Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    21843 Crédits

    Ange ?

    Cette voix si familière la réveilla, mettant ainsi fin à ce sommeil sans rêves que Solo n’avait plus connu depuis de trop nombreuses nuits. Elle ouvrit difficilement les yeux, les plongeant dans ceux du bellâtre qui lui souriait. Elle se gratta un sourcil et articula ces quelques mots :

    Ange : J’ai dormi combien de temps ?
    Tony : Deux ou trois heures.

    Une salve de jurons plus tard, Solo se redressa en baillant.

    Tony, à voix basse : Désolé de te réveiller. Je viens de recevoir une série de données qui t’intéressera sûrement.
    Ange : Au point d’écourter ma sieste ?
    Tony, en souriant : Si je ne l’avais pas fait, j’aurais été viré…

    Le Lorrdien aida l’ancien nouveau Leader à sortir de son lit et l’escorta juste qu’à la salle principale du vaisseau, faisant actuellement office de bureau. L’écran holographique de la table reprit vie et une multitude de données se figèrent sous le regard nouvellement ébahi de la Corellienne. Pendant quelques instants encore, elle joua avec ces flux de chiffres et de caractères qui apparaissaient et disparaissaient avant de se lever de rage et faire les cent pas. Elle frappa du poing contre une des parois du vaisseau.

    Ange, hurlant de colère : C’est une plaisanterie ?! Dis-moi que c’est une blague !
    Tony, gêné : Pas le moins du monde, j’ai tout vérifié moi-même avec les accès que ma source m’a donnés. Y a aucune erreur.
    Ange : Mais si ! Y a forcément une erreur ! Il ne peut pas avoir fait ça ! Pas à MOI ! PAS A MA FILLE ! Mais qu’est-ce que cet abruti a dans le crâne ! Il veut vraiment qu’on s’entredéchire à nouveau !
    Tony : T’étais sûr qu’il était dans le bon camp quand….
    Ange, lui coupant la parole : Bien sûr ! J’aurais dû le buter quand j’en avais l’occasion !
    Tony : Ange !
    Ange : Quoi ?! Ce fouteur de m*rde ! Qui veut faire tomber ma fille dans l’opprobre car il a subitement des chevilles de la taille de l’Etoile Noire !

    Tony s’approcha d’elle et lui posa une main sur l’épaule afin de tenter une approche susceptible de la calmer. Elle se dégagea et vociféra de plus belle.

    Ange : Ce salopard a trafiqué si subtilement les comptes de la NeoBank qu’il a pu associer le nom de Mimi à celui de ce fichu Sith ! Comment j’ai fait pour m’aveugler à ce point !
    Tony : Peut-être que…
    Ange, usurpant la parole : NON ! Ne lui trouve pas d’excuses ! Je vais le descendre ! L’égorger de mes propres mains ! Le fils de Hutt ! PALPATINE !

    Solo partit en trombe en direction du cockpit, Tony courant sur ses talons. Elle s’empara d’un micro et ne perdit pas une minute pour se connecter sur la fréquence de l’intéressé.

    Ange, criant : WAREN HORN ! Sale fils de Wampa ! Je te conseille de t’exiler aux confins de la galaxie si tu ne veux pas que je t’arrache les yeux avec les dents ! Je viens d’avoir la PREUVE ! Cette satanée preuve que tu as falsifié les registres internes de la NeoBank pour faire du tort à ma fille ! Je te jure sur les reste de l’Empereur que chaque guildeur de ce foutu univers sera au courant de tes agissements et ta tentative miteuse et vicelarde de coup d’État !

    Solo coupa la communication, pianota sur la console et envoya, comme promis, les pièces permettant d’innocenter sa fille. Souhaitant régler cette histoire une bonne fin pour toute, elle fila vers les quartiers de Tyria, espérant avoir des nouvelles de sa fille et ainsi mettre les voiles au plus vite


    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 04-08-2014 23:34

    lundi 04 août 2014 - 23:30 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    Jaina : Dis donc, tu dragues le caporal ou j'ai rêvé ? Tu préfères les Twi'leks c'est ça ? Comme c'est cliché…

    Huge : Hein ? Non, c'est pas du tout ce que tu…

    Jaina : "C'est pas du tout ce que je crois", évidemment ; après le cliché sur la séduction, la phrase bateau…

    Huge : Jaina, réfléchis juste une seconde : entre ce qui est arrivé à Lana et ma mission à la Guilde, j'ai eu assez de mésaventures avec les Twi'leks dans ma vie pour ne pas être attiré par elles ! (lui prenant les mains, bas) Et puis tu sais très bien que c'est de toi et uniquement de toi que je suis amoureux, je ne regarde que toi.

    Shina : Hum hum !

    Le couple regarda la Jedi qui, dans un regard, leur fit comprendre qu'elle avait entendu ce qu'il avait dit.

    Jaina : Bravo Huge, tu nous as grillés. Pour la discrétion t'es vraiment un champion…

    Shina (avec un clin d'œil) : C'est bon Jaina, je garde ça pour moi. Je vais pas mettre le bonheur d'une amie en difficulté, pour moi vous restez deux potes proches. Et puis je sais ce que c'est qu'être amoureuse malgré les devoirs Jedi !

    Jaina : Merci Shina, mais ça n'empêche pas que tu dois faire méga-attention, Huge. On a eu de la chance pour que ce soit Shina qui nous ait vus, ce serait tombé sur Ceno ou quelqu'un d'autre on aurait pu avoir des problèmes. Bon maintenant, explique-moi ce qui t'a pris d'aller voir le caporal, si elle ne t'intéressait pas ?

    Huge : Elle est louche. Déjà quand t'as du galon dans l'armée, tu fais pas des gaffes aussi grosses en mission comme ç'a pu être le cas sur la dernière planète. Et puis, tu sais si ça peut changer de couleur de peau, les Twi'leks ?

    Jaina : Changer de couleur de peau ? Non, je crois pas, qu'est-ce que tu racontes ?

    Huge : Elle était bleue un peu clair, tu es d'accord ?

    Jaina : Oui, oui c'est ça.

    Huge : Là toute à l'heure je l'ai vue plus orangée à certains endroits. Et son visage me dit vaguement quelque chose. J'ai pas confiance en elle.

    Shina (se levant) : Qu'est-ce que tu veux dire ?

    Huge : Je l'ai déjà vue ailleurs, et pas dans cet uniforme-là. Et puis, cette maladresse me rappelle quelqu'un. Cette Twi'lek se fait passer pour quelqu'un qu'elle n'est pas. Faut vérifier les identités de toutes les Twi'leks.

    Jaina : Mais tu te rends compte ? Y'en a des centaines à bord, ça va prendre vachement de temps !

    Huge : Hum… Tu as raison, en plus ça pourrait éveiller sa méfiance.

    Shina : Sa méfiance ?

    Huge : Quelqu'un qui se fait passer pour ce qu'il n'est pas a forcément un truc à se reprocher. C'est soit un agent secret, un espion, un assassin ou un terroriste.

    Jaina : Huge, arrête de nous faire peur s'il te plaît.

    Shina : Tu as l'air de t'y connaître dans le domaine…

    Huge : J'ai été à la Guilde moi, madame. Et Jaina, c'est pas pour m'amuser à faire peur à qui que ce soit. On va régler cette affaire sans effusion de sang, sauf le sien.

    Jaina : On n'est pas obligés de la tuer non plus hein…

    Ils réfléchirent un instant à comment faire, vu qu'ils ne savaient rien de leur suspecte si ce n'était qu'elle était Twi'lek… ou Clawdite.

    Shina : Si c'est le cas on n'a pas fini de lui courir après. Faudrait le dire à Ceno.

    Huge : Cet… (pensant) *cet imbécile*… Enfin ce type n'a rien décelé on dirait, vous êtes sûres qu'il sera utile ?

    Shina : Je le connais assez bien pour dire que s'il est prévenu, il va faire preuve de prudence.

    Huge : Oui mais s'il le montre trop ça va paraître suspect. Il est important dans le Vaisseau-Monde, des padas telles que vous ou un simple ex-Guildeur comme moi n'ont rien de précieux ou aucune importance pendant ce vol, on passerait plus facilement inaperçus.

    Jaina : Tu veux qu'on se serve de Ceno comme appât ?

    Huge : Si ça peut nous permettre de mettre la main sur cette personne louche, oui.

    Shina : C'est risqué, mais je sais que Ceno saura se défendre seul en cas de pépin. Je suis prête à te suivre, Huge.

    La vérité, en plus de coincer la suspecte, était que Huge voyait une parfaite opportunité de risquer la mort de ce Mandalorien. Jaina ne semblait pas l'avoir deviné et c'était tant mieux, car il n'aurait pas voulu lui mentir si elle avait posé la question.

    Jaina : D'accord. Il faudrait peut-être aussi prévenir le capitaine Dol Grenn, je veux bien m'en charger.

    Huge : Précise bien que ses troupes doivent rester discrètes dans leur vigilance, de faire un rapport de tous ses soldats Twi'leks, et surtout de n'en rien dire aux autres Jedi. Shina, je te passe ma fréquence pour qu'on puisse rester en contact. Donne-moi la tienne. Donc Jaina tu vas voir le capitaine. Shina… tu n'as qu'à rôder autour des Maîtres Jedi puisqu'ils seraient la cible prioritaire. Pendant ce temps, je vais essayer de contacter (partageant un regard avec Jaina) quelqu'un qui s'y connaît bien en espionnage et contre-espionnage.

    La jeune blondinette sourit en comprenant que Huge faisait allusion à Frank, dont l'aide même extérieure serait précieuse. Ainsi, chacun alla dans des directions différentes pour commencer une traque, avec l'espoir de rester discrets.

    mardi 05 août 2014 - 16:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    *Post réalisé avec la collaboration de Tyria*

    Quelle aventure !
    Je n'aurais jamais envisagé que partir à la poursuite de Tyria nous exposerait à de tels dangers. Ni à de tels complots. "DéForciser" la galaxie ? Grands dieux, heureusement que nous sommes arrivés à temps ! L'absence de Force et ma blessure à la cheville ne m'avaient pas permis de me rendre très utile sur la station. Mais j'avais pu constater que mon ancienne padawan prenait de nouveau très à cœur la vie et la sécurité de ses proches. Rien à voir avec la Tyria passée du Côté Obscur sur le souvenir de laquelle j'étais resté pendant quatorze ans !
    La vision des restes de la flotte de Dark Maléfica, très surprenante, expliquait en grande partie les nouvelle ressources de la kuati. Nous n'avions jamais retrouvé la trace de cette flotte, pas plus que nous ne fûmes capables de débusquer Baaaaaaal et ses forces à la même époque, et la Guerre du SEZ survenue ensuite nous avait empêchés de nous poser la question bien longtemps
    Mais se cette vision éveillé en moi une vague nostalgie, il en était tout autre pour Mirax, laquelle avait déjà bien assez de soucis avec Kyrio blessé et Weedge prêt à basculer à tout moment. J'avais évoqué le "cas Tyria" tantôt avec elle et, étant donné ses préoccupations actuelle, je décidai d'aller m'assurer moi-même des futurs projets de mon ancienne padawan.

    Il fallut attendre longtemps, et la fin d'une longue beuverie, pour qu'elle soit enfin seule. Je trouvai Tyria fort préoccupée en baie d'observation.

    Moi. - Ça ne va pas, Tyria ?

    Tyria. - J'ai connu mieux. Et toi ? ta cheville ne te pose plus de problèmes ?

    Moi. - Un peu de bacta, deux-trois transes curatives, et me voilà de nouveau prêt à faire la danse du gungan exalté... Bon... Maintenant que vous avez bien fêté vos retrouvailles, tu ne crois pas qu'il serait temps de se préoccuper de la suite des opérations ? Même s'ils te croient morte, je te rappelle que tes anciens alliés détiennent toujours ta fille.

    Tyria. - C'est en cours. Avec Anjel, nous avons épluché une carte partielle des régions inconnues et nous avons fait une liste de tous les endroits possibles où l'organisation aurait pu se réfugier. Nous avons expédié ce qu'il me restait de sondes d'exploration. Les premiers relevés ne devraient pas tarder.

    Visiblement, malgré sa parenthèse bien arrosée avec Mirax, Ange et Mimi, elle n'avait pas perdu de vue nos objectifs. J'eus brusquement honte d'avoir douté d'elle.

    Moi. - Bien. Et une fois l'organisation localisée, quel est le plan ?

    Tyria. - Le fait que nous ayons pu sauver Anjel va grandement nous faciliter le reste de la mission. L'organisation est dirigée par un triumvirat composé d'Anjel, Tusk et de moi-même. Nous avions décidé d'établir quelques règles afin d'éviter que cela ne finisse en bain de sang si la situation devait dégénérer. L'une d'entre elles est que la majorité l'emporte. Selon la configuration de leur position de repli, soit nous pourrons nous infiltrer et reprendre le contrôle sans trop de problème. Soit... nous devrons peut-être négocier de manière musclée.

    Moi. - Tu espère donc régler la situation par la voie diplomatique, d'abord ? Tu m'en vois ravi, et j'espère que ça marchera... Mais quels sont tes projets d'avenir, après ça ? Tu comptes toujours déForciser la galaxie ?

    Tyria. - Hum... Maintenant que l'Ordre est au courant, je crois que je ne vais pas poursuivre dans cette voie. Je n'ai pas envie d'un conflit armé. Et je n'ai pas envie de reproduire ce qu'il s'est passé sur la station. Après... Je t'avouerai que je n'ai pas réfléchi à des projets. Il y a encore peu, je ne me préoccupais que de mon organisation. Et maintenant que mon passé a été révélé, je pense que je vais passer la main.

    Pour la première fois depuis le début de notre conversation elle me jeta ce qui ressemblait à un regard amusé.

    Tyria. - Des projets ? C'est une drôle de question que tu me poses là.

    Moi. - Je me suis dis que, maintenant que ton père n'est plus, tu voudrais peut-être élever Sam en toute sécurité... quoique, je ne veux pas t'accabler, mais... il y a encore le problème de tes fautes en tant que Black Baccara qui pèse sur toi... son identité n'a jamais été publiquement révélée, mais si elle s'ébruitait beaucoup de monde, y compris au sein de l'Ordre, voudrait te voir expier tes fautes de l'époque.

    Tyria. - Expier mes fautes de l'époque... Attends ! Tu n'es tout de même pas en train de songer à me faire réintégrer dans l'Ordre ?

    Moi. - Non, non ! Je souhaite seulement te voir trouver enfin une vie normale, et moins mouvementée. Je ne faisais que t'avertir que ce ne serait pas simple. Mais si tu souhaitais vraiment réintégrer l'Ordre... eh bien, ce serait difficile, mais pas impossible.

    L'était-ce vraiment ? Au fond, je ne pouvais m'empêcher de l'espérer.

    Tyria. - Cela fait quinze ans que je suis une fugitive. Je sais qu'avoir une vie normale n'est pas simple. Réintégrer l'Ordre ? Je ne sais pas. Au-delà du fait que j'ai complètement pété les plombs à l'époque... J'ai le sentiment que la voix des Jedi est incomplète. Est-ce que tu fais partie de ceux qui pensent que je dois ma chute à mon manque d'auto-discipline ?

    Moi. - Non... pour t'avoir formée en tant que padawan, je sais que ce n'est pas le cas, même si si tu as fait des erreurs, que tu t'es perdues en route. Toute l'auto-discipline de la galaxie n'aurait pas pu te préparer à tous ce qui t'est tombé dessus après l'apparition de Baaaaaaal... D'autres que toi s'en seraient beaucoup moins bien sortis.

    Tyria. - Mouais... je ne suis pas un exemple d'élève parfaitement disciplinée, non plus.

    Moi. - Oh, que non ! Et à ce propos... Mimi et toi, vous avez foutu un sacré boxon sur Maatrak !

    Tyria. - Ah, vous êtes passés là-bas ?

    Moi. - Oui, et je crois que personne n'en garde un souvenir très plaisant. C'est pour le déForciseur que tu collectes des artefacts de Force ?

    Tyria. - Oui, mais je me suis fermement opposée à leur usage, au sein de l'organisation. Je ne voulais pas qu'on ait recours à ça.

    Moi. - Peut-être que tu n'as pas été écoutée. Ça pourrait expliquer ce qui s'est passé sur la...

    Un signal sonore vint m'interrompre. Il émanait du datapad que Tyria avait délaissé peu avant mon arrivée dans la baie d'observation.

    Moi. - Qu'est-ce que c'est ?

    Tyria. - Une alarme. Attends voir... Ah ! Apparemment quelqu'un m'a dérobé quelques affaires. Mon ancien costume de Black Baccara et deux sabres laser. Une idée du coupable ?

    Moi. - Hum... est-ce que Mirax t'a parlé de Weedge et de sa deuxième personnalité programmée par ton père ?


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 17-09-2014 18:12

    jeudi 07 août 2014 - 00:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14282 Crédits


    Ange : WAREN HORN ! Sale fils de Wampa ! Je te conseille de t’exiler aux confins de la galaxie si tu ne veux pas que je t’arrache les yeux avec les dents ! Je viens d’avoir la PREUVE ! Cette satanée preuve que tu as falsifié les registres internes de la NeoBank pour faire du tort à ma fille ! Je te jure sur les reste de l’Empereur que chaque guildeur de ce foutu univers sera au courant de tes agissements et ta tentative miteuse et vicelarde de coup d’État !

    La corelienne interrompit la conversation, d'un geste de la main, puis pianota sur la console pour envoyer les fichiers joint de la NeoBak. La femme était furieuse, on aurait dit un dragon krayt se préparant à fondre sur un homme des sables, son oeil droit partait en vrille. Elle allait partir, quand le grand écran se ralluma..

    L'interressé : Ah je vois que tu as découvert le pot au rose, ma pauvre petite ange, c'est fort dommage parce que je trouvais ce jeu amusant. Bah ce n'est pas grave, tu as du voir une de mes boites de cigares de Carubaa à ta droite ? Non, pas encore, étrange. Ceci dit elle ne contient pas des cigares..

    Tony commença à tousser, sa gorge lui piquait, il avait un goût d'acier qui montait. Le cockpit commençait à tanguait, prendre des dimensions assez large, il entendait un carillon et des rires d'enfants derrière lui. Quelque chose approchait.. Il tira par la manche Ange, pour la prévenir, mais lorsque elle se retourna.. elle avait un autre regard. De véritables braises sortaient de ses yeux, des araignées trissant ses cheveux en toile dégoulinaient, un son lugubre sortit de sa bouche. On aurait dit la voix de Baal.

    Ange : Alors Tony.. oN sôômbre DaNS laa foLIE PUuRE ?

    Brutalement, le cokpit se transforma en cimetière, des tombes avec des noms de guildeurs partout. Le Lordien suait à grosse gouttes, des grognements souterrain se fessait entendre, il commença à courir en hurlant. Au détour d'une tombe, un squelette lui attrapa le bras, il lui donna un coup de poing en pleine poire. Ce dernier lui rétorqua par un coup de boule, révélant le vrai visage d'Ange.

    Ange (la vrai) : Bordel, Tony.. Tu voit pas qu'on est infecté ?! Moi je ne fait que voir Mimi avec une tronçonneuse, elle cherchait à me tuer à chaque couloir, en disant que j'était méchante avec elle et qu'elle voulait un calin. :fou:

    jeudi 07 août 2014 - 12:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    21843 Crédits

    Sa tête vacillait, elle avait envie de vomir. Solo avait toujours détesté les effets hallucinogènes du ryll. Heureusement pour elle, sa consommation hebdomadaire d’épices était telle en ce moment que les effets ne duraient guère. Elle tâtonna à la recherche d’une boite hermétique dans le vaisseau et revint sur ses pas, plaçant le si délicat présent de Waren dedans. Se jurant de jeter la maudite boite - contenant visiblement un mécanisme de retardement puisque l’épice n’avait aucun effet jusque là – dans l’espace ainsi que son destinateur, elle ouvrit pour la dernière fois le canal de communication :

    Ange, furieuse : Waren, je te conseille vivement de te faire sauter ta maudite boite crânienne par tes propres moyens ! Pour ta gouverne, il est inutile d’espérer d’un quelconque pacte de paix. Je ne serai satisfaite que lorsque j’aurais ta dépouille inerte devant les yeux !

    Solo mit un terme à ce stérile entretien en hurlant. Le contrebandier avait dépassé les bornes. Il s’était attaqué personnellement à sa fille, à Tony et, enfin, à sa personne. La limite qu’il avait franchie empêchait la Corellienne d’imaginer une issue diplomatique à cette nouvelle crise interne. Si Horn désirait une guerre ouverte, il en aurait une.
    Tant bien que mal, les deux amants se dirigèrent vers leur quartier et s’y assoupirent pendant une petite heure, le temps que l’effet hallucinogène de la drogue se dissipe complètement. A son réveil, Ange chargea son homme de vérifier de fond en comble son cher vaisseau et de balancer hors de ce dernier tout ce qui lui semblait suspect. Si Waren ou un de ses sbires n’avait pas réussi à mieux cacher ce compartiment à cigares durant les quelques heures où elle avait séjourné sur Myrkr, les chances d’en trouver d’autres demeuraient quasi nulles mais, mieux valait être prudent.
    Tout en se dirigeant d’un pas pressé vers les quartiers de Tyria, l’esprit euphorique mais sur les nerfs, Solo se promit de faire un sacré ménage dans le personnel présent au QG de la Guilde en rentrant.

    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 07-08-2014 14:01

    jeudi 07 août 2014 - 14:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13542 Crédits

    Kaarde - Hum... est-ce que Mirax t'a parlé de Weedge et de sa deuxième personnalité programmée par ton père ?
    Moi – Oui, elle l’a mentionné avant de me droguer.

    J’étais contente d’avoir une discussion au calme avec Kaarde. Depuis que Tusk et Antilles s’était volatilisé avec l’Organisation, les évènements s’étaient enchaînés à une vitesse ahurissante. Les questions de mon ancien maître au sujet de mon avenir étaient troublantes. Fugitive depuis tellement longtemps, j’étais préparée à ce qu’on me pourchasse à travers la galaxie et donc à me volatiliser dès que j’aurais pu régler la situation actuelle. Mais ça ? Une vie normale ?
    Bien que notre vieux lien maître-padawan soit encore affaibli, je sentais qu’une part de Kaarde espérait que je revienne dans les rangs. L’idée déclenchait chez moi une palette d’émotion aussi variée que colorée allant de l’amusement à l’étonnement et avec un soupçon… d’espoir ?!
    Il faudrait que je prenne le temps de réfléchir à tout ça. Mais chaque chose en son temps.

    Moi, soupirant – Il aurait été tellement dommage qu’on se passe de la présence d’un clone assassin jumeau de Polux.
    Kaarde – Tu veux de l’aide ?
    Moi – Avec plaisir. Et puis, tu as l’air d’avoir déjà toute l’expérience nécessaire dans l’affrontement de clones…
    Kaarde – … Dit-elle de manière éhontée à son pauvre maître !

    Je pris la direction de mes quartiers en compagnie de Kaarde. Weedge devait se rendre sur le pont car nous le trouvâmes plus ou moins aux prises avec Solo. Le jeune zabraak avait donc bel et bien enfilé ma tenue et menaçait Ange avec les deux sabres à lame rouge. La guildeuse avait son blaster à la main et le braquait sur le clone.
    Il était troublant de se retrouver face à ce clone. C’était Polux, en plus jeune et sans ses éternels dreadlocks. J’eus du mal à me sortir de ma torpeur.

    Le clone – Tu seras la première !
    Ange, d’humeur délicieuse – Personne n’est censé surveiller cette p*tain de machine ?
    Moi – Oh là ! On se calme ! Pas d’affrontement à bord de mon vaisseau !
    Le clone – Tyria ! Le maître veut que ton agonie soit longue et douloureuse.
    Moi, doucement – Tu sais que ça serait plus crédible si tu ne portais pas une armure pour femme ?
    Ange – Ces trucs-là, c’est défaillant ! Tu veux que je l’achève ?

    Kaarde me lança un regard interrogateur. Ange était particulièrement vindicative, même pour elle. Je tendis une main vers Solo en signe d’apaisement. Weedge dirigea une lame dans ma direction. Aynor apparut à son tour. Weedge pivota un peu dans sa direction et recula lentement pour avoir tout le monde dans son champ de vision.

    Moi – Ange, j’ai dit pas d’affrontement sur mon vaisseau. (Je fis un pas vers Weedge) Quant à toi, petit, tu vas me reprendre le contrôle et me rendre mes sabres.
    Le clone – Il a baissé sa vigilance ! J’ai le contrôle !

    Je lançai un regard vers Aynor. La twil’ek était prête à passer à l’action. Mais fallait-il encore le distraire. Et qu’est-ce qui pouvait distraire un clone adolescent programmé pour tuer ? La première réponse qui me vint à l’esprit fut complètement saugrenue… Je fis remonter un vieux souvenir de l’époque où jeune chevalier, j’avais fait la connaissance d’un zabraak aussi intrépide et espiègle que moi. Nous avions fait à l’époque un pari sur celui qui arriverait à grimper sur une des tours du Temple le plus rapidement possible. Le perdant devant enfiler une tenue d’esclave « sexy ». J’avais gagné et Polux, sans se démonter, avait enfilé la tenue avant de prendre des positions aguicheuses.
    J’envoyais une image mentale de Polux vêtu de ladite tenue au clone. Je ne saurais si c’était le fait de voir son jumeau ou à cause de la tenue mais il tiqua complètement et Weedge en profita pour reprendre le contrôle. Aynor se précipita et le désarma avec aisance.

    Weedge, scandalisé – Je veux plus jamais avoir cette image en tête !
    Moi – Alors ne t’approche plus jamais de mes affaires sans ma permission !
    Weedge – Je voulais seulement gouter à la bière ! J’avais pas prévu qu’il reprendrait le contrôle.
    Moi – Ouais ouais ouais… Tu n’oublieras pas de me rendre la tenue ? (Avec un sourire) A moins que l’idée de te travestir te plaise autant que ton frère.

    Aynor me tendit mes sabres d’un regard entendu avant d’emmener le jeune zabraak avec elle non sans lui demander comment il avait fait pour se détacher. Ange garda un regard mauvais tant qu’il fut dans son champ de vision.

    Ange – Il nous tuera tous.
    Moi – Tu es de fort charmante humeur, dis-moi.
    Ange, l’air sombre – Je t'expliquerai plus tard. On passe à la suite quand, là ?
    Moi – Dès qu’on commence à recevoir des rapports de sondes. Si tu veux, tu peux aller sur le pont pour les guetter. (Je montrai les deux sabres) Moi, je vais aller ranger ça.

    Kaarde m’accompagna.

    Kaarde – C’était assez inattendu comme dénouement. Et je reconnais bien ta patte.
    Moi, non sans un sourire – Si tu te sentais l’âme de négocier avec lui, il ne fallait pas t’en priver.


    Ce message a été modifié par: Tyria_ le 07-08-2014 22:37

    jeudi 07 août 2014 - 20:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2169 Crédits

    Une planète désolée, un vieux monastère en ruines. Au fond de ce monastère une arche enfouie d'où parviennent des cris, des fracas. Dark Spencer le Cathar sanguinaire se terre dans sa planque, il initie ses guerriers aux arts sith.
    On le contact.

    Spencer - Ne vous arrêtez pas! Bande de vermisseaux!"

    La bête se dirige dans la salle d'à côté, vide et poussiéreuse, se pose sur son trône de fer. L'image de Dark Alys habillée en soldat se traîne à ses pieds, elle pose un genou au sol, baisse la tête.

    Spencer - Que signifie cet accoutrement? J'espère que tu as de bonnes nouvelles.

    L'apprentie ne relève pas la tête. Il y a un petit silence. Elle est obligée, ou il va s'impatienter. Elle montre son visage, craintif, fait ce qu'elle peut pour ne pas se liquéfier sur place.

    Alys - J'ai tout tenté... Le poison, les pièges... Mais rien n'a marché.

    Cette réponse n'est pas la bonne, le calme de Spencer s'envole, ça lui met la rage. Il marque un temps, se contient, sa queue virevolte, son regard en dit long sur le sort de Dark Alys si on en restait là.

    Spencer - Misérable petite chose... Tu es LA HONTE de l'ordre Sith! Comment ai-je pu croire en toi? Quelle regrettable ERREUR! Je prendrai plaisir à te châtier pour ta faiblesse!
    Alys - Attendez! Le jedi est trop sûr de lui, il n'a toujours pas deviné ma présence. Il y a juste ce petit fouineur, mais il ne représente pas une menace, je peux encore y arriver!

    Quelle belle preuve de soumission. Le poilu se fixe, prend un air féroce. Ce n'est pas comme si elle avait le choix.

    Spencer - Gnnrrr... Si tes méthodes de petite lâche ne fonctionnent pas, je te suggère d'adopter une tactique plus proche de mes enseignements mais en es-tu seulement capable?
    Alys - Ne vous inquiétez pas, je l'aurai, oui, je l'aurai!
    Spencer - J'espère pour toi... Mieux vaut mourrir au combat contre lui que de te retrouver entre mes griffes!

    Le félin fêlé désactive la communication et s'en va dresser ses guerriers.
    Dark Alys n'est que la première pierre de l'édifice.

    vendredi 08 août 2014 - 01:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6019 Crédits

    Sur le chemin vers le pont du vaisseau, c'est Ange que je croisais. Activant les deux sabres a lames rouge emprunté à Tyria, je la menace directement, mais elle réplique avec son blaster.

    Tyria arriva alors avec Kaarde, et Tyria, afin de me déconcentrer. Me balança une image…

    … indescriptible de perversité…

    … qui me permis de reprendre le contrôle.

    Moi, scandalisé : Je veux plus jamais avoir cette image en tête !
    Ce qui allait être un problème pendant un temps...

    Je me rend compte alors ou j’étais, que je portais une armure Sith… pour femme, et que j'etais armé de sabres laser a lame rouge qu'Aynor, surgit de nulle part, m'enleva des mains….

    Moi, intérieurement : Et ***censuré***….

    Tyria : Alors ne t’approche plus jamais de mes affaires sans ma permission !
    Moi : Je voulais seulement gouter à la bière ! J’avais pas prévu qu’il reprendrait le contrôle.
    Tyria :Ouais ouais ouais… Tu n’oublieras pas de me rendre la tenue ? A moins que l’idée de te travestir te plaise autant que ton frère.

    A cette seule idée, l'image me retraversa l'esprit et me dégouta totalement de l'idée…

    Aynor me ramena au quartier de Tyria afin que je remette la tenue a sa place – non sans avoir senti le regard noir d'Ange me fusiller littéralement – elle aurait eu des blasters dans les yeux que je serai mort plusieurs fois minimum…

    Aynor : Mon padawan, va falloir te surveiller… comment diable a tu pu te libérer ?
    Moi : T4… il a pris la liberté de me détacher…
    Aynor : Et ensuite ?
    Moi : Et bien, étant seul, et pour échapper a ce moulin a parole électronique, je suis sorti, et j'ai.. erré, perdu dans mes pensées jusqu'au quartier de Tyria…

    C'est à ce moment que nous entrons dans le dit lieu. Je commençais a me déshabiller pour remettre l'armure de Tyria à sa place, sous le regard de mon maitre. c’était peut être l'image que Tyria avait laissé dans mon esprit qui provoquait ça, mais jeu l'impression que mon maitre me déshabillait des yeux littéralement… ce qui provoqua une réaction similaire de ma part, mon maitre restant une très belle twi'lek… idée que je chassa de mon esprit, non sans rougir de honte d'avoir seulement eu cette idée… Aynor ne releva pas… mais je me doutais qu'elle avait vu.

    Aynor : Je ne te demande pas pour la suite des événements….

    Elle désigna les verres vide un peu partout sur la table…

    Moi : Maitre, je me dois de vous présenter des excuses pour cette conduite inadmissible de ma part…
    Aynor : Ce n'est pas a moi de les recevoir, mon jeune ami… Aller viens, on va te retrouver des liens et on va attendre la suite des évènements, je sens que notre séjour ici ne va pas durer bien plus longtemps…
    Moi : Vous pensez que j'aurais quand même le droit de venir après ça ?
    Aynor : Ce n'est pas une question ! Ni Mirax ni moi allons te laisser sans surveillance. Ou nous serons, tu seras ! Et ni ta mère ni moi n'avons l'intention de laisser Tyria sans étroite surveillance...

    vendredi 08 août 2014 - 02:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13542 Crédits

    Aynor – Ce n'est pas une question ! Ni Mirax ni moi n’allons te laisser sans surveillance. Où nous serons, tu seras ! Et ni ta mère ni moi n'avons l'intention de laisser Tyria sans étroite surveillance...
    Moi- Ahem…

    Je coulai un regard éloquent à Kaarde avant d’aller déposer les sabres à leur place et quittai mes quartiers sans dire un mot. C’était certes normal de chercher à me fliquer. Quinze ans sans donner de nouvelles alors que j’avais viré du côté obscur. J’étais revenue d’entre les morts avec une organisation secrète et un but qui me faisait passer pour une hérétique à leurs yeux.

    Ça se justifiait. Seulement voilà. Quitte à accepter de l’aide, j’évitais de poignarder dans le dos mes aides. Enfin… Je ne me rappelais pas l’avoir déjà fait. Je l’avais déjà fait ? Au moins, cela permettait de souligner les propos de Kaarde sur la complexité que je pourrais avoir une « vie normale. »

    Kaarde – Donc des lames rouges ?

    Surprise je tournai la tête. Kaarde ? Depuis combien de temps il était là ? Ma petite introspection m’avait plus occupé l’esprit que je ne l’aurais cru.

    Moi – Oui, c’était pour accompagner la tenue que tu as vu… Histoire de faire Sith… Tout ça. Tout ça…

    Mon ancien maître ne dit rien et resta pensif.

    Kaarde – Et tu as aussi toujours ta tenue Jedi.
    Moi – Et quelques affaires que j’ai emmenées avec moi lors de mon départ. Kaarde, et si tu arrêtais de tourner autour du pot ?
    Kaarde – Est-ce que l’on peut te faire confiance ?
    Moi – C’est un peu vague comme question. Je ne sais pas. J’ai eu ma dose d’affrontement et pour faire suite à notre discussion de tout à l’heure, partir à la conquête de quoi que ce soit n’est à l’ordre du jour. (Je pris un instant pour réfléchir) Je n’utilise plus le côté obscur depuis longtemps maintenant. Mais j’ai toujours la crainte que mes colères prennent des proportions hors normes.
    Kaarde – Tu utilises la méditation pour canaliser ta colère ?
    Moi – Méditer ? Pour que Polux s’amène la bouche en cœur m’assener un bonjour ? J’avais déjà arrêté avant de quitter l’Ordre.
    Kaarde – Ca aurait pu t’aider à l’époque pourtant…
    Moi – M’aider en quoi ? J’étais dans l’évitement… Tout ce qui pouvait me rappeler Polux ou mon père, je cherchai à l’éviter. J’ai arrêté de m’occuper du Chu’Unthor et je suis restée sur Ossus.
    Kaarde – C’est vrai que tu administrais l’Ordre quand la majorité du Conseil était en mission à cette époque.
    Moi – J’étais toujours aux aguets et persuadée qu’il allait venir au Temple et finir de détruire l’Ordre.
    Kaarde – C’est pour ça que tu sentais toujours sa présence avant le reste du Conseil ?

    J’hochais la tête.

    Moi – Après… Pour en revenir à ta question, je fais toujours des cauchemars.
    Kaarde – Des cauchemars ?
    Moi – Oui… Ça fait longtemps maintenant. Ils ont dû commencer quelques semaines après la mort de Polux.
    Kaarde – Et tu n’en as jamais parlé.
    Moi – Je l’admets à peine maintenant. Alors c’était inimaginable quand ça a commencé. Enfin voilà… Je ne souhaite plus être une menace, Kaarde. Mais vu ce qu’il s’est passé, je comprends qu’on me garde à l’œil. Je suis la première à me méfier des propres réactions. Pendant le combat contre Baaaaaaaal au Temple, je n’en menais pas large. J’étais obnubilée par l’idée que je risquais de tous nous condamner si ma colère reprenait le dessus.

    A nouveau, Kaarde demeura pensif. Les informations que je lui avais fourni devait lui voir les évènements d’il y a une quinzaine d’années sous un nouvel angle.
    Mon comlink bipa.

    Ange – Les premiers rapports arrivent ! Amène toi sur le pont qu’on puisse en savoir plus !

    Ce message a été modifié par: Tyria_ le 09-08-2014 13:36

    samedi 09 août 2014 - 13:29 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    21843 Crédits

    Solo se maintenait sur ses deux jambes grâce à l’appui que lui prodiguait l’une des balustrades de la passerelle de commandement, attendant que les effets néfastes du ryll s’amenuisent. Elle avait du mal à garder confiner sa colère et faisait tout son possible pour ne pas décamper fissa et partir à la recherche de Waren. Elle s’était abstenue d’un toucher un mot à sa fille qu’elle avait croisée non loin du mess avant de se retrouver là à contempler froidement T1 et T2 en train de s’affoler depuis déjà quelques minutes. Il y avait aussi ce clone, sa présence lui faisait froid dans le dos et lui rappelait des souvenirs qu’elle n’avait pas vraiment envie de se rappeler. Ange en était conscience, elle savait que si elle se retrouvait seule avec cette machine, les choses risquaient de générer et, qu’a posteriori, Mirax lui ferait payait cher.
    Elle soupira.
    Tanaab et ses océans lui manquaient affreusement.

    T2 : Dame Solo ?

    La remarque du droïde fit sortir Solo de sa sombre rêverie.

    Ange, maugréant : Oui ?
    T2 : On vient de recevoir les premiers rapports d’exploration des sondes que nous avions lancés ?
    Ange, agacée : Et ?
    T2 : Les sondes ne sont pas forcément en bon état. Nous sommes en train de récupérer les données.
    Ange, énervée : Et ?
    T2 : Il serait sans doute judicieux de prévenir Dame Baccara
    Ange, souriant : Je crois que je vais bien t’aimer, toi, finalement.

    Elle claqua une tape amicale dans le dos du malheureux droïde avant sortir son comlink et se brancher sur la fréquence de Sarkin, lui demandant de la rejoindre dans la baie d’embarquement numéro.
    Une fois sur place, elle retrouva la Kuati en compagnie de son ancien maître.

    Ange, désignant une masse carbonisée sur le sol : Lesdites sondes…
    Tyria : Mais c'est une bonne nouvelle !
    Ange : Tu peux m’expliquer en quoi ?
    Tyria, ravie : On sait où ils sont !

    Ange lui adressa un regard blasé tandis que Kaarde se penchait sur la masse informe.

    Kaarde : On a réussi à sauver les données ?
    Ange, haussant les épaules : Les grille-pains s’en occupent…

    T1 tapotait sur une console, Sarkin s’affaira à ses côtés, analysant le flot de données qu’ils avaient déjà su récupérer. Après quelques minutes les rapports semblaient pour le moins concluant.

    Tyria : Ah.
    Kaarde : Alors ?
    Tyria, gênée : Ca ne va pas vous plaire.
    Ange, levant un sourcil : Y a un truc qui est censé nous avoir plu depuis le début dans cette escapade fantastique aux confins de l’univers où j’ai failli y laisser ma vie ? (Voyant septique de la Kuati concernant son changement de ton, elle poursuivit : ) Ne me balance pas une vacherie, c’est pas le moment. J’ai reçu des nouvelles inquiétantes de la Guilde juste avant nos altercations avec le Duplicata. Bref…

    Kaarde : Tyria ?
    Tyria : Je disais… Ca ne va pas vous plaire… A priori, ils sont sur un astéroïde et visiblement bien équipés vu les dommages…
    Ange, interloquée: On va devoir prendre d’assaut une forteresse volante entourée d’un champ d’astéroïdes ?
    Tyria : C’est à peu près ça.
    Kaarde, se passant une main sur le bouc : Je pense que tu as déjà des idées en tête, jeune fille ?

    Sarkin regratta ses pieds.

    Tyria, toutes dents dehors : Je pense que tu vas reconnaître ma patte, une fois encore, sur ce coup…

    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 09-08-2014 13:39

    samedi 09 août 2014 - 13:38 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide