dans les sentiers battus.

    Keller aussi est parti. Je le regrette moins, car il ne s'était jamais montré très agréable avec nous, et ses réactions menées par la jalousie.

    Seul restent Eckmül et moi de notre quatuor. Les plus jeunes. En tout cas, j'espère former Zadyssa aussi bien que Ceno m'a formé. D'ailleurs, la voilà qui frappe à ma porte. Je repose précipitamment la photo et je vais lui ouvrir.

    Zadyssa : J'ai réussi !
    Moi : Tu es passée par le conduit d'aération ?
    Zadyssa : Oui. Tu savais comment faire ?
    Moi : Ça aurait été traître de ma part de te laisser en sachant qu'il n'y avait aucune issue. Vas-y, entre.

    La jeune humaine avance de quelques pas tandis que je ferme la porte. Elle parcourt la pièce du regard et se tourne vers moi.

    Zadyssa : C'est ta chambre ?
    Moi : Depuis mon arrivée ici, oui. Je tiens à te féliciter pour ta réussite. Il fallait être très minutieux pour découvrir la dalle.

    jeudi 18 février 2016 - 16:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    2959 Crédits

    Kinsa : Depuis mon arrivée ici, oui. Je tiens à te féliciter pour ta réussite. Il fallait être très minutieux pour découvrir la dalle.

    Un large sourire se dessina sur mon visage. J'étais fière.

    Kinsa, quant à elle, semblait perdue dans ses pensées, elle avait l'air... nostalgique. Comme si elle se remémorait d'anciens souvenirs. J'allais me pencher sur le sujet avant de me rappeler que j'avais pris beaucoup de minutes avant de trouver la solution à son énigme. Je n'étais pas sûre d'avoir le temps de chercher comme je l'avais fais dans une pareille situation. De plus, il y aurait également la pression dû à la mission.

    Moi : Mais je n'aurais sûrement pas le temps de chercher comme je l'ai fais...

    Kinsa : Tout dépendra de la situation. Dans certaine, tu en auras plus tout comme tu pourras en avoir moins. Puis, tu t'es bien débrouillée pour une première.

    Moi : C'est vrai ?

    Kinsa : Puis ce que je le dis...

    Moi : Merci !

    Soudainement, je me rappelle que j'ai trouvé la fameuse dalle par pur hasard. En fait, j'avais trébuché dessus. On ne pouvait pas avoir une telle chance en mission, si ? Du coup, je décidai de poser la question.

    Moi : Heu... si j'ai découvert la dalle par hasard, c'est toujours aussi bien ? Je ne pourrais pas avoir cette chance en mission, non ?

    jeudi 18 février 2016 - 18:26 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    6218 Crédits

    La question de Zadyssa me met un peu mal à l'aise. Je ne sais pas quoi dire pour la rassurer tout en la prévenant de la réalité d'une mission. Finalement, je dis :

    Moi : En effet, il n'y aura pas toujours de sortie. Certaines cellules sont hermétiques et on ne peut les ouvrir que de l'extérieur. Si ça nous arrive, je te dirai quoi faire. Mais rassure-toi : la plupart des fois, il y a une faille dans la sécurité, et on la trouve souvent par hasard. Tu n'as pas à t'en faire.

    Je me rends compte que ça me ressemble assez peu de dire ça. D'habitude, je vais toujours chercher le pire scénario possible pour y être préparée. Est-ce que c'est ça être maître ? Douter, mais toujours paraître forte pour rassurer l'autre ? Sans doute. Zadyssa hoche la tête.

    Zadyssa : Mais...si on ne peut pas sortir ?
    Moi : Ne te tracasse pas avec ça. Je m'en suis toujours sortie, il n'y a pas de raison que ça cesse ou que ça ne vaille pas pour toi. De plus, n'oublie pas que nous avons le soutien de la Force.
    Zadyssa : Je m'en souviendrai.

    Je me retourne et me dirige vers mon armoire où je range tout mon barda de mission. Je farfouille un peu et trouve finalement ce que je cherchais : le deuxième exemplaire de mon blaster Glie-44. Le premier est toujours sur moi. Je tends le double à Zadyssa, qui semble intriguée :

    Moi : Voici un blaster Glie-44. J'ai pensé que ça te serait utile, à l'avenir. J'en utilise un exactement pareil, et c'est bon blaster.

    Avec prudence, la jeune fille prend l'arme et l'accroche à sa ceinture.

    jeudi 25 février 2016 - 13:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    2959 Crédits

    J'accrochai le blaster que Kinsa venait de me donner avec prudence et une certaine appréhension. Ça me faisait tout bizarre d'avoir soudainement une arme à ma ceinture. Je me souvenais vaguement des cours que m'avait donné ma mère lorsque j'étais plus jeune pour que j'apprenne à m'en servir. Je n'aurais jamais imaginé que j'en aurais une sur moi. Néanmoins, comme Kinsa l'avait précisé, le blaster pourrait m'être utile à l'avenir. Aussi, pris-je soin de m'habituer à sa présence dès maintenant.

    Kinsa avait le regard perdu dans la vague... Elle semblait ailleurs... Comme si elle se rappelait des souvenirs. Je n'y fis pas forcément attention et pris le temps de parcourir du regard sa chambre. Je regardai à nouveau mon maître avant de remarquer qu'elle ne faisait pas attention à moi. Soudain, mon regard aiguisé de petite curieuse fut attiré par un reflet de lumière qui prenait sa source dans le lit de Kinsa. Discrètement, je m'y glissai et remarquai qu'il s'agissait d'une photo. 

    Nouveau coup d'œil en direction de mon maître. Elle était encore entièrement plongée dans ses pensées. Elle semblait même avoir oublié que j'étais là. Je mis du temps à comprendre qu'elle était nostalgique. Je me dis que j'allais lui poser la question après avoir regardé la photo. Je la saisis et pris le temps de la détailler.Sur cette dernière, on y distinguait quatre silhouettes dont une plus grande que les autres, il y avait également une Kinsa plus jeune qui avait l'air de s'entraîner.

    Je compris déjà un peu que la photo était une des sources de son état nostalgique. Mais je devinai qu'il y avait autre chose. Je me retournai, prête à l'assommer de questions, mais je n'avais pas prévu ce qui suivit.

    Kinsa se tenait devant moi, les mains sur les hanches et un regard sévère, son état nostalgique soudainement envolé. Son regard tomba sur la photo qu'elle m'arracha des mains. J'étais un peu surprise étant donné que c'était la première fois que je la voyais en colère. Néanmoins, je sus que j'avais eu raison de penser que la photo y était pour quelque chose.

    Kinsa (brusquement) : On ne t'a jamais appris à ne pas fouiller dans les affaires d'autrui ?

    Je savais que c'était plus une manière de montrer qu'elle était énervée plutôt qu'une réelle question, néanmoins je pris le temps de chercher dans mes souvenirs sa réponse. Très mauvaise initiative : j'eus donc le loisir de me rappeler la mort de mes parents.

    Moi (vexée) : Pas vraiment, non.

    Kinsa sembla prendre conscience de quelque chose. Je ne lui laissai pas le temps de reprendre la parole.Ce n'était peut-être pas le moment opportun, mais puis ce que je voulais lui poser cette question...

    Moi (avec une certaine appréhension) : Heu... Pourquoi tu étais si nostalgique ?

    dimanche 28 février 2016 - 15:52 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Kiwanis Force Event
Kiwanis Force Event

Tourcoing-Neuville
27 mai 2017 - 28 mai 2017

Le Sanctuaire de la Culture Geek
Le Sanctuaire de la Culture Geek

Pierre-Bénite (69)
10 juin 2017 - 11 juin 2017

International French Open Sabre Laser
International French Open Sabre Laser

la Belleviloise, Paris
10 juin 2017

Championnat départemental d'escrime du Val d'Oise
Championnat départemental d'escrime du Val d'Oise

Magny-en-Vexin
10 juin 2017 - 11 juin 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Space Con - Festival Space opera
Space Con - Festival Space opera

Cité de la Mode et du Design - Paris
25 nov. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

nés un 23 mai...
en partenariat avec
Star Wars Collection
MintInBox
Hong Kong Style
Rebel Legion France
501st French Garrison
Dagoma
La Grande Récré Star Wars
Sport Saber League
Pulps
Science Fiction Archives
Gastronogeek
La 59ème Légion
Star Wars Holonet STAR WARS RPG ASFA Le Réveil des Fans Captain Collectoys Radio Disney Club


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer