La Mission de la Guilde I : Prologue

  • Avatar Huge

    Huge

    9997 Crédits



    Une sonnerie stridente retentit dans un bureau de la base de Myrkr. Mimi venait à peine de s’asseoir qu’un message lui était adressé. Faisant rouler son siège, elle appuya sur un bouton, puis un hologramme taille réelle apparut ; il représentait une femme, d’environ une quarantaine d’années, habillée d’une robe serrée et avec un teint pâle.

    L’hologramme : « Mademoiselle Terik Solo ? Permettez-moi de me présenter. Je me nomme Taria, et suis la représentante des nouvelles Sœurs de la Nuit. Je peux comprendre la perplexité que cette nouvelle peut faire naître en vous. Nous prendrons soin de vous expliquer tout cela sur Dathomir. Nous voulons conclure un marché avec vous, la Guilde des Contrebandiers ; une affaire politique, afin de préparer nos relations pour l’avenir. Vous pouvez venir sans crainte, ceci n’est pas un leurre et nous ne préparons rien d’inquiétant pour votre éventuelle arrivée. Nous serions honorées de votre présence, soyez-en sûre, nous vous attendons avec impatience. »

    L’hologramme disparut. Un instant immobile, Mimi commença à rire d’une manière assez jaune. Vraisemblablement, elle prenait ce message pour une mauvaise plaisanterie, ce qui aurait tout à fait pu être le cas.

    Mimi : Ah, les idiots… Ils veulent nous faire une blague ? On va leur montrer un peu que c’est pas comme ça que ça marche, surtout avec Mimi Terrik-Solo. Des Sœurs de la Nuit, non mais franchement on aura tout vu… (prenant son colmink) Huge, tu peux venir ?

    Plusieurs minutes s’écoulèrent sans que personne ne soit à la porte, ce qui impatientait la jeune femme. Après quelques instants, le novice arriva en chemise et pantalon froissés, en se frottant l’œil.

    Huge (bâillant) : Mwwwouââââââais ?

    Mimi : Ah ! Quand même ! Bon, regroupe tout le monde que tu pourras, on a des rigolos à calmer.

    Huge : Bah tout le monde était au bar quand je suis venu. Je vois pas où je pourrais les chercher ailleurs…

    Mimi : Alors va t’habiller, on dirait un homme d’affaires honnête après une journée de galopades inutiles ! Et retrouve-nous vite fait, on va pas t’attendre trois heures.

    La Leader se dirigea vers le bar de la base de Myrkr tandis que le jeune garçon vira vers les hangars pour récupérer ses affaires dans La Fumée, et en profiter pour finir sa sieste.
    Dans le bar, c’était indescriptible. Soit plus calme comme le désert de Junland, soit plus violent que les tempêtes de Kamino. Là, Kamino était à l’honneur. On ne s’entendait pas parler, une table était renversée, des bouteilles cassées, bref, un chaos monstrueux. Ne cherchant pas à connaître l’origine de ce désordre, d’autant plus que les protagonistes eux-mêmes l’ont déjà oublié, la Leader se mit sur une table encore debout, empoigna un blaster et pressa une bonne douzaine de fois la détente en hurlant :


    Mimi : MERDE ALORS ! C’EST PAS BIENTÔT FINI, C’BORDEL ???

    En quelques secondes, le silence se fit dans la pièce, tout le monde restait figé et regardait celle qui rétablit l’ordre.

    Mimi : Bon, maintenant que vous êtes calmes, je vous explique pourquoi je vous ai arrêtés plutôt que de me joindre à la fête : on a des gus qui nous font une blague à deux balles en se faisant passer pour des Sœurs de la Nuit. J’ai l’intention de leur faire comprendre le vrai fonctionnement de la Guilde, que nous aussi on aime rigoler. Oui, nous aussi on sait faire des blagues, hein ? Qui veut aller sur Dathomir ?

    Tout le monde : MOI !!!

    Huge (en arrivant) : Qu’est-ce que j’ai manqué ?

    *.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*
    HJ : Bon bah, qui aime Mimi ou la mission la suive, maintenant^^ Libre à vous de participer à ce premier opus de la longue (on espère^^) saga LMG. Vous pouvez faire un petit RP ici pour dire que vous êtes des nôtres, ou bien me le dire directement par mail ou autre moyen de communication.

    Si cela n’est pas encore fait, je vous conseille vivement d’aller lire les règles de La Mission de la Guilde.
    Bon jeu !
    *.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

    Liste des participants (5) :


      mimimontesinos
      Huge
      waren
      maly
      Jesand


    Ce message a été modifié par: Huge le 28-01-2012 14:09

    mardi 22 mars 2011 - 16:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Édoras faisait l'amour avec six délicieuses créatures complètement folles de son corps de héros. Il venait de péter la gueule de l'Empereur Sith et s'était ensuite auto-proclamé chancelier suprême de la Coalition Galactique. Il avait utilisé la dépouille de l'empereur déchu comme carpette pour son bureau tout drapé de mauve et pourpre et profitait de ce délicieux moment de détente sur le fauteuil-lit bleu, bercé par la douce voix d'une cantatrice nabienne.
    Soudain, un togorien maboul déboula dans son salon et se mit à tirer partout, sur les tableaux, les filles et même - ô sacrilège - sur la bouteille de whyren. La voix de la cantrice se mua en un cri de rage à faire pâlir un rancor.

    C'est là qu'Édo se réveilla avec un monstrueux mal de crâne, les yeux rougis, une barbe de trois jours, une haleine fétide et les nerfs à vif. Il saisit son blaster, le régla sur "paralysant" et le pointa en direction de l'origine du bruit cataclismique.
    Il reconnut Mimi juste à temps pour dévier son poignet d'un poil, les rayons bleutés allant s'écraser contre un néon tremblotant, qui éclata en une gerbe d'étincelles.
    Toutes les lumières s'éteignirent.


    Édo : Woh, galère...

    Il tenta de rester planqué sous la table où il avait roulé mais, avisant non loin une flaque de vomi qui n'était pas issue de son estomac, il décida de se relever.

    Édo : Euh... présent !

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 25-03-2011 20:43

    vendredi 25 mars 2011 - 20:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    13096 Crédits

    Le bureau de Waren Horn offrait une belle vue sur Narr'Shadda, bien que les fenêtres laissaient à peine entrevoir un canyon grisâtre et sombre, ce ne fut pas le cas ce matin. Un rayon de soleil avait oser percer les nuages et illuminait le visage encore endormi du trentenaire. Comme la soirée d'hier avait été chargée, le contrebandier émis un grognement, avant de tomber de son fauteuil en croyant se retourner dans son lit. Il ouvrit les yeux mais c'était une erreur fatal ! Il les referma. Un cri déchira la pièce, on aurais dit qu'on avait marché sur le pied d'un bantha, puis des jurons en hutt fusèrent. Le contrebandier rampa par terre vers la commande des rideaux, un coussin devant le visage, en grommelant. Ce fut à ce moment là qu'un subordonné du corelien entra, avec un blaster à la main, croyant que son boss était attaqué. Quand il vit les yeux rouges de son patron -et ce n'était pas du à un abus de la Force- il comprit. Une douzaine de bières de Suluust et deux bouteilles de Rygell avait eu raison de Warren. Il se dirigea vers la commande.

    Vous devriez arrêter de faire toutes ses sorties.
    Mes employés ont besoin de savoir que je suis encore en forme.
    Et vous êtes obligés de vous enivrer jusqu'à une heure ?
    Ah il était pas minuit alors, hou ma tête..
    Non, changement galactique d'heure, tenez un café.
    Ça va vous faire du bien, je vous ai ajouté une dose de..

    Waren avala le café noir comme du petit lait et parti vers sa salle de bain.

    Est ce que j'ai eu des messages ?
    Juste deux, le premier est un appel du sénateur..
    Qu'il aille voir sur Géonosis si j'y suis !
    Euh.. ensuite vous avez un appel de Mimi.

    Waren ressorti de la salle d'eau avec les cheveux mouillés, fit quelque pas vers l'humain, puis arracha la liste des appels. Là, il traversa la pièce, pris son blaster et sortit. Quand il revint, deux minute plus tard, il se dirigea vers la chambre.

    J'avais oublié mes vêtements. :(

    Après avoir enfilé un pantalon noir et une chemise, le contrebandier quitta ses quartiers, en direction de la plateforme quarante-sept ou attendait une navette de transport. Là, il décolla en direction de Myrkkr ou un énorme rassemblement de vaisseaux de la Guilde attendait, ce qui le laissa muet. A ce moment là, la voix de Mimi résonna dans l'interphone, pour l'enguirlander dans un premier temps puis pour confirmer les coordonnées.



    Ce message a été modifié par: waren le 17-04-2011 05:59

    dimanche 27 mars 2011 - 20:14 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    9997 Crédits

    Après qu’il ait réussit à extirper deux-trois informations à propos de l’aventure qui va suivre, Huge se dirigea vers son vaisseau pour la deuxième fois de la journée.

    Huge : Évidemment, faut que ce genre de truc arrive quand je fais ma sieste, pour une fois que j’en fais une… Alors, on va voir des nanas nous faire des tours de magie ? Sympa, divertissant. Au moins, ça me fera passer le temps… (il arrive dans La Fumée) Allez, un deux trois, c’est parti. (il commence à allumer les moteurs, puis entend du bruit dans la cuisine) Ben voyons… Kécéksa encore ?

    Il se dirigea vers sa partie cuisine, tendit encore l’oreille et entendit de nouveau du bruit, cette fois sous le lavabo. Examinant la pièce, il remarqua que certains tiroirs étaient ouverts. Un animal ? Possible sur Myrkr, vu tout ce qui traîne dans la jungle… Mais le plus étonnant serait que cet animal réussisse à traverser la base sans être vu. Ce ne pouvait être un Ysalamiri, puisqu’ils ne se détachent presque jamais de leurs arbres ; ni un petit animal, car certains tiroirs demandent de la taille et de la force ; un vornskr ? Non, impossible : la pièce est trop rangée, et Huge aurait sans doute déjà été dévoré… Un nouveau bruit sous le lavabo détacha le guildeur de sa réflexion, et il tendit la main vers la poignée. Il allait enfin découvrir quel est cet animal si craintif et si étrange, terré sous l’évier. Huge ouvrit la porte d’un coup sec, et la vérité tomba. D’après ce qu’il avait entendu dire sur cette créature, il était aussi dangereux qu’un Nexu enragé, aussi agile qu’une anguille, aussi parasite qu’un rat womp, et aussi hurlant qu’un Reek, bref, sans doute la pire de toutes les plaies que la Galaxie ait portée…

    Huge : Maly ??? Kestufous là ? Par où t’es entré ? ‘tain, si Edo apprend que t’es là, y va me faire la peau ! Il veut que personne t’approche, à peine te parler ! En plus on va partir pour une mission, va falloir que tu restes avec lui, pour qu’il « t’apprenne le métier » (à part) Comme si personne d’autre n’était capable de le faire…

    Un signal radio força Huge à retourner au panneau de commandes. Mimi faisait la check-list des Guildeurs parés à l’hyperespace.

    Edoras (radio) : Eh, personne n’a vu Maly ?

    Huge : Ici La Fumée, j’ai un passager clandestin à bord. J’vous jure que j’y suis pour rien. Sinon, tout est paré.

    Mimi (radio) : Bien, entrez les coordonnées de Dathomir et sautez, on se retrouve là-bas.

    Les vaisseaux de la Guilde passèrent l’un après l’autre en Vitesse Lumière, en direction des Sœurs de la Nuit.

    dimanche 17 avril 2011 - 00:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maly

    maly

    4024 Crédits

    L-Carnitine, Taurine, Ginseng, Vitamines B… Sabre Laser…
    À bord de La Fumée - Hyperespace, au-dessus de la Base de Myrkr


    -------------------------------------

    Empêtré, saucissonné, empapaouté Subito Allegro Molto Vivace vers une destination jusque là clandestine, je décidais de tuer le temps de la promenade gratuite, à explorer l'astronef bizarroïde de mon hôte. Et rapido-presto, sans l'expliquer mais délibérément et en connaissance de cause, mon attention se figea vers quelques bricoles et paperasses abandonnés par leur propriétaire dans une absence de soin, là, émiettés en puzzle sur une sorte de commode en cristal orné de fleurons chromés, passablement aménagé, ajusté et agencé en qualité de bureau au centre d'une chambre aux allures de soue à cochons.

    -------------------------------------

    Maly, rigolant : Wooow mais c'est quoi ça? Des lettres d'amour… (restant un instant perplexe).
    Huge, s'égosillant depuis le Cokpit : Maaaaaaly… Où tu t'es encore fourré?
    Maly, gêné : Ohoh… 'Vais ranger ça vite moi… (Alerté par les bruits de pas, il s'en alla rejoindre Huge vers le haut de l'appareil).
    Maly, dubitatif devant les facéties du tableau de bord : 'Sert à quoi ça?
    Huge, impassible : Ça, c'est le contrôle des boucliers. Si on sait bien les utiliser, ça nous garde en vie.
    Maly, étonné : Ah bon? (Appuyant sur le bouton qui annule l'inversion des poussés).
    Huge : Oula! Tu nous fais quoi là, au juste! Touches pas à ça, veux-tu.
    Maly, s'arc-boutant sur les boucliers : On va où en fait?
    Huge : Hélà, fais attention avec le tableau! (Ajoutant) On va sur Dathomir. Y'a des gens qu'ont voulu nous faire une mauvaise blague et on va leur montrer ce que ça coûte que de se moquer de nous.
    Maly, étonné : Ah bon… (Remontant doucement l'aile gauche de l'engin, pour venir se placer devant le réfrigérateur de la zone Cuisine.
    Maly : Oooooh d'choses dedans!
    Huge : De quoi!?! Où ça!?!
    Maly, s'empiffrant d'un petit gâteau à la Vanilline : Hmmm 'bon ça…
    Huge : Bon… On a encore environ deux heures avant d'arriver. Tu vas faire quoi? Continuer à piller le frigo?


    :jawa:
    -------------------------------------
    « maly-malin »
    Puîné de la Guilde.
    Filleul et Protégé d'Édoras.

    Ce message a été modifié par: maly le 31-05-2011 17:33

    mardi 31 mai 2011 - 17:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    9997 Crédits

    Trois vaisseaux sortirent de l’hyperespace à proximité de Dathomir. Ils venaient de passer plus de deux heures en vitesse lumière, enfin leur destination s’offrait à leur yeux.

    Mimi (radio) : Nous y voilà. Allons… (elle s’arrête, et coupe la radio, puis un temps. Au bout d’un moment, elle rallume) Mimi à vaisseaux de la Guilde. Je viens de recevoir un appel de nos « Sœurs de la Nuit », elles nous disent qu’une zone d’atterrissage nous est réservée.

    Waren (radio) : J’sais pas pourquoi, je la sens pas. On la joue diplomatique ou méfiant ?

    Mimi (radio) : Jouons le jeu, mais restez tous sur vos gardes. Posons-nous à l’endroit indiqué. Mais…

    Huge (après un temps) : Un problème, Mimi ?

    Mimi : Oui, vous n’êtes que deux… Edo n’est plus là.

    Huge (regardant vaguement autour) : Ah oui, en effet.

    Waren : Il a peut-être voulu faire un détour, j’ai hésité à m’arrêter prendre un bon brandy sur le chemin.

    Huge : Ouais, mais l’aurait pu prévenir !

    Mimi : De toute manière, je le connais assez bien pour savoir que s’il s’était arrêté, c’est qu’il avait une raison. Il nous retrouvera plus tard, nous arrivons…

    Huge : Les gens… C’est moi où notre site d’atterrissage est celui d’un palais immense et où l’on pourrait se perdre ?

    Waren : Non, je crois que c’est bien ça. Ça devient de plus en plus réel, cette histoire. Seules les Sœurs de la Nuit peuvent avoir de tels structures sur cette planète. Et il y a leur symbole sur le sol de ce qui semble être la cour principale !

    Mimi : J’ai vu aussi. C’est vrai que je commence à douter de si c’est une blague ou vraiment des Sœurs… Restez sur vos gardes…

    Les trois vaisseaux se dirigèrent vers une piste d’atterrissage. D’en haut, on pouvait voir quelques petites silhouettes drapées attendant. Chaque vaisseau se posa, doucement, en laissant échapper les fumées de pression. Une fois son Dx-9 posé, Huge sauta du siège et s’équipa, en mode combat. Même si ce qui les attendait n’était pas la bataille, il avait le réflexe de se préparer lorsqu’il allait en territoire inconnu. Et puis avoir de quoi tenir en cas de pépin, ça peut s’avérer utile
    Les Guildeurs sortirent de leurs vaisseaux, Mimi en tête. Ils furent accueillis par Taria, qui n’était connue que de la Leader seule.


    Taria : Mademoiselle Terrik-Solo ! C’est un plaisir de vous voir ici !

    Mimi (courtoise) : Je vous remercie pour cet accueil chaleureux. Je vous présente mes compagnons, Waren Horn que vous connaissez sûrement, et deux nouvelles recrues, Maly et Huge.

    Waren (avec humour) : Enchanté, petite Sœur !

    Taria (souriante) : Ah, vous êtes un homme détendu, vous aimez les familiarités ! Nous ne connaissons pas beaucoup d’hommes comme vous, cela est un plaisir ! Ainsi, voici les effectifs de la Guilde ! Êtes-vous tous présents ?

    Mimi : Il reste encore un de nos camarades dans le vaisseau, un petit soucis technique dont il doit s'occuper, rien dont il ne puisse venir à bout seul, je vous rassure.

    Taria : Très bien, il pourra nous retrouver à l’intérieur… Par ici, je vous invite dans notre palais…

    Les Guildeurs furent entourés de leur comité pour aller vers les portes du palais. C’étaient de grandes portes en bois clair, ornés de dorures et de gravures traditionnelles. Leur ouverture émettait un bruit très particulier, un grincement ni par manque d’huile ni de maison hantée, mais plutôt quelque chose de solennel. À un moment, Mimi remarqua Huge à côté d’elle et le regarda de la tête aux pieds.

    Mimi : T’étais vraiment obligé de sortir comme ça ? Quand j’ai dit « restez sur vos gardes », c’était « méfiez-vous », pas « sortez, toutes armes dehors » ! On dirait que tu vas les agresser, comme ça ; pour la jouer diplomatique, tu repasseras…

    Huge : Quoi ? Aucune n’a réagi ! Et vaut mieux être prudent, tout peut arriver.

    Mimi soupira. Il n’avait pas tort à propos des Sœurs, aucune n’avait froncé le sourcil ou montré un signe de gêne, mais elle savait que pour traiter diplomatie avec quelqu’un dont on n’a jamais eu de contact auparavant, il ne fallait pas se montrer trop belliqueux.

    Le groupe passa les portes, qui se refermèrent derrière lui. Mimi s’avança aux côtés de Taria et commença à engager la conversation.


    Mimi : Alors comme ça, vous êtes vraiment des Sœurs de la Nuit ? Mais je croyais que votre ordre s’était éteint il y a des décennies.

    Taria : En effet. Mais nous aurons le temps de parler de cela demain, seules ou avec vos collègues. (aux autres Guildeurs) Pour l’instant, je vous laisse visiter les lieux. Le palais est grand, prenez garde de ne pas vous perdre. Si jamais c’est le cas, n’hésitez pas à demander votre chemin. Faites ce que vous souhaitez, vous êtes nos invités ! Prenez la chambre que vous souhaitez si vous voulez dormir.

    Ce message a été modifié par: Huge le 01-06-2011 23:03

    mercredi 01 juin 2011 - 22:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maly

    maly

    4024 Crédits

    Dathomir, Palais des « Sœurs de la Nuit » - (Secteur Sud-Est).

    -------------------------------------

    Les appartements alloués aux Guildeurs étaient dispatchés à des endroits différents dans un immense Mausolée de marbre vermillon, avec aussi des superficies et des niveaux de confort bien distincts suivant « le prestige » de l'occupant. Mimimontesinos, en qualité de « Grande Prêtresse de la Guilde » fut logé dans l'aile Nord du « Quartier des Lacs ». Une Suite royale où était empilé un lit tellement haut qu'il fallait un chariot anti-gravité pour l'atteindre, une salle d'eau où s'enchevêtrait jacuzzi avec douchette ergonomique et mini jets d'eau, bain à bulles et massages chromatothérapeutiques, sauna en Ipé mélaminé et hammam parfumé d’essences de Jasmin et de fleurs d'Oranger. Maly, quant à lui, été installé dans une chambre avec vue sur un Labyrinthe Calypso de Cèdres bleus, à l'extrémité Sud de l'entrée du Jardin. Et justement, c'est une envie irrésistible d'explorer ce square bucolique qui stimula l'enfant à quitter son nid douillet pour l'extérieur du Palais…

    Bien décidé à rejoindre rapidement le Jardin, j'avais même oublié de m'arrêter sur la folle collection d'équipements d'une technologie encore insoupçonné, là éparpillés aux 4 coins de la chambrette cossue. Mais non… Mon envie était ailleurs, téléguidé par autre chose: la sensation de liberté, loin des contraintes qu'imposait par exemple mon éducation, celle qu'avait décidé Parrain sur Thyferra à École Militaire Sofia Rojas… Et, pour sûr… J'allais m'en accommoder…


    -------------------------------------

    Tergiversant dans les couloirs du Palais, l'enfant fut stoppé immédiatement par Huge au moment où il descendait à toute berzingue les escaliers en colimaçon menant vers le 2ème étage de la Résidence royale…

    Maly, bafouillant : Quoi? Qu'est-ce que Qu'est-ce que j'ai fais encore!?!
    Huge : En l’occurrence, t'es en train de courir. Tu vas quelque part?
    Maly, gêné : Euuuuuh bah l'jardin
    Huge : Le jardin? Si tu veux, je vais pas te retenir.
    Maly : Bah j'préfère pas quand même
    Huge : Vas-y, mais fais gaffe, un jardin bien entretenu est aussi dangereux que la jungle de Myrkr!
    Maly : C'est bon, j'suis plus un bébé, ça va
    Huge : Eh! Sur un autre ton, s'il-te-plaît. Je dis juste ça histoire que tu sois averti.
    Maly : Pourquoi Parrain n'est pas là, au juste?
    Huge : Je ne sais pas…
    Maly : Ah bon… Bon, bah j'y vais
    Huge : Si tu veux


    Puis, ce fut au tour de Waren de rencontrer nez-à-nez le petit garçon, dans son échappée vers le Jardin. Le Vieux de la Vieille leva un sourcil en voyant passer la tornade de la Guilde sans Édoras à ses côtés. Le Corellien, perplexe, se demanda si ce vieux pirate de Konix Terrik-Xyphor ne s'était pas arrêté à un MacDexter Orbitale, pour acheter un HappyMaly

    Maly : Qu'est-ce qu'il y a?
    Waren Horn : Mimi, Huge ne sont pas avec toi? Les Sœurs t'ont attribués une chambre pour toi tout seul?
    Maly : Oui 'suis tout seul… Aussi parce que j'voulais
    Waren Horn, (Faisant 3 bons pas en direction du jeune Contrebandier) : Mouais… Comme ça tu pourras te trouver une petite princesse Hapienne qui sait?
    Maly, troublé : Mmmmm!
    Waren Horn : Du calme petit Ewok de combat, je faisais juste référence au destin des Teneniel.
    Maly, agacé et bégaillant : Puis toi avec Mimi… J'ai bien vu aussi toutes façons…
    Waren Horn : Pardon! Moi avec notre… (Acquiesçant le coup) Je suis bien trop vieux, puis j'ai déjà un fils, tu sais.
    Maly : Tout l'monde il dit ça aussi… Bon bah j'file alors!
    Waren Horn : C'est ça… Mais fais attention, t'approches pas trop de la Flore, elle est vivante et en manque d’appétit…


    :n1:
    -------------------------------------
    « maly-malin »
    Puîné de la Guilde.
    Filleul et Protégé d'Édoras.

    Ce message a été modifié par: maly le 03-06-2011 02:05

    vendredi 03 juin 2011 - 00:55 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    9997 Crédits

    Après que le garçon ait disparu de son champ de vision, Huge ferma la porte de la chambre qu’il s’était choisie à clef et décida lui aussi de faire une balade dans le palais. Laissant ses pas le mener çà et là dans les couloirs aux arches marbrées, le plafond peint de fresques représentant des instants historiques ou des figures de Dathomir et le sol laissant claper les talons des bottes du Guildeur, Huge regardait les jardins, les jardiniers qui travaillaient, ou le nez au ciel, ou le dos courbé. Le jeune garçon se mit alors à faire craquer le gravier des chemins dans le jardin, regardant une ou deux plantes et s’imaginant surtout des scènes de bataille, celles qu’il adore, où on entend l’ennemi mais qu’on ne le voie pas.
    Après être sorti de ses idées, il retourna dans les couloirs et marcha. Il marcha longtemps, montant les étages, observant la vue, redescendant… Il vit des gens nettoyer, faire le ménage dans tous les recoins afin que le palais soit le plus immaculé possible.

    Il continua sa marche avant d’être arrêté par des bruits de louanges et de cris. Se dirigeant vers ce qu’il entendait, le Guildeur se retrouva devant un immense bâtiment, visiblement cylindrique, quatre étages d’arches, étages hauts d’une dizaine de mètres chacun. Des cris incessants se faisaient entendre de l’intérieur, parfois plus forts, on percevait des « Oh ! » de déception ou des « Ouais ! » de joie.


    Huge : Un Stade. Ce n’est qu’un stade. Peut-être taillé dans de la pierre assez sympa, avec des statues et plein de trucs décoratifs, mais ce n’est qu’un stade. Un match de sport à ballon ou de truc qui m’agace ; sans intérêt.

    Il tourna les talons et partit. Ainsi, il ne put entendre un « À mort ! » distinctif de ce qu’il pouvait se passer dans ce stade, ce Colisée. Un sport qui aurait sans doute plu à Huge, lui qui adore se battre.
    Il n’entendit pas la sentence, mais plutôt des cris étouffés dans un jardin, comme si quelqu’un avait été bâillonné. Se dirigeant prudemment vers ce qu’il entendit, il vit au détour d’une énorme feuille deux pieds gigotant, dont le reste du corps se retrouvait sans doute dans le gosier d’une plante carnivore en train d’essayer d’avaler sa proie. Le spectacle était comique au premier abord. Une fois rassasié de mesquinerie et de non-assistance à personne en danger, Huge sortit le sabre laser qu’il avait oublié de défaire de sa ceinture.


    Huge : Mon vaisseau que c’est…

    Allumant l’arme et tranchant la plante au pied, il rangea ensuite le sabre à l’intérieur de son blouson qu’il ferma par la suite. Puis, sortant un petit canif, il autopsia la carnivore pour y découvrir Maly, trempé de sucs gastriques et de bave chlorophylliens.

    Huge : J’aurais dû parier. Bah alors, qu’est-ce que tu nous fais là, tu veux te suicider ?

    jeudi 23 juin 2011 - 14:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    13096 Crédits


    Waren était assis au balcon de sa nouvelle chambre, en train de nettoyer son arme avec un chiffon, quand il vit un Sbourbif azurée virevolter au dessus de lui. Il fit quelques mouvements de la main, pour l'éloigner, mais la créature savait éviter ces attaques. Le corelien se leva brusquement puis jeta le chiffon sur la bestiole, qui contourna le tissus, hélas pour elle c'était une diversion. Elle ne vit pas la crosse du pistolet foncer sur elle et l'aplatir sur le muret en face. Un liquide jaunâtre recouvrit la manche du contrebandier puis dégoulina sur son pantalon. Waren jura en huttai puis se dirigea vers un cristal de commande, il appuya sur un bouton et le visage d'un être blafard apparu, ce fesant il enleva son gilet.

    "Dites, vous pouvez envoyez le service de nettoyage, ainsi qu'un tailleur ?"
    "Je vais voir ce que je peut faire."

    jeudi 23 juin 2011 - 18:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    9997 Crédits

    Le lendemain, alors que ses trois collègues étaient dispersés dans le Palais ou encore au lit, Mimi avait voulu prendre un entretien avec Taria, la maîtresse des Sœurs. Marchant tranquillement, la Leader de la Guilde posait des questions à propos de cette organisation qu’elle croyait, comme le reste de la Galaxie, éteinte.

    Taria : Oui, notre peuple n’avait plus donné de signe de vie, notamment avec la guerre contre les Vongs, pour notre propre sécurité. Les voyageurs qui passent par Dathomir se font rares et notre planète n’intéresse pas les puissances de la République ou de la Coalition.

    Mimi : Soit. Dans ce cas, pourquoi vous nous avez contactés ? Que voulez-vous de nous ?

    Taria : Comme je vous l’avais dit, traiter d’affaire politique avec vous. Vous, la Guilde, et nous, les Sœurs, sommes assez proches. Nous sommes des organisations. Si j’ai fait appel à vous, c’est pour vous demander protection, en majeure partie.

    Mimi : « Protection » ? Mais vous pouvez vous défendre : vous avez les rancors sous votre domination, la Force et j’en passe !

    Taria : En effet, mais sachez qu’une force imposante pourrait nous battre, non seulement par surprise, mais aussi par supériorité en nombre. Nous avons suivi tous les faits d’armes et les actualités en rapport avec la Guilde, et nous sommes rendues compte que vous seriez un allié de taille. De plus, nous pourrions aussi vous proposer notre aide et vous envoyer des guerrières et des rancors à votre disposition si besoin est.

    La Guildeuse n’avait pas l’air très convaincue, cependant elle continuait à se renseigner sur l’organisation.

    Mimi : Mouais… La République sait que vous existez ?

    Taria : Non, nous restons très discrètes et ne quittons pas notre planète. Et pour être franche avec vous, les histoires intergalactiques ne nous intéressent pas. De plus, se déclarer à la République revient à avoir des complications gouvernementales que nous préférerions éviter.

    Mimi : Vous avez raison. Et vous n’avez jamais eu d’histoires avec les forceux, comme les Jedi ou les Sith ?

    Taria : Effectivement. Nous faisons très attention à l’importance de notre utilisation de la Force. Nous savons la contrôler et l’utiliser au minimum. D’après les informations reçues, les Jedis sont débordés et les Sith ne sont pas toujours des alliés dignes, au point de pouvoir nous réduire en esclavage, si ce n’est que cela. J’ai personnellement plus confiance en la Guilde, tant qu’aucun débordement ne sera fait.

    Mimi : Évidemment… Et qu’est-ce que vous nous donnerez en échange de mon accord ?

    Taria : Des ressources financières, matérielles, naturelles, de l’aide en cas d’appel de renforts pour des batailles, et promettons l’hospitalité et la protection à chacun de vous et de vos alliés. (elle sourit) Il est en outre toujours utile d’avoir des gens autour de soi.

    Mimi : Sinon ?

    Taria : Ce serait tout à votre honneur. Vous ne disposerez tout simplement pas de ces avantages. Nous ne vous tuerons pas si vous deviez venir faire escale sur Dathomir, mais nous ne nous sentirions pas obligées de vous loger ou de vous protéger. Mais cela ne veut pas dire que nous entrerions en guerre contre vous, sachez-le bien.

    Mimi restait pensive, dans son visage et dans ses pas. Taria l’avait bien remarqué.
    L’offre paraissait assez intéressante, c’est vrai qu’un allié de plus était toujours une bonne chose, un allié inconnu de la Coalition Galactique qui plus est. Quelques minutes passèrent, Mimi s’était assise sur un rebord de fenêtre ouverte.


    Taria : Je vais vous laisser réfléchir. Nous pourrons en reparler avec vos collègues cet après-midi. Nous avons préparé un tournoi de gladiateurs en votre honneur, cela vous intéresse-t-il ? Ils se battront pour vous et vous serez libre de décider de leur sort au dernier instant. Contactez-moi lorsque vous aurez pris votre décision ou que vous souhaitez un nouvel entretien, je serai toute à vous…

    La Sœur s’en alla alors, laissant Mimi réfléchir encore quelques instants sur la proposition d’alliance.


    *.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*
    HJ : Bien, pour que ce soit bien clair, ce post est le commencement d’une nouvelle journée, donc il est maintenant possible de poster ce qu’on veut, pour ceux qui éventuellement bloquaient :-) Vous pouvez poster la nuit passée, la soirée de la veille, etc…
    Il serait également sympathique de voir Mimi mettre quelque chose, un jour :cli:
    *.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

    jeudi 29 septembre 2011 - 20:09 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Publicité

Chargement…

Evénements

May the 4th
May the 4th

l'Odyssey (Paris)
04 mai 2017

Soirée Star Wars à Disneyland
Soirée Star Wars à Disneyland

Parc Walt Disney Studio
05 mai 2017 - 06 mai 2017

AnimaGeek 3.0
AnimaGeek 3.0

Forges-les-Eaux (76)
06 mai 2017 - 07 mai 2017

Paul Kasey en dédicaces chez Pulp's
Paul Kasey en dédicaces chez Pulp's

Pulp's Toys Paris
14 mai 2017

Geek Days
Geek Days

Lille Grand Palais
20 mai 2017 - 21 mai 2017

Kiwanis Force Event
Kiwanis Force Event

Tourcoing-Neuville
27 mai 2017 - 28 mai 2017

Le Sanctuaire de la Culture Geek
Le Sanctuaire de la Culture Geek

Pierre-Bénite (69)
10 juin 2017 - 11 juin 2017

Anniversaires

aucun anniversaire de fans le 01 mai...

Chargement…

en partenariat avec
Pulps
501st French Garrison
Dagoma
Sport Saber League
La 59ème Légion
Hong Kong Style
Gastronogeek
Rebel Legion France
MintInBox
Star Wars Collection
La Grande Récré Star Wars
Science Fiction Archives
Le Réveil des Fans Radio Disney Club Star Wars Holonet ASFA Captain Collectoys STAR WARS RPG


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer