Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Galen entre dans l'atelier, tout sourire. Le maître des lieux est, comme d'habitude, fourré derrière une grosse pièce de droïde, la lumière d'une flamme de chalumeau se reflétant sur sa visière. Il remarque le padawan d'Aynor et relève la tête tout en éteignant son chalumeau.

    Ceno - Galen? Je ne t'attendais plus.
    Galen - On a dû faire un détour par Coruscant, mais j'ai mon cristal! Que dois-je faire maintenant?
    Ceno - Doucement, doucement.

    Le Mandalorien pose son attirail et s'approche du Tythonien en nettoyant le camboui sur ses mains de beskar avec un chiffon. Une fois arrivé au niveau de Galen, il déclare:

    Ceno - La prochaine étape mettra ta patience à l'épreuve.

    Il pose le chiffon et mène Galen vers un établi presque bien rangé. Il y a là des outils bien différents que dans le reste de l'atelier, il s'agit d'outils de précision élaborés pour purifier les cristaux. Le plus prisé d'entre eux est un faisceau laser au diamètre ajustable. Un socle très rustique en plastacier est au centre de l'établi.

    Ceno - J'ai préparé cet établi en prévision de ton retour, tu disposes de tout le nécessaire pour tailler et raffiner ton cristal. Mais les outils ne te serviront à rien si tu ne te concentres pas dans la Force pour y parvenir.
    Galen - Qu'entendez-vous par là?
    Ceno - On peut les éliminer mais aucune technologie ne peut révéler les impuretés d'un cristal de sabre laser, seul un Jedi peut y arriver avec la Force comme alliée.
    Galen - Un Sith pourrait aussi le faire?
    Ceno - Possible...
    Galen - Dites-moi comment je suis sensé procéder.
    Ceno - Via la Force tu peux amplifier ton lien avec la pierre pour en déceler les impuretés. Ce sont ces impuretés que tu dois éliminer pour purifier le cristal, et ainsi libérer le coeur même de son énergie. La découpe est très importante, et le raffinage doit être précis, c'est un travail de longue haleine qui dépendra du lien que tu auras établis avec le cristal.
    Galen - Un tel lien n'est-il pas dangereux?
    Ceno - C'est vrai... J'en ai déjà fait l'expérience... La perte d'un sabre, et donc de son cristal, peut être douloureuse... Mais la Force est partout autour de nous et nous lie à toute chose, s'il est vrai que certains liens sont plus forts que d'autres, la perte d'un lien ne doit pas nous faire oublier le reste.
    Galen - Grossièrement, ça veut dire que je peux me lier à ce cristal mais que je dois garder en tête qu'il n'est qu'un lien parmi d'innombrables autres.
    Ceno - Tu comprends vite on dirait. Je te laisse te débrouiller, surtout prends bien le temps d’œuvrer avec justesse, d'être en phase avec la Force. Chacun de tes gestes doit être sûr, sans quoi tu pourrais rater des impuretés, ou même tout faire exploser si tu touches le cœur du cristal.
    Galen - Je m'en occupe Maître Ceno!
    Ceno - Au fait, où est Aynor?
    Galen - Heu, dans ses cartiers je pense...
    Ceno - Bien. Je viens de me souvenir que je devais aider CJ-3PO à nettoyer la salle commune, je te laisse donc.

    Sans un mot de plus, le Jedi ramasse sa bure, qu'il ajuste avec un soin qui ne lui ressemble pas, et sort de l'atelier, non pas pour aller faire le ménage en salle commune avec ce boulet de droïde comme il l'a dit à Galen, mais pour aller saluer Aynor.

    Ce message a été modifié par Bencenovii le lundi 14 décembre 2015 - 19:56

    lundi 14 décembre 2015 - 19:50 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    11753 Crédits Modo

    Je fus étonné et surpris de la remarque de Ceno ainsi que sa peine de rajuster sa bure avant de sortir de l'atelier. Son geste paraît involontaire mais peut-être avait-il décidé de se montrer soigneux. Contrairement à ce que pourrait penser la plupart, je trouve l'idée de Ceno d'aider le pauvre droïde de protocole à nettoyer notre salle commune plutôt sympathique. CJ-3PO étant souvent traité comme un boulet par les autres, je ressens de la compassion pour lui. Tandis que le Jedi mandalorien avait franchi et refermé la porte derrière lui depuis deux minutes, je décida de porter mon attention sur ce pourquoi je me trouvais là.

    Je m'installe tranquillement devant le poste de travail, sur un tabouret de plastacier coloré, et observe attentivement les outils sur la table et à ma disposition. Ceno m'avait fait remarqué qu'ils étaient des outils de précision élaborés pour que je purifie mon cristal. Je dépose d'abord ma petite boîte sur la table, l'ouvre et sort délicatement mon cristal. Incolore et clair, sa forme est celle d'un losange de quatre cm de longueur sur trois cm de largeur, la lumière de la pièce semble être refletée de tous les côtés du minerai et une étrange mais faible surbrillance s'anima une fois en main. D'un mouvement lent et souple, je le cale dans le creux de ma main gauche puis je prends la petite brosse pour le nettoyer. Un coup vers le haut, un coup vers le bas, et etc. Au bout de huit à dix mouvements de brosse sur chaque côté, en vérifiant que je n'ai oublié aucune autre trace de saleté, je repose la brosse et me prépare à me servir d'un outil pratique mais dangereux : le faisceau laser au diamètre ajustable. En voyant un tel instrument à portée de main, je me demandais intérieurement si m'en servir n'allait pas me risquer de me couper à vif. Hou là là ! Il ne faut même pas que j'y pense. Je décide d'atendre un peu avant d'utiliser le faisceau laser et je met mon cristal entre mon pouce droit et mon auxilliaire droit, le mettant à ma portée de vue.

    Je le regarda fixement, je décida de prendre tout mon temps pour observer et analyser mon cristal, afin de déceler les éventuelles impuretés et voir jusqu'à quelle couche je risque d'arriver au coeur du cristal. Toute ma concentration fut sur mon cristal, les minutes passaient, ma respiration se fit de plus en plus lente mais calme et je ne devais cligner des yeux que durant de longs instants. Comme me l'a dit Ceno, je dois me montrer patient dans mon travail. Autour de moi, le silence est absolu et je n'entends que le son lent et serein de ma respiration. Je suis tellement concentré que je ressens l'étrange impression dans mes yeux, à force de regarder longtemps mon cristal. Soudain, je commença à apercevoir quelques taches noires se former sur la surface, puis à l'intérieur et encore plus loin à l'intérieur, et quatre fines couches après, plus de taches mais une chaude et lumineuse boule multicolore au centre de la pierre. Mon regard et ma concentration toujours sur ma progression de ma recherche, je ressens la Force autour de cette sphère de lumière sous forme de flux d'énergie s'échappant peu à peu du cristal comme des vagues qui s'avancent et se retirent. Les impuretés sont à présent visibles et la sphère commence à réagir à ma présence, se mettant à battre comme un coeur organique. Ses pulsations vont même dans mes doigts, puis mon bras et enfin tout mon corps. Toujours immobile et fixe, je ressens l'énergie du cristal faire harmonie avec mon être. Enfin, sentant la connexion de mon esprit au coeur du cristal, je cesse de regarder mon cristal par mes "yeux de Force" et constate le résultat : dix petites taches noires apparaissaient à la surface et à l'intérieur du cristal. Revenant à mes esprits, faisant cligner plusieurs fois mes yeux puis m'étirant, je pris délicatement le faisceau lacer. J'ajusta la lame à "fine épaisseur" puis me prépara à éplucher délicatement par fines couches mon cristal.

    R1-P7 (après avoir passé la porte de l'atelier) : - Bwwih bwouh bwoouh !!

    Moi : - R1 ! Te voilà enfin et à temps. Je viens juste de terminer ma recherche d'impuretés. Alors, tu as réussi à le trouver ?

    Mon ami droïde astromech bleu-argent me tendit à l'aide de sa pince articulée gauche un ouvrage venant de ma chambre. Il s'agissait de mon manuel d'art Jedi, ma bible du soir en quelque sorte. Je le pris après avoir posé mon cristal dans son coussin, jouvris le livre à la bonne page une fois qu'il fut devant moi et reprit mon trésor pour pouvoir enfin commencer l'étape suivante.

    Moi : - Bon, c'est la bonne page. Je vais pouvoir commencer. (Au moment où je commença à éplucher les impuretés de mon cristal par des mouvements lents et délicats, je lis le texte devant moi.) "Le cristal est le coeur de la lame. Le coeur est le cristal du Jedi. Le Jedi est le cristal de la Force. La Force est la lame du coeur. Tous sont entelacés : le cristal, la lame, le Jedi ne font qu'un."

    Je répeta longtemps le texte au fur et à mesure que j'enlevais les impuretés de mon cristal ainsi que les couches qui les entouraient. Mon cristal était en train de rétrécir lentement, les minutes parurent une éternité mais je me fichais du temps que cela prends. Chaque couche et impuretés devaient être retirées avec délicatesse et précision, ce que je fis. Environ une heure plus tard, mon cristal n'avait plus aucune impureté sur lui et il ressemblait à présent à un polyèdre à 30 faces incolore qui avait la taille d'une grosse bille. Je sonda une nouvelle fois mon cristal, de peur d'avoir presque atteint le coeur mais heureusement il y avait encore 1 cm d'épaisseur avant le coeur. Je fus rassuré.

    R1-P7 (d'un air joyeux) : - Bwih bwih wouih wouih.

    Moi : - Tu as bien raison. Il est bien taillé selon moi, mais je pense que l'avis de Ceno est le plus important. Attendons qu'il revienne. (je pris un petit et fin torchon pour essuyer mon cristal.) J'espère que je ne l'ai pas trop raffiné...


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 19 décembre 2015 - 13:03

    mardi 15 décembre 2015 - 21:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Ceno débarque dans l'atelier accompagné de CJ-3PO, le droïde protocolaire de l'académie Jedi. Galen se lève de son siège dés leur entrée dans la pièce et s'approche du Mandalorien avec un bout de chiffon dans les mains. Cenovii reste statique un instant, le padawan aurait-il déjà terminé le raffinage de son cristal? CJ-3PO s'empresse d'aller rendre visite à l'unité R1 du Tythonien, laissant les deux êtres organiques échanger à propos du labeur fourni par le plus jeune des deux.

    Galen - Maître Ceno, qu'en pensez-vous?

    Il ouvre le chiffon, laissant apparaître son cristal Ruusan, plus éclatant que jamais. Le Jedi en armure est impressionné, la pierre irradie la pièce de sa lumière. La Force est très concentrée en lui, sa pureté ne fait aucun doute. Cenovii le prends un instant et constate que le raffinage a très bien été exécuté, ainsi que la découpe, assez symétrique, ce qui est rare. Le résultat est splendide et au delà des attentes du maître des lieux.

    Ceno - Je ne pensais pas que tu y arriverais aussi facilement, ta capacité de concentration dans la Force est  visiblement très développée.
    Galen - Merci Maître, j'aimerais savoir ce que je dois faire maintenant, pour construire mon sabre.
    Ceno - Cela va devenir un peu plus technique. L'étape finale mettra tes dons en mécanique à l'épreuve.

    Les deux Jedi se retrouvent maintenant face à un établi plus grand jonché de vieux outils tels que des marteaux, il y a là une fonderie, des sacs remplis de pièces diverses ou de matières premières, des caisses remplies de connectiques et câbles en tout genre, des moules, ainsi qu'un terminal relié à une machine étrange.

    Ceno - Tu trouveras ici tout ce qu'il te faut. Il y a bien des façons de construire le manche d'un sabre laser, selon moi les méthodes les plus archaïques sont encore les meilleures bien qu'elles prennent plus de temps, tu peux aussi utiliser le terminal et l'imprimante 3D pour confectionner certaines pièces, voir la coque entière. La préparation et la compréhension de l'objet est ici primordiale, je te suggère de bien étudier son fonctionnement et de dessiner quelques plans avant de te lancer. Rappelle-toi: le matériel est une chose, mais l'important est une nouvelle fois de savoir écouter la Force, laisse-là te guider, dans chacun de tes mouvements. Cette étape, pour un padawan, est vraiment cruciale, fais preuve de patience.
    Galen - Bien.
    Ceno - Si tu as des questions, je ne serai pas loin.

    Le Mando se dirige vers CJ-3PO en grande conversation avec R1-P7 puis le désactive sans sommation.

    Ceno - Il est temps de formater ce droïde de malheur.

    dimanche 20 décembre 2015 - 22:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    11753 Crédits Modo

    Prologue :

    Il s'agit à présent de la toute dernière étape du long et dur parcours de Jedi qu'est la conception du sabre-laser. Après être revenu d'un formidable périple sur la lointaine planète Ruusan pour trouver un cristal de Force puis l'avoir taillé et raffiné grâce aux outils de l'Atelier, le jeune Galen Arek est mené par le chevalier Ceno vers le prochain établi où il devra construire les différentes parties de son futur sabre-laser. Tandis que le Mandalorien mi-cyborg est reparti "refaire le portrait" au pauvre CJ-3PO, Galen se retrouve seul face à son ultime chance d'acquérir sa propre arme. Seulement, y arrivera-t-il ?

    Illustration de la maquette de mon sabre-laser

    Je regarde attentivement tous les nouveaux outils auxquels je devrais me servir pour réaliser son sabre ; sur la gauche de la table de travail se trouve une petite fonderie tandis qu'un autre terminal se situe à droite de la table. Sur l'établi, à part les outils classiques de forgeage, je porte mon attention sur les sacs de laine plastifiée et je les tire vers moi pour consulter leurs contenus. Dans l'un, je trouve des pièces métalliques de différentes formes et matières telle que l'acier, l'aluminium, l'argent, le titane, l'or et le cuivre ; dans le second, je redécouvre les mêmes métaux mais sous forme de petits lingots cylindriques. Je referme les deux sacs, les placent à portée pour quelques instants et me dirige vers le terminal de l'établi. Il ressemble étrangement à un grand panneau bleu tactile et interactif muni d'un stylet, utile pour dessiner les plans de maquette. Comme il est relié à une imprimante 3D placée juste derrière, je m'approche du panneau et prends le stylet pour commencer à dessiner la forme de mon sabre. Je laissa mon imagination faire son chemin et, sur la page du panneau, je traça méthodiquement et précisément les différentes parties de mon sabre-laser (voir lien ci-dessus) un par un. Après avoir dessiné les composants de mon sabre en trois dimensions, je prépare l'imprimante pour le préchauffage puis je me dirige vers la fonderie pour faire fondre quelques métaux.

    Munis de gants de forgeron et d'une longe pince, je dépose délicatement un récipient rempli de lingots d'argent au-dessus du brasier infernal de la fonderie ; il fallut au moins une heure pour que le métal solide devienne liquide. Je repris délicatement le récipient de liquide argenté et le déposa sur l'établi pour le laisser réfroidir. Pendant ce temps, je fais "imprimer" la coque de la poignée du sabre. L'imprimante 3D la fait apparaître en plastique dur dans leurs trois dimensions et je la sépare en deux pour qu'elle devienne un moule. Avec ce moule, je façonne un long tube de métal, avec mon argent liquide, de 24 cm de longueur sur un diamètre de 2 cm, avec un trou profond de 18 millimètres de diamètre (4 mm d'épaisseur autour) où je passerais toutes les parties mécaniques de l'intérieur. Comme il s'agit à la fois de la poignée et de l'habillage de mon sabre, je le laisse refroidir tranquillement à proximité et je sors de nouveaux récipients adaptés pour la fonderie pour demain. Car oui, il se fait tard et j'ai sommeil.

    Revenu dans ma chambre accompagné de R1, je m'allonge sur mon lit et je me réfléchi longuement aux différents cristaux que j'ajouterais à mon sabre, en plus de mon cristal de Ruusan. Je choisis de prendre un cristal d'Illum pour donner une couleur bleue à ma lame ainsi qu'une lentille d'Adegan pour rendre plus puissante ma lame. Content de mes choix, je m'endormis d'un sommeil profond. Je me réveilla vers les 6 ou 7 heures du matin et je me rendis à l'Atelier pour continuer mon sabre.

    Je sors la poignée de sabre qui se trouvait dans un fin bain anti-oxydant puis le pose sur l'établi. Aussitôt, je fais fondre de l'acier et du plastique dur dans la fonderie pour créer un parfait alliage de plastacier ; j'ajoute avec un colorant noir charbon et laisse se mélanger la texture. Une fois l'alliage réalisée et passé à l'état liquide, je le ressors et laisse refroidir. Peu après, j'introduis délicatement mon plastacier noir liquide dans le compartiment matière de l'imprimante 3d et je mets en marche la création du pommeau, du garde pour l'anneau de stabilisation magnétique et des protections de la chambre d'énergie. À présent que j'ai terminé les parties d'assemblage de mon sabre, je me lance dans la partie mécanique ; parmi les différents matériaux électroniques, je récupère tout ce qui est nécessaire au bon fonctionnement de mon sabre : émetteur, canal d'émission, modulateur d'énergie, activateur de champ cyclique, supports de la chambre d'énergie, cellule d'énergie, etc. Je pris donc un cristal d'illum pour la couleur de lame et une lentille d'Adegan pour les effets secondaires, puis mon beau cristal de Ruusan. Je me souviens alors que Ceno m'avait dit d'utiliser la Force et, comme j'avais trouvé tout ce qui me fallait, je ferma les yeux et plaça mes mains au-dessus du matériel électronique. Je sentis la Force venir dans mes bras au fur et à mesure que je me concentrais. Soudain, je ressentis mes bras agirent par eux-mêmes, prenant un câble par-ci, une pièce par-là, et les assemblant avec technique et facilité. Plus je laissais la Force parcourir mes bras et plus j'arrivais à connecter, assembler et construire toute la mécanique de mon sabre. Je ne sus combien de temps je mis à tout faire mais j'ouvris finalement les yeux et je vis toute la structure électro-mécanique du sabre, assemblée et connectée dans le bon ordre. Je pris le temps de vérifier chaque détail en me servant d'un des plans de construction de Ceno et ne décela pourtant aucune erreur. La Force m'avait guidée tout au long et je luis faisais confiance.

    À présent, je plaça les deux côtés scindés de mon tube argenté sur la structure, souda les lignes d'ouverture avec un petit fer à souder électromagnétique et assembla les autres parties de la même mamière : le garde autour de la bague de stabilisation, le pommeau en-dessous de la cellule d'énergie et les deux protections de la chambre d'énergie dont l'un possède un trou pour laisser passer un petit bouton doré et plat pour l'allumage. Au pommeau, j'ajouta un anneau de ceinture tandis au garde je plaça un petit ajusteur de la lame. Une fois mon travail terminé, je regarda attentivement mon chef-d'oeuvre. Ca y est, j'ai enfin réalisé mon propre sabre-laser ! Il est aussi léger qu'une branche de bambou et aussi dur qu'une barre métallique. Devant ce sabre que j'ai construit par moi-même, je me demande alors si je pourrais le reproduire de nouveau à l'occassion où j'aurais besoin d'un second sabre pour le Jar'Kai, mais je ne vais pas plus loin dans ma pensée. Satisfait de mon oeuvre, je me dirige vers Ceno pour lui montrer.

    Phase finale de mon sabre


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le mardi 22 décembre 2015 - 11:07
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le jeudi 24 décembre 2015 - 08:51

    lundi 21 décembre 2015 - 21:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Galen vint trouver Cenovii avec son sabre laser terminé. Le padawan avait fait preuve d'une grand assiduité tout au long de la construction de son arme, et bien que celle-ci ne fut pas parfaite à cause notamment d'une certaine impatience - même si la perfection n'existe pas - il était de loin l'un des sabrolasers les mieux assemblés parmi ceux des padawans et même de plusieurs Chevaliers et Maîtres, dont les vieux sabres étaient devenus obsolètes depuis des années. Lorsque Galen s'approcha, Ceno referma la carcasse de R1 pour s'intéresser à son travail. Il pris l'arme que lui tendait le jeune Tythonien et l'examina en profondeur en analysant chaque détail, chaque élément avec la Force. Son appréciation fut dithyrambique et ce qu'il éprouva en admettant que Galen était un futur grand Jedi le rassura quand à l'avenir.

    Ceno - Ton apprentissage a porté ses premiers fruits, padawan Arek. Tu as su être à l'écoute de la Force, de l'élaboration de ses plans à sa finalisation, comme pendant ta mission avec Maître Aynor. Son design à la fois léché et minimaliste témoigne de ton humilité, je ne sens aucun dysfonctionnement potentiel. Un premier lien t'unis à ton sabrolaser de pars sa construction, il est temps d'en établir un nouveau, tiens.

    Le Mandalorien lui rendit son sabre, Galen était empli d'une certaine fierté, il était devenu un vrai padawan Jedi.

    Ceno - Allume-le.

    Timidement, l'élève activa sa lame azure qui vrombit et emplis tout l'atelier de ses ondes énergétiques.

    Bziiiioooooowww

    Galen - Génial. J'ai enfin mon propre sabre.

    Il effectua quelques moulinets avec une certaine aisance mais il faillit découper R1-P7 dans un geste légèrement maladroit.

    R1-P7 - Biuuubibibip!
    Galen - Oups. Désolé R1.
    Ceno - Fais attention, l'arme noble ne s'utilise pas n'importe comment, tu devras apprendre à la manier si tu ne veux pas avoir un accident malheureux.

    Le disciple d'Aynor désactiva son sabre et l'accrocha à son ceinturon, animé d'une grande joie. Cenovii non moins fier de lui débrancha son terminal du droïde astromécano et le rendit à son propriétaire avant d'emballer quelques affaires.

    Galen - Vous l'avez amélioré?
    Ceno - Un peu. J'ai intégré à son noyau mémoriel toutes les coordonnées vectorielles de R8, il pourra te guider partout à travers la galaxie en empruntant des voies spatiales seulement connues des Jedi. Cela te fera gagner du temps pendant tes voyages. Je lui ai aussi ajouté un petit rayon étourdissant, non mortel, mais en cas de coup dur il saura se défendre.
    Galen - Super, merci. Vous allez quelque part?
    Ceno - Je dois partir en effet, le devoir m'appelle ailleurs.

    Il attrapa deux énormes sacs et enjoignit R8 à le suivre.

    Galen - L'Atelier va donc fermer?
    Ceno - En effet. En attendant que quelqu'un me remplace.

    Tous deux sortirent de la salle. Cenovii eut un dernier regard derrière lui, vers cet Atelier qui fut sa seconde maison pendant si longtemps, il savait qu'il ne reviendrait jamais ici... Toutefois à travers sa visière Galen ne put deviner son air triste et sa nostalgie. Le Mando-Jedi fit volte-face et partit à travers le couloir, son ombre et la Force comme dernières alliées. Avant de disparaître il se retourna vers Galen.

    Ceno - Embrasse Aynor pour moi... Que la Force soit avec toi, à jamais.
    Galen - Je n'y manquerai pas. Que la Force soit avec vous aussi, maître Ceno.

    Et le guerrier disparut sans un mot de plus, direction le hangar et l'Arrow, suivis de prêt par son droïde astromech.


    [Fermeture du topic]

    Ce message a été modifié par Bencenovii le dimanche 10 janvier 2016 - 20:52

    dimanche 10 janvier 2016 - 20:49 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

73 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

10 avril 2021 - 11 avril 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide