L'Académie Jedi (page 5)

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar camara

    camara

    3155 Crédits

    Mara – je ne sais pas par où commencer. Tu crois vraiment que je peux y aller directement où je dois aller chercher ce Kaarde en premier ? D'ailleurs, il ne fait pas partie de ceux qui te cherchent ?
    Tyria – non... je ne dirai pas qu'il est de mèche mais il m'a bien aidé tout à l'heure.
    Écoute, va rejoindre la pauvre bête, oui je veux parler du Bantha. Moi je vais chercher Kaarde.

    Tyria me lacha la main.

    Tyria – et ne fuie pas, promis je reviens !

    La jeune femme m'adressa clin d'oeil et un reparti chercher son complice.

    « Ta mini épreuve va être de soigner cette pauvre bête ! ». cette phrase résonnait encore dans ma tête. Et si je n'en étais pas capable ? Devrais-je refaire entièrement ma formation ? Est ce finalement ça la première étape ?
    Fuir, il n'en était plus question. J'avais réussi à m'assagir. Et je souhaitais retrouver ma place.
    Je tentais de canaliser mes pensées, je devais évacuer mes pensées, même si des questions me restait en tête. Qu'entendait-elle par revenants ? Non je me devais me concentrer.
    Je vidais ma tête, me détendait. Je m'appuyais sur le mur, et sondais les couloirs à la recherche du Bantha. Les nausées me revenaient légèrement. Pourquoi n'ai-je pas demander à Tyty où il se trouvait ? À moins que ça ne fasse parti de l'épreuve de le retrouver. J'écoutais tous les bruits qui m'entouraient. L'animal continuait d'hurler. J'avançais au début calmement, puis en accélérant le pas. « il faut que j'y arrive rapidement, je ne veux pas vomir sur quelqu'un, au pire là-bas, on pensera que ce sera celui du Bantha ! ».


    je me laissais guider par le bruit, par cette sensation de malaise. Je ne croisais pas les padawan qui recherchaient toujours Tyria. Les yeux mi-clos, j'avançais dans les différents couloirs.
    J'arrivais enfin dans la pièce où l'animal se tordait de douleurs. C'était un vrai carnage ! Autre le fait qu'il ait tout piétiné, une odeur infect de vomi planait dans la salle. J'évitais tant bien que mal les mares de liquides nauséabonds (avec morceaux s'il vous plait ! )


    j'enlevais ma bure et la posa à l'extérieur avec mon sac, ça risquait de me gêner.
    La bête était épuisé, incapable de se lever.
    Je me concentrais de nouveau sur ce que je ressentais. Je vidais mon esprit pour ne plus ressentir ses petites brulûres d'estomac. Je repensais à la joie que m'a procuré cette embrassade et retrouvailles avec Tyria, cette chaleur bienfaisante. Je m'avançais doucement, et regardait l'animal droit dans les yeux.


    Je tendais la main vers l'animal. Lui « envoyer » mon bonheur, je peux y arriver. Je ne dois pas douter de moi.
    Le Bantha arrêta d'hurler, mais des gémissements se faisait entendre.


    Mara - et si je t'appelais Georges ? Ça nous faciliterai la chose ! Moi c'est Mara !


    Je m'approchais un peu plus de Georges, tout en réfléchissant comment faire. Je sondais son corps, apparemment ce serait une intoxication alimentaire. Il faisait de plus en plus chaud dans la pièce. À moins que ce ne soit moi qui est chaud ? Je pris le ruban accroché à mon poignet je m'attacha les cheveux. Pour une fois que j'avais réussi à les garder détaché plus d'un heure !


    Je m'approchais du Bantha, cette fois les deux mains vers lui. Un pansement gastrique, voilà la solution ! Je devais pousser son organisme à en recréer un et à soulager la douleur. J'espère que je fais le bon choix.


    Toujours en dégageant un aura de bien-être, je me voulais rassurante. Georges était tout de même immense devant moi, et je me demandais comment ma sœur adorée avait pu l''amener sur Yavin sans se faire prendre.
    J'étais assez près, je pouvais le toucher, je carressais son encolure, toujours en le regardant calmement. « je suis complètement folle, j'aurai due attendre Tyria et Kaarde ».


    Mara – tout doux Georges, je suis là.


    Des gouttes de sueurs perlaient sur mon front, je commençais à douter de moi.

    « Tyria, je n'y arriverai jamais, j'ai peur de lui faire mal ! »

    je perdais de la concentration, trop, et Georges eu un spasme et me donna un coup de pied.
    Il m'expulsa à l'entrée de la pièce. Yeah en plein dans le menton ! Je ne suis pas revenue pour me retrouver avec les os cassés dès le premier jour !
    je me retrouvais assise par terre, à moitié dans le vomi.


    Mara – Tyria je te hais... !

    dimanche 08 novembre 2015 - 23:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17146 Crédits Modo

    Cette réunion extraordinaire des maîtres était tombée à point nommé. Et j'en ressortais avec deux pensées rassurantes : d'une part Keller avait beaucoup progressé en tant que Jedi, d'autre part Tyria avait certainement eu le temps de s'éloigner de l'Académie.

    Tyria. - Kaaaaaarde !

    Ou pas.

    Moi. - Tyria ? Tu ne devrais pas être... ?
    Tyria. - Un petit imprévu. Un revenant, en fait... Un membre de ma famille vient de faire son grand retour !

    Je portai immédiatement la main à mon sabre laser en pâlissant d'horreur.

    Moi. - Ton père est ici ? Je vais le... !
    Tyria. - Hola calmos ! Calmos ! Je parlais de Mara ! Elle vient juste de revenir à l'Académie et je lui ai imposé une petite épreuve d'intégration. Je pense qu'elle pourrait avoir besoin de ton appréciation.
    Moi. - Quelle sorte d'épreuve ?
    Tyria. - Euh... soigner le bantha malade.
    Moi. - Tyria ?
    Tyria. - Ouiiiii ?
    Moi. - C'est pas beau, tu sais, de faire réparer ses bêtises par les autres.
    Tyria. - Oui, mais là c'est d'utilité publique.

    Et ainsi, guidé par des cris d'animaux qui se calmèrent bientôt puis une forte odeur, j'arrivai près des appartements privés de Ceno. Sachant que Mara n'avait pas terminé sa formation ni appris de pouvoirs de guérison avant sa dernière fugue je redoutais que Tyria lui eut donné une tâche insurmontable. A mon arrivée la sœur adoptive de ma précieuse première padawan était recouverte de vomi et dans une situation plutôt embarrassante. Je lui tendais aussitôt la main.

    Mara. - ... Tyria je te hais !...
    Moi. - Mara ? Heureux de te revoir parmi nous.
    Mara. - Oh, euh... bonjour, Kaarde.
    Moi. - Ça faisait longtemps.

    Je commençais tout juste à diriger le Conseil, seize ans plus tôt, lorsque Mara, en proie à ses angoisses nocturnes, avait brusquement quitté l'Ordre. Je n'avais jamais su si l'affaire était alors liée au passage de Tyria du Côté Obscur peu de temps auparavant.
    J'allais justement demander à Mara si elle était parvenu à surmonter ses problèmes lorsqu'un gémissement d'agonie me rappela à la situation présente. Je m'approchai précautionneusement du bantha malade.

    Mara. - Attention, avec George ! Il est un peu de mauvais poil.
    Moi. - Tu l'as appelé George ?
    Mara. - Oui, euh... c'était pour faciliter le contact, désolée.
    Moi. - Ne t'excuse pas. C'est une façon comme une autre d'établir un lien... Et je connais une certaine écervelée qui aimait bien donner des noms aux banthas, elle aussi.

    Après une pensée émue pour Chad le bantha, je posai les mains sur le flan de l'animal. Il ne protesta pas.

    Mara. - Ben ? Comment ça se fait ? Il respecte les rangs Jedi, ou quoi ?
    Moi. - Rassure-toi, je pense que tes efforts pour le calmer n'ont pas été vains, malgré la petite ruade qu'il t'a servie. La preuve : tandis que je venais il poussait des hurlements d'agonie, et grâce à toi il était déjà beaucoup plus apaisé à mon arrivée. En revanche je ne sais pas si, en plus de l'apaiser, tu aurais pu identifier et soigner son petit problème médical... Voilà, ça devrait le faire.

    Le bantha cessa de gémir et prit une position confortable.

    Mara. - Qu'est-ce qui se passe ?
    Moi. - Comme je ne suis pas expert en physiologie de bantha je lui ai simplement donné envie de dormir et demandé à son organisme d'accélérer un peu ses processus de guérison... Mais ça nous laisse avec deux problèmes.
    Mara. - Lesquels ?
    Moi. - D'abord l'animal obstrue toujours l'entrée de l'habitat de Cenovi avec son corps, ensuite tu as besoin d'une douche.
    Tyria. - Bah ! Je ne vois là qu'un seul problème, moi ! Je te laisse deviner lequel est-ce, Mara !

    Mon ancienne apprentie venait de surgir de derrière ma bure, nous faisant sursauter au passage Mara et moi.

    Moi. - Hé ! Je ne t'ai pas donné l'autorisation pour te cacher là, cette fois !
    Mara. - Tu m'as envoyée dans un sacré merdier, Tyria !
    Tyria. - Et vu les commentaires du porteur de slips noirs je dirais que tu t'en es bien sortie !
    Moi. - Hum... tu n'as pas une cohorte de Jedi à fuir ou une guildeuse à aller embêter ailleurs ?
    Tyria. - Relaaax ! J'ai promis à ma frangine qu'on papoterait.


    vendredi 13 novembre 2015 - 17:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar camara

    camara

    3155 Crédits

    Je fus soulagée de voir Kaarde me rejoindre. Et encore plus quand il soigna Georges. Mon ami à quatre pattes dormait désormais dans l’entrée de la pièce. Il était calme et mes nausées avaient disparu en même temps que ses paupières s’étaient fermées.
    J’étais pleine de vomi par contre. L’odeur piquait les yeux. Tyria réapparu derrière son ancien maitre sans que l’on puisse s’en rendre compte. 

    Kaarde - Hé ! Je ne t'ai pas donné l'autorisation pour te cacher là, cette fois !

    Mara. - Tu m'as envoyée dans un sacré merdier, Tyria !

    Tyria. - Et vu les commentaires du porteur de slips noirs je dirais que tu t'en es bien sortie !

    Kaarde - Hum... tu n'as pas une cohorte de Jedi à fuir ou une guildeuse à aller embêter ailleurs ?

    Tyria. - Relaaax ! J'ai promis à ma frangine qu'on papoterait.

    Bien sortie ?! Ce n’est pas elle qui a failli avoir le coccyx cassé et se retrouve recouverte du dernier repas de Georges ! 
    Papoter était un faible mot, je n’avais qu’une envie, lui sauter dessus. Je me retins au dernier moment, un éclair de génie me traversa l’esprit.

    Mara – oh mais oui, discutons en souvenir du bon vieux temps ! mais avant, je ne t’ai pas assez embrassé ! je suis tellement contente de te revoir, FRANGINE !

    Je m’approchais de Tyria les bras ouvert, en faisant bien attention que le reflux gastrique sur mes vêtements se trouve entre nous deux. J’arborais un grand sourire machiavélique.

    Tyria – mais… qu’est ce… ne t’approche pas ! non ! D’abord la douche ! Recule ! STOP !

    Je regardais innocemment Kaarde, qui comprit rapidement.

    Kaarde – Allons Tyria, après toutes ses années, tu oses lui refuser un calin ?

    Il l’empêcha de reculer plus et je l’attrapais pour l’enrouler de mes bras.
    Les mains couvertes de vomis, je lui caressais les cheveux. Il n’était pas question que je sois la seule à sentir bon dans cette histoire.

    Mara – qu’il est bon de te serrer de nouveau dans les bras…

    Tyria – Argh ! Tu pues, tu colles ! attends mais ya des morceaux sur ta chemise ? mais c’est dégoutant tu m’en mets dans les cheveux !

    Kaarde – je suis sur que c’est nourrissant pour les pointes fourchues…

    Tyria – je n’ai pas les pointes fourchues !!

    Mara – chut tu vas réveiller Georges ! Profite de l’instant présent.

    Oui, le sort de Georges m’importait. Je relâchais mon étreinte et me retournait vers le Bantha.

    Mara – même si j’ai l’impression de fondre et d’être détectable à des kilomètres à la ronde avec mon nouveau parfum, la douche attendra. J’aimerai déplacer Georges moi aussi.

    Je regardais autour de moi, la pièce, l’animal, la porte. D’ailleurs, comment avait-il pu passer sans abimer ou casser celle-ci ? ainsi couché, il paraissait énorme !

    Mara – je me disais aussi… on le déplace pour le mettre où ? je ne veux pas que quelqu’un fasse du mal à Georges ! même si Tyria est actuellement l'ennemi public n°1 de l'académie, on devrait peut-être demander de l'aide ?

    Ce message a été modifié par camara le vendredi 04 décembre 2015 - 15:00

    jeudi 03 décembre 2015 - 17:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    C'est à ce moment là que Ceno se pointe comme une fleur. Tyria est prise par surprise, il est inutile de fuir maintenant. Le Mando-Jedi la reluque de la tête aux pieds, on ne peut pas voir son visage derrière son casque mais on peut deviner son air satisfait de la voir ainsi recouverte de dégueulis. Les padawans sont derrière et attendent la confrontation avec excitation, mais Ceno reste tranquille.

    Galen - Vous allez pas vous battre?
    Ceno - La punition me semble raisonnable.
    Tyria (se nettoyant le visage) - Ouais ouais... C'est ta faute tout ça... (désignant Kinsa) Si tu n'avais pas envoyé ta padawan mettre du poil à gratter dans ma bure il n'y aurait pas eu ce bordel.
    Kaarde - Poil à gratter?
    Ceno - Elle est forte celle-là! Tu crois pas que tu abuses un peu?!
    Tyria - Non.
    Ceno - Ça fait trois pages qu'on te court après! Tu as vu l'état de ma chambre? Grrr!
    Eckmül - Pire que des gosses...
    Galen - Ils vont se battre.
    Mara - Vous ne pensez pas qu'il faudrait plutôt s'occuper de Georges?

    Alors qu'ils se rapprochaient dangereusement, les deux belligérants se calment un peu, et tout le monde s'y met pour tirer le bantha hors de la chambrée. Le truc pèse dix tonnes, tous se demandent comment Yoake a réussi à l'attirer jusque là. L'épreuve que lui avait confié Tyria a pour le moins été remplie, tout comme celle de Mara - à qui Cenovii se présente ainsi que ses padawans -, elle a réussi à apaiser le bantha qui se laisse plus ou moins faire.


    Mara, Kinsa, Tyty, Yoake, Kaarde, Ceno, Eckmül, Galen - Ho Hisse! Ho Hisse!

    L'effort est assez intense mais le bantha ne passe pas par l'ouverture de la porte. Les Jedi relâchent leur effort. Cette mission est plus difficile qu'ils ne le pensaient.

    Eckmül - Hurf, on y arrivera jamais...
    Kinsa - Comment t'as fait pour qu'il entre?!
    Yoake - Avec une barre de chocoruscant. Mais j'en ai plus.
    Mara - De toutes façons je doute qu'il ait faim en ce moment.
    Galen - On fait quoi alors?
    Ceno - Bon...
    Kinsa - Ho non... Encore un "bon" qui n'annonce rien de bon.
    Tyria - Joli jeu de mot.
    Kinsa - Merci.
    Kaarde - Tu as une idée derrière la tête?
    Ceno - Ça vous poserait problème si je détruisais cette partie du mur?
    Tyria - Tu sais Ceno, tout ne se résout pas forcément en détruisant les choses...
    Ceno - Je parle sérieusement, ça me permettrait de faire quelques aménagements.
    Kaarde - Ce n'est pas un mur porteur alors pourquoi pas, c'est ta chambrée, ça te regarde.
    Ceno - Affaire réglée. Eckmül, Kinsa, découpez le mur, par trois mètres sur deux, approximativement.
    Eckmül - Ok on s'y colle.

    Les deux padawans découpent proprement la pierre et tout un pans du mur s'écroule à l'intérieur de la chambre, sans blesser Georges, qui cette fois a toute la place pour passer son gros postérieur. Les Jedi le traînent dehors jusque derrière l'académie où la pauvre bête, après cette journée mouvementée, peut enfin prendre un peu de repos. Ceno, de retour à sa chambrée, constate le désastre: un mélange de débris de pierre du temple, de grumeaux et de peinture verte répandue un peu partout. Il convie CJ-3PO afin de nettoyer tout ça et en attendant s'en va aménager un coin pour dormir dans l'atelier. Sur le chemin, il s'arrête au bureau de recensement pour y inscrire les noms de Yoake Seeka et de Mara Suul Sarkin.


    samedi 05 décembre 2015 - 21:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12659 Crédits Modo

    Je suis dans la salle du Conseil Jedi. Les Maîtres qui ne sont pas là en personne sont en hologrammes. Je me racle la gorge pour me donner contenance, inspire un grand coup et présente mon analyse du Code.

    Mon analyse du Code Jedi

    Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la paix.

    Les émotions font de nous des êtres sensibles, et je pense qu'il ne faut pas les refouler. Cependant, il faut savoir les contrôler. Nous sommes maîtres de nos émotions, ce ne sont pas les émotions qui sont maîtres de nous. Contrôler nos émotions revient donc à ne pas se laisser dominer par elles. La paix intérieure, que nous pouvons offrir au monde, vient de ce contrôle.

    Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance.

    La connaissance est un des outils les plus précieux, un trésor amassé au fil du temps. Tout savoir est bon à prendre. En effet, on peut faire plus de choses, comprendre plus de mystères, de coutumes. L'ignorance mène à l'incompréhension. Et l'incompréhension est mauvaise car elle peut entraîner l'agressivité.

    Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité.

    La ressemblance avec le premier vers est frappante. Mais la passion est plus du domaine de l'obsessionnel. Or un Jedi se doit de rester concentré sur sa mission, et rien ne doit primer sur sa réussite.

    Il n'y a pas de chaos, il n'y a que l'harmonie.

    Le chaos est l'ennemi de l'harmonie. Tandis que le chaos se nourrit de haine et d'ignorance, sans règles, l'harmonie est issue de la paix, de la tolérance et de l'ordre. Les Jedi sont les garants de tout ce qui produit l'harmonie.

    Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force.

    La mort est souvent difficile à accepter. Cela signifie ne plus voir le sourire d'un être cher, ou ne plus avoir de contact avec les autres, si nous mourrons. Mais d'une certaine façon, nous sommes tous immortels car nous subsistons dans le coeur de ceux qui nous ont aimé, dans leurs souvenirs. La Force est présente partout, et quand nous mourrons, nous nous fondons en elle. Ainsi, nous faisons toujours partie de ce monde, mais sous une différente forme.

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mardi 22 décembre 2015 - 22:03

    mardi 22 décembre 2015 - 22:01 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar MarieSkywalker

    MarieSkywalker

    40 Crédits

    Prénom: Crystal

    Nom: Inconnu (parent inconnu)

    Sexe:féminin 

    Âge: 17 ans

    Poids: 110 lives 

    Taille: 1 m 70

    Apparence: yeux bleus, cheveux bruns, mince

    Caracthère: endurante, positive, intelligente, anxieuse... Survivante

    Planète d'origine: Naboo

    Race: Humaine

    Rang: 0 ne fait que contrôler la force avec inexpérientation

    J'avais réussi ! J'étais arrivée sur Yavin IV avec le vaisseau que j'avais acheter grâce à mes économies. Dans ma vie d'orpheline Nabérienne, j'avais réussi à me trouver un travail (pas le plus honnête) et à récolter jours après jours des crédits et des réserves. J'avais une certaine crainte que l'on ne m'accepte pas à l'Académie. Dès mon jeune âge j'avais pu remarquer que j'étais capable de faire des choses que les autres enfants de l'orphelinat n'étaient pas capable de faire. Faire voler des objets, savoir ce que pouvaient ressentir les autres, etc. Je n'étais pas certaine d'avoir comme on le disait "la force". Je me disais que j'étais peut-être folle mais il fallait que j'en ait le cœur net.

    Je m'étais entraîné  durant mes temps-libre et malgré le fait que j'avais une apparence de jeune fille fragile, j'avais une force intérieure en moi et une bonne volonté. Je voulais refaire ma vie selon ce que je rêvais de faire et non ce que l'orphelinat voulait pour moi. Il était temps que je me prenne en main. 

    Quand j'eus trouvé l'Académie en question, je ne savais plus comment penser et agir. Je décidai de rentrer et je me figeai sur place. À qui devais-je parler ? À voix haute je me disait.

    :Du calme Crystal.

    Je n'étais qu'une inconnue dans un endroit que je ne connaissais pas. Je décidai malgrer une anxiété  grandissante, de respirer et de chercher quelqu'un qui pourrait m'aider.

    Ce message a été modifié par MarieSkywalker le mardi 29 décembre 2015 - 16:21
    Ce message a été modifié par MarieSkywalker le mardi 29 décembre 2015 - 16:41

    mardi 29 décembre 2015 - 16:04 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12659 Crédits Modo

    Comme tous les jours depuis mon arrivée ici, je sortis dans la brume fraîche dans l'intention de me faire un petit jogging. Je trottine à peine depuis une minute quand je sens une présence dans la Force. Puis j'entend une voix dire :

    Voix : Du calme Crystal.

    Je m'approche et découvre une jeune humaine iconnue, à première vue légèrement plus âgée que moi. Elle a une mine déboussolée et je devine immédiatement que c'est une nouvelle arrivante. Or, les gens n'échouent pas ici par hasard.

    Moi : Bonjour à toi ! Tu te nommes Crystal, n'est-ce pas ?

    Crystal : C'est bien mon nom... Je viens pour devenir Jedi.

    Moi : Kinsa Talik. Une future padawan ? J'en suis une moi-même (en l'invitant à me suivre). Raconte-moi ton histoire, s'il te plaît. 

    Crystal m'emboîta le pas, tout en me contant ce qui l'a amené à l'Académie. Pendant son récit, je la dévisage, en essayant de cerner son potentiel. Il est sûr que cette jeune fille a quelque chose de spécial, mais je dois lui soumettre une épreuve pour vérifier son lien à la Force, avant la paperasse. Je l'emmène à l'arène. Cet lieu entouré de reliefs escarpés ne sert pas que pour les combats. Quelques jeunes Jedi malicieux ont réussi à en faire un terrain de jeu et un a eu la merveilleuse intelligence de jeter un de ces objets imbibés de Force dans les reliefs. J'explique à Crystal ce qui l'attend.

    Moi : Un plaisantin a piqué un objet imbibé de Force dans l'arène, et comme tu t'en doutes, il n'est pas au sol. Il te suffit de localiser cet objet en te fiant à la Force, puis d'aller le chercher. T'en sens-tu capable ?

    _____________________________________________________________________________________________________________________

    Crystal : Bonne présentation, bien que j'aurais souhaité qu'elle soit un peu plus détaillée, ainsi que quelques fautes d'orthographe qui traînent çà et là. Mais il y a du potentiel ! De toute manière, nos personnages s'étoffent de RP en RP. Pour ton test, n'hésite pas à faire un peu grimper Crystal et à dévellopper ses traits de caractère^^.

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 30 décembre 2015 - 20:15
    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 30 décembre 2015 - 20:30

    mercredi 30 décembre 2015 - 20:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17146 Crédits Modo


    Avec une profonde attention, les autres membre du Conseil et moi-même écoutions l'analyse du Code Jedi faite par Kinsa Talik. J'étais extrêmement curieux d'écouter cette jeune twi'leck en qui Ceno plaçait tant d'espoirs et que je n'avais eu que peu l'occasion de côtoyer jusqu'ici. Heureusement qu'elle avait participé tantôt au sauvetage de George, elle aussi. Pour le coup je me sentais moins coupable de sentir encore le bantha.
    A mon grand étonnement la présentation fut courte, mais non moins concise et éclairée. A présent la padawan attendait calmement notre appréciation.

    Moi. - Merci Kinsa pour ton analyse. Je constate avec joie que les récentes épreuves que tu as traversée n'ont pas obscurci ton jugement ni affaibli ta détermination. Tu as commencé ton analyse en affirmant que nous ne devons pas refouler nos émotions. Plusieurs Jedi pourraient ne pas être d'accord avec toi, cependant tu fais preuve de plus de maturité. En effet contenir ses émotions n'est pas une solution, et être maître d'elles est la clé.

    Aynor. - Je suis heureuse que tu aies appliqué le terme « outil » pour désigner la connaissance, là où d'autres l'auraient considérée comme une arme, et pas forcément à tors. Tu mets également l'accent sur un danger fondamental : l'incompréhension, qui découle de l'ignorance et devient la source de toutes les fautes de jugement. On attend partout des Jedi qu'ils soient des juges impartiaux, et la chose ne serait pas possible sans l'application de ce précepte.

    Ceno. - Tu as bien relevé la ressemblance entre le premier et le troisième préceptes, mais aussi et surtout ce qui les différencie : l'obsessionnel. Attention cependant quand tu dis que rien ne doit primer sur la réussite d'une mission, car la réussite d'une mission peut alors elle-même virer à l'obsession. Ce qui prime c'est autrui, c'est la Force, et l'un comme l'autre peuvent te donner d'excellentes raisons de te détourner de ta mission aux moments où tu t'y attends le moins.

    Moi. - Comme tu l'as si bien souligné, les Jedi sont les garants de tous ce qui produit l'harmonie. Attention toutefois à ne pas l'imposer, ce qui est contraire à nos principes. Même si nous ne le semons pas et ne le recherchons, il nous faut reconnaître le rôle bénéfique que joue parfois la chaos dans l'ordre universel, notamment dans la création de la vie.

    Aynor. - Tu as bien cerner le dernier précepte, toutefois nous t'encourageons à méditer dessus toute ton existence. C'est une chose de dire aujourd'hui que nous devenons immortels en nous fondant à la Force, mais la chose devient toujours étrangement difficile à accepter lorsque nous sommes finalement confrontés à une perte.

    Ceno. - Tu as très bien travaillé Kinsa. Tu confirme beaucoup d'espoirs.

    Nous laissâmes un temps s'installer, pour que la padawan s'inquiète de ce qui allait l'attendre.

    Moi. - Tu as en effet très bien travaillé, padawan Talik. Pas seulement sur cette analyse. Ton parcours d'apprentie est exemplaire et tu es presque prête à accéder au rang de chevalier. Toutefois il nous reste à juger de tes capacités sur le terrain, en solo.

    Aynor. - Nous t'envoyons sur Bespin à la Cité des Nuages résoudre une affaire d'enlèvement. L'administrateur local s'est fait kidnapper sa fille unique. Il soupçonne des extracteurs de gaz concurrents mais il n'y a pas encore eu de demande de rançon, et tout indique que sa fille est toujours quelque part sur la cité flottante, les départs de vaisseaux ayant été interdits peu après la disparition.

    Ceno. - Si tu as besoin de renseignements supplémentaires nous sommes à ta disposition. Mais là-bas tu seras livrée à toi-même. Que la Force soit avec toi !




    Très bonne analyse, Kinsa ! A présent pour ton épreuve de mission en solo je t'invite à poster dans le Chu'Unthor Legend.

    mardi 05 janvier 2016 - 14:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    La journée était ensoleillée, un léger vent se faufilait à travers les branches des grands arbres de la jungle de Yavin IV et souffla sur les poussières du sol terreux de la grande clairière, située devant l'entrée principale de l'ancien temple massassi qui est devenu désormais une Académie Jedi.

    Je me trouvais donc là, assis sur les marches de l'entrée, le dos au hall et mon regard porté vers la jungle et ses majesteux géants verts. Cette forêt me rappelait bien des souvenirs, des choses qui avaient eu des impacts sur mes premières années de padawan : c'était dans cette même jungle où j'avais accompagné mon maître Aynor et la padawan Jaina Fanger vers un ancien avant-poste de la Rébellion occupé par des pirates, bien sûr nous les avions chassés, et dormir à la belle étoile n'avait changé les idées depuis mon départ de Tython ; et c'était aussi dans cette même forêt que l'on m'avait retrouvé, perdu au beau milieu de ce lieu tantôt agréable tantôt hostile, à la merci de quelques prédateurs. J'avais ri au souvenir du camping mais je fronça les sourcils en me rappelant que j'avais été assommé par un intrus, au moment ou Baal le Sith avait pointé son nez. Je décidais de me détendre, étant sur le point de me mettre en colère, et je pensa aux évènements d'aujourd'hui : il me fallait encore attendre le retour de Ceno pour qu'il puisse vérifier mon sabre-laser (encore à l'atelier) et puis je venais d'apprendre, en venant à la salle des pouvoirs de la Force, que maître Padmée était reparti sur Phoenix, sa planète natale, pour toujours... me laissant me livrer à moi-même dans ma progression de mes pouvoirs.

    Alors que je sentais de la mélancolie s'emparer de moi, j'inspira un bon coup pour évacuer. Lentement, le ciel commence à se délaisser de son bleu clair pour une teinte jaune-orangé, annonçant le début du crépuscule.

    Au moment où j'allais m'enfouir dans mes pensées les plus profondes, pour faire plus simple aller dans ma bulle, je ressentis une fine vibration dans l'échine. Ce genre de sensation, que j'ai développé dans la Force au cours des derniers jours, me faisait office d'alarme interne pour me signaler l'approche de quelqu'un ou quelque chose. Un peu comme un  sixième sens. J'entendis alors des pas derrière moi et je me retourna vers le hall pour voir arriver la jeune twi'lek rutian, padawan de Cenovii.

    Moi : Ah, c'est toi Kinsa. Qu'est-ce qui t'amène par ici ?

    Kinsa (en s'asseyant à côté de moi) : - Je suis juste venue me détendre un peu. Je reviens d'un entretien avec les maîtres Jedi, je leur ai fait mon analyse du Code Jedi.

    Moi : - Eh ben ! Tu as déjà rendu ton analyse du Code ! Et alors ?

    Kinsa : - Alors, ils ont jugé que je m'en suis bien sortie. Avec tous ce que j'ai entrepris dans mon cursus de padawan, ils se sont mis d'accord pour me décerner le rang de chevalier. Seulement...

    Moi : - Il y a une  condition que tu dois exécuter, n'est-ce-pas ?

    Kinsa : - Oui. Je dois partir en mission solo pour achever ma formation. Et ma destination est Bespin, une planète gazeuse réputée pour son commerce de gazs et ses bâtiments ludiques et attractifs. Apparement, l'administrateur de la Cité des Nuages a signalé le kidnapping de sa fille et ses ravissseurs n'ont pas encore demandé de rançon. L'administrateur pense encore qu'elle est cachée dans les lieux de la cité depuis qu'il a interdit les allers-venues-retours des vaisseaux depuis la disparition. Et dire qu'il s'agit de son unique enfant...

    Moi : - Je suis certain que tu réussiras, Kinsa ! Je te crois capable d'accomplir une enquête comme celle-ci. J'ignore de quelle manière tu vas tenter de retrouver cette fille ou même comment tu t'en sortiras mais je sais une chose qui peut te donner confiance : tu es aussi compétente que Ceno.

    Kinsa (en me regardant d'un air apaisé) : - C'est vraiment encourageant d'entendre la même remarque des autres maîtres Jedi quand ça vient de toi. Et pourtant, je ne te connais que peu. Comment ça se fait que je ne t'ai jamais vu au début de mon apprentissage ? Tu es plus âgé que moi et tu as pourtant moins d'expérience que moi.

    Moi : - Oh, c'est une longue histoire.

    Je lui raconta alors mes premières années à l'Académie avant ma soudaine absence : mon accueil dans l'enceinte du complexe par Ben Cenovii (ce qui étonna Kinsa sur ce point), ma première méditation, mon intégration à la Salle Commune des Padas, le pari débile avec Eckmül qui avait fait de moi le padawan d'Aynor, l'excursion dans la jungle yavinienne, les pirates débusqués, ma première leçon de télékinésie ou encore la situation dans laquelle je m'étais retrouvé pour avoir écouté et épié le Seigneur Sith Baal, qui discutait avec Ceno et d'autres Jedi. Quand j'eus terminé, Kinsa me regarda d'un air surpris et scotché.

    Kinsa : - Eh ben ! Tu en as vécu des choses. Et pourquoi soudain tu avais disparu ?

    Moi : - À l'époque, j'étais encore jeune. J'étais tellement terrifié par ce qui s'était passé dans ma formation que j'avais décidé d'affronter ma faiblesse en méditant dans mon jardin de Force. Il m'a apporté aujourd'hui plus d'affinité à la Force et maintenant je suis convaincu que je pourrais survivre à n'importe quel obstacle. Peut-être que ça ne se voit pas mais je vais sûrement évoluer, petit à petit.

    Kinsa : - Ha ha ha ha, je vois. Je trouve que tu es déterminé pour un padawan. (Elle se leva et frotta sa tunique pour la défroisser) Bon, je vais devoir te laisser. Demain, je risque de partir très vite pour Bespin et j'ai besoin d'être en forme pour accomplir ma mission. (Elle se retourna vers le hall mais s'arrêta) Oh ! J'ai oublié de te dire, Galen. (Je la regarda d'un air surpris et inquiet) On a une nouvelle qui vient d'arriver à l'Académie. Elle s'appelle Crystal et je l'ai envoyer dans l'arène pour tester sa capacité à réagir avec la Force, elle est en train de chercher un objet perdu. Tu pourrais aller l'aider.

    Moi : - Tu me demandes à moi, Galen Arek, d'apporter mon aide à une nouvelle et future padawan ? Ha ha ha ! Faire un peu de pédagogie ne me pose aucun souci. Tu peux compter sur moi, Kinsa.

    Kinsa : - Ok, c'est entendu. Je compte sur toi, Galen. Allez, salut !

    Et elle repartit comme elle était venue. De mon côté, je voulais rester encore un peu pour profiter du crépuscule. Puis, en voyant une grosse pierre au sol, je décida de réentraîner ma lévitation pour m'améliorer. Un jour vindra, je serais prêt... prêt à devenir un Chevalier.


    mercredi 06 janvier 2016 - 21:31 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

103 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide