Review : Naguère les Etoiles 5 - Avant Naguère, chez Delcourt

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    23751 Crédits

    Voici la review de l'album parodique Naguère les Etoiles 5 - Avant Naguère, écrit par Hervé Bourhis et Rudy Spiessert, et publié dans la collection Shampooing par les éditions Delcourt. Cette critique n'engage que son auteur et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.




    Voici donc le 5ème tome de la parodie médiévale de la saga, ainsi le 2ème tome de la sous-série Avant Naguère, parodie de la prélogie. Il correspond donc à la parodie de l'Episode II : l'Attaque des Clones.

    Ce tome continue sur la lancée des précédents, en reprenant scène à scène toute l'histoire de l'Episode II, transposée à l'antiquité. Les vaisseaux sont remplacés par des oiseaux, les clones par des "clounes", les fauves par des crabes et des vaches... Et l'on bénéficie d'un gag à chaque scène, chacun de ces gags faisant une demi-page à une page. 

    L'album reprend la recette à succès de toute la saga parodique : jeux de mots, références plus ou moins subtiles à d'autres univers, jeux de mots, anachronismes, guest-stars, jeux de mots, exagérations des incohérences du film... sans oublier une bonne dose de jeux de mots ! 

    Vous l'aurez compris, l'humour de Naguère tourne énormément autour des calembours (parfois très approximatifs), qui rendent le récit parfois tellement absurde qu'on ne peut pas faire autrement que d'en rire. D'ailleurs, les auteurs nous avaient prévenus dans l'interview qu'ils m'avaient accordée il y a un an : dans le tome 5... ils vont un peu trop loin ! (pour notre plus grand plaisir).

    On sent également, dans cet album encore plus que dans les autres, une critique de la prélogie et de sa simplicité scénaristique. L'exagération de la personnalité du jeune Arlekin Haut-le-Coeur, psychopathe en devenir, mais dont personne ne semble prendre au sérieux le comportement déviant, en est le meilleur exemple.

    On a même droit dans cet opus à quelques scènes "hors-univers", avec en guest star George Lucas... et même Hervé Bourhis et Rudy Spiessert, qui se mettent eux-même en scène pour la première fois.


    En conclusion : un tome encore plus "perché" que les précédents, une parodie efficace où l'on rit de bon coeur.

    samedi 03 février 2018 - 16:31 Admin Réaction Permalien


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Encyclopédie

  • Dolomar --- Dolomar, couverte de montagnes, était la première planète située dans le système du même nom. (Planètes & Lieux - Planètes)
  • Lepira, Lieutenant --- Lepira pilotait un Y-Wing lors de la Bataille de Yavin et comme tous les membres de son escadron il mourut au combat. (Personnages - Rebelles)
  • Appartements de Padmé Amidala --- Sur Coruscant, Padme et sa suite résidaient au sommet d'un gratte-ciel proche du Sénat. (Planètes & Lieux - Bâtiments)
  • BlasTech E-11 --- Le Fusil blaster E-11, construit par Blastech, faisait parti de l’armement standard des Forces Impériales. Très répandu dans la Galaxie, il était apprécié pour sa taille et son poids, qui en faisait une arme des plus maniables. (Armements & Technologies - Armes à distance)
  • Teradoc, Seigneur de Guerre --- C’était un Seigneur de Guerre despotique, gros et paresseux, qui s’était autoproclamé Grand Amiral après Endor, qui fut actif lors des 1ères années de règne de Leia Organa Solo en tant que Chef de la Nouvelle République. (Personnages - Empire)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2024 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide