Holocron Sith

  • Avatar DarkSolo

    DarkSolo

    11064 Crédits

    Holocron Sith :

    Afin de renforcer le côté JDR de cette partie du site, il est bon d'imaginer une histoire à votre personnage. C'est ici que vous posterez la biographie de votre personnage en y incluant les détails que vous souhaitez : naissance, planète d'origine, apprentissage de la Force, Maître Sith si vous en avez un… Laissez libre cours à votre imagination, mais attention, certaines règles sont à respecter :


    • Veillez à rester cohérent avec l'univers Star Wars mais aussi et surtout avec le synopsis du JDR.
    • Un seul message par fan autorisé. Utilisez la fonction modifier si vous voulez reprendre votre biographie.
    • Tachez d'écrire dans un langage compréhensible, évitez les fautes d'orthographe et les messages de 10 lignes.


    Si tout le monde respecte ces règles, il n'y aura aucun problème ici. Alors bonne écriture à vous.

    mercredi 04 février 2009 - 19:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar Waylin

    Waylin

    2633 Crédits

    Holocron Syrique:

    Ziost – Ruines d’un Temple Sith. – 270 ans après la Bataille de Yavin.

    Le Seigneur Noir Waylin était assis sur le sol d’une grande salle en ruine, qui fut magnifique en son temps, siège de l’Empire Sith avant que les guerres et les trahisons ne le ravagent. On pouvait encore voir des traces d’antiques mosaïques narrant la mythologie Sith du premier Grand Schisme et de l’exil de ce qui devint les premiers Seigneurs Noirs.

    Le Sith était entouré de feuilles de flimsi, d’artefacts Sith pour la plupart brisés, témoins silencieux du temps passé par Ziost dans l’oubli. Mais ce qui retenait l’attention était surtout la lueur rouge sang qui émanait d’entre ces mains griffues, la lueur spectrale d’un Holocron Sith. Waylin demeurait immobile dans le silence de mort qui régnait sur la planète ravagée par le blizzard, la capuche de sa robe noire abritant son visage du froid mais laissait entrevoir un plumage bleu-gris, sa robe, simple mais élégante se déroulait sur le sol autour de lui, masquant en partie une dalle gravée de symboles cunéiformes Sith.

    L’Holocron n’était pas tenu par les mains glacées du Seigneur Noir, il levait et était encadré par elles, relayant les informations que Waylin consultait et entrait dans l’objet, tant de savoir était déjà préservé dans cet artefact si mystérieux dont le secret de fabrication était quasi-oublié, seule une poignée de personne savant encore les créer.
    Et cet individu était de ceux-la, il avait créé l’Holocron Syrique, comme il le nommait, afin d’y stocker toutes ses connaissances et ses expériences, afin qu’il puisse servir aux nouvelles générations d’adeptes du Côté Obscur, comme tant d’autres Seigneurs Noirs l’avait fait avant lui, tel Darth Revan.

    Mais aujourd’hui le Seigneur Noir devait consulter cet Holocron pour la dernière fois, et il s’appliquait à y narrer chaque instants de sa longue vie, une vie or du commun qu’aucun être ne pourrait imaginer vivre…

    Korriban – Nécropole Sith – 510 ans après la Bataille de Yavin.

    Aa’ttura Dare avançait avec calme dans une ancienne nécropole Sith, cette dernière reposait sous cent mètres de profondeur, lui assurant une parfaite conservation.
    La jeune femme avait quitté l’Ordre Jedi il y avait à peine six mois, bannie pour s’être intéressée de trop près et adonnée aux arts Sith, mais avant de partir cette dernière eut le temps d’en apprendre beaucoup sur l’ancien Empire Sith, et en particulier sur Korriban, planète mythique des Sith. Attisée par la soif de connaissance et de puissance, elle déroba un vaisseau et s’y rendit.

    Cela faisait maintenant six mois qu’elle était sur la planète déserte, la fouillant de fond en comble à la recherche d’un quelconque artefact Sith dont la puissance ne se serait pas totalement estompée. Ses réserves feraient bientôt défaut et elle n’avait toujours rien découvert, elle se dit que cette exploration près du pôle Nord serait la dernière. Et sans le savoir, elle suivit les traces du Seigneur Waylin, qui il y a deux cents quarante ans se rendit à la Nécropole Sith pour y mourir parmi ses noirs aïeuls, respectueux de la tradition.

    En arrivant au lieu dit, elle put constater qu’elle n’avait pas la grandeur des Tombeaux de la Vallée des Seigneurs Noirs, elle était bien plus petite, réservée à un faible nombre de Seigneurs Noirs marginaux, mais tout aussi magnifique, les gravures sur les murs semblaient dégager leur propre lumière dans les profondeurs obscures que nulle lumière n’avait éclairée depuis deux siècles. Aa’ttura progressa dans la Nécropole à l’aide de cette lueur, désireuse de laisser dans l’ombre ce qui appartenait à l’ombre. Elle semblait errer, mais une puissance en sommeil l’attirait sans qu’elle s’en rendit compte, de manière subtile et délicate.

    Après un temps qu’elle n’aurait su déterminer, des heures, des jours, elle arriva dans une vaste salle baignée par des ombres plus noires que la nuit. Elle put y sentir quelque chose à l’affût, une présence diffuse. Elle se retourna en dégainant son sabre laser mais la lame siffla dans l’air. C’est alors qu’elle entendit un bruit sourd, le bruit de la roche contre la roche, et une lumière rouge éclaira le centre de la pièce. Elle resta sans voix devant ce qui se révéla devant ses yeux.

    Un cocoon de pierre noire venait de libérer de son étreinte un sarcophage de transparacier, un Fosh en robe de Seigneur Noir, reconnaissable aux entrelacs complexes qui courraient sur la tenue noire pourtant si simple, il tenait un objet entre ses mains. Mais ce qui la saisit au cœur, furent ses yeux percants, même dans la mort ils demeuraient ouverts et semblaient voir au travers de la chair, au travers des murs de pierre de la Nécropole, transperçant l’Univers d’un regard noir, froid comme la mort mais en même temps aussi ardent que les flammes d’une étoile. Elle mit longtemps avant de pouvoir se détacher de ce regard, mais elle sentait toujours les yeux posés sur elles, comme s’ils la suivaient.

    Le Seigneur Sith était-il mort ou simplement en stase ? Mais à l’instant même où elle effleurait le sarcophage, ce dernier s’ouvrit sans un bruit. Le Seigneur Sith ne bougea pas, il était bel et bien mort, l’étincelle de vie qui l’animait l’avait quitté pour rejoindre la Force Obscure. Mais cette absence de vitalité ne semblait pas affecter l’objet qu’il tenait dans la main, lorsque la dépouille fut libérée de son écrin de verre il s’illumina, d’abord faiblement puis avec de plus en plus d’intensité à mesure que Aa’ttura s’approchait pour s’en saisir. En le saisissant, elle se rappela alors qu’elle avait vu un objet semblable au Temple Jedi, elle tenait un Holocron Sith entre ses doigts fins.

    Mais cet Holocron semblait très récent, il était intact, portant encore avec véhémence un pouvoir sombre. Il était de forme pyramidale, comme tous les Holocrons Sith, mais celui-ci était particulier, il était fait d’une roche noire, comme taillé dans la masse et des veinules rouge sang le traversait, mais elles n’étaient pas immobiles, elles constituaient tour à tour des formes complexes mais élégantes ou des écritures dans une langue oubliée de tous. Alors qu’elle essayait de déchiffrer les symboles cunéiformes qui dansaient sur l’Holocron les veinules emplirent toute la surface de ce dernier qui devint semblable à un éclat de roche incandescent. Sa pointe se scinda en quatre parties qui se mirent à voltiger en cercle autour de leur position d’origine et la lumière dégagée par l’Holocron gagna encore en puissance, repoussant les ténèbres de la salle.

    Et enfin, reconnaissant un puissant utilisateur de la force obscure souhaitant accéder aux connaissances d’un ou plusieurs Seigneurs Sith, l’Holocron fit apparaître la projection d’un Fosh à taille réelle, aussi impressionnant dans la mort que dans la vie, sinon plus, dernière trace de son existence lui conférant une certaine sorte d’immortalité. Aa’ttura reconnu la robe Sith du défunt Seigneur qui reposait devant elle. La projection marcha autour d’elle avec grâce, légèreté et vélocité, semblant l’examiner pour finalement se placer face à elle, retirant sa capuche et revelant son panache de plumes bleues-grises il parla d’une voix éthérée, si froide mais avec tant de force qu’elle aurait pu convaincre la galaxie de mourir : « Je me nomme Waylin, Seigneur Noir des Sith… » ...à suivre.

    [HRP: Je fais une sorte d'ellipse temporelle vers le futur, ne vont inquiétez donc pas je sais très bien que je ne suis pour le moment qu'Apprenti, d'ailleurs si vous faites attention à la date mon histoire se déroule ultérieurement au contexte du JdR. Bonne lecture.]


    Ce message a été modifié par: Waylin le 08-02-2009 01:58

    vendredi 06 février 2009 - 18:44 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Back to Retro
Back to Retro

Arlon - Belgique
09 sept. 2017 - 10 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition
Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition

Porte de Versailles, Paris
30 sept. 2017 - 01 oct. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Toys Normandy
Toys Normandy

salle des fêtes de Cherbourg
28 oct. 2017 - 29 oct. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

aucun anniversaire de fans le 28 juillet...
en partenariat avec
Star Wars Collection
Rebel Legion France
MintInBox
Gastronogeek
Pulps
501st French Garrison
Bijoux de l'Empire
Sport Saber League
Hong Kong Style
BeeAndSee
Science Fiction Archives
La 59ème Légion
Radio Disney Club ASFA STAR WARS RPG Star Wars Holonet Captain Collectoys


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer