Le Temple Jedi 6 (page 9)

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13547 Crédits

    Abasourdie, je suivis Sät’sa Cki vers sa plateforme sénatoriale. Un flot continu de questions se bousculaient dans ma tête et je parvins tout juste à souffler un « Pourquoi » que la sénatrice releva avec un sourire.

    Sät’sa – Vous n’êtes vraiment pas au courant ? (Je secouais la tête) Intéressant… Cela signifie donc que l’Ordre Jedi est encore digne de confiance. Ou tout du moins, vous.

    Nous arrivâmes à la plate-forme. Est-ce que Aynor avait été avertie et était-elle présente ? Si ce n’était pas le cas, je serai en charge de faire un compte-rendu à l’Ordre et à Kaarde. Les petits complots et autres histoires de carottes me semblaient déjà bien loin…
    La séance commença. Le vice-chancelier Hoo Moos donna la parole à un sénateur particulièrement virulent.

    Moi, chuchotant – Mais que diable se passe-t-il ?

    Sans détourner son regard de la scène qui se jouait devant nous, Sät’sa me répondit.
    Sät’sa – Il semblerait que Mahan soit lié à une fraude financière. Un journalise a révélé qu’une des sociétés appartenant en grande partie au Chancelier et à sa famille a réussi un surprenant coup de poker en parvenant à racheter Holding Credits pendant la perturbation de l’holonet.
    Moi – Mahan possède des entreprises ?
    Sät’sa – Ca n’a rien de surprenant. Rares sont politiciens à ne pas avoir un pied dans le monde financier. Cela leur permet de financer leur campagne sans parler du lobbying qui ronge notre république.
    Moi – Je ne pensais pas qu’on pouvait destituer le Chancelier sur le simple scoop d’un journaliste.
    Sät’sa – En théorie, non. Mais depuis plusieurs mois, la chancellerie est la cible de nombreux scandales. J’ai bien peur que ce dernier ne soit celui de trop. Dans l’intérêt de la république, un sénateur peut légitimement remettre la capacité du Chancelier à gouverner et demander sa mise à l’écart du pouvoir.
    Moi – Si c’était aussi facile, je pense que le chef de la république changerait tous les quarts d’heures.
    Sät’sa – En effet, si un groupe de sénateurs suffisamment importants affiche son soutien au Chancelier, la proposition est alors refusée…
    Moi – Mais ?
    Sät’sa – Personne ne soutiendra Mahan.
    Moi – Même pas vous ?
    Sät’sa – Pas même moi. Le soutenir maintenant reviendrait à se rendre complice de lui et de ses malversasions.
    Moi – Si elles sont avérées !

    Sät’sa décrocha son regard du sénateur qui continuait d’attaquer le Chancelier qui semblait se ratatiner sur lui-même. Il avait été rejoint par deux autres plateformes.

    Sät’sa – La politique n’est pas aussi simple. Malgré tout ce qu’il a fait pour la République et la galaxie au cours de ses dernières années, sa carrière politique est finie. S’il comprend qu’il doit se faire oublier pendant quelques temps, il pourra peut-être réussir un come-back dans quelques années. Il n’y a rien que je puisse faire pour le sortir de là. Pas sans sacrifier ma carrière.
    Moi – Alors, on va juste attendre et regarder Mahan se faire trainer dans la boue par quelques sénateurs en quête de gloire avant que l’un d’entre eux décide de le mettre au rencard…

    La politicienne serra les poings et lâcha un juron. Elle fit un signe de tête à son assistante qui pilota aussitôt la capsule vers le centre de la rotonde.

    Sät’sa, tout bas – Un jour, j’y laisserai ma carrière…

    Elle ferma les yeux et attendit que le vice Chancelier commence à parler pour se lever.

    Hoo Moos – La sénatrice de Panaka, Sät’sa Cki.
    Sät’sa – Honorables délégués du Sénat, je n’ai pas souvenir que nous sommes réunis aujourd’hui pour accabler un des membres plus estimés de notre institution.

    Presqu’instantanément, des sénateurs s’offusquèrent et commencèrent à faire entendre leur désapprobation. La sénatrice ne leur prêta pas la moindre attention et continua son discours.

    Sät’sa – Oui, « estimé » ! Car n’en déplaisent à certains de mes confrères qui oublient quelle est leur place. Vous voudriez faire justice en faisant fi du passé. Je me rappelle de qui nous parlons. Je me rappelle que nous parlons de Gaius Mahan. Il n’est pas un simple politicien de carrière. Avez-vous oublié l’attaque de Coruscant ? Avez oublié comment la guerre contre le SEZ a fait tremblez les fondations de notre république ? Je ne l’ai pas oublié ! J’étais là lors de l’évacuation du Sénat. Ce n’est que par le courage et la bravoure de personnes comme Mahan que notre République est encore là aujourd’hui !

    Des exclamations retentirent. Elle désigna Mahan.

    Sät’sa - Ce Sullustéen est un héro de guerre et je ne vous laisserai pas salir cela.

    Elle désigna ensuite les quelques sénateurs qui avaient pris la parole.

    Sät’sa – Vous n’êtes pas la voix de la justice ! Ne déshonorons pas notre République. Gardons en mémoire l’exemple qu’il a été et tâchons d’en être digne.

    Avec un bel ensemble, sénateurs et spectateurs se levèrent et firent une ovation à la Sénatrice. Sät’sa se tourna finalement vers le Chancelier qui lui fit un sourire triste. Il avait deviné ce que la sénatrice s’apprêtait à dire et sembla reconnaissant à cette idée. Elle déglutit péniblement avant de finir par dire :

    Sät’sa – Je dépose une motion de défiance à l’encontre du Chancelier Mahan.

    J’avais assisté à toute la scène sans y croire. L’envolée fougueuse de Sät’sa semblait la faire briller d’une aura puissante. En défendant Mahan, le héros de guerre, la sénatrice défendait la République. Je compris que nous étions en train de vivre un moment historique.

    « Il faut que je prévienne Kaarde. »



    Ce message a été modifié par: Tyria_ le 26-01-2015 01:19

    lundi 26 janvier 2015 - 01:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16904 Crédits Modo

    Privés d'un stratège, les guerriers kaleeshs se firent pas long feu. Cela demanda un peu de temps, surtout qu'aucun n'était prêt à se rendre ou battre en retraite, mais ils finirent par tous tomber.
    Je retrouvai Polux surveillant son prisonnier encore captif de la flèche filet, un quermien.

    Moi. - Jolie prise, Galak !... Alors, qui êtes-vous et quel rapport avez-vous avec les rumeurs de créatures folkloriques ?

    Le quermien. - Quelles créatures ? Nous ne sommes là que pour servir notre maître, tuer les Jedi !

    Moi. - Et qui est votre maître ?

    Le quermien. - Je sers loyalement le grand, le puissant Dark Spencer !!!Je... je suis Yora Mille-Pattes !

    Il tenta en désespoir de cause de poignarder Polux en passant un de ses longs bras fins entre les mailles du filet, mais le zabrak esquiva sans difficulté. À notre grand étonnement il plongea alors la petite vibrolame droit dans son torse, à l'emplacement.du cœur, et s'effondra en hoquetant.
    Au même moment les quelques kaleeshs que Polux avait capturés vivants faisaient de même. Ceux qui étaient désarmés se donnaient la mort avec des capsules de poison dissimulées dans leur dentition.

    Polux. - Ils préfèrent mourir que de subir une défaite ?!

    Moi. Considérant qui est leur maître, et la punition qui devait les attendre, ça ne m'étonne pas.

    Polux. - Nous n'avons plus un seul prisonnier à interroger, mais je pense qu'ils n'avaient effectivement aucun rapport avec les créatures qui terrorisent la région depuis des mois. Ils ne connaissaient clairement pas le terrain.

    Moi. - C'est aussi mon avis. Dropi ? Dropa ?

    Dropi. - Moi c'est Dropi !

    Dropa. - Et c'est moi Dropa !

    Moi. - Mais je n'ai... ! Enfin, peu importe. Avez-vous fini vos analyses ?

    Les deux Chevaliers Lepis, à peine les combats terminés, s'étaient mis à examiner les corps des kaleeshs avec le matériel d'analyse que nous destinions aux éventuelles traces des créatures locales.

    Dropi. - Oui, tous les kaleeshs sur lesquels nous avons fait des prélèvements présentent le même ADN. Ce sont des clones !

    Dropa. - D'autre part, étant donné l'état de dégradation anormalement rapide des échantillons cellulaires, je pense qu'ils subissaient un développement extrêmement accéléré. Ces clones étaient très jeunes, avec une espérance de vie très limitée.

    Moi. - C'est bien ce que je soupçonnais. Dark Spencer a développé en secret des clones de son apprenti, et il s'est enfin décidé à bouger.

    Polux. - Il a commis une erreur. Il n'y a pas trente-six endroits dans la galaxie où produire autant de clones. Nous avons une piste pour remonter jusqu'à lui ou ses subordonnés !

    Moi. - Nous avertirons le Temple dès que la liaison Holonet sera rétablie. En attendant nous avons toujours une mission à remplir ici, sur Tardisia. Je suggère de repartir sans attendre et de reprendre nos recherches par...

    Soudainement mon comlink bipa, signalant une communication très longue portée. Le réseau Holonet était à nouveau opérationnel (comme quoi il suffisait d'en parler...).
    Je m'étais à peine mis à l'écart pour ouvrir la communication que la voix affolée de Tyria sortait de mon comlink.

    Tyria. - Alors surtout je tiens à dire que ce n'est pas de ma faute, pour une fois !

    Moi. - Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

    Tyria. - Le Chancelier a été démis de ses fonctions !

    Moi. - Mille vornskrs !... Et tu es sûre que tu n'y es pour rien ?

    Tyria. - … Kaarde !

    Moi. - Désolé, désolé ! Donne-moi plus de détails.

    J'entendis Tyria prendre une très grande inspiration.

    Tyria. - Il y a apparemment eu une grave coupure de l'Holonet, ce dont je ne savais rien comme je remontais la piste de ta prise d'épices... bref, cette coupure dont on ne connaît toujours pas la cause aurait permis à une société de Mahan d'effectuer une grosse fraude bancaire. La simple révélation de cette fraude, sans preuve, par un journaliste a suffit à dresser la majorité du Sénat contre la chancellerie.

    Moi. - Il a déjà été renversé ?!

    Tyria. - Oui, j'ai convaincu la Sénatrice Sät'sa Cki de précipiter les choses pour lui éviter la curée. Mais la situation est encore tendue. Euh, ce serait bien tu viennes.

    Moi. - Je reviens tout de suite !... Et ton enquête, qu'est-ce que ça a donné ?

    Tyria. - Hum... je t'épargnerai certains détails, mais il semble que quelqu'un ait sciemment voulu te droguer. J'ai remonté la piste jusqu'au Sénat et, euh, je n'ai pas pu aller plus loin. Désolée.

    Moi. - Ne t'en veux pas. Au moins tu t'es trouvée là-bas au bon moment. Tu as assuré, Tyria. Reste sur la touche, avertis Aynor et Mirax, et tiens-moi au courant. Je me mets en route !

    Tyria. - À très vite !

    Je coupai la communication, terriblement inquiet. Le Chancelier Mahan, grand allié des Jedi, renversé ? Une coupure générale de l'Holonet ? Une tentative d'empoisonnement du Grand Maître de l'Ordre ? Une attaque de Dark Spencer ? Ça faisait beaucoup de choses en très peu de temps, et ça sentait le complot.

    Moi. - Dropi ! Dropa ! Je vous confie la suite de la mission sur Tardisia. Je vous fais confiance pour mener cette mission à bien. Polux et moi devons retourner sur Coruscant de toute urgence !

    Polux. - Pourquoi ça ?

    Moi. - Le Sénat va élire un nouveau chancelier.

    Polux. - Mais nous nous sommes énormément éloignés de la capitale tardisienne ! Il va nous falloir un temps fou rien que pour retourner à la navette, et comme nous ne pouvons pas priver Dropi et Dropa du speeder ça va retarder leur mission !

    Dropa. - J'ai une idée ! Ces guerriers de Dark Spencer sont bien arrivés dans ce marais d'une façon ou d'une autre, pas vrai ? Essayons de détecter et trouver leurs navettes. Ce sera facile, à mon avis, et plus rapide que le retour à la capitale.

    Moi. - Excellente idée, Dropa ! Allons-y !

    Dropa (à Dropi). - Il connaît mon nom !


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 28-01-2015 23:44

    mercredi 28 janvier 2015 - 23:43 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    22928 Crédits

    Pendant qu’il s’affairait à préparer ce voyage aussi soudain qu’improvisé, Tony avait insisté pour que sa patronne et amante repose ce visage qu’il trouvait de semaine en semaine de plus en plus fatigué. Ange n’arrivait pourtant pas à dormir malgré ses mélanges aussi dangereux qu’audacieux. Les somnifères et le brandy n’ayant plus guère d’effets et se sentant presque d’obligée d’obéir à ce regard vindicatif du Lorrdien, elle se délassait dans un des confortables fauteuils qui ornait l’ancien appartenant qu’elle avait occupé, face à cet immense tableau dérobé des années plus tôt au Musée Galactique de Coruscant. Avec mélancolie, elle contemplait l’expression de l’être de tâches de couleur qui s’offrait à son regard et ces courbes fuyant l’horizon.

    Une main se posa sur son épaule. Elle sentit cette pression familière sur laquelle elle appuya la sienne. Son menton frôla son épaule et son souffle se logea au creux de son oreille.

    Tony, à voix basse : Tu n’y arrives toujours pas ?
    Ange, les yeux vagues : Non. Ca m’épuise.
    Tony, passant les doigts dans ses cheveux : Et…
    Ange, fermement : N’y pense même pas.

    Elle se retourna et fixa intensément ses iris. Il avait vraiment des yeux magnifiques.
    Cette pensée la surprit. Elle ne savait pourquoi. Peut-être s’effrayait-elle de constater que certaines de ses pensées se dérobaient sans qu’elles puissent les retenir.

    Ange, brisant le fil de ses pensées : C’est ainsi. Il doit y avoir une raison. (Elle haussa les épaules.) Je ne sais pas si croire cela change vraiment quelque chose mais… (Son visage s’obscurcit.) Je ne sais pas…Plus j’y réfléchis et plus j’ai l’impression que la réponse est toute près et qu’elle m’échappe. J ai l’impression de poser mes pas dans les empruntes laissées par mon ombre… (Elle marqua une pause.) Peut-être que je prends trop à cœur ce qui se passe sur Corellia…
    Tony, fronçant les sourcils : Et bien… Ca fait bien longtemps que je ne t’avais pas vue d’une humeur aussi sombre…
    Ange : Ouais…
    Tony, timidement : On pourrait peut-être partir en voyage quand tout sera terminé ? On n’a jamais vraiment pris le temps de se prendre de vraies vacances…
    Ange, retrouvant un peu d’entrain et son regard septique : T’es pas en train de me la faire à l’envers, là ?
    Tony : Pardon ?
    Ange : Le côté gentil, attentionné, tout ça… Si c’est encore un stratagème pour me présenter ta famille, la réponse est non…

    L’expression qui s’esquissa sur ses traits valait en cet instant tous les crédits de l’univers. La mine boudeuse que le jeune homme abordait, Solo aurait voulu la graver à tout jamais dans son esprit.

    Tony, râlant : Y a des moments, t’es vraiment pas possible…
    Ange, taquine : Mets-toi un peu à ma place… C’est comme si… c’est comme si… j’allais être éviscérée du regard car une bande de Gundarks assoiffés… Un Lorrdien au quotidien, c’est déjà quelque chose mais une famille de Lorrdien… Par la Force, mais mes gestes ne m’appartiennent plus !
    Tony : Ca va… Ca va… On a compris…
    Ange, s’avançant doucement vers lui : Nan, nan, tu ne comprends pas… L’image de la belle-mère ne m’a jamais attiré alors, une belle-mère lorrdienne…
    Tony, reculant : C’est bon, Solo… Le message est passé…
    Ange, secouant la tête : Nan, je crois que tu ne comprends pas…

    Tony se retrouva le dos acculé contre le mur.
    Le sourire qui se dessina sur les lèvres de la Corellienne le laissa amoureusement songeur.
    Malheureusement pour lui, pour elle, l’irruption fracassante d’Hoza mit un terme au baiser passionné que le couple de hors-la-loi était en train d’échanger.

    Ange, furieuse : Espèce de fils de Hutt !
    Hoza, d’un seul trait : Mahan est destitué.
    Tony et Ange, d’une même voix : Quoi ?! (Puis, Ange, seule : ) Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?
    Hoza : Apparemment, il ferait parti de ceux qui ont su profiter de la saturation d’holonet… Mais… comme on a les informations au compte-goutte…
    Ange, interloquée : Mahan ? Apparemment ? Mais c’est une blague ! Mais il faut coucher avec qui dans cette fichue galaxie pour obtenir un canal digne de ce nom !
    Tony, à son oreille : Ma belle, les indics, ils couchent déjà… sans eux, je pense que notre situation serait légèrement différente…
    Ange, se ravisant : Ah.
    Tony : Oui.
    Ange, s’éloignant à contrecœur des deux bras qui venaient de la lâcher : Il faut définitivement se mettre en route et ne pas trainer… Toute cette historie ne me dit vraiment rien qui vaille…

    mercredi 28 janvier 2015 - 23:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Nous n’étions pas arrivé avec les Erdians que le comlink de mon maître bipait – frénétiquement. Elle répondit, a l’écart, alors que je gardais l’œil sur nos amis pendant notre tour touristique autour du Temple.

    Aynor : Quoi ??

    Le ton de mon maître en prononçant ce mot était de mauvaise augure.

    A peine elle finit sa communication qu'elle s'approchait de moi.

    Aynor : Weedge, tu va devoir finir la visite avec nos amis sans moi. Il y a du grabuge au Sénat, et je me dois d'y aller de suite...
    Moi : Grave ?
    Aynor : Pire. Le Chancelier a été destitué !

    Cela ne présageait rien de bon. Alors que nous accostions sur une des plate-formes du Temple, Aynor sauta du vaisseau et se précipita dans le premier speeder disponible, et fila a tout allure.

    Le Père : Mentor pressé ?
    Moi : Mon maître représente les Jedi au Sénat – et il s'est passé un événement qui nécessite son attention.
    Le Père : Agité est Matùrin. Semble important.
    Moi : Assez pour qu'elle parte a cette vitesse... et pour modifier le programme de votre visite sur notre Monde.

    J’ignorais tout de ce qui se passait, mais la situation était fragile... Il allait être dur de prévenir tout le monde. Et je n'avais pour le moment que peu de temps... j'étais responsable de nos invités désormais.

    Je composais rapidement un message sur la fréquence Nema. En espérant que le message passe a un moment ou l'holonet était opérationnel et que Doc et Po allait le recevoir.

    « Mahan Destitué au Sénat. Pas encore d'explication. Info a venir des que je peux. Que la Force soit avec vous. W. »

    Je mets le message avec priorité haute et avec traces, afin que m'assurer que le message transite bien. Je vois alors que l'holonet semble opérationnel, car le message transite rapidement, et en quelques instants j'ai bien confirmation que le message a atteint leur comlink.

    Ceci mit de coté, je me prépare alors a faire une visite guidée du Temple a nos hôtes du jour...

    jeudi 29 janvier 2015 - 01:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2191 Crédits

    Au moment où Shae Vizla allait prendre la parole pour expliquer sa présence, un appel parvient sur le comlink de Dark Spencer.

    Ce dernier sort du vaisseau qu'il était entrain de mettre en pièce et s'éclipse dans la forêt.

    Spencer - Parles Dji, dépêches toi, j'ai une touche !
    Dji - Seigneur j'ai de mauvaises nouvelles nous parvenant des fronts : l'attaque du Vaisseau-Monde a été avortée, Gueule d'Ange revient avec selon ses mots « un cadeau » à votre attention.
    Spencer - S'il croit qu'un présent lui évitera la mort, il rêve tout debout !
    Dji - Sur Tardisia, Milles-Pattes et tout les clones ont pris une rouste, selon nos données il n'y aurait aucun survivants.
    Spencer - Grrr, shutta ! Les cloneurs m'ont refilé de la camelote ! Et sur Dathomir ?
    Dji - Pas de nouvelles pour l'instant, aucun signes de jedi.
    Spencer - Mwouai... Dites à Opress de redoubler de vigilance, j'ai comme un mauvais pressentiment... Et à part ça, tu n'as donc aucunes bonnes nouvelles à m'annoncer ?! Quand est-il de la mission de Dark Bones ?
    Dji - L'équipe du Seigneur Bones est en place, ils attendent le feu vert.
    Spencer - Qu'ils passent à l'action sans tarder ! Autre chose ?
    Dji - Oui, il y a du mouvement au Sénat Galactique, le chancelier Mahan a été destitué.
    Spencer - Ah ba voilà une bonne nouvelle, j'ai jamais pu blairer sa tronche à celui-là ! Contactez notre ami Némoïdien le sénateur Beedul et dites lui de faire en sorte que le sénat s'enlise dans les procédures. Sans chef à sa tête, la République ne peux que s'affaiblir !
    Dji - Très bien, Seigneur.
    Spencer - Une dernière chose... exécutez l'ordre 666 immédiatement !
    Dji - … déjà ? Mais la production ne doit pas être terminé.
    Spencer - On s'en moque, de toute manière les clones ne font pas l'affaire apparemment, les Kaminiens n'auront que ce qu'ils méritent ! Ils vont apprendre à leur dépend qu'il ne faut pas me prendre pour une bille !
    Dji - A vos ordres.

    La communication terminée, Dark spencer retourne auprès de Shae Vizla, impatient de savoir le pourquoi du comment de sa visite...

    jeudi 29 janvier 2015 - 16:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    Eckmül: Un croiseur d'Inferno!

    Soudain, le pilote surgit. Nous le prenons en chasse, mais même la super vitesse de notre maître ne suffit pas, le croiseur descend la rampe et le Kel'Dor nous échappe. M'énerve, celui-là.

    Ceno: Tant pis...
    Kinsa : Et Ptraël ?!
    Ceno : Aucune trace de lui.
    Eckmül : Ne devrions-nous pas le chercher?
    Ceno : Il est seul, il ne peut plus rien faire.
    Eckmül : Il est trop dangereux pour qu'on le laisse se balader dans la nature!
    Ceno : Nous tiendrons informé Anubos de sa disparition. Je sais qu'il a causé du mal à ta famille, mais notre mission n'est pas de lui courir après.
    Eckmül : Pfff...
    Ceno : Et ne te plains pas.

    Nous marchons vers la grande tour à moitié détruite au château d’Inferno. Au-delà des remparts des soldats au long manteau rouges continuent d'affronter des soldats de la Coalition. Ceno est en communication avec je ne sais qui, sûrement Sakanga.

    Ceno : (formelement) : Un croiseur s'échappe depuis notre position, interceptez-le.

    D’un coup, nous entendons des cris, des appels au secours venant d’en haut de la tour. C’est étrange, la voie m'est familière.

    Aidez-moi ! Je vous en prie!

    Nous nous précipitons au dernier étage. Et là à ma grande surprise, qui voilà : Lydia ! La même femme qui accompagnait Jarod Matale lors de notre mission sur Naboo et Tatooïne. Ceno semble preplexe de la découvrir ici, tout comme moi.

    Eckmül : Mais que faites-vous là ?
    Lydia : J’ai été emprisonnée par mon frère.
    Kinsa : Qui est-ce ?

    Nous sortons nos sabres pour couper les barreaux mais ils s’éteignent au contact du métal, nous déchantons.

    Ceno : Vous devez être une prisonnière importante si les barreaux de votre cellule sont en cortose.

    Pendant que Cenovii sort son kit de crochetage, Lydia nous raconte son histoire. C'est un peu trop commode de la voir ici, la galaxie est-elle si petite? Je me méfie quelque peu.

    Lydia : Ptraël Carsen est mon frère, il voulait cacher le fait qu'il n’est qu’à moitié Arkanien. En réalité Ptraël est de Naboo.
    Kinsa : Qu'est-ce que ça change?
    Eckmül : Est-ce qu'un bâtard d'Arkanien n'aurait pas pu accéder au trône d'Inferno?
    Lydia : C'est un peu ça. Alors pour cacher son secret, il m’enferma dans cette tour.
    Kinsa : Sa propre soeur? Il est ignoble!
    Ceno : Poussez-vous.

    Les doigts du Maître se transforment en différents outils et il commence à crocheter la serrure. Ça y est Lydia est libéré, nous pouvons continuer ! Nous descendons les marches quatre à quatre, et on sort dehors tous ensemble, c’est encore la bataille. Cenovii sort ses armes comme Lydia, Kinsa et moi sortons nos sabres. Nous décidons d'aider les troupes de la CG au sol. Avec nous en plus, le combat tourne vite à notre avantage et sans nouvelle de leurs commandants la Principauté d'Inferno finit par capituler.

    samedi 31 janvier 2015 - 13:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14586 Crédits

    Lieu : Cathar

    La chasseuse de prime mandalorienne fixa le non-humain avec ses yeux gris, elle lui parla de Waren, du projet secret qu'il avait préparé bien avant de faire le grand plongeon sur Corruscant. Sa nomination en tant que président de la guilde n'avait servit qu'à détourner l'attention des jedis ainsi que plusieurs contrebandiers locaux et aujourd'huit les fruits de la vengeance arrivaient à maturité. Shae souligna quel n'était que la premmiére d'une grande lignée et qu'elle pouvait tenir plus longtemps qu'un clone. Le Cathar tilta à ces mots.

    Shae : Vous êtes toujours interessé par le pouvoir ?
    Dark Spencer : Gnrrr... J'ai bousillé votre vaisseau.
    Shae : Bah on prend le votre. :cli:

    dimanche 01 février 2015 - 20:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    Comme toujours après une bataille viens un grand calme. Mais cette fois-ci, une célébration de victoire vint briser le silence et le climat paisible. J’étais en bas d’une succession de marches. J’étais là pour qu’on me remette un titre honorifique.
    Le palais ressemble à un mélange des palais de Naboo et du temple Jedi, je monte les marches et j’entre dans une pièce très sombre. Là, il y a trois Arkaniens, ce sont des prêtres d’Inferno. Même si le culte est connoté négativement à cause de Ptraël, il était très présent sur toute la planète, et est resté dans la tête des gens. Le but de cette cérémonie est de me donner le titre de membre du conseil Arkanien-Bith-Humain.
    Ptraël étant destitué et mon père mort, il fallait remplacer le gouvernement. Ma mère prit le pouvoir sur l’EUCENO et redonna l’indépendance à tous les pays. Je me mets sur un genou et m’incline devant le conseil. Le nouveau grand prêtre d’Inferno, Jörg, prend la parole.

    Jörg : Bienvenue dans la grande salle de cérémonie. Nous accueillons en nos murs un nouveau membre répondant au nom de Laïos Oedipem dit Eckmül. Si nous sommes réunis ici (Kinsa, Jocaste, Ceno, Keller, Oraclem, Shina, Lydia etc…. assistaient tous à la cérémonie), c’est pour décerner le titre de membre du grand conseil d’Inferno à Eckmül.

    Jörg, s’approche et prends une aiguille et une jarre de peinture, les tatouages sont fait à l’ancienne avec l’application de la peinture sans électricité. Il me met torse nu et me peints des tatouages sur tout le corps, les tatouages sont de couleurs bleues. Ils font des courbes très larges se terminant en pointes. Deux bandes remontent le long de mes deux hémisphères de têtes et retombent en pointes sur les yeux. Le tatouage est très long, il dure presque une heure. Pendant tout ce temps-là, des chœurs chantent.

    Jörg : Après Jaraël la protectrice … (énumération de tous les prêtres d’Inferno qui était avant des membres du Creuset), Ptraël le volontaire (Ptraël était le premier à avoir voulu devenir membre du Creuset), Nous avons Laïos « Eckmül » Oedipem dit Anubaël le libérateur. Bienvenue parmi nous !

    Je me relève, tout le monde m’applaudît. Ça y est la cérémonie est terminée. Nous allons donc dehors, quelques membres du conseil me félicitent. Le peuple dehors crie, je ne comprends pas exactement.

    Vive le Prince d’Inferno !

    Je comprends, je dois et vais prendre la parole.

    Eckmül : Je ne suis pas prince, ni président, ni quoi que ce soit. Je suis un Padawan, j’ai prêté serment à l'Ordre Jedi, je ne les abandonnerai pas. Ma place est au prêt des Jedi. Je vous laisse sous la tutelle de ma mère qui se présentera comme présidente de l’EUCENO et qui reforma totalement le pays, chaque pays qui le souhaite pourra réacquérir son indépendance. Quant à Inferno, le Nouveau prince est Jörg dit Staël le résistant.

    Une grande fête anime toutes les villes de Grilamen. Plus tard, je rejoins le spatio-port pour retourner au vaisseau monde.

    dimanche 08 février 2015 - 01:13 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Après une bataille acharnée, les combats cessèrent à la capitulation d'Inferno. Une nouvelle ère était née sur Grilamen, Jocaste reprit les rênes du Creuset, elle rendit aux différents pays leur indépendance et réforma les lois. Il fut finalement décidé que Grilamen entrerait dans la Confédération des Nouveaux Systèmes. La mission des émissaires, ainsi que celle des Jedi, touchait à sa fin.

    Cenovii rentra le premier sur le Vaisseau-Monde et constata qu'il y avait eu des problèmes de communication à bord pendant son absence. Des coupures de l'holonet avaient empêché certains échanges avec les mondes connus, paralysant une partie des systèmes du vaisseau. Un problème qui obligea le Mando-Jedi à contacter Kaarde via une fréquence secrète.

    Ils recoupèrent leurs informations, la situation devenait inquiétante. Ce qui s'apparentaient à des clones de Bones avaient lancé leurs assauts quasi simultanément. Dark Spencer avait dû faire appel aux Kaminoans pour ses opérations de clonage ; sur leur planète il aurait très certainement laissé des traces. Le voyage sur Grilamen étant terminé, Ceno prit en charge la responsabilité de cette mission.

    Kaarde informa également le Sabre des Jedi des problèmes de communications qui avaient sévis un peu partout, de l'empoisonnement qui avait terni sa réputation, des rapports de Tardisia et Dathomir, ainsi que de l’éviction de Mahan.

    Ceno - C'est un coup monté... Je connais Gaïus, ce n'est pas son genre.
    Kaarde - J'en suis sûr. Mais on ne peut pas le prouver.
    Ceno - Est-ce que vous ressentez la même chose que moi? Il y a... Comme une sorte de... Malaise dans la Force.
    Kaarde - C'est difficile de sentir quoi que ce soit depuis quelques temps, mais je crois savoir où tu veux en venir... Je m'occupe de déjouer ce mystère, quand à toi tâche d'être prudent.
    Ceno - Je le serai. Cenovii, terminé.

    Sur Grilamen, Eckmül fut intronisé parmi les prêtres d'Inferno, Jocaste insista beaucoup pour que son fils unique reste auprès d'elle, elle le retint autant que possible, mais ce-dernier demeura loyal aux Jedi. Après des adieux déchirants, le padawan Bith retrouva son Maître dans les hangars du Vaisseau-Monde. Le chasseur se posa, à quelques mètres de là Cenovii attendait bras croisés. Eckmül désactiva l'appareil, après avoir enlevé ses harnais de sécurité, il en descendit avec entrain.

    Ceno - Bienvenu, Eckmül. Est-ce que tout va bien?
    Eckmül - Maître... Oui, je vais bien, merci.
    Ceno - Alors nous pouvons partir.
    Kinsa - Où ça?

    La Twi'lek arriva à leur niveau accompagnée de Keller, tous deux paraissait très détendus, ils avaient même un petit air espiègle, c'est comme si cette mission les avait épanouis, plus que sur No'Erda, Morishin ou Mandalore. Ceno observa ses trois padawans à l'aube de leur vie de Chevaliers Jedi, ils lui inspiraient plus que jamais un sentiment de fierté et de confiance.

    Ceno - ...Au delà de la bordure extérieure, pour une mission spéciale.
    Kinsa - Est-ce que cela concerne les problèmes de communication qui nous ont été rapportés?
    Ceno - Non. Nous avons une menace plus directe à gérer.
    Keller - Dark Spencer.
    Ceno - Bien vu. Les Kaleeshs que nous avons combattus ont également attaqués d'autres Jedi, d'après mes informations, il ne fait aucun doute qu'il s'agit de clones de Dark Bones, l'apprenti sith qui avait défié Maître Sarkin et Maître Terrik.
    Eckmül - Des clones? Alors on va sur...
    Ceno - Kamino.
    Kinsa - Génial, j'adore la pluie...

    Le groupe de Jedi rejoignit l'épave de l'Arrow qui après avoir été récupérée dans la tour du château d'Inferno était maintenant en train d'être rafistolée par des ingénieurs et des droïdes. Devant l'YT se tenaient Oraclem, Shina et Lydia. Les deux premières devaient rester sur le Vaisseau-Monde pour veiller au bon déroulement de la prochaine mission vers l'inconnu, la troisième s'incrusta poliment auprès du groupe de Jedi mené par Cenovii. La demi-Arkanienne était une tireuse hors paire et une fine négociatrice, elle aurait peut-être son utilité, et Eckmül ne pouvait se résoudre à l'abandonner.

    dimanche 08 février 2015 - 01:30 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10993 Crédits

    Chouette, une nouvelle mission! Je ne supporte pas de rester inactive, alors ce tour sur Kamino, la planète des cloneurs tombe à point nommé. Il faudra quand même se montrer prudents, car si un Sith est passé par là, ça risque d'être chaud. Oraclem et Shina restent sur le Vaisseau-Monde, pour veiller au grain quant au prochain voyage d'exploration. Elles vont me manquer, même si Oraclem est...étrange. Lydia, elle, vient avec nous. Elle saura sans doute se rendre utile. Après des adieux un peu tristes, nous montons à bord de l'Arrow, rafistolé après le crash. Mais bon! l'YT a bonne mine. Nous évoquons surtout ce qui s'est passé dernièrement, qui sortait un peu de la routine puisque l'un d'entre nous, en l'occurence Eckmül, a été personnellement impliqué dans l'aventure. Je pense que c'est notre rôle, le rôle des Jedi de rétablir la paix partout oû ils le peuvent. J'aime ce mode de vie, différent mais qui me semble...vital. Le voyage est long. Nous nous occupons de façons diverses et variées, nous jouons aux dés. Avec interdiction d'utiliser la Force, sinon ce serait trop facile. Je me débrouille pas mal et gagne une partie, mais c'est Lydia qui rafle presque toutes les victoires. Puis nous faison trois parties de cache-cache, Eckmül, Keller et moi. Ceno croise les bras et Lydia nous regarde bizarrement. Ils doivent se demander quel âge on a. Enfin nous sortons de l'hyperespace. La planète est résolument bleue. La mer déchaînée nous semble trop agitée. Le vent fouette violemment nos visages. Et il pleut. Pourquoi je m'en doutais? D'un commun accord, nous courons jusqu'à la porte. Mais manque de chance, le sol est très glissant et je me retrouve écrasée par terre. Pas très classe... Morte de honte, je me relève dignement. Comment une planète aussi inhospitalière peut elle abriter de la vie? Nous sommes acceuillis par un grand Kaminien qui semble surpris.

    Kaminien: Je...Nous attendions d'autres personnes. Mais rentrez.

    Ce que nous voyons nous stupéfie. Des cadavres partout. Je suis horrifiée. Du sang sur le blanc omniprésent. Je serre les poings. Les morts sont les clones de Bones le kaleesh, je les reconnais. Mais que s'est t'il passé?

    Kaminien: Il y a eu une révolte. Nous avons été obligés de les supprimer. Mais qui êtes-vous?
    Ceno: Je suis Cera Ordo, maître Jedi, mes padawans Ben Keller, Eckmül et Kinsa Talik, la jeune femme qui nous accompagne se nomme Lydia Carsen.

    Nous parcourons les longs couloirs immaculés et constatons l'ampleur de la catastrophe. Même les enfants n'ont pas échappé au massacre. Si les clones sont probablement destinés à la destruction des Jedi, je ne peux m'empêcher de ressentir une certaine pitié. Dans ces mêmes couloirs, nous croisons une multitude de Kaminiens qui marchent inlassablement sans jamais se croiser dans un silence absolu comme dans une fourmillière. On nous introduit dans une salle, bien évidemment blanche, et on nous dit d'attendre. Ça a l'air d'être leur dada, le blanc. Moi, ça me perturbe un peu, je suis plus habituée aux couleurs joyeuses des forêts aux bruits incessants. Je suis moi-même une tache de couleur à cause de ma peau bleue. Nous profitons d'être seuls un moment pour partager nos premières impressions sur la planète et ses habitants.

    Keller: Ils sont stressés. Mais je ne sais pas si cela a un rapport avec nous. Je pense...
    Ceno: Un Sith est passé par là. Il les a sans doute menaçés. Du coup, ils doivent avoir peur.

    Nous certifions d'avoir ressenti un malaise dans la Force ambiance. Le Seigneur Cathar a laissé sa sombre empreinte ici.Ceno nous recommande de rester vigilants. Le Premier Ministre arrive. Il nous dévisage un par un. L'alien a long cou commence à me mettre mal à l'aise. Je retiens ma respiration pendant la petite inspection. Enfin il daigne nous parler.

    Premier Ministre: Des Jedi... Pourquoi venez-vous?
    Ceno: Nous sommes envoyés par le Conseil Jedi. Pour parler des clones et de Dark Spencer.

    mardi 10 février 2015 - 20:21 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

18 fans connecté(s)

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide