Le Temple Jedi : saison 4 (page 46)

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26337 Crédits

    Note du Modo :
    – Avis aux Jedi – venez donner votre avis sur Holonet Jedi

    – Avis à la guilde et aux Sith : merci de lire le débat car TJ4 va bientôt fermer ses portent. Merci de me contacter par mail ou msn pour toutes questions.
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------

    Lieu : Phoenix
    Localisation : dans le hangar principal de Phoenicia.

    Pad/Dap coupe le comlink et reste un moment songeuse, tout en retrouvant un semblant de calme en elle. La main d’une petite fille vient se placer dans la sienne et Dap Berry sort de ses pensées.

    Daptoo – Dixous il dit que nous devons partir… il dit que tu as reçu une mission importante ? C’est vrai ? C’est quoi ?
    Dap s’accroupie et regarde la fillette – Oui, je dois hélas partir. Cependant, j’aimerai en connaitre plus sur toi, tu me permets de parler avec Dixous ?

    Dap regarde autour d’elle pendant que la gamine acquiesce. Le Besalisk semble avoir disparue. Elle se relève et demande à Daptoo tout en cherchant encore du regard son ami.

    Dap – Sais-tu où est-il passé ?
    Daptoo – Oui, il m’a dit qu’il va nous cherché des billets pour un transport. Je vais revoir mon papa !
    Dap – Oh, oh ! Et tu sais où il est ?
    Daptoo – Non, mais Dixous est certain de le retrouver, il l’a promis !

    Toute cette histoire semblait tellement banale. L’ami Besalisk avait l’habitude d’aider des jeunes en détresses. Pad, elle-même avait pu compter sur lui, lorsqu’elle avait 2 ans de plus de la petite fille à ses côtés aujourd’hui. Pourtant, les pleurs de l’enfant étaient présents dans la vision de Pad et Daptoo arrive dans sa vie au moment où le Temple Jedi se fait menacer par la Guilde. Dixous alias Lou Cho devait avoir des réponses. Celui-ci apparu de nulpart derrière les 2 filles.

    Lou/Dixous – Ah vous êtes prête à ce que je vois, embarquons !
    Pad/Dap – Pas si vite L…Dixous, je ne peux pas partir comme cela, tu me dois une explication.
    Dixous – Oui, mais montons à bord de ce transporteur. Le capitaine du l’« Andris » est … disons… un ami.
    Dap – Je me dois de prévenir Sacripant.
    Dixous n’ignorant pas la Force – Tu peux le contacté d’ici, non ? Dap, ma petite Dap, toi et moi savons ne pas avoir de temps à perdre.


    Dap aurait voulu que l’enfant ne soit pas là car sa présence l’empêche de parler franchement à Lou. Le problème est que le Besalisk le sait bien et il en profite. Lou connaissait probablement Pad mieux que quiconque dans cette galaxie, il pouvait lire la colère, la rage, mais aussi la peur dans le regard de celle qu’il nommait Dap. Une de ses grosses mains se pose sur l’épaule de la gamine, et une autre sur cette de Pad.

    Dixous – Parfois, nous ne pouvons pas contrôler les événements, parfois oui. Le père de l’enfant est probablement sur une des planètes proche de Ord Mantell. D’après mes informateurs, la mère de Daptoo à une petite boutique d’épice là-bas. Nous allons commencer nos recherches de ce côté-là.
    Dap regarde la fillette – Comment vous êtes vous rencontrer ?
    Dixous – Sa mère et elle était sur New Cov et sont montées à bord du « Andris ». Ce transporteur était passé par Naboo ou j’avais embarqué. Arrivée à l’escale de Corellia, sa mère à été enlevée et Daptoo à trouver refuge à mes côtés. L’histoire est longe, je te passe les détaille, mais disons que 2 individus sont restés dans l’ « Andris » pour récupérer Daptoo. Arrivée ici sur Phoenix, elle et moi avons été séparés.
    Daptoo – Les 2 vilains, le Rodien et l’homme blizzard avec 2 cornes nous a attaquée et Dixous m’a dit de courir dans la plaine !

    Pad comprend entre les lignes. Lou savait exactement qu’elle était dans la plaine des 7 volcans et lorsqu’il fut attaqué, il avait envoyé Daptoo vers elle. Tout cela souleva encore d’autres questions, mais celle-ci devait attendre.

    Dixous – Préviens, ton Thernbee et monte avec nous, je t’expliquerai aussi pourquoi tu pourras nous accompagné jusqu’Ord Mantell.

    Dap comprenait que Lou ne voulait pas expliquer tout ce qu’il sait devant l’enfant, mais cela l’ennuie. Elle aurait préférer quitter sa planète en sachant exactement de quoi il en retournait ! Elle pensait rejoindre Nar’Shadda. Pour l’instant, elle se contente de faire confiance à son plus vielle ami. Par la Force, elle prévient Sacripant de son départ, puis monte avec la gamine et son ami.

    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 30-10-2010 16:06

    samedi 30 octobre 2010 - 16:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Paadme_Naberyy

    Paadme_Naberyy

    671 Crédits

    Recherche du colonel Madison et de la prêtresse An’yya (voir TJ P 36 )
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

    Lieu : Géonosis
    Localisation : au cœur de la bataille !

    Sola venait d’expliquer l’ordre de Kaarde à Mahan. Elle espérait qu’il puisse lui dire où était ce Thadéus. Mahan lui explique qu’il a reçu des nouvelles inquiétantes concernant cet homme. Le colonel Madison et la prêtresse Vong An’yya avaient expliqué ce qu’elles avait vu. L’amiral confie à Sola avoir alors envoyé les 2 femmes avec une équipe de militaire bien entrainer afin d’arrêter tous les hommes politiques présents. Mais que depuis plus de 24 h, il n’avait reçu aucune nouvelle de ce groupe. Mahan préparait une seconde équipe lorsque Sola était arrivée. O’Keefe aurait préférée rester seule, mais l’Amiral considère qu’il doit accompagner cette seconde équipe !

    Toute l’équipe se résume à 20 soldats, l’amiral et Sola. Ils arrivent à 500m de l’endroit noté par le Colonel Madison et les soldats restent prés des speeders pendant que l’amiral et O’Keefe se glisse vers les ruines afin de voir ce qui s’y passe.

    Au milieu des ruines, ils distinguent des corps, des impactes,… une bataille avait été livrée ici également. Mahan appelle ses hommes et tous ensembles, ils s’avancent avec prudence, arme au point dans ces ruines. Mahan reconnait 1 ou 2 politiciens, certains de ses hommes et un militaire les interpelles.

    Militaire – Amiral, ce qui est là-bas me semble être un chasseur stellaire Delta7. Et il semble en état de marche.
    Sola se tourne vers l’Amiral – Un vieux vaisseau dans un état impeccable ! Maintenant c’est certain ! Un Thadéus provenant du passé est bien présent ici.
    Mahan – C’est inimaginable !
    Sola – Je sens une présence… restons sur nos gardes, il y a quelqu’un ici qui…

    Sola avait son sabre à lame rouge activé et se retournant, elle saute pour se retrouver derrière un rocher. Elle place sa lame sous la gorge d’une femme.

    Sola – T’es qui toi ?

    La femme est blessée à la jambe droite mais possède un blaser et le pointe sur O’Keefe.

    La femme – Colonel de l’armée Phoenicienne, et je vais te descendre, Sith !
    Sola – Ca m’étonnerait.

    D’un coup, elle ballaye devant elle, coupant en 2 l’arme du colonel. Mahan arrive sur la gauche de la clone et reconnait le colonel Madison.

    Mahan – NON ! Chevalier O’Keefe, c’est l’une des notres, c’est le colonel Madison.
    Sola – Faillait le dire plus tôt !
    Madison – Je n’ai pas arrêté de vous le dire. Amiral, je suis contente de vos voir, mais pourquoi cette sith est avec vous ?
    Sola – Je ne suis pas SITH !
    Mahan – Calmez vous Madison, le chevalier O’Keefe a reçu ses ordre de maître Kaarde et…
    Madison – Amiral, nous avons livrée bataille et empêcher MacBeath de réaliser se qu’il a nommée un sacrement. Il était furieux de notre intervention, et contre toutes attende, certains hommes habillés en politicien possédait des armes.
    Mahan – C’était un piège ?
    Madison – Je pense. An’yya m’a sauvé la vie, mais étant blessé à la jambe, je n’ai pu l’accompagner. Elle a pris la direction Est en suivant MacBeath et l’homme qu’il nommait Thadéus. Amiral, je pensais que cet homme était aux mains de Baaaaaal ?
    Mahan – Tous semble indiqué, que le Thadéus présent sur Géonosis vient du passé.
    Sola – Je vais vous laissé. Ici, nos chemins divergent !
    Mahan – Comment cela ?
    Sola – Je parts à la recherche de Thadéus, c’est ma mission.
    Madison – Vous dites être jedi, mais la lame de votre sabre est rouge et je peux sentir le mauvais côté de la Force en vous.

    Madison affronte le regarde de Sola qui fut un rien surprise par la remarque. Jusqu’ici, même l’Amiral l’avait prise pour une Jedi, d’ailleurs, il hésitait à savoir si elle était chevalier ou maître. Pourquoi ce militaire de Phoenicienne mettait-elle en doute son affiliation ? Sola senti alors la réponse, Madison possédait un potentiel de Force !

    Mahan – Maître Kaarde, le chevalier Cenovii et le chevalier Macematu sont arrivés avec elle. Que vous-les vous dire Colonel ?
    Madison se résigne devant les mots de l’amiral – Rien !
    Mahan – Alors partons. Laissez le chevalier O’Keefe agir selon les ordres de maître Kaarde.
    Madison – Si ce sont les ordres d’une Maître Jedi, alors qui suis-je pour le dédire !

    L’amiral interrogea du regard les 2 femmes mais le silence étant seule réponse. L’amiral organise avec ses hommes un recensement des morts. Et fait soigner, le Colonel. Avant que l’infirmier n’arrive, les 2 femmes s’échangent quelques mots.

    Madison – Vous n’avez pas la bonne Force en vous !
    Sola – Qui êtes vous ?
    Madison – Je suis native de Phoenix et comme tous ceux de mon peuple, nous avons la Force en nous, mais nous ne l’utilisons pas à la façon Jedi, nous ne faisons pas partir de l’Ordre Jedi. A mon tour, qui est-vous ?
    Sola hésita – Je suis Sola O’Keefe, une guildeuse.
    Madison – Ex-sith ? Vous vous fichez moi !? En plus, vous me rappelez quelqu’un… mais je n’arrive pas à me souvenir de qui ! Maître Kaarde semble vous faire confiance, moi pas !
    Sola – Maître Kaarde sait exactement qui je suis et il me fait confiance ! Je parts maintenant.
    Madison – Trahissez nous et la vengeance d’une Phoenissienne, vous connaitrez ! Cependant, si vous êtes scincère, sachez qu'An'yya pense que MacBeath n'en restera pas là. Il tenait à ce sacrement, il pourrait vouloir encore le faire.
    Sola - J’ai une mission à remplir, je vous laisse. Arrêtez de me menacer ! Vous ne savez vraiment pas à qui vous avez à affaire !
    Madison – Vous non plus !

    L’infermier arrive et commence à examiner la plaie du colonel tout en lui parlant. Sola en profite pour partir dans la direction Est, renseignée par le colonel. Madison avait la ferme intention de parler à Maître Kaarde de cette O’Keefe ! Puis, les troupes s’organisent surveillant que d’autres ennemies ne se cachent plus.

    Sola s’enfonce dans les ruines, au cœur de la base Alpha2.


    Ce message a été modifié par: Padme111 le 31-10-2010 19:12

    samedi 30 octobre 2010 - 16:52 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26337 Crédits

    Lieu : Phoenix
    Localisation : A bord du transporteur « Andris »

    Dixous avait tout prévu ! Le « Andris » est un transporteur régulier de passagers. Pourtant, son itinéraire laissé parfois à désirer puisque lorsque qu’un ami du capitaine le demande, il change de route. Aujourd’hui, ce fut le cas. Le capitaine Edward Brown était un nabien qui avait une immense dette envers Lou. Pad ne voulait pas en connaitre plus, elle avait assez de soucis. A son bord, elle garde le nom de Dap Berry et partage sa cabine avec la fillette qui était maintenant endormie. Dixous/Lou avait une autre cabine juste en face.

    Appuyée contre le mur, elle observe les étoiles à travers la fenêtre en transparencier. Lou arrive avec 2 tasses fumantes d’un breuvage certainement chocolaté. Pad voulait en connaitre plus sur la gamine. Lou réponde donc à ses questions. Ainsi, elle apprend que la petite Daptoo s’appelle Aïcha.
    Depuis que Pad avait quitté Phoenix, une nostalgie mélangée à une grande inquiétude ne la quittait plus. Elle cherche à sourire, mais les muscles de sa mâchoire bouge à peine. Elle cherche à échapper un moment à ce qui l’attend, à ce « procès ».

    La mère d’Aïcha se nome Katcha Nabby, mais Lou est certain que c’est un nom d’emprunt. Elle avait embarqué à New Cov. Pendant l’halte sur Corellia, Katcha a été kidnappée par un Twi’lek et un autre Rodien. Leur chef était un Dug. Lou avait surpris une conversation entre les kidnappeurs, se qui l’amène à penser que Nabby pourrait être une monnaie d’échange contre son mari qui, selon le Dug, aurait une dette à payer. Katcha voulait aller sur Ord Mantell, il semble qu’elle avait une boutique là-bas. Voilà pourquoi il voulait arriver sur cette planète.

    Lou marque une pause, il voulait changer de conversation.

    Lou – Tu sais ma petite Dap, le détour sur Phoenix est encore un plaisir que m’a offert Edward.
    Pad – J’avais bien compris que tu étais venu me voir Lou. Ce que je ne comprends pas, c’est que soit tu es arrivé trop tard pour me prévenir que la Guilde menaçait le Temple, soit tu as été retardé par les individus qui s’en prenait à Aïcha. Je me trompe ?
    Lou – Non. Je ne doute pas que suite à l’appel reçu sur ta planète, tu n’as pas besoin d’autre mauvaise nouvelle, mais j’avais entendu des échos que la guilde voyait d’un mauvais œil le chevalier Manladorien. Et puis…
    Pad – Tu ne t’occupes jamais des histoires Jedi, c’est un principe chez toi. Lou, pourquoi es-tu venu ? Je t’ai rarement vu aussi diplomate pour me parler.

    Lou se lève du fauteuil et pose sa tasse sur la table de nuit. Il s’approche de Pad et lui reprend gentiment la tasse avec sa main inférieure droite. Il pose alors ses 2 mains supérieures gauches sur les épaules de celle qui connaissait depuis ses 8ans. Ses yeux plongent dans ceux de la femme qui comprend oh combien ce qu’il va lui annoncer n’est pas une bonne nouvelle.

    Lou – La guerre fait rage dans le secteur de Géonosis, tu sais.
    Pad – Oui, je suis au courant, Lou. Qu’y a-t-il ?
    Lou – Siskeen, Ryloth, Soccoro, Mon Gazza et Ord Pardron forment plus au moins un « lozange » autour de Géonosis. Le Trou Noir qu’il s’est formé près de son orbite à causer dans tout ce « losange » d’énormes perturbations. Que ce soit au niveau des communications, des transports, les instruments de navigations, des centres de gravités,… Tout ce « losange » a subit d’importante dégât pendant que le Trou Noir fut en formation. Lorsqu’il s’est résorbé, il a fallu un bon moment avant que tout ne revienne à la normal. Aujourd’hui, j’ignore si les vaisseaux qui passeront dans ce « losange » ne devront pas effectuer des modifications dans les coordonnées, dans leur calcule pour naviguer. Et j’espère qu’aucune planète n’à bouger d’orbite, sinon elle ne pourrait devenir un désert ou une naine blanche. Tu me comprends bien ma petite Pad.

    Pad reste figée, elle connait assez Lou Cho pour savoir que ce qu’il va lui annoncée et encore plus affreux que tous ce qu’il vient de dire. Lou parlait rarement autant. Dans la Force, les émotions du Besalisk sont palpables, il avait de la peine, beaucoup d’appréhension et de compassion. Les premières pensées de Naberry sont pour ses amis Jedi et ses frères sur Géonosis.

    Pad – Kaarde… il… Que lui est-il arrivé ? Les Jedi ?
    Lou prend la main gauche de Pad avec sa main inférieure gauche – Non, de ce que j’ai pu entendre, la CG semble être en bonne voie pour gagner cette guerre. Mais à cause de ce « losange » mes informations sur la galaxie me sont parvenues trop tard pour que je puisse agir ou te prévenir. Je suis navrée Pad, c’est à propos de Myrkr.

    Pad senti soudain un frisson lui parcourir l’échine. La seule personne présente sur Myrkr pour qui elle aurait pu éprouver de la peine était… son oncle !

    Pad – Oncle Talik !

    Pad senti les larmes lui coulée.

    dimanche 31 octobre 2010 - 20:52 Modification Admin Permalien

  • Avatar mevraw

    mevraw

    2432 Crédits

    Lieu – Temple Jedi d’Ossus

    Maitre Jorus se tient au centre de la salle de communication. Les images de Mimi, chef de la guilde, et de Padme Nabery, disparaissent l’une après l’autre. Jorus reste songeur un moment, lorsqu’il perçoit deux présences toute proche. A son grand désaroi, cette entrevue qui devait demeurer secrète a été épiée par deux padawans. Le Maitre Jedi, d’un mouvement discret du doigt, fait appel à la Force et ouvre en grand la porte derrière laquelle Ben Keller et Zatila Seprada espionnaient en silence. Ceux-ci trébuchent l’un sur l’autre, ne s’attendant pas à ce que la porte s’ouvre si brutalement.

    Badaboom !

    Keller se relève en se frottant la tête, manque de chance, il s’est prit le pied de Zatila en plein sûr le dessus du crane. Il regarde le maître Jedi qui se dresse devant eux... Il n'a pas l'air très content d'avoir affaire à deux anciens Padawan se comportant comme des jeunes novices. Ecouter aux portes, franchement ils auraient pu être plus prudents.

    Moi - Bonjours maître Jorus ... Je suis désolé mais Zatila voulait absolument écouter!
    Zatila - Non mais n'importe quoi! C'est Keller ! Il a dit que c'était probable que si nous faisions acte de présence, une mission nous serait certainement donné et…
    Jorus - Ca suffit!

    Le maitre jedi n'est visiblement pas d'humeur à rire.

    Jorus - Vous n'auriez pas du entendre cette conversation.
    Moi - C'est fait c'est fait maître ... Nous garderons cela pour nous ...
    Zatila - Oui maître...
    Jorus - D'accord… Je conçois que la Force l'a surement voulu ainsi.

    Maitre Beku-n s'avance vers un terminal et prends un comlink. Il respire profondément, puis se tourne vers les padawans.

    Jorus - Avez-vous prit conscience de la gravité de la situation... ?
    Moi - Oui ... Que comptez-vous faire?
    Jorus - Je dois au plus vite contacter Kaarde et Cenovii. Pendant ce temps...

    Il jette le comlink que Keller attrape sans problème.

    Jorus - Il faut établir un plan d'évacuation au cas où la Guilde mettrait ses menaces à éxécution. Je vous assigne la mission suivante: rassemblez les novices dans les vaisseaux du Hangar et restez-y bien sagement. Je resterai en contact avec vous via ce comlink. Si la situation dégènère, vous devrez être prêt à quitter Ossus aussi vite que possible, à destination de Yavin IV
    Zatila - Une évacuation? Combien de temps avons-nous?
    Jorus - Bien assez, mais il vaut mieux que nous soyons prêts. Rassemblez également tous les artefacts et les provisions dans les vaisseaux.
    Moi - Avons-nous le droit d'attaquer? Ils ne s'attendent pas à un assaut de notre part, pourquoi ne pas attaquer les premiers?
    Jorus - La Guilde nous a laissé un ultimatum et s'est retiré le temps que nous débattions au sujet des actions de ton Maitre. Même s'ils étaient resté, une attaque contre eux nous serait fatale, oublies cette idée, jeune Keller.
    Zatila - Que va-t-il advenir de Maitre Ceno?
    Jorus - Je ne sais pas... Nous allons réunir le conseil et discuter de tout ça avec le chevalier Cenovii. Ne vous en préoccupez pas et contentez-vous de mener votre mission à bien.
    Moi - Il s'agit de mon maître, j'ai le droit de savoir se qui va lui arriver!
    Jorus - ...

    Le Maitre laisse un temps de silence. Keller n'avait pas vu Cenovii depuis le début de la guerre du SEZ, il était naturel qu'il veuille en savoir plus.

    Jorus - Cenovii devra juste assumer ses actes et en répondre devant le conseil.

    La colère de Keller commence à monter, comment son maître a t-il pu en arriver là? Jorus sent les émotions vives émanant du jeune humain. Son compère Nautolan reste pensif, puis Keller semble se calmer.

    Moi - Je comprends, je suivrais les ordres, maitre ...
    Jorus - Ne t'inquiètes pas, padawan, je ne crois pas que les intentions de ton maitre aient été mauvaises. Il soutient actuellement Kaarde et la CG sur le front de Géonosis. Ceci prouve qu'il est toujours de notre côté.

    Ces paroles rassurent un peu les deux futurs chevaliers. Jorus pose ses mains sur leur épaule.

    Jorus - Maintenant, allez-y! L'avenir de l'ordre jedi dépend aussi de vous!


    -------------------------------------
    Tell Me Why, I'm So Dark Inside!???

    La nouvelle génération!

    Padawan du Chevalier Jedi, Ben Cenovii

    Ce message a été modifié par: mevraw le 01-11-2010 21:04

    lundi 01 novembre 2010 - 20:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9793 Crédits

    Lieu – Temple Jedi d’Ossus

    La Force l'avait voulu ! Ainsi, Keller et moi, inséparables comme toujours, avons entendu une conversation secrète. Découverts par maître Jorus, ce dernier ne voit d'autre choix que de nous mettre dans la confidence. L'heure est grave et la Guilde pourrait bien mettre ses menaces à exécution. En cette période difficile, le maître jedi doit se douter que deux padawans motivés, futurs chevaliers de surcroît, ne seront pas de trop. Une nouvelle mission nous est donc à présent assignée. Il faut établir un plan d'évacuation.

    Jorus : Rassemblez les novices dans les vaisseaux du Hangar et restez-y bien sagement. Je resterai en contact avec vous via ce comlink. Si la situation dégénère, vous devrez être prêt à quitter Ossus aussi vite que possible, à destination de Yavin IV.

    Keller : Vous pouvez compter sur nous !

    Moi : Oui, nous jouerons un peu les grand frères avec les padawans.

    Le maître jedi semble pensif un moment et ajoute :

    Jorus : Ah oui ! Rassemblez également tous les artefacts et les provisions dans les vaisseaux.

    D'une même voix, moi et mon camarade répondons :

    Keller et Moi : Bien maître !




    Lieu – Hangar de vaisseaux

    Quelques minutes plus tard, Keller et moi pénétrons dans le hangar. Avant d'aller chercher les padawans, il convient de calculer le nombre de vaisseaux encore disponibles et d'évaluer assez précisément le nombre de passagers que chacun peut contenir.

    Keller : Dis Zat, combien est-on selon toi ?

    Moi : Je dirais une bonne vingtaine de padas, toi, moi, ainsi que le maître guérisseur Mordi. Et puis, n'oublies pas ton grand-père ! :cli:

    Keller : Ah oui, c'est vrai !

    Cette réflexion me fait prendre conscience d'un petit problème.

    Moi : Bon, je suppose que je prendrais les commandes.

    Keller : Apparemment, tu sembles être le seul à savoir piloter.

    Le padawan de Cenovii se gratte la tête :

    Keller : Oui, cela signifie donc qu'il faudra caser tout le monde dans un seul vaisseau.

    Moi : Et cela, sans compte tous les artefacts et les provisions...

    Keller : Le tout est de trouver un gros vaisseau !

    Nous cherchons du regard un appareil de taille imposante. Dans le hangar, on trouve des X-wings et des Y-wings. Il y a bien entendu quelques autres vaisseaux, mais ils sont plus comparables à une épave qu'à autre chose. S'ils ne sont pas fonctionnels, ils ne nous serviront à rien. Au bout de plusieurs minutes, Keller m'interpelle :

    Keller : Eh Zatila, on pourrait prendre le Contre Attaque III. Tu sais, celui qu'on avait utiliser lorsque toi et moi étions partis avec Chris et mon maître sur Ithor.

    Moi : Bonne idée en effet !

    Je rejoins mon ami et découvre avec lui un second grand abri où est entreposé le fameux vaisseau transporteur d'une centaine de tonnes.

    Keller : Impressionnant ! J'espère qu'on pourra l'emprunter.

    Moi : Maître Jorus a bien dit qu'on devait faire en sorte qu'une évacuation soit possible. Je ne vois pas d'autre alternative.

    Keller : Pas faux !

    Moi : Bon, je vais chercher les padawans. Sois gentil, occupe-toi d'évaluer la place disponible dans cet appareil.

    Le padawan de Cenovii accepte volontiers. Je reviens au bout de quelques minutes avec les jeunes novices et les personnes restantes. Je réunis tout le monde en un rien de temps et m'apprête à prendre la parole lorsque Keller reparait. Il me signale que le vaisseau peut contenir tout le monde présent. Bonne nouvelle ! Dans le petit groupe de padawans, ça discute beaucoup. Cela est compréhensif. En effet, je n'ai pas encore prévenu les apprentis de la raison de ce regroupement. Afin de calmer leurs angoisses, je leur fais un rapide topo de la situation. Ils semblent comprendre. Subsistent néanmoins deux-trois questions légitimes que certains s'empressent de poser. Je tente de mon mieux de leur répondre. Puis, Keller ajoute :

    Keller : Heu Zat, pour le vaisseau.... J'ai également constaté qu'il te fallait un copilote.

    Voilà un nouveau problème et Keller ne pourra pas m'aider sur ce coup-là, à mon grand regret. Alors que je réfléchis à une éventuelle solution, un padawan que j'avais déjà rencontré, mais presque oublié m'interrompt :

    Kryo : Moi, je pourrais vous aider ! Je m'y connais assez bien en pilotage.

    Je suis agréablement surpris. Malgré tout, je demande par acquis de conscience :

    Moi : Et tu en es à peu près à combien en heures de vol réel ?

    Je sens la confusion s'installer chez le padawan. Finalement, il déclare, légèrement hésitant :

    Kryo : Heu... quelques heures.

    Mon enthousiasme se transforme d'un coup en perplexité. Mais vu qu'on n'a pas d'autre solution, ce clone pilote fera l'affaire.

    Moi : Bien, puisque c'est toi qui va t'installer aux commandes du copilote, j'espère que ces quelques heures sont encore fraîches dans ta mémoire.

    Un silence de quelques secondes tend à s'installer, mais je m'empresse de le rompre en demandant s'il y a quelque chose qu'on a oublié. Soudain, je réalise qu'on n'a pas pensé aux "bagages".

    Deux jeunes padawans demandent :

    Tanah : Et nous, on peut vous aider comment ?

    Mya : Oui, on veut participer aussi ! Dites-nous ce qu'on doit faire !

    Keller suggère :

    Keller : Vous pourriez nous aider à transporter tous les stocks de provisions et aussi les objets de valeurs dans le vaisseau. Qu'est-ce que vous en dites ?

    Les jeunes novices sont tous d'accord. Ils ne se le font pas dire deux fois et s'empressent de se mettre au travail. C'est un vrai plaisir de les voir s'entraider ainsi. La solidarité ! C'est exactement ce dont on a besoin en ce moment !

    Au bout de quelques heures, le vaisseau est complètement rempli et tous les artefacts sont à l'abri. A présent, nous allons tous rester ici, en attendant un éventuel signal de nos maîtres. Jorus nous ayant laissé un comlink, nous serons ainsi vite prévenus en cas d'urgence. Comme il nous reste encore un peu de temps, je tente d'apprendre deux-trois trucs à Kryo sur le pilotage. A vrai dire, il a été assez modeste. Il connait déjà bien les bases et c'est rassurant. Quant à Keller, il s'occupe des autres padawans. Chacun s'installe dans le vaisseau. En réalité, il est suffisamment grand pour nous tous. On n'en est pas au point où on est les uns sur les autres.

    L'air de rien, toute cette organisation nous a creusé l'appétit et je décide d'accompagner les padawans et Keller à la salle commune et de payer une tournée à tout le monde.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 03-11-2010 06:26

    mardi 02 novembre 2010 - 14:43 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17201 Crédits Modo

    L'attente de la reddition d'un ennemi peut sembler longue. Interminable, même.
    Mon attente fut toutefois troublée par un appel de Jorus, en provenance d'Ossus. Très inquiet, il me mit rapidement au courant de cette situation pour le moins inattendue qu'était cet ultimatum de la Guilde.

    Moi. - ... Comme si se faire décimer nos rangs par Baaaaaaal ne suffisait pas ! Et je ne comprend pas ce retournement, la Guilde a toujours été notre alliée ! Mais qu'est-ce qu'ils t'ont demandé, au juste ?

    Jorus. - La leader de la Guilde a exigé de ne parler qu'à Pad en personne. Heureusement j'ai pu contacter cette dernière en urgence sur Phoenix et les mettre en contact. Elle se plaignait du nouveau... statut de Cenovii. Nous avons eu d'ailleurs de sérieux problèmes dans les approvisionnements du Temple et du Chu'Unthor, et je pense que cela faisait partie des représailles de la Guilde.

    Moi. - Mmh, ça, il fallait s'y attendre. Mais de là à vouloir raser le Temple Jedi, c'est nettement exagéré ! Nous ne sommes quand même pas responsables des derniers choix de Cenovii. Nous y étions même opposés !

    Jorus. - Sauf que ça, la Guilde l'ignore encore. Cenovii n'ayant pas été officiellement jugé et banni par le Conseil, rien n'indiquait avant ce pourparlers avec Pad que nous n'avions pas approuvé, voire soutenu, ses décisions.

    Moi. - Comme si nous en avions eu le temps ! Cenovii avait à peine quitté l'Ordre que nous étions déjà engagés sur Géonosis et frappés à coup de bombes psychiques par Baaaaaaal !

    Jorus. - C'est pourquoi je pense qu'il est grand temps que Cenovii réponde enfin de ses actes devant le Conseil Jedi... Kaarde, moi non plus je n'ai aucune envie de me faire dicter ma conduite par la Guilde, mais il faut que Cenovii réponde de ses actes et fasse un choix définitif entre son allégeance aux Mandaloriens et celle à l'Ordre Jedi ! Tout comme nous avons besoin de savoir quels ont été ses agissements sur Nar'Shaddaa avant la bataille de Géonosis.

    Moi. - Pfff... Tu as entièrement raison, je crois qu'il est temps de réunir une cession extraordinaire du Conseil Jedi.

    Jorus. - Viendras-tu sur Ossus avec Cenovii ? Tu as toujours une place au sein du Conseil, tu sais.

    Moi. - Merci Jorus, mais nous ferons ça d'ici. Ca prendrait trop de temps de venir, et ce serait dangereux de l'avoir au milieu du Temple avec les griefs que la Guilde semble avoir contre lui. Ceno est actuellement sur un croiseur républicain. Nous prendrons part holographiquement à la réunion depuis là-bas. De ton côté, essaie d'inviter Pad, même si elle a décidé de se retirer de l'Ordre je suis certain que cette affaire ne la laisse pas indifférente.

    Jorus. - Je vais tâcher d'avoir Aynor également. Elle se trouve actuellement sur Nar'Shaddaa et devrait pouvoir nous donner un maximum d'infos sur les agissements de Ceno et de la Guilde.

    Moi. - Excellente idée ! Toutefois, prends quand même des mesure au cas où la Guilde mettrait ses menaces à exécution.

    Jorus. - C'est fait, Zatila et Keller sont en train de tout préparer pour une évacuation éventuelle. Mais je serais plus rassuré si tu étais là avec la force Jedi combattante de Géonosis.

    Moi. - Nous serions utiles en renforts si les choses devaient mal tourner. Et j'ai toute confiance en nos deux padawans de choc ! Bon, je vais quérir Cenovii. Nabery, terminé !

    J'allais rejoindre l'Amiral Mahan qui, en compagnie de Thore, Macematu et du Colonel Madison, rongeait son frein en attendant la reddition du SEZ devant les imposantes arènes géonosienne.

    Thore. - ... et si voulez mon avis, Amiral, nous perdons notre temps ! Les troupes du SEZ sont constituées de fanatiques qui ne se rendront pas sans combattre !

    Mahan. - Ah, Maître Nabery ! Vous tombez à pic ! Le colonel Madison a besoin d'être rassurée, semble-t-il, à propos de cette Sola O'Keefe que vous avez envoyé dans les rangs ennemis.

    Madison. - Parfaitement ! Je trouve cela exagéré de paralyser l'ensemble de nos troupes pour permettre à cette guildeuse impulsive d'agir comme bon lui semble ! Qui est-elle pour que vous lui portiez une telle confiance, Maître Jedi ?

    Moi. - Par égard pour l'Amiral Mahan je pense que je vous dois la vérité, mais je vous demanderai de rester discrets ce que je m'apprête à vous dire... Je devine à votre sensibilité avec la Force que devez être d'origine phoenicienne, Colonel, tout comme ma soeur, Maître Padmée Nabery, que vous devez certainement connaître de réputation.

    Madison. - Bien sûr ! Et j'éprouve le plus grand respect pour elle.

    Moi. - Bien. Sola O'Keefe est une victime du Seigneur Sith Baaaaaaal, et j'insiste sur le terme victime. Elle est une personne qui a eu le malheur de venir à la vie pour servir les desseins de quelqu'un d'autre en étant privée d'une vraie jeunesse et du droit à tout être vivant d'être unique. Pour faire court, Sola est la clone de Maître Padmée, qui a quitté de son plein gré les rangs des Sith et combattu Thadéus à nos côté sur Coruscant. Tout ce qui lui a manqué dans son existence est la confiance des autres, elle se battra pour l'avoir, et c'est ce que je vous demande de lui accorder aujourd'hui !

    Madison ne répondit rien.

    Thore. - Kaarde, même sans déranger les armées de la CG, ne serait-il pas judicieux d'envoyer quelques renfort Jedi à cette Sola ? Je veux bien que tu lui fasse confiance, mais elle risque sa vie.

    Moi. - Mmh, tu as raison. Je pense que Mace et toi devriez aller la soutenir. Vous êtes les deux seuls ici à avoir déjà abordé ce Thadéus du passé... Amiral, avec votre permission je vais rejoindre Mandalore à bord du croiseur qu'il occupe actuellement. Soyez prudent de votre côté, je tiens à vous ramener en un seul morceau sur Mon Calamari !

    Mahan. - Sur Mon Calamari ?

    Moi. - Oui, nous avons la mémoire d'un ami commun à honorer, là-bas, et vous de nouvelles fonctions à prendre.

    Ma présence n'étant plus utile sur la surface de Géonosis je m'empressai de grimper à bord de mon chasseur et rejoindre Cenovii.


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !


    Ce message a été modifié par: Kaarde le 16-09-2015 19:41

    mardi 02 novembre 2010 - 23:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Lieu - Nar’Shaddaa, Tour Sadow

    Ragga le Hutt apparait dans un halo lumineux flouté tandis qu’Asha s’éclaircit la voix, prévoyant une entrevue costaude au niveau décibels. L’image nette de la face baveuse s’établit correctement, et déjà la voix rauque du Hutt résonne.

    Ragga - Wanga wankee tuta Nar’Shaddaa ? Ha ! Da cheeka, Asha Lemon cheegooza! Kava hag chuba naga?

    La contrebandière envoie un regard menaçant à un opérateur qui n’a visiblement pas fait son travail. Ce-dernier enclenche le traducteur et fait signe à sa boss que tout est maintenant fonctionnel. Asha prend alors la parole.

    Asha Lemon - Puissant Ragga, la Guilde semble se manifester depuis que vous avez confié le pouvoir à Mandal’or sur votre secteur de Nar’Shaddaa. Nos agissements sont surveillés et tout porte à croire que nous serons bientôt attaqués.
    Ragga - Ce ne serait pas une surprise. Au contraire...
    Asha Lemon - Jusqu’à présent, votre défunt neveu n’a pas eu affaire à eux.
    Ragga - Krago se tenait gentiment à l’écart des Guildeurs, tout comme je le fais depuis que j’ai refondé le clan des Hutt.
    Asha Lemon - Pourquoi s’en prendraient-ils à nous maintenant ??
    Ragga - J’ai eu vent de la montée d’une armée sur la lune, cela n’a pas du leur plaire. Vous devrez quitter Nar’Shaddaa ou les ennuis vont vous tomber dessus et s’en suivra un génocide.
    Asha Lemon - Vous semblez penser que la guerre est inévitable, ne peut-il y avoir une alliance avec eux ?
    Ragga - J’en doute. Les Guildeurs, en bon lâches qu’ils sont, n’ont pas prit part à la guerre et leur force d’attaque doit être comme neuve. Je vais moi-même quitter Tatooïne.
    Asha Lemon - Vous comptez fuir ?
    Ragga - Il vaut mieux ça que de finir comme nos prédécesseurs. Le nouveau clan des Hutt s’est formé juste avant la guerre et ne compte que très peu de membres. De plus, nous avons eu la bonne idée d’aider la CG à éradiquer le SEZ. Nous ne sommes simplement pas en mesure de contrer la Guilde. Ils ne font pas les choses à moitié et je sais de quoi je parle! Il est temps pour nous et pour vous d’abandonner le navire.
    Asha Lemon - Quoi ?! Et les Mandaloriens ?? Et les projets de Cenovii de donner un nouvel aspect à Nar’Shaddaa ??
    Ragga - Bôhaha !! Ces inepties de jedi causeront sa perte ! Le courroux de la Guilde est inévitable, fuyez tant qu’il en est encore temps… …Ou vous le regretterez.

    L’image d’un Ragga plus anxieux que jamais disparait doucement. Asha reste là, elle va mettre du temps à admettre la réalité, Cenovii/Mandal’or en mettra au moins autant.

    Lieu - Arènes de Géonosis, CG versus SEZ

    L’escouade de chasseurs Fury accoste dans le hangar du croiseur républicain sur lequel se trouve Cenovii. Les Mandaloriens qui ont prit part à la bataille arrivent sur le pont, leur Mandal’or se trouve en plein en son centre, immobile et droit comme un soldat. Davrel se tient derrière le chevalier, en compagnie de ses 6 compagnons restants. Ceno se tourne et s’adresse à lui sur un ton solennel.

    Cenovii - Korn était un bon Mandalorien.
    Davrel - Nous avons aussi perdu Rav ! Le SEZ doit payer pour leurs morts !
    Cenovii - Le SEZ est actuellement à genou devant notre armée. Ils ne s’en sortiront pas, leur capitulation est imminente.
    Davrel - Nous attendons qu’ils capitulent ?? Nous devrions les annihiler comme les chiens Kath qu’ils sont !
    Cenovii - Nous honorerons la mémoire des soldats tués au combat. Pour l’instant, restez concentrés et suivez mes ordres.
    Davrel - Très bien… Quels sont-ils ?
    Cenovii - Vous retournez immédiatement à la Tour Sadow.
    Davrel - Quoi ?? Nous n’attendons pas le dénouement de cette bataille ?
    Cenovii - Je te l’ai dit, le sort du SEZ est scellé, votre présence n’est plus requise ! De plus, je sens que quelque chose se trame sur Nar’Shaddaa. Je ne saurais dire quoi... Mais je préfère vous savoir las-bas.
    Davrel - Et vous, Mandal’or, qu’allez-vous faire ?
    Cenovii - Des affaires vont me retenir ici encore un moment. D'ailleurs, j’attends quelqu’un.

    Au même moment, Maitre Kaarde apparait sur le pont. Il marche tranquillement en direction du groupe de Mandaloriens.

    Cenovii - Vous avez vos instructions, partez maintenant !

    Le commando de guerriers, au pas de course, croise Kaarde sans un regard et disparait derrière la silhouette du Maitre Jedi. Celui-ci se tient maintenant à portée de Ceno. Le chevalier en armure ôte son casque, révélant son visage marqué de bleus et de plaies tout juste cicatrisées.

    Cenovii - Qu’y a-t-il Maitre ?
    Kaarde - Tu n’es pas beau à voir.
    Cenovii - Huf, c’est le moindre de mes soucis actuellement.
    Kaarde - Et tu ne crois pas si bien dire… Suis-moi.

    L’ainé quitte le pont du navire et traverse les couloirs du croiseur, suivi par un Ceno de plus en plus intrigué.

    Cenovii - Où allons-nous ?
    Kaarde -

    Le silence du Maitre en dit long. Le mando-jedi commence à s’inquiéter, la Force lui assène une angoisse soudaine, qu’il interprète comme de très mauvaises nouvelles à venir. Kaarde répond finalement, quelques pas plus loin, sentant le stress du chevalier monter en flèche.

    Kaarde - Inutile de te le cacher. Nous allons réunir le Conseil immédiatement et parler de tes agissements sur Nar’Shaddaa.
    Cenovii - Comment ?! Mais qu’est-ce que… ?? Est-ce bien le bon moment ?
    Kaarde - Hooo ça oui ! Tu vas comprendre.

    Deux sentiments transpercent Ceno à ce moment. Le premier est un petit soulagement, car il voit ses actions sur la lune des contrebandiers comme un espoir pour le futur de la galaxie ; quelque chose qui n’est pas condamnable, même par les jedi. Le sentiment qui succède représente tout l’inverse d’un soulagement. Il serait plutôt une amplification extrême du stress qu’il a éprouvé une minute avant que Kaarde ne l’éclaire. Malgré toute la bonne volonté dont il pense avoir fait preuve, quelque chose ne tourne vraiment pas rond, il repense à la vision d’Asha tuée par des ombres. L’attitude de Kaarde n’est pas rassurante non plus. Cenovii est maintenant persuadé que quelque chose de grave s’est produit, et que cela a un rapport avec ses actes sur Nar’Shaddaa. Il entre dans une salle de réunion en compagnie du frère de Pad.

    Kaarde - Mets-toi là s'il te plait.

    Il désigne le centre de la pièce, Cenovii s’exécute, il connait la rengaine et s’attends à voir apparaitre Maitre Jorus à tout moment. Kaarde se place en face de lui, légèrement décalé sur la gauche. Enfin, la projection holographique de Jorus-Beku-n dans son entièreté s’élève aux côté du premier Maitre Jedi. Puis, à droite de ce-dernier, l’image d’Aynor se dresse, suivis quelques secondes après de celle de Padme, l’originale. La surprise se lit sur le visage du jedi mandalorien, il ne s’attendait pas à ce que tout le conseil soit réuni.

    Aynor - Nous y voilà!

    mercredi 03 novembre 2010 - 02:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Orbite d’Ossus ; à bord du Soleil Bleu ; salon ~~


    Deux visages sont penchés sur une console. Deux autres personnes observent la scène, sous forme holographique. Les rapports de tous les satellites et explorateurs de la Guilde s’étalaient devant eux. La République elle-même avait également fournit des rapports, sans qu’elle en ait conscience. Les Bothans allaient probablement se poser des questions, il faudrait ensuite sacrifier l’un d’entre eux.

    Édo : Là, la masse du système oscille massivement.
    Kiffa : Non, c’est une comète : les radiations ne varient pas assez.
    Le contrebandier : Vu. Ici, j’ai un espace vide qui s’est rempli régulièrement depuis dix jours.
    Aven-Flar : Non, j’ai entendu parler de ce truc. C’est une nouvelle colonie duro. Ils se sont séparés de leur colonie pour raison religieuse, je crois.
    La Twi’lek : Ici, j’en ai une qui pourrait convenir. La masse d’un corps qui est presque devenue nulle lors de l’attaque sur Vergesso. Le système est censé être stérile... une naine blanche entourée de huit planètes naines et d’une ceinture d’astéroïdes assez maigre. Elle a vite fait le ménage dans son orbite, celle-là…
    Mimi : Trop vite : dans nos dossiers, il est marqué qu’elle avait encore une ceinture bien fournie il y a deux ans.
    Aven : Bingo !
    Votre héros : Kiffa et moi allons repérer la zone avec l’Evangelion. Sous manteau de dissimulation nous protègera. On vous enverra le scan holographique de la zone. Faites chauffer les moteurs. On se recontacte dans… trois heures et vingt-deux minutes. Je préfère exécuter un mini-saut d’abord, pour ne pas avoir l’air de débarquer d’Ossus.

    L’hyperespace les engloutit. Il les recracha, longuement après, en orbite large d’un système hideux et sombre. Le champ de dissimulation ronronna aussitôt.

    Stamina-Terrik : Je ne vois encore rien. En subluminique, on va mettre des heures.
    Xyphor-Terrik : En principe, la flotte supposée doit être de l’autre côté de l’étoile. Regarde : ces petits salauds ont recyclés les astéroïdes riches, je n’en perçois aucun qui soit composé d’eau, de carbone ou de métal. Il ne reste que les rocheux. 83% des astéroïdes recensés il y a deux ans ont disparus !
    La mercenaire : Relax, Konix : ça peut tout aussi bien être un chantier d’extraction clandestin.
    Édo : En deux ans ? Il faudrait un sacrément gros chantier…

    La silhouette triangulaire d’un superdestroyer stellaire émergea de la face cachée de l’étoile, rendant muet le couple d’éclaireurs. Deux heures plus tard, l’avant-garde de la flotte de Baaaaaaal était sortie de derrière l’étoile, certains vaisseaux arrimés aux chantiers et docks en orbite semblaient en réparation, d’autres devaient faire le plein ou accorder une permission à leur équipage le temps d’une maintenance.
    Après avoir contacté la Guilde pour leur envoyer le scan de la zone, le couple hésita. Il n’avait pas été prévu que le seigneur Sith possédât des vaisseaux capitaux susceptibles de rivaliser avec le Warenichou. Un certain nombre de destroyers de classe Pellaeon protégeaient les lieux.


    Kiffa : Tu crois qu’Aven nous en voudra si on ajoute notre touche personnelle à son plan ?

    Elle pointa le superdestroyer de son doigt griffu.

    La Twi’lek : Tu me l’offrirais pour mon anniversaire ?

    :jf:

    mercredi 03 novembre 2010 - 10:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    ~~Au sommet de la Sadow Tower~~

    Une salle aussi rangée que la chambre d’un ado ou d’un célibataire... ou les deux. Les cadavres jonchaient le sol, amis comme ennemis de la Guilde, une petite flamme ici ou là, beaucoup de fumée et beaucoup de poussière, cependant deux Guildeurs se tenaient là, fiers, contents de leur travail. L’un jeune, habillé d’un blouson noir, d’un blue-jean, de bottes pointues et d’un casque de pilote customisé prenait une pose de conquérant, blaster E-11 pointé vers le haut et le pied sur un cadavre encore fumant ; et l’autre plus mûr, avec des armes aussi dangereuses que l’on pouvait constater certaines fontes de canons. Ils avaient pris le quartier général des troupes mandaloriennes du Jedi Cenovii, et cela ne fut pas mince affaire au contraire. Un responsable de la propreté, qui s’était mis à couvert derrière un bureau afin de ne pas être une victime innocente qui ne faisait que son travail s’il s’en était prise une, sortit tout doucement la tête de sa cachette et demanda, tout timidement :


    L’homme : Que s’est-il passé ?

    Tiens oui, à propos... Que s’est-il passé exactement ? Pourquoi ces deux Guildeurs se retrouvent-ils là en vainqueurs ? Faisons un petit saut...

    TROIS HEURES PLUS TÔT
    ~~Dans un appartement de Nar Shaddaa, non loin de la Sadow Tower~~

    Huge avait une proposition de stratégie afin de gagner du temps et voyait ça avec Waren, ne se préoccupant pas vraiment de la Jedi qui était avec ce dernier plus longtemps que ne l’était le jeune homme...


    Huge : Mais si ! C’est un plan d’enfer, j’t’assure ! Regarde : on se fringue d’armures mandalos, on infiltre la Tour discrétos (surtout qu’avec l’infection vue à la télé, ce sera pas compliqué), on inspecte les lieux, à la limite on les piège, et lorsque Mimi nous envoie le signal, on...

    Il fut interrompu par une sonnerie, quelqu’un contactait Waren, mais Huge répondit en premier vu qu’il était plus proche de l’émetteur posé sur la table-basse.

    Huge : Ouais ? Arrête Waren ! C’est Mi...

    La marraine n’attendit pas la fin de la phrase de son novice pour lancer l’ordre qu’elle devait donner.

    Mimi : Le petit pot de beurre s'est dépeutipotdebeurrisé. Je répète, le petit pot de beurre... Oh les gars ?!

    Huge : C’est pas un truc genre code, ça ?

    Waren : AAAAAH ! C'est pas le code « Cotyg gratuit » ?

    Huge (en souriant) : Pfff, t’es c...

    Mimi : NON, C'EST LE PETIT POT DE BEURRE QUI... Laissons tomber les codes... Il est l'heure de la BASTON voilà ! Lancez l'assaut contre la Sadow Tower ! Je veux du détonateur thermique, de l'explosif, des E-11 bref: faisons regretter à ces Mandos d'avoir empiété sur nos plates-bandes.

    La communication s’arrêta net. Un silence de quelques secondes régnait alors dans la pièce. Les deux Guildeurs, cloués sur places tels des piquets, se regardèrent, se hochèrent la tête et prirent leur équipement. Une fois complet, ils trouvèrent non loin du pied de leur immeuble un petit groupe d’une centaine d’humanoïdes armés qui les mirent en joue immédiatement, dont en avant un Gungan tatoué des pieds aux oreilles et à l’air peu commode. Les deux Guildeurs s’arrêtèrent tout aussi vite et levèrent les mains.

    Waren : Ne tirez pas !

    Gungan (les maintenant en joue) : Voussa être qui ? Mandaloriens ?

    Waren : Euh... pas vraiment. On allait attaquer le Sadow Tower, vous devez être les renforts... Waren Horn, vous devez me connaître...

    Gungan : Moui, missa entendu parler de voussi... Et issa, avec l’armure ?

    Huge (calmement) : Huge tout court, aussi Guildeur, novice de mon grade et même... pas protégé, mais... on va dire entraîné de Mimi.

    Le groupe abaissa tout de suite les armes, mais le Gungan gardait son air sérieux contrairement au désolé et gaffeur du reste du groupe.

    Gungan : Veuillez excusez noussi. Mais Huge en armure mandalorienne, missa pense pas qu’issa soit un bonne idée.

    Huge (retirant son armure) : Je savais qu’elle me servirait à que dalle, cette... Une seconde, que je l’enlève...

    C’est plus facile à mettre qu’à enlever, les armures. Huge galérait pour sortir ne serait-ce qu’un bras ou même une épaule. Le groupe attendait, patiemment, puis le Gungan décida de s’expliquer à Waren pendant que le novice se sortait de ce pétrin.

    Gungan : Missa Jinga Dalan. Noussa groupe envoyé par Mimi, la Leader, pour aider voussi à vaincre les Mandalos. Voussa ‘vez un plan ?

    Huge (finissant de retirer l’armure) : ENFIN LIIIBRE !!! Euh, désolé. De quoi ? Un plan ? J’en avais un mais il ne marche plus maintenant qu’on peut pas avoir les armures, et de toute façon Mimi a déjà envoyé le signal. Mais je peux proposer un truc, là maintenant tout de suite... À en voir votre armement, un truc bien bourrin pourrait être faisable... (il prend un crayon et commence à dessiner un plan) Voilà. Là, c’est la Sadow Tower. Waren et moi assayirons... assaill.. as... attaquerons la Tour de front avec les gens armés de E-11 ou de blasters à répétition. On prévoira un périmètre de sécurité afin d’éviter toute évasion ou escapade non-autorisée de la part des Mandalos. Les gars munis de snipers devraient pouvoir faire l’affaire. Le Gungan, vous vous en chargerez. Vous avez des piques de force et des matraques, ce serait un bon moyen d’en avoir vivants ; si on pouvait en capturer afin d’avoir quelques explications...
    Une fois à l’intérieur, on flingue tout ce qui bouge et on casse tout. Pas de questions, tirez. Négligez pas les attaques secondaires, notamment ceux aux blasters à répèt’. On pourrait dégommer le rez-de-chaussée d’un tir de grenades.

    Bothan : Mais il y a un truc que je comprends pas... Si tu préfères avoir des prisonniers, pourquoi tu nous dit juste après qu’on doit tuer tout le monde ?

    Huge : Non, j’ai dit qu’on faisait prisonniers que ceux qui tentaient de nous échapper, nuance. Ceux qui sont dedans, pas de pitié !

    Waren : Et tu oublies un autre détail : la Sadow Tower a plusieurs entrées, qui servent donc de sorties. Et supposons même que nos ennemis ne s’enfuient pas, ils peuvent très bien nous prendre à revers. Le mieux serait de les emprisonner dès notre arrivée.

    Huge (après un temps) : C’est juste, bien vu Waren... Dans ce cas, je prends la Tour de face, toi, tu arrives par derrière. On sait combien il y aurait d’issues ?

    Bothan : Au moins deux, puisque tu viens de les donner. Il y a aussi obligatoirement des escaliers de service, je les ferai sauter...

    Huge : Ça marche. Bon, apparemment on n’a pas beaucoup d’idées sur les issues donc on y va en encerclement, et on se concentre en petits groupes à chaque porte. Attendez le premier coup de feu ou de grenade pour y aller... La suite, pas bsoin de plan. Foncez, tirez, tuez, faites ce que vous voulez mais je les veux morts !
    Bien, maintenant, faisons l’inventaire... Partageons les munitions... Chacun prend un peu de bacta sur lui, c’est risqué de tout donner à un seul. Qui a besoin de pack blaster ? Voilà. Magasins et chargeurs à portée de main... et des grenades en plus pour les attaquants !
    Tous en position.

    Le groupe finit le partage d’équipement et fila en direction de la Sadow Tower. En restant à couvert, les tireurs embusqués se positionnèrent et Waren contourna l’imposant bâtiment comme l’avait prévu Huge. Lorsque ce dernier décida que le moment était venu, il donna l’ordre aux tireurs embusqués d’abattre les gardiens des portes puis s’y dirigea, empoigna une grenade...
    Et tout alla à une vitesse phénoménale. La grenade ayant explosé dans le hall d’entrée, Huge fonça dans le tas en mode rafale dans un cri de bête. Waren suivit la démarche, ainsi que tous leurs « soldats ». Les billes d’acier émanant des blasters à répétition claquaient la chair découverte des Mandaloriens, les courbant et les renversant, parfois dans un cri, parfois en silence. L’effet de surprise fut total et la réaction des guerriers ennemis lente. Les miroirs éclataient en morceaux, les bouteilles du petit bar explosaient, tout comme les verres, certains membres du personnel voulant aider les assaillis s’écrasèrent sur le sol sous l’effet de la mitraille meurtrière tels des mouches tombant du nuage d’insecticide, les grenades étaient lancées à tout vent, les pertes de la Guilde étaient faibles, les blessés ramenés à l’extérieur. Huge se prit un Mandalorien dans le flanc droit et se retrouva plaqué au sol. Il eut le temps de voir et d’éviter in extremis un poing qui allait s’abattre sur lui, puis enleva le casque du guerrier afin de rendre la tête vulnérable. Le guerrier gardait la main droite du guildeur contre le sol, Huge ne pouvait donc utiliser son gant à pointe. Sa main gauche, elle, était libre, et toucha d’ailleurs le pommeau de la dague offerte par Aven. Alors que le guerrier continuait de frapper, avec quelques coups au but vers la fin, Huge, en un éclair, empogna la dague, la sortit et la planta dans l’aisselle de l’agresseur. Ce dernier cria et voulut fermer le bras, mais il hurla de plus belle. Il s’était relevé, Huge fit de même et profita que son ennemi fut trop concentré sur sa blessure pour lui envoyer une droite. Un bruit mat d’acier transperçant le la chair et des os se fit entendre, et le guerrier tomba raide, la pointe du gant juste sous l’œil. Huge retira ses armes du corps à présent sans vie du Mandalorien, observa attentivement le casque de sa victime et repartit au combat.
    Il jeta un œil dans une rampe d’escalier et vit un guerrier lui tirer dessus. Huge se mit immédiatement à couvert pour éviter une mort atroce, arma son blaster et tira en haut de la cage. Le guerrier se fit transpercer le casque de trois lasers. Huge monta les marches quatre à quatre et se retrouva rapidement au premier étage, là où les combats continuaient. Peu d’ennemis leur faisaient face, mais la résistance se renforçait et les pertes augmentaient au fil des tirs. Huge tirait sans compter lorsqu’il remarqua le lance-flammes de Waren et un symbole représentant un homme et une femme séparés d’un trait vertical. Il se dirigea alors vers son collègue.


    Huge : Waren ! Mets-toi à couvert ! (les deux guildeurs se mirent derrière une table renversée) J’te couvre !

    Waren : Tu veux qu’je fasse quoi ?

    Huge : J’crois qu’un barbecue t’attend aux chiottes !

    Waren regarda un instant l’insigne des toilettes, sourit, rangea son E-11 et empoigna le lance-flammes.

    Waren : Et c’est parti !

    Huge (aux autres) : COUVREZ-LE !!!

    Et une pluie verticale fonça sur les Mandaloriens, qui ne purent essayer de tirer sur Waren fonçant vers le petit coin.


    Ce message a été modifié par: Huge le 03-11-2010 16:22

    mercredi 03 novembre 2010 - 16:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aven-Flar

    Aven-Flar

    5027 Crédits

    Un homme engoncé dans une armure rouge, le casque posé sur une table holographique. Sur son visage se reflétaient les spirales bleutées de l'hyperespace, visibles à travers le plexiglas blindé de la passerelle de commandement.
    La Guilde avait subitement abandonné Ossus pour donner la chasse à un vieux camarade, les vieux vaisseaux s'étaient de nouveau mis en branle autour du SuperDestroyer Stellaire 'Warenichou' et se dirigeaient en direction de la balise hyperespace crée par Edoras, quelques jours plus tôt.
    Aven avait reçu des données tactiques, un scan de la zone ainsi que divers clichés longue distance, il avait ainsi pu finaliser ses plans. Tous les vaisseaux de la Flotte de la Guilde suivait derrière le Warenichou. Il y avait des corvettes, des canonnières, des croiseurs, des frégates, des destroyers... cependant, ils commençaient à dater, seul les remises à niveaux et les petits gadgets de la Guilde réussissaient à les garder en course avec les nouveaux modèles.
    Les hommes et les femmes sur la passerelle étaient nerveux. La Guilde n'étant pas une organisation militaire, les hommes d'équipage avaient le droit de s'habiller comme ils le souhaitaient, ainsi, une vaste panel de mode et de couleurs était recomposé sur la passerelle du SuperDestroyer, mais tous portaient l'écusson de la flotte de la Guilde, les barrettes de leur grade, ainsi que le badge d'affectation. Toutes ces personnes étaient parées à la manœuvre délicate qui allait être entreprise dans les prochaines minutes.
    D'un coup, les alarmes sonnèrent. Des lueurs rouge parcoururent le pont, noyant la pièce dans un violet inquiétant et furieux, tandis que les sirènes déchiraient les oreilles. De nombreux visages préoccupés se tournèrent vers Aven et les commandants. Une voix Bothane déclama :


    - Nous avons dépassé le point d'entrée conventionnel du système, monsieur, arrivée calculée prévue dans trente secondes, décélération imminente.

    Le guerrier Mandalorien inclina la tête et ordonna :

    - Alerte maximale, tout le monde aux postes de combat, parés à faire feu, opérateurs, sortez nous de l'hyperespace, exécution!

    Après quelques secondes, le tourbillon bleuté laissa place à une Naine blanche, à 5 complexes spatiaux préfabriqués, et à une flotte de guerre Sith. Les plus gros vaisseaux spatiaux sortant d'hyperespace nécessitaient plusieurs dizaines de secondes ainsi que plusieurs centaines de milliers de kilomètres pour décélérer, passant de la vitesse de la lumière à une vitesse conventionnelle.
    Un Superdestroyer n'échappait pas à la règle.


    - Boucliers puissance maximale! Puissance moteur redirigée vers les boucliers! Systèmes secondaires dirigées vers les boucliers! Batteries! Feu à volonté! Tir continu! rugit le Mandalorien.

    L'immense masse du Superdestroyer agit comme un bélier, ses puissants boucliers encaissant des impacts directs qui pulvérisa des navettes, des escadrons de chasseurs entiers et même des corvettes. La surprise était totale. Même si les Sith les avait repérés, ils n'auraient lu que la signature d'un Destroyer de classe 2, pas d'un Superdestroyer. Quasiment à bout portant, les énormes turbolasers du vaisseau creusèrent les coques, faisant fi des boucliers.
    Ainsi, dès les premières secondes du combat, un destroyer stellaire vit sa passerelle se vaporiser et 2 énormes trous se former sur son flanc droit. Un transporteur d'escorte partit lui aussi à la dérive, ses entrailles métalliques se déversant dans l'espace, tandis qu'un vieux croiseur Tartan était instantanément désintégré. La flotte Sith perdit plusieurs autres vaisseaux avant que ne commence la riposte. Trois Destroyers de classe Pelleaon convergeaient sur eux une formation d'assaut. Autour du Warenichou, des destroyers stellaires et des frégates de classe Ardent se mettaient en position tout en ouvrant le feu de manière anarchique, leurs tirs absorbés par les boucliers du colosse qui les subjuguaient autant par la taille que par la puissance. Tandis qu'un Carrack éclatait compartiment par compartiment et qu'un Interdictor se brisait en deux, Aven se permit d'observer le champ de bataille. Les rapports d'Edoras et de sa moitié confirmaient que les stations en orbite étaient des docks de réparation et de réapprovisionnement. Vu la grappe de vaisseaux, allant de l'Impérial au Strike agrippés aux pinces des stations, Aven pouvait aussi le confirmer.


    - Faites passer l'ordre : je veux des solutions de tir sur les stations, à bâbord, feu à volonté.

    - Oui monsieur.

    Quelques instants après, des traits verts fusèrent du vaisseau pour aller s'éparpiller contre les parois des bâtiments. Seulement, certains les traversèrent, détruisant munitions, carburant, réserves, entraînant une réaction en chaîne qui engloba l'intégralité des stations, et avec elles, les vaisseaux amarrés.
    L'escarmouche ne durait que depuis dix minutes, mais un tier de la Flotte Sith était déjà partie en fumée.


    - Monsieur, les Pelleaon sont à portée de tir.

    - Bouclier à moins de 55%!

    - Tenez la position! C'est au tour du Leader, de nous sortir de là...

    Effectivement, les vaisseaux capitaux de la Guilde venaient de sortie de l'hyperespace et allaient engager l'arrière garde de la flotte Sith.
    Mais quelque chose titillait l'esprit d'Aven, maintenant qu'il y pensait.


    - Statut du Superdestroyer Sith?

    - Eh bah gamin, où est-ce que t'en voies un?
    -------------------------------------


    Ce message a été modifié par: Aven-Flar le 04-11-2010 00:00

    mercredi 03 novembre 2010 - 23:59 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

211 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide