Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    7627 Crédits Modo

    Je me mis en route pour atteindre le lieu de ma prochaine étape d'apprenti, un lieu que l'on appelle l'Atelier de sabre-laser. J'avais souvent entendu parler de ce lieu par le biais de certains camarades dans notre Salle Commune, construire son sabre était bien plus qu'une étape mais une épreuve. Tout en marchant, je repensais à mon parcours. Je m'étais habitué à utiliser la vibro-dague que m'avait donné mon maître, elle m'avait servi à affronter des pirates clandestins dans la jungle de Yavin malgré que mon ancienne partenaire Jaina avait un sabre. Mais aujourd'hui, on me proposait la possibilité de créer et d'acquérir ma propre arme. C'est alors que je me souviens d'une vision que j'avais eue lors de mon épreuve de rescencement, où j'étais entré en contact avec la Force sous la forme d'un jardin. Je m'étais vu, moi, maniant un sabre-laser. Personnellement, je ne croyais pas vraiment au destin mais je pouvais me douter qu'un tel jour arriverait.

    Finalement, j'arrive devant l'Atelier après avoir mis au point les indications que l'on m'avait donné. Je frappe doucement à la porte, j'entendis quelqu'un dire "Entrez" et la porte coulissa d'elle-même. La pièce est grande et carrée, des tables de travail sont couvertes d'outils, de pièces métalliques et de batteries. Au milieu de tout ça, je reconnais le chevalier Ceno assis sur une chaise.

    Moi : - Bien le bonjour, maître Ceno.

    Ceno : - Bonjour Galen. Je te souhaite la bienvenue dans mon Atelier.

    Moi (ironique) : - Vous êtes aussi le mécanicien de l'Académie ? Je vous croyais encore le barman de la Salle Commune. En vérité, vous êtes polytechnicien.

    Ceno : - Ma foi, oui un peu. Je suis capable de faire plusieurs postes. Bien, je devine que tu viens ici pour réaliser une étape cruciale de ton apprentissage. Voici comment tu vas procéder : tu choisis le cristal de Force que tu veux sur le terminal qui est ici, tu me dis quel type de sabre tu veux construir et ensuite on verra la suite...

    Je m'avance alors vers le terminal désigné par Cenovii et le consulte. Je regarde chaque cristaux par leur forme, leur pouvoir, leur lieu d'origine et leurs caractéristiques. J'hésite entre le cristal d'Illum, le cristal Eralam et le cristal Solari. J'opte pour un sabre-laser standard avec  une lame bleue. Il faut que je vois avec Ceno pour me décider.



    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 31 octobre 2015 - 13:38
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 02 novembre 2015 - 19:06

    samedi 31 octobre 2015 - 12:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Depuis le dernier passage de Kinsa, l'atelier de sabre laser est redevenu un atelier tout court. Il n'y plus trace d'une pièce de sabre ou d'un cristal nul part, à la place il règne un chaos innommable sur les différents établis. D'un côté trône un réacteur de motojet, de l'autre une pile de pièces détachées, des outils, des armes, des pièces d'armure lourde... Au milieu de ce bordel, Ceno est assis devant l'établi central et bidouille son disrupteur tenloss avec décontraction. Lorsqu'on frappe à la porte, le Mandalorien est un peu étonné.

    Ceno - Entrez.

    C'est le padawan Arek. Cenovii n'est plus si étonné que ça. Un padawan avec autant de potentiel allait bien finir par se décider un jour ou l'autre.

    Galen - Bien le bonjour, Maître Ceno.
    Ceno - Bonjour Galen, je te souhaite la bienvenue dans l'Atelier.
    Galen (ironique) - Vous êtes aussi le mécano de l'Académie? Je vous croyais barman, en fait vous êtes polytechnicien.
    Ceno - Ma foi, oui un peu... Je peux m'adapter à tous les postes... Bien, je devine que tu es ici pour commencer une étape cruciale de ton apprentissage. Voici comment tu vas procéder...

    Le cyborg emmène Galen vers le terminal et lui explique qu'il doit étudier attentivement les cristaux, réfléchir à la forme qu'aura son sabre, à la matière qui le composera, imaginer sa conception à l'avance, pour déjà créer un lien avec le futur objet. Le padawans se met à parcourir et lit les données du terminal, Ceno retourne à son bidouillage. Quelques minutes plus tard, Galen revient vers le grand mando:

    Ceno - Un problème?
    Galen - Non, je pense que je vais opter pour un sabre laser standard à lame bleu.
    Ceno - Hohoo, comme le mien! Un classique indémodable... Et pour le cristal?
    Galen - J'hésite encore entre un Illum, un Eralam ou un Solari...

    Malgré la conviction évidente de Galen sur ses premiers choix, notre instructeur est sceptique. Le padawan s'est précipité comme en atteste son hésitation ainsi qu'une première erreur. Ceno se redresse et croise les bras.

    Ceno - Tu as lu les données attentivement?
    Galen - Ben... Ouais.
    Ceno - Hmm... Si cela avait été le cas, tu saurais que les cristaux d'Eralam et de Solari ne sont pas disponibles. Ce sont des pierres introuvables de nos jours, il faudrait des années et des années de recherche pour en dénicher ne serait-ce qu'une.
    Galen - Vraiment? Vous voulez dire qu'aucun Jedi de l'Ordre n'en a?
    Ceno - Pas à ma connaissance... Malgré mon réseau d'informateurs et plusieurs explorations dans les ruines d'antiques enclaves Jedi, je n'ai moi-même jamais trouvé la moindre trace d'un tel cristal.
    Galen - Je vois...
    Ceno - Ne vas pas trop vite, Galen. Tu dois suivre ton instinct, mais aussi prendre ton temps. Les choix que tu vas faire seront déterminants, le sabre laser est le prolongement de notre volonté, nous sommes liés à lui éternellement... Parfois, il faut des jours pour réfléchir avant de fixer ses choix...

    Galen Arek hoche la tête, il semble très attentif. Puis, il y a un nouveau silence qui s'installe. Le padawan attendait la suite mais le Mando s'est arrêté là.

    Galen - Et... c'est tout? Vous n'auriez pas plutôt des tuyaux utiles sur les cristaux? Il y en a pas un qui est mieux?
    Ceno - Tu disposes de toutes les informations sur le terminal. Tu es seul à choisir, je ne t'influencerai en aucune manière. Tu peux toujours demander son avis à Aynor, mais elle te dira sûrement la même chose.

    Le Mandalorien se rassoit sur sa chaise et reprends sa tâche avec un naturel déconcertant. Galen n'a pas le choix, il retourne étudier les données du terminal.

    jeudi 05 novembre 2015 - 20:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    7627 Crédits Modo

    Ceno : - Tu as lu les données attentivement ?

    Moi : - Eh bien... oui, je les ai lu.

    Je sentais au fond de moi que le mandalorien avait décelé quelque chose d'incorrect dans ma décision sur les cristaux Jedi. Sa question affirmait que j'avais négligé un détail qui devait être important.

    Ceno : - Hmm... Si cela avait été le cas, tu saurais que les cristaux d'Eralam et de Solari ne sont pas disponibles. Ce sont des pierres introuvables de nos jours, il faudrait des années et des années de recherche pour en dénicher ne serait-ce qu'une.

    "Des pierres introuvables de nos jours". Voilà l'information que j'avais oublié, ces cristaux sont très rares donc très dur à trouver, "du moins en tant que padawan". Gloup !

    Moi : - Vraiment ? Vous voulez dire qu'aucun Jedi de l'Ordre n'en a ?

    Ceno : - Pas à ma connaissance... Malgré mon réseau d'informateurs et plusieurs explorations dans les ruines d'antiques enclaves Jedi, je n'ai moi-même jamais trouvé la moindre trace d'un tel cristal.

    Moi : - Je vois...

    Le Chevalier mandalorien me recommande quand même de suivre mon instinct et de prendre mon temps, que mes choix seront déterminants, le sabre-laser étant le prolongement de notre volonté, nous sommes liés éternellement à lui... Durant un instant, je restais silencieux mais je finis par répondre que je m'attendais à quelques détails ou indications. Finalement, Ceno me conseille de retourner au terminal d'infos pour méditer sur mes choix.

    Je désirais pas demander à Aynor si mon choix était bon, de peur de la même réponse. Sur le terminal, je consulte de nouveau chaque cristaux, des plus communs aux plus rares ; comme l'Eralam et le Solari ne peuvent pas être dénicher ainsi que les cristaux rares, je porte toute mon attention sur les cristaux principaux. Je regarde les caractéristiques, la forme mais l'Illum reste le seul choix que j'ai. Pourtant, je ressens un léger frission lorsque je passe devant le cristal de Ruusan. Ce nom étant celui de la planète légendaire de bataille entre Jedi et Sith, je consulte ses infos. De plus, un courant se forme au fur et à mesure que je lisais les lignes.

    - Ruusan... Ruusan... me répétais-je dans ma tête. Je crois que j'ai trouvé mon cristal !

    => P.S. : Voici à quoi devrait ressembler mon sabre-laser lorsque je le construirais (image en haut à droite).


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 07 novembre 2015 - 17:14

    jeudi 05 novembre 2015 - 21:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    La porte s’ouvrit et l’on entendit le chuintement caractéristique des systèmes d’ouverture pneumatique, laissant entrer dans l’atelier plongé dans un calme studieux un petit droïde sphère. Celui-ci se dirigea, flottant grâce à son système antigrav, à la recherche du profil organique que son algorithme de reconnaissance faciale tentait d’identifier parmi les centaines d’images lui parvenant à chaque seconde. Ce n’était pas le genre de droïdes très causant, n’étant pas même pourvus de la plus rudimentaire interface de protocol. On entendait de lui un léger bourdonnement, rien de plus.

    Alors que son unique photorécepteur se tourne vers sa droite, ses multiples processeurs quantiques se mettent à calculer à tout va.

    [Détection de visage terminée ]
    [Début de la reconnaissance faciale … ]
    [Calcul des paramètres physiologiques ]
    [Comparaison des résultats à la banque de données]
    [Rejet du sujet]
    [Fin de la reconnaissance]


    Le petit droïde ne s'attarda guère sur la mine un peu blasée du maître des lieux et continua son chemin, survolant un établi jonché de carcasses d'appareils en tout genre.
    Son œil se fixa de la même manière sur le second être de chair qui peuplait l'atelier et cette fois si il s'immobilisa, émit un bip et la salle s'empli d'une douce lumière alors que se déployait l'image holographique tridimensionelle d'une twi'lek.

    Aynor - Bonjour Galen.

    Tandis que le Maître Jedi Cera Ordo se levait, quittant son siège, l'image se tourna vers lui en esquissant un petit sourire.

    Aynor - Bonjour Cenovii.

    Puis revint plonger ses yeux formés de photons dans ceux du Padawan Arek.

    Galen – Bonjour Maître ! Je ne pensais pas pouvoir vous parler avant un moment.
    Aynor – Les nouvelles circulent vite, j'ai appris que tu allais débuter la construction de ton sabre laser. Tu es entre les meilleurs mains possibles avec Cenovii. Je ne peux que renouveller les conseils qu'il n'aura pas manquer de te prodiguer. Prends le temps de bien réfléchir. Immerge toi dans la Force, elle saura te guider à chaque étape. As-tu déjà trouvé un cristal qui te conviendrait ?
    Galen – Je ne voudrais pas me tromper mais …
    Aynor – Si tu sens au fond de toi – l'image holographique vacilla quelques instants avant de se stabiliser – cette connexion alors tu ne te tromperas pas.
    Galen – Quelque chose, une impression, me porte vers le cristal de Ruusan.


    Cenovii, entre temps, s'était glissé dans le champ de vision du droïde.

    Cenovii – Un très bon choix pour qui veut faire de son sabre laser un catalyseur de la Force et ainsi affermir son lien avec celle-ci.

    Aynor – Si c'est cela ton choix Galen, alors nous nous mettrons en route dès que tu seras prêt.

    Le Padawan et le Maître Jedi se regardèrent, interloqués.

    Aynor – Si Ruusan est notre destination alors nous nous rencontrerons sur Brentaal. Tu remonteras la voix hydienne jusque là. Nous continuerons ensemble le reste du trajet. Je dois m'absenter quelques instants pour passer un message. Dès que tu auras fais ton choix définitif contacte moi.

    Les photons se dispersèrent et l'image de la Maitre Jedi disparue.


    dimanche 08 novembre 2015 - 22:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    7627 Crédits Modo

    Aynor : - Si Ruusan est notre destination alors nous nous rencontrerons sur Brentaal. Tu remonteras la voix hydienne jusque là. Nous continuerons ensemble le reste du trajet. Je dois m'absenter quelques instants pour passer un message. Dès que tu auras fait ton choix définitif, contacte-moi.

    Les photons de la projection holographique se dispersèrent et l'image de mon maître disparut.

    Le droïde repartit tranquillement hors de la salle d'atelier, nous laissant Cenovii et moi dans cet espace peu organisé mais constructif. Le message de mon maître me parut clair sur un point : elle avait senti que j'hésitais sur mon choix pour le cristal de Ruusan, tout comme Cenovii qui avait perçu mon étoudissement face à des informations importantes sur le terminal. Je compris qu'il fallait relever la tête, prendre les devants et prouver que je suis "certain" de ce que j'avance. Le cristal de Ruusan m'est apparu comme celui qui assurerait mon lien avec la Force. S'il peut me permettre de canaliser les brides de l'énergie mystique, alors je suis certain que je fais le bon choix.

    Je me retourne vers Cenovii, qui est revenu à l'ouvrage sur sa table, et lui demande la seule information qui me manque.

    Moi : - Ceno, j'ai besoin d'un renseignement. Je ne connais pas "Brentaal". C'est où Brentaal ?

    Ceno : - Tiens, tu ne connais pas ? Mais c'est vrai que peu de personnes en parle. Brentaal est une des planètes qui composent les Mondes du Noyau, un peu comme Tython ta planète. Seulement, il s'agit là d'un monde de haut transit commercial, qui fait la jonction entre les routes commerciales de Pelermian et d'Hydian. Cette planète est en quelque sorte une position stratégique entre les Mondes du Noyau et les Colonies. Actuellement, elle est devenue un foyer de contrebanderie et de...

    Moi : - De Yuuzhan Vong.

    Cenovii me regarda comme si je venais de dire une idiotie. Lentement, je me demandais si je ne devais pas riposter une éventuelle gifle ou un engueulement mais le mando en répondit autrement.

    Ceno : - Je commence à croire que la Force te guide de plus en plus dans ton parcours. Tu arrives à lire mes pensées.

    Moi : - Je crois que c'est à force de méditation. Je suis resté trop longtemps en stase.

    Ceno : - Bien, alors tu sais maintenant à quoi t'attendre. Va vite prévenir Aynor et te préparer.

    Aussitôt, je le salue et le remercie (me renvoyant le salut de la main) puis je quitte l'atelier en courant et me dirige vers ma chambre. Arrivé à l'ntérieur, je sort vite un sac à dos de dessous mon lit et je le remplis d'affaires utiles : un léger manteau de cuir noir à capuche pour le temps, des piles pour mon communicateur, une mini lampe-torche, trois ou quatre pommes, des dragées d'eau comprimée et une petite boîte avec fond de laine pour protéger mon cristal. Mon sac terminé, je décide de prendre une douche rapide. Une quinzaine de minutes plus tard, je suis propre ; j'enfile un pantalon de cuir synthétique bleu sombre, un t-shirt bleu-gris aux manches moyennes et ma veste-sans-manches de cuir bleu (azur). Mes mitaines bleues et ma ceinture mises, je met mon sac sur le dos et je sors mon holo-communicateur. Je le branche sur la fréquence d'Aynor et je lance l'appel. La liaison se connecte pendant deux minutes puis l'image de mon maître s'affiche.

    Moi : - Maître... Je suis fin prêt !

     

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le vendredi 13 novembre 2015 - 19:37

    mercredi 11 novembre 2015 - 18:29 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    7627 Crédits Modo

    Quelque part dans la région des Mondes du Noyau, dans le système de Brentaal...

    Un croiseur léger Arquitens navigua dans l'espace intersidéral pendant plus de trois heures, ce qui sur correspondrait à une bonne semaine en durée terrestre. Sa cuirasse métallique de couleur gris acier était plate et épaisse, idéal contre les impacts et les attaques, tandis que ses bordures étaient de couleur bleu marine. Ce croisseur était neuf depuis cinq ans et servait généralement de transport pour diverses personnes, armées ou marchandises entre les différentes planètes de la Route d'Hydian, commençant de Ruuria et finisant à Denon. Aujourd'hui, à l'intérieur du bâtiment, on trouve le plus souvent des personnes en voyage : des chalactans, des rattataki, des sarkhai, des terelliens, des zeltrons et puis quelques droîdes qui assurent le transport ou les besoins des passagers.

    Au milieu de tout ce monde, assis sur un siège improvisé sur une caisse métallique, je suis installé tranquillement pour le voyage. Comme la lune de Yavin était de climat tempéré, je porte mon manteau noir sur moi car le froid de l'espace peut vous rendre malade. Je suis resté assis à ma place pendant tout le trajet, la moitié du temps je me trouvais en méditation pour développer mon affiniité à la Force et le pouvoir d'interagir avec le cristal que je rechercherais. La seconde moitié, je restais éveillé pour écouter les quelques informations transmises sur l'Holonet dans le vaisseau. Au bout de deux minutes, un droïde astromech bleu et argent se dirige vers moi et me tend un gobelet en carton plastique. Le droïde émit une série de sons longs et musicaux en présentant son cadeau.

    Moi : - Merci. (Je regarde attentivement le contenu du gobelet et m'aperçoit que ça ressemble à du café.) On dirait du café par la couleur et l'odeur. (J'en bois un peu pour vérifier.) Hum, c'est bien du café. Je te remercie... (Je lis sa plaque de matricule) R1-P7.

    Le droïde m'exprime sa joie par un balancement des pattes et une mélodie électronique. Après avoir une nouvelle gorgée, je lui demande pourquoi il me l'a donné et il me raconta qu'il n'avait personne avec qui partagé de moments et qu'il ne faisait rien d'autre que aller de vaisseau en vaisseau pour se trouver un maître ou un ami.

    Moi : - Tu as dû te sentir seul pendant un bon moment. (Il me vint alors une idée.) Tu sais quoi, R1 ? Je crois que je vais te prendre avec moi. Eh, ça te dit d'être mon droïde partenaire ?

    De nouveau, R1 se mit à tourner des pédales et à émettre des sifflements de joie. Oui, cela lui plaisait beaucoup d'être avec moi.

    Moi : - Moi aussi je suis ravi d'avoir fait ta connaissance... Au fait, je ne me suis pas présenter : Je suis Galen Arek, apprenti Chevalier Jedi.

    Soudain, une mélodie résonna dans le vaisseau puis une voix parlant dans le basic annonça le prochain arrêt : Brentaal. Je commença à me lever et à mettre mon sac sur le dos, je finis mon gobelet de café, le jette vide dans une poubelle et me dirige vers la passerelle de débarquement. R1-P7 me suit et se poste à ma gauche lorsque nous sommes sur la plateforme. Le croiseur léger atterissa dans un grand spatioport et la porte s'abaissa une fois amarrée. Je descendis à moyen allure la passerelle et arriva sur un sol pierreux et sableux couleur argile. R1 et moi sortîmes de la piste d'atterissage et nous nous engagions dans le hall d'attente. Je m'aperçus que la majorité des personnes dans le hall étaient humains ou humanoïdes. Après avoir traversé tout le hall et la sortie du spatioport, à peine ai-je franchi la délimitation de la porte que je ressenti une vibration soudaine dans ma tête, assez forte pour me faire tomber sur mes genoux et la placer entre mes mains.

    Moi : - Aaaaah ! (R1 voulut m'apporter son aide mais je le repoussa doucement.) Non, tu vas bien R1. C'est juste un léger mal de tête.

    Je me releva sur mes jambes et observa le paysage. Malgré les quelques bâtiments typiques du commerce, des bars et des postes de la Guilde, l'environnement n'était d'autre que des volcans et des cratères dans d'immenses plaines rouges. Un endroit où il vaudrait mieux ne pas s'attarder. Soudain, le droïde émettit de rapides bourdonnements en me tirant le pantalon d'un de ses pinces articulées et de l'autre me désigna quelque chose. Ou quelqu'un. Parmi les quelques passants qui allaient et venaient dans la rue, je reconnus la Twi'lek ruthian qui me servait de mettre se diriger vers nous avec un grand sourire.

    Aynor : - Bonjour Galen. Le voyage s'est bien passé ?

    Moi : - Oh oui. Quoi qu'il était un peu long et ennuyeux, tout s'est bien passé. Et maintenant, je devine qu'on doit se rendre dans un autre vaisseau pour se rendre vers notre destination ou bien vous en avez un ?

    Aynor : - À toi de deviner. Bien, allons-y. Il nous faut repartir avant que les autorités locales ne se demandent pourquoi des gens comme nous sont ici. Tu sais, il faut s'attendre à rencontrer...

    Mon maître n'avait pas terminé sa phrase qu'elle remarqua et fixa des yeux le droïde astromech à côté de moi, en train de la regarder d'un air craintif. Elle redressa la tête et se tourna vers moi.

    Aynor : - Qui est ce droïde ?

    Moi : - Ah oui ! J'oubliais. (Je me pencha à côté de R1 et le rassura.) R1, je te présente mon maître, la Jedi Aynor A'lask de Ryloth. Maître, je vous présente R1-P7. Ce droïde astromech est venu vers moi lors du voyage et, comme il se sentait seul, je lui est proposé de m'accompagner dans notre chasse au cristal de Ruusan.

    Aynor : - Un droïde astromech solitaire ? C'est ce qu'il t'a dit ? (Je hocha de la tête pour confirmer.) Dans ce cas, il peut venir avec nous. Si tu lui as proposé de le prendre avec toi, tu est en droit. Allez ! Ne perdons pas de temps ! J'ai le pressentiment que des Yuuzhan Vong pas commodes risquent de traîner dans le coin.

    Aussitôt, nous nous dirigeames vers un autre spatioport pour rejoindre le véhicule qui nous emmenera sur Ruusan.


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 16 novembre 2015 - 18:49

    dimanche 15 novembre 2015 - 15:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits


    La voix digitalisée de l'ordinateur de bord précéda de peu l'arrêt du moteur hyperespace et alors les longs filaments de lumière se transformèrent en une myriade de points sur la toile de fond de l’espace. Les moteurs subliminiques prirent le relais pour conduire le vaisseau jusqu'aux abords de la planète Ruusan.


    640


    Galen – Magnifique !


    Notre nouveau compagnon de voyage, R1-P7, émit un bip enjoué semblant partager l’avis de Galen. qui, s'étant avancé de son siège afin de capter chaque image du spectacle spatial qui s'offrait à nous, promenait son regard d'un bord à l'autre de la verrière du poste de pilotage. On pouvait avoir vu bien des choses, fait bien des voyages, et ne pas cesser d'être émerveillé devant le balai magique des astres. Car autour de Ruusan gravitaient trois satellites offrant une belle parure à la planète.


    Aynor – Nous n'allons pas tarder à entrer dans l'atmosphère de Ruusan. Parenthèse éducative, les trois lunes que tu peux voir sont surnommées les trois sœurs. Procède à un balayage de notre zone d'atterrissage avec les scanners s'il te plaît.


    Galen – Tout de suite Maître.


    La planète était depuis bien longtemps, depuis des siècles, tombée plus ou moins dans l'oubli de l'Histoire Galactique. Elle n'intéressait plus guère que les archéologues ou les quelques contrebandiers à la recherche de discrétion ou d’objets rares. Ou, plus rarement encore, quelques Jedi en quête de cristaux.


    Aynor - Dire qu’il y a plus de mille ans s’affrontèrent ici dans une série de batailles destructrices l’Armée de la Lumière et la Confrérie des Ténèbres. Ont a peine à le croire maintenant.

    Galen - L’Armée de la Lumière ?

    Aynor - Une armée composée de Jedi qui lutta contre la visée expansionniste des Sith, qu’on appelait alors Confrérie des Ténèbres.


    Galen - Les scanners signalent la présence d’activités électromagnétiques non loin de la zone que vous avez indiqué pour l’atterrissage. Mais aucune construction notable, ce n’est pas une ville.

    Aynor - Non ce n’est pas une ville. Il n’est pas sensé y en avoir dans cette région. Ni ailleurs, sauf des ruines millénaires.


    Nous posâmes le vaisseau sur un large plateau rocheux surplombant une vaste étendue de steppe herbeuse. A l’opposée de la steppe, dont le plateau sur lequel nous nous trouvions était un prémice, débutait une chaîne montagneuse pleine de mystères. Le temps était maussade et plutôt frisquet.


    Galen était fin prêt pour débuter l’expédition. Pantalon de cuir synthétique bleu sombre, veste sans manche de cuir bleu. Il avait aussi enfiler un manteau en cuir noir. Pour ma part je gardai ma tunique habituelle de Jedi, préférant néanmoins un pardessus ressemblant à une bure sans manche et plus courte plutôt que la bure traditionnelle.


    Après deux bonnes heures de marche nous parvinmes en haut d’une bute qui donnait sur l’entrée de la mine que je cherchais. Elle se trouvait à moins de 500 mètres de notre position. Les relevés dont nous disposions étaient donc exacts. Toutefois ne mentionnaient-ils pas que la mine fut exploitée de quelque manière que ce fut, et pourtant ...


    Galen - La question est : hostiles ou pas hostiles ?


    J’ajustai mes macrobinoculaires.


    Aynor - Vu leur outillage et l’absence du sigle d’un quelconque groupe minier, mon expérience me fait pencher pour “Hostiles si incommodés”.

    Galen - Serait-ce incommodant pour eux de nous laisser chercher notre cristal ?

    Aynor - Nous pourrions le leur demander, mais je crois connaitre la réponse.


    Je déposai les macrobinoculaires et m’installai dos contre un rocher, étudiant le datapad avec plus de précisions.


    Aynor - Les notes de Maître Ordo indiquent qu’une autre entrée existe peut-être. Mais ce n’est qu’un soupçon, cela n’a jamais été confirmé. Plusieurs options s’offrent à nous. Passer par l’entrée principale, avec les risques que cela comporte. Ou trouver les preuves de l’existence d’un autre chemin d’accès. Qu’en penses-tu Galen ?


    Ce message a été modifié par Aynor le mardi 24 novembre 2015 - 13:35

    mardi 24 novembre 2015 - 13:34 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    7627 Crédits Modo

    Quelque part sur la planète Ruusan, à 500 mètres de l'entrée d'une mine...

    Aynor : - Les notes de Maître Ordo indiquent qu'une autre entrée existe peut-être. Mais ce n'est qu'un soupçon, cela n'a jamais été confirmé. Plusieurs options s'offrent à nous. Passer par l'entrée principale, avec les risques que cela comporte. Ou trouver les preuves de l'existence d'un autre chemin d'accès. Qu'en penses-tu Galen ?

    Franchement, la situation me parraissait moins dure que notre ballade dans la jungle yavinnienne. Nous venions tout juste de trouver l'endroit où je pourrais récupérer un vrai cristal de Ruusan et nous découvrons que cette mine en question est habitée ou même exploitée par des miniers. En regardant par-dessus mon épaule gauche, puisque je me trouvais assis contre un gros rocher, j'observais l'entrée principale : c'était une banale entrée de mine, un large trou dans la roche de la montagne avec trois poutres métalliques qui soutiennent le plafond, un chemin de rails qui semble faire la liaison entre l'intérieur de la mine et l'extérieur avec un simple chariot et un petit atelier sur le côté où des outils étaient rangés. En sachant que les miniers, qui ne devaient peut-être pas appartenir à la Guilde Minière, seraient hostiles selon mon maître, passer l'entrée principale n'est pas envisageable. Reste l'entrée cachée. Il me vient alors l'idée de "sonder les lieux".

    Moi : - J'ai une question à vous poser, maître. Est-il possible de sonder l'environnement qui nous entoure grâce à la Force ?

    Aynor : - Où veux-tu en venir ? Tu souhaite chercher l'emplacement de l'autre entrée en utilisant la Force ? Seul, je ne crois pas que tu en sois capable.

    Moi : - Dans ce cas, vous pourriez m'aider. À deux, nous aurons plus de chance de la trouver cette entrée.

    Aynor acquiesa et nous nous mîmes derrière notre rocher, moi accroupi au sol et elle debout par-dessus moi. Après avoir la façade de la montagne devant nous, nous levions le bras et tendions la main, paume en avant, et nous nous servions de la Force. Pour faciliter la connexion, je ferma les yeux comme me l'avait conseillé maître Padmée quand j'étais à son cours seulement il me fallait porter mon attention sur l'autre entrée. Je fis le vide en moi, mon esprit semblait quitter mon enveloppe charnelle mais je le retins, je me sentis plus léger et, alors qu'il n'y avait rien devant moi à part du noir, je sentis peu à peu une sensation douce et agréable. Je commença à ressentir autour de moi des formes de vie liées à la Force, comme mon maître à ma droite, quelques végétaux par ci et la roche de la montagne. Je réalisa que, les yeux fermés et toute mon attention sur mon objectif, je sentis une vibration dans l'air, quelque chose était attiré par une autre, et je réalisa que c'était la main d'Aynor qui vibrait à la présence d'une chose. Je mis ma main dans la même direction qu'elle et je sentis ma main vibrer aussi. Je voulus visionner la mine dans tout ses aspects. Au bout d'un long instant de concentration, je sentis une répercussion de la Force sur un emplacement de la montagne et mon maître le sentit aussi. Je réouvris les yeux, baissa ma main et nous fîmes le bilan de notre découverte.

    Aynor : - Tu as dû ressentir comme moi une vibration dans la main à un moment. C'est signe qu'il y a la trace d'une éventuelle autre entrée. Si mon intuition est exacte, l'emplacement de l'autre entrée se situe sur le flanc droit de cette montagne, à 50 mètres de l'entrée principale. Allons la trouver !

    Mon maître, R1-P7 et moi nous dirigions vers le flanc droit après que nous avançions furtivement hors de champ de l'entrée principale. Quelques bonnes minutes après, nous étions arrivés mais sur la pente rocheuse où nous nous trouvions, l'herbe était haute de 4 centimètres, des dizaines de grosses pierres étaient de partout et quelques buissons se situaient à même la pente. Nous cherchions l'entrée de partout et finalement, ce fut R1 qui la trouva. Elle était cachée par le plus gros buisson, au bord d'un rocher enterré. En écartant les branches, je m'aperçus qu'il s'agissait d'un grand trou.

    Moi : - Cela ressemble à un terrier. (Je mis la tête pour voir l'intérieur.) Non, ce n'est un terrier, c'est un petit tunnel. On dirait qu'il mène à une partie de la mine. Je vais y aller...

    Aynor : - Galen ! Je ne vais pas te laisser aller par cette entrée sans t'accompagner. Tu devrais s'avoir qu'il ya autant de danger que si nous étions passés par l'entrée principale. Tu ne dois pas y aller seul.

    Moi : - Ne vous inquiétez pas. Je suis certain que les miniers ne sont allés jusque là. Je crois qu'il est préférable que j'aille à l'intérieur et que vous restiez pour en cas de danger.

    Aynor : - Tu cours un grand risque en agissant ainsi. (Elle fouilla sa poche et en sorti un petit appareil sur un bracelet.) Prends cet émetteur radio sur toi, il faut que nous restions en contact. Si jamais il t'arrive malheur, dis "secours" deux fois.

    Aussitôt l'émetteur radio à mon poignet, je m'engagea dans le tunnel. Long de 8 mètres en descente, je mis pied au sol dans un couloir de roche grise en serpentine. Je sortis ma vibro-dague avec ma main droite et avança lentement dans le couloir en comptant les mètres parcourus à voix basse. Au bout de douze mètres, je sentis une longue et forte vibration dans mon corps, une sensation qui ne m'nspira pas confiance. Je le fis savoir à Aynor qui m'informa que je m'approchais peut-être d'un gisement de cristaux, je décida de continuer. Au bout de dix mètres, je boucha dans une petite chambre de roche, éclairée par la lumière d'une cinquantaine de cristaux multicolores. Je fus émerveillé par tant de beauté. Me rappelant pourquoi j'étais là, je m'assis au sol en position de méditation et commença à chercher mon cristal. Je me concentra longuement, cherchant à sonder chaque cristaux pour trouver un qui réagirait. Cinq minutes, dix minutes, il ne passa rien. L'impatience commença à me ronger et je perdais peu àpeu de concentration. Finalement, j'abandonna. Je décida de me relever et de faire démi-tour, décu. Soudain, j'entendis une voix qui ne m'était pas inconnue.

    ... : - Eh bien, jeune padawan, tu abandonnes déjà ta quête du cristal de Ruusan ?

    Moi : - Vous... vous êtes là ? (Je patienta un moment pour attendre une réponse puis) Vous pouvez me dire pourquoi vous êtes présent ici et dans de telles circonstances ?

    ... : - Allons, Galen ! Tu demandes toujours le pourquoi du comment.  Si je suis ici, c'est pour savoir si tu est digne de recevoir le sabre des Jedi. Penses-tu être prêt ?

    Moi : - Si je le penses, c'est que je le suis.

    ... : - Soit. Galen, la question à laquelle je te soumet est importante pour ton étape. Alors écoute attentivement.  Sais-tu qu'est-ce qui fait la force du Jedi sans basculer vers ses propres ténèbres ? Qu'est-ce que l'Univers a besoin pour vivre ?

    Pour moi, ce fut un silence total. Cette question était essentielle à mon parcours de Jedi et pourtant je ne connaissais pas la réponse. Je chercha longtemps la réponse, essayant chaque facultés du Jedi mais aucune ne me semblait la bonne réponse. "Qu'est-ce que l'Univers a besoin pour vivre ?" Je me demande vraiment pourquoi je dois subir une telle question. Et puis la réponse me vint par moi-même, il s'agissait de la seule chose qui me manquait, depuis le début de mon apprentissage, depuis que je suis entré en communion avec la Force. Assuré de ce que je savais, je donna ma réponse.

    Moi : - L'Harmonie. L'Univers a besoin d'harmonie. Le Jedi a besoin d'harmonie car elle le rend plus vivant et le guide véritablement.

    ... : - Alors il ne reste plus qu'à être en harmonie avec la Force, avec toi même, et ainsi tu seras peut-être un Jedi.

    Je me retourna vers le mur de cristaux. De face, je me mis en méditation, toujours debout, et je tendis sereinement la main. Je fis le vide en moi, je me rappella le murmure du vent, les hauts arbres qui dansent et les rayons de lumière qui illuminait mon temple intérieur. Je sentis autour de moi lentement le temps et l'espace dans leur continium puis une étrange couverture invisible m'enveloppa de sa chaleur. La Force entoura mon bras de son énergie et je l'accepta entièrement dans mon membre. Soudain, dans cet espace étoilé qui a remplacé mon jardin, un point blanc très lumineux se rapprocha de ma main. Plus il se rapprocha, plus il grossisait. Il arriva enfin dans ma main, il était solide, doux et rempli d'énergie positive. Je réouvris les yeux et découvris... un mince cristal blanc en forme de losange qui émettait naturellement une faible lumière. Je l'ai trouvé, j'ai trouvé mon cristal de Ruusan. Avec douceur et précaution, je rangea mon cristal dans la boîte attitrée puis murmura en regardant le plafond. 

    Moi : - Merci... (je prononça un nom anciennement connu.) Maître Shan.

    Un léger tintement s'éleva dans la chambre puis vint le silence. Soudain, j'entendis un ronronnement dans le mur de gauche. Il s'intensifia de plus en plus et je compris que c'était le bruit d'une perceuse de roche.

    Moi : - Oh non ! Les miniers !


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le mercredi 02 décembre 2015 - 14:06

    mercredi 25 novembre 2015 - 15:15 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    On pu sentir, au fur et à mesure de l'avancée des excavatrices, la roche  vibrer avec de plus en plus d'intensité.


    Aynor – Vite Galen !

    Je redoutai moins l'approche des mineurs que l'effondrement de la cavité dans laquelle s'était engouffré mon Padawan. La Force, que j'écoutai avec attention depuis l'entrée de Galen dans la montagne, m'indiqua par sa nouvelle agitation que quelque événements allait se passer. Je ne pouvais que conjecturer sur ceux-ci. Enfin j'apercu une ombre, puis le jeune Jedi sortit de l'obscurité pour rejoindre la clarté du jour finissant.

    Galen – J'ai le cristal Maître Aynor !

    Je lui répondis d'un sourire plein de fierté.

    Aynor – Ne nous attardons pas. La roche est instable.
    Galen – Ces mineurs vont tout faire s'effondrer. Ne devrions nous pas intervenir ?
    Aynor – Ils ont pris des risques en connaissance de cause. Tu suggères donc que leur faute n'est pas propre à nous dispenser de notre devoir moral ?

    Galen sembla regarder en lui-même quelques instants.

    Galen – Et bien … oui, c'est un peu ça.
    Aynor – Alors tu as bien pensé Padawan. Ces mineurs ont été imprudents, et bien qu'ils méritent une leçon, nous ne pouvons pas ignorer le danger qui pèse sur leurs vies. Elles ne valent pas moins que les nôtres, ou que tout autre.

    Rebroussant chemin, arpentant le flanc de la montagne aussi vite qu'il nous était possible, nous nous dirigeâmes vers l'entrée sud-ouest de la grotte aux cristaux où se trouvait aussi le camp de fortune des mineurs. Notre venue fut froidement accueillie par quelques salutations à base de tirs de blaster.

    Aynor – Nous sommes des Jedi. Ne tirez pas, nous devons vous parler !

    Criai-je aussi fort qu'il m'était possible.

    Mineur – Va crever pourriture de Jeedai !
    Galen – On devrait peut-être les laisser finalement.
    Aynor – J'avoue que c'est tentant. Bon écoute il est tout seul. Je vais attirer son attention et pendant ce temps là tu vas te faufiler derrière lui.
    Galen – C'est comme si c'était fait !

    Aynor – Allons, montrez-vous raisonnable et discutons autour d'un jus bien chaud !
    Mineur – C'est moi qui vais te chauffer le c** chien de la République !

    BTEWW  BTEEW

    Un échange fleuris, alternant entre décharges énergétiques et verbales, se poursuivit jusqu'à ce que le mineur sente la pointe dur du canon d'un blaster dans son dos. Galen s'était glissé derrière lui sans le mondre bruit.  Je sortai alors de ma cachette et dévalait la pente jusqu'à les rejoindre. Je désarmais le mineur et le tint en joue moi aussi.

    Aynor – Ordonnez à vos hommes de cesser toute activité et de sortir au plus vite.

    Le mineur, un homme de taille moyenne au épaules larges et aux machoires carrés, cracha à mes pieds en guise de réponse.

    Aynor – Tout à fait charmant. Écoutez, le deal est simple. Nous vous écrouons pour exploitation minière illégale ou, peut-être, si votre bêtise est aussi grosse que votre avidité, nous vous écrouerons pour mise en danger d'autrui et homicide involontaire. Je vous laisse devenir où se situe votre intérêt.

    Mineur, grommelant Tu me paieras ça Jeedai.
    Aynor – Il faudra patienter, la liste de mes créanciers est déjà fort longue. Allez, exécution.

    Quelques minutes plus tard sortirent de la mine une demi douzaine de mineurs de toutes origines. Un grondement sourd se fit alors entendre et un épais nuage de poussière de roche s'échappa de la gueule de la montagne bientôt refermée. Les réchappés, bousculés et soulagés, ne montrèrent aucune résistance.

    3 heures plus tard,  à bord d'un vaisseau.

    Aynor – Mission accomplie Galen, tu as ton cristal. Je suis très satisfaite de ta conduite. Nous allons livrer notre colis express à la justice de la Coalition Galactique et ensuite direction Yavin IV pour la fabrication de ton sabre laser !

    Ce message a été modifié par Aynor le mercredi 09 décembre 2015 - 13:19

    mercredi 09 décembre 2015 - 13:15 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    7627 Crédits Modo

    En orbite de Coruscant, la planète-capitale, quelques instants plus tard...

    Bien que je pensais pouvoir admirer de plus près la diversité des hautes tours et gratte-ciels de ce monde cosmopolite de la République, ce ne fut pas le cas présent. Notre vaisseau se stationna pour une courte durée dans l'un des hangars d'un croiseur lourd Venator en orbite faisant office de corps de douane et de sécurité de la planète. Pendant que R1-P7, mon récent compagnon droïde, veillait sur notre vaisseau, mon maître et moi étions en discussion avec l'officier en chef du croiseur. Après avoir consulté et vérifié nos identités, l'officier nous demanda la raison de notre venue et Aynor répondit que nous venions apporter le responsable du groupe minier qui exploitait une mine de cristaux (de Force) sur Ruusan, alors que nous étions en "mission" sur cette planète. Par l'intermédiaire d'un de ses subordonnés, l'officier nous annonça que notre minier en chef était un exploitant illégal de minerais trois fois arrêté pour ce genre d'activité et qu'il allaient s'occuper de lui ; des soldats l'ont emporté aux cellules du bâtiment militaire et nous pouvions regagner notre chasseur en toute tranquillité et avec les remerciements de l'officier.

    Pendant que nous marchions à travers le hangar pour rejoindre notre vaisseau, je fis un petit brin de causette avec mon pédagogue.

    Moi : - Eh ben, trois fois arrêté pour exploitation illégale ! Ce minier est vraiment têtu et borné pour recommencer son traffic après ses passages devant un tribunal. Heureusement que nous étions là pour l'empêcher de faire complètement écrouler la mine et avec les autres miniers dedans.

    Aynor : - Tu as raison. Si notre destination n'avait pas été Ruusan, je crois que ce bandit antirépublicain serait encore en liberté et des vies innocentes auraient été perdues.

    Moi : - "Antirépublicain" ? Vous l'appelez comme ça parce qu'il vous a insulté ou vous l'appelez comme ça pour une autre raison ? Parce que, maintenant que j'y repense, j'ai failli appuyer sur la gâchette en l'entendant vous attaquez verbalement.

    Aynor (se tournant vers moi) : - Galen, cet homme n'avait rien d'un simple citoyen. Notre galaxie n'est pas entièrement sous une seule et même bannière ; si certains peuples ont accepté de faire partie de la République, il y en a d'autres qui ne vivent que dans l'indépendance, le rejet des lois et le crime. Il s'agissait là d'un des nombreux voyous qui exècrent la République autant qu'un chasseur de primes. Seul l'argent compte pour eux et la fin qui justifie les moyens est leur credo.

    Moi : Alors il était tant que nous intervenions. Je ne connais pas encore toutes les facettes de la République et de la galaxie, mais je suis conscient du mal qu'aurait fait ce bandit et c'est contre cela que je battrais. (Après un court silence) Mais j'y pense, le travail des miniers a complètement bouché l'entrée principale de la mine. Comment vont faire les prochains Jedi et padawans pour trouver leur cristal avec cette entrée bouchée ?

    Aynor (en souriant) : - Et bien, dorénavant ils pourront toujours prendre la même initiative que nous et suivre l'entrée secondaire, que nous avons trouvez. En arrivant à l'Académie, je proposerais à Cenovii de marquer sur son plan le nouvel emplacement de l'entrée. Je crois que nous pouvons même l'appeler le "chemin de Galen".

    Moi (rigolant) : - Ha ha ha. Vous plaisantez ? Je ne voudrais donner mon nom à une entrée déjà découverte et sûrement déjà pratiquée par d'autres avant nous. (Je marqua une pause pour me calmer puis je repris.) Maître, et si nous pouvions la nommer "la voie Harmonieuse" ?

    Alors que nous n'étions qu'à un mètre de la passerelle abaissée du vaisseau où R1 nous attendait, Aynor s'arrêta net et me regarda longtemps dans les yeux, intriguée. Je crus qu'elle cherchait dans la profondeur de mes yeux un indice sur ma proposition. Comme si elle avait sentie que je cachais quelque chose. Seulement, je ne souhaitais nullement lui parler de mon entretien avec l'esprit de Force qui m'avait aidée. Alors que je m'attendais à une question, elle reprit son sourire.

    Aynor : - C'est un bien joli nom que tu as trouvé, Galen. J'en prends note pour le proposer à Ceno.

    Ouf ! J'ai évité le pire, mais elle pouvait à tout moment me poser la question sur ce qu'il s'était passé. Enfin, nous embarquions dans notre vaisseau, nous décollâmes et nous mîmes le cap sur la 4e lune de Yavin. Lorsque la planète fut en vue et ses paysages bien net, je me rappela mon arrivée sur la lune, mon accueil à l'académie par Ceno... Là, c'était bien différent. Je braqua mon regard sur ma petite boîte, je l'ouvris délicatement et observa attentivement mon cristal. Malgré la multicolorité qu'il avait, je distingua nettement le reflet de mon futur. Une douce lumière bleue azur. La lumière du Gardien.


    bencenovii => C'est à tour de répondre. Je reviens à l'atelier avec mon cristal et j'ai besoin de tes lumières pour m'aider à faire mon sabre.


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 12 décembre 2015 - 10:12

    mercredi 09 décembre 2015 - 21:33 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide