Le Temple Jedi 6 (page 114)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7968 Crédits

    Je tombais dans un puits sans fond, malmenée par des images à la précision redoutable. Plus j'essayais de m'y soustraire, plus je les voyais. Des morts, une inconnue tranchée par un sabre laser, du sang... Je ne pouvais rien contre ça. Elles me hantaient depuis des semaines et j'attendais toujours que le temps fasse son œuvre.

    J'étais sans aucun doute en train de rêver. Le puits n'était pas fait de pierres mais de souvenirs et il n'y avait certainement pas une source d'eau pour m'accueillir au fond. Seulement des horreurs. Pourquoi je ne pouvais pas rêver que je volais comme tout le monde ? Non, à la place j'étais seulement confinée dans un puits. Et je revivais tout, absolument tout. Kinsa qui me disait de fuir, la sensation que c'était de ma faute si elle s'était fait enlever, ma peur quand on s'était retrouvés face à Sovereign... Rien ne m'était épargné. Je revivais tout, je revoyais tout... Les images passaient en boucle jour après jour sans jamais perdre en précision. Je me souvenais même du contact du sang poisseux du Courtier contre ma peau et de l'envie de vomir qui l'accompagnait. Et par-dessus tout, il y avait ce sentiment d'impuissance, l'impression de tout subir sans pouvoir jouer ses propres cartes...

    C'était vraiment un mauvais rêve.

    ***

    Metellos, haut conseil

    Law Rittaf, enfoncé dans son fauteuil, attendait avec nonchalance le rapport de l'humain qui lui faisait face. Il avait réussi son premier objectif : diriger Metellos. Maintenant qu'il était à sa tête, c'était l'occasion de redorer son blason et de prendre la place de Coruscant. Cela faisait une éternité qu'elle était le centre économique et politique de la galaxie mais aucun des habitants de Metellos n'avait oublié l'humiliation de grandir dans son ombre. Law le sentait. C'était le moment où jamais de s'emparer de la couronne : avec les récents événements, l'équilibre s'était fragilisé et s'il jouait bien ses pions, il pouvait en ressortir gagnant.

    Humain : C'est fait. La plupart des usines ont été réhabilitées pour correspondre à vos attentes.
    Law : Parfait. Les ingénieurs sont-ils prêts ?
    Personne importante qui connaît son sujet : Oui. La nouvelle promo également. Il y a de quoi faire tourner la moitié des usines pour l'instant.
    Law : Bien. Celles qui fonctionnent depuis toujours ont eu le temps de développer de jolis modèles mais ce n'est pas suffisant. Sur les conseils de spécialistes, j'ai envoyé un groupe d'ingénieurs récolter les infos sur d'autres planètes. Ils devraient bientôt revenir avec de quoi nous propulser sur la première marche du podium en terme d'innovation.
    Autre personne importante qui connaît son sujet : Effectivement. D'après nos estimations, nous devrions bientôt devenir l'une des planètes exportant le plus de vaisseaux.
    Law : Je pense que nous n'aurons pas de mal à en vendre.

    ***

    Metellos, dans un bar

    La capuche rabattue sur sa tête, Fitz Rittaf sirotait un jus en écoutant distraitement les nouvelles que lui racontait un Togruta enjoué.

    Togruta : Et là... et là... !

    Il marqua un temps d'arrêt, cherchant le regard de son interlocuteur.

    Togruta : Dis, tu m'écoutes quand je te parle ?
    Fitz : Hmmm ?
    Togruta : Je te disais que...

    Fitz se replongea un moment dans son datapad puis le lui présenta sans attendre la fin de son histoire.

    Fitz : Regarde. Ils ont commencé à en produire à la chaîne.
    Togruta : Quoi ? Les vaisseaux ? Lâche un peu ton père, il va faire du bien à cette planète. Venge-toi plus tard. Et donc...
    Fitz : Rien de bon ne peut venir de lui.

    Le Togruta soupira puis commanda une bière.

    Togruta : Si tu veux mon avis... Attends un peu. Laisse-le faire. Puis quand il sera au sommet de sa gloire, paf ! Tu frappes ! Tu lui tords le cou, tu le poignardes, tu le...
    Fitz : J'ai compris, j'ai compris...

    Il considéra un moment cette idée.

    ***

    Je me réveillai en sursaut, le souffle court. C'était vraiment un mauvais rêve.

    Il était environ trois heures du matin et il était hors de question que je me rendorme alors autant faire quelque chose de productif. Je pris mon datapad et me mis à parcourir en long en large et en travers toutes les fiches d'information sur les pouvoirs de la Force que je pouvais apprendre. J'avais pris ma décision. Si je ne voulais plus être impuissante, il fallait que je travaille. Si je voulais progresser rapidement, je devais utiliser judicieusement mes capacités. Qu'est-ce que j'avais à ma disposition ? Une bonne mémoire, c'était certain. Peut-être que si j'apprenais à mieux l'utiliser, j'aurais moins de cauchemars... À ce moment-là, je tombai sur un pouvoir nommé "inertie". Il permettait, par exemple, de se soustraire à la gravité. Il avait l'air dur à maîtriser et il fallait sûrement avoir une bonne vision de l'espace pour pouvoir judicieusement l'utiliser mais je me dis que je pouvais le faire. Non, j'allais le faire. Cette vision de l'espace, je pouvais la travailler et elle s'accorderait bien avec ma mémoire.

    Moi : Du coup... logiquement, c'est l'Ataru qui va avec.

    Je hochai la tête. Ataru et Inertie. Maintenant que je savais ça, il fallait que je m'y mette. Déterminée, je me levai et, en passant dans la salle de bain, je me surpris à regarder mon reflet. J'avais toujours l'air d'une gamine effrayée. Il fallait changer ça. Ce n'était pas avec cette tête que j'allais aller de l'avant. Je jetai un regard au ciseau qui traînait et considérai un instant mes cheveux longs, puis haussai les épaules. De toute façon, ils risquaient d'être coupés par mon propre sabre. Alors je pris l'initiative de me les couper moi-même.

    Quand ce fut fait, je me rinçai le visage puis m'appuyai sur le lavabo en regardant mon reflet.

    Moi : Voilà, c'est mieux comme ça. Maintenant, c'est l'heure de bosser.

    dimanche 20 décembre 2020 - 16:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17139 Crédits Modo

    C’est la fin. Mais ce moment était prévu.
    Le Hall Pollux Horn Terrik, au centre du Temple Jedi en rénovation, sur Coruscant. C’est ici que j’avais perdu pour la première fois un compagnon d’armes, ici que Baaaaaaal s’était violemment révélé pour la première fois, ici que son arrogance l’avait mené à sa perte, ici que nous avions perdu Mirax.
    Le Temple Jedi, notre lieu sacré, le site de mon plus grand combat, bourdonnait à nouveau d’activité. Dark Vicious étant encore en liberté, des contrôles et tests ADN drastiques barraient désormais l’accès à toutes les zones sensibles. La vie reprenait son cours.
    Tous les sabres laser des Jedi morts sur Rhommamool et depuis (du moins ceux que nous avions pu retrouver) étaient réunis ici, privés de leurs cristaux par sécurité, en lévitation et accompagnés des noms de leurs anciens possesseurs en holo. Ils emplissaient presque tout le hall, tels des cierges éteints.
    Que des noms familiers. Dropi, Dropa, Reegi Ppork, Kroga, Oraclem…  
    J’ôtai le cristal du sabre laser de Bloli Meyst et l’ajoutai à la collection.

    Moi (marmonnant). - C’était un honneur de servir la Force avec vous tous...
    Aynor. - Alors tu t’es décidé ?

    Je me retournai. Aynor et Jorus étaient là, une fois de plus pour tenter de me dissuader. Mais cette fois ils étaient accompagnés.

    Moi. - Kinsa, Galen, Zadyssa, Shina, Maître Mordi, Lyhesh Gi… vous avez fait le déplacement depuis Yavin 4 ! Ange, je constate que tu t’es bien rétablie.  
    Lyhesh. - Nous ne pouvions décemment pas louper ça !
    Kinsa. - C’est que… c’est un tel changement ! Pour être honnête, nous n’imaginons pas l’Ordre Jedi sans vous pour le guider.
    Jorus. - Je suis d’accord, et au risque de me répéter : tu devrais rester le Grand Maître !
    Aynor. - Réfléchis, Kaarde. Tu es officiellement innocenté du meurtre de Gaïus Mahan !
    Moi. - Malgré cela, je dois partir. Même si j’avais été innocenté plus tôt j’aurais dû démissionner. De plus je ne me remettrai jamais totalement de mes blessures physiques et, n’oubliez pas… c’est moi qui ai pris la décision de faire hiberner l’Ordre Jedi pendant vingt ans.
    Sol’As. - Une décision salutaire !
    Moi. - Mais une décision que nos nouveaux alliés du Triumvirat ne manqueront jamais de nous reprocher. Il est donc plus que nécessaire que L’Ordre Jedi offre un nouveau visage. Ne t’en fais pas, Jorus, tu seras excellent à ce rôle !
    Aynor. - Tout ça pour des raisons politiques. Ta sœur n’aurait pas apprécié.
    Moi. - En effet. Pad a toujours eu des réserves quant à l’association de l’Ordre avec le Sénat. Cependant, malgré les fautes de la République de Sovereign, malgré la rancœur, je vous conjure de restaurer cette confiance entre les deux. Mettre en place un Ordre Jedi complètement indépendant, ne rendant de compte à personne, serait une erreur. Ce serait comme donner raison aux fausses accusations de Dark Sovereign. Et puis avec le Triumvirat en face, après toute cette douleur… les Jedi auront plus que jamais besoin de la République, tout comme la République aura besoin des Jedi.
    Galen. - Le Triumvirat… c’est une belle épine dans le pied, que nous avons là !
    Moi. - Pas forcément. Dites-vous qu’il sera bon de pouvoir garder un œil sur Waren Horn et Dark Spencer. Et avec Ceno entre les deux, je veux croire qu’il demeure un espoir de retirer quelque chose de bénéfique de cette association hors-normes…. Aynor… Kinsa… surtout veillez bien sur notre ami mandalorien !
    Kinsa. - C’est promis !
    Zadyssa. - C’est un jour triste pour l’Ordre Jedi.
    Moi. - Je ne dirais pas ça.

    Je balayai du regard le vaste hall et l’arrêtai sur Ange, mon ultime élève, et sur la nouvelle génération de Jedi.

    Moi. - Baaaaaaal l’a dit lui-même. Si cette guerre a démontré une chose, c’est que les Jedi sont aussi difficiles à faire disparaître que lui... Aujourd’hui je vois l’Ordre Jedi qui se relève. Je vois la nouvelle garde qui ressort abîmée mais renforcée d’une terrible série d’épreuves. Je vois l’espoir… Kinsa… Galen… Zadyssa… Shina... écoutez-moi bien. Pendant tout votre apprentissage je n’ai souhaité que deux choses : vous éviter de vivre une nouvelle Guerre du SEZ et de rencontrer quelqu’un comme Baaaaaaal. Malheureusement vous avez eu l’un et l’autre. Je sais à quel point vous avez souffert et, je ne vous mentirai pas, vous connaîtrez encore bien d’autres épreuves dans vos vies de Jedi. Mais je suis confiant, car je n’ai aucun doute en vos capacités à faire les bons choix… Galen, tu es devenu un mentor pour Reyn et Ilan.
    Galen. - C'est sûr mais, franchement, ce n'est pas pour autant que j'aurai l'air d'un maître à l'avenir.
    Moi. - Tu découvrira qu’on n'en a jamais vraiment l'air. En tout cas tu n’es indéniablement plus le padawan que tu étais… Kinsa, tu as beaucoup perdu dans cette guerre, tu as enduré des souffrances terribles., pourtant je te sens très confiante, aujourd'hui.
    Kinsa. - J’ai... pris sur moi, et j’ai décidé de continuer d’avancer. J’en ressors avec une nouvelle famille.
    Moi. - Voilà qui est penser comme une vraie Jedi... Zadyssa, tu es sans doute la padawan la plus éprouvée dans cette guerre. La dernière fois que je t’ai vue tu étais sous le choc, maintenant je te retrouve avec une nouvelle coiffure et une nouvelle détermination !
    Zadyssa. - Disons que… je me suis fixé des objectifs.
    Moi. - Et je ne doute pas que tu les atteindras ! Je regrette de ne pouvoir te voir devenir Chevalier… Shina, tu as perdu ton maître très tôt, et tu as dû endosser de lourdes responsabilités.
    Shina. - Je sais que la perte de Maître Meyst a été dure pour vous aussi.
    Moi. - Et moi je sais que Bloli serait fière en te voyant devenue une guérisseuse chevronnée, une vraie grande sœur pour tes compagnons ici présents.

    Je pris un moment pour apprécier l’instant. Je ne reverrais peut-être plus jamais ce hall, ni ces compagnons d’armes.
    Il était temps de partir.

    Ange. - Tu as décidé de faire pleurer tout le monde, ou quoi ?
    Moi. - Toutes les larmes ne sont pas un mal. Bon, je crois que le moment est venu.
    Ange. - Tu vas aller où, au juste ?
    Moi. - Je vais d’abord sur Sullust, rendre hommage à Gaïus Mahan, puis j’irai sur Phoenix. Et ensuite…
    Ange. - Ensuite ?
    Moi. - Disons que je me suis imposé une quête personnelle.
    Ange (clin d’oeil). - Tâche de la finir dans les neuf mois.
    Moi. - Félicitations. Et toi tâche de ne pas oublier ton entraînement...

    Je m’avançai dans le turbolift le plus proche. Et jetai un dernier regard à mes amis.

    Moi. - … vous tous aussi, n’oubliez pas ces bons et mauvais moments que nous avons vécu durant ces vingt ans qui nous ont semblé des mois.
    Aynor. - Y compris le moment où t’es fait droguer et que tu t’es pris pour un lep… ?
    Moi. - BREF... que la Force soit avec vous.

    Et la porte se ferma.
    Le turbolift me mena jusqu’à une plate-forme de décollage du Temple sur laquelle m’attendait mon moyen de transport. Aynor et Jorus avaient réussi à m’obtenir un vaisseau à longue autonomie et large rayon d’action : une navette de classe Zeta, sur le dessus de laquelle on avait amarré l’Aurora.

    ???. -  C’est donc la fin de l’ère des Naberry.

    Lui.
    Évidemment.
    Ça ne pouvait pas finir sans lui.  

    Moi. - Je dirais plutôt que c’est la fin de l’ère de Baaaaaaal.

    Le Seigneur Noir des Sith Baaaaaaal, tranquillement adossé au parapet de la plate-forme avec un verre de brandy en main, me sourit.  Il était toujours aussi doué pour s’infiltrer où il le voulait.

    Baaaaaaal. - Héhé ! Bien remis ?
    Moi. - Au moins je suis encore en vie, grâce au Général Gunnar.
    Baaaaaaal. - De rien. C’est donc vrai, tu tournes la page.
    Moi. - Tu n’es pas le seul à avoir fait ton temps...

    Le Maître Sith avait changé, une fois de plus. L’extrême gravité dont il avait fait preuve à notre dernière rencontre s’était comme envolée. Il avait retrouvé le sourire.

    Moi. - … à moins que tu mûrisses un nouveau plan machiavélique. Tu vas vraiment laisser la galaxie tranquille ?
    Baaaaaaal. - Oui, absolument.
    Moi. - Et… ?
    Baaaaaaal. - Et Tyria aussi, oui...

    Il vida d’un trait son verre de brandy corellien.

    Baaaaaaal. - … Mais trêve de politesses. Je suis là pour en finir.
    Moi (main au sabre). - Ah ?
    Baaaaaaal. - Et dire adieu… à un adversaire estimé.

    Il me tendit sa main gantée. Décidément Baaaaaaal ne cesserait jamais de me surprendre.
    J’acceptai la poignée de main avec confiance.

    Baaaaaaal. - Je me doute que ce n’est pas réciproque mais… ce fut un plaisir.
    Moi. - Nous avons été de terribles adversaires.
    Baaaaaaal. - Mais aussi de grands alliés. Dans d’autres circonstances, nous aurions pu être frères.
    Moi. - Adieu Baaaaaaal.
    Baaaaaaal. - Adieu Kaarde.

    Un instant après j’étais au commandes de la navette zeta. Je quittai pour de bon ma maison. Je tournai le dos à Baaaaaaal, à ma vie de Jedi, au Temple Jedi. Mais pas aux folles espérances.


    Le Temple Jedi 6 : le Crépuscule de la Force

    FIN





    Quelques mois plus tard. Sur une lointaine planète. Près d’un hameau isolé, une navette se pose.
    - C’est à cette heure-ci qu’il rentre, le Vénérable ?
    - Je ferai remarquer à l’Écervelée que, n’ayant pas hiberné, à présent c’est elle la vénérable !
    - Hum…
    - Hum…
    - J’ose espérer qu’après tout ce temps tu rapportes quelque chose pour te faire pardonner.
    - J’ai un holovid de mes propres funérailles Jedi, ça ira ?
    - Oh, je t’aime !



    Ce message a été modifié par Kaarde le mercredi 23 décembre 2020 - 20:21

    mercredi 23 décembre 2020 - 17:08 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Les vendredi depuis le 30 oct. 2020...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

147 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide