Review : La Lumière des Jedi, chez Pocket

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
Review :  La Lumière des Jedi, chez Pocket

La critique du premier roman de La Haute République, par Charles Soule


Voici la review du roman La Lumière des Jedi, première publication française de la nouvelle saga La Haute République, écrit par Charles Soule, publié chez Pocket. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.





Ca y est, c'est parti, on entre dans cette nouvelle saga tant attendue ! Et dans cette nouvelle ère, pour l'instant inexplorée, même par l'Univers Légendes : le passé "pas si lointain" de Star Wars.

En effet les événements se déroulant 200 ans avant la Menace Fantôme, cela laisse une certaine liberté dans la description des systèmes politiques, de la technologie, des factions qui régissent notre galaxie préférée. Les Sith ne sont plus (en tout cas ils ne se manifestent plus), l'Ordre Jedi est florissant, la République est en paix, en partie grâce à la maîtrise (pas encore totale) des voies hyperspatiales qui permettent les échanges entre les systèmes.

Ce roman sert avant tout d'introduction à cette nouvelle saga, et installe, à travers les récits, le "décor" de cette ère : la République, avec son équilibre bien ancré, qui repose sur le libre échange, sur la propagande bienveillante mise en place par sa Chancelière, et sur la paix garantie par un Ordre Jedi à son apogée. En ceci, il semble que la lecture de cet ouvrage soit une étape indispensable pour rentrer dans cette saga qui va à l'avenir multiplier les supports (romans et comics, adulte et jeunesse), et en comprendre la toile de fond.

Mais Charles Soule a l'intelligence et le talent de ne pas en faire un livre d'histoire-géographie, un récit  descriptif et soporifique. Toute cette situation géopolitique est installée en filigrane, à travers une histoire aux nombreux protagonistes, où l'action est omniprésente, et dans laquelle l'auteur multiplie les points de vue subjectifs, en changeant à chaque chapitre : on s'identifie tantôt à un pilote, tantôt à un technicien, à un Jedi, à un gangster... On pourrait reprocher le nombre élevé de protagonistes (donc de noms à retenir), d'autant que (spoiler alert !) tous ne survivront pas au chapitre qui leur est consacré... Mais l'histoire est tellement fluide et captivante que, finalement, cela ne pèse pas tellement sur la lecture de ce roman, qui se dévore.

L'événement de base, est tout simplement génial : la dislocation d'un gros vaisseau dans l'hyperespace provoque des dégâts monumentaux à l'occasion de la sortie aléatoire de ses fragments dans l'espace réel, qui détruisent tout sur leur passage. Ce type d'événement, étonnamment encore jamais décrit dans un récit Star Wars (légende ou canon), offre une réflexion sur ce qui semble, plus encore que la Force, réunir la Galaxie en un tout : le voyage en hyperespace. Et c'est cette technologie, encore mal maîtrisée en -232, qui va constituer l'enjeu principal de toute l'histoire de La Lumière des Jedi.

On dit souvent qu'une histoire est réussie si son méchant est réussi. J'ai eu un doute en début de lecture, à la découverte du groupe criminel antagoniste des héros : les Nihils. Ils me paraissaient un peu stupides, un peu trop caricaturaux... Et puis, leur organisation politique, leur idéologie et leur hyperviolence m'ont finalement embarqué, jusqu'aux révélations des derniers chapitres qui constituent un véritable cliffhanger pour la suite de la saga.

Mais abordons maintenant la meilleure facette de ce roman : l'Ordre Jedi. On rencontre ici des Jedi très différents les uns des autres, tant dans leur philosophie, leur manière d'appréhender la Force et la lumière, que dans leurs capacités. On découvre de nombreux nouveaux pouvoirs inédits (ou dérivés de pouvoirs décrits dans l'univers Légendes, comme la méditation de combat de Bastila Chan), maîtrisés par des personnages hauts en couleurs, tous mus jusqu'au sacrifice par le désir de faire triompher le bien... Des chevaliers, au sens épique et presque sacré du terme !


En conclusion : un récit épique, violent, captivant, qui, en plus de narrer des aventures individuelles passionnantes, pose les bases géopolitiques de la nouvelle saga de la Haute République, et nous fait espérer la suite avec impatience.


  • Avatar KybeRen

    KybeRen

    1730 Crédits

    J'ai hâte de me le procurer ! Cela promet d'être une nouvelle histoire originale nous permettant d'entrer dans un tout nouvel univers SW !

    lundi 19 avril 2021 - 09:05 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Negyas

    Negyas

    404 Crédits

    De même avec les rupture de stock, partout difficile de se procurer le livre ... j'ai hâte de le recevoir ! :D

    lundi 19 avril 2021 - 13:05 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Encyclopédie

  • Gungan --- Habitants autochtones de Naboo, les Gungans, peuple secret, vivent dans les marais d'un accès quasiment impossible. Ce sont, en général, d'habile guerriers ou artisans. Ils accordent une valeur extrême à la responsabilité individuelle, à la loyauté et au courage. (Espèces & Civilisations - Civilisations)
  • Arbre Père --- C’était le plus grand et le plus vieux de tous les arbres de la lune forestière d’Endor. (Espèces & Civilisations - Plantes)
  • Assant Darsha --- Darsha Assant, originaire d’Alderaan, fut abandonnée par ses parents dès sa naissance et fut élevée pendant 2 ans dans un orphelinat d’état. Elle fut rapidement repérée par le maître Jedi Anoon Bondara (qui deviendra son maître) et fut admise au temple à l’age de 2 ans. (Personnages - Jedi)
  • Baze Malbus --- Baze Malbus était un humain, ancien Gardien des Whills et membre de Rogue One (Personnages - Rebelles)
  • Kkorrwrot --- Ce prédateur intelligent vivait sur la planète Kashyyyk et plus précisément dans le secteur connu sous le nom de « clairière de Hracca » compris dans la zone d’Etyyy. (Espèces & Civilisations - Animaux)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2024 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide