Le Temple Jedi : saison 4 (page 20)

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar KiAdiMundi

    KiAdiMundi

    5879 Crédits

    Mimi: Je suis toujours efficace. Toi, par contre...

    Il lâcha un "hum" pour toute réponse. A vrai dire il s'attendait à ce genre d'antipathie, mais bon...chacun a son petit égo, pas vrai ?

    Kiad: Bien, tu me recontacteras lorsque tu auras des infos ?
    Mimi: Mais evidemment. Garde ton comlink près de toi, mon chou.
    Kiad: Très bien...alors à la prochaine, le plus tôt possible.

    Kiad fit un mouvement de main pour la saluer, jeta un regard en coin au droïde puis se dirigea vers la sortie. Il hésita un instant, quelques pensées le submergeant, puis il franchit la porte. Une fois dehors, il secoua la tête pour s'enlever les songes inopinés qui venaient de se greffer à son esprit.
    Mais soudain, comme par un coup du sort ou par la volonté de la Force, Kiad sentit son comlink vibrer. Il le prit hâtivement en main eet vit que c'était...Mimi qui l'appelait ! Etonné, il répondit:

    Kiad: Oui ? Déjà trouvé quelque chose ?
    Mimi: Oui. J'ai localisé le QG du SEZ.
    Kiad: Quoi, comment ?! Le QG ?

    Outrepassant toute politesse, il retourna dans la maison de la guildeuse en courant pour la rejoindre.

    Kiad: Comment ? Où ?

    Mimi, qui aurait souhaité aborder un masque de gravité extrême ne pu s'empêcher de le toiser avec un air narquois.

    Mimi:Là.

    La guildeuse désigna un écran géant, d'où des images de coruscant défilaient, avec en fond sonore une voix humanoïde déclarant qu'à présent, la république était au service du SEZ. Kiad bascula en arrière de terreur, atterrissant sur un fauteuil. Ses yeux restèrent fixés sur l'image holographique, buvant avec amertume les paroles de celui qui énonçait les lois du SEZ. Il baissa finalement la tête, se massant les yeux d'une main.

    Kiad: C'est pas possible...comment a-t-on pu en arriver là...?
    Mimi: Les réponses aux questions rhétoriques je suppose.

    La voix de la guildeuse le sortit de sa torpeur. il se releva avec lenteur, éteignant le téléviseur d'un truchement de Force. L'air grave et troublé, il s'immobilisa face à elle:

    Kiad: J'espère que tu ne comptes pas que cette...découverte fasse honneur à notre marché ?
    Mimi: Si. Je devais les localiser, c'est chose faite: ils sont à Coruscant. Paye moi.
    Kiad: Pas même en rêve ! Mais j'ai un autre marché à te proposer. Bien plus intéressant, si tu l'acceptes...
    Mimi: Te fiches pas de moi ! Quand on établit un contrat avec un guildeur on l'honore !
    Kiad: Très bien...alors dis adieu à 200 000 et à deux semaines de vacances tous frais payés où tu le désires !

    Il avait déjà commencé à contourner le fauteuil pour se diriger vers la sortie. Frustré et sur les nerfs comme il l'était, il ne comptait pas rester ici à bavarder dans le vide.

    Mimi: J'ai le droit d'emmener quelqu'un...?

    Le Forceux stoppa net, ayant cru qu'elle refuserait catégoriquement. il eut un petit sourire qu'il n'aurait pas cru possible dans une telle situation, puis se retourna vers Mimi.

    Kiad: Je préfèrerais que ce soit moi, mais...d'accord. A la condition que tes vaisseaux personnels soient disponibles à n'importe quel moment.
    Mimi: Bien, mais je te préviens, je n'ai à ma disposition qu'un vénator, un carrack et une frégate nébulon b de classe 2. Ne t'attends pas à une flotte ! Et je te re-préviens, si je meurs je t'attendrais en enfer avec les 200 000 creds.
    Kiad: Je ne compte pas que tu meurs Mimi, certainement pas toi...

    Un léger blanc tomba entre eux deux, puis Kiad ajouta:

    Kiad: Préviens moi quand tu seras prête à partir. Le plus tôt serait le mieux.

    mercredi 09 septembre 2009 - 19:15 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25451 Crédits

    Lieu : L’espace de Mon Cal
    Localisation : A bord de l’Albatros.

    Padmée n’avait pas dit grand-chose depuis leur décollage du Taris. Elle semble sereine, détendue mais concentrer. Paad se demandait bien à quoi son homologue pensait, mais elle avait bien compris qu’il ne fallait pas lui poser la question. La clone pilote l’YT-2000 que les hommes du Maréchal Thore avait réparé. L’Albatros vient de sortir de l’hyperespace et là, devant les Padmées, la planète bleue est plus grande que ce que la pilote l’avait imaginé. L’original reste les bras croisés sur le torse à observer les alentours de Mon Cal. C’est à ce moment précis que la Maître Jedi décide de rompre le silence.

    Pad – Place l’Albatros on orbite autour de cette lune.
    Paad – Euh… On ne va pas essayé d’atterrir ?
    Pad – Non. Je ressens trop de remous dans la Force. Thore a parlée d’une forteresse et ce vaisseau à subit trop d’avarie.
    Paad – Il sort de réparation.
    Pad – Dépêche toi de nous mettre hors des détecteurs. L’Albatros vole, mais pas question de combattre avec.

    La clone regarde un bref instant son original perplexe. Comme savait-elle dans quel état est ce coucou ? Quel plan avait-elle ? Et surtout, pourquoi elle devait être le chef !? Mais Paad décide d’exécuter la manœuvre. L’instant d’après, L’Albatros ne peut plus être détecté. Sous la demande de la Jedi, Paad laisse le minimum d’appareillage allumée afin de rester en orbite lunaire avec système de survie.

    Un moment de silence, puis la clone veut discuter.

    Paad – Pourquoi tu étais en colère contre le maréchal ?
    Pad met un moment avant de répondre – Ce n’est pas vraiment lui qui m’a mise en colère. Je…Je pense simplement être à un tournant décisif de ma vie.
    Paad – Explique toi ?
    Pad garde les yeux fixé sur Mon Cal – Il a raison lorsqu’il a dit que son devoir est de s’occuper des attaques contre le SEZ. Mais… sa réflexion sur l’intervention du clone de Kiad était déplacée.
    Paad – J’avoue ne pas te suivre.
    Pad – Kiaad est monté à bord du Taris pour 2 raisons. Sa mission et une diversion qui couvre sa mission. Le problème c’est que j’ignore si sa mission était de te convaincre de le suivre ou les plans voler.
    Paad – Une diversion ! Je n’aurais été qu’une diversion !?
    Pad – C’est une possibilité… Mais… ce n’est pas ce que je ressens.
    Paad – Comment cela ? Tu pourrais t’expliquer plus clairement s’il te plait ?
    Pad – Pas dans l’immédiat, désolé. Il y a du mouvement !

    Enfin, ce que Padmée attendait arrive ! Le K-Wing du clone quitte l’orbite de Mon Cal plus rapidement que ce qu’elle avait pensé. L’Albatros attend que le vaisseau passe en hyperespace afin de calculer sa direction. A leur grande surprise, elles découvrent que destination de Kiaad est Coruscant. En plus un autre vaisseau vient de quitter l’orbite de la planète bleue.

    Paad – Tu sembles blêmir Pad. Je ressens un trouble immense en toi.
    Pad – C’est le vaisseau de Meeto Arso !
    Paad – Et c’est qui ?
    Pad – Un sénateur Chagrien a qui j’ai eu affaire ! Paad laisse le partir, ensuite nous prendrons la direction de la Capital.
    Paad – Et dire que je voulais allée sur Ondéron !

    -------------------------------------
    Maître de Carth et Cal

    Ce message a été modifié par Padme111 le samedi 25 juin 2016 - 16:46

    samedi 12 septembre 2009 - 10:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar Paadme_Naberyy

    Paadme_Naberyy

    671 Crédits

    Lieu : Hyperespace
    Localisation : A bord de l’Albatros.

    L’Albatros fait route vers Coruscant. Il suit le K-Wing de Kiaad, mais aussi le vaisseau sénatorial du sénateur Chagrien. Paad avait confirmé que les 2 vaisseaux se rendirent à la capitale.

    Les 2 jumelles sont contrariées mais pas pour les mêmes raisons. Mais la seule question commune est la suivante : Suis-je bien à ma place ?

    Chacune d’elles, prend le temps d’une méditation pendant ce voyage.

    Les Pensées de Paad :
    « Jorus-Beku-n disait que je trouverais des réponses à toutes mes questions sur Ondéron. Pourquoi ne suis-je pas allée là-bas ? Il a parlé à Padmé avant que nous ne montions à bord de [i]l’Albatros, mais que lui a-t-il dit ? Pourquoi cette Maître Jedi est tellement blessée à l’intérieur ? Voilà tout ce que je peux sentir en elle… douleur, tristesse, sentiment d’échec, révolte, colère… Qu’est-ce qui a pu la mener à devenir ainsi ?
    Bon, je sais finalement pourquoi je suis sur l’Albatros… Je veux en connaitre plus sur elle ! »[/i]

    Les Pensées de Pad :
    « Kiaad, Arsoo Meeto se rendent sur la capital ! Je me demande quels sont leurs objectifs. Kiaad a prouvé qu’il sert Baaaaaaal par désir, non parce qu’il se sent esclave. Donc… est-ce qu’il fait semblant de travailler avec le SEZ ? Ou pire… Essaye-t-il de trahir le Seigneur Sith pour travailler avec Thadéus ? Est-ce que Thadéus travaillerait pour son propre compte ?

    Beku-n m’a donné rendez vous sur Ondéron. Il va là-bas afin d’étudier la magie Sith et des Massassi. Paad éprouve le besoin d’y retourner. Jorus a p’être raison, j’aurai du lui laisser le choix de repartir avec lui. Mais… elle a encore tellement à apprendre…

    Je dois arrêter de me voilà la face. J’essaye de la formé. Je me dois d’être honnête avec moi-même. Je dois lui parler plus sincèrement. Je dois la laisser partir. »


    C’est la Jedi qui rompe le silence en premier.

    Pad – Il est important que je t’explique certaine chose Paad.
    Paad – Oui, mais cette fois-ci, soit clair !
    Pad – Jorus m’avait proposé de te prendre avec lui sur Ondéron.
    Paad – Quoi !!! Mais …
    Pad – Oui, égoïstement, je ne t’ai pas laissé choisir. Je voulais te former, t’apprendre à devenir une Jedi, à être plus en phase avec toi-même. Mais j’ai eu tord.
    Paad – Oui !!! Mais, je t’avoue que tu m’intrigues, je veux aussi apprendre à mieux te connaitre.
    Pad – Je sais, mais je réalise que tu as tord. Tu dois apprendre par toi-même et faire tes propres choix. Tu ne peux pas devenir ma copie conforme.
    Paad – Je le suis.
    Pad – Oh que Non! Ta vie, ton expérience est tellement différente que tu es un être unique.
    Paad – Et que proposes-tu ?
    Pad – Déposes-moi sur Coruscant et prend l’Albatros. Va rejoindre Jorus sur Ondéron.
    Paad – Tu veux aller dans la gueule du loup seule ? Tu ne serais pas un peu suicidaire ?
    Pad – Beaucoup l’on pensé, et le pense encore. Mais non. Coruscant a été ma maison pendant des années, j’y ai des amis et je connais parfaitement de nombreux lieux. De plus, avant de partir pour la bibliothèque, tu vas appelle les Jedi et leur dire tout ce que nous avons vécu.
    Paad – Et tu comptes sur eux pour te sortir de ce piège ?
    Pad – Contacte Ben Cenovii. Pour l’instant, c’est sur lui que je veux compter. Et oui, il m’est souvent arrivé de travailler ainsi. La confiance en mes amis m’a permis d’être en vie aujourd’hui. Mais parfois le prix à payer est trop lourd. Donc dit-lui bien de ne pas venir seul.

    Les 2 femmes s’étant mises d’accord sur des détailles, elles avaient un plan et un objectif diffèrent. Mais la Jedi savait qu’elles travailleront de concert. La Jedi lui donne un cryptage Jedi à utiliser pour la communication avec Cenovii. En réalité, l’appareille de cryptage traduit le message en Mandalorien avant de l’envoyer à son destinataire.

    Sorti de l’hyperespace. L’Albatros dépose Padmée sur la plateforme du bureau Jedi et regagne l’orbite. Elle contacte Cenovii, ne pouvant l’avoir en direct, elle lui laisse le message suivant :

    « Ici Paad, la clone. Ta Maître Jedi est complètement cinglée, mais elle attend que tu viennes la rejoindre sur Coruscant avec des renforts. Kiaad, le clone et un sénateur Chargien… Meeto Arsoo, ont quittés Mon Cal pour se rendre sur la planète capitale. Je vais sur Ondéron rejoindre Jorus. Paad terminé. »

    samedi 12 septembre 2009 - 11:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kiaad

    Kiaad

    35 Crédits

    Le clone arriva enfin sur Coruscant. Son vaisseau se posa sur une plate-forme rattachée au sénat, car c'était dans ce grand bâtiment que les dirigeants du SEZ avaient choisit d'installer leur nouveau quartier général.
    Des traces d'impacts étaient encore visibles à l'entrée si grande qu'elle en était presque prétentieuse aux yeux de Kiaad, de même que quelques tâches de sang donnaient à ce somptueux lieu une atmosphère peu engageante.

    Les nouveaux gardes, de toutes les espèces imaginables, ne traduisaient nullement la grandeur passée de la puissante république...on croirait pénétrer dans un repaire de bandits et de tueurs plutôt que dans l'enceinte du bâtiment administratif le plus célèbre de la galaxie.

    La Force indiqua au clone que de nombreuses personnes se trouvaient dans la salle de réunion où tous les sénateurs venaient jadis débattre. Mais à son grand étonnement, il sentit aussi un grand désordre dans l'immense pièce...
    Lorsqu'il y parvint enfin, il remarqua avec stupeur nombre de soldats en train de s'amuser sur les plate-formes à répulsion, volant dans toute la pièce en lâchant des rires gras, jouant aux auto-tamponneuses etc...
    Outré, il dégaina son sabre et le lança contre l'une des plate-formes qui, perdant ses répulseurs, alla se crasher une vingtaine de mètres plus bas. Les autres plate-formes s'immobilisèrent alors, les soldats choqués de cette intervention.
    Kiaad monta à son tour dans l'une des machines volantes et la fit avancer jusqu'au centre de la pièce. La mine sombre et contrariée, il fit résonner sa voix:

    Kiaad: Vous êtes comme une bande de Tuskens ENRAGES ! Et ça, messieurs, je ne peux pas le tolérer...La guerre n'est pas terminée, A VOS POSTES !

    Le clone ressortit de la salle sans même les regarder, mais il savait que les soldats étaient déjà en train de se précipiter pour regagner la place qui était la leur. Kiaad eut un petit sourire, pouvoir se défouler sur eux lui avait fait du bien.

    Il prit alors le chemin pour se rendre au bureau de l'ancien chancelier. Il y trouva enfin les personnes qu'il avait cherché, les chefs du SEZ. Au nombre d'une demi-douzaine, ils semblaient discuter de l'attaque de Kashyyk et de Mon Cal. Le clone s'approcha d'eux, ceux-ci se levèrent pour l'accueillir.

    Neimoidien: Nous avions espéré que vous reviendrez avec les plans des vaisseaux républicains et la clone Paadmé Naberry. Le responsable de Mon Calamari nous a avertis que vous n'avez ni l'un, ni l'autre. Pourquoi ?
    Kiaad: Les plans des vaisseaux étaient protégés par des codes d'accès, très complexes. Et à cause de votre inadvertance, les jedi ont été au courant de mon existence, j'ai dû les quitter prématurément.
    Weequay: Vos résultats sont déplorables ! Nous n'avons pas pris autant de risques pour vous mener à termes pour vous voir échouer de la sorte.
    Kiaad: La ferme ! Si vous n'êtes pas content, vous n'aviez qu'à y aller. J'ai tout de même une bonne nouvelle...
    Neimoidien: Et quelle est-elle ?
    Kiaad: J'ai sentit que j'étais suivit en quittant le vaisseau républicain. Des Forceux. Je ne serais pas étonné de voir arriver la clone que vous convoitez, ou mieux...l'originale de la clone.
    Twi'lek: Vous avez attirés les jedi jusqu'ici ?!
    Kiaad: Disons que je les ai laissés faire. Que craignez vous ? Un jedi ne fera pas le poids face à toute l'armada qui siège sur cette planète ! Et puis, vous m'avez demandé de revenir pour vous protéger, non ?
    Weequay: D'après vos derniers échecs, je me demande si l'on peut encore se fier à vous pour nous protéger ! Je ne crois pas que vous serez assez puissant pour vaincre un maitre jedi !

    Une fois de plus, c'en fut trop pour le clone. Ses yeux prirent une couleur de feu au moment où il tendit la main vers le Weequay. Un éclair fusa vers celui-ci, le paralysant sous la douleur avant même qu'il ne puisse se défendre. Le trait d'énergie pure cessa quelques instants plus tard et Kiaad souleva l'humanoïde en l'air avant de l'attirer violemment à lui. Il finit empalé sur la lame du Forceux, qui le retenait d'un main par le col.
    Le corps désormais inerte du Weequay retomba lourdement au sol, laissant les autres dirigeants sans voix.

    Kiaad: Quelqu'un doute-t-il encore de ma puissance ?!

    Les cinq restants répondirent non de la tête, puis Kiaad tourna les talons pour ressortir.

    Kiaad: Je vais me placer au sommet du sénat, histoire de vous protéger au mieux....

    "Mais quand votre heure viendra...Rien ne saura vous sauver de mon sabre, sombres crétins" pensa-t-il au moment de franchir la porte.

    samedi 12 septembre 2009 - 18:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Lieu - A quelques parsecs de Kashyyyk, à bord du Taris

    Les soldats commençaient à s'affoler et à courir dans tous les sens, préparant les défenses et les canons du Taris, signe avant-coureur d'une bataille toute proche. Tandis que nous allions vers les hangars, le maréchal Thore s'occupait des derniers préparatifs avec les chefs respectifs des factions alliées. Dans les longs couloirs du Taris, Maitre Yo pris contact avec le général Losh.

    Yota - Arleil, la baston est proche. Tu vas devoir engager ton vaisseau aux côtés du Taris lors du forcing du blocus de Rwookrrorro. Je te donne la fréquence de comlink de Thore, il est déjà en réunion. Yota terminé!

    L'apport du Bronzium Acéré allait nous être d'une grande aide. Je sentais néanmoins que la bataille serait rude. La Force me disait que nous allions tomber sur une grande résistance militaire au sol. Je sentais aussi que Maitre Yo avait envie d'en découdre avec les esclavagistes - surtout ceux qui maltraitent les Wookies - et c'était tant mieux! Pour une fois je serais heureux de le voir étriper tous ces fils de chiens kaths. C'est alors que je reçu une communication sur mon comlink, il s'agissait d'un message différé. Après l'avoir écouté, je me précipitai vers Jorus qui était arrivé au Hangar avant nous.

    Moi - Maitre! Maitre!
    Jorus - Que se passe t-il?
    Moi - Vous devez écouter ça!

    Sans attendre j'active le message holographique depuis mon bracelet multifonction situé sur le gantelet en beskar de mon avant bras droit. L'image de Paadme apparait enfin.

    "Ici Paad, la clone. Ta Maître Jedi est complètement cinglée, mais elle attend que tu viennes la rejoindre sur Coruscant avec des renforts. Kiaad, le clone et un sénateur Chargien… Meeto Arsoo, ont quittés Mon Cal pour se rendre sur la planète capitale. Je vais sur Ondéron rejoindre Jorus. Paad terminé."

    Moi - Qu'est-ce que ça signifie?
    Jorus - Cela signifie que tout se passe comme prévu. Pad a parfaitement joué le coup.
    Moi - Je ne comprends pas! Vous partez pour Ondéron?
    Jorus - J'y vais de ce pas. Vous vous débrouillerez très bien sans moi.
    Yota - Je suis d'accord, on a pas besoin de tous les Jedi pour les écraser comme des...
    Moi - Maitre Beku-n! Vous devez rester! Je connais la clone, elle n'ira pas sur Ondéron.

    Jorus semblait intrigué. Il savait que j'avais passé un certains temps avec Paad et que je savais comment elle réagissait. Elle n'était que impulsivité et malice et je ne pouvais pas imaginer une seconde qu'elle suivrait les gentils plans que lui avaient concocté les gentils Jedi.

    Jorus - Qu'est-ce qui te fait dire ça?
    Moi - Elle sait que Baaaaaaal risque fort de se manifester ici sur Kashyyyk. Hors c'est là son but premier depuis le début: retrouver le seigneur Sith.
    Jorus - Nous avons fait en sorte que Paad se pose les bonnes questions et oublie Baaaaaaal. Elle ira sur Ondéron, c'est là-bas que se trouvent les réponses qu'elles doit entendre.
    Moi - La connaissant, je n'en suis pas si sur...
    Jorus - Tes certitudes n'ont pas d'importance, jeune chevalier. Les voix de la Force te sont encore trop sauvages pour que tu comprennes ce qui motive Paadme dans son voyage pour Ondéron. Je salue tes efforts, mais ce cas est trop complexe pour toi, je m'en occupe. Transmet les autres infos à Thore, je dois partir immédiatement.
    Moi - Bien Maitre. Que la Force soit avec vous.

    Maitre Jorus monta à bord du contre-attaque III. Quelques instants plus tard, le vaisseau Jedi décolla et quitta le hangar. Alors qu'il s'éloignait montait mon inquiétude. Mais Maitre Yo me remis les idées en place.

    Yota - Hé, tête de fer! Réveilles-toi j'veux pas d'une loque dans mon esquadron!
    Moi - C'est bon, c'est bon.
    Yota - L'apprentissage continue, la leçon portera aujourd'hui sur "comment repousser une armada tout en délivrant des esclaves".
    Moi - Je suis tout ouïe.

    Nous grimpions à bord de nos starfighters Actis Eta 5. Plusieurs pilotes s'afféraient autour des canonnières et des chasseurs monoplaces tandis que les vaisseaux plus lourd comme les bombardiers attendaient leur équipage. Depuis son AE-5, Maitre Yo établie la communication.

    Yota - Bzz...é...ccrchhhh..éé!! tu me reçois?
    Moi - 5/5 Maitre.
    Yota - Bon, on a plus qu'à attends les ordres. Ca va chauffer!!
    -------------------------------------
    Cenovii Ben
    Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 10-10-2009 01:22

    dimanche 13 septembre 2009 - 12:06 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10951 Crédits

    A peine arrivé dans la salle de réunion que je vis l' Amiral Mahan et ses seconds dialogué avec les autres chefs de la Coalition Galactique . Mahan me salua d' une tape amical sur l' épaule . Il m' invita au centre de l' holoprojecteur ou se diffusaient les silhouettes de mes interlocuteurs . Nous étions prêts , nous avions une immense flotte composée de plusieurs milliers de vaisseaux dans l' espace .
    Tous ces vaisseaux de différentes organisations se battaient avec le même objectif . La Coalition Galactique , nouveau nom donné aux forces alliés était prête à surgir de la nuit.

    Moi:_ Comme vous l' a résumé l' Amiral Mahan , notre plan consistera à prendre les différentes villes de Kashhyyk .
    Je ne suis sans nouvelles du maitre Jedi Padmée Naberry . Xu' lii han , chef de la flotte Yuuzhans-Vongs accompagnera le restant de la flotte de la C.G sur Mon Cal !
    Préparez- vous à envoyez les coordonnées de Kashyyk !

    La communication avec mes interlocuteurs s' interrompit . Mahan se concerta un moment avec le reste de ses seconds avant de se retourner . Il paraissait perplexe par la situation . Nous étions tous les deux en train d' observer par l' un des hublots de la salle , l' hyper- espace emprunté par la flotte du C.G .

    Mahan :_ Vous le savez comme moi que ce plan peut échouer . Nous avons le nombre et la surprise mais que devrons – nous faire si les Sith seront là ? Devrons – nous les combattre ou nous alliés à eux ?

    Moi:_ Je sais mon ami ! Officiellement les Sith sont toujours notre ennemi . Nous agirons en conséquence avec nos alliés !

    L' alerte du vaisseau se mit à retentir dans tous le croiseur . La flotte de la Coalition Galactique était parvenu à destination , Kashhyk se tenait devant nous à quelques parsecs . Mais une autre surprise nous attendaient . Une armada de croiseurs du SEZ étaient postés au dessus de la planète . Elles faisaient blocus contre tous vaisseaux étrangers .
    Mahan se dirigea vers le poste de commandement et rejoignit son siège . Il fit une annonce au personnel du vaisseau .

    Mahan :_ Ici l' Amiral en chef Mahan . Nous sommes arrivés à destination ! Que tous les chasseurs se mettent en position d' attaque . Armez les canons et activez les boucliers .
    Maréchal Thore , la voie vous est ouverte . Vous pouvez dégager avec vos soldats . Que la force soit avec vous ! Vive la Coalition Galactique , Vive Kashyyk et Vive la République !

    Les croiseurs du Sez s' étaient tous regroupés et tiraillaient les positions de la flotte de la CG . Nos forces comptaient des croiseurs détruits par les feux de l' ennemi . Nous devions parer ces attaques .
    Afin de contre attaquer au plus vite , le vaisseau le plus puissant de la galaxie , le Taris était envoyé en première ligne avec le Bronzium Acéré , le vaisseau du général Losh .
    Ces deux croiseurs aussi grand l' un que l' autre tiraillaient les croiseurs du SEZ , plus rapide et maniable à naviguer .
    Le reste de la flotte de la CG couvraient les deux croiseurs .

    Moi:_ Général Yota , Général Ben , c' est le moment de sortir vos chasseurs . Nous arrivons à destination de Kashyyk !

    Yota :_ Ici Général Yota , on y va chef !

    Ben :_ Moi de même ! C' est partit mon Kiki ...

    Mahan :_ Commandant C3PO , contactez la flotte impériale ! Nous avons besoin que les «  Tie fighters «  secondent nos chasseurs au plus vite !

    Je monta avec mes soldats sur une canonnière . Les soldats galopaient à travers l ' hangar pour retrouver leurs canonnières respectifs . Le débarquement de Kashyyk venait de commencer . Nous avions réussi à percer le blocus du SEZ . De nombreux chasseurs et vaisseaux de transports de la Coalition Galactique sortaient en masse vers la planète !
    Mais le feu de l' ennemi aveuglait tous les croiseurs . Des vaisseaux de la CG finirent par se percuter en se trompant de cibles .
    Nous crumes rapidement que les croiseurs du Sez finirent par se rendre . Hors nous nous trompions !

    Commandant C3PO :_ Amiral Mahan , nous avons un problème ! Le SEZ s' apprête à nous envoyer le VIRUS TARISSIEN .

    Mahan :_ Neutralisez- le et avertissez la flotte de la CG !

    Vice-Amiral Drallo :_ C' est trop tard , nous avons une dizaine de croiseurs du CG qui sont en train de s' entre tuer . J ' envois des navettes de survie pour les rescapés .

    Mahan :_Ici l' Amiral Mahan , ordre à tous les croiseurs du CG de contre attaquer et de cibler leurs tirs sur le vaisseau-amiral du SEZ, maintenant !

    Tous les croiseurs du CG se focalisèrent sur le vaisseau- amiral du SEZ en le tiraillant sans relache . Le Taris activa de sa part , le VIRUS TARISSIEN sur le vaisseau . L' attaque spatiale se termina en quelques heures malgré de lourdes pertes. Le débarquement des troupes pouvait débuter.

    lundi 14 septembre 2009 - 00:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Lieu - Orbite de Kashyyyk, à bord d'un chasseur Jedi

    Lorsque les hangars ouvrirent leurs champs protecteurs, des dizaines d'escouades surgirent du Taris. Des chasseurs, des canonniers, des artilleurs, des bombardiers... Nos troupes étaient largement supérieur en nombre. Mais le blocus du SEZ, composés de croiseurs et autres navires de guerre, du tenir ses positions et engagea les hostilités en lançant des petits chasseurs-drônes. Ces derniers foncèrent droit sur nos starfighters. Yota et moi étions en première ligne, secondé de près par les escouades républicaines et le Bronzium Acéré qui avançait en même temps que nous pour avoir les vaisseaux du SEZ à portée de tir.

    Yota - Déporte toi à droite, on va les prendre sur le côté.
    Moi - Ils ne vont pas comprendre ce qui leur arrive!

    Nous faisons un détour tandis que le choc de l'affrontement eu enfin lieu. Plusieurs canonnières se firent détruire en tentant de percer trop tôt le blocus. Le général Losh plaça son vaisseau parallèlement à ceux du blocus pour le pilonner. Une fois en position, Yota et moi foncions dans la bataille et les uns après les autres, les chasseurs-drônes du SEZ tombèrent sous nos tirs lasers. Nous paraissions maitriser la situation quand deux nouvelles vagues de chasseurs ennemis rejoignirent la bataille spatiale. C'est à ce moment que Thore ordonna aux impériaux de nous venir en aide. Plusieurs Tie-fighters déboulèrent et nous reprenions le dessus! Le Bronzium et le Taris, placés côte à côte, arrivèrent enfin à s'approcher tandis que nous repoussions toujours les attaques ennemies. Les deux vaisseaux de guerre eurent tôt fait d'exploser un des navires du SEZ.

    Yota - C'est le moment! Défoncez-moi ce super destroyer!

    Les vaisseaux respectifs de Thore et Losh concentrèrent leurs frappes sur le super destroyer qui constituait le plus gros morceau du rempart, situé pile au dessus de la capitale. Après plusieurs acrobaties, Yota et moi étions parvenu à nous faufiler derrière le blocus et ainsi, détournant l'attention, nous avions permis aux bombardiers de finir le travail proprement. De lourdes pertes de notre côté ne suffirent pas à retenir notre joie lorsque le super destroyer vola en éclat.

    Thore - On a pas de temps à perdre! Vous devez rentrer dans l'atmosphère de Kashyyyk et détruire les batteries anti-aériennes. Elles sont situées aux cimes des abres wroshyr de la cité royale. Nous pourrons ensuite débarquer nos troupes sur ces plates-formes!
    Yota - C'est comme si c'était fait!

    Maitre Yo piqua vers Rwookrrorro avec moi. Peu de temps après, alors que les gigantesques forêts de Kashyyyk étaient enfin visibles, nous essuyons des tirs de la DCA. Le starfighter est très maniable et nous esquivons les tirs en utilisant nos radars et en usant de la Force pour prévoir leur trajectoire à l'avance. Plusieurs batteries sautèrent sous le feu de Maitre Yo. Je fus touché mais mes boucliers deflecteurs accusèrent bien le coup. Puis lorsque toute les batteries anti-aériennes furent détruites, le ciel de Kashyyyk fut envahit par les vaisseaux républicains, le Taris et le Bronzium suivirent, près à débarquer l'infanterie. Puis, quelque chose ne tourna pas rond...

    Moi - Je sens une perturbation dans la Force! Un grand danger!
    Yota - Nom d'un wookie imberbe!! Là, Regardez!!

    Depuis la cime d'un wroshyr, nous pouvions apercevoir une sorte de cheminée se dresser. Elle vibrait dans la Force d'une aura obscure et malfaisante!

    Thore - C'est un canon!! C'est l'arme du SEZ! Repliez-vous immédiatement!

    Mais le temps que cet ordre nous soit transmis, une éruption, non, un cataclysme pyrotechnique atteint le Bronzium Acéré. Ce dernier subit une explosion si énorme qu'elle vint souffler mon chasseur, lequel fut projeté dans la ville en contre-bas sans que je ne pus faire quoi que ce soit... Alors que j'étais dans les flammes et que mon vaisseau allait se crasher, je parvins à m'éjecter de justesse...

    mercredi 16 septembre 2009 - 17:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16975 Crédits Modo

    Kashyyyk.
    La flotte Sith émerge de l'hyperespace. Apparemment le dédale des voies hyperspatiales nous avait fait manquer le début des hostilités. Le blocus du SEZ a été enfoncé par la République mais la bataille semble loin d'être terminée. La Force m'avertit d'un grand danger : le nouveau Paradis Noir.

    Moi. - Avez-vous localisé l'arme du SEZ ?

    Dark Anciel. - Oui, Seigneur Hyllyard. Rwooko... Rwoorkoo, euh... Rwookrrorro.

    Moi. - Bien... Dark Hyllyard au reste de la flotte. Que les vaisseaux de tête coupent leurs manteaux-boucliers et suivent la Main Ecarlate vers Kashyyyk. Traquez et éliminez les unités du SEZ. Défense absolue d'ouvrir les hostilités avec les troupes de la République. Ignorez toute communication extérieure. Faites connaître au SEZ la plus grande peur de son existence.

    Dark Anciel. - Seigneur, pourquoi intervenir ? La République semble avoir clairement remporté la bataille. Nous pourrions même éliminer ses troupes avec notre flotte.

    Moi. - Tant que le SEZ disposera du Paradis Noir il ne sera pas vaincu. La République et les Jedi ne pourront pas le détruire sans nous.

    Quelques instants plus tard je senti une grande frayeur se propager au sein des flottes de la République et du SEZ devant l'irruption soudaine d'une partie de l'armada Sith. Parfaitement disciplinées, les troupes républicaines ne tardèrent pas à se ressaisir et prendre une position défensive. Heureusement nous n'avions pas besoin de les taquiner de trop près.

    Moi. - Attention. N'approchez pas davantage nos vaisseaux du Paradis Noir. Préparez nos troupes terrestres et nos transports les mieux blindés pour un largage sur la ville de Rwookrrorro. Je vais participer à cette attaque, pendant ce temps chargez-vous des vaisseaux du SEZ.

    Quelques instants plus tard j'étais dans un vaisseau de débarquement, équipé d'une armure de vol et attendant le feu vert pour sauter de la navette. Je pouvais déjà sentir le Paradis Noir en action, les vies qu'il faisait disparaître et la détresse qu'il causait dans les rangs de la République. Grâce à cette confusion les appareils républicains nous avaient plutôt bien épargnés jusqu'à présent.
    Je sentais aussi la présence de plusieurs Jedi.

    Je dois à tout prix éviter le contact avec ces Jedi, ou qu'ils me ramènent dans la République, et tenir mon rôle de Sith. Tant que je serai chez les Sith j'aurais les plus grandes chances de combattre le SEZ, et je pourrais empêcher Baaaaaaal de profiter de la situation.

    Pilote Sith. - Seigneur Hyllyard, sommes très près de Rwookrrorro et... le Paradis Noir nous a pris pour cible !

    Moi. - Largage ! Tout le monde saute !


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 25-08-2015 18:54

    mercredi 16 septembre 2009 - 22:06 Modification Admin Permalien

  • Avatar Paadme_Naberyy

    Paadme_Naberyy

    671 Crédits

    Lieu : Hyperespace
    Localisation : A bord de l’Albatros.

    L’Albatros est en route pour Ondéron, en mode pilotage automatique. Paad est dans le salon sirotant un liquide nommée chocolat chaud. Pour la première fois de sa vie, elle est enfin seule avec ses pensées et déguste ce breuvage.

    Paad – Comme c’est étrange… Ce mélange de lait et de graine de cacao est vraiment succulent. J’ai l’impression d’avoir toujours aimé cela et pourtant, c’est la première fois.

    Elle boit une gorgée et apprécie le goût. Puis en pausant la tasse sur la table, elle fixe droit devant elle. La clone se souvient du jeune Madalorien qui l’avait accompagnée. Elle décide de consulter la base de donner sur cet espèce. Après lecture, elle se pose beaucoup de questions.

    Paad – Je commence à mieux comprendre pourquoi ce jeune m’intriguait autant. Ses racines n’ont rien à voir avec la mentalité Jedi et pourtant, il est considérer comme l’un des leurs. Étrange… Est-ce possible de repousser sa nature ?

    Certaines conversations avec le jeune Jedi lui revenaient tel un écho.

    Ben C - Si tu veux que je te fasse confiance, commence par être honnête avec moi. Je suis peut être, et je ne comprends pas pourquoi, la seule personne sur ce navire à croire en toi, Paad.

    Paad regrettait de lui avoir menti à cette instant là. Elle était pourtant tellement certaine d’être honnête en lui disant être l’original, elle aurait tellement voulu l’être.

    Ben C - Je veux bien être ton allié et même ton ami, bien que je réprouve l'idée de trainer avec une Sith. Si tu es aussi puissante que Maitre Pad comme je le pressens, tes sautes d'humeur pourraient bien avoir ma peau.

    Là, il avait touché juste ! Oui, elle comprenait mieux pourquoi ne pas s’allier avec les Sith. Elle venait de voir un militaire devenir une créature, presque une bête à tuer. Elle avait aussi entendu parler du Paradis Noir et de ses désastreux effets. Et enfin, pourquoi créer des clones et s’en servir comme des objets ? Oui, c’est le SEZ qui a fait tout cela, mais pour le compte des Sith. Les Jedi lui avaient permis de réaliser tout cela.

    Cenovii - Les Siths sont bien nos ennemis, et toi tu sembles liée par allégeance au seigneur Baaaaaaal. Cela pose un gros problème. Que feras-tu quand tu le retrouveras?
    Paad - Lorsque je l'ai vu apparaitre, j'ai sentis que je devais le servir. Peut-être que j'ai subis un lavage de cerveau. Mais à cet instant, je ne veux être l'esclave de personne. Je veux seulement savoir qui je suis. Si je suis Pad, je l'affronterai. Mais si c'est moi la clone...
    Cenovii - Tu m’affronteras...
    Paad - Tu es le seul à m'aider, je me sens incapable de lever la main sur toi. Mais en restant lucide, il y a un risque.
    Cenovii - He bien je n'ai plus qu'à prier très fort pour que mon intuition voit juste et que tu sois l'authentique Maitre Padme Nabery.


    En se souvenant de chaque détaille. Paad se hésite un instant de poursuive sa route. Peut-être devrait-elle retrouver Cenovii et rediscuter avec lui sur l’allégeance, le lien qu’il pense qu’elle pourrait avoir avec Baaaaaaal. Mais le flot de bataille, de conflit entre SEZ, République, Jedi et Sith sont plus important pour le Mandalorien, et elle serait mal reçue. Elle reboit une gorger de chocolat chaud en se promettant de parler avec lui, une fois qu’elle aura trouvé des réponses sur Ondéron.

    Le bip de sorti de l’hyperespace la fait sortir de sa réflexion.

    Elle va au cockpit. Ondéron est en vue. Elle pianote le tableau de bord et demande une autorisation d’atterrir à la Bibliothèque d’Iziz. A sa grande surprise, elle est attendue et reçoit toutes autorisations voulue.

    Sans aucun problème, elle arrive sur la plateforme. Coupant les moteurs, elle descant de la rampe et aperçois une silhouette qu’elle reconnu.

    Paad – Boujour Jorus !
    Jorus – Bonjour Paad. C’est bien que tu sois venue. Les réponses à tes questions sont ici !

    ------------------------------------------------------------------------------------------------
    TJ4
    P 10 - Orbite de Ryloth début conversation Cenovii et Paad.
    P 11 - Fin conversation entre Cenovii et Paad dans hangar du Taris.

    -------------------------------------
    La clone complétement dijonctée

    Ce message a été modifié par: Paadme_Naberyy le 19-09-2009 10:18

    samedi 19 septembre 2009 - 10:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25451 Crédits

    Lieu : Coruscant
    Localisation : quelques parts dans les bas-fonds à 5 Km du Sénat Galactique.

    Padmée n’était pas revenue ici depuis bien fort longtemps ! Elle marche dans les rues malfamées ou plusieurs rixes sont en cours. Sous une cape à capuche traditionnelle et sans aucun logo, elle se fond dans le décor. Enfin, elle arrive à destination… enfin celle qu’elle c’était fixé. Elle entre dans un bar-jeux encore plus mal fréquenté que celui ou jadis OW et son Padawan Skywalker sont venus dénicher la chasseur de prime Zam Wesell. L'établissement porte le nom de "Nifrech, ni vielle", un bien drôle de jeu de mot.

    Pad s’assoie au bar et laisse le serveur lui verser une boisson. Un liquide bleu qu’elle ne connaissait pas. Elle dépose les crédits adéquats pour cela et sirote en attendant quelque chose…

    Une masse vient s’assoir sur le tabouret un rien trop petit pour lui à l’opposer de l’emplacement de Pad. Le Besalisk rouspète sur le confort de l’établissement et en compensation il exige une alcôve personnelle ! Le barman semble le reconnaitre et le craindre, il lui montre une alcôve sur la droite. L’étranger lui souri ou lui montre les dents, prend sa bière Corellienne et avance de trois pas s’arrête et demande à haute voie !

    Le Besalisk – J’ai besoin de compagnie féminine ! Intéressée, direction l’alcôve là-bas !

    Il entre et s’installe derrière cette table sur le fauteuil en arc-de-cercle.

    Pad attend un moment et fini sa boisson. Puis quitte le tabouret pour rejoindre ce type à 4 bras. Il avait des vêtements dignes d’un chasseur de prime et des armes dissimilées ça et là en toute discrétion. Plusieurs regards se posent sur la seule femme qui accepte cette invitation. Pad entre et tire le rideau derrière elle.

    Pad – Enfin seule, mon joli. Tu veux de la compagnie, j’espère que la mienne te plaira.
    Le Besalisk – Oh oh, mais en voilà une surprise ! Hôte ta capuche, que je vois à quoi tu ressembles ?
    Pad – A une amie.

    Pad hôte sa capuche et le Besalisk lui fait signe de venir s’assoir prêt de lui. Elle vient se collée à lui et lui faire l’accolade.

    Pad – C’est bon de te revoir, Lou.
    Le Besalisk – Et bien, et bien… C’est que m’a petite Dap à des ennuies. C’est quoi c’est yeux ?

    D’une de ses mains Lou lève le menton de Pad, elle avait le regard remplit de larme.

    Pad – Je vais quitter l’Ordre Jedi. Je ne peux plus faire autrement.
    Lou – Oulàlà ! Mais ça va donc encore plus mal que ce que je ne l’avais imaginé. C’est à cause de Meeto ? Du SEZ ? Du Chancelier ? Le clone de Kiad ? Ta clone ? Ou simplement de Dark Hyllyard ?
    -------------------------------------
    Maître de Carth et Cal

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 19-09-2009 11:14

    samedi 19 septembre 2009 - 11:13 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

39 fans connecté(s)

Evénements

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide