[Review] Star Wars : Une Saga, Un Mythe

[Review] Star Wars : Une Saga, Un Mythe

Notre critique du livre de Laurent Aknin


Voici la review du livre Star Wars, Une Saga, Un Mythe, écrit par l’auteur français Laurent Aknin, critique et historien de cinéma, et publié il y a quelques semaines par l’éditeur Vendémiaire.

Cette review ne reflète évidemment que l’avis de son auteur, et je vous invite à livrer votre propre critique de ce livre dans les commentaires.



 Il s’agit d’une énième analyse de la saga cinématographique, mais dont la construction est plutôt inédite par rapport à toutes celles déjà publiées. En effet, la succession des chapitres se fait sous forme d’abécédaire, d’Agnition à Yoda.

Les idées sont complètement mélangées et chaque chapitre peut être lu indépendamment des autres. Il est donc possible d’ouvrir le livre au hasard et de lire le chapitre choisi aléatoirement sans être perdu.

Chaque chapitre s’intéresse indifféremment à un personnage, un concept, une faction de la saga, ou encore un élément de making, un fait hors-univers, ou une référence cinématographique.

L’absence de fil rouge est parfois assez déroutant quand on lit le livre de la première à la dernière page, comme par exemple lorsque l’on passe du chapitre Force au chapitre Frankenstein ( !).

Dans cette construction un peu fouillis, on retrouve cependant certaines structures homogènes. Les chapitres consacrés aux personnages suivent par exemple à peu près toujours le même schéma. L’auteur va d’abord présenter un rapide résumé de la biographie du personnage, puis analyser son prénom. Ensuite, sa personnalité et son histoire seront mises en parallèle avec des références mythologiques ou cinématographiques, et la symbolique du personnage va être analysée du point de vue philosophique et psychanalytique.

Personnellement, en tant que grand amateur de l’Univers Etendu, je déplore le fait que cette analyse ne se consacre presque exclusivement qu’aux trilogies cinématographiques. Malgré l’existence d’un chapitre Univers Etendu, qui ne décrit que succinctement l’existence de supports autres que les films d’un point de vue hors-univers, les références hors-films sont rarissimes, comme dans la plupart des livres d’analyse de Star Wars, et je trouve ça réducteur.

Les pages centrales nous présentent une brève analyse esthétique de la saga, illustrée par des photos tirées des films : décors, costumes, créatures, lumière… Dommage que les légendes comportent des fautes (les young ligs, les jedi sans majuscule…) voire des erreurs (Mos Eisley tourné à Tataouine…). Une partie pas vraiment utile car elle survole le sujet de très loin, mais qui met un peu de couleur dans le livre.

La fin de l’ouvrage présente également des résumés en 2 pages de chaque épisode. L’utilité de cette partie est également discutable, j’imagine mal qui lirait ce livre en n’ayant jamais vu les films.


En conclusion, Laurent Aknin nous livre une analyse supplémentaire de la saga cinématographique, qui n’apporte pas grand-chose de nouveau par rapport aux multiples ouvrages sortis sur le sujet, mais qui a l’avantage de constituer une synthèse de ces précédents livres.

Je conseille néanmoins aux lecteurs de lire ce bouquin dans le désordre, en partant de la table des matières et en choisissant un chapitre, ce qui est à mon sens la meilleure manière de se servir d’un abécédaire.  


  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    7736 Crédits

    En fait, ce qui manque c'est un "La Magie du Mythe" augmenté de la Prélogie. Car malgré tout le bien que l'on peut en penser, il y a pas mal de choses à dire, à commencer par les références au peplum qui traversent les trois films.


    Par contre, je ne suis pas certain que analyser SW par le prisme de l'UE (nouveau ou ancien) ait quoi que se soit d'utile.... Déjà, pour ça, il faudrait un auteur qui se soit plongé, au minimum, dans les œuvres majeurs de l'UE, même s'il serait préférable d'avoir presque tout lu pour pouvoir analyser correctement l'UE. Il est plus facile pour un auteur de visionner six films, plutôt que de devoir se farcir des dizaines de romans et de comics, sans parler de TCW et de Rebels....
    De plus, qu'apporte à Star Wars, en terme de philosophie ou de mythologie, des œuvres comme "La Croisade Noire du Jedi Fou" ou la saga des Vong, qui n'ait pas déjà été abordé dans les films ?


    Et sinon, je ne suis pas certain qu'il y ait de faute : des scènes de Tatooine ont bien été tournées dans la région de Tataouine.

    vendredi 16 octobre 2015 - 16:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Starkiler

    Starkiler

    1435 Crédits

    Je trouve ça parfaitement logique de ne pas inclure l'univers étendu dans ce genre de livre. Pourquoi ?

    Tout simplement car lorsqu'on parle du Mythe Star Wars, on parle de l’œuvre cinématographique composée des deux trilogies.

    Si Star Wars est la seule œuvre moderne à avoir un tel rang mythologique c'est d'abord pour l'histoire que la saga raconte et les thèmes universels qu'elle aborde. En effet, la saga cinématographique propose une vision globale d'une histoire tout à fait cohérente, à savoir la chute d'une République, l'avènement d'un Empire et sa chute à son tour, en même temps qu'elle présente l'histoire des Skywalker par effet de miroir à travers l'élévation d'Anakin en tant que chevalier Jedi puis sa chute du côte obscur et sa rédemption et l'élévation de Luke. Or l'univers étendu ne propose pas une telle vision aboutie, en particulier car les auteurs qui y ont participé sont innombrables, ainsi que les supports. De plus cet univers est constitué de grands chapitres qui se suivent et qui forment une chronologie pas incohérente, mais de part son amplitude temporelle, la multiplicité des personnages, des événements, des époques... il propose un univers trop complexe qui n'est pas à la portée de tous et surtout qui ne forme pas du tout une vision unique comme on peut le retrouver dans les deux trilogies. Et je suis d'accord avec Anakin.S au dessus pour dire que mythologiquement, psychologiquement et philosophiquement l'univers étendu n'apporte pas grand chose de plus que la saga cinématographique (ce qui n'enlève en rien le plaisir de fan que l'on peut éprouver en lisant ces histoires et voyant les thèmes mythologiques ré-exploités).

    Mais le statut mythologique de la saga cinématographique Star Wars s'explique aussi par son succès qui a touché toutes les générations depuis sa conception et qui prouve que tout le monde peut être sensible à cette histoire et donc que les thèmes qu'elle aborde parlent à tous comme n'importe quelle autre œuvre mythologique. Mais en ce qui concerne l'univers étendu, ce dernier ne fait pas partie de ce mythe inscrit dans l'univers collectif. De part sa complexité c'est avant tout un univers qui s'adresse aux fans purs et durs de la saga au cinéma et qui souhaitent vivre un peu plus leur passion. C'est donc un univers limité en termes de portée pour le public, il ne saurait donc recouvrer une portée mythologique dans l'imaginaire collectif.

    Culturellement on ne pourrait donc dire que l'univers étendu revêt le caractère mythologique de la saga Star Wars au cinéma. Après libre à chacun d'apprécier cet univers selon différents degrés voir de personnellement lui trouver un caractère mythologique. Mais lorsqu'on fait un livre qui s'intéresse au phénomène culturel du caractère mythologique de Star Wars, l'univers étendu n'y a pas sa place.

    vendredi 16 octobre 2015 - 18:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    21153 Crédits

    Bien au contraire, l'UE apporte énormément à l'analyse des personnages de la saga cinématographiques, et à bien d'autres thèmes, comme (exemple parmi d'autres) la religion, qui est abordée dans presque tous les livres "analytiques" alors qu'elle y est très peu traitée dans les films, contrairement à certains livres, ou encore la diversité, l'individualité (notamment dans les romans sur les clones), l'intégrité (dans tout ce qui concerne la Guerre des Clones par exemple) etc. etc.

    Donc oui, un auteur qui écrit sur Star Wars devrait à mon sens avoir au moins une petite connaissance de l'Univers Etendu. C'est le cas d'Alain Musset, par exemple, ou d'une autre personne que je connais et qui a écrit une thèse sur la faune de l'univers Star Wars...


    (et non, à ma connaissance, aucune scène de Mos Eisley n'a été tournée près de Tataouine)

    vendredi 16 octobre 2015 - 19:06 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Starkiler

    Starkiler

    1435 Crédits

    Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, mais chacun a sa vision de l'UE ;-)

    vendredi 16 octobre 2015 - 19:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    7736 Crédits

    Je pense aussi qu'un auteur qui veut écrire sur Star Wars aujourd'hui se doit de connaitre un minimum l'Univers Ettendu. A ceci près que, malheureusement, je ne suis pas certain que ce soit très vendeur de parler d'un univers complexe, multi-support, dont tout un pan est aujourd'hui nul et non avenu, tandis qu'un autre n'en est qu'au balbutiement....

    En plus analyser Star Wars par le prisme des films uniquement c'est, inconsciemment, analyser l’œuvre d'un seul auteur (même si il a été aidé par des scénaristes et d'autres réalisateurs que lui). En gros : quel est l'apport culturel et spirituel des films, et de leur auteurs, à la culture actuel, et comment l'analyser ?
    D'où ma question : peut-on se poser le même genre de question en ce qui concerne telle ou telle œuvre de l'UE ?

    Ok, pour les comics Clone Wars de Ostrander, Duursema, Blackman, Stradley, Barlow, etc. mais franchement, The Clone Wars, à mon sens, n'appelle pas à autant de question alors que, pourtant, c'est la version aujourd'hui canon de l'histoire.

    Quant à la religion, hors mis le NOJ, je ne vois pas très bien dans quels autres oeuvres elle est présente  ?

    Question subsidiaire : pourra-t-on se poser le même genre de question en ce qui concerne la nouvelle trilogie ? et les spin-off ?


    Tony : qu'entends-tu par "livres "analytiques" " ?


    Starkiller : pour moi, rien n’empêche un auteur d'arriver avec son bagage culturelle, philosophique et mythologique pour écrire un roman qui transcende tout ce qui a pu être fait à ce jour. a ma connaissance aucun roman, aucun comics n'arrive à la cheville des films en matière de références mythologique et/ou littéraires, et c'est peut-être ce qui manque à l'UE : la (ou les) oeuvre(s) qui permetterait à l'UE d'accéder au même rang que la saga, celui de Mythe.

    Tout ça pour dire que oui, l'UE, dans toute sa complexité, doit pouvoir s'analyser de la même manière que la saga, encore faut-il que les oeuvres qui le composent soient à la hauteur de l’enjeu.

    vendredi 16 octobre 2015 - 20:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    21153 Crédits

    J'appelle livres analytiques (le terme est sûrement mal choisi) les livres dont le but est d'analyser la saga, que ce soit d'un point de vue cinématographique, psychologique, philosophique, culturel (hors univers), politique etc...

    vendredi 16 octobre 2015 - 21:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    29463 Crédits

    Actu et discussion intéressantes. Merci messieurs. 

    vendredi 16 octobre 2015 - 21:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    13890 Crédits

    Eternelle discussion! Ayant travaillé comme auteur aussi sur le sujet, je pense que l'Univers étendu apporte énormément à la compréhension des structures de la saga. Dans les romans, les comics, les BD, les jeux, on a des éléments approfondis et développés qui sont à peine effleurés dans les six films "canons". C'est pourquoi, par expérience, je pense qu'il n'est pas du tout satisfaisant de se contenter des six épisodes que tout le monde a vus. Et là, c'est en tant que chercheur que je parle (excusez-moi car ça fait prétentieux), pas en tant que fan.

    samedi 17 octobre 2015 - 09:03 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Starkiler

    Starkiler

    1435 Crédits

    Les événements de l'UE qui peuvent apporter un certain éclairage sur les personnages de la saga cinématographique ne concernent que les récits qui concernent les-dit personnages et les récits se déroulant en lien direct avec les films. Par conséquent il y a tout une partie de l'UE, comme ce qui concerne l'Ancienne République, les guerres Jedi et Sith, ou le futur avec Legacy, qui ne concerne en rien la saga cinématographique et qui ne saurait donc avoir un intérêt quelconque dans une étude.

    De plus l'univers étendu est particulièrement vaste, c'est le moins que l'ont puisse dire, car il couvre des événements souvent très éloignés des films soit dans le passé soit dans le futur. Cet aspect est à double tranchant. D'un certain côté il approfondit la mythologie Star Wars (et par mythologie j'entends les personnages, événement, cultures, peuples, pratiques...mais en aucun cas le statut mythique de la saga) mais d'un autre côté vu l'étendue des événements, la saga cinématographique n'est plus qu'une goutte d'eau au milieu d'un vaste océan et perd énormément son statut mythique. Certains récits amoindrissent carrément la puissance des films en racontant des histoires aux dimensions démesurées. L'univers étendu est-il donc au service du statut Mythique de la saga cinématographique Star Wars ?

    ...Ben en tout cas aujourd'hui il ne saurait l'être car il a été relégué au statut de "Légende" et ne fait plus partie de l'univers canon. L'étude de cet univers n'aurait donc aucun intérêt pour un auteur qui se lancerait dans une analyse de la saga aujourd'hui. Reste donc les nouveaux récits du nouvel univers canon, mais leur faible nombre limite grandement leur intérêt analytique pour l'instant.

    Je vais faire un parallèle entre la saga Star Wars et les sagas littéraires James Bond et Sherlock Holmes. James Bond est originellement l’œuvre de Ian Fleming et Sherlock Holmes l’œuvre de Sir Arthur Conan Doyle. Mais après la mort de ces créateurs, de nombreux autres auteurs ont écrit sur ces personnages soit en développant de nouvelles aventures du personnage concerné et parfois même d'autres époques comme leur jeunesse, soit en développant carrément l'univers en se concentrant sur les aventures de personnages secondaires. James Bond est un cas un peu spécial car sa renommée vient aussi des films, et l'on peu clairement distinguer l'univers littéraire de l’univers cinématographique. Mais la plupart des films sont des adaptations de l’œuvre de Fleming. Ce n'est qu'à partir du moment où les ressources du matériau de base étaient épuisées que des récits inédits ont été conçus.

    Tout ça pour dire que pourtant, lorsque on pense à la renommée de ces deux univers, on pense évidemment aux œuvres des créateurs, en aucun les autres récits ne sont inclus dans ce statut. C'est Sherlock Holmes de Sir Arthur Conan Doyle qui est culte, et c'est James Bond de Ian Fleming qui est culte. Personne n'est capable de citer les autres auteurs car leurs œuvres n'ont pas le même statut culte. Et dans le cas de James Bond presque personne n'est capable de citer le nom des réalisateurs qui ont contribué à la saga cinématographique car cela reste malgré tout James Bond de Ian Fleming. Pour Star Wars c'est pareil, sauf qu'en plus de culte on peut parler de statut mythique. C'est Star Wars de George Lucas qui est Mythique car c'est ce Star Wars qui c'est ancré dans l'imaginaire collectif et qui a influencé plusieurs générations par son histoire proche de la nôtre abordant des  thèmes universels. Les auteurs de feu l'univers étendu ont apporté leur pierre à la saga en développant de nouveaux événements qui sont parfois très intéressant. Je suis par exemple un amateur des travaux de John Ostrander et Jan Duursema sur les récits Clone Wars et Legacy. Mais ces récits de l'univers étendu approfondissent la mythologie Star Wars, en aucun cas ils ne participent au statut Mythique de la saga cinématographique.

    samedi 17 octobre 2015 - 19:26 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar PoeDameron

    PoeDameron

    442 Crédits

    C'est un livre destiné au grand public il me semble et pas forcément aux fans purs et durs. A partir de là ça ne m'étonne pas qu'il n'y ait pas de référence à l'UE. J'irai même plus loin en disant que c'est normal car l'UE a été rebooté, ça serait bizarre de faire référence à des choses qui ne se sont plus déroulées officiellement...

    samedi 17 octobre 2015 - 20:32 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Rogue One

Rogue One dans...

...

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Val d'Europe
Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Val d'Europe

14 Cours du Danube, 77000 Serris
10 déc. 2016

Star Wars : Rogue One
Star Wars : Rogue One

Planète Terre
14 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 1
Sortie PSW Rogue One 1

Paris
14 déc. 2016

Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics
Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics

25 rue de l'Ambroisie, 75012 Paris
16 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)
Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)

Disney Village et Paris
17 déc. 2016 - 18 déc. 2016

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

Anniversaires

nés un 03 décembre...
en partenariat avec
Gastronogeek
Sport Saber League
Hong Kong Style
Rebel Legion France
Pulps
La Grande Récré Star Wars
Science Fiction Archives
501st French Garrison
MintInBox
La 59ème Légion
Dagoma
Star Wars Collection
ASFA STAR WARS RPG Star Wars Holonet Radio Disney Club Le Réveil des Fans


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer