Atelier de sabre-laser

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    L’Atelier de l’Académie

    - conception de sabre-laser -


    Salut à toutes et salut à tous ! Je vous souhaite la bienvenue dans l’Atelier de l’académie Jedi, l'un des endroits essentiels à la formation car tout bon Jedi qui se respecte doit posséder son propre sabre laser. C’est donc ici que vous pourrez le construire de A à Z en passant par différentes étapes, comme d’innombrables Jedi l’ont fait avant vous.
    Tout d'abord, il faut savoir que pour poster dans ce topic récemment rénové (le précédent étant clos), il faut être accepté et recensé dans la caste Jedi et être inscrit à l'Académie. De plus, chaque post réalisé nécessite une bonne écriture qui permettra une bonne compréhensibilité de votre demande. Vous devrez être capables de rédiger des textes appauvris en fautes. Vous suivrez cette classe soit avec votre maitre, soit avec le responsable soit avec mon assistant.

    Tiens, parlons-en du responsable. Je me présente : je suis Galen Arek, le jeune Chevalier Jedi humain de Tython, anciennement pada d’Aynor A’lask et gérant de la Salle Commune dans l’Académie. Je suis là parce que le précédent responsable de ce topic, Bencenovii alias Ceno le Mando-Jedi, s’est retiré et on (le Conseil Jedi) m’a mis comme volontaire pour reprendre ce topic.
    L’atelier, rénové durant le mandat de Ceno, est plus grand et plus fourni en matériel. Vous remarquerez sans doute la longue fresque de photos représentants les illustres Jedi qui se sont occupés de cet endroit avant moi, parmi lesquels Bakara, Doc Beldom ou Yota ou Bencenovii.
    Maintenant que les présentations sont faites, c’est parti !

    Déroulement de la classe :

    Arrivée - Demande d’inscription
    Vous n’aurez qu’à faire un petit RP pour signifier votre désir de créer votre sabre laser. Seuls les padawans ayant rempli les deux premières étapes de l’académie peuvent prétendre à construire leur sabre. Il est toujours bon de rappeler que la construction du sabre laser est une phase très importante, longue et difficile, c'est tout simplement l'étape la plus compliquée dans la vie d'un padawan. Il est donc conseillé de s'y attaquer à la fin de votre formation car le maitre de classe sera assez exigent.

    1ère étape - Choix déterminants (cristal, type de sabre, couleur de lame)
    Choisissez votre cristal en consultant le terminal central d’informations. Puis indiquez quel type de sabre vous aimeriez manier (standard, court, double-lame, fouet, canne, dague, tonfa... il y a une grande variété de styles) ainsi que la couleur que vous voudriez pour la lame (la plupart des couleurs sont possibles). Vous pouvez également préciser quel type de lentille, cellule d'énergie et émetteur vous souhaitez mais ce n'est pas obligatoire. Expliquez vos choix autant que possible. Cette étape est essentielle car elle vous amènera déjà à imaginer votre futur sabre.

    2ème étape - Aller chercher votre cristal
    Vous partirez avec votre maître, le responsable ou l’assistant à la recherche de votre cristal sur une planète où on peut trouver ce type de cristal. La mission n'est pas sensée être trop longue ni trop dangereuse mais vous sensibilisera déjà à une première épreuve en dehors de l’académie. Vous avez le choix de sauter cette étape mais vous n’aurez alors le droit qu’à un cristal synthétique, moins puissant qu’un naturel.

    3ème étape - Taillage/Raffinage du cristal
    Cette étape très délicate est déterminante pour la fiabilité de votre sabre. A l’aide des outils adéquats et d’un établi, il vous faudra retirer toutes les impuretés de votre cristal récemment obtenu à l'aide d'un faisceau laser prévu à cet effet. Il faudra aussi le tailler de façon optimale pour obtenir un petit cristal le plus pur possible, de taille à entrer dans le manche de votre futur sabre.
    Conseil : Le raffinage du cristal étant un travail délicat, je vous recommande de faire les choses avec délicatesse et attention. Mais surtout, récitez-vous le Code du Cristal ci-dessous :
    Le cristal est le cœur de la lame.
    Le cœur est le cristal du Jedi.
    Le Jedi est le cristal de la Force.
    La Force est la lame du cœur.
    Tous sont entrelacés :
    Le cristal, la lame, le Jedi ne font qu’un.

    4ème étape - Création du manche et assemblage
    L’étape finale émoustillera votre imagination et votre sens de la mécanique. Décrivez le design que votre sabre laser aura et sa conception en détails. Le maître de classe sera plus indulgent sur cette étape mais un post un minimum technique est souhaité.

    Après chaque étape, je vous conseillerai sur la marche à suivre pour continuer.
    A la fin vous aurez enfin votre propre sabre de fabrication maison!


    Informations complémentaires :

    L’atelier se trouve dans l'académie de Yavin IV. Les cristaux disponibles et d'autres informations sur les sabres laser sont à consulter dans le terminal central. Il vous est possible de bidouiller vos armes, armures et autres accessoires. Il vous est possible de modifier votre sabre laser après sa conception. Les chevaliers et maîtres peuvent mener leur construction de sabre, seuls.
    Pour avoir plus de précisions envoyez-moi un MP.

    Découpe d’un sabre laser => Illustration N°1 (lien supprimé car non accessible) ; Illustration N°2

    Les sabres de notre Ordre :

    - Galen > sabre-laser standard à lame bleue azur, cristal Ruusan
    - Kinsa > sabre-laser standard à lame bleue, cristal Opila
    - Padme > sabre laser standard à lame bleue, cristal Jenruax
    - Kaarde > sabre laser dual-phase à lame bleue, cristal Jenruax et Adegan
    - Aynor > sabre laser standard à lame verte, cristal Jenruax
    - Eckmül > sabre laser recourbé à lame jaune, cristal Jenruax
    - Weedge > sabre laser standard à lame jaune, cristal de Clickman

    Introduction :

    C’est ce qu’on pourrait un jour nouveau pour cette Académie sur la quatrième lune de Yavin.
    La porte métallique et coulissante du hangar intérieur du temple massassi était verrouillée depuis un bon bout de temps après le départ de son dernier occupant et gérant ; la porte est froide et silencieuse car elle n’a pas bougé depuis tout ce temps. C’est alors que j’arrive devant elle, accompagné par le droïde astromech R1-P7, et je fais tout un bric-à-brac réglementaire pour déverrouiller la porte qui s’ouvre enfin.
    La salle de l’Atelier, que j’éclaire en mettant à nouveau en marche les lampes rondes du plafond, est aussi silencieuse et fraîche que ne l’était sa porte d’entrée. Je fais quelques pas en avant et hume l’air ambiant : les odeurs de machine, de charbon, d’huile et de métal en poudre sont encore présentes contrairement à celle de la poussière, moins visible. Un sentiment de nostalgie me vient : c’est ici même que Ceno avait déclaré son départ, peu après avoir validé mon propre sabre-laser.
    Je m’avance complètement dans l’atelier et me faufile entre les tables de bricolage en plastacier ; je remets en fonction l’holo-terminal puis les autres machines à utiliser pour la conception des sabres. Une fois tout cela fait, je m’attaque à l’une des premières tâches que je me suis fixé en arrivant ici. Je consulte les différentes caisses de métaux et de matériel électronique pour vérifier que tout y est ; je nettoie un peu partout pour éviter des petits incidents techniques ; enfin, je demande à R1 de faire chauffer le fourneau pour chauffer un peu l’atelier. Cela redonne vie à l’ambiance chaleureuse de l’Atelier.
    Je passe ensuite à une activité tout à fait personnelle. Je pioche dans une de mes poches une pierre translucide aux reflets multicolores et riche en Force, qui s’avère être un cristal de Ruusan. Je m’installe à l’une des tables et j’exécute le nettoyage du cristal avec un chiffon en soie puis je passe au raffinage ; comme je connais la technique, je réussis à bien le raffiner et le rends adéquat. Les quelques impuretés du cristal sont constituées en une dizaine et je veille à passer délicatement le faisceau-laser sur elles, comme un épluchage. Le cœur du cristal Ruusan palpite dans ma main, jusqu'à me transmettre ses ondes dans tout mon corps ; le cristal est sensible à mon aura, il l'a sentie comme mon premier cristal récupéré l'a sentie. Le cristal a enfin atteint une taille convenable pour mon prochain sabre et sa forme polyédrique à trente faces est épaisse d'un bon centimètre avant le cœur. Je lève mon cristal vers une des lampes et voit qu'il reflète à l'infini les rayons qui passent en lui ; de plus, il semble se nourrir de la lumière blanche pour luire encore plus. Je range ensuite mon cristal dans mon boîtier spécial et prévoit de passer à la conception du manche de mon second sabre après avoir accueilli les padawans.
    Mon travail terminé, je peux enfin me consacrer à la gestion de cet atelier.

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le jeudi 09 février 2017 - 06:52
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le vendredi 10 février 2017 - 10:51
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le dimanche 26 février 2017 - 14:27

    mercredi 08 février 2017 - 19:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    Ilan – 1ère étape : Choix des déterminants

    Ilan : - Galen, je sais que tu penses sans doute que c'est beaucoup trop compliqué pour un padawan, mais je sais que j'en suis capable. Laisse-moi tenter ma chance !

    Le jeune Korunnai qui fait partie de mes premiers padawans est face à moi, à me demander de le laisser réaliser tout un schéma trop bien planifié et trop exigeant. Il me parle d’un rêve qu’il a eu sur le sabre-laser qu’il veut construire et il me rapporte des détails presque invraisemblables. Et le pire, c’est qu’il est tellement emporté dans la description de son choix que je n’ai même pas pu en placer une. « Voilà une journée qui commence bien », pensais-je. J’essaye de mon mieux de retenir ce qu’Ilan veut faire exactement comme sabre-laser et réfléchit en même temps à sa demande. Cela fait maintenant une bonne minute qu’Ilan m’a supplié de lui accorder une chance. Franchement, est-ce que Ceno m’avait accordé une quelconque chance dans ma première étape pour mon sabre-laser ? Non, au contraire il m’a fait cogiter sur les différentes étapes, de par le choix raisonnable et le lien que la Force fait dans ce choix. Je décide de donner ma réponde à mon jeune padawan.

    Moi : - Non. Non, Ilan, c’est catégoriquement « non ». Ce que tu veux concevoir va au-delà de ce qui est recommandé dans la conception du sabre-laser.
    Ilan : - Mais Galen, je suis sûr que je peux le faire ! J’ai de bonnes compétences en…
    Moi : - Il ne s’agit pas de compétences, Ilan. Il s’agit de savoir ce qui est raisonnable et nécessaire à ta formation. La conception du sabre est une étape du Jedi qui commence par apprendre à créer « un » sabre-laser, pas deux simultanément. Ta demande n’est pas tant raisonnable.
    Ilan : - Dans mon rêve, mon sabre-laser à concevoir était exactement comme je viens de te le dire…
    Moi : - Écoute-moi bien Ilan, et attentivement. Primo : ne confonds pas ton rêve à la réalité, un padawan ne peut pas concevoir un sabre comme ça. Deuxio : la règle de l’Atelier, ici, est de concevoir « un » premier sabre-laser qui déterminera ton progrès dans la compréhension de la Force et du Code. Tertio : je te conseille de porter ton attention sur la première partie de ton « rêve » car ce sera uniquement cette partie que tu devras réaliser et que j’évaluerais. Et enfin Quarto : estime-toi heureux que celui qui gérait cet atelier avant moi ne soit plus là parce qu’il t’aurait sermonné plus dur que moi.

    Ilan semble vraiment perturbé par ma décision. Je lis en lui de la déception et mon intuition me dit que j’y suis allé un peu fort. Je me rends compte que je me retrouve vraiment dans la position de Ceno face à mon choix. Finalement, je pose ma main sur son épaule et lui parle plus doucement.

    Moi : - Ilan, essaye de comprendre. L’Ordre Jedi est constitué de règles et de précautions à prendre en compte. Moi aussi par le passé, j’ai voulu mettre mon idée au jour mais un chevalier Jedi m’a expliqué qu’il vaut mieux se contenter du raisonnable que de se laisser emporter par la passion. Je ne remets pas en doute tes compétences, non rassure-toi. C’est juste qu’agir par passion, ce n’est pas Jedi. Cela a de l’impact sur ton avenir et ton image. Alors commence par concevoir la première partie de ton rêve et ensuite on avisera tous les deux du reste. D’accord ?
    Ilan : - D’accord.
    Moi : - Bien. Maintenant, je te suggère de consulter quand même le terminal pour regarder où trouver un cristal Firkmann. Préviens-moi ensuite pour que l’on puisse préparer une expédition.

    Le jeune garçon Korun hoche de la tête et se dirige vers le terminal, en suivant mes instructions. Pendant ce temps, je demande aux deux astromech de se préparer dans la navette principale pour anticiper un départ… récupérer un cristal.

    vendredi 10 février 2017 - 12:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12659 Crédits Modo

    L'Atelier de Sabre a rouvert ! Depuis le départ de Ceno, il était resté en "libre-service", sans personne pour s'en occuper réellement, mais heureusement maintenant il a trouvé son nouveau responsable, qui n'est autre que Galen, un de mes meilleurs amis. Je suis très contente pour lui, mais cela n'empêche pas que ça me fasse très bizarre. À présent, Galen occupe deux des quatre postes que Ceno avait à l'Académie... Je secoue la tête. Le passé est passé, il faut regarder en avant. D'ailleurs, Galen n'est pas le seul à avoir pris d'autres responsabilités : hier, j'ai pris la relève de Doc en tant que responsable de l'entraînement du sabre laser. Prendre le titre de 'Maître d'Armes Jedi' m'a un peu surpris, je l'admets.

    Je pénètre dans la salle d'un pas hésitant et salue le Tythonien qui, sans surprise, était très occupé avec son padawan Ilan. Je dis également bonjour au jeune Korunnai qui me gratifie d'un sonnant : "Bonjour Kinsa !". Je souris. J'ai une certaine familiarité avec les padawans qui me permet plus de franchise avec eux, lorsque c'est nécessaire.

    Je laisse Galen avec son padawan et me dirige vers le terminal d'information. Je souhaiterais me rafraîchir la mémoire en ce qui concerne les sabres laser, car je souhaiterais modifier un peu le mien en changeant notamment la couleur de sa lame. Orange est une couleur un peu trop enfantine...je songe à passer au bleu.

    Et puis, j'ai besoin de changement, et pas seulement au niveau de mon sabre. J'ai aussi envie de repeindre mon armure, principalement parce qu'actuellement, je ressemble plus à une cible mouvante qu'à autre chose, vu la couleur un peu trop flashy de l'armure. Et puis...la joie de vivre, ce n'est pas ce que je souhaite communiquer à mes ennemis en ce moment.

    Pour mon armure, j'opte pour un bleu grisé, plus discret, qui signifie la fiabilité, avec du noir, qui signifie la quête de justice. Miru m'avait appris la signification des couleurs des armures il y a des années de cela, et pourtant je m'en souviens encore. Les Résistants n'avaient pas d'armure, ils avaient juste des uniformes qui servaient à cacher leurs identités.

    J'attends que Galen aie fini avec Ilan, puis le jeune homme se tourne directement vers moi et plaisante :

    Galen : Eh bien ! Premier jour d'inauguration et déjà des clients !
    Moi : Personnellement, j'ai eu droit à la visite de deux padawans tornades pour l'inauguration de l'inauguration, alors...

    Nous rions de concert, puis Galen reprend un ton plus sérieux :

    Galen : Alors, qu'est-ce qui t'amène ici ?
    Moi : Je vais juste changer le cristal de mise au point pour modifier la couleur de mon sabre. Et je vais en profiter pour repeindre mon armure, aussi.
    Galen : L'orange ne te plaît plus ?
    Moi : Trop visible, je préfère le bleu. En plus, pour l'armure, tu sais qu'il y a toute une signification derrière.
    Galen : Il paraît... Bon sang, quand je pense que j'ai cohabité avec deux Mandos-Jedi et que je comprends toujours pas les Mandaloriens...
    Moi : Eh oui, nous sommes un grand mystère intergalactique...mais un mystère très très dangereux !
    Galen : Bon, mystérieuse maître Talik, je vais aller surveiller Ilan, tu m'appelles si besoin !
    Moi (avec un petit sourire) : Compris, maître Arek !

    L'humain me rend mon sourire et je m'installe à un établi pour travailler. Je décroche mon sabre de ma ceinture et le pose sur la table, juste à côté d'un cristal de mise au point qui est censé donner une couleur bleu marine, presque exactement comme ma peau. Délicatement, j'ôte une partie de la coque qui est amovible pour laisser la possibilité de faire des modifications et dévoile toute la partie technique du sabre, avec tous les fils que j'ai tant eu de difficultés à installer. Je repère le cristal de mise au point et, à l'aide d'une pince, l'enlève avec moult précautions. Ensuite, je le remplace par le cristal bleu puis referme le tout. L'opération a été assez rapide, maintenant que je maîtrise les mouvements.

    Je reste quelques secondes à contempler mon sabre laser. Cet objet, d'une taille négligeable si on le compare à d'autres armes plus massives, m'a pourtant sauvé la vie tant de fois ! À chaque mission, je ne peux compter les fois où j'ai dû me battre avec ce sabre, autant pour me protéger moi-même que les autres.

    Ensuite, j'ôte mon armure pour la repeindre. Par chance, Ceno a laissé quelques outils pour le faire, et de la peinture appropriée, du genre qui ne s'écaille pas et très résistante. Je commence par le casque, où je repasse toutes les parties qui étaient en orange en bleu. Le casque, aussi appelé buy'ce en mando'a, est très important pour les Mandaloriens. Pour les étrangers, ces casques sont nos visages, il faut donc en prendre soin.

    Je réitère la même opération sur toute l'armure et trois heures plus tard, il n'y a plus trace d'orange sur mon cher beskar'gam. Je suis assez satisfaite et avant d'attaquer les finitions, je me permet un petit en-cas à la salle commune. Puis, je reviens à l'atelier, prête à finir mon travail. Sur les parties en gris, j'en repasse environ la moitié en noir, ce qui donne une harmonie du plus bel effet. Enfin, j'ai fini tout ce pourquoi j'étais venue ici.

    Je revêts mon armure qui n'a plus du tout la même tête et allume mon sabre laser, qui émet à présent une magnifique couleur bleue, plus classique mais aussi plus sereine que l'ancien orange qui suggérait plus d'impulsivité. Je suis une Jedi Mandalorienne. Je suis la Mésange Bleue.

    vendredi 10 février 2017 - 13:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    Ilan – 2ème étape

    L’animation de l’Atelier commence à battre son plein. Mon jeune padawan Ilan prend la peine de consulter le terminal pour recueillir des informations sur son cristal tandis que Kinsa Talik, ma camarade twi’lek mandalorienne, est venue dans la salle pour faire une retouche de son équipement. Une petite discussion entre elle et moi m’a fait prendre en compte qu’il me fallait aller glaner des infos sur les Mandaloriens avant de passer pour un idiot^^. Je laisse Kinsa à son activité et, en voulant surveiller Ilan, je vois qu’il quitte déjà la salle avec son ami astromech pour se préparer.
    Je profite donc du temps qu’il me reste, avant de rejoindre la navette, pour mettre à fondre quelques lingots d’argent, de plastacier noir et du transpacier blanc dans la fonderie de l’atelier ; par petites doses, les pots d’argile épaisse contenant les matériaux attirent la chaleur de la fonderie avec beaucoup de temps, et pendant mon absence je demande à 6-PO de surveiller la fonte des métaux. Puis avec R1-P7, je me dirige vers les hangars où j’attends Ilan devant la navette.

    Le voyage jusqu’à Rafa V paraissait long mais, en temps que pilote, je le comptais comme un trajet normal et sans difficultés apparentes. Une fois arrivé sur la planète désertique, j’ai demandé à Ilan de se rendre seul dans la grotte montagneuse où l’attendait un gisement de cristaux Firkrann. Il entra donc dans la grotte et je l’attendis, tout comme Aynor m’avait attendu quand je suis parti chercher mon cristal. En sachant que mon pada prendrait sûrement du temps à trouver son cristal (surtout en cherchant dans la Force), je passe le temps en consultant sur l’holopédia d’Ossus des informations intéressantes pour enrichir mes connaissances sur les Mandaloriens ; la plupart datent de longtemps, écrites par le Jedi déchu Kace Dorjander. Enfin, je sens la présence d’Ilan qui revient de son excursion. Je viens à sa rencontre et je remarque qu’il tient quelque chose dans sa main. Et comme il court, je l’arrête dans son élan dès qu’il est proche.

    Moi : - Holà ! Doucement, Ilan. Personne n’est pressé.
    Ilan : - Ça y est Galen ! Je l’ai trouvé. J’ai mon cristal Firkrann.
    Moi : - Montre-moi-le.

    Il ouvre sa main et je découvre un cristal de teinte citrin et de forme losange avec quelques petites déformations naturelles ; en le sondant, je découvre qu’il produit une assez importante source d’énergie commune aux cristaux Firkrann. Je redresse la tête devant le jeune Korun et lui donne mon avis.

    Moi : - Ilan, ton cristal est un excellent spécimen de Firkrann. Je remarque qu’il correspond parfaitement à ta nature : vif et plein d’énergie à revendre.
    Ilan : - Merci maître.
    Moi : - Toutefois, prends garde à la particularité de ce cristal. Comme il produit naturellement de l’électricité, son énergie est peu stable et il peut envoyer des décharges par mauvaise manipulation. Il te faudra donc bien le stabiliser mentalement durant la suite des étapes.

    Nous regagnons la navette, quittons Rafa V avec le cristal et nous retournons sur Yavin V.
    Une fois de retour à l’Atelier, je laisse un moment mon padawan pour vérifier que mes métaux fondus lors de mon absence sont prêts ; je trouve le droïde 6-PO avec les pots d’argile et leurs contenus sont bien liquides et encore chauds. Je remercie le droïde pour son dévouement, lui demande de laisser refroidir les métaux et je reviens vers Ilan pour lui donner ses nouvelles instructions.

    Moi : - Bien, Ilan. Prêt pour la prochaine étape ?
    Ilan : - Oh oui. Qu’est-ce que je dois faire ?

    Je l’amène devant l’une des tables à paillasses, là où se trouvent un tapis de travail et sur les côtés les outils nécessaires à l’étape suivante.

    Moi : - Eh bien voilà. Le cristal de ton sabre est l’élément important dans la conception car il alimente en énergie mystique l’arme du Jedi. Et un cristal tel qu’il est maintenant ne peut pas faire fonctionner correctement le sabre. C’est pourquoi tu dois tailler et raffiner ton cristal Firkrann pour enlever les impuretés qui s’y trouvent.
    Ilan : - Comment je dois m’y prendre au juste ?
    Moi : - Tu va commencer par nettoyer ton cristal avec l’un des petits chiffons à ta disposition, afin d’enlever les tâches de saletés et de poussière. Ensuite, il faut que tu sondes ton cristal en utilisant la Force afin de faire apparaître les impuretés présentes à travers les différentes couches du cristal. Par précaution, sonde-le jusqu’à ce que tu voies le cœur de ton cristal ; le cœur est très fragile et il risque d’exploser si jamais tu le touches lors du raffinage. C’est pourquoi tu vas te servir du faisceau-laser à lame ajustable avec plus de précaution que tu ne le dois. Raffine ton cristal par fines couches et là où les impuretés se trouvent, comme si tu épluchais un fruit ou un légume.
    Ilan : - Drôle de comparaison^^.
    Moi : - C’est pour te donner une idée de la manière dont tu dois t’y prendre. Et pendant que tu raffineras ton cristal, il faudra que tu te concentres avec la Force et que tu gardes à l’œil l’emplacement du cœur. Une fois ton cristal raffiné, fais-moi signe pour vérifier.
    Ilan : - D’accord. Je m’y mets de suite.

    Il s’installe sur le haut-tabouret de la paillasse et commence à déposer son cristal sur le tapis de travail. Je lui fais signe d’une dernière consigne avant de le laisser. Une dernière mise-en-garde.

    Moi : - Attention Ilan. Le raffinage du cristal est un exercice délicat qui demande de la patience, de la concentration et surtout de l’attention. Il ne faut pas te précipiter sur chacune des étapes pour passer de l’une à l’autre. Prends tout ton temps, réfléchis à la manière dont tu vas t’y prendre et surtout fais bien attention à ne pas trop tailler ton cristal et de ne pas toucher le cœur. Parce que ce cristal, c’est aussi une partie de ton être. Considère-le comme un second cœur. Compris ?
    Ilan : - Euh… Oui !

    Je laisse donc Ilan dans son exercice et je me rends à mon occupation personnelle. Je rejoins R1 qui me ressort de sa mémoire les schémas de mon sabre et je les intègre à l’imprimante 3D pour préparer les différents éléments de la copie de mon propre sabre.

    dimanche 12 février 2017 - 11:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    Ilan – 3ème étape

    Je sors la poignée de mon second sabre qui se trouvait dans un fin bain anti-oxydant puis le pose sur l'établi. Aussitôt, je fais fondre de l'acier et du plastique dur dans la fonderie pour créer un parfait alliage de plastacier ; j'ajoute avec un colorant noir charbon et laisse se mélanger la texture. Une fois l'alliage réalisée et passé à l'état liquide, je le ressors et laisse refroidir.
    Peu après, j'introduis délicatement mon plastacier noir liquide dans le compartiment matière de l'imprimante 3d et je mets en marche la création du pommeau, du garde pour l'anneau de stabilisation magnétique et des protections de la chambre d'énergie. À présent que j'ai terminé les parties d'assemblage de mon sabre, je me lance dans la partie mécanique ; parmi les différents matériaux électroniques, je récupère tout ce qui est nécessaire au bon fonctionnement de mon sabre : émetteur, canal d'émission, modulateur d'énergie, activateur de champ cyclique, supports de la chambre d'énergie, cellule d'énergie, etc. Je pris donc un cristal de mise-au-point bleu azur pour la couleur de lame et une lentille d'Adegan pour les effets secondaires, puis mon nouveau cristal de Ruusan. Je ferme les yeux et plaça mes mains au-dessus du matériel électronique. Je sentis la Force venir dans mes bras au fur et à mesure que je me concentrais.

    Je ressens mes bras agirent par eux-mêmes, prenant un câble par-ci, une pièce par-là, et les assemblant avec technique et facilité. Plus je laissais la Force parcourir mes bras et plus j'arrivais à connecter, assembler et construire toute la mécanique de mon sabre. Je mis une demi-heure à tout faire et j'ouvre finalement les yeux et je vois toute la structure interne du sabre, assemblée et connectée dans le bon ordre. Je pris le temps de vérifier chaque détail en me servant d'un des plans de construction de Cera Ordo et ne décèle pourtant aucune erreur. À présent, je plaça les deux côtés scindés de mon tube argenté sur la structure, souda les lignes d'ouverture avec un petit fer à souder électromagnétique et assembla les autres parties de la même manière : le garde autour de la bague de stabilisation, le pommeau en-dessous de la cellule d'énergie et les deux protections de la chambre d'énergie dont l'un possède un trou pour laisser passer un petit bouton doré et plat pour l'allumage. Au pommeau, j'ajoute un anneau de ceinture tandis au garde je place un petit ajusteur de la lame.

    Une fois mon travail terminé, je laisse mon second sabre sur mon bureau et me dirige vers la paillasse où j’aperçois Ilan descendre de son tabouret. Le jeune korunnai s’approche de moi avec un regard plutôt fier et il me présente dans sa main ce qu’il a réalisé durant un bon bout de temps.

    Ilan : - Tiens Galen.

    Je prends délicatement le petit cristal Firkrann de la main de mon padawan et le positionne devant mes yeux, en face de la lumière. Sa forme de tridimensionnelle losange est bien taillée et bien nette, avec une surface lisse et une épaisseur convenable. Je l’analyse davantage pour découvrir d’autres aspects de ce cristal : le cristal ne recèle plus d’impuretés à travers ses différentes couches et cela se doit à une utilisation des faisceaux-lasers dont Ilan s’est servi ; l’éclat de la pierre est bien net et plus radieux que sous sa forme initiale. Je pourrais dire que c’est du bon travail…
    Pourtant, je continue d’être interrogatif dans mon regard et mon humeur reste neutre. Il y a quelque chose qui me gêne malgré tout le bon vouloir et l’attention que le jeune korun a porté à son cristal. Je me doute qu’Ilan est un peu anxieux quant à mon verdict qui va tomber. Il m’a fallu cinq bonnes minutes pour juger la qualité de ce cristal Firkrann et je m’adresse aussitôt à mon pada présent.

    Moi : - C’est bon, Ilan. Tu as travaillé ton cristal avec toutes les précautions que je t’ai données et ta patience a plutôt bien porté ses fruits.
    Ilan : - Alors mon cristal est bien taillé et raffiné, n’est-ce pas ?
    Moi : - La taille et le raffinage sont, selon moi, « convenables ». Tu as employé une série de méthodes faites dans un certain ordre pour le faire, cumulées sur une durée de plusieurs jours, et elles t’ont permis de rendre ton cristal plus perfomant et plus stable que lorsque tu l’as trouvé dans la grotte. C’est, pour résumer, un travail satisfaisant sans être parfait.
    Ilan : - Merci… sauf qu’il y a un « mais ». Non ?
    Moi : - C’est exactement ça, Ilan. Tu as bien réalisé cette étape mais un détail important dans ton cristal est à prendre en compte : il faut faire attention lorsque tu tailles et raffines ton cristal avec beaucoup de moyens. La précision est un atout à double tranchant et cela vient d’impacter sur ton cristal. Il est encore tout aussi sensible qu’avant, sa défense naturelle est un peu fragilisée et son cœur impulse plus fort. Il suffit qu’il rencontre une source de chaleur assez forte pour qu’il se déstabilise et qu’il explose.
    Ilan : - Vraiment ? Pourtant, j’ai fait attention à ce que je faisais.
    Moi : - Je ne te blâme pas, Ilan. C’est un détail que tu ne pouvais pas savoir et il n’est pas tant important dans la conception de ton sabre. Je veux juste te prévenir que ton cristal est encore fragile et que tu dois l’isoler et le protéger de toute chaleur à haute température qui le briserait. Il te faudra donc bien protéger sa chambre avec un métal résistant et isolant à la chaleur d’un laser.

    Le jeune padawan me regarde avec étonnement.

    Ilan : - Un métal résistant et isolant au laser ? Tu pourrais me donner un exemple.
    Moi : - Bien sûr. Tu as le cortosis, le minerai le plus résistant au laser de nos sabres qui neutralise son flux énergétique par sa simple composition. Malheureusement, c’est un métal très cher que seul de riches spécialistes sont en mesure d’utiliser et son commerce fait une certaine polémique dans la galaxie ; l’Académie n’a pas tant les moyens de récupérer un tel matériau pour les sabre-laser et il ne ferait que rendre ceux-ci moins efficaces. Par-contre…
    Ilan : - Vas-y, dis.
    Moi : - Nous avons la possibilité d’utiliser un autre métal aussi résistant et isolant que le cortosis, moins conducteur d’énergie et moins cher, à condition de trouver le bon fournisseur (Je laisse un petit moment de suspens avant de reprendre.) Le beskar.
    Ilan : - Comme… Comme le métal dont est fait l’armure de Kinsa ?
    Moi : - Exactement. Le beskar, ou « acier mandalorien » dans le basic, est le métal idéal pour protéger ou se protéger ; ce métal uniquement originaire de l’Espace Mandalorien est capable de résister aux pires sources de chaleur à très haute température et capable de résister à de nombreux tirs de blasters voir de sabre laser. Il me semble que l’ancien propriétaire de l’Atelier en possédait quelque part par là… Bref, je vais chercher plus tard. Suis-moi.

    J’amène le jeune korunnai devant l’établi de fabrication, composé d’une paillasse adaptée et d’une fonderie et d’une imprimante 3D. Je lui demande d’attendre un instant puis je fouille dans les caissons à matériaux. Après une quinzaine de minutes, je ne trouve pas finalement celui qui contient les lingots de beskar. Je conseille alors à Ilan l'ultrachrome.

    Moi : - Voilà ! Ta prochaine étape est la construction de ton manche de sabre. C’est la dernière étape à franchir et elle demande autant d’attention et de concentration que la précédente, parce que tu dois utiliser la Force pour guider tes faits et gestes. Tu as à ta disposition de quoi fait les différentes parties : métaux, fonderie, imprimante 3d et éléments électroniques. N’hésite pas à te servir des plans basiques du terminal pour savoir comment faire la partie électronique de ton sabre, c’est utile. Bien, je te livre à toi-même Ilan. Fais de ton mieux et aide-toi de la Force. Bonne chance.

    Ilan me remercie et se lance. De mon côté, je devrais aller voir Kinsa concernant ce caisson de lingots de beskar. Mieux vaut une spécialiste Mando pour ce genre de souci^^

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 25 février 2017 - 13:23

    samedi 25 février 2017 - 12:55 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    Ilan – 4ème et dernière étape

    Ilan Yunixy est un véritable phénomène. Il réalise la dernière étape de la conception de son sabre en plusieurs étapes avec des pauses entre certaines, des pauses auxquelles il quitte la salle de l’Atelier pour aller je-ne-sais-où et il laisse sans surveillance son travail ; heureusement que mon fidèle camarade R1 l’a aussi bien remarqué que moi et il s’est posté automatiquement à garder l’œil sur la progression des étapes en cours. Je constate en voyant le jeune korunnai sortir souvent en pause qu’il ne reste pas attentif au déroulement des opérations qu’il entreprend.
    Mais ce n’est rien en comparaison avec les demandes inattendues de sa part sur avec quoi construire la coque du manche de sabre ou bien où se trouve le caisson de pièces électroniques ; les caissons de métaux et de pièces détachées sont pourtant bien mis en évidence. Toujours est-il que mon jeune pada n’est tant attentif à l’environnement qui l’entoure.
    Je suis occupé à réparer quelques circuits défectueux dans le système externe de PROXY, venu lui-même me demander de l’aider, avec beaucoup d’attention et de concentration dans cette opération délicate… quand j’entends Ilan m’appeler.

    Ilan : - Galen !
    Moi : - Oui ?
    Ilan : - Tu peux m'aider ?
    Moi : - Non !
    Ilan : - Mais euh !

    Je sais déjà que ça ne sert à rien de lui venir en aide car je n’ai pas le droit de le faire en tant d’évaluateur ; et puis un rapide coup d’œil de loin me dit que le jeune korun a bientôt terminé. Je continue de réparer l’holodroïde entraîneur en soudant ses circuits ré-agencés, renforcer le métal de sa carcasse et mis-à-jour son holo-projecteur corporel pour plus de fluidité et de mouvement. J’en profite aussi pour lui intégrer un système de blindage de qualité à base d’ultrachrome brossé et d’hydrogène ; il résistera plus longtemps à présent et il aura retrouvé sa clarté d’antan. Je polis le blindage pour mieux le renforcer. PROXY se réjouit d’être à nouveau réparé et me remercie gaiement pour le blindage et l’amélioration de son holo-projecteur interne. Il quitte l’Atelier pour retourner à son boulot. Quant à moi, je reprends avec Ilan.
    Ilan vient de terminer de confectionner son arme et se dirige vers moi, l’air content de soi. Je ne vais rien lui dire concernant ses pauses et préfère voir le résultat final de son travail. Il me tend son sabre et je le prends en main pour l’examiner.
    Je regarde avec un air étonné le sabre standardisé en portant mon attention sur les pièces supplémentaires que le jeune korun a rajouté. L’arme en elle-même est bien réalisée, avec aucune incohérence de fabrication ni défaut ni oubli, mais seulement une partie en plus qui ressemble à un très court blaster intégré au manche du sabre : juste un canon d’environ deux centimètres de longueur sur trois de largeur, sans oublier une gâchette. Je sens que le cristal Firkrann étend dans tout le sabre son énergie électrique. C’est un travail satisfaisant. J’affiche un fin sourire de contentement.

    Moi : - Pas mal ! Pas mal du tout Ilan ! Tu as su concevoir un sabre-laser convenable et tout aussi original. Mes félicitations, mon jeune apprenti.
    Ilan : - Merci beaucoup Galen ! Ça y est, j’ai enfin mon propre sabre-laser.
    Moi : - Oui, en effet. Allez, allume-le pour voir s’il fonctionne.

    Le jeune korunnai reprend son sabre et le prends dans les deux mains ; il le tient en garde médiane et appuie sur le bouton.
    BZIOOOUH !
    Une lame de couleur bleu azur jaillit de l’arme et éclaire un peu l’Atelier. Ilan est tout content et fait quelques figures de base avec. Je lui recommande de ne strictement pas faire usage de son option blaster à l’intérieur de l’Académie et de le faire dehors. Mais, comme je m’y attendais, il éteint la lame de son sabre et m’interpelle…

    Ilan : - Bon allez ! Galen, je voudrais passer à la suite.
    Moi : - La suite ?! Vraiment !
    Ilan : - Évidemment ! Il me faut aussi mon autre sabre à construire et avec un cristal Opila.
    Moi : - Dans ce cas, tu vas devoir attendre longtemps. Il faut maintenant laisser la place aux autres qui veulent aussi faire leur sabre.
    Ilan : - Mais je sais maintenant comment faire et…
    Moi : - Non, Ilan. Je ne me permettrais pas de te laisser user de la Force pour aujourd’hui. Tu as assez fait et je te conseille de te reposer. Maintenant, si tu veux bien m’excuser, j’ai encore du boulot.

    Ilan quitte l’Atelier, sans broncher davantage et avec son sabre en poche, et moi je continue mon poste.

    mercredi 01 mars 2017 - 19:22 Modification Admin Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Chaude matinée ensoleillée, enfin je dis chaude mais c’est juste par rapport à d’habitude, il fait plutôt froid sur Yavin en hiver. Mais aujourd’hui la neige commence à fondre. rnJ’enfile rapidement une tunique sombre et je vais aux archives avec la ferme intention de m’informer sur les types et les cristaux de sabres lasers. Malgré ma mauvaise nuit j’ai l’intention d’avancer dans ma formation, maintenant j’étais depuis un an à l’académie et je devais me créer mon propre sabre. rnJe crois avoir une idée de ce que je veux faire mais j’ai conscience que c’est peut-être trop difficile donc j’ai besoin de l’avis de mon maître qui a repris l’atelier de sabre récemment. Ilan était d’ailleurs venu me voir pour frimer un peu en me montrant le sien mais rien de bien méchant. J’entre donc dans l’atelier et salut rapidement mon maître.

    Moi : On m’a dit que c’était ici pour apprendre à faire des gâteaux.

    Galen : Oh oui génial !! Tu veux qu’on apprenne quoi comme genre de gâteaux ?

    Moi : Ceux qui coupent… le souffle.


    Nous rigolons avant que je le quitte pour aller commencer à faire un dessin de mon futur sabre. Je gribouille ainsi pendant une petite heure et à la fin Galen vient se pencher derrière mon épaule pour regarder ce que j’ai fait.


    Galen : Quel talent d’artiste.

    Moi : Comment ça !! Tu ne reconnais pas la forme du gâteau ??

    Je lui fais un clin d’œil avant de lui expliquer.

    Moi : Alors comme tu peux le voir ce sabre est double, bon je sais même si je dessine pas très bien ça se voit nan ?

    Galen : Mmoui.

    Moi : En fait je veux apprendre le Zes’Kai. Il me faudra aussi du coup deux cristaux de mise gris sombre. Ah et oui le double sabre sera en une pièce, on pourra pas le détacher.

    Galen : Mmmmh...

    Moi : Ensuite je crois qu’il me faut deux cristaux, donc je penche pour un cristal de Damind qui agrandira une de mes lames et un cristal de Firkrann pour que l’autre lame soit dangereuse, je recherche un sabre qui puisse infliger une douleur des que je réussis à toucher une personne. 


    Je regarde mon maître tandis que j’enchaîne presque aussitôt.

    Moi : Pour les lentilles si il en faut je penche pour des lentilles de Pontite. Je crois que ça augmente l’énergie dans le sabre. Et puis mes cellules d’énergie seront à décharges puisqu’elles s’accorderont bien avec mon cristal de Firkrann. J’ai conscience que le projet peut être dur donc si tu trouves que c’est impossible à réaliser dis le moi, je partirais sur autre chose.


    Je fais un grand sourire à mon maître espérant qu’il accepte mes idées, je ne veux pas lui expliquer pourquoi je veux un cristal gris foncé mais s’il veut le savoir, je lui dirais en partie.rnJ’espère qu’il ne fera pas son curieux.



    Ce message a été modifié par darkknight le samedi 18 mars 2017 - 12:11
    Ce message a été modifié par darkknight le samedi 18 mars 2017 - 12:14

    samedi 18 mars 2017 - 12:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    Lysandre – 1ème étape

    L’Atelier accueille un autre padawan venu réaliser son propre sabre-laser ; et comme j’ai déjà reçu l’un de mes padas pour cette étape, voilà l’autre qui arrive par la suite. La seule différence avec le premier est que le second entre dans l’Atelier avec une touche d’humour qui me fait éclater de rire pendant un bon moment, avant de reprendre mon calme.
    Lysandre est donc venu ici dans le but de concevoir un sabre-laser à double-lame, arme spécifique à la forme de combat appelée « Zez’Kai », et il tend un dessin bien réalisé de son sabre à réaliser. Je reconnais qu’il a du talent puis je porte mon attention sur ce qu’il va me sortir comme demande.
    Le même scénario précédent vient de reprendre : le jeune togruta m’expose les éléments dont il a besoin avec une certaine touche de recherche effectuée et de précision. Il me parle de cristaux Damind et Firkrann, de lentilles de Pontite et de cristaux de mise au point couleur gris sombre. Il termine ses exigences en m’affichant un grand sourire. Je suis plongé dans une grande réflexion, mon poing droit devant ma bouche et ma main gauche pour soutenir le coude, et j’analyse chaque élément demandé par le jeune togruta. Il me faut deux minutes pour lui répondre.

    Moi : - Je dois dire, Lysandre, que tu n’es pas comme Ilan qui avait une idée saugrenue à réaliser pour son sabre-laser. Ton idée de faire un sabre-laser à double-lame est acceptable, et je n’accepte bien évidemment qu’un seul manche qui est celui qui va servir à intégrer deux lames à chaque bout. On peut partir sur ça.
    Lysandre : - Alors on peut commencer ?
    Moi : - Oui, on peut. Par-contre, je voudrais savoir si tu cherches des cristaux naturels ou synthétiques. L’un ou l’autre peut faire l’affaire pour la conception de ton premier sabre.
    Lysandre : - Je suis plus motivé à aller récupérer des cristaux naturels.
    Moi : - Dans ce cas, il nous faudra partir pour deux planètes différentes pour trouver un cristal Damind et un Firkrann. Pour le second, nous nous rendrons sur Rafa V. Mais nous commencerons par Daminia, où tu iras chercher ton cristal Damind.
    Lysandre : - L’ordre de recherche me convient. Quand est-ce qu’on part ?
    Moi : - Dans une demi-heure. Le temps que tu te documentes un peu sur Daminia avant de tourner en rond une fois sur place^^.

    Le jeune togruta me fait sa grimace avant de quitter l’Atelier pour aller se préparer. De mon côté, je vais dans le hangar à vaisseaux de l’Académie pour préparer une navette pour notre voyage.

    dimanche 19 mars 2017 - 11:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Zadyssa - 1ère étape : Choix déterminants

    Aucun bruit. Seulement le silence et l'obscurité par moment percés par l'aube arrivant et les bruits de la nuit. L'air était frais, propice à un bon réveil mais suscitant également l'envie de rester au chaud sous ses couettes. Et pourtant... la porte d'un quartier bien particulier s'ouvrit. Une petite minute plus tard :

    Moi, allumant la lumière : Kiiiinsaaaaa ? C'est aujourd'hui que tu as dit que j'allais faire la première étape pour construire mon sabre laser !

    J'étais très enthousiaste et surtout, très impatiente. Évidemment, j'étais au courant que c'était une étape longue qui requérait calme et patience et que je n'étais absolument pas dans cette optique actuellement, mais... cela faisait tout de même trois heures que je m'étais réveillée et que j'attendais désespérément que l'heure ne tourne. Je me posais pleins de questions : je n'avais aucune idée du cristal que je voudrais, ni du design de mon sabre, mais j'imaginai que j'en apprendrais plus une fois à l'Atelier.

    Kinsa, encore à moitié endormie et se retenant probablement de me crier dessus au risque de réveiller toute l'Académie : ...Tu es au courant qu'il est... cinq heure et demie du matin ? et que l'atelier ouvre aux alentours de huit heures ?
    Moi : Oui, bien sûr.
    Kinsa : Que tu devras faire preuve de beaucoup de patience, et qu'il faut que tu sois en forme ?
    Moi : Oui, même si...
    Kinsa, me coupant : Bon, alors tu sais ce qu'il te reste à faire ?

    Je soupirai en acquiesçant tout en me disant qu'il faudrait que je raye de ma liste la mention de me réveiller aux aurores, parce qu'attendre plus de cinq heures ce n'était vraiment pas mon fort, d'autant plus lorsque je savais qu'il fallait que je dorme au risque d'être moins efficace.

    Je me recouchai donc en essayant de me calmer, ça ne m'amènerait à rien d'être trop excitée. Je fermai les yeux et ralentis ma respiration à l'instar d'une méditation et fis en sorte de ne penser à rien. Cela pris moins de temps que je ne l'imaginai et, une demie-heure plus tard, je dormais profondément.

    J'avais la vague impression qu'on m'appelait, mais je ne savais pas qui. Tout ce dont j'étais au courant, c'était que j'étais bien et que mes sens étaient assez émoussés. Par ailleurs, j'avais le sentiment de m'enfoncer toujours plus profondément dans un doux rideau. Cependant, les appellations redoublèrent d'intensité et me vrillèrent les tympans.

    Moi, instinctivement et sans faire attention à ce que je disais : ...Maman... ? c'est déjà l'heure d'aller à l'école... ?
    Voix encore inconnue : Euh... Zadyssa ? C'est Kinsa.

    J'entrouvris et clignai plusieurs fois des yeux, le temps que je ne me défasse de la brume qui m'entourait. Lorsque ce fut fait, je me redressai et sautai sur pieds, un grand sourire aux lèvres.

    Moi : C'est l'heure ?
    Kinsa : Yep !

    Je me préparai en quatrième vitesse et rejoignis mon maître qui m'attendait à la salle commune pour prendre un bon petit déjeuner. Ainsi, ce fut aux alentours de onze heures - et beaucoup plus calme et reposée - que nous pénétrâmes dans l'atelier. Je saluais Galen qui comprit tout de suite la raison de notre venue.

    Galen : Salut Kinsa ! Salut Zadyssa ! (pour moi :) Tu es là pour construire un sabre, si je ne m'abuse.
    Moi : Oui !
    Galen : Tu as déjà une idée de ce que tu veux ?

    Je me souvins qu'Ilan avait eu une vision de son sabre, qu'il m'avait d'ailleurs montré. Je me demandais si je serais capable de bien réaliser le mien...

    Moi : Eh bien... pas vraiment.
    Galen : Tu devrais trouver de quoi te renseigner dans le terminal central. Fais attention, ton cristal te suivra tout au long de ta formation, choisis-le bien.

    Il m'indiqua où ce dernier se trouvait et je m'y rendis. En partant, Kinsa et Galen entamèrent une discussion et je compris vaguement que Lysandre allait bientôt partir à la recherche d'un cristal sur Damind sur Daminia. Je devais bien avouer que je n'avais aucune idée de ce qu'était un tel cristal.

    J'activai le terminal central et le parcourus longuement du regard, m'imprégnant de chaque information. Il y avait tant de cristaux... certains demeuraient introuvables, ce que je trouvai fort dommage, d'autres possédaient des qualités qui m'intéressaient peu. J'appris donc que le cristal Frikrann d'Ilan transmettait de légères impulsions électriques, et me promis de ne pas essayer de voir l'effet que cela faisait, et que celui de Lysandre agrandissait la longueur de la lame, ce qui ne m'intéressait pas non plus... Il y avait tellement de choix à faire ! Je ne savais pas du tout lequel j'allais choisir, mais alors pas du tout. Illum, Adegan, Jenruax, Opila, Ruusan... ils étaient tous très utiles ! Je voulus demander de l'aide à Kinsa, mais me ravisai : elle me dirait naturellement qu'elle ne pourrait m'influencer puisque le cristal et moi posséderont un lien dans la Force...

    Ce fut à ce moment que l'idée me vint. Je n'avais pas besoin de choisir : il suffisait que je ressente l'appel de mon cristal, il y en avait forcément un qui serait lié à moi. En tout cas, j'espérai que je ne serais pas déçue... puis je me rappelai que je ne le saurais sûrement pas étant donné qu'il serait sur la même longueur d'onde que moi.

    Je m'assis en tailleur à même le sol et entrai rapidement en état méditatif. Je sentais les présences rassurantes de Kinsa et Galen, l'omniprésence berçante de la Force, les courants d'airs frais sur mon visage... Peu à peu, je ressentis autre chose que... je portai à mon cou. Immédiatement, je compris, il s'agissait sans aucun doute de l'éclat de cristal que j'avais reçu de mon maître, à Noël. Je souris et le serrai dans ma main. J'avouai que dénicher un cristal m'intimidait un peu, alors savoir que j'en avais déjà un bout autour du cou, c'était tout de suite plus rassurant. D'ailleurs, je me demandais si Kinsa portait le pendentif que je lui avais offert. Enfin bref, concentration. J'étendis mes perceptions, à l'affût de la moindre sensation ou information. Puis, au bout d'une dizaine de minutes, j'eus comme un flash. Je sursautai, surprise. Ce n'était pas une de ces apparitions de souvenirs comme j'en faisais les frais, parfois. Non. C'était autre chose. Je fronçai les sourcils, recherchant cette image qui m'avait échappée. Mon cœur tambourinait dans ma poitrine, je sentais l'excitation me gagner, et je fis de mon mieux pour la contenir. Quelques secondes plus tard, je sentais des remous particuliers, dans la Force. Contrairement à ce que je pensais, ce n'était pas un flash, il s'agissait plutôt d'une sorte de signature particulière. L'instant d'après, j'ouvris les yeux, la respiration haletante, comme si j'avais retenu mon souffle.

    Je sautai sur pieds et me précipitai au terminal central. La signature que j'avais ressenti... je savais quel cristal en était l'origine, j'avais son nom sur le bout de la langue, mais je voulais m'en assurer pour être certaine de ne pas me tromper. Non. C'était bien celui-là. Le cristal Opila. Comme l'éclat que j'avais. Je restai longuement immobile en face de l'écran, songeuse. Il était vrai que la particularité du cristal Jenruax m'avait plus intéressée que celles de celui-ci ; une formidable dextérité. Je repensai à celles de Opila : fendre l'air rapidement et puissance, et je me dis qu'en réalité, elles me plaisaient plus. Le précédent amenait une grande agilité de la main, et le premier une meilleure rapidité. Or, cette agilité, je pouvais l'acquérir après de nombreux entraînements, alors que la rapidité me fatiguerait toujours autant (bien que moins ressentie). Un large sourire se dessina sur mon visage. J'aurais un cristal Opila dans mon sabre laser ! J'allais courir annoncer ça à Galen et Kinsa avant de me souvenir que ce n'était pas la seule chose que je devais décider.

    Reprenant mon calme, je me remis en face du terminal et parcourais les diverses informations sur les sabres. Double lames, deux sabres, à manche incurvée, dague laser, standard, amphibien... il y en avait plein ! Toutefois, mon choix se fit plus rapidement, je sus tout de suite que j'aurais un sabre laser standard, je ne me voyais pas en manier un autre type. Quant à la couleur de la lame... j'optai pour le violet, c'était ma couleur préférée, alors... En revanche, il sera plus clair que foncé, ça donnait tout de suite l'impression que la lame était moins "fermée", enfin, difficile de mettre les mots sur ses sensations tout à fait personnelles.

    Toute contente, je rejoignis les deux Chevaliers et leur annonçai que je souhaitai avoir un sabre laser standard à lame violette - je précisai l'origine de la volonté de cette couleur - et commençai à narrer la façon dont j'avais choisi mon cristal, histoire de leur assurer que je ne l'avais pas choisi sur un coup de tête et que j'étais consciente du sérieux de cette épreuve (et peut-être aussi pour montrer à Kinsa que je n'étais pas aussi impatiente que ce matin^^).

    Moi, tout sourire : Donc, en résumé, ce sera un sabre laser standard à lame violette avec un cristal Opila. Voilà !

    lundi 03 avril 2017 - 15:59 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12949 Crédits Modo

    Zadyssa – 1ème étape

    Voilà le problème que l’on rencontre souvent lorsque l’on anime un atelier dans une Académie Jedi : quand il n’y a plus de padawans, eh bah il y en a encore. Enfin, y en a un qui sort et un autre qui entre. Toutefois, il s’avère que la nouvelle venue est la jeune humaine de Metellos accompagnée de son mentor la twi’lek mando. Je les vois entrer toutes les deux et les saluent.

    Moi : - Salut Kinsa ! Salut Zadyssa ! (à Zadyssa) Tu es là pour construire un sabre, si je ne m'abuse.
    Zadyssa : - Oui !
    Moi : - Tu as déjà une idée de ce que tu veux ?

    Je me suis retenu de lui sortir la phrase drôle que m’a sortie le jeune togruta, il y a un instant, et je l’écoute. Elle est hésitante au départ puis elle lâche le morceau.

    Zadyssa : - Eh bien... pas vraiment.
    Moi : - Tu devrais trouver de quoi te renseigner dans le terminal central. Fais attention, ton cristal te suivra tout au long de ta formation, choisis-le bien.

    Je lui montre le terminal au milieu de la pièce puis elle s’y rend pour commencer ses recherches. Pendant que Zadyssa est occupée à chercher son cristal, je décide de tuer le temps en tapant la causette avec Kinsa. D’ailleurs, c’est elle qui débute.

    Kinsa : - Pas d’autres padawans venus après Ilan ?
    Moi : - Ah, détrompe-toi. Il y a moins d’une heure, je venais de recevoir Lysandre qui veut se construire un sabre à double-lame pour pouvoir apprendre le Zez’Kai. Il a planché sur le schéma puis m’a fait part des cristaux qu’il voulait.
    Kinsa : - Le Zez’Kai n’est pas tant la forme de combat la plus facile à réaliser. Elle demande de la souplesse et de la vigilance à cause de l’utilisation de deux lames auxiliaires, qui peuvent autant blesser l’adversaire que le manieur. Alors, vers quelle planète vous allez vous rendre ?
    Moi : - Lysandre et moi allons faire un périple en deux étapes. Nous irons d’abord chercher un cristal Damind sur Daminia puis un cristal Firkrann sur Rafa V. Là, je crois que Lys’ est sérieusement en train de pinailler sur sa préparation^^ parce qu’il est en retard.
    Kinsa : - Oh tu sais, ce n’est pas comme si tu avais été réveillée à cinq heures du matin par un pada excité. Qui juste après dort comme une marmotte le moment venu.
    Moi : - Je vois le genre.

    Nous terminons juste notre conversation que j’aperçois la jeune padawan de Kinsa revenir vers nous, un sourire aux lèvres pour confirmer qu’elle a trouvé son bonheur. Je me place face à elle, les bras légèrement croisés, et affiche une mine détendue.

    Moi : - Alors, Zadyssa, dis-moi tout.
    Kinsa : - Tu sais à présent ce que tu veux concevoir ?
    Zadyssa (tout sourire) : - Oh oui. Donc, en résumé, ce sera un sabre laser standard à lame violette avec un cristal Opila. Voilà !

    WHA HA HA HA HA !
    Il m’a fallu deux secondes pour éclater de rire. Un rire nerveux avec une pointe d’amusement. Je sens que Zadyssa me regarde avec l’étonnement le plus absolu mêlé à de l’incompréhension, tandis que Kinsa est plus gênée par ma réaction soudaine à la réponse de sa padawan. Je m’efforce de contenir mon rire et en deux minutes j’arrive à lâcher une phrase.

    Moi : - Ha ha ! Sincèrement Zad, t’es bien la padawan de ton maître. Ha ha ! Ilan et Lysandre m’ont fait tout un discours sur leurs choix. Et toi, tu as choisi la brièveté et la franchise. HA HA HA !
    Kinsa : - Bon sang Galen ! Ressaisis-toi !
    Moi : - Héhé. Désolé Kinsa, c’est les nerfs qui commençaient à lâcher.

    Je reprends mon sérieux pendant deux minutes à peine et je parle à nouveau à Zadyssa.

    Moi : - Alors, tu souhaites créer un modèle standard de sabre, alimenté par un cristal Opila et doté d’une lame violette. C’est convenable, et surtout c’est original. Je pense que tu peux te passer de conseils pour ton cristal.
    Zadyssa : - Ah bon ? Et pourquoi ?
    Moi : - Parce que tu as fait ton choix sur le cristal Opila et que tu vas devoir aller le chercher là où l’on en trouve pour t’en procurer un. C’est l’étape la moins consommatrice de recommandations de ma part. De plus, tu as une personne plus apte à t’informer sur ce cristal que moi, et surtout t’aider.

    Je laisse la jeune humaine découvrir par elle-même de qui je parle. Quand à moi, j’attends avec impatience que mon autre padawan revienne. Parce qu’il est en retard^^

    mercredi 12 avril 2017 - 07:41 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

92 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide