Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    23874 Crédits

    Lieu : Ossus
    Localisation : Infirmerie du Temple Jedi
    Indice temps : une semaine après le réveille de Kaarde.

    Allongée sur son lit d’hôpital, Padmée regarde les informations d’holonet.

    Journaliste - …c’était la compagne politique de Gagun Binks ! Une nouvelle ère arrive sur notre univers ! Ici sur holonet, nous vous tiendrons au courant, jours après jours, de l’évolution de ses compagnes. Nous faisons une courte pause puis vous pourrez suivre le Journal Galactique. Ceci cloture notre édition spécial Mon Calamari !

    La Jedi prend la télécommande et coupe le son de l’holonet car ceux-ci commence à siffler dans ses oreilles. Une conséquence de sa fusion avec les ordinateurs du Taris. Mordi Sol’As entre dans la chambre. Il avait un datablock à la main et le consulte en entrant. Puis levant les yeux vers sa patiente, il lui sourit. Pad avait repris contenance et affiche un visage serin.

    Mordi – Vous semblez avoir très bien récupérer, maître Nabery.
    Pad – Merci Sol’As. Je me sens parfaitement bien. Est-ce qu’il vous a dit…
    Mordi – Je suis désolée Padmée. Je n’ais pas de nouvelle de votre frère depuis qu’il a quitté l’infirmerie. Mais je peux vous assurée qu’il est encore ici au Temple.
    Pad – Pourquoi refuse-t-il de me permettre de partir ?
    Mordi – Maître Nabery, ne coyez pas qu’il vous empêchera de partir si tel est votre décision. Il veut vous laisser du temps et du repos. J’ai insisté pour qu’on ne vous dérange pas pendant les 5 premiers jours. Vous aviez besoin de dormir, de récupérer aussi.
    Pad – Je parts Sol’As. Avec ou sans sont autorisation.
    Mordi – Et où iriez vous ? C’est votre maison ici.

    Pad regarde l’holonet, les publicités sont terminées et le journal Galactique est déjà commencer. Les images qui défilent sont le triste décor de ce qui reste de Coruscant. Elle prend la télécommande et remet le son, mais pas trop fort.

    Journaliste - …impensable est arrivé ! Il ne reste plus rien du Sénat et de ses alentours. Les techniciens semblent avoir diagnostiqué une énorme perte de donner dans un bon nombre de secteur du à la panne de courant. Mais cela n’est pas le plus grave ! Une cellule de crise est instaurée ! Nous avons enregistré 14758 millions de sans abris uniquement dans les 50 Km de rayon autour de l’ex-sénat. Les images parlent d’elles mêmes.

    En effet, les interviews des secouristes, des victimes, des organisateurs défilent. D’autres images, des schémas semblent apparaître encore dans l’esprit de Pad. Elle secoue la tête et tout redevient clair.

    Mordi – Padmée, arrêter de vous torturer avec Holonet. Vous savez qu’il ne dit pas toujours la vérité. Éteignez cela.
    Pad – Sol’As, êtes vous conscient qu’indirectement l’Ordre Jedi a un part de responsabilité sur ce qui arrive à ses gens ? Êtes-vous conscient qu’on a détruit la vie de gens innocents pour détruire le SEZ et les Sith. Pour quel résultat ?

    Le guérisseur baisse les yeux. Il avait suivi les nouveaux biens plus que sa patiente et elle ignorait encore la bataille qui fait rage sur Géonosis. De son côté, Pad n’avait pas été totalement franche avec son guérisseur. Elle avait encore des maux de tête de temps à autre ainsi que des flashs informatiques qui lui apparaissait. Padmée ne doutait pas qu’il s’agit de conséquence de sa fusion avec les ordinateurs du Taris et de Coruscant.

    Pad – Non, je ne peux plus servir un Ordre Jedi qui cause autant de douleur.
    Mordi – Et que ce serait-il passé si l’Ordre Jedi n’avait pas agit ?

    C’est au tour de Pad de baisser les yeux tout en éteignant l’Holonet. Les images étaient devenues insoutenable pour elle. De plus, les schémas techniques des structures de Coruscant reviennent encore dans sa tête. Elle savait que Mordi n’avait pas les connaissances nécessaires pour l’aider sur ce point. Dès qu’elle touche une technologie, Pad percevait ses circuits, son schémas technique et cela s’accompagnait de maux de tête si elle s’y explosait trop longuement. Un seul homme pouvait aider Pad à se débarrasser des résidus technologiques dans son esprit.

    Pad – Je suppose que soit le Sez, soit Baaaaaaal résignerait sur la galaxie au lieu de cette nouvelle Coalition Galactique.
    Mordi – De tout évidence, cela aurait été pire que la situation actuelle !

    Pad se lève et va vers la fenêtre observant le vent soufflé sur les plaines extérieures. La Jedi n’avait plus de doute dans son esprit sur ce qu’elle allait faire. Elle devait retrouver l’homme qui lui permettrait de retrouver un esprit totalement humain.

    Pad – Je parts Sol’As. Je quitte le Temple. Je n’en peux plus de me battre contre des moulins à vent. La violence engendre la violence. Combattre le mal par le bien est la raison qui m’a poussé à devenir Jedi. Aujourd’hui, la majorité d’entre nous... Les Jedi. Oui, les Jedi nourrissent un esprit de vengeance. Combattre la guerre par la guerre…
    Mordi – Comment voulez vous que tous conflits puissent se résoudre par la diplomatie ? C’est impossible. L’Ordre Jedi est là pour…
    Pad – Oui, et pourtant... Poutant, il y eu une époque, juste avant Dark sidious, ou l’Ordre Jedi avait un sens noble et résolvait la plus part des conflits avec un minimum de mort. Ce temps là semble révolu hélas. Non, la véritable question que je me pose Sol’As est de savoir si l’être humain, les être extra-terrestre qui nous entour, les gens sont-ils capable de vivre en communauté ? Sont-ils capable de se diriger eux-mêmes ?
    Mordi – Vous ne pouvez pas refaire cette univers ni changer la nature des gens Padmée.
    Pad – Oui, je sais. Voilà pourquoi je parts.
    Mordi – Où ?
    Pad – Peu m’importe. Dites-le à mon frère. Je quitte Ossus dès demain.
    Mordi – Quel dommage ! Mais je lui dirais.

    Pour Padmée Nabery retrouver l’homme pour qui la technologie n’avait aucun secret est devenu indispensable. Elle est décidée à retrouver le Chevalier Jadden Korr !
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 28-02-2010 18:54

    dimanche 28 février 2010 - 18:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Lieu - bas-quartiers de Nar'Shaddaa

    Déterminé à atteindre l'objectif qu'il s'était donné, Cenovii volait à travers les allées du quartier nord-nord-ouest. Son esprit était focalisé sur ce qu'il faisait, et en même temps, il voyait plus loin. Quel sera l'avenir de la galaxie? Celui des Jedi? Le sien? Il ne voyait pas sa place dans cet avenir, son rôle, sa fonction. Et pourtant, il se savait Jedi, défenseur de la paix et de la justice. Il est né Mandalorien, il a vécu esclave, voyou, chef de gang puis Jedi. Drôle de destin, mais la Force avait fait les choses ainsi. Cette crise identitaire à laquelle il fut confronté dés son arrivée à l'académie le poursuivait encore et toujours. Son potentiel extraordinaire dans la Force ne comblait pas ses défauts et sa fâcheuse habitude à faire parler le sabre assez promptement. Il gagnait en maturité, en sagesse, mais Cenovii se disait qu'il ne ferait jamais partie du conseil Jedi, car par nature il était trop tourné vers l'action. Cette pensée tournait dans sa tête depuis bien trop longtemps. Il se reprit complètement, se souvenant de ce que Yota lui enseignait: "le futur est toujours en mouvement, focalises-toi sur le présent".

    En menant mon enquête dans le quartier nord-nord-ouest, j'ai déniché plusieurs armes ayant bénéficié de petites modifications spéciales. Ma cible ne peut être que l'auteur de ce tuning. Après de brefs interrogatoires avec quelques commerçants à l'air louche, je trouve enfin le repère de l'inventeur fou. C'est un entrepôt abandonné en apparence, mais j'ai la nette conviction qu'il se passe quelque chose à l'intérieur.

    Inutile de perdre du temps, d'un bond je me rends sur le toit puis j'entre discrètement par une fenêtre. J'arrive dans une immense salle parsemée de différentes machines. Accroché aux câbles, je me lâche et use de la Force pour atténuer le choc de la réception. Je me déplace à travers la salle, sous un bruit de turbine assourdissant qui couvre le son de mon approche. Il apparait, voilà enfin l'individu que je cherche! Le vieux est afféré sur son ordinateur, il ne m'a pas vu.


    DrRrRiiiiiiiiiiiiNNG!! DrRrRiiiiiiiiiiiNNG!! ALERTE INTRUSION!

    Hyai!! Une caméra qui était sur ma droite m'a repéré! Un droïde de combat fait son apparition immédiatement! Bon, là, il n'y a pas 36 solutions, je vais devoir rentrer dans le tas. J'active ma lame et fais face au droïde.

    Je saute et esquive un premier rayon paralysant, puis j'atterris derrière le tas de ferraille, je fonce sur lui quand ce dernier tir un deuxième rayon, je l'esquive et effectue une rotation sur sa droite, dans le même mouvement, ma lame découpe la boite de conserve qui lui sert de tête. C'est fini pour lui.


    BzzIuuu !!

    Quoi?! J'esquive de justesse un nouveau rayon paralysant!! Bien que sa tête ait été coupée, le corps du droïde continu de tirer! Je lui fonce dessus et le découpe en plusieurs morceaux pour être sûr de le détruire une bonne fois pour toute. Dans l'instant qui suit, je lance mon sabre sur la caméra, celle-ci explose, puis je rappelle mon sabre à l'aide de la Force. Enfin, celui qui tentait de s'enfuir est maintenant paralysé par une étreinte télékinétique qui l'empêche d'aller plus loin. Je désactive mon sabre laser et m'approche de l'inventeur.

    Moi - Tu es difficile à trouver vieux sarlacc.
    Inventeur - Qu'est-ce que...? Je ne suis pas un sarlacc, je suis Sullustéen!!
    Moi - Ne joues pas au plus malin, tu es immobilisé.
    Sullustéen - Mais... Quelle sorcellerie est-ce là?!

    Tout en maintenant l'étreinte autour du sullustéen, je me déplace et arrive en face de lui.

    Sullustéen - Le... Le Mandalorien!!
    Moi - On dirait qu'il te reste un semblant de mémoire. Ca faisait longtemps, Dua Juun.
    Dua Juun - Pourquoi es-tu revenu?! Sale voleur d'armure!

    -------------------------------------
    Cerar Norac-Viinir "Celui qui court derrière la montagne"
    alias Cenovii le Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller et de Shina

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 02-03-2010 18:13

    lundi 01 mars 2010 - 20:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar baaaaaaal

    baaaaaaal

    8014 Crédits

    "... et vous rappelle quelle est ma puissance. Je suis... le SEIGNEUR NOIR DES SITH ! J'ai été formé il y a longtemps par Dark Tyranus lui-même, et je serai encore là longtemps, tapis dans l'ombre ! NE M'OUBLIEZ PAS !... JE... SUIS... BAAAAAAAL ! Muhahahahaha... !"
    Je ne me lasse plus de revisionner en boucle ma prestation sur l'Holonet. A présent la galaxie a peur de moi et se pose les mêmes questions : Mais où est Baaaaaaal ? Que prépare-t-il ? D'où les Sith vont-ils nous attaquer ?
    Je reviendrai, mais en attendant je dois refaçonner mon ordre. J'ai des plans pour mes apprentis, eux qui ne me sont que de peu d'utilité.
    Il me tardait de rentrer à Yoda City.



    La navette du Maître Sith, en provenance de la Main Ecarlate, se posa au milieu des marécages de Dagobah dans la base secrète de Yoda City. Un serviteur Sith attendait Baaaaaaal, tandis que celui-ci descendait la passerelle de débarquement d'un air, fier, arrogant et royalement triomphant.

    Baaaaaaal. - Une bouteille de brandy corellien, tout de suite ! Et un fût de bière des marais !

    serviteur. - Tout de suite, Seigneur. Et félicitations pour votre écrasante victoire sur le SEZ et Thadéus.

    Thadéus, justement, était transféré secrètement en ce moment même vers une cellule de haute sécurité au plus profond de la base. Baaaaaaal ne voulait prendre aucun risque, craignant que Thadéus ait pu avoir quelques alliés parmi ses ex-camarades apprentis.

    Baaaaaaal. - Quelles nouvelles ?

    serviteur. - Le petit chat est mort.

    Baaaaaaal. - C'est dommage mais quoi, nous sommes tous mortels et chacun est pour soi.* Euh... mais sinon ?

    serviteur. - Les apprentis ont assidument poursuivi leurs entraînement en votre absence, comme l'atteste le nombre de blessures graves et décès. Le cathar, Tuefa, s'est encore fait remarquer par son arrogance mais a démontré de non-négligeables aptitudes au combat en massacrant Kuara.

    Et le serviteur relata à son maître le sanglant affrontement qui avait opposé Tuefa à Kuara.

    Baaaaaaal. - Ce cathar... décidément il est chanceux. Si j'avais été là je l'aurais tué pour son retard. Son arrogance en fait un élément vraiment instable mais... son potentiel agressif,sa haine et sa force peuvent m'être très utiles.

    Baaaaaaal se rappela alors les plans qu'il avait pour ses apprentis. S'il voulait un Ordre Sith fort il devait s'éloigner des dogmes antiques de Marka Ragnos et revenir à des enseignement plus proches de ceux de Dark Bane. L'Ordre Sith serait plus fort si Baaaaaaal était seul. Mais il était regrettable de devoir sacrifier inutilement un élément comme Tuefa.

    Baaaaaaal. - Envoyez Tuefa sur Nar Shaddaa assassiner Krago le Hutt. Je soupçonne cette limace d'être en cheville avec les vestiges du SEZ. Et notre cathar instable mérite de nous quitter sur une mission suicide.

    serviteur. - Bien, Maître.

    Baaaaaaal. - Maintenant, laissez-moi.

    Le maître Sith vida d'un trait son verre de brandy corellien et partit pour ses appartements secrets et sa chambre forte, d'où il sortit le très précieux et très poussiéreux holocron de Dark Bane. Là, tout en vidant son fût de bière, il étudia plusieurs heures les enseignements du défunt Seigneur des Sith, plus particulièrement son histoire et ses connaissances techniques. Enfin il trouva ce qu'il voulait, et en recopia les informations utiles sur une datacarte en ricanant.
    Le lendemain tous les apprentis sans exception étaient réunis dans la grande rotonde, attendant la volonté de leur maître. Lorsque Baaaaaaal arriva en haut de son balcon, tous mirent un genoux à terre avec une discipline exemplaire.

    Baaaaaaal. - Mes apprentis, nous venons de remporter une immense victoire qui nous a débarrassés de toute menace à notre encontre et a à nouveau répandu la peur, oui la peur, dans la galaxie entière ! Nous n'en resterons pas là, le moments est venu de frapper un grand coup contre nos ennemis de toujours : les Jedi !

    Des cris d'assentiment résonnèrent partout.

    Baaaaaaal. - Certaines mauvaises langues, que j'ai amputées depuis, ont prétendu que j'avais pitié des Jedi. Mais grâce à mon nouveau plan pas un n'en réchappera. L'Ordre Jedi sera condamné ! Et tous les Sith seront mis à contribution, oui tous, sans exception ! Finies les longues sessions d'entraînement ! Fini de se terrer en cachette ! L'heure est venue pour chacun de vous de sortir de l'ombre !

    Des cris de joie s'élevèrent. Le maître afficha sur un hologramme géant les schémas et explications qu'ils avait récolté la veille à partir de l'holocron de Dark Bane.

    Baaaaaaal. - Voici une nouvelle et invincible technique que je vous ordonne d'apprendre. Lorsque vous serez prêts, je vous coordonnerai et nous abattrons l'Ordre Jedi ! ADRIEEENNE !

    L'excitation des apprentis était à son comble. Le Grand Maître Sith accueilllit ces libations de joie avec un sourire sadique.


    *Salut à tous les fans de Molière ! :x
    -------------------------------------
    Seigneurs Noir des Sith
    Grand Intendant, membre des FF
    salut a tous les FF au passage
    Fou allié
    ADRIEEEEENNE!!
    PIOU!! PIOU!!

    Ce message a été modifié par: baaaaaaal le 10-03-2010 15:07

    mercredi 10 mars 2010 - 15:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    23874 Crédits

    Lieu : Ossus
    Localisation : Dans les quartiers de Maitre Padmée Nabery au Temple Jedi
    Indice temps : une semaine et trois jours après le réveille de Kaarde.

    Un sac est posé sur le lit. La chambre est parfaitement rangée et Padmée à laisser tous ses vêtements Jedi dans la penderie. Bien décider à quitter Ossus, Maître Nabery sort de la pièce d’eau. Elle venait de couper ses cheveux chatains et maintenant, ils lui arrivaient au épaule, avec un mèche plus longue qui lui recouvre un partie de son œil gauche et de sa joue. Elle a un chemisier blanc, un pantalon beige en coton, des bottes noires en cuir. Elle ajuste sa ceinture, seul équipement Jedi qu’elle conserve sur elle mais sans sabre laser accrocher. Puis, elle regarde autour d’elle en enfilant sa veste de cuir brun. Elle revête encore un long et large Pancho à col roulée bleu. Puis prend son sac et le place sur l’épaule. Elle regarde la pièce une dernière fois.

    Pad – C’est ici que tout ce termine pour la Maître Jedi Padmée Nabery ! Au revoir Ossus, le Temple, l’Ordre Jedi, … mes amis, mes compagnons d’armes… Mon frère !

    Bien décider à laisser sa vie de Jedi dernière elle, Padmée quitte la pièce et marche dans les couloirs d’un pas déterminer. Elle croise peu d’autres Jedi qui l’observe en silence ou en chuchotant, mais elle garde la tête haute. Elle sait qu’elle a fait tout ce qu’elle pouvait pour l’Ordre lui-même, mais elle sait aussi qu’elle ne peut plus rien lui apporter. L’avenir de cet Ordre Jedi est maintenant entre d’autres mains… des mains sur tel que celles de Jorus, Aynor ou Kaarde ! Ils conduiront l’Ordre Jedi là où elle, Padmée, a échouée. Il est grand temps pour elle de tourner la page. De toute façon, la Force n’était plus autant en elle depuis qu’elle avait fusionné avec son frère. Elle ne regrettait rien ! Rien sauf peut-être le sentiment que ses compagnons d’armes, sa famille depuis des années, ne puisse pas comprendre son départ, pire, ne puisse pas l’accepter. Elle avait écrit un millier de lettre durant ses 3 derniers jours, adresser à ses amis, mais aucune ne fut envoyés, aucune ne fut finie. A quoi bon ! Padmée Nabery n’avait p’être plus beaucoup de Force en elle, mais son empathie avait toujours été très développée et le Temple entier baigne dans un ressentiment. Des reproches, des bruits de couloirs, des regards, … tout lui indiquait que la majorité des Jedi n’acceptait pas son départ et préférai l’ignorer complètement. C’est leur droit ! Elle les comprenait, mais rien ni personne en cet instant n’arriverait à la faire changer d’avis.

    Arrivée au hangar, elle avait demandé à ce qu’on lui prépare un jet. Elle monte dans un B-Wing qui avait été gardé en état mais c’était aussi l’un des chasseurs les plus vieux du Temple. Padmée ne s’en offusqua pas, mais elle s’arrête et regarde autour d’elle une dernière fois. Elle avait le sentiment, l’impression que la présence si familière de son frère était en ses lieux, mais elle n’arriva pas à le voir. Alors, résolut à partir en silence, elle monte dans le vieux chasseur et décolle. Ainsi, Maître Padmée Nabery n’était plus, il ne reste que Padmée Nabery.

    Lieu : Ithor
    Localisation : Au milieu de la jungle
    Indice temps : 1 mois après son départ d’Ossus

    À la dernière nouvelle, le Chevalier Jadden Korr était sur Ithor. Bien que c’était le cap initial de Padmée, son B-Wing avait fait des siennes et l’avait obligée de faire des détours pour des réparations précaires. Heureusement que ses parents lui avaient laissé un fort compte en banque. Mais Pad réalisa 2 choses. Premièrement, il lui faudra trouver du travaille, elle ne pourra pas survivre dans cet univers avec ce seul compte en banque. La seconde, c’est qu’il n’est pas si simple de retrouver le chevalier Jadden Korr.

    Le vieux chasseur avait fini par lâcher avant d’arriver à la ville et Pad s’était écraser à plus de 15 km de la ville la plus proche qui n’était pas celle où devrait ce trouvé Jadden d’après ses renseignements. Pad avait décidée de changer de nom car dès qu’elle se présentait, on la reconnaissait comme une Jedi. Et donc, elle avait pris le nom de Dap Berry. Elle n’avait pas encore changé ses papiers, mais dès qu’elle aurait trouvé un faussaire… Bref, dans l’immédiat, il lui faut rejoindre la ville et ensuite retrouver Jadden. Il était le seul à pouvoir l’aider à en finir avec ses maux de têtes incessants et ses visions de schémas incompréhensible qui lui saturait encore l’esprit.

    mercredi 10 mars 2010 - 18:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jadden_Korr

    Jadden_Korr

    5611 Crédits

    "IL" est réveillé ... Une présence, une aura l'a sorti de sa torpeur. il s'est levé et après une toilette rapide, il partir dans la Jungle, il ne s'encombra pas, ne revêtant qu'un pantalon et une paire de bottes. Rester Torse nu donnait l'avantage d'éviter de trop transpirer et d'ainsi attirer les prédateurs, et il se s'était plus à l'aise ainsi... Plus en harmonie avec son environnement, plus proche.

    Une fois dans la jungle, il s'élança, prenant de la vitesse avant de concentrer la Force et de passer sur une branche d'un arbre. Rapidement il sauta de branches en branches jusqu'à rejoindre la cime d'un arbre centenaire.
    De son perchoir il peut voir le spectacle qui s'offrait à lui. De la Verdure a pertes de vue, avec les reliefs et les points d'eau éparts qui constitués les seuls trous dans la canopée de la jungle.

    Ses yeux et ses oreilles furent attirés par l'arrivée, ou plutôt le crash d'une aile B qui ne parvint jamais a atteindre la ville et qui s'arrêta a environ une quinzaine de kilomètres de la ville la plus proche.

    Reprenant ses sauts il se dirigea vers le lieux du crash, pour voir si il y avait d'éventuels survivants ou bien préserver les corps des bêtes sauvages. Il se demandait pourquoi cette " présence " l'avait interloqué. Quelque chose le dérangeait. Il savait qu'il connaissait cette présence, mais il ne savait qui s'était. Bref , le fait qu'il la sente toujours ne voulait dire qu'une chose. Elle était encore en vie...

    Arrivant rapidement sur place, il découvrit les restes calcinées de l'épave et des traces de pas qui se dirigeait vers la ville la plus proche...


    Jad'den : * Qui es tu donc , toi ... *

    dimanche 14 mars 2010 - 16:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2169 Crédits

    Il y a bien longtemps

    Lorsque Tuefa vit le jour, sa mère regagna la nuit éternelle. Son père, qui était un contrebandier intrépide, prit sur lui d’élever seul son enfant. Il l’embarqua à bord de son vaisseau et l’emmena partout avec lui.

    Quatre années s’écoulèrent, lorsque sortis d’une énième sale affaire, ils furent contraints d’atterrir en catastrophe sur Dagobah. Tuefa en réchappa, mais son père décéda durant le crash.

    Livré à lui-même, l’enfant survécu tant bien que mal sur cette planète hostile, dans la plus grande solitude. Les premiers jours furent difficiles, mais très vite une force invisible le poussa à écouter ses instincts. Tel un charognard, ses premiers repas furent des dépouilles d’animaux morts. Puis il se mit à chasser, à user de ses atouts naturels. Ainsi, il revenait progressivement à l’état d’une bête sauvage, se déplaçant à quatre pattes, grognant et ricanant.

    En l’espace d’un an, Tuefa était devenu un jeune mâle sûr de lui, qui avait dompté les marais et uriné sur tout les troncs d’arbres.

    Deux ans plus tard, le seigneur noir Baaaaaaal arriva sur Dagobah et y construisit une base secrète. Il sentit la présence de Tuefa et envoya des maîtres Sith pour le capturer.

    Enfermé dans une cage de force, le fauve fut traîné devant le grand seigneur noir.

    Maître sith - Nous l’avons trouvé dans les marécages, comme vous nous l’aviez indiqué.
    Baaaaaaal - C’est un enfant Cathar, qu’est ce qu’il peut bien faire ici ?!
    Maître sith - Il semblerait qu’il soit le seul survivant d’un crash aérien. Il se terrait dans une épave de cargo, apparemment il y vit depuis plusieurs années.

    Le grand homme en noir prit le temps de réfléchir un moment puis désactiva la cage de force.

    Maître sith - Faites attention Monseigneur, après tout ce temps passé seul il est retourné à un état primitif, il est très agressif ! D’ailleurs nous avons eu bien du mal à l’attraper.
    Baaaaaaal - Il a survécu seul sur cette planète hostile… La Force est avec lui.

    Voyant le champ d’énergie disparaitre autour de lui, Tuefa sauta à la gorge de Baaaaaaal, mais celui-ci le projeta contre un mur grâce à la Force. Tuefa s’évanouit.

    Baaaaaaal - Sa rage et sa puissance sont d’une rare intensité. Je sens un fort potentiel en lui.
    Maitre Sith - Vous ne voulez tout de même pas…
    Baaaaaaal - Seigneur Tik, vous allez éduquer ce fauve. Faites-en un assassin Sith obéissant et sans pitié.
    Maitre Sith - Je sais que cette bête pourrait nous être utile mais je ne crois pas qu’il puisse…
    Baaaaaaal - Oseriez-vous remettre en cause l’un de mes ordres ?
    Maitre Sith - Non, jamais Monseigneur… Je formerai le jeune Cathar.
    Baaaaaaal - Tenez-moi au courant de ses progrès. Partez maintenant, et emmenez-le avec vous.

    Dark Tik prit le petit Tuefa dans ses bras et le conduisit dans sa cellule.

    20 ans plus tard

    Alors que son maitre et Baaaaaal revenaient de Coruscant, on ordonna à Tuefa de se rendre sur Nar’Shaddaa pour accomplir une mission d'assassinat.

    -------------------------------------
    être perturbé

    Ce message a été modifié par: Dark-Spencer le 17-03-2010 17:22

    mardi 16 mars 2010 - 20:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Lieu - Nar'Shaddaa, Laboratoire de Dua Junn

    Dua Junn - Pourquoi es-tu revenu?! Sale voleur d'armure!
    Cenovii - Du calme le vieux, j'ai besoin de ton aide.
    Dua Junn - Mon aide? Tu plaisantes j'espère!

    Le Mandalorien resta silencieux, tout en maintenant le Sullustéen immobile dans les airs. Il attendit un moment comme ça, jusqu'à ce que le prisonnier prenne la parole.

    Dua Junn - Comment tu fais ça?!
    Cenovii - Grâce à la Force. Un scientifique comme toi ne pourrait pas comprendre.

    Enfin, Ceno libèra le vieil inventeur de l'étreinte de Force.

    Cenovii - Restes tranquille et écoutes-moi bien. J'ai porté le beskar'gam que tu as créé pendant plus de 10 ans, il m'a été d'une grande utilité, et de ce fait j'ai du respect pour ton travail. C'est pour ça que je suis revenu!
    Dua Junn - Mais... Où est-il alors? Pourquoi ne le portes-tu pas?
    Cenovii - Hem... Pour faire gros, il a cramé à bord la Main Ecarlate, le vaisseau amiral de Baaaaaaal.

    Dua regarda son interlocuteur avec d'immenses yeux.

    Dua Junn - Baaaaaal? Le seigneur Sith? Celui qui a assassiné les pontes du SEZ?
    Cenovii - Lui-même. Pendant qu'il perpétrait son massacre, j'ai livré bataille sur son vaisseau.
    Dua Junn - Impossible!! Tu me fais marcher!
    Cenovii - Je n'aurais aucune raison de revenir sur cette lune maudite si je n'avais pas perdu mon armure dans ces circonstances! Ne m'insultes pas de menteur! Sache que je suis chevalier Jedi et général de la coalition galactique! Les Sith et le SEZ sont mes ennemis!

    Le Mandalorien s'emballa un peu, puis reprit son calme. Junn compris et cru à son histoire.

    Dua Junn - Halala, les Mandaloriens sont si barbares... Avec toi plus rien ne m'étonne. Bon, qu'attends-tu de moi?
    Cenovii - C'est simple, je veux que tu me construise un nouveau beskar'gam!
    Dua Junn - Quoi?! Mais je n'ai pas conçu d'armure depuis très longtemps!
    Cenovii - Tu es le mieux qualifié que je connaisse. Je veux du travail bien fait.
    Dua Junn - Mais enfin! Il faut une certaine quantité de beskar pour ça et...
    Cenovii - Pas d'problème, Asha ne devrait plus tarder maintenant, elle apporte tout ce qu'il faut.
    Dua Junn - Asha? Ta copine la dealeuse?

    Et effectivement, le vaisseau-cargo d'Asha Lemon se posa sur le toit du laboratoire de Dua Junn. Cenovii et Asha débarquèrent quelques caisses de matière première, du beskar principalement, ainsi qu'un peu de cortose.

    Cenovii - Voilà, tu as tout ce qu'il faut maintenant. Considères que tu participes à l'effort de guerre.
    Dua Junn - Je me fiche de la guerre! Bon sang!
    Cenovii - Arrêtes de te plaindre et prends note! Voici les caractéristiques de la nouvelle armure: beskar'gam mandalorien léger, bouclier à cortosis sur les gantelets et jambières, lance-flamme intégré, casque du clan Ordo avec vision thermique et une large visière.
    Dua Junn - Ouais... Tout ça c'est du gâteau pour moi. Et le système de visée?
    Cenovii - Inutile d'en mettre.
    Dua Junn - Comment? Tu n'iras pas loin sans système de visée!
    Cenovii - Je n'en ai plus besoin.
    Dua Junn - Bon, c'est toi qui voit. Et la couleur?
    Cenovii - couleur Or.
    Asha Lemon - Or? Pourquoi Or?
    Cenovii - Chez les guerriers mandalores, la couleur d'armure a une signification. Une armure dorée est portée par celui qui est en quête de justice. Je dois suivre la tradition.
    Asha Lemon - Je vais avoir du mal à m'y faire...
    Cenovii - Je pourrai toujours la repeindre plus tard.
    Dua Junn - Pffffou... Ca va me prendre des heures! Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça?!
    Cenovii - Tu seras récompensé. J'ai accès à un compte bancaire républicain.
    Dua Junn - Ha j'aime mieux ça! Manquerait plus que je bosse gratis!
    Asha Lemon - A ce sujet, je crains que nous n'ayons un petit problème.
    Cenovii - Quoi? Quel problème?

    La contrebandière expliqua à Cenovii qu'elle avait obtenu la marchandise à un prix exorbitant. D'habitude, le beskar et le cortose ne sont pas si chers, mais depuis la bataille de Coruscant, les prix instaurés par les parrains de Nar'Shaddaa avaient largement flambé.

    Cenovii - Tu as précisé que ces matériaux étaient pour la Coalition Galactique?
    Asha Lemon - Oui, comme tu me l'avais demandé. Mais à cette nouvelle, ils se sont moqué et ont encore augmenté les prix.
    Cenovii - Impossible! Nous sommes dans l'espace Hutt et j'ai moi-même négocier un traité avec le clan des Hutt! Il m'a assuré que la Coalition Galactique était en sécurité sur leur territoire et que nous bénéficions des meilleurs tarifs!
    Asha Lemon - Désolé, le Hutt à qui j'ai parlé ne l'a pas entendu de cette oreille.
    Cenovii - Allons! Je connais Utorsa la Hutt, elle est raisonnable! Qu'est-ce que ça signifie?
    Asha Lemon - Tu fais fausse route, ce n'est plus Utorsa qui règne sur Nar'Shaddaa, mais son fils, Krago!

    A cette nouvelle, Cenovii commença à tourner en rond. Il y a avait quelque chose de louche là-dessous, ca devenait de plus en plus clair dans sa tête.

    Cenovii - Combien as-tu payé Asha?
    Asha Lemon - Ils m'ont fait cracher 5000 crédits! J'ai été obligée de prendre un crédit... J'espère que tu as une solution, je suis connue dans le coin!
    Cenovii - Tout ça n'est pas normal. J'irai voir Krago en personne.
    Asha Lemon - Nous devons payer avant demain soir.
    Cenovii - Bien... Tu as entendu ça Dua? Tu as 24 heures pour me faire cette armure.
    Dua Junn - C'est plus qu'il n'en faut pour un expert comme moi!

    Ainsi, décidé à découvrir ce qui se tramait dans les hautes sphères du crime de Nar'Shaddaa, Cenovii n'avait plus qu'à attendre que l'inventeur sullustéen lui confectionne un nouveau beskar'gam.


    -------------------------------------
    Cerar Norac-Viinir "Celui qui court derrière la montagne"
    alias Cenovii le Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller et de Shina

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 20-03-2010 07:24

    jeudi 18 mars 2010 - 21:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2169 Crédits

    En hyperespace

    Durant le voyage, Tuefa s’aiguise les griffes, il fait un peu d’exercice et apprends tout ce qu’il doit savoir sur Nar’Shaddaa à l’aide d’un terminal. En atterrissant à l’astroport de la zone Est, l’assassin sith pensait se faire passer pour un contrebandier pour approcher Krago le Hutt, mais un concours de circonstances va lui faciliter la tâche.

    Nar'Shaddaa, après 2 jours de voyage

    La rampe du cargo descend, Tuefa apparait. La capuche sur sa crinière et la bure sur ses épaules le rendent encore plus volumineux qu’a l’accoutumé. Sa fourrure épaisse et ses crocs reluisant s’ajoutent à cette imposante carrure. Il a le regard haineux, les babines semi-retroussées, il bombe le torse et avance d’un pas sûr. C’est alors qu’un humain en uniforme et casquette s’approche de lui en tendant un bloc de données.

    L’homme - Excusez-moi, vous devez….
    Tuefa - Tatatatata, ( il l’attrape par le col et le soulève), VOUS DEVEZ faire attention à mon vaisseau et VOUS DEVEZ vous tenir loin de moi (il le repose). Quand je reviens je veux qu’il soit là, et en bonne état, sinon…

    Tuefa se sert de la Force pour donner des visions d’horreur au contrôleur. Ce dernier s’agenouille, terrorisé ; il serre son databloc sur sa poitrine, pétrifié.

    Tuefa - C’est bien, penses à ta famille demi-portion… !

    C’est fier de lui que Tuefa reprends sa route.

    " J’l’ai pas tué, c’est bien… mais bien, c’est bien ou c’est mal, puisque le mal c’est bien... "

    Tout en philosophant, il gagne la cantina. A l’entrée, un vigile Rodien l’intercepte :

    le vigile - Bonjour étranger, à la cantina de Wilk’nson on ne veut pas d’ennuis, alors laissez vos armes et votre mauvais caractère au vestiaire.

    Le sith se baisse et lui rétorque

    Tuefa - Tu voudrais me donner un ordre mais ton complexe d’infériorité te pousse à t’effacer.
    le vigile - (il baisse la tête) Je suis nul, je suis faible, vous êtes si grand et avez l’air tellement intelligent, qui je suis pour vous donner des ordres… ? Faites ce que vous voulez, je démissionne…

    C’est donc armé jusqu’aux dents que le félin fêlé rentre dans la cantina.
    Il arrive au bar, un Besalisk l’accueil :

    Wilk - Bienvenue chez Wilk’nson étranger, qu’est ce que ça boit ?
    Tuefa - Un bol de lait.
    Wilk - Du lait ? Tu veux pas 100 crédits et un Won Won au four aussi?

    Une envie soudaine de lui arracher les quatre bras s’empare de l’apprenti sith. Mais les directives de maître Tik sont clairs, donc, pas de carnage(s), il faut se retenir, ça vas pas être facile !

    Tuefa - Donnes moi un truc que tu sers habituellement aux étrangers.

    Tout à coup une grande gueule attire son attention au milieu du brouhaha. C’est un Twi’lek bleu de taille moyenne, complètement pété qui raconte sa vie. Il crie à qui veut l’entendre qu’il a une bonne étoile, qu’il a évité la guerre, qu’en plus son groupe a un gros contrat et blablabla, et blablabla… Tuefa se renseigne auprès de Wilk le barman et apprends que ce Twi’lek est le manager d’un groupe très connu de danseuses, celles-là même qui se produisent actuellement dans son établissement. D’après la rumeur, il magouillerait des trucs pas nets et n’aurait pas que des amis.

    Tuefa - Et ce gros contrat, c’est quoi ?
    Wilk - La chance de sa vie, le plus gros cachet de sa carrière ! Une prestation chez Krago le Hutt !

    Les oreilles du fauve se dressent.

    "Gnnr, ce n’est pas un hasard, c'est comme si le côté obscur me traçait le chemin,
    je dois me servir de ce crétin, il sera mon ticket d'entrée chez Krago."

    Il longe le comptoir et interpelle le Twi’lek saoul en tentant d’être cool.

    Tuefa - Hey l'ami ! Si tu vas chez les Hutt, tu as besoin d’un garde du corps. C’est ton jour de chance, je cherche du travail !
    le manager - Ha ouais ? Rien à foutre, j’en ai déjà deux !
    Tuefa - Allez, réfléchis un peu, je t’assure que j’en vaux plus que deux.
    le manager - Non, non, vraiment, maintenant laissez-moi.

    Le Cathar, sans un mot, se retourne et quitte la salle…

    Deux heures plus tard, le petit groupe, composé des cinq danseuses, de leur manager et de ses gardes du corps, sort à son tour. Tuefa est là et s’approche, crinière à l’air. Il lance aux gardes du corps ces quelques paroles :

    Tuefa - Dites les gars, vous voulez pas démissionner pour me laisser votre place ? (il active son tonfa laser) Je vous aurait bien travaillé un peu, mais maître Tik vas m’passer un savon s’il apprend que j’m’amuse… Enfoiré de Dark Tik… C’est le seul que je tuerai avec respect! Mais pour l’heure, déguerpissez sous peine d’être éliminé.

    Abasourdis, les deux soldats en armure brandissent leurs fusils blasters automatiques.

    Tuefa - Quoi ? Vous vous prenez pour des mercenaires ? Bande de tromblons ! Avec votre attirail à trois creds ! Misérables humains !

    Visiblement, la colère du gros matou n’a pas l’air de les effrayer et ils ouvrent le feu. Tuefa renvoie les tirs lasers avec son tonfa tout en se ruant à pleine vitesse en direction de ses proies. Il apparait en un éclair devant le manager, les deux gardes se retournent, Tuefa les désarme, et VLAN ! Une mandale dans les dents ! Un garde s’envole par-dessus la passerelle, en partance pour une chute de 50 mètres minimum. Le second ne tarde pas à le rejoindre, propulsé par une poussée de force bien placée.

    Tuefa - (s’adressant au manager) Allons bon, ceux-là faisaient partie de tes danseuses, n’est ce pas? Où sont tes gardes du corps?
    le manager - Je… Je… Vous… Je crois que je vais vous engager!

    Un rendez-vous est prit pour le lendemain soir à la Tour Sadow, l’un des plus grands édifices de la ville supérieure, antre de la pègre et repère de criminels en tous genres. Sur ce, Tuefa rentre à son vaisseau. Il ne peut s’empêcher de rire en voyant que le contrôleur n’a pas bougé d’un centimètre. Il s’installe dans son cockpit et active des drônes furtifs. Il les envoie en repérage à la tour Sadow et attends les informations patiemment.

    -------------------------------------
    être perturbé

    Ce message a été modifié par: Dark-Spencer le 18-03-2010 22:23

    jeudi 18 mars 2010 - 22:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar amiral-mahan

    amiral-mahan

    82 Crédits

    Lieu : Les arènes de Géonosis .

    Après l’ évasion avec son prisonnier , Mahan et son groupe se sont vus arrêter par les gardes de Macbeath . Le plan de capturer le commandant en chef s’ est avérer fort inutile . Macbeath savait l’ importance de ce chef militaire pour la Coalition mais aussi pour ses confrères . Il souhaitait exposer son prisonnier ,tels un chasseur qui a tué son plus gros gibier . Il veut montrer à toute la galaxie , la déchéance de ce chef militaire . L’ exposer dans l’ arène de Géonosis , lieu de distraction pour de nombreux géonosiens mais aussi des riches sezziens lui paraissait judicieux . Après un bref interrogatoire au tribunal par des juges géo-sezziens , l’ amiral Mahan et ses camarades furent condamnés à mort . Leurs sentences seront prononcés dans l’ arène .
    Le jour –même devant une foule de plusieurs milliers de spectateurs en délire , les prisonniers furent amenés à pied par une garnison de drones géonosiens . Sur les gradins se trouvaient des notables , des diplomates , des intellectuels sezziens . Mahan en reconnut quelques uns comme des sénateurs ou d’ anciens officiers de la République ou de l’ Empire . Les alliés du SEZ se trouvaient dans les gradins comme les Ssi-Ruuks ou la Fédération du Commerce . Mais une grande majorité installé au fin fond des gradins étaient des géonosiens ou de simples soldats .

    Le Général Macbeath et le gouverneur Childéric et son frère , l’ archiduc Carloman étaient présent dans la loge ,prédominant l’ arène . La foule applaudissait l’ arrivée de leurs chefs . Le Général Macbeath leva sa main au ciel , en signe de salutation . Les spectateurs se tuent et écoutèrent leurs chefs. L’ orchestre de l’ arène se mit à jouer de la musique , accompagné par Macbeath en train de chanter le chant du SEZ . L’ hymne fut jouer et chanter par l’ ensemble des spectateurs . Mahan resta stupéfait par ce spectacle . C’ était la première fois qu’ il voyait de ces propres yeux , le monde sezzien . Une fois le chant terminé , le Général s’ approcha des rebords de son balcon .

    Macbeath : _Gaieus Mahan , Grand Amiral et Vice-Maréchal de la République , Commandant en chef de la Coalition Galactique , avez – vous une dernière requête à formuler avant la sentence ? Il en est de même pour vos camarades !

    Mahan :_ Pardonnez ma grossièreté mais allez vous faire foutre ! Il en sera tout !

    Une huée de cris et de lancer de toutes sortes d’ objets se produisirent dans l’ arène . Les prisonniers furent attachés séparément sur des poteaux , les mains liés .Les grilles de l’ arène s’ ouvrirent laissant apercevoir par la pénombre , un monstre de plusieurs tonnes . Son cri retentit dans toute l’ arène . Il en sortit un colosse de plusieurs centaines de mètres de hauteur avec des griffes à ses pattes et une gueule avec des crocs . La créature se tenait sur deux pattes. Il s’ agissait de l’une des bêtes les plus féroces de la galaxie , un rancor .

    A coté du poteau de l’ amiral se trouvait le colonel Madison , toujours à l’ aise même dans les mauvaises situations . Celle – ci sortit de l’ une de ses manches, une clé magnétique avec une grande discrétion . Certains des compagnons de Mahan attachés à leurs poteaux firent de même . Le monstre s’ avança tout en rugissant vers son gibier avec les acclamations de son public , installés sur les gradins de l’ arène .
    La majorité des prisonniers s’ étaient libérés de leurs chaines . Madison vint à la rescousse de Mahan.

    Mahan :_ Il était temps , Colonel Madison ! Passons au Plan B !

    Lorsque les prisonniers furent libérés de leurs chaînes , un clairon retentit dans l’ arène ! Les spectateurs et les gardes échangèrent un regard interrogateur et étonné . Les plus attentifs virent que ce son était provenance d’ un cliron soufflé par l’ un des ennemis les plus redoutés du SEZ , Starkacus ! Il s’ était infiltré dans l’ arène avec ses soldats , dans le risque péril d’ être capturés ou tués .
    Mahan :_ Le voici notre Plan B , les amis !

    Madison :_ Peut être ! Mais je ne pense pas que ce rancor qui se dirige sur notre chemin fasse partit de notre plan , Amiral !
    [i]

    samedi 20 mars 2010 - 23:27 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    23874 Crédits

    Lieu : Ithor
    Localisation : Au milieu de la jungle

    Avancée dans la jungle, n’est pas facile ! Pad/Dap réalise qu’elle vient de parcourir au moins 7 km dans la bonne direction. Elle décide de s’octroyer une pause et s’assied sur un rochet. L’ex-jedi reprend son souffle et regarde autour d’elle. Cet endroit lui est complètement étranger, elle n’avait jamais eu l’occasion de pauser les pieds sur cette planète au par avant. Padmée passe le dos de sa main sur son front, elle est en sueur et entends plusieurs bruits d’animaux et de froissement de feuilles.

    Pad – Ah bravo ! Mais qu’est-ce qui m’arrive ! Pourquoi suis-je aussi inquiète ?

    La femme prend une grande inspiration et ferme les yeux. Laissant la Force influer, elle cherche à s’auto-diagnostiquée. C’est avec grand étonnement et angoisse, que pour la première fois, miss Nabery comprend combien sa connexion avec la Force, n’est plus ce qu’elle fut !

    Pad – Bien sur ! Mordi m’avait prévenu. Je n’ai plus autant de Force en moi qu’avant donc je m’épuise plus vite. Ah nom d’un Thernbee ! Je suis en age, j’ai mal aux jambes et j’ai l’impression qu’il y a plus d’un prédateur dans le coin !

    Pad met machinalement sa main sur sa ceinture, plus par réflexe qu’autre chose. Mais elle ne trouve pas son sabre laser et soupir. Elle avait juste le blaser trouver dans le jet. Pad préfère de loin user de la Force comme arme sur les animaux dangereux et laisser le blaster pour les prédateurs plus armés.

    Pad – Bon, faut que je continue, sinon… Mais qu’est-ce que ce trouble ???

    L'ex-maître Jedi pense d’abord à un trouble de sa tension artérielle car elle a l’impression d’avoir eu une tournerie. Puis, après s’être analysée, elle comprend qu’il s’agit d’un trouble dans la Force. Elle se concentre et cela lui demande un effort considérable.

    Pad – Je dirais que quelque chose… non, quelqu’un semble être sur mes traces… Mais qui !?

    Ses soupçons vont d’abord à la sécurité de la planète. Ils auraient pu repérer le crash… mais Pad n’avait entendu aucun bruit de moteur.
    Soudain, un bruit de feuillage la sorti de sa méditation. Pad sent alors plus nettement la présence animale. elle se redit en essayant de faire face à la bête encore invisible.

    Pad – Allons mon ami, je ne te veux pas de mal. Je suis désolé si je travers ton territoire et je te préviens, je refuse d’être ton déjeuner.

    Pad cherche en elle la Force d’user de la communication animale, mais elle sait être en état de faiblesse et commence à douter d’elle. Puis, enfin, elle aperçoit la tête d’un rongeur dépassée d’une feuille bleue. Il semble être interrogateur et hume l’air vers l’humaine.

    Pad – Oh, toi tu dois être un Flitter, tu es un rongeur volant. Bon, soit nous reprenons notre route chacun, soit tu m’accompagnes. Qu’en dis-tu ?

    Le rongeur se montre un peu plus laissant apparaitre une aile pendante. Pad eu alors comme un flash et du s’adosser au rochet pour ne pas tombée. Elle secoua la tête et pris le petit kit médicale.

    Pad – Si tu te laisse faire, je pense pouvoir t’aider. Mais faut être gentille, hein !

    La femme avait reçu une foule d’information dans la mémoire concernant la physiologie de l’animal et elle pensait bien pouvoir le soigner. Mais cela lui cause une migraine épouvantable. L’animal semble comprendre les intentions de l’humaine. Pad espérait que sa communication animale y soit pour quelque chose. Elle le soigne, mais ensuite, la tête lui tourne encore et encore. Elle du s’assoir contre le rochet et fermer les yeux quelques instants… Les efforts fournis, les résidus de la fusion avec les ordinateurs, la longue marche effectuer… tout cela était devenu trop d’effort pour elle. Et Pad s’assoupi.

    Quelque part non loin de là, une personne est sur ses traces.
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 28-03-2010 12:16

    mercredi 24 mars 2010 - 18:28 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide