Les pouvoirs de la Force (page 54)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits

    Moi – Que me dis tu padawan?
    Rem – Tu as fait des excellents entraînements (je n’en ais jamais douté c’était une certitude) et depuis que nous avons cofondé le principe de l’entraînement sur Yavin4, je sens qu’il faut amener un second souffle ici. J’y réfléchis depuis un moment et les aller retours entre le Temple Jedi et ici me disperse. Il y a eu beaucoup de renouvellement parmi les responsables et formateurs ses derniers temps, je pense qu’il faut que je cède ma place ici, j’ai beaucoup appris et donné il faut passer le relais, c’est mon sentiment profond et ma décision. Tu es celle qui connais autant que moi ce topic tu es la plus même à me succéder.
    Qu’en penses-tu ?

    Surprise ! J’étais vraiment surprise par ça décision. Je le fixe un moment et réalise que cela faisait un bon moment qu’il voulait passé le relais, ça décision n’est ni soudaine, ni en rapport avec mon refus de faire cet entraînement. Alors je pris un profonde inspiration puis lui répondit :

    Moi – Je vais y réfléchir Maître Remeyodi. J’ai encore beaucoup de responsabilité mais l’idée de rester sur Yavin IV me tente.
    Rem – Très bien, comme tu veux, mais décides toi vite car si tu refuses, je devrais chercher quelqu’un d’autre. Ah… On dirait que ton ex-padawan originaire de Mirial, vient nous rendre visite.
    Moi – Occupes toi d’elle, je vais médité sur cette proposition.

    Je fais quelque pas dans les couloirs du temple Massassis et je me remémore le temps que nous [Rem et moi] avons passé à instaurer les pouvoirs de la Force. Et là, maintenant il me demande de m’occupé de former tout les Jedi qui désir s’entraîner.

    Je trouve une salle de méditation m’assieds et plonge dans la Force.
    « Oui, cela aurait du bon que je me pose, ici sur Yavin IV. Mais cela veut dire moins de missions. P’être que je suis prête pour passer a quelque chose de plus calme. L’avantage de cet responsabilité est de rencontrer plus de Jedi qu’ils soient Padawans, Chevaliers ou Maîtres. Mais lorsque mes compagnons d’armes partirons en missions, ne regretterais-je pas de ne pas les accompagnées ? Être ici, ne signifie pas que je ne partirais plus en mission. Juste un peu moins. Et puis, restons positif ! Je peux mettre dans le temple Massassis de ma touche personnel, revoir la déco…, approfondir ma connaissance de la faune et de la flore… Vraiment, c’est plus qu’intéressant ! Le défit vaut la peine d’être relevée ! »

    J’ouvre les yeux et perçois alors seulement une présence… Rem !

    Moi – Tu m’espionnes ?
    Rem – Non, mais Lumi m’a fait très peur, elle…Je te raconterai cela plus tard.
    Moi – C’est un Chevalier plein de surprise, comme chacun d’entre nous.
    Rem – Qu’as-tu décidé ?
    Moi – C’est entendu Maître Odi ! Je reprends votre « classe ». Mais laisses moi encore un peu de temps [Octobre, cela m’arrangerai mieux, merci]. Il faut prévenir le Conseil…
    Rem – Etant encore membre moi-même, considère que c’est fait.
    Moi – Je dois regagner Ossus et y prendre mes affaires. J’ai aussi un petit voyage à faire sur Naboo.
    Rem – Tu prends ta retraite sur cette planète ?
    Moi – Non, non, rassures toi. Juste du recule. Si l’Ordre Jedi a besoin de moi, je répondrais présente. Mais en attendant, je vais me poser sur Yavin IV pendant un moment.

    Je quitte la salle de méditation, le temps Massassis, YavinIV pour rejoindre Ossus. Là, j’y ferai mes paquets. Je passerai rendre visite à mes parents et ensuite je reviendrai ! Oui, je reviendrai m’installer ici, afin d’aider comme je le peux les Jedi qui voudront apprendre les pouvoirs de la Force.

    -------------------------------------
    Maître de Carth, Cal et Bakara
    HOLONET JEDI: A VOUS LA PAROLE

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 12-09-2007 20:36

    mercredi 12 septembre 2007 - 20:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar Unduli

    Unduli

    2936 Crédits

    Après avoir échappée de peu à une mort certaine, je décide alors de ne plus utiliser la Force. J’avais trop peur de reproduire une telle chose. Le problème maintenant est que vu que je connais la transe cataleptique, je suis en mesure d’y retourner plus facilement. C’est la raison pour laquelle je n’use aucun de mes pouvoirs liés à la Force. Un jour viendra où je réutiliserais mes dons mais pour le moment, c’est hors de question.
    Je reste alors au Temple Massassi afin d’être en retraite réparatrice. Rem avait beau me dire « T’inquiète pas Lumi, ça passera ! » ou encore « ça arrive à tout le monde ! », ça ne me rassurais pas. Pourtant Rem y mettait tout son coeur pour essayer de briser mon silence mais rien n’y faisait. Je sombre alors dans un profond mutisme.
    Lorsque je me baladais dans la jungle de Yavin, j’étais toujours accompagnée. En fait, il serait plus juste de dire que l’on me promenait. Je suivais l’être devant moi, un Jedi forcement. Parfois, Rem organisait des veillées forestières. Tout le monde se réunissait d’un tas de bois qui s’allumait par magie ! Le feu de camp était levé pour la nuit. Intérieurement, au fond de moi, je savais que c’était le pouvoir combiné de tout les Maîtres, Chevaliers voir même certains padawans d’accroître la température des bûches présentes devant eux. Cela ne m’aidait pourtant pas, bien au contraire !
    Les derniers mots que j’avais prononcés étaient le récit de ma transe fait à Rem.
    Devant l’état de mutisme dans lequel j’étais, Rem décida de faire appel à une personne qui réveillerais mon passé Jedi, ou tout au moins quelqu’un qui arriverais à me faire réagir. C’est ainsi qu’un jour, mon ancien Maître Padme Nabery.

    PAD : Lumi Ca va ?

    Devant le silence qui lui fit fasse, elle commença un long discours.

    PAD : Je sais ce qui t’est arrivée ! Mais sache que ça peut arriver à tout le monde même à moi ! Je suis pas infaillible même si certain le pense. J’ai fais mes propres erreurs, je suis passé si proche de la mort tellement de fois que je ne peux plus les conter. Quand on sort meurtris de telle situation, on se dit, la Force devrait nous protéger puisque c’est sa volonté qu’on réalise ! Le problème c’est que l’on sort parfois plus grand d’une défaite que d’une victoire. Et ça sera ton cas un jour…

    Combien de temps cela allait-il durer ? Je voulais disparaître. Mais avant même que je réalise ce à quoi je venais de penser c’était déjà trop tard. Je voyais devant moi l’humaine qui raconte sa vie alors que moi je suis en train de tomber en transe cataleptique. Un humain remplace alors la conteuse et je me retrouve téléportée dans un endroit différent de ma chambre. J’étais toujours dans le Temple mais dans une version plus jeune, beaucoup plus jeune. L’homme assis dans un magnifique trône se présenta.

    HOMME : Bonjour Jeune Jedi ! J’attendais ta venue ! Je suis Exar Kun

    A l’énonciation de ce nom, je frémis de peur, j’étais terrifiée.

    EXAR : Je vois que mon nom continue de terroriser la Galaxie et cela m’enchante ! Aucun Sith après moi n’a réussit à me surpasser !

    C’est alors que je pris parole.

    MOI : Si deux ! Le seigneur Sidious et son apprenti, Dark Vador ! Sidious est devenu Empereur de la Galaxie pendant plus de vingt ans.
    EXAR : Personne n’est plus puisant que moi !
    MOI : Vador était l’Elu.
    EXAR : Tout comme moi avant lui ! Mais bon parlons de ce qui t’intéresse !
    MOI : Comme si vous saviez ce que je voulais alors que moi-même je le sais pas !
    EXAR : Ne sous-estime pas mes capacités ou tu risques de le regretter !
    MOI : Alors qu’est ce que je désire ?
    EXAR : Etre l’égale de celui qui te fait face pour qu’il comprenne qu’il n’est pas obligé de faire tout ce qu’il fait !

    En y réfléchissant, le seigneur Sith avait raison. Pad se sentait obligé de tout faire alors qu’elle pouvait déléguer certaine chose.

    MOI : Et comment je fais ça ?
    EXAR : Utilise ton esprit au lieu de ton cœur. Ton esprit n’a aucune limite alors que le pouvoir de ton cœur est bridé aux limites physiques.
    MOI : Vais-je pas utilisé ma colère ?
    EXAR : Ta bonne colère !
    MOI : La bonne ?
    EXAR : Celle qui permet au Jedi de détruire son adversaire quand son compagnon est mort !

    Il est vrai que Obi-Wan avait eu recours à sa colère pour terrasser Dark Maul, tout au moins c’est ce que j’avais lu dans des archives du Temple.

    EXAR : Retourne d’où tu viens ! Et montre lui qu’il peut conter sur toi !
    MOI : Heu …je sais pas faire ça !
    EXAR : Les Jedi sont toujours les mêmes ! Ils avancent sans vérifier s’ils ont un chemin de fuite ! Approche.

    Je m’exécute. Il pose alors ses mains sur mon front.

    EXAR : Voilà les connaissances dont tu as besoin pour continuer ton chemin.

    Quelque chose avait changé en moi ! J’étais plus sure de moi mais aussi j’avais l’impression d’être plus puissante dans la Force, mes connaissances de celle-ci avaient augmentées. L’important c’est que maintenant, je savais comment revenir dans mon corps. Je sui alors les instructions d’Exar Kun. Je visualise mon corps et l’environnement dans lequel il se trouve puis je le déplace à moi. D’un coup, je suis aspirée par mon enveloppe physique. Je fais de nouveau face à Pad qui continue son discours.

    MOI : ASSEZ !!!!
    PAD : Tu es enfin sortie de ton mutisme !

    Elle semblait heureuse !

    MOI : Oui et pas grâce à vous ! Vous n’êtes pas aussi forte que vous le pensez ! Les Jedi s’entraident et délègue.
    PAD : Ce que je fais je dois le faire seule.
    MOI : Vous n’êtes pas la seul à connaître la Force. Voyons si vous savez affrontez la jeunesse de ce monde !

    Je dégaine alors mon sabre laser et attaque mon ancien Maître. Elle pare à la dernière seconde.

    PAD : Tu es bien étrange, la transe cataleptique t’a drôlement changée !
    MOI : Plus que vous le croyez !

    Je lance une série d’assaut contre la Jedi qui est contraint de reculé sous la quantité de coup qui lui est assénée. Arrivé à une rambarde, j’invoque la force pour la propulser dans les air de toute la force de mon esprit. Elle est alors éjectée dans les airs mais parvient à se réceptionner sur le sol. Exar Kun avait raison la puissance de mon esprit est sans limite.

    MOI : Vous n’êtes plus aussi forte qu’avant !

    Je tends ma main par-dessus la rambarde en direction de Pad. Je voulais la blesser à distance. De drôles lueurs bleus jaillissent de mes doigts et viennent frapper la Maître Jedi.

    PAD : Personne ne t’a enseigné l’utilisation des éclairs de Force ! Comment sais-tu les maîtriser. Réponds !

    Elle arrive alors à embraser faire chauffer ma bure. J’essaye en vain de baisser sa température. J’enlève donc la tunique Jedi. Heureusement, je portais ma combinaison d’aventurière !

    MOI : Vous n’êtes pas la seule enseignante de la Force du Temple, et encore moins de ce Temple !

    Je vis alors qu’a cette remarque, ça avait fait tilt dans l’esprit de Pad.

    MOI : Oui, j’ai vu Exar Kun, il m’a appris certaines choses dont la puissance de l’esprit et comment sortir de mes visions-rencontres !


    (j'aimerais que Pad réponde au post si c'est possible. Je pourrais devenir temporairement la nouvelle ennemi du TJ ^^)
    -------------------------------------
    Chevalière Jedi Mirialanne
    Maître de Kateo
    Le cristal est le cœur de la lame.
    Le cœur est le cristal du Jedi.
    Le Jedi est le cœur de la Force.


    Ce message a été modifié par: Unduli le 23-09-2007 14:57

    dimanche 23 septembre 2007 - 14:48 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits

    Unduli – Oui, j’ai vu Exar Kun, il m’a appris certaines choses dont la puissance de l’esprit et comment sortir de mes visions-rencontres !

    Un frison me parcours l’échine ! « Non, mais c’est pas possible ! Kun ? Exar Kun serait parvenu à revenir en esprit auprès de mon ex-padawan ? Si oui, cela voudrait dire que Yavin IV court un grand danger. Et un maître comme Remeyodi ne l’aurait pas senti ? Non, impossible ! Donc… Donc Unduli à le même « don » qu’Ange Solo possède… communiquer avec les morts ! »

    Ce moment de réflexion, me valu chère ! Je me contente de me défendre et reste en Soresu. Je suis déconcentrée par cette analyse et le Chevalier devant moi en profite. Elle combat de toutes ses forces et même au-delà. Son sabre me touche à plusieurs endroits mais sans graviter jusqu’à ce qu’elle parvient à atteindre ma cuisse droite. La chaleur de son sabre me fait hurlée, j’ai juste le temps de parer l’attaque qui suit mais je suis à terre, sur mon séant !

    Unduli – Je vous connais par cœur ! Votre compassion sera votre perte !
    Moi – Tu n’es pas toi-même Lumi. Nous avons eu des différents, mais je t’ai toujours laissé grandir dans la Force comme tu le sentais. Ce n’était pas pour que tu finisses comme Palpatine !
    Unduli – Je connais vos faiblesses ! Vous êtes incapable de me tuer ! Et je serais bien plus puissante que Palpy ! Maître Exar Kun finira ma formation et je serais invincible !

    Les coups qu’elle me porte sont de plus en plus fort, et je n’arrive pas à me dégager. Je suis couché sur mon dos et pare les attaques de plus en plus puissantes de la Mirialienne. Je plonge dans la Force au moment où elle s’apprête à utiliser une figure de Vaapad. « Elle veux ma mort ! »

    Unduli – Oui ! Oui, parfaitement ! Je veux votre mort ! Vous avez toujours voulu que je sois à votre image !
    Moi – C’est faux ! J’ai toujours laissé mes padawans évoluer comme il le désirait au sein de la Force. Je t’ai permis d’explorer tes visions sans jamais intervenir…
    Unduli – De tout façon, j’ai déjà combattu Doc et je sais que je peux vous battre. Au sabre laser vous ne valez rien !

    Son sabre est contre le mien et elle place tout son poids sur moi. Ma jambe brûle car le coups de sabre a réveiller une ancienne plaie qui avait eu déjà prix beaucoup de temps à guérir. Oui, Lumi connaît mes faiblesses, connaît ma compassion, mais elle ne n’avait jamais vu l’étendu de ma connexion avec la Force ! Je coupe tout connexion avec tous les nerfs qui m’informe de la douleur qui ce situe autour de ma plaie. Je laisse le poids de mon adversaire basculé vers moi, bientôt nous nous retrouvons quasi front contre front. La chaleur des 2 sabres me brûle l’épaule, mais maîtrisant le Feu, et plonger dans la Force tel que je le suis. Seul Unduli souffre de cette brûlure. Et là lorsque la Force me permet de voir le point de gravité du Chevalier, je plie mes genoux et place mes pieds sur les hanches de Lumi. Je la propulse au-dessus de moi avec tout la force physique que je peux récupérer additionner à ma Force. Unduli valse droit le dos contre le mur. Le bruit sourd de l’impact me permis de savoir qu’elle a du avoir très mal. Mais pas le temps en sentimentalisme ! Je me redresse et ne pose pas mon pied droit sur le sol. Je conserve tout le poids de mon corps sur ma jambe gauche. Je me place en garde.

    Moi –Arrête Unduli, tu as perdu d’avance. Ne sous-estime jamais ton adversaire !
    Unduli en se redressant – Tais toi ! Tu n’es pas à la hauteur ! Tu n’as jamais été un bon bretteur et tu ne le seras jamais ! Je suis plus puissante que toooooooooiiiiiiiiiiiiiiii !

    Elle hurle en chargeant. Je m’attends à ce que son sabre vise mon cœur, mais au tout dernier moment, elle s’élance vers le haut. Je m’attends alors à se que son sabre vise ma tête, je change de position et place légèrement ma jambe droite vers l’avant, la gauche vers l’arrière. Je tiens mon sabre à 2 mains vers le haut prêt à réceptionner un coup d’une grande force. Mais ce n’est pas son sabre qu’elle pointe vers moi, mais son pied fonce droit vers ma cuisse. Le temps de réaliser ce qu’elle fait… trop tard, son sabre dévie en un arc de cercle pour atteindre le bas de mon dos. Son pied s’abat sur ma jambe.

    CRACK

    Une douleur immense m’envahit et le bruit intérieur est clair, mon fémur vient de casser ! Je m’écroule et je sens la chaleur frôlé mon rein. Il me faut reprendre le contrôle de la douleur ! Lumi frappa par 3 fois le sol, mais je roule sur moi-même et ses coups portés par la colère et la rage n’ont rien de précis et ne m’atteigne pas. Aussi vite que je ne le peux, je coupe toute connexion avec les nerfs de douleur. La Force m’aide à me relever. Cette fois encore, mon pied droit ne touche pas le sol.

    Unduli – Vous êtes mauvaise perdante ! Vous n’auriez jamais du vous relever.
    Moi – C’est terminer Ornitier ! Tu as perdu !
    Unduli – Comment oser vous ! Vous tenez a peine debout !
    Moi – Je suis toujours en phase avec la Force, pas toi !
    Unduli – Faux ! Je suis en phase avec le côté obscur, je suis toute puissante ! Je vais vous le prouver !

    « Rien à faire, la raisonner est vain. » Je plonge alors au plus profond de la Force. Je ferme les yeux, et plonge au plus profond de moi-même. Cherchant la paix, le calme et la sérénité. Puis, je perçois nettement l’aura fulminante de Lumi. Elle fonce a nouveau vers le haut. Je reste droite. Elle fait un salto avant qui à pour but de lui permettre d’être derrière moi. Ses pensées bouillonnent ! Je désactive mon sabre. Elle atterri là ou elle a prévu de le faire. Et je perçois nettement son prochain mouvement : me placer son sabre dans mon dos. Je prévois un mouvement coupant d’avance tout connexion des nerfs d’informations de douleur à partir de ma moelle épinière. Lumi recule son coude afin me transpercée. Je me retourne lui faisant face ! Je perçois la surprise et la confusion dans son esprit. Je place alors ma main gauche sur les siennes qui tenaient le manche de son sabre laser dont la lame est occupée de carboniser mon côté droit.

    Moi – La fête est finie Ornitier ! Tu es morte.

    Je place alors avec ma main droite sur son cœur. Elle réalise alors que mon sabre est sur le sol, mais que si je l’avais voulu, il serait dans son cœur. Elle essaye de se dégager plus confuse que jamais. Mais je lui empêche tout mouvement. Elle désactive son sabre. Je plonge dans son esprit balayant toute barrière mentale et l’inonde de tous les souvenirs que je possède d’elle. Une bataille se livre en elle. Les souvenirs faces au Maître Kun !


    Une petite fille arrive au temple…
    Tu es une adulte !
    L’héritière de Mirial s’émerveille devant les entraînements des autres padawans…
    Tu as bien plus de pouvoir qu’une simple reine !
    Je m’approche d’elle et lui présente Anamund
    Les Jedi sont tes ennemis, ils sont incapable de te comprendre !
    Elle et moi s’entraînons…Nabery est faible, elle ne t’a rien apprit qui puisse te permettre de me faire face ! Je lui apprends tous les pouvoirs de la Force. Rien de tout cela ne fait de toi quelqu’un de redoutable ! Tu vaux mieux que cela Luminara ! Tu es faites pour le côté obscur !
    Elle devient Chevalier Jedi !


    Moi – Ne mets jamais ta passion avant tes principes. Même si tu gagnes, tu perds !

    Le lien se rompt. Je la relâche. Je m’écroule.



    ------------------------------------------------------------------------------------------------------

    PS : Oui, mon message est long. Désolée, là j’ai le temps, mais pas de la semaine. Donc, je vais profité de mon état pour faire l’entraînement 8 : soigner. Merci d’en tenir compte lorsque tu répondras Lumi.

    -------------------------------------
    Maître de Carth, Cal et Bakara
    Besoin d'un conseil: présentez vous pour être au CJ

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 30-09-2007 11:10

    dimanche 30 septembre 2007 - 11:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits

    Après avoir combattu mon ex-padawan, c’est le trou noir.
    Je me suis réveillée à l’endroit où j’avais perdu conscience. Je regarde autour de moi, mais plus personne ! Alors, je me relève tant bien que ma et me traîne jusqu’à l’infirmerie. En Chemin, Jacen Solo 63 s’inquiète de me voir dans cet état.

    Je m’accroche à son bras, je me sens faible. La douleur est là, rongeant mon corps.

    Moi – Je viens pour l’entraînement 8. Laissez moi faire !
    Jacen Solo 63 – Padmé ! Mais qu’est qui t’es arrivée ? L’entraînement 8 !? Mais tu es trop faible !

    Nous arrivons à l’infirmerie et il m’aide à me coucher sur le lit.

    Moi – Non, non, je dois le faire.
    Jacen Solo 63 – D’accord. Mais je te laisse qu’1/4h pour y parvenir. Ton état est…

    Je n’entends pas la suite. Je plonge encore dans la Force. Avec plus de mal que les fois précédente, mais j’y parviens.
    Comme je l’ai demandé, les droïdes médicaux me laisser me soigner et n’interviendront que si j’échoue. J’entends quelqu’un dans le couloir qui court. Probablement à ma rencontre, mais je n’ai pas le temps de voir qui c’est.

    Entraînement 8 : soigner !
    Je ferme les yeux et plonge dans la Force. Comme dans l’entraînement 6, je coupe les influx nerveux afin de ne plus ressentir la douleur. Puis, je plonge un peu plus dans la Force et grâce à elle, je visite mon cours afin de connaître mon état.

    Tout d’abord, je me souviens de ne pas avoir pu évité un coup de sabre dans le ventre, plus précisément à hauteur du foie. La Force m’indique que la plaie est profonde et à frôler celui-ci. La chaire est brûlée mais je sais que je ne dois me préoccupée que de la lésion du foie. J’utilise alors la Force comme un beau de bacta jusqu’à ce que lésion ne soit plus que bénigne.

    Ensuite, je sais avoir mon fémur droit de casser et légèrement déplacer de 2 millimètres. La Force me permet de réduire la fracture. L’os prendront du temps pour se ressoudés mais la Force accélère déjà le processus.

    Je détecte qu’un coup de pied de mon adversaire dans mon rein à provoquer un hématome. Avec le trajet jusque ici, le sang c’est durci et forme un caillou. Je me concentre sur ce caillou et visualise la liquéfaction, le sang coulant. Ce qui se produit. Avec de la chance, le sang sortira avec les urines. Sans chance, fondra une ponction (berk !).

    Je fais le tour des petits coupures et brûlures un peu partout sur mon corps. Rien de bien méchant. Je me sens faible pourtant je ressens encore un mal de tête ! En atterrissant, je m’étais cognée le crâne contre le tableau de bord. Je peux sentir un filet de sang coulé le long de la tempe. Mais je suis épuisée, j’ai envie de dormir, je relâche ma concentration et mon contrôle de douleur s’estompe. J’ai de plus en plus mal même si c’est plus supportable qu’en arrivant. Je fais une grimace et me contorsionne lorsque la douleur de mon foie me fait souffrir. Mais une chaleur vient se poser sur mon front suivi d’une sensation humide juste sur ma plaie au front.

    ? – Encore un tout petit effort, Pad. Il te reste juste cette petite plaie et je te valide ton entraînement. Les médics droïdes s’occuperont du reste. Allez ! Maître ! Encore une plaie, une seule.

    Quelqu’un est là prés de moi et pause une loque humide sur ma plaie de son autre main il caresse mon visage. Je n’avais pas la force de répondre, mais je me concentre de nouveau dans la Force. Non pas pour couper les influx nerveux et échappé à la souffrance, mais bien au contraire l’affronté et résorbé la plaie de mon front. J’ignore combien de temps réel cela m’avait pris, mais j’eu l’impression d’avoir passé plus de secondes à refermer cette toute petite plaie que d’avoir soigner mon foie, mon rein et mon fémur réuni.

    Tout d’un coup, c’est le noir total qui tombe ! Je ne perçois plus rien, plus rien sauve une main sur ma joue et un murmure… Je ne peux distingué ce qu’il dit, mais je n’ai pas de doute, c’est main, ce murmure, cet présence n’est nul autre que le Maître Jedi Remeyodi !
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------

    PS: Désolée d'avoir poster 2 fois d'affiliées, mais Unduli ne peut plus posté pour l'instant.

    lundi 08 octobre 2007 - 20:44 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    Bulle de Lumière.

    Ses petites griffes - terminant ses courtes pattes - sont ancrées solidement et durablement dans l'écorce lisse de cet arbre au tronc noueux. Rien ne trahit sa présence, pas un mouvement excepté celui de son ventre se gonflant et se dégonflant au rythme de ses lentes respirations, pas un bruit en dehors de la brise venue jouer avec les branches, ses yeux restent profondément endormis, ses paupières semblent pour toujours closent. Il n'existe presque plus aux yeux et aux sens de ceux qui ne le connaisse pas. Son corps long et fin se confond de couleur avec celle des arbres qui sont sa demeure. Il n'est pas un prédateur, il n'est pas dangereux, sa viande n'est pas particulièrement savoureuse, sa fourrure est inexistante et son cuir ne sera pas intégré aux prochaines collections des plus grands couturiers de la galaxie. Pourtant cet animal est pour quelques-uns fascinant, pour d'autres une assurance vie.

    «Ysalamir (pl. Ysalamiri), vertébré aux apparences reptiliennes natif de la planète Myrkr. Pouvant mesurer de cinquante centimètres à cent vingt centimètres, cet animal arboricole vivant dans les forêts de Myrkr, et passant la quasi totalité de son temps accroché aux arbres olbio, possède l'extraordinaire faculté de repousser la Force. La théorie la plus communément admise par les cercles scientifiques est celle avançant l'idée qu'il s'agirait là d'une habilité développé afin de se prémunir face aux prédateurs tels que les Vornsk qui ont eux la faculté d'user de la Force pour repérer leurs proies. Espèce endémique particulièrement attaché à son environnement, l'Ysalamir ... »

    J'éteignis l'holoprojecteur et, me rasseyant, me calai au fond du fauteuil faisant face à la table de projection. Coude droit posé sur le rebord du fauteuil, ma main vint supporter ma tête lasse. Voilà des heures que je visualisai et re-visualisai cet enregistrement holographique. Des heures à observer les enregistrements fait de cet animal dans son habitat naturel, des heures à lire les pages d'observations faites à son sujet. Pourquoi ? Pour comprendre. Comprendre comment cet animal a su au cours des millénaires développer la faculté remarquable de repousser la Force. Mais, mon intérêt soudain pour ce phénomène n'était pas du au hasard. Avec la Force, cette maligne, les hasards sont rares.

    Il y a de cela quelques semaines, avant que je ne vienne ici sur Yavin IV, une journée passée dans la salle d'archive du Temple m'avait permise de retrouver un vieux holocron consigné en ce lieu par mon premier instructeur, le maître Jedi Qui-Gon-Jinn (homonyme du célèbre Jedi ayant vécu lors des dernières heures de l'Ancienne République.) Cet holocron renfermait son savoir, son expérience, accumulé au cours de sa vie de Jedi. Un des passages avait particulièrement attisé ma curiosité celui où mon ancien mentor y relatait ses connaissances de la Force, sujet me tenant ô combien à coeur.

    Il y décrivait un pouvoir dont il s'était fait une spécialité, un pouvoir permettant d'isoler, temporairement, quelqu'un de la Force. Bien que je savais la chose possible c'était là un enseignement qui ne nous était pas dispensé pour diverses raisons j'imagine, la première étant, et j'allais m'en rendre compte, l'extrême difficulté de l'opération. L'explication de cette utilisation poussée de la Force était donc décrite dans l'holocron de Qui-Gon-Jinn.
    Sauf que l'holocron s'avéra endommagé et ne voulu jamais aller plus loin que la présentation sommaire du pouvoir. A moins, bien entendu, que l'accès à cette connaissance ne me fut refusé à cause d'une inexpérience trop grande. Soit, mais, je n'avais pas l'intention de renoncer.

    Ayant rejoint le Temple Massassi, haut lieu d'étude de la Force institué par deux grands Jedi (dédicace à Rem et Pad ;), je trouverais ici toute la tranquillité, et le temps, nécessaire à l'exploration de cette voie de la Force. Voilà pourquoi les ysalamiri m'intéressaient. Même si cela ne répond qu'à un instinct de survie ils repoussent la Force en créant une bulle où celle-ci est absente. Absente ou, plus correctement formulé, inopérante.
    Bien entendu il était simple d'émettre des hypothèses sur le comment. Tendant le bras jusqu'à la console de contrôle de l'holo-projecteur, je le rallumai ...

    «Midi-chloriens. Forme de vie microscopique existant dans les cellules de tout être vivant. Les midi-chlorien ont été identifié comme jouant un rôle déterminant dans la capacité de certains individus, qualifié alors de sensible, à pouvoir interagir avec la Force. Jouant le rôle d'un organe sensoriel ils permettent à un individu, qui en possède en quantité suffisante, de communiquer avec la Force.

    "Sans les midi-chloriens, la vie ne pourrait pas exister et nous n'aurions pas connaissance de la Force. Ils communiquent en permanence avec nous, nous soumettant la volonté de la Force. Quand tu sauras faire silence en toi, tu pourras les entendre te parler." (Qui-Gon-Jinn, 92 – 32 BBY).

    De nombreuses recherches ont ... »

    La solution se trouvait devant moi, c'était évident. Cela pourrait même sembler aisé puisqu'après tout nous apprenions dès nos premiers pas dans la Force à l'écouter et à communiquer avec elle, c'est-à-dire écouter et communiquer avec les midi-chloriens. Suffirait-il alors simplement de leur commander de rompre leur lien avec la Force ? Cela ne me semblait pas si bête mais, déjà exténué, je remettrai la pratique à plus tard, tout d'abord un bon bain et un bon repas !!
    -------------------------------------
    Maître de Kaia et Stella.
    Ancien maître de Yota.
    Mère de Jesse et Keira
    Bisous mon Kiad.

    Ce message a été modifié par: Aynor le 12-10-2007 02:25

    vendredi 12 octobre 2007 - 02:22 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    Bulle de lumière : formation et éclatement.

    Kaia – Je suis prête, vous pouvez y aller.

    Assise en tailleur, sur le muret entourant le pourtour du sommet du vieux temple Massassi, laissant ses cheveux rouges, mi-long, être bercés par la brise matinale, la jeune Chiss regardait sans sourciller son aînée qui lui faisait face, debout à deux mètres d'elle. Cette aînée, avec qui elle partage un teint azuré, c'était moi. Les yeux fermés, coupant cours à toute perturbation visuelle, les mains jointes dans le dos, signe de recherche de concentration et de sérénité, je laissai la Force venir à moi par vague successives aidé en cela par la Force que canalisait le Temple depuis des millénaires. Parcouru de sa bienfaisante lumière je sens chacune de mes cellules s'illuminer.
    La vie tout autour de moi se dessine dans mon esprit, je peux la sentir, la mousse insinuée entre les interstices des vieilles pierres, les fourmis affairées, la jeune padawan assise juste devant, sa respiration lente et régulière, le vent joueur et enjôleur, l'aura du Temple ... je fais partie de cet ensemble, la Force nous unis. Faisant silence en moi j'écoute les midi-chloriens me parler.

    Aynor – C'est partit.
    Kaia - Ch'tra (signifie "go" en Cheunh)

    Mes mains se désolidarisèrent et je les ramenai devant moi, tendues en direction de la padawan, bien ouvertes. La connexion entre nos deux aura s'établit, Kaia se laissait faire, plaçant toute sa confiance en moi. Elle avait accepté de m'aider dans cet entraînement alors même que j'ignorais quelles pourraient en être les conséquences. La jeune Chiss était courageuse. Ma respiration se calqua sur la sienne, je percevais son coeur battant avec la plus grande des régularité, les particules d'oxygène acheminées vers ses organes vitaux et la moindre des cellules de son être.

    J'isolai dans mon esprit son aura dans une sphère imaginaire. Je l'excluais volontairement de cet ensemble homogène que nous formions jusqu'à présent. Ecartant davantage mes doigts j'accompagnai de ce geste symbolique le prolongement de mon aura qui vint recouvrir le pourtour de cette sphère maintenant bien réelle. Dans cet espace de perception hyper-sensoriel, on pu distinguer une bulle de lumière recouvrant une lueur qui petit à petit faiblissait ou, plutôt, disparaîssait aux yeux de la Force. A l'intérieur de la sphère l'aura de la jeune Chiss diminua jusqu'à ne plus former qu'une petite boule. Par centaines je mettais en veille ses midichloriens, prenant bien soin de ne pas les détruire. Les distinguer individuellement était une opération très délicate, leur taille de l'ordre du micron les rendant presque invisible même ainsi aidé de la Force, mais, il suffisait « simplement » de les considérer comme autant d'éléments d'un ensemble plus grand et plus facilement manipulable.

    Kaia – Je .. je ne me sens pas bien Aynor ...
    Aynor – Courage, ce que tu ressens est normal, c'est l'absence de la Force.

    Malgré sa confiance, la voix de la jeune Chiss n'était pas très assurée et je le comprenais fort bien.
    L'expérience d'une coupure avec la Force est toujours très compliqué, un brin traumatisante lorsque l'on a toujours vécu avec elle, même en l'ignorant. C'est comme devenir aveugle, sourd, et insensible à la fois. Tout d'un coup vous êtes coupés du monde, coupé de la vie grouillante que vous perceviez à chaque moment.

    Si l'expérience fut difficile pour la jeune Chiss, elle le fut pour moi également, à un autre niveau. Maintenir en état de stase ces milliers de micro-organismes; contrôler l'équilibre énergétique de cette sphère, ni trop grande, ni trop petite; canaliser la Force cherchant à tout prix à rétablir le contact; tous cela était hautement consommateur de ma propre énergie qui finit bien vite par s'épuiser. Je fis reculer ma propre présence, ses midichloriens se réveillèrent tranquillement faisant grossir son aura qui bientôt creva la bulle. Et la Force l'inonda à nouveau.

    Kaia, soulagée Faites moi pensez à ne plus accepter vos exercices !!
    Aynor, haletante Promis ... je prendrais un autre cobbaye la prochaine fois ... merci.

    Afin de reprendre mon souffle, je me posai aux côtés de la jeune Chiss. Cet entraînement ne m'avait pas seulement éclairé sur mes propres capacités mais, aussi sur celle de la padawan. Elle était déjà plus sage et plus mature que je ne l'étais moi-même à son âge. Nous discutâmes ainsi quelques minutes, de tout et de rien, de l'Ordre et de la Galaxie, des hommes et de trucs de filles.
    -------------------------------------
    Maître de Kaia et Stella.
    Ancien maître de Yota.
    Chevalier Jedi

    Ce message a été modifié par: Aynor le 25-10-2007 19:18

    jeudi 25 octobre 2007 - 19:16 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide