FanFiction [JDR] : L'Enfance

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Ceci sera une fanfiction sur l'enfance de Zadyssa (mon personnage au JDR) avant qu'elle n'arrive à l'Académie (veuillez excuser le manque d'originalité du nom de cette fanfiction). Techniquement, je devrais poster un minimum de un post par semaine. Ça pourrait également être plus, mais parfois moins. N'hésitez pas à mettre des commentaires ;)

    Sans plus tarder, voilà le premier chapitre. Bonne lecture !

    CHAPITRE I : Keira

    Keira Yunixy était aux anges. D'un air amusé, elle observait le bébé qu'elle tenait dans ses bras. Il s'agissait de sa fille : Zadyssa ; elle ne devait pas avoir plus de trois mois. Malgré son jeune âge, l'enfant tentait d'attraper et de tirer les cheveux châtains de sa mère.
    Le silence de la maison n'était brisé que par les rires de la mère et de la fille.
    Keira n'aurait jamais cru qu'elle mettrait un jour au monde un enfant ; elle avait toujours pensé que sa vie serait mouvementée par ses activités de contrebande. Le binôme qu'ils avaient montés, elle et Éroi avait été dissout par la naissance inopinée de Zadyssa. Cette vite mouvementée lui manquait, mais Keira se rendit cite compte qu'élever un enfant n'était pas une chose simple, encore moins quand on le faisait seul, comme c'était son cas.

    En effet, Éroi avait fait le choix de continuer la contrebande. Keira se doutait que cette décision était en partie dû au fait que chaque génération de Yunixy avait au moins un contrebandier dans ses rangs. Éroi avait été formé par son père avant d'être envoyé dans une école sur Coruscant pour se trouver un partenaire. Keira se souvenait de cette rencontre comme si c'était hier : Éroi était un nouveau très perturbateur qui avait su trouver le calme grâce à l'attitude exemplaire de Keira. Cette dernière avait peu à peu perdu cette attitude au profit d'une plus mouvementée qui attira l'œil de Éroi. Les deux étudiants se rapprochèrent rapidement avant de partir faire les quatre cent coups dans toute la galaxie. Peu après, ils décidèrent d'être contrebandier.

    Keira fut sortie de ses pensées par les pleurs de sa fille. Elle la dévisagea un instant avant de comprendre : il était onze heures, elle devait avoir faim. Keira revint quelques secondes plus tard avec de quoi combler l'appétit de Zadyssa. Tandis qu'elle lui remplissait l'estomac, Keira se demandait quand Éroi se déciderait à venir leur rendre visite. Elle connaissait la raison de cette absence, mais ne pouvait s'empêcher de lui en vouloir. D'autant que la planète sur laquelle elle avait établi son foyer était assez passante, il s'agissait de Metellos.

    Soupirant, elle monta coucher Zadyssa qui s'était endormie avant de laisser un message à Éroi pour savoir sa prochaine venue. Il lui manquait beaucoup, plus qu'elle ne souhaitait l'admettre.

    Un mois passa avant que l'on ne toque à sa porte. Keira alla l'ouvrir, sa fille dans les bras et eut la joie d'apercevoir Éroi dans l’entrebâillement de la porte. Elle lui aurait sauté au cou si elle ne tenait pas à cet instant Zadyssa. Le visage de son compagnon s'attendrit à la vue de l'enfant.

    - Alors, c'est toi, la petite nouvelle ? dit-il d'une voix tendre.
    - C'est bien elle ! répondit Keira, c'est un vrai petit ange !

    Éroi la dévisagea un instant avant de répondre.

    - Un vrai petit ange, en effet. Elle te réveille si souvent que ça, la nuit ? En tout cas assez souvent au vu de tes cernes !
    - Rabat-joie !

    D'un geste de la main, Keira invita Éroi à entrer. Il resta une semaine avant de repartir. Les mois passèrent, et Éroi venait une fois tout les deux mois, le reste du temps, il était assez occupé. À chaque nouvelle venue, il voyait Zadyssa, sa fille, grandir. Bientôt, elle eut un an. Keira prit peu à peu l'habitude de jouer avec elle et se fit une joie de montrer ses progrès à son père, quand il venait les voir. Bientôt, Zadyssa se mit assis toute seule avant de marcher à quatre-patte et enfin, de faire des pas. 

    Un jour, alors que Keira avait laissé sa fille dans son lit pour qu'elle fasse la sieste, cette dernière se réveilla. Il se trouvait que sa chambre se situait à l'étage. En réalité, une partie de la maison était au rez-de-chaussée, tandis que pour accéder à l'autre, on devait monter un escalier d'une dizaine de marches. Keira avait installé une barrière de protection - afin que Zadyssa ne dégringole pas les escaliers - qu'elle pourrait facilement enlever si elle n'en aurait plus besoin. Or, la petite fille se rendit à la barrière et s'accrocha aux barreaux avant de hurler pour que l'on vienne la chercher.

    Keira entendit le cri de sa fille, mais décida de l'ignorer un temps, pour voir si elle irait se recoucher d'elle-même ou se lasserait.

    De son côté, Zadyssa, voyant le temps que mettait sa mère pour venir, décida de tirer sur les barreaux. D'abord doucement, puis de plus en plus fort. La barrière commença à bouger sous les secousses avant de tomber en avant sans que Zadyssa ne sache comment. Emportée par le poids de la barrière, elle tomba à son tour et se retrouva à dégringoler les escaliers allongée dessus.

    En entendant le bruit, Keira se précipita vers sa fille et la récupéra juste avant qu'elle ne heurte le mur. Zadyssa avait l'air choqué et après un silence de courte durée, se mit à pleurer. Keira aussi était en frayeur.

    - On peut savoir comment tu as fais ton compte ? demanda-t-elle en sachant qu'elle ne pourrait  lui répondre. Tu sais quoi, je vais changer de place ton lit, et tu dormiras au rez-de-chaussée dans une pièce que nous allons aménager.

    Sitôt dit, sitôt fait, Keira déplaça le lit de sa fille afin d'éviter d'autres accidents de ce type.

    mercredi 06 avril 2016 - 15:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits

    Trop choupinette ma petite pada quand elle était petite ! Bon, même si pas grand-chose de spectaculaire se passe, on se prend au jeu. La rédaction est impeccable, malgré quelques petites fautes d'orthographe (mais je pinaille, je pinaille !)

    mercredi 06 avril 2016 - 16:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    trop mimi ma copine pada... Alors comme ça le père de Zad et Ilan est Éroi. Je trouve effectivement que le titre n'est pas original mais bon la qualité d'écriture compense. Bon  elle est quand même forte mini Zadyssa hein sans blague...


    mercredi 06 avril 2016 - 20:16 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Merci pour vos commentaires !!!


    Kinsa< effectivement, pas grand chose de spectaculaire  (la chute ? X)). Et je t'avouerais que je ne me relis pratiquement jamais donc il est évident qu'il y est des fautes. Il va falloir que je me relise...

    Darkknight< en effet, elle est très forte^^. Mais c'est tout à fait possible, je peux en témoigner xD

    mercredi 06 avril 2016 - 22:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26332 Crédits

    Ah, j'aime beaucoup! Vais apprendre à connaitre, une autre padawan, et depuis le berceau! Super!

    Bonne rédaction (Kinsa a déjà parlé des petites fautes d'orthographe, donc je passe)! En 1 chapitre, Zadyssa a déjà 1 an donc on avance vite. Les détails sont toujours judicieux et pour aider à comprendre le contexte. Faut continuer comme cela. 

    L'histoire est toutes mignonnes et bien que les parents sont contrebandiers, il n'y a pas de bastons. Ça change, et c'est rafraîchissant! Malgré cela, en fin de post, il y a le petit rebondissements d'escaliers... (mdr jeu de mots)

    Comme quoi être mère au foyer demande tout autant qu'une contrebandière d'être sur le qui-vive. 

    Vite la suite

    jeudi 07 avril 2016 - 14:14 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar FiealRost

    FiealRost

    344 Crédits

    Franchement chou la petite zadyssa ! Et le poste vraiment tres bon, non rien a dire.Bravo ! 

    jeudi 07 avril 2016 - 18:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Asnwin

    Asnwin

    672 Crédits

    eh ben dit donc, fortiche la ptite zadyssa! très bien comme d'hab, bref, c'est pas moi qui ferait des textes de cette qualité xD

    jeudi 07 avril 2016 - 19:29 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Tout d'abord, merci pour tout ces commentaires ! rnDonc, en essayant de faire le moins de fautes possible, je vous livre rnsans plus attendre le prochain chapitre (qui aurait dû être posté rnvendredi, mais bon). Et Asnwin, je suis sûre que si tu t'y mets, tu peux améliorer ta capacité de rédaction ;)

    CHAPITRE 2 - Évacuation

    Comme chaque matin, Zadyssa se réveilla aux aurores. La lueur du soleil l'ayant tiré de son sommeil, elle sauta à bas de son lit et sortit de sa chambre pour se diriger vers celle de sa mère. Se répétant mentalement ce qu'elle voulait faire, elle ouvrit avec plus ou moins de difficulté la porte et entra dans la pièce où l'obscurité régnait en maître. Marchant les bras tendus devant, de peur de se cogner, Zadyssa s'approcha doucement du lit de sa mère avant de fléchir pour prendre un maximum d'impulsion et de sauter sur le matelas, tout en hurlant.
    Elle atterrit sur le lit en étoile de mer. Sa mère se réveilla en sursaut d'un air énervé avant de s'attendrir à la vue de sa fille. Cette dernière allait sur ses trois ans depuis une semaine. 

    - Je t'ai fais peur ? demanda Zadyssa.
    - Oui, très peur.
    - Il arrive quand, papa ?
    - Dans quelques heures, il est occupé ces temps-ci, répondit non sans un soupire Keira.
    - C'est trop long ! se plaignit Zadyssa d'une voix boudeuse.

    Keira réprima un nouveau soupire, elle avait entendu le même refrain pendant deux semaines. Mais normalement, Éroi devrait arriver dans la journée. Toutefois, elle trouvait également le temps long.

    - Je sais que tu es impatiente de voir papa, mais il arrive bientôt, donc s'il-te-plaît, patiente encore un peu.

    Zadyssa fit la moue avant de descendre du lit - non sans perdre l'équilibre et se retrouver à plat ventre contre le sol - pour aller chercher un objet qui avait attiré son regard. Elle ne l'avait encore jamais vue. S'en saisissant, elle le montra d'un air triomphant à sa mère avant de demander d'un air interrogateur :

    - C'est quoi ?

    N'attendant pas la réponse, elle remarqua ce qui était en réalité une gâchette. Zadyssa appuya dessus mais il ne se passa rien. Entre temps, Keira était arrivée à son niveau et lui arracha l'objet des mains :

    - C'est un blaster, mais ce n'est pas pour les enfants comme toi !
    - C'est quoi un balater ? demanda Zadyssa.
    - Un blaster, rectifia Keira. Je te l'expliquerai lorsque tu seras plus grande.

    À nouveau, Zadyssa fit la moue. Elle détestait ne pas avoir de réponse à ses questions, surtout lorsqu'elle devinait que sa mère pouvait lui répondre.

    Soudainement, une sonnerie retentit dans toute la maison. La jeune enfant se précipita vers la porte et fut vite rattrapée par sa mère qui la prit dans ses bras. Zadyssa devinait qui se trouvait sur le seuil de leur habitat ; il s'agissait sans aucun doute de la personne qu'elle attendait temps.
    Keira ouvrit la porte et fut si surprise qu'elle resta bouche-bée.
    En face d'elle, se tenait une Nautolan qui avait l'air complètement paniquée. Derrière elle, l'on pouvait apercevoir des habitants de ce secteur fuir la zone d'un air effrayé. Au loin, des coups de feu retentissaient ainsi que des cris. Reportant son attention sur la Nautolan, Keira l'invita à parler :

    - Il faut évacuer ! Un groupe de bandits qui en pourchassait un autre on atterrit sans autorisation ! Ils ont continués à se battre, même une fois en ville ! Les policiers essayent de les arrêter mais ils se dirigent dangereusement vers ce secteur !
    - Je comprends... murmura Keira. L'un d'entre eux a-t-il décliné son identité ?
    - Oui, un de ceux qui les pourchassait. Il a précisé que quelqu'un comprendrait.
    - Et donc ? demanda d'une voix précipitée Keira.
    - Et donc il se nomme Éroi.
    - D'accord, merci. Nous allons évacuer, du coup...

    Zadyssa sentait que ce nom lui était familier. Mais elle devinait aussi qu'il valait mieux éviter les questions, du moins tant que la Nautolan était présente.
    Une fois qu'elles furent rentrées dans leur habitant, la jeune enfant demanda :

    - Ça veut dire quoi évacuer ?
    - Ça veut dire qu'il faut partir, répondit Keira qui commençait à préparer leurs affaires.
    - Pourquoi il faut partir ?
    - Parce que papa a fait des âneries.
    - C'est un âne ? s'étonna Zadyssa.

    Keira eut un léger rire, mais ne répondit pas, s'affairant à faire leur sac. Une fois que ce fut fait, elles sortirent dans la rue, au milieu des quelques personnes qui n'avaient pas encore eu le temps de partir. Sa fille dans les bras, Keira accéléra son rythme de marche. Il lui fallait la mettre en sécurité avant d'aller retrouver Éroi. Il aurait sûrement besoin d'aide.

    samedi 09 avril 2016 - 20:29 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits

    Hoho ! Le papa de Zadyssa a fait des bêtises ! Décidément, je trouve ma petit pada plus mignonne encore, et j'adore le "C'est un âne ?" qui m'a fait bien rire. Mais ses remarques, ses remarques^^.

    On se demande qui Eroi est en train de poursuivre, et pourquoi. La suiiite ! Je veux la suiiite !


    samedi 09 avril 2016 - 20:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    bon Éroi c'est pas bien faut arrêter les activités de contrebandiers...

    Je trouve l'amie de Lysandre vraiment de plus en plus marrante rt mignonne. C'est un blaster mais ce n'est pas pour les enfants comme toi!! C'est quoi un balater?

    Très bon chapitre  continus!!

    Ce message a été modifié par darkknight le samedi 09 avril 2016 - 21:49

    samedi 09 avril 2016 - 21:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26332 Crédits

    Raconté l'histoire d'une enfant, n'est pas toujours simple, mais je trouve que tu t'en sors très bien Zadyssa! Il y a les petites bêtises d'une enfant de 3 ans, son gout pour touché des objets qui ne sont pas de son age et son incompréhension des expression tel que" ânerie", lol.  

    Continue ainsi et garde bien ton humour dans tes postes, c'est cool!

    dimanche 10 avril 2016 - 09:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Décidément, vous êtes motivés pour me faire plaisir avec vos commentaires :D Merci ! Et pour remercier votre petite patience, voici le troisième chapitre, bonne lecture !


    CHAPITRE III -Milo

    Zadyssa avait peur. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Avec sa mère, elle avait quitté son logement et déambulait désormais dans les rues à la recherche d'un abris. Keira ayant un rythme de marche élevé, elle portait sa fille. Préférant rester discrète, elle s'était séparée du groupe de réfugié et ne pas risquer d'être trouvée.

    Soudain, une main les tira dans une ruelle tandis que Zadyssa poussait un petit cri, surprise. Keira se dégagea d'un coup et recula d'un pas avant de se reprendre. La personne qui les avait tirée était un homme qui ne devait pas avoir plus de trente-cinq ans.Il était accompagné d'un garçon de dix ans.

    - Que voulez-vous ? demanda, méfiante Keira.
    - Simplement vous protéger ! Je sais, je le vois à votre allure, vous comptez rejoindre la mêlée. Mais vous ne pouvez pas le faire avec cette enfant ! Moi aussi je souhaite me battre et défendre ce secteur, mais je ne peux pas le faire avec mon fils. Toutefois, je sais qu'il peut se débrouiller seul. Il sait où se trouve un petit camp de réfugié caché. Il s'agit des premières victimes de cette bagarre entre criminel, les premiers à avoir perdu leurs logis, mais également ceux qui ont survécus le plus longtemps sans se faire kidnapper, expliqua l'homme.

    Son fils hocha la tête d'un air terrorisé.

    - Sans se faire kidnapper ? De quoi vous parlez ? s'étonna Keira en redoutant la réponse.
    - Vous n'êtes sûrement pas au courant, mais le premier groupe de criminel qui ont l'air d'être vraiment nombreux n'ont pas fait qu'échapper au second, ils ont également embarqué des enfants assez jeunes en tuant leurs parents où ceux qui leurs résistaient... Nous supposons qu'ils veulent les former à devenir comme eux...

    Keira serra un peu plus Zadyssa avant de la poser par terre. La main sur son épaule, elle reprit la parole :

    - Vous me promettez que ma fille ne sera pas en danger avec ces réfugiés ?
    - Je vous le promet. Mon fils y va également... et je ne veux pas le perdre ! C'est pour cette raison que je vais me battre.

    L'homme avisa un instant le blaster à la ceinture de Keira puis continua :

    - Quelque chose me dit que vous n'êtes pas débutante en ce qui concerne le combat... déclara-t-il.
    - Non, en effet. Et si vous me disiez votre nom ?
    - Karlo, et vous ?
    - Keira, répondit la mère de Zadyssa.

    Sur ces entre-faits, les deux adultes partirent en direction des combats. Avant ce départ, Keira avait briefé sa fille, lui répétant une dizaine de fois ce qu'elle ne devait pas faire ou faire en différente situation. La jeune enfant avait acquiescé et tentait tant bien que de mal de ne pas oublier ces ordres. Se tournant vers le garçon, elle déclara :

    - Comment tu t'appelles ? Où on va ? Pourquoi maman est partie ? J'ai peur...
    - Je m'appelle Milo... rassures-toi, tu ne crains rien, tu n'as pas à avoir peur. On va rejoindre des réfugiés comme nous ! Et moi aussi je me demande pourquoi papa est parti, il va se battre, je sais, pour me protéger, mais je ne sais pas s'il sait se défendre !

    Zadyssa voyait bien que ce dénommé Milo faisait de son mieux pour se rassurer lui-même et faire de même avec elle. Il ne savait même pas si son père reviendrait vivant... Finalement, elle lui prit la main :

    - Ton papa va revenir. Il est avec maman ! Et maman a un balater ! Elle va rejoindre mon papa qui a fait des âneries - je crois que ça veut dire que c'est un âne. Et elle va le gronder parce que c'est à cause de lui qu'on doit partir !
    - Un blaster, tu veux dire ? Et non, faire des âneries ne veut pas dire que c'est un âne... Je ne pense pas que ce soit à cause de lui que tu as quitté ta maison, tu n'as pas dû comprendre.  Enfin, on ne devrait pas traîner par ici, suit moi !

    Milo partit au pas de course, tenant toujours Zadyssa par la même. Cette dernière essayait tant bien que de mal de le suivre, mais n'y parvenait pas réellement. Ainsi, le jeune garçon dû s'adapter à son rythme de course. Après une bonne dizaine de minutes de déambulation dans les rues vides de Metellos, ils arrivèrent enfin devant un entrepôt qui semblait à première vue d'œil vide. Toutefois, lorsque Milo s'y approcha, les deux enfants virent s'approcher une femme qui avait un air chaleureux.

    - Qu'est-ce que vous faites tout seul, les enfants ? demanda-t-elle bien qu'elle semblait connaître la réponse.
    - Mon papa m'a demandé de venir ici, il est parti avec sa maman se battre contre les méchants criminels ! expliqua de manière assez maladroite Milo.
    - C'est vrai ! confirma Zadyssa.
    - Entrez donc, ne restez pas dehors !

    Une fois à l'intérieur, les deux enfants eurent la surprise d'y voir une rangée de banc blindée d'enfants de diverses âges ainsi qu'une dizaine d'adultes qui semblaient tendus. Il y régnait un certain silence. Milo et Zadyssa durent prendre place sur un banc, obligeant les autres enfants à se décaler. On leur demanda de ne pas faire trop de bruit, histoire de ne pas trop attirer l'attention. Au milieu de tout ces enfants, protégés par seulement une dizaine d'adultes, et sans sa mère pour la réconforter, Zadyssa se sentit plus vulnérable que jamais.

    Ce message a été modifié par Zadyssa le dimanche 17 avril 2016 - 10:12

    jeudi 14 avril 2016 - 19:54 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Très bon chapitre avec l' innocence des enfants toujours. Zadyssa a l'air de comprendre la gravité de la situation et pour une petite fille de 3 ans Bravo.

    Qu'a fait Éroi? Quand le saurons-nous? 

    Je résume rapidement mes remarques mais très très rapidement : La suite…

    jeudi 14 avril 2016 - 20:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits

    De nouveau un très bon chapitre, avec une fois encore la touchante naïveté de Zadyssa. On prie pour que le groupe d'Eroi mette une bonne raclée aux kidnappeurs^^.
    Une chose qui m'a fait bizarre : Karlo a 20 ans. Son fils, Milo, a 10 ans. Euh...c'est louche, non ?

    dimanche 17 avril 2016 - 10:03 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Un peu louche, en effet. Désolé, erreur d'inattention de ma part, l'intervention de Milo n'était au départ pas à ce moment là. Ainsi, Karlo n'était pas censé avoir de fils, ce qui chamboule un peu les âges.

    Donc j'ai modifié, et il a désormais 35 ans...

    dimanche 17 avril 2016 - 10:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Ah ouais effectivement c'était même très louche. ^^ 

    Bon bah bonne chance Éroi. Ouais j'avais pas trop compris au début;) 


    dimanche 17 avril 2016 - 12:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26332 Crédits

    Très bon chapitre!

    Alors celui-ci, de chapitre, j'aime énormément son début qui est digne d'un autre univers : Doctor Who, mdr. 

    "Soudain, une main les tira dans une ruelle tandis que Zadyssa poussait un petit cri, surprise. Keira se dégagea d'un coup et recula d'un pas avant de se reprendre. La personne qui les avait tirée était un homme qui ne devait pas avoir plus de trente-cinq ans."

    Je me suis presque attendu à ce que cette homme soit vêtu de façon bizarre et les emmènent vers une boite bleu avec les inscription POLICE, mais la suite, ma ramener vers l'univers Star Wars, mdr. 

    Revenant à ton chapitre, je trouve qu'il est très logique, on ne va pas au combat avec des enfants. Raisonnable, les discussions entre les 2 enfants sont remplit de doute et d’hésitation.  Et d'une simplicité qui permet une lecture agréable. 

    Tu t'améliores à chaque chapitre, continue ainsi Zadyssa!

    dimanche 17 avril 2016 - 13:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Encore merci pour tout vos commentaires ! Quant à l'univers Doctor Who, je ne savais même pas que ça y ressemblait étant donné que je ne connais que de nom, je n'ai jamais vu un épisode donc... Et encore désolé pour le petit (énorme) problème d'âge de Karlo... Lys', voici la suite que tu attends tant, j'espère qu'elle sera à la hauteur de vos attentes ! N'hésitez pas à commenter !

    CHAPITRE IV -Les Togruta

    Keira déambulait de nouveau dans les rues, accompagnée cette fois de Karlo ; un homme ayant une imposante carrure. L'une était armée d'un blaster, l'autre d'un simple couteau assez épais, long et aiguisé. Trottinant, les deux adultes s'orientaient à l'aide des coups de feu et des cris qu'ils semblaient s'élever des entrailles de la planète. La peur et un sentiment d'oppression gagnait chaque personne étant un minimum au courant de ce qu'il se passait. De temps à autre, l'on pouvait  voir passer des vaisseaux au-dessus des habitations. Le mieux à faire aurait été d'évacuer la ville, mais au contraire, les véhicules étaient là dans l'unique but de mettre fin au conflit en employant comme leurs ennemies, la violence.

    Keira pressa le pas, Karlo sur ses talons. L'homme la suivait tant bien que de mal, n'étant pas habitué à la condition physique qu'il fallait obtenir pour tenir une quinzaine de minutes de course à pied, intensive ou non. Le bruit de leurs pas martelant le sol était l'unique bruit proche qu'ils pouvaient entendre ; avec au loin le son des combats, le tout formait une atmosphère stressante.

    Arrivés à un embranchement, ils optèrent pour la droite et eurent effectivement raison car ils débouchèrent rapidement dans une allée censée être passante... et qui l'était également maintenant. En effet, alors que Keira et Karlo se trouvait au milieu de la voie, un speeder suivit par un autre surgit à l'horizon. Le cœur de la femme ne fit qu'un bond en voyant l'homme qui était au commande. Passé la phase de surprise, ce fut la colère qui l'envahit. Serrant les poings, elle prit une grande inspiration pour se détendre et garder son sang-froid, avant d'analyser la situation. Son regard s'attarda sur le second speeder qui semblait les poursuivre... mais ce n'était en réalité pas le cas.

    Hélas, le soutien que Keira aurait pu attendre du second véhicule se révélait en vérité être du même côté que le premier. Ce qui se remarquait à la vue des deux jeunes enfants dont les mouvements avaient été entravés à l'aide de liens solidement attachés à leurs poignets. Il s'agissait d'une Togruta à la peau bleue et tatouages violet légèrement foncés (aucune idée quant à la possibilité des couleurs...) et d'un autre enfant appartenant à la même espèce, mais étant de sexe opposé. Il avait également la même peau bleue et les mêmes tatouages de couleurs similaire à la première enfant. Keira devina sans mal qu'ils appartenaient à la même famille. Tous deux arboraient la même expression terrifiée, ce qui éveilla la compassion de l'humaine. Si ces deux Togruta n'avaient pas été présent, elle aurait laissé passer les speeders avant de se remettre en route, surtout si l'on savait l'identité de celui qui pilotait le premier véhicule... Mais étant donné que ces enfants avaient été capturés, elle ne pouvait se résoudre à les abandonner à leurs funeste sort...

    - Comment allons-nous faire pour sauver ces pauvres enfants ? s’apitoya Karlo. Nous ne pouvons pas sauter sur un speeder en marche ! Et dire que je pensais pouvoir changer les choses...
    - Et ce n'est pas en étant dépressif que tu vas m'aider ! rétorqua en marmonnant Keira.

    Son cerveau carburait à cent à l'heure tandis que le bruit des speeders se faisait de plus en plus proche, signe qu'ils seraient bientôt là... Keira remarqua que le copilote du premier engin sortait à blaster. Ils allaient se faire tirer comme des Lepi ! Dans un élan de colère, l'humaine dégaina à son tour son arme et la régla sur la plus forte intensité avant de viser et tirer sur le copilote. Il n'eut pas le temps d'esquisser un geste qu'il s'écroula sous le regard circonspect de celui qui pilotait. Lorsque son regard se posa sur la coupable, un rictus lui déforma le visage et il emprunta l'arme de son complice.

    - Mais qu'as-tu fais ?! s'étonna, horrifié, Karlo.
    - Je nous ai débarrassé d'un problème, il reste encore les trois suivant...
    - Hé-la ! On ne tue pas pour le plaisir ! La vie que tu viens de prendre ne reviendra jamais sur Metellos, ni ailleurs ! (oui, j'ai failli mettre "Terre", mais je me suis souvenue à temps de la planète sur laquelle nous étions), tempéra-t-il.
    - Je le sais bien ! Et crois-moi : je ne prends pas plaisir à tuer... c'est simplement dans un élan de colère que...

    Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'un tir ricocha à leurs pieds, presque aussitôt suivit d'un speeder. Keira eut le réflexe de plaquer au sol Karlo avant de se faire la plus petite possible. Le véhicule passa au ras de leurs têtes et fut suivi du second. Lorsque qu'ils furent passé, Keira se releva d'un coup et tira pile entre les deux enfants, le pilote perdit connaissance - elle avait de nouveau réglé sa puissance de feu, mais cette fois sur le minimum. Le speeder dévia dangereusement de sa trajectoire tandis que les cris terrorisés des enfants s'échappaient du plus profond de leurs cœurs, comme si la frustration et la terreur de leurs situations se manifestaient en un seul et unique hurlement. Les sons aigus semblaient ne faire qu'un, uni dans leurs horreurs et de part leurs liens de parentés, ce qui éleva la plus profonde compassion de Keira.

    D'un geste vif, Keira s'empara d'une corde assez longue qu'elle gardait toujours sur elle (bon, d'accord, j'avoue, la corde sort de nul part...) et tout en courant, fit un nœud qui pourrait lui servir de lasso. Le doute l'envahit un cours instant : si elle ratait ou son lancé, ou si jamais la corde s'enroulait autour du cou des enfants, elle aurait échoué...

    Accentuant sa course, elle dépassa aisément Karlo et - prenant une profonde inspiration - lança la corde. Elle l'entendit fendre l'air, la voyant exécuter sa courbe au ralenti... et par chance, elle s'enroula autour de leurs torses. Les deux Togruta se heurtèrent sous le coup et le plus jeune - qui était le garçon - perdit connaissance. Keira faillit suivre la trajectoire du speeder, mais les enfants furent entraînés en arrière avant d'entrer en collision avec l'humaine. Le speeder finit sa course dans un mur.

    Clouée au sol, Keira resta étendue un long moment avant d'être rejointe par un Karlo essouflé. Sa respiration était rauque et sifflante, il n'avait pas l'air habitué à toute cette agitation. Écrasée par le poids des deux Togrutas, elle se dégagea lentement avant de leurs retirer la corde. Les plis de cette dernière sur leurs habits étaient toujours visible. Elle avait dû couper la circulation sanguine. La plus âgée des deux ne sut comment exprimer sa gratitude, elle tenta de l'expliquer par des mots, mais n'y parvint pas et son regard traduisit ce qu'elle avait sur le cœur en cet instant.

    - Allons, il ne faut pas que vous restiez ici... avertit Keira.
    - Je sais... nous avons été pris par surprise, mon frère et moi... répondit-elle.
    - Il s'agit donc bien de ton frère ?
    - Oui... mais il est inconscient...

    Keira l'examina rapidement avant d'en déduire qu'il était sous le choc de la terreur et du fait d'avoir violemment heurté sa sœur.

    - Il ira bientôt mieux. Ne t'inquiète pas pour ça. (se tournant vers Karlo:) tu devrais les emmener au refuge et y rester pour surveiller ma fille, ton fils et ces deux enfants.
    - Mais... je veux aider ! répliqua-t-il.
    - Tu seras bien plus utile là-bas, j'imagine que tu le sais et comprends pourquoi...

    Alors qu'il allait argumenter, un bruit de speeder les tira de leurs discussion : le bandit qui avait précédemment fui était de retour. Irritée, Keira se releva lentement avant qu'un autre véhicule de même type ne se fut entendre. Il y eut un long moment de silence et d'attente, simplement percé par les sons des moteurs. Après un moment de questions, le pilote du nouveau speeder se dévoila. En le voyant, Keira s'emballa, reprenant peu à peu espoir quant à sa survie et à celle des deux enfants et de Karlo.

    dimanche 17 avril 2016 - 20:59 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Vive les Togrutas…. 

    Très bon chapitre. Même si la corde en effet vient de nul part. 

    De l'action moi j'aime ça et il y'en a dans ton chapitre. 

    Continue et comme d'hab' 

    Lasuite!!:)

    dimanche 17 avril 2016 - 21:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits

    De l'action comme on en aime ! Avec ce chapitre du point de vue de Keira, on voit que c'est une dure à cuire, je sais d'où a hérité ma pada^^.

    Je crois savoir l'identité du pilote de speeder à la fin. Ne serais-ce pas Eroi ?

    Et, vu que je ne la fais pas souvent, LA SUIIIIIITE !

    dimanche 17 avril 2016 - 21:58 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26332 Crédits

    C'est pour moi, ton meilleur chapitre jusqu'ici Zadyssa!

    C'est certain que l'action est en continue et avec des descriptions courtes et nécessaires. La corde c'est pas grave si elle sort de nul part, les plus grands scénaristes trouvent encore le moyen de nous surprendre avec des choses ou autres qui sortent de nul part. 

    Oui, comme Kinsa, je pense à la même personne pour l'identité du pilote. Laissé le suspense, c'est cool! 

    Au risque de me répétée: Continue!

    lundi 18 avril 2016 - 17:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Je vois que d'après vos commentaires, vous avez émis des hypothèses sur le pilote de speeder. Fondée, ou non ? Je vous invite à le découvrir avec ce cinquième chapitre ! J'imagine que vous le savez déjà, mais n'hésitez surtout pas à commenter, ça me fait toujours plaisir :) Bonne lecture !

    CHAPITRE V - La dernière action de Lee

    Son cœur battait la chamade. Keira venait de reconnaître qui était le pilote du speeder et l'espoir que ce dernier apportait lui donna la force de se ressaisir.

    - Karlo ! Fuis avec les enfants, ils ne devraient pas être en ces lieux, je sais que je peux vous faire confiance ! ordonna Keira.

    À sa grande surprise, l'homme obéit et - portant le jeune Togruta - disparut dans une minuscule rue, suivit de près par la seconde enfant.
    Keira ferma un instant les yeux, s'imprégnant des sons qui se rapprochaient. Elle savait que le premier pilote n'oserait pas tirer sur elle et que le second serait de son côté. Il ne lui manquait plus qu'elle ait la patience nécessaire. Les bruits se rapprochèrent, les speeders la prenait en sandwich ; il fallait qu'elle se décale ! Mais uniquement au moment propice... L'attente était longue et angoissante, ponctuée par plusieurs questions susceptible de la déconcentrer. Secouant la tête, Keira porta son attention sur les speeder et remarqua grâce à son ouï qu'ils étaient très proche.

    Elle se préprara psychologiquement à ce qu'elle allait faire. L'attente lui parut éternelle ; mais enfin, le moment opportun était arrivé. Telle une fauve, elle bondit sur le côté, le plus loin possible et entendit les deux speeders s'entrechoquer. L'onde de choc se dispersa dans toutes les directions, notamment la sienne, ainsi que le bruit sourd qui lui détruisit les tympans. Le bourdonnement finit par cesser, et Keira se redressa, l'air quelque peu hagard.

    Sa plus grande question résidait en l'état du pilote. Elle savait qu'il avait deviné ses intentions et que c'était pour cette raison qu'il n'avait pas viré à gauche ou à droite. Il l'avait fait dans le but de tuer son adversaire car il était au courant de la menace qu'il créait. Restait à savoir si l'action avait servit à quelque chose...

    Se relevant difficilement, Keira s'approcha du lieu de l'accident après s'être fait violence pour faire un pas devant l'autre. La course et la libération des enfants l'avaient vidées de ses forces, alors en rajoutant ce qu'il venait de se passer, l'on donnait lieu à un état de fatigue important, autant psychologiquement que physiquement.

    De la fumée étouffante s'échappait des restes des speeders, mais il n'y avait aucune trace des pilotes. Soudain, une partie d'un moteur qui se trouvait à un mètre d'elle prit feu. Sursautant, l'humaine se décala vivement en cherchant désespérément du regard le second pilote, celui qu'elle avait reconnu. S'il était encore en vie, il faudrait qu'elle se dépêche de le sortir de là avant que le feu n'empire et ne se propage à travers les morceaux éparpillés.

    Ses yeux la piquaient, la fumée y était pour beaucoup. Sa gorge elle-même la faisait souffrir, non seulement Keira avait soif, mais le noir de carbone n'arrangeait pas la chose. Soudain, un corps attira son attention. Elle se précipita vers lui et tomba à genoux en remarquant qu'il s'agissait du pilote. L'espoir qu'il avait amené avec lui ne s'était pas envolé, pas encore. Elle entendit au loin des cris, mais n'y prêta pas attention, son regard s'était arrêté sur la poitrine du pilote...

    Elle était traversée en biais par une énorme morceau de verre provenant sans aucun doute du speeder... Keira mit la main devant sa bouche, étouffant quelques larmes. Elle n'avait jamais voulu ça ! Attrapant lentement et délicatement son pouls, elle baissa la tête en remarquant qu'il ne battait plus... Le pilote était bel et bien mort... Keira lâcha un gémissement avant d'observer son visage. Il était impassible, les yeux fermés, un sourire satisfait aux lèvres. Il s'agissait de Lee, le meilleur ami d'Éroi. Si quelqu'un devait savoir où ce dernier se trouvait, c'était bien lui... Keira les savait inséparable. Elle s'en voulait tellement ! C'était de sa faute s'il n'était plus en vie... c'était elle qui avait décidé de ce plan, Lee n'avait fait que la comprendre !

    Les larmes coulèrent le long de ses joues. Surtout qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas le sortir de ce lieu abominable. Le feu était en train de se propager, elle ne pourrait pas le sauver. Se relevant une nouvelle fois, portée par l'espoir de pouvoir revoir Éroi et Zadyssa, Keira sortit de l'enfer de l'accident et courut vers les cris qu'elle avait entendu. De ce qu'elle en comprenait, leurs adversaires étaient en surnombre et avaient fait un nombre considérable de prisonniers. Tout ce qu'espérait Keira, c'était que sa fille n'en faisait pas partit, ni les deux Togruta.

    Keira entra dans une partie où se trouvait un effectif assez important d'ennemies. Grimpant agilement sur un toit, elle dégaina son blaster et le régla à faible intensité avant de tirer à tout va. Chaque tir atteignant au moins une cible. Elle s'aperçut que d'autres avaient eu la même idée qu'elle. Ce groupe était pris au piège. Keira remarqua également que ceux qui l'aidait étaient doués au tir, ayant le même pourcentage de réussite qu'elle. L'espoir qu'Éroi en fasse partie la tenait en alerte et décupla ses capacités.

    Une fois que le nombre important d'effectif fut décimé, Keira se précipita vers ces alliés et se sentit soudain légère en apercevant l'homme qui était en tête : Éroi. Elle lui sauta au cou et l'homme la serra dans ses bras. Il n'y eut pas de parole, simplement un réconfort.

    - Où est Zadyssa ? demanda-t-il.
    - Je l'ai laissée dans un camp de réfugié, informa Keira.
    - C'était une bonne initiative, espérons simplement qu'ils ne soient pas trouvés, approuva Éroi.

    Il y eut un long silence, plus pesant cette fois.

    - Aurais-tu vu Lee ? Je n'ai plus de nouvelles de lui...

    Sa gorge se serra en repensant au pilote. Keira ne sut que répondre. Torturée à l'idée de la réaction que pourrait avoir Éroi, sa tristesse allait être horrible à supporter. Mais il devait savoir. Au prix d'un grand effort, elle parvint à éructer :

    - Il... il est mort... avoua-t-elle.
    - Comment ?! s'étonna Éroi, d'une voix pleine de tristesse.
    - Lee a percuté un speeder ennemie de plein gré, bien que c'était en partie mon plan... j'étais restée entre les deux... Il m'a quelque peu sauvée, surtout si l'on savait l’identité du pilote à qui j'ai eu à faire. Je suis désolée, Éroi, mais Lee est mort, et sa dernière action m'a permit de rester en vie, ou du moins entière, je suppose.

    mercredi 20 avril 2016 - 12:54 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12671 Crédits

    Pauvre Lee...on est vraiment tristes qu'il soit mort, même si on ne le connaît pas. Et on voit enfin Eroi ! ('fin, on l'avait déjà un tout petit peu vu avant je crois).
    Comme toujours, la rédaction est impeccable, bravo, continue comme ça, et vivement la suite !

    mercredi 20 avril 2016 - 21:55 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Ton chapitre est génial. 

    Bien sûr Lee meurt et je ne vois pas qui serais content de cette nouvelle. Mais il a fait un novle sacrifice. Éroi aurait pu être en colère contre sa femme mais il réceptionne l'info de manière correcte.  Il lui en veut pas.  


    jeudi 21 avril 2016 - 06:32 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Excusez-moi pour l'immense retard de ce post, mais je n'avais pas le temps et j'aurais pu le poster la semaine dernière, mais j'ai perdu le post, du coup j'ai dû le refaire. Et à cause de cet incident, je vais me dépêcher pour vous produire le suivant dans la foulée, j'espère au plus tard demain. Bonne lecture ! ;)

    CHAPITRE VI - Intrusion

    Keira était heureuse. Retrouver Éroi lui avait redonné espoir, pour la suite. Elle savait que le jeune homme saurait quoi faire dans les situations qui pourrait survenir. Parcourant du regard sa petite équipe qui était composée d'un Twi'lek à la peau verte, d'un Cathar à la carrure fine et d'une autre humaine, elle les salua un à un et ils firent rapidement les présentations :

    - Le Twi'lek se nomme Zoom, c'est un sacré tireur, d'où son surnom, expliqua Éroi. Celui-ci, c'est Tareiky, il est très doué au combat rapproché, ce que peut lui confier sa nature de félin. Et enfin, voici Léona, véritable génie de l'informatique et bonne tireuse.
    - Mais également une grande froussarde en ce qui concerne les corps à corps, précisa l'intéressée.
    - Ravie de tous vous rencontrer, salua Keira.

    Ils eurent à peine le temps de se dire quoique ce soit d'autre, qu'un bruit sourd et continu les tira de leur discussion. Tous savaient ce que cela signifiait : il y avait des renforts. La petite troupe ne se posa pas de questions et se mirent à courir,  poussés par l’adrénaline.

    Rapidement, ils furent visés. Keira se retourna brièvement et constata qu'en plus des troupes terrestre, il y avait également un grand vaisseau pouvant transporter d'autres bandits...

    - On est mal ! hurla-t-elle.

    Une salve de tirs survint et la petite troupe se mit à zigzaguer avant de pouvoir enfin se mettre à l'abri, dans une ruelle. Keira respira un bon coup en prenant soin de garder son sang-froid. Le bruit des tirs étaient assez déconcertant, cela faisait tellement longtemps qu'elle n'en avait plus entendu... depuis la naissance de Zadyssa, en faite. En trois ans, l'on pouvait assez facilement perdre des habitudes. Aussi longue soit-elle.

    - Qu'est-ce qu'on fait ? demanda Zoom.
    - C'est simple, on les affronte sur le terrain ! répliqua Tareiky.

    Keira put donc remarquer que le Cathar, en plus d'être bon au combat rapproché était aussi assez impulsif et légèrement inconscient. Même avec sa nature féline, il ne pourrait rien faire !

    - Non, tempéra Éroi. Il faut mettre une stratégie en place... Il y a un vaisseau, c'est bien cela, Keira ?
    - C'est exact.
    - Très bien... J'ai peut-être un plan, mais il faut que vous me fassiez confiance, ainsi qu'à Keira.


    ***


    Keira grimpait agilement sur un toit légèrement en pente, d'une maison. Le vaisseau qu'elle visait était stationné non loin de là. Le stress lui nouait les entrailles, dire que tous lui faisaient confiance et comptaient sur elle et ce qu'elle allait faire... Elle respira un bon coup pour reprendre le contrôle de ses émotions et, concentrée, descendue petit à petit pour se retrouver au bord du toit, à quatre mètres du vaisseau.

    Son cerveau carburait à cent à l'heure tandis que sa main agrippa la corde qu'elle avait utilisée plus tôt, dans la journée. Oui, elle pouvait refaire la même chose ! L'employer une nouvelle fois comme lasso, puis l'enrouler autour d'un des canons de ce dernier avant de s'en servir pour rallier ce vaisseau. Son regard se promena sur la structure de l'engin et un détail attira son attention : la lumière de l'étoile se reflétait sur une partie sphérique assez grande. Il s'agissait d'un hublot d'une quelconque pièce qui avait été peint en noir foncé pour être moins voyant. La technique aurait pu marcher si Keira n'avait pas été aussi attentive. Manque de chance pour les occupants de ce vaisseau, ils étaient tombés sur la mauvaise personne !


    ***

    Éroi se tenait collé contre le muret, blaster en main, le regard dérivant vers chacun de ses camarades. Il avait une entière confiance en eux, ils pouvaient le faire ! Permettre à Keira de réussir sa mission, lui faire gagner du temps et faire le plus de victimes chez leurs ennemies. Zoom le fixait d'un air entendu et ils hochèrent tous deux la tête.

    Ils mirent en joue les mercenaires qui avançaient, armes au poing également.

    - Maintenant ! ordonna Éroi.

    Soudainement, nombre de tirs survinrent de tous les côtés, Zoom et Éroi situés en contrebas formaient l'attaque frontale, tandis que Tareiky et Loana visaient d'en haut. La seconde raison pour laquelle le Cathar se trouvait là-haut était qu'en cas contraire, il se serait précipité au corps à corps et se serait tué sans s'en rendre compte dans le feu de l'action. Il était si inconscient... Il n'aurait peut-être pas dû le recruter si jeune... Tareiky n'avait que vingt ans... Le Cathar ne comprenait pas encore quand il fallait qu'il agisse, ou non.

    Enfin, Éroi enchaînait les tirs à succès, mais les troupes ennemies prenaient de l'avance, sur eux, ils allaient bientôt les rejoindre. L'homme croisa les doigts pour que Keira ait réussi ce qu'elle avait à faire.


    ***


    Sitôt avoir fit le nœud à sa corde, Keira la lança et réussit. C'était qu'elle commençait à avoir le coup de main ! Elle attacha l'autre bout à sa taille et testa sa solidité avant de se laisser tomber dans le vide. La gravité fit son effet et elle fut attirée dans le vide, avant que son centre ne l'amène à entrer en collision avec le vaisseau et notamment, la vitre. Attrapant difficilement son blaster, et la frappa une trentaine de fois au même endroit pour parvenir à voir une toile se dessiner sur la surface lisse. Un ultime coup et le verre se brisa dans un fracas assourdissant. Keira se glissa lestement à l'intérieur et sachant qu'un bon nombre de personnes avaient dû l'entendre, elle se colla contre le mur de la porte, prête à surprendre quelqu'un.

    Ce quelqu'un fut finalement trois hommes et une femme qu'elle mit rapidement hors d'état de nuire avant de rejoindre le poste de pilotage en suivant l'allée principale. Elle y accéda assez facilement, trop facilement, même. Une fois à destination, elle ferma la porte qui la séparait du reste du vaisseau et s'assit aux commandes avant de prendre conscience que le vaisseau était en train d'être évacué. Un regard au radar lui donna la raison de ce "pourquoi".

    jeudi 12 mai 2016 - 20:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

292 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide