Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    Jaina – Forme II (Makashi), exercice 2 : Affûtage des sens

    Pendant la semaine, j'avais fait 3 jours d'exercices de moulinets de poignets, 1 de Soresu afin de pas perdre la main, et un autre des Pouvoirs que j'avais pu apprendre jusqu'ici. Je m'étais réservé les deux jours de week-end pour faire ce que je voulais et me reposer afin d'être d'attaque pour la suite des événements.

    La salle 2 d'entraînement au sabre était vide en cette fin de matinée, alors pour attendre Zatila, j'observai un PROXY éteint. Il était vraiment curieux et je m'étais tellement habituée à Mira que le voir prendre sa place me faisait quelque chose^^ Je ne m'éternisai pas dessus et allai lire le databloc de la Forme pour voir quel exercice m'attendait. C'était avec un casque sur les yeux, comme le Soresu, mais au lieu de parer du blaster ce sera un sabre. D'accord.

    Pour m'échauffer, je me remis à faire des moulinets et d'autres trucs de l'exercice 1, c'est toujours bon à prendre quand on n'est pas maîtresse d'une Forme… et même quand on l'est d'ailleurs^^
    Zatila pointa le bout de son nez au bout d'une quarantaine de minutes, j'étais bien échauffé et prête à passer à l'exercice !

    Zatila : Déjà là !
    Moi : Enfin là ! Si Pad te voyait ouvrir ta classe à 11h10 !^^ Elle, elle est au taquet dès 7h dans PDF !

    Comprenant de suite la blague, il ne releva pas et se contenta d'un "Pfffff !" mêlé à un rire.

    Zatila : Je t'ai vue t'entraîner cette semaine, c'est bien, tu fais des progrès, continue comme ça ! Enfin, tu es prête pour la suite ?
    Moi : Je suis venue pour ça^^ J'ai déjà lu ce qu'il faut faire, on peut commencer maintenant.

    Il alla prendre un casque qu'il me lança et que je rattrapai avec la Télékinésie, puis que je mis sur ma tête avant d'allumer mon sabre. Quelques moulinets pour le style et un peu comme ultime échauffement, j'entendis le droïde qui vint devant moi, allumer son sabre et ne pas bouger. Je me mis en garde et attendis, en plongeant dans la Force. Moi qui trouvais la semaine dernière qu'on ne l'utilisait pas beaucoup, me voilà servie !^^ Sens du danger et prescience affutés, je me dis que l'aveuglement n'allait pas être un gros problème^^

    La Force m'envoya un signal et je plongeai mon sabre sur le côté gauche. Un arrêt et le grésillement m'indiqua que le droïde avait attaqué et que c'était parti.
    Même si j'étais aidée de la Force, le fait de ne rien voir me stressait un peu et j'avais du mal à garder la sérénité nécessaire au Makashi, et au sabre laser en général.

    Moi : Attends Zatila, faut que je me concentre.
    Zatila : Je croyais que tu t'étais préparée ?^^
    Moi : Le casque ça me stresse ! J'ai besoin de voir ce que je fais !
    Zatila : Si un jour tu es aveuglée dans un combat, tu feras comment ? Tu te rendras tout de suite ?
    Moi : Je sais pas, enlève-moi ça !
    Zatila : Non, il faut que tu t'habitues à être subitement dans des situations peu communes et arriver à t'adapter en conséquence. Eckmül est arrivé, je vais le voir. Mais n'essaie pas de tricher, je peux quand même te voir de la salle 1 !

    Et je le perçus dans la Force s'en aller. Pffff… Résignée, surtout parce que j'avais pas trop le choix, je me remis en garde en tentant de faire un le plus possible avec la Force. Allez Jaina, fais comme avec les drones qu'avait envoyés Kaarde pour le Soresu : tu t'étais bien débrouillée ce jour-là ! Bon ben là c'est pareil.

    PROXY voulut m'attaquer sur les côtés, et en essayant de garder mon calme ainsi qu'une fluidité, je passai ma lame de droite à gauche rapidement. J'étais assez brutale au début, parce que si je sentais un danger pour mon corps et sus où parer, je n'avais par contre aucune idée d'où en était la lame adverse. Et je n'avais pas non plus envie de me faire brûler ma tenue^^
    PROXY était sympa quand même dans ses attaques et n'allait pas trop vite, ça me permettait de suivre le rythme et ainsi de m'y habituer.

    Je restai dans un rythme régulier pour m'habituer à me détendre, faire des mouvements fluides et calmes, même sans voir. C'était parfaitement dur, mais il le fallait, sinon Zat n'allait pas me lâcher avec cet exercice^^ Ses allées et venues entre les deux salles était, parfois assez perturbant lorsqu'il vint une dernière fois me voir.

    mercredi 01 janvier 2014 - 13:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Jaina : Exercice 2 : Affûtage des sens

    Mes élèves étaient sérieux dans leur entraînement. Malgré les difficultés, ils ne se laissent pas abattre facilement et faisaient preuve de persévérance.

    Zatila : Je t'ai vue t'entraîner cette semaine, c'est bien, tu fais des progrès, continue comme ça ! Enfin, tu es prête pour la suite ?

    Jaina : Je suis venue pour ça^^ J'ai déjà lu ce qu'il faut faire, on peut commencer maintenant.

    Ravi de voir que la padawan a pris de l'avance, je vais chercher un casque en vitesse et dans ma course le lance à Jaina qui le rattrape au vol avec la télékinésie. Ces réflexes pourront lui servir aussi. Après avoir allumé son sabre, l'apprenti de Kaarde se prépare. Elle fait face au droïde PROXY. Ce dernier se montre assez offensif mais plus performant que Mira, il n'attaque pas de manière brutale. Il fait travailler les muscles qu'il faut et appelle à utiliser des techniques spécifiques. Avec son casque sur la tête, Jaina n'est pas très à l'aise.

    Jaina : Attends Zatila, faut que je me concentre.

    Zatila : Je croyais que tu t'étais préparée ?^^

    Jaina : Le casque ça me stresse ! J'ai besoin de voir ce que je fais ! Etre aveuglé comme ça m'énerve !

    Zatila : Aveuglé ? Non padawan tu vois mieux sans tes yeux. :cli:

    Jaina : Ben vas-y, mets-toi à ma place, monsieur Miraluka !!

    Je souris à la réflexion.

    Zatila : J'en suis passé par là moi aussi et puis souviens-toi de notre formation au Soresu, notre entraînement à la prescience se révèle très utile aujourd'hui tu vois. Si un jour tu es aveuglée dans un combat, tu feras comment ? Tu te rendras tout de suite ?

    Jaina : Je sais pas, enlève-moi ça !

    Zatila : Non, il faut que tu t'habitues à être subitement dans des situations peu communes et arriver à t'adapter en conséquence. Eckmül est arrivé, je vais le voir. Mais n'essaie pas de tricher, je peux quand même te voir de la salle 1 !

    Je retourne voir Eckmül en surveillant Jaina de loin. Je sens bien qu'elle s'impatiente. Mais le Makashi n'est pas une forme simple non plus. Il faut de la patience et de la volonté pour en devenir un maître accompli. Theed ne s'est pas construite en un jour !

    --------------------------------------------------------
    Jaina > Pas mal. Contrairement à Mira qui n'hésitait pas à obliger ses élèves à se défendre, PROXY est effectivement plus gentil. Il faut dire que Mira n'utilisait que des bâtons en bois alors que PROXY utilise un sabre laser bien qu'à intensité faible. C'est donc normal qu'il y aille plus doucement. Cela dit, n'oublie jamais que l'oeil ne voit que la surface des choses. Actuellement, tu vois mieux avec tes yeux physiques. Du moins avec, tu vois les attaques arriver et parviens à les parer. Mais lorsque tu sauras utiliser ton esprit, non seulement tu verras mieux qu'avec tes yeux physiques mais en plus tes parades seront plus adaptées. Un sage a dit un jour, pas un jedi cette fois : "ne cherche pas ton adversaire, sache où il se trouve". Médite là dessus. Enfin, tu t'en es bien sortie quand même hein, on peut passer à la suite. :cli:

    Jaina : Exercice 3 : Totems

    Cet exercice vous place dans une situation où vous êtes entourés d’adversaires. Pour cela, vous devrez vous placer au milieu d’un cercle de 8 totems chacun équipés de bâtons de bois horizontaux. Ces totems avanceront vers vous et se retireront de manière aléatoire. Votre but : faire en sorte de ne pas être touché par l’un de leurs bras en vous contorsionnant et en usant de votre sabre.

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 03-01-2014 12:55

    mercredi 01 janvier 2014 - 19:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    Jaina – Forme II (Makashi), exercice 3 : Totems

    Bon, le passage ennuyeux de l'aveuglement était passé, me voilà dans le concret !^^ Quelques jours après l'exercice d'affûtage des sens, je passai aux totems, exo que j'avais déjà un peu étudié dans le databloc de la classe. Ce jour-là, j'étais arrivée après Ecmül que j'allai voir, à la fois pour observer ses progrès, ses mouvements et l'exercice qu'il faisait, tout cela dans l'optique de faire le Shii-Cho plus tard ; mais aussi pour "faire signe" à Zatila, comme quoi j'étais arrivée et que j'aimerais bien qu'il s'occupe de moi^^

    Dans la salle 2, les 8 totems étaient déjà installés en cercle ; le Chevalier me régla mon sabre laser à une puissance si basse qu'il ne pourrait pas découper quoi que ce soit, juste faire une petite trace de brûlure.

    Zatila : Si je ne te donne pas de sabre en bois, c'est pour que tu maîtrise la manipulation de ton sabre avant tout. Donc vas-y, et au besoin les bâtons seront changés. Je te laisse t'échauffer et commencer un peu pendant que je vais voir Eckmül.

    Quelques mouvements pour chauffer les poignets et mon squelette en général, puis je me mis au centre du cercle. C'est alors que les totems se mirent à bouger de manière parfaitement désynchronisée, tant horizontalement que verticalement. Lame cyan au vent, j'écartai le bâton le plus proche de moi, devant à gauche. Je ne me leurrai pas : pour bien faire l'exercice il fallait que je m'ouvre à la Force afin de voir les attaques qui allaient arriver et ainsi pouvoir les parer au bon moment ; parce que pour l'instant, c'était pas ça !^^ Je me faisais toucher de toutes parts.

    De manière inhabituelle, j'appelai la Force qui nous entourait à "venir en moi" pour élargir mes perceptions, et à mon grand étonnement, ça marchait tout de suite ! Je pus à peu près sentir les différentes attaques qui allaient venir… bon, en fait je n'en sentais que quatre, ou plus exactement deux dont je connaissais l'ordre d'approche, la troisième dont je savais d'où elle allait venir mais sans savoir quand, et la quatrième qui restait juste une menace. Je pus ainsi parer les premières attaques, éviter la troisième, et pour régler la quatrième je laissai mon intuition travailler, ce qui s'avéra efficace car j'avais réussi à dévier un peu le bâton. Cet enchaînement, grâce à mon écoute de la Force qui me permit de garder mon sang-froid, fit que je venais de l'effectuer dans un grand calme et une très bonne fluidité ; du moins était-ce la sensation que j'en avais.

    Plus le temps passait, plus je jouais habilement avec mon sabre laser ; mon ouverture à la Force grandissait toujours au fur et à mesure de mes parades, sans doute parce que je gagnais toujours plus de confiance en moi. Pourtant il y avait quelque chose en plus par rapport à avant ; pas vraiment mon ouverture à la Force, c'était plus un bien-être personnel, des ondes positives dans mon esprit, comme quand je suis am… Qu'est-ce que je raconte ! Cette histoire n'a rien à faire dans la classe au sabre, reconcentre-toi !

    D'un moulinet de poignet vers le haut, je déviai un bâton qui arrivait au niveau de ma poitrine et en frappai un autre dans mon dos en continuant le mouvement. Puis d'une esquive je pus éviter une attaque sur ma gauche pour écarter deux bâtons en face qui arrivaient en même temps. Je profitai de l'espace créé pour m'y glisser afin d'avoir le plus de totems devant moi. L'un d'eux arriva derrière un peu à droite, et d'un demi-tour gauche déviai le bâton vers le haut.
    Mon arme me paraissait si légère, la lame volatile et gracieuse, et c'était dur à croire que c'était moi qui faisais ça^^

    Les totems bougeaient plus rapidement cette fois, et ma concentration devait être d'autant plus grande. Ma confiance envers la Force n'étant plus remise en doute depuis longtemps, je faisais ce qu'Elle me disait sans chercher. Si j'avais été contre un Sith ou un autre adepte de la Force, je me serais sans doute méfiée des fois que les signes soient des pièges envoyés par eux. Mais ici, à l'Académie, à moins qu'un Maître taquin que je nommerais "Kaa" et qui me dirait "aie confiaaaaaaance" veuille me faire rater mon entraînement, normalement j'étais en sécurité.

    Cet exercice se fit d'un trait, sans pause. Je ne savais pas combien de temps ça m'avait pris, et même si je me sentais un peu fatiguée, j'avais pas l'impression d'être épuisée comme les autres fois.

    vendredi 03 janvier 2014 - 13:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Jaina : Exercice 3 : Totems

    Jaina commence à comprendre l'importance de se fier à la Force. Je la sens très concentrée et connectée à elle pendant cet exercice. La jeune humaine utilise également son expérience de gymnaste et notamment la dextérité qu'elle a acquise en travaillant assidument l'entraînement des moulinets, huit et poignets. Sa souplesse se révèle particulièrement utile pour cet exercice.

    Zatila : Continue comme ça, c'est bien. Ne te laisse pas surprendre par tous ces adversaires. Le tout est de les prendre un par un.

    Jaina : Plus facile à dire qu'à faire. ^^

    La padawan suit mes conseils et sa belle lame cyan pare les coups l'un après l'autre. Elle se contorsionne pour éviter chaque totem. Bien que se faisant toucher parfois, je trouve qu'elle s'en sort plutôt bien. Sa confiance en la Force est pour beaucoup dans son aptitude à esquiver et parer les attaques des mannequins de bois. Bien sûr l'exercice lui permet d'utiliser ses yeux physiques mais même avec, ce n'est pas si évident. Je continue à observer la jeune humaine quelques temps et retourne voir aussi Eckmül régulièrement. Après plusieurs minutes, je sens que Jaina est parvenu à mettre hors d'état de nuire presque tous les totems. Alors je retourne dans la salle n°2. Là, j'assiste un spectacle assez impressionnant. La jeune duelliste manie sa lame avec une réelle grâce et une grande légèreté. C'est un bel exemple de la symbiose entre le sabre laser et celle qui le tient fermement. Je reste sous le charme. Qui sait, peut-être un jour Jaina et moi pourrons faire ensemble des démonstrations du Makashi à l'arène du temple Massassi pour sensibiliser les nouveaux padawans. Après avoir détruit le dernier totem, la padawan éteint son sabre laser un peu essoufflée.

    Jaina : Ouf ! Je ne suis pas habituée à autant de pression.

    Zatila : Rassure-toi, être confronté à plusieurs adversaires est difficile pour la grande majorité des pratiquants du Makashi. Mis à part le compte Dooku qui pouvait affronter jusqu'à quatre jedi en même temps et peut-être quelques perles rares, c'est une réelle difficulté. Tu te focalises sur la précision et c'est bien ce que l'on attend de toi. C'est ce que la forme II cherche à enseigner. Si après tu veux travailler l'endurance, l'Ataru sera plus indiqué.

    Jaina : Heureusement que je n'avais pas de casque sur la tête cette fois-ci !

    Zatila : Oui ça aurait été une autre histoire. Mais pour l'heure, tu t'en es bien sortie.

    --------------------------------------------------------
    Jaina > Bon post! Un exercice qui demandait particulièrement d'endurance et c'est pourquoi il était moins évident. D'ailleurs, pour continuer dans le même genre, le prochain exercice s'appelle.... endurance. ^^

    Jaina : Exercice 4 : Endurance

    Le sol est recouvert d’un tapis métallique d’une trentaine de centimètres d’épaisseur. Sans que vous ne le sachiez, ce tapis est découpé en cases. Certaines vous lâcheront une décharge électrique de faible intensité si vous marchez dessus, d’autres s’élèveront de leurs 30 cm pour vous faire trébucher lorsque vous en serez à proximité. Affrontez une nouvelle fois PROXY en duel sans pour autant vous laisser surprendre par les pièges.

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 15-01-2014 19:48

    vendredi 03 janvier 2014 - 14:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Initiation à la forme V (Shien / Djem So)

    Mes élèves s'entraînent assidument et superviser leur formation au sabre laser est également très instructif pour moi. Cela me donne l'occasion de vérifier mes connaissances théoriques. Après, au delà de la théorie, il y a la pratique, tout aussi importante. Et je compte bien persévérer dans mon entraînement. Maître Kaarde m'a donné son feu vert pour poursuivre et il supervisera ma formation. Je pense depuis un certain temps à étudier la forme V et plus précisément le Shien et le Djem So. En tant que forme double, je pourrais choisir l'une des deux variantes. Mais étant donné que chacune est liée aux deux formes que je connais déjà, j'étudierai les deux. Le Shien permettra de perfectionner mon Soresu tandis que le Djem So saura combler les lacunes de mon Makashi.


    Exercice 1 : Moulinets, huit et poignets (Djem So)

    Je vais commencer par le premier exercice du Djem So. Il renvoie pour ainsi dire vers le premier exercice du Makashi : les moulinets, huit et rotations de poignets. J'allume mon sabre laser et règle son intensité sur faible. Puis, je commence à effectuer des moulinets faisant passer la lame d'un côté et de l'autre de mon corps. Ses rayons verts et son vrombissement passent tout près de mes esgourdes et me rappellent la puissance de mon arme. Quand j'y pense, depuis que je l'ai construite, elle a été tout ce temps le prolongement de mon bras et ma seconde meilleure alliée, après la Force, pour venir à bout des plus redoutables adversaires. Au ralentis, j'effectue des huit horizontaux devant moi. Je me rends compte que j'éprouve plus de facilité qu'au premier jour. A l'époque, j'avais bien failli blesser le maître de classe Kiad au moment où mon sabre, que je ne tenais pas fermement, m'avait échappé des mains et avait volé jusqu'à lui. La dextérité que j'ai acquis à force de pratique me permet de ne plus ressentir de douleur au niveau des poignets. J'alterne main droite et main gauche afin de faire travailler autant l'une que l'autre. Puis, je passe aux rotations de poignets faisant passer la lame en cercle rotatif devant mes yeux toujours ébahis d'un tel spectacle. Ce mouvement qui crée une sorte de bouclier déflecteur semble pouvoir contrer n'importe quelle attaque. Enfin, après plusieurs minutes de travail, j'arrête l'exercice. Ce n'est pas la peine de continuer plus longtemps. En toute modestie, la technique est maîtrisée. Je peux alors passer à la suite.


    Exercice 1 : Les trois gardes (Shien)

    Avant de reprendre, je vais boire un peu afin de m'hydrater. Puis, je me dirige à nouveau dans la cinquième salle d'entraînement. PROXY m'attend de pied ferme. En effet, c'est lui qui assurera mon entraînement. Maître Kaarde l'a programmé justement dans ce but. Le droïde s'approche de moi et me donne les instructions propres à la forme V. Si le premier exercice du Djem So était une révision des moulinets du Makashi, le premier exercice du Shien reprend les trois gardes de bases du Soresu. Je connais donc déjà plutôt bien mais je vais m'appliquer autant que possible comme si je les découvrais pour la première fois.

    J'allume mon sabre laser et positionne sa lame verte parallèlement à mon torse. PROXY me fait face. Contrairement à Mira qui possédait seulement un bâton en cortosis, mon adversaire brandit là un sabre laser similaire au mien, d'une intensité plus faible néanmoins afin que je ne me blesse pas trop gravement. Je décide de prendre le risque d'avoir quelques brûlures si je ne fais pas attention afin de me mettre en vraie situation de combat. A mon niveau, je ne peux plus me permettre de me rendre la tâche trop facile. Je veux avoir l'impression d'affronter un véritable guerrier tel Ba7l. Je fais part de mon souhait à PROXY qui, à l'aide de son programme d'holomorphing, prend dans l'instant l'apparence du légendaire sith.

    Zatila : C'est parti ! :)

    L'holodroïde sith avance vers moi et frappe d'un coup rapide et violent. Aussitôt, je prends une position de garde éloignée. La pointe de mon sabre en avant me protège ainsi d'une attaque directe. Le droïde continue d'attaquer. A certains moments, je suis tenté de défendre avec des techniques propres au Makashi mais je dois conserver ma position et garder mon calme. Mes deux bras restent tendus le plus loin de mon corps et je bloque alors chaque attaque de mon adversaire sans force, juste avec précision. Trop statique, cette position ne serait pas efficace en combat réel mais il s'agit là de travailler certains muscles et surtout de mémoriser parfaitement les différents gardes possibles. Tenant bon, je me dégage sur le côté afin de reprendre mon souffle lorsque ça devient trop difficile. J'avoue que voir Ba7 enchaîner les attaques l'une après l'autre finit par me mettre la pression. Lorsque je parviens à m'écarter du danger, je me recentre et laisse la Force emplir mon être pour me donner le courage nécessaire. Je garde ainsi mon calme intérieur et évite par la même occasion d'être tenté de riposter. Après plusieurs minutes en position de garde éloignée, je change.

    J'adopte la garde médiane. Celle-ci impose une flexion légère au niveau des coudes. En position, j'attend l'holodroïde sith qui en quelques secondes fond déjà sur moi. Avec une relative facilité, je le bloque dans son offensive. Ma lame heurte son armure en cortosis, l'empêchant d'avancer. L'espace d'un instant, PROXY reprend son apparence originelle.

    Bzzz... Bzz...

    Puis, il recule pour se dégager, reprend l'apparence de Ba7l et attaque de nouveau. Lorsqu'il frappe par dessus sa tête, je me contente d'esquiver plutôt que parer. Lorsqu'il frappe aux jambes, par réflexe j'exécute un Sai. J'effectue deux trois autres parades. Puis, à l'aide de pas chassés, je me repositionne sur la droite de mon adversaire. Là, je serais en mesure de contre-attaquer, mais je me contente d'attendre le prochain coup. L'holodroïde se met alors à courir dans ma direction avec une rage digne du sith qu'il incarne.

    Zatila : Par ma barbe de père noël !! :fou:

    Sa vitesse est sans précédent et un enchaînement de nouvelles attaques parfaitement exécutées pleut soudainement sur moi. Je suis rapidement dépassé. Je bloque certains coups mais la succession d'attaques est telle que je ne peux rien faire. Vite, j'esquive et me replace habilement. Dans ma tentative de repli, je ne peux malheureusement éviter un Shiim porté par mon adversaire à ma jambe droite.

    Zatila : Arghh....

    Cela risque d'être handicapant pour la suite. Ce n'est qu'une légère brûlure mais je la sens assez profonde quand même. Il n'y a pas un instant à perdre. Profitant que je me trouve derrière mon adversaire, j'accumule en moi suffisamment d'énergie et d'un seul coup, je la laisse sortir par mes mains. L'énergie déployée envoie alors violemment bouler le droïde sith à l'autre bout de la pièce. Ce dernier tombe à la renverse dans son élan. Fier de mon exploit, j'essaie de ne pas trop me réjouir car il ne faut pas très longtemps au droïde-sith pour se remettre debout. Avec ce sursis, j'ai quand même le temps d'apposer mes mains sur la plaie pour la guérir. Merci maître de m'avoir initié au soin. Ce qui me fait penser que je n'ai pas tout à fait fini ma formation. ^^ Mais pas le temps de penser à ça maintenant. Je me relève et change de garde.

    La garde courte est la plus défensive des trois. Elle me sera indispensable pour éviter de me faire avoir de nouveau. Cette position consiste à garder son sabre très près du corps. Plus la garde est courte, plus on est protégé apparemment mais en contre partie, moins nos mouvements sont amples et puissants. Le faux Ba7l revient à la charge. Il tente plusieurs coups dont un à la tête. Vite, je me baisse pour l'éviter.

    Zatila : Gloup... Mais il veut ma mort ou quoi ?

    En même temps, j'avais demandé à Kaarde de programmer PROXY d'un niveau légèrement supérieur au mien afin qu'il permette de m'améliorer. Je me replace et conserve la garde courte pendant plusieurs minutes parant les coups l'un après l'autre. Lorsque j'estime que je l'ai assez travaillé, je prends une position offensive et cherche à pénétrer la défense ennemie. Je peux désormais utiliser des techniques de riposte propres au Makashi. L'holodroïde pare les coups sans difficulté. Alors pour m'aider à mettre fin au combat, je fais appel à la Force. Grâce à la clairvoyance qu'elle me confère, je parviens à trouver une ouverture et frappe au bon moment, à l'aide d'un Sun Djem, au niveau de la poignée du sabre de mon adversaire. Ce dernier perd alors son arme et, à présent désarmé, se retrouve vulnérable à une autre attaque. Je décide donc d'arrêter. Par commande vocale, je demande à PROXY de reprendre son apparence normale. Le prochain entraînement aura lieu demain.

    mercredi 08 janvier 2014 - 23:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    Initiation à la forme V (Shien / Djem So)
    Exercice 1 : Moulinets, huit et poignets (Djem So)
    Exercice 1 : Les trois gardes (Shien
    )


    Il s'en fallut de peu pour que je ne dégaine mon sabre laser et me lance au combat, en voyant Zatila combattre B7al en personne !
    Heureusement je me souvins à temps que le nouveau droïde de la classe, PROXY, était doté d'une fonction camouflage comprenant mon vieil adversaire dans ses banques de données. L'ex-Seigneur Noir des Sith était même l'hologramme le plus populaire chez les padawans et les chevaliers s'entraînant contre le droïde, il était intéressant de le noter.
    J'observais un moment mon ancien padawan. Les mouvements qu'il expérimentait étaient simples, voir basiques. A première vue il s'agissait de l'exercice de base du Soresu, celui des "Trois Gardes", qu'il connaissait déjà.

    Zatila parvint à désarmer le droïde et le stoppa d'une simple commande vocale. Je choisissais ce moment pour m'immiscer.

    Moi. - Méfie-toi, mon cher Zat. Le véritable Baaaaaaal n'a jamais eu ce style de combat. N'oublies pas que ce droïde n'en prend que l'apparence.

    Zat. - Son apparence est-elle assez réaliste pour vous qui avez déjà affronté l'original ?

    Moi. - Oui, il ne lui manque que le Côté Obscur et les cris. Mais chaque fois qu'on a essayé de faire crier le même "Adrienne" à PROXY ça a saturé et fait grillé son vocodeur.

    Zat. - Dois-je comprendre que vous désapprouvez l'usage de l'image de Baaaaaaal en entraînement au combat ?

    Moi. - Oh non, au contraire ! Cela démontre qu'il n'inspire plus la même terreur qu'autrefois, ou du moins que les jeunes Jedi veulent apprendre à surmonter la peur qu'il inspirait... enfin bref, je constate que tu as décidé de revenir aux basiques.

    Zat. - Non, pas vraiment. J'aborde la Forme V. Je faisais les premiers exercices du Shien et du Djem So, similaires à ceux du Soresu et du Makashi.

    Moi. - Tu aborde une forme de combat très physique, donc, et les deux variantes, qui plus est ! Tu vas avoir souvent besoin de te ré-hydrater.^^

    Zat. - Tant que je vous ai sous la main, je pourrais peut-être avoir votre avis sur mon entraînement ?

    Moi. - Bien sûr que oui ! Mais mon avis vaudra moins que celui d'un véritable instructeur de la Forme V. Tu as failli partir sans l'écouter, d'ailleurs !

    Et, tout en causant je donnais un petit coup sur le plastron de PROXY.

    PROXY. - Le sujet, Chevalier Zatila Seprada, a démontré une forte habilité dans l'usage des Trois Gardes. Je suppose que son long entraînement préalable au Soresu l'a avantagé. La prochaine fois fois je parviendrai certainement à le tuer !

    Moi. - Euh... exercice suivant, s'-il-te-plaît, PROXY.

    PROXY. - Le sujet me paraît apte à l'excercice suivant, qui consistera en une série de renvoi de tirs, d'abord contre un à trois drones, puis contre moi.

    Zat. - Ça aussi, ça m'est familier, comme entraînement !

    Moi. - Oui, mais n'oublie pas que j'ai augmenté le niveau de PROXY exprès pour toi, héhé ! Repose-toi bien, et aborde l'exercice sereinement demain. Je pense que je prendrai plaisir à venir y assister.

    PROXY. - Merci, monsieur.

    Moi. - Je ne parlais pas à toi !


    jeudi 09 janvier 2014 - 01:37 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Exercice 2 : Déviation et renvoi des tirs (Shien / Djem So)

    Cela me fait plaisir que mon maître supervise mon entraînement comme au temps où j'étais padawan. Après des révisions peu attrayantes mais nécessaires, me voilà de retour dans la cinquième salle d'entraînement pour poursuivre mon apprentissage du Shien et du Djem So. Contrairement aux premiers exercices, celui d'aujourd'hui sera commun aux deux variantes. Voilà l'occasion de faire d'une pierre deux coups. Si la forme III m'a déjà appris à contrer les tirs de blaster, la forme V quant à elle m'apprendra à les rediriger selon un vecteur choisi. La maîtrise de cette technique présente de nombreux avantages. A défaut de seulement défendre, elle me permettra aussi de contre-attaquer. Et si un jour je suis confronté à des chasseurs de primes, elle me sera utile pour les mettre hors d'état de nuire et les arrêter. De plus, de par sa précision, cette technique s'allie parfaitement à la philosophie de la forme II.

    Avant d'entamer l'exerice du jour, je m'asseois au centre de la salle et prends un moment pour méditer. En position du lotus, fermant les yeux, les deux paumes de mes mains tournées vers le ciel, je réfléchis posément à la complexité de la forme V. Il s'agit sans doute d'un des styles de combat les plus intéressants. En effet, les sous-formes Shien et Djem So ont d'un côté des différences notables : le Shien recherche la précision tandis que le Djem So la délaisse pour la force brute ; et d'un autre côté des caractéristiques communes comme celle de chercher à retourner l'attaque d'un adversaire contre lui-même. Qu'il s'agisse de contrer des tirs de blaster ou la trajectoire d'un sabre laser, la forme V se veut à la fois défense et offensive. Associée à la forme II et III, la forme V constitue un cocktail efficace de techniques complémentaires pouvant être alternées en fonction de la situation.

    Après avoir médité, je me lève et demande à PROXY de m'assister dans mon exercice. Ce dernier sera chargé d'allumer les sphères d'entraînement au moment opportun. D'un geste rapide, j'allume mon sabre laser et esquisse un sourire.

    Zatila : Nous pouvons commencer. :)

    Aussitôt dit, aussitôt fait, PROXY active un drone qui se met alors à léviter autour de moi. Quelques secondes s'écoulent. Puis, quelques tirs fusent en ma direction l'un après l'autre. Assez facilement, je parviens à bloquer. Super, ça je sais faire. Il s'agit à présent de me concentrer et de renvoyer les tirs laser vers la sphère volante. Un nouveau faisceau rouge pointe le bout de son nez et je tente de le rediriger en plaçant ma lame à l'horizontal. Manque de chance, le faisceau est absorbé par le laser de mon sabre. Il me faut davantage être attentif. Deux nouveaux tirs arrivent. Le premier est aborbé, le deuxième renvoyé mais pas dans la bonne direction cela dit. Ca sera peut-être moins facile que je le pensais. La sphère me contourne. Je la suis du regard. Puis, je réalise que cela influe sur ma concentration. Je ferme alors les yeux et visualise dans mon esprit le drone en mouvement. J'élargis mes perceptions et ma prescience notamment pour sentir le prochain coup arriver. Cinq secondes s'écoulent et je sens que la sphère va de nouveau tirer. Le laser vise mon dos. D'une rotation rapide, je place mon sabre à la verticale par dessus ma tête en faisant attention à mes lekkus. Puis, je renvoie presque malgré moi le tir dans la direction du drone secoué alors par le choc. J'ai réussi ! Par contre, il n'y a pas de technique particulière pour y arriver, pas de méthode infaillible, c'est vraiment du ressenti. Et je sens également que ma volonté y est pour beaucoup. Si j'arrive à focaliser mon attention sur le point vers lequel je veux renvoyer l'attaque, peut-être parviendrais-je à rediriger et non seulement parer le tir de la sphère. Cette dernière ne me laisse pas un instant de répit. Elle me bombarde de cinq nouveaux rayons. D'instinct, j'effectue une roulade pour tous les éviter sauf le dernier que je regarde en face et renvoie à l'envoyeur. Ma lame prend la position spatiale adéquate et le tir est redirigé en plein sur le drone qui grésille au contact du laser.

    Je passe plusieurs minutes à affiner ma technique. Puis, quand j'estime que j'arrive à mettre ma concentration au service de ma volonté, je me tourne vers PROXY et lui demande d'augmenter la difficulté. L'holodroïde active alors une deuxième et une troisième sphère de combat. Trois droïdes sphériques à tirs aléatoires m'encerclent à présent. Il va me falloir être extrêmement vigilant si je ne veux pas me faire surprendre. Premier tir dans mon dos. Je me retourne en vitesse et d'un mouvement ample, ma lame rabat le laser vers le sol. Un second tir est déjà en route, lancé quasiment au même moment que le premier, et il attaque mon flanc droit. Ma lame étant partie sur la gauche, je la redirige rapidement pour bloquer ce coup fatal. Le troisième drone, plus en hauteur que les autres, se décide à attaquer lui aussi. En position de garde courte, je bloque le tir. Je ne parviens qu'à défendre pour le moment. Il faut dire que ce n'est pas évident. Je dois non seulement visualiser la position des sphères dans l'espace, prévoir leurs prochaines attaques, combiner mes techniques et renvoyer les tirs dans la direction appropriée. Je dois laisser la Force m'aider dans cette tâche aux exigences multiples. Mon alliée de toujours me confèrera la lucidité nécessaire.

    Zatila : Force mystique, viens à mon aide !

    Les décharges se font désormais plus fréquentes. J'esquive la plupart d'entre elles et parviens même à en renvoyer certaines lorsque mon esprit décide de contre-attaquer. Les assauts répétés des drones ne me facilitent pas le travail mais au moins, c'est un véritable entraînement. Lorsque j'aurai une parfaite maîtrise de cet art qu'est la forme V, je serai à coup sûr un redoutable bretteur. De plus, ma connexion avec la Force n'en sera que plus accrue. Celle-ci nous met à l'épreuve à chaque instant. En tant que chevalier jedi, à moi d'être digne d'elle.

    L'exercice se poursuit et les trois drones m'attaquent pendant une vingtaine de minutes. Je m'efforce de ne rien relâcher même si je sens la fatigue venir. Je n'ose pas imaginer ce que ça serait si je n'utilisais pas la Force. Plusieurs fois, je n'ai pu empêcher des tirs bien ajustés de m'atteindre. Cependant, à deux reprises, je suis également parvenu à renvoyer les tirs laser dans la direction voulue.

    Zatila : Je sais que je peux le refaire !

    Mon sabre en main, j'effectue un moulinet de poignet dans mon dos qui me permet par effet de rotation de parer une décharge qui surgit par l'arrière. Cela me permet également de voir arriver un faisceau laser d'un second drone posté devant moi. Au moment où le drone arme son tir, je suis prêt. En garde médiane, au moment où le tir arrive à la hauteur de ma lame, j'exécute une technique spécifique pour renvoyer vers le drone sa propre puissance de feu. La sphère ne grésille pas seulement, elle est carrément endommagée.

    PROXY : Bien vu chevalier Seprada. Ne vous inquiétez pas, je réparerai.

    Pouce vers le haut, j'approuve d'un regard ravi. Puis, je me concentre à nouveau. Il me reste encore deux sphères à vaincre. Je me demande quel est le record de sphères d'entraînement qu'un jedi a pu affronter simultanément. Et aussi je me demande comment les chevaliers et maîtres qui m'ont précédé ont effectué cet exercice. Je payerai cher pour me retrouver à leur époque et assister à leur entraînement. Ca devait être quelque chose !

    Quoiqu'il en soit, j'ai une certitude. Tout le monde a un jour ou l'autre été débutant et pour exceller dans un domaine, la persévérance est la clé. Ces drones inlassables sont de redoutables adversaires mais ma détermination est bien plus grande encore que ne l'est la durée de leur batterie. S'accordant par ondes électromagnétiques, les sphères savent entre elles quand elles vont attaquer et peuvent ainsi composer leurs attaques et faire preuve d'une certaine stratégie. Heureusement pour moi, je sais à l'avance ce qu'elles ont planifié. Parade à droite, parade à gauche. Mouvement de contre vers le bas, mouvement de riposte vers le haut. Je ressens à présent une plus grande aisance dans cet exercice. Les tirs sont rapides mais après plus d'une heure d'entraînement, ma concentration est à son paroxysme et je perçois avec une certaine clairvoyance tous les évènements à l'avance. La forme II m'a appris à ne pas trop m'agiter. Je garde alors mon calme et peux bloquer les coups au bon moment et au bon endroit. Parfois, il m'arrive d'en éviter mais je sens qu'une habilité dans la déviation des tirs est en train de naître.

    PROXY : Voyons voir ce que vous pouvez faire contre moi.

    Sans crier gare, le droïde PROXY brandit un blaster en ma direction et décoche un premier tir. Par surprise, je ramène mon sabre au plus près de mon corps, en garde courte, pour me protéger.

    Zatila : Je ne m'attendais pas à cela mais allons-y !

    Un maître a dit un jour « attends-toi à tout, même à l'imprévisible. » Je crois que ça correspond bien à la situation. Je ne suis pas encore parfaitement sentient de tout ce qui m'entoure et ne saurais imaginer l'impossible à chaque instant. Mais je rêve d'un jour parvenir à un tel niveau de conscience. Tandis que PROXY vient à ma rencontre, l'holodroïde prend soudainement l'apparence d'un droïde de combat, dangereux adversaires de l'époque de la guerre des clones. J'entends déjà Keller me lancer que ces droïdes ne sont que de la chair à sabre laser. ^^ Mais il s'agit de PROXY dont le niveau est nettement plus élevé et qui ne me fera pas de cadeau pour cet entraînement.

    Déterminé, je fixe le droïde dans les yeux et au moment où il tire, j'effectue un salto avant et passe derrière lui. Une des sphères m'attaque en vol mais ne parvient à me toucher car ma lame dévie le tir. A l'atterrissage, la seconde sphère envoie une décharge laser en ma direction. Contrairement à plus tôt, où je me serais préparé à recevoir l'attaque, étant de toute manière déjà prêt, mon attention se focalise sur le point à atteindre. Et au moment où le faisceau laser rouge surgit, d'un mouvement sec, je retourne le coup. La sphère ne tient pas et explose littéralement.

    Zatila : Ouf sacrée explosion...

    L'holodroïde observe l'explosion. Puis, il se tourne vers moi. Et à en juger par la posture belliqueuse qu'il prend, il a l'air furieux. Il tire plusieurs salves que je tente de renvoyer d'un balayage. Lame vers le bas à droite que je fais remonter d'un mouvement circulaire et refais passer vers le bas à gauche que je fais remonter également, à l'instar de l'exercice que j'ai travaillé le jour précédent, celui des huits et rotations de poignets. Je constate avec une certaine fierté que les lasers atteignent PROXY. Celui-ci résiste bien néanmoins. Mais l'objectif est atteint. Je sens soudain la dernière sphère dans mon dos. Celle-ci décoche un tir que je pare en catastrophe et qui me fait perdre l'équilibre. Je tombe sur le dos. Loin de me laisser abattre néanmoins, d'un bond, je me relève et effectue un Su, ce mouvement circulaire du sabre laser devant soi qui crée un bouclier déflecteur. Grâce à celui-ci, je me protège d'un tir de la sphère et parviens d'un geste à le renvoyer à sa hauteur. Le tir atteint sa destination et endommage le drone qui, ayant perdu son système de suspension magnétique, tombe du ciel. PROXY est alors mon dernier adversaire. Concentré, je me place en garde médiane à présent et attends la prochaine attaque. L'holodroïde de combat continue de m'assaillir de décharges. Rien n'y fait néanmoins, je les pare toutes avec facilité et parviens même à en renvoyer trois. Dans mon élan, bien qu'un peu essoufflé, je continuerai volontiers cet exercice pendant encore longtemps mais je n'ai pas vu l'heure passée et il est temps de faire une pause. PROXY en a également conscience car de lui-même il désactive sa fonction camouflage et déclare :

    PROXY : Faisons un break, voulez-vous. Je dois recharger mes circuits et réparer les sphères endommagées. Je n'ai quasiment plus d'énergie, je dois me brancher sur le secteur principal. Après cela, je ferai un rapport de votre entraînement à votre maître.

    Zatila : Un rapport ? Elogieux j'espère ! :craneur:

    Mais le droïde n'a pas le temps de répondre et s'éteint soudainement.

    jeudi 09 janvier 2014 - 15:50 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    Initiation à la forme V (Shien / Djem So)
    Exercice 2 : Déviation et renvoi des tirs (Shien / Djem So)



    Moi. - Eh bien, PROXY, je vois que tu as encore échoué à occire mon ancien padawan !

    PROXY. - Croyez bien que je regrette, monsieur.

    Tout en finissant un paquet de dates et de cacahuètes je venais de quitter le coin sombre d'où j'avais assisté à tout l'exercice et de rallumer l'holodroïde fatigué. Un bel affrontement. Comme quoi il ne suffisait pas de faire du sabre contre sabre pour avoir du spectaculaire.
    Comme il l'avait annoncé, PROXY alla se brancher sur le secteur général.

    Zat. - Alors, PROXY, ce rapport élogieux ?

    PROXY. - Voici. Le sujet... pardon, la cible... pardon, le chevalier Seprada, grâce à sa pratique déjà éprouvée du Soresu, s'est révélé particulièrement adroit à l'exercice de déviation et renvoi des tirs de blasters et, à moins d'avoir une chance proprement insolente, s'est montré capable de les ré-orienter avec précision sur des cibles choisies. Je suggère l'emploi du sabre laser, d'un turbolaser, ou d'une Étoile Noire pour l'éliminer.

    Moi. - Il y a de quoi se sentir flatté... et je suis assez d'accord. Je suis de plus en plus persuadé, Zat, que le Chevalier que tu es ne tombera jamais sous une attaque au blaster. Exercice suivant je te prie, PROXY ?

    PROXY. - Vélocité pour le Shiem, et Domination pour le Djem So.

    Moi. - Ah, au moins je connais l'exercice de Vélocité, il fait partie de l'entraînement au Shii-Cho ! Ça consiste en un simple duel contre PROXY dont le but et d’affûter ta technique, Zatila.

    Zat. - Et l'exercice de Domination ?

    PROXY. - Il s'agit de me combattre en me laissant le moins d'ouvertures possible jusqu'à ce que je déclare forfait. La précision des techniques importe peu dans cet exercice. Il est conseillé de se reposer la rapidité et la violence de ses propres coups pour harceler l'adversaire.

    Moi. - Bon, eh bien, allons-y !

    PROXY. - Permettez, monsieur, mais il me faut encore recharger mes batterie et réparer tous les dégâts occasionnés aux drones par votre ancien padawan. Alors s'il faut combattre dès maintenant je préfère vous dire m...

    D'un petit geste de ma part, la commande de mise en veille du droïde fut instantanément activée.

    Moi. - Bon, eh bien... remettons ça à demain matin ! Profites-en pour te reposer, Zat, l'exercice de Domination risque d'être éprouvant.

    Zat. - Oh, je m'attends à tout, avec PROXY !

    Moi. - Je serai là, pour assister aux duels. A demain !

    Et le jeune nautoléen s'éclipsa.
    Avec un sourire sadique j'allais m'occuper de la programmation de PROXY, histoire de corser un peu les exercices de demain. Zatila n'avait certainement pas peur d'affronter l'holodroïde, même si celui-ci prenait l'apparence de Baaaaaaal. Mais, en croyant me trouver sur les lieux comme je l'avais promis, il ne s'attendrait peut-être pas à ce que PROXY l'attaque en ayant mon apparence !
    Si ma programmation tenait la route, PROXY allait se faire passer pour moi et accueillir le chevalier le plus naturellement du monde avant de l'attaquer dès qu'il tournerait le dos. Héhé !



    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 12-01-2014 22:01

    dimanche 12 janvier 2014 - 21:59 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Exercice 3 : Vélocités (Shien)

    Aujourd'hui, je vais m'entraîner aux vélocités, un exercice un peu tombé dans l'oubli et qui pourtant mérite d'être remis au goût du jour. Typique du shii-cho, forme élémentaire du combat au sabre laser, et d'autres styles, les vélocités sont en général pratiquées entre chevaliers. Elles consistent en un enchaînement rapide de techniques prévu à l'avance par les opposants. Cette séquence doit être répétée jusqu'à ce que l'un des deux combattants s'avoue vaincu. Le but étant à chaque fois de réduire son temps de réaction en se servant de la Force pour dépasser ses limites physiques.

    J'entre dans la salle d'entraînement n°5. Je m'attends à retrouver mon maître mais apparemment, il n'est pas encore arrivé. Etrange, je sens pourtant sa présence. Qu'importe, je peux au moins activer PROXY à présent pleinement rechargé et prendre un peu d'avance. Après m'avoir briefé sur les vélocités, le droïde polymorphe s'approche d'une console et l'allume. Puis, il déclare :

    PROXY : Eleve Seprada, nous allons pouvoir poursuivre votre formation. Voici l'enchaînement que nous allons travailler.

    Intrigué, une main sur mon menton, j'observe avec attention la séquence proposée. Elle semble comporter bien plus que de simples techniques offensives ou parades. Pour ainsi dire, il s'agit de contre-attaques directes, ce qui signifie que, dans un seul mouvement, le sabre laser bloque l'attaque de l'adversaire et utilise ce blocage pour riposter.

    Une fois que j'ai mémorisé l'enchaînement, je me place face à PROXY et allume mon sabre laser. L'holodroïde fait de même. Je déclare ensuite :

    Zatila : Au fait, dis-moi, où est Kaarde ? Je croyais qu'il devait assister à notre petit duel.

    PROXY : Vous êtes sûr ? Peut-être avez-vous mal compris...

    Non, je ne pouvais pas avoir mal compris. C'est alors que je me souviens que mon maître s'était caché la veille dans l'ombre de la pièce avant de sortir pour commenter mon exercice. Je tourne le dos à PROXY et étends mes perceptions afin de tenter de le trouver dans la pénombre. Je n'ai pourtant pas l'impression qu'il soit là. Soudain, une voix familière m'appelle dans mon dos. Je me retourne alors.

    Simulacre de Kaarde : Ah Zat, te voilà enfin.

    Devant moi, Kaarde, à priori sorti de nulle part, paraît. Il est muni d'un sabre laser à lame bleue, le même que l'holodroïde on dirait.

    Zatila : Ah heu maître je ne vous avais pas entendu arriver.

    Simulacre de Kaarde : Tu ne dois jamais tourner le dos à ton adversaire, surtout lorsqu'il est armé. Reste toujours en garde.

    Zatila : Je ne pense pas que PROXY m'attaquerait en traître, n'est-ce pas PROXY ? Hein ? Mais où est-il passé ?

    Je cherche le droïde du regard mais ne le trouve pas. Je relève alors les yeux vers mon maître ou plus exactement cette onde de choc qui me percute violemment. Pris par surprise, j'ai tout juste le temps de la stopper avec une poussé de Force inverse, ce qui ne m'empêche pas de tomber. Je me relève. Et médusé, je demande :

    Zatila : Mais qu'est-ce que... ?

    Simulacre de Kaarde : J'ai dit : en garde !

    A ces mots, mes sourcils se froncent d'étonnement, surtout lorsque j'aperçois les yeux de mon maître qui se mettent à rutiler autant que le sabre laser d'un sith en colère. Hum, je crois que j'ai compris. Ce n'est pas mon maître mais PROXY. Oui, après vérification dans la Force c'est bien lui. Me voilà rassuré. Enfin, ce ne sera malgré tout pas évident d'avoir un adversaire revêtant l'apparence de Kaarde.

    Zatila : Je vois. Bon, comme vous voudrez... heu maître ! :craneur:

    Le combat commence. La caricature de Kaarde avance vers moi et attaque d'un mouvement ample similaire à un balayage. Mon but est de parer le coup et d'aussitôt le retourner contre l'ennemi. Je place mon sabre en diagonale. Nos deux lames s'entrechoquent. Nous restons alors une à deux secondes l'adversaire et moi à nous regarder fixement dans les yeux. Puis, d'un seul coup, avec puissance, je fais remonter mon sabre vers le jedi. Ce dernier recule juste à temps pour éviter une riposte fatale. La technique n°1 vient d'être effectuée. La prochaine initiative doit venir de moi. J'attaque par le haut. Le jedi pare. Là, je dois répondre d'un jung, pivotement à 180° donc, et frapper le flanc gauche de mon adversaire. Je suis presque arrivé à destination mais déjà le jedi a eu le temps de contre-attaquer. La lame de son sabre passe dans mon dos et il esquive mon sai tok. Par réflexe, je me retourne et vient bloquer sa lame qui m'a déjà effleurée. Sur un ton familier, l'holodroïde jedi rétorque :

    Simulacre de Kaarde : Tu dois être plus rapide Zatila.

    Il a raison. Je manque de vélocité. Les techniques du Shien se veulent rapides et puissantes. Ce n'est plus seulement de la précision et de la fluidité, comme celles du Makashi, qu'on me demande là. Je vais devoir développer un état d'esprit tout à fait différent. Je me replace et répète plusieurs fois de suite l'enchaînement avec le droïde jedi. A un moment donné enfin, je parviens à exécuter le jung correctement. La technique n°2 vient d'être effectuée. Mon adversaire n'a pas le temps de contre-attaquer. Il arrive tout de même à parer. Nous continuons. Comme il vient de contrer, je dois faire rebondir ma lame sur la sienne pour mieux repartir et contre-attaquer une fois encore. Levant mon sabre en hauteur, je vise à présent son visage. Blocage de sa part et contre-attaque quasi instantanée. Là, je suis censé éviter un Sun Djem de l'adversaire mais mon manque de vitesse m'en empêche. Je reçois un coup de pied droit qui me fait perdre mon arme. La lame du jedi s'abat alors sur moi et s'arrête sous mon cou.

    Simulacre de Kaarde : Qu'est-ce que tu attends ? Augmente ta vitesse !

    Je serre les dents. Là ce n'est plus de la rigolade. Moi qui pensais avoir une bonne vélocité, je me rends compte que j'ai encore beaucoup à apprendre. Je récupère mon sabre à distance et répète l'enchaînement de nouveau. Cette fois-ci, je donne mon maximum. Je ne me contente plus de prendre cet exercice pour un vulgaire entaînement. Là, c'est du sérieux. Je laisse la Force emplir mon être et je la laisse guider mes gestes. Je ne réfléchis plus, je ressens. Je me fie à mon instinct. Attaque, parade, contre-attaque, tout doit être fluide et naturel. Sabre en diagonale, remontée en hauteur, esquive, hop aussitôt j'attaque par le haut sachant que l'adversaire va parer et quasi instantément, j'effectue le jung. Parade et entrechoquement de nos lames une nouvelle fois. L'enchaînement est presque achevé. Je n'attends pas que le jedi riposte. J'anticipe son Sun Djem en m'écartant sur le côté et je prends ce dégagement non pas juste comme une esquive mais comme un moyen de contre-attaquer dans le même temps. Le technique n°3 vient d'être effectuée. S'en suit alors un échange fulgurant d'attaques et de parades incessantes. Nos lames rentrant en collision au dessus de nos têtes, repassant par le bas s'entrechoquant de nouveau pour repartir aussitôt vers le haut.

    Ma vélocité a augmenté. Parfait, je dois continuer dans cet état d'esprit. Nous répétons l'exercice pendant une demi-heure, PROXY et moi, de plus en plus vite. A la centième fois, la Force ne me guide plus seulement, elle m'habite et me dirige. Cela n'a rien de malveillant au contraire. Elle me permet de ne plus avoir de doute ni d'hésitation. Et alors mes mouvements sont exécutés en continu, sans la moindre pause. C'est une sensation nouvelle car je ne pense même plus, j'éprouve et ressens la Force, le sabre entre mes mains et la tension plus que palpable dans ce duel. Malgré la fluidité et la vélocité dont je fais preuve à présent, je reste conscient de tout ce qui se passe, c'est extraordinaire. Ce n'est même pas de l'adrénaline mais un bien être intérieur permanent comme si je connaissais les événements à l'avance et que je savais que tout allait bien se passer. D'un seul coup, j'exécute la technique n°1, puis la deuxième et la troisième. Tout va très vite. Pour dire vrai, je ne compte pas. En temps normal, au moment où je me serais rendu compte que j'ai exécuté la troisième technique, je me serais arrêté. Là je suis déjà parti sur la quatrième. Dans ma vitesse, je commence à me rendre compte à quel point je suis rapide mais aussi qu'à cause de ça, PROXY, même avec son programme de calcul et possédant donc de bons réflexes, a beaucoup de mal à parer. Je lui donne du fil à retordre. Et j'éprouve à ce moment précis une sensation de domination d'un seul coup. Je frappe sans m'arrêter, avec précision certes, moins que pour le Makashi mais quand même, mais surtout avec beaucoup de puissance. Dans ma dernière action, le jedi perd son sabre.

    Simulacre de Kaarde : ….

    Zatila : Héhé désolé. ^^'

    L'holodroïde reprend sa forme normale et déclare :

    PROXY : Bon, arrêtons-nous là voulez-vous ? J'ai bien cru que mes circuits allaient griller. Faites attention à ce que votre agressivité ne vous fasse pas passer du côté obscur.

    Un peu gêné, je m'asseois un peu essouflé et bois l'eau de la gourde que j'ai apportée. Puis, je relève la tête et réponds :

    Zatila : Effectivement, je vais faire attention à ça. Je découvre cette forme et par la même occasion de nouvelles émotions auxquelles je n'avais presque jamais été confronté. Je vais apprendre à les gérer. Toi qui est un expert de la forme V, peux-tu me conseiller à ce sujet ?

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 15-01-2014 19:41

    mercredi 15 janvier 2014 - 19:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9714 Crédits

    Forme I Shii-Cho :
    Exercice III : Dulons

    Après avoir eu deux bonnes semaines d’apprentissage avec les formes de garde et les formes de parage, étudiait lors de deux exercices. Je me lance donc dans le troisième exercice. J’entre dans la salle de formation ou cette fois-ci une troisième tête inconnue fait son apparition. Mais on ne fait pas son entré à l’académie sans entendre au moins parler une fois du grand Kaarde Naberry, et de sa sœur, des personnes très influentes au temple comme au Sénat pour sa sœur. Mais là il avait l’air d’être tout seul et Zatila lui apprenait quelque chose. Quand Zatila eu finit avec Kaarde, il me vu et décida donc de se tourner vers moi et avec un grand sourire de me dire :

    Zatila : Salut, jeune Padawan, ça va bien depuis la petite fête à l’académie. Tu viens reprendre le travail. Tu en es à l’exercice III, si je me souviens bien. Donc il s’agit des Dulons. Pour l’exercice 4, Je pourrai mieux t’aider car dans la forme que je suis en train d’apprendre il y a l’exercice III qui ressemble beaucoup à l’exercice IV. Enfin, concernent l’exercice III, il s’agit d’un exercice que même si tombé dans l’oubli, reste très important. Cet exercice consiste à imaginer des adversaires dans ton esprit, ainsi que leur attaque et leur parade. Le but n’est pas de gagner, étant donné que tu contrôle l’autre, mais de faire un bon combat en utilisant les techniques que tu appris.

    Eckmül : Est que la matérialisation dans mon esprit n’est pas dangereuse, je ne risque pas de faire des gestes inconscients prenant sur mon physique ?

    Zatila : tu veux parler de somnambulisme, ou de spasme. Il est très probable que cela se produise, mais c’est pour ça qu’il faut que tu gardes le contrôle sur ta vision. Il va falloir aussi y aller par étape d’abord par un personnage fixe, puis mouvant puis attaquant. Commence donc par imaginer un personnage humain, habillé en Jedi, à peu près d’1m80 qui te regarde.

    Eckmül : Ok, d’accord, doucement.

    Je me concentre et ferme les yeux, je forme une forme floue, un nuage, qui se dessine peu à peu. Mon Jedi apparait peu à peu. Je décide alors de lui donner une position de garde quelconque et un sabre laser bleue. Et il commence donc par faire un coup droit sur moi qui s’apparente à un Shiim, je pars donc en reculant et en m’accroupissant en faisant une parade. Après je décide de l’attaquait avec un Cho Mai mais qu’il contre sans difficulté. Je prends quand même le dessus en assurant le deuxième coup sans lui laisser le temps d’attaquer, et lance un Sai Cha, mais il pare aussi et me lance un Mou Kei au Jambe, que j’esquive avec un Sai.
    Pendant ce temps-là Zatila s’en va car il a compris que je pourrais me débrouiller tout seul.
    Donc étant toujours concentré à fond sur mon combat je lance un Jung Ma, s’en suit un long duel avec les sabres immobile se rapprochant dangereusement de ma tête puis de la tête de l’adversaire. Tout ça se finit avec un coup de force qui nous expulse tous les deux à l’opposé de la salle imaginaire, l’ennemi fonce sur moi, sabre en l’air, je reste accroupi, incapable de savoir quoi faire. Quand, il arrive à ma Hauteur, je tente le tout pour le tout avec un Shiak, je ferme les yeux, quand je les rouvre, je suis dans la salle d’entrainement, tout seul les mains en avant accroupi, et la salle est incroyablement vide.
    -------------------------------------
    padawan jedi Bith de Cenovii venant de felucia sur le jdr

    mercredi 15 janvier 2014 - 19:43 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide