Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    C'est bien connu, après l'effort, le réconfort. Et chez nous les jedi, après les combats, direction salle des padas! Cela fait d'ailleurs trop longtemps que je n'y ai pas mis les pieds. Avec amusement je fais la présentation des lieux :

    Zatila : Bienvenue dans la salle commune des padawans. Bon, même si elle porte ce nom, les chevaliers et maîtres sont aussi acceptés. ^^ C'est juste que c'est un des endroits préférés des padas car c'est là qu'ils se sentent le plus chez eux. Et il y a de quoi !

    Ene observe l'agencement de la pièce. Puis, deux mains sur les hanches, elle déclare avec une once de sarcasme :

    Ene : Ca a l'air tranquille ici. Au moins je ne risque pas de me retrouver suspendue dans le vide...

    Cenovii : On ne sait jamais. Suspendue au dessus des luminaires, ça serait pas mal.... :craneur:

    Ene : Grrr... Attendez un peu que j'apprenne à maîtriser la Force et c'est vous qui vous y retrouverez.

    Piquée au vif, la jeune Echani avait répondu du tac ou tac sur un ton mêlant à la fois humour et sérieux.

    Zatila : Ahah quel tempérament ! ^^"

    Cenovii : En effet, je crois que son futur maître a du soucis à se faire. :cli:

    Le mandalorien, ayant ôté son casque, m'adresse un clin d'oeil amical qui sous entend presque qu'il est convaincu que je deviendrai ce futur maître dont il parle. En y réfléchissant, ça ne doit pas être évident d'assurer la formation d'une Echani. Ca a rarement un caractère très doux. Mais ce tempérament contraste assez bien avec le mien et nos deux personnalités pourraient se révéler complémentaires et donner un cocktail intéressant pour une relation de pada et maître.

    Nous nous installons à une table et j'attrape une carte des différents plats et autres boissons (alcoolisées ou non) que l'on peut choisir ici. J'en tends une à Ene et déclare :

    Zatila : Donc voilà un peu tout ce que tu peux commander ici. [...] Hum oui le soupçon d'Ilum, délicieux... la limonade qui est ma boisson préférée tu dois le savoir ^^ [...] voyons voir... ah oui les nouilles de Kanali... et dans les desserts, un de mes favoris est le citrus enneigé, un régal !

    Cenovii : Et il faudra que tu goûtes au brandy Correlien un de ses quatre !

    Zatila : Maître ! N'est-ce pas un peu prématuré ?

    Cenovii : Soit. Mais tout le monde y a eu le droit, une autre fois alors.

    Ene : Oh ne vous fiez pas à mon apparence de belle demoiselle, j'ai déjà goûté à plusieurs alcools et je tiens très bien. Je n'ai pas les jambes molles comme de la guenille. Une bière Correlienne me tente assez.

    Cenovii : Voilà qui fait plaisir à entendre. Va pour une bière. Je vais passer commande.

    En temps normal, c'est Ceno lui-même qui s'occupe de nous servir mais comme il a aussi parfois besoin de manger, un droïde est là pour prendre le relais.

    Au cours du repas, nous échangeons tout d'abord à propos de nous et nos vies respectives, de ce que l'on faisait avant de venir au Temple. Cenovii reste assez discret là dessus, mais je n'hésite pas à parler de mes origines et de Glee Anselm. Ene se confie un peu également. Puis, nous abordons des sujets plus sérieux en rapport avec la vie de jedi.

    Zatila : Tu sais Ene, cela fait quelques temps que je suis devenu chevalier et que je recherche une apprentie à former. J'ai vu ce que tu étais capable de faire au combat et ça serait pour moi un honneur de t'avoir comme padawan. Bien sûr c'est à toi d'accepter ou non. Qu'en dis-tu ?

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 30-06-2014 17:19

    mercredi 04 juin 2014 - 22:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar EneArpheal

    EneArpheal

    222 Crédits

    Je l'observai un moment, considérant sa question. Oui, il m'a vue me battre et semble beaucoup apprécier, mais j'aurais bien aimé l'inverse, histoire de mieux diriger mon choix... Il m'aurait été utile de le connaitre au moins un peu pour me faire une idée de lui... Mais qui ne tente rien n'a rien...

    Moi: L'honneur est pour moi, bien sur que j'accepte.

    Je souris.

    Moi: Sinon, si je suis si bonne au combat, ce n'est que grâce à une seule personne bien précise.
    Cenovii: Ah bon, qui?
    Moi: Il s'appelle Rysan, il est celui qui m'a appris à ne jamais reculer, parce que souvent, il ne suffit que de 20 secondes de courage pour réussir. Il est la personne la plus importante dans ma vie et...

    Je soupire. Il me manque déjà, comment vais-je tenir sans lui... Les deux Jedi à mes cotés me regardent, inquiets.

    Zatila: Ene?
    Moi: Ça va, il me manque, c'est tout. Je... Enfin, disons que... Rhaaa! Pourquoi je galère à dire un truc aussi simple!

    Je secoue la tête.

    Zatila: Certaine d'aller?
    Cenovii: Elle doit surement être encore retournée, à cause du petit voyage aérien.

    Vais t'en retourner moi...

    Moi: Je vais bien. Bon... Rysan est mon... «Chéri». J'espère que c'est assez clair. On s'est laissés le plus directement possible pour éviter de se faire du mal, mais je ne dois pas être la seule à déjà m'ennuyer. D'un sens, c'est rassurant, je sais qu'il pense à moi. Et puis j'y pense, il m'a laissé quelque chose...

    Pendant que je sors la petite boîte de ma poche, Cenovii et Zatila échangent quelques regards. Ça à beau pas leur plaire, si j'ai à choisir entre devenir une Jedi et mon très cher Rysan, il a l'avantage d'avance.
    Je manipule un peu la petite boîte, elle est faite d'une pierre légère gris clair et est laissée brute. Je l'ouvre. Posé sur un coussin de velours noir se trouve une roche cristalline aussi transparente que de l'eau d'une légère teinte bleutée iridescente. Celle-ci est retenue à l'intérieur d'un nid de fins fils métalliques et le tout mis en pendentif à une chaîne dorée. Je reste muette sous les regards étranges et curieux des deux autres. Cette pierre est d'une grande finesse et d'une grande rareté...

    Me revient alors une conversation que nous avons eue il y a plusieurs années...
    «Ene, je ne peux pas croire qu'on se soit trouvés, tu es comme un diamant brut.
    - Rysan, tu exagères...
    - Pas du tout! La preuve, je serais même prêt à t'épouser!
    *Je ris de bon coeur*
    - Pas avant 100 ans mon chou. À moins que...
    - Que?
    - Que tu me trouves un cristal de glace d'au moins un centimètre de diamètre.
    - Tu es folle...
    - C'est ma seule condition!»

    Ah non, il ne faut pas que je pleure, il ne faut pas! Mes yeux sont tout de même humides... Je saisis délicatement le précieux bijou sans oser parler, ignorant tout autour de moi...
    -------------------------------------
    Hello everypony!

    Ce message a été modifié par: EneArpheal le 05-06-2014 07:08

    jeudi 05 juin 2014 - 07:07 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Autrefois, sous l'ancienne république, on organisait des concours de sabre laser pour les padawans. On appelait cela le Tournoi des Apprentis. Les jeunes novices, âgés alors d'une dizaine d'années, s'affrontaient lors de duels amicaux par lesquels ils pouvaient prouver leur valeur auprès de nombreux maîtres jedi de passage. Le sang-froid, la discipline et l'écoute des sens étaient autant de qualités que l'on aimait trouver chez les potentiels apprentis.

    Lors de son duel contre Cenovii, Ene avait su faire preuve d'un grand nombre de ces qualités et être témoin d'autant de talent pour son jeune âge me laissait supposer qu'elle deviendrait plus tard, sans l'ombre d'un doute, une redoutable chevalière jedi. Il lui faudra néanmoins avant cela découvrir la Force, apprendre à l'écouter et à chaque instant rester attentive à ses sentiments pour qu'ils ne la trahissent pas au moment où le côté obscur se montrerait tentateur. Impressionné par son style unique et depuis longtemps en recherche d'un ou d'une padawan à prendre sous mon aile, je m'interrogeais durant le combat quant à soumettre à la jeune Arpheal une proposition de formation à mes côtés. Et c'est au cours de notre léger repas à la salle commune que je me décidais à me jeter à l'eau :

    Zatila : Tu sais Ene, cela fait quelques temps que je suis devenu chevalier et que je recherche une apprentie à former. J'ai vu ce que tu étais capable de faire au combat et ça serait pour moi un honneur de t'avoir comme padawan. Bien sûr c'est à toi d'accepter ou non. Qu'en dis-tu ?

    Naturellement, l'Echani est un peu surprise par ma soudaine demande. Elle prend le temps d'y répondre et déclare finalement avec un sourire :

    Ene : L'honneur est pour moi, bien sûr que j'accepte.

    Sa réponse me ravit, bien que je sente qu'elle aurait aimé qu'on se connaisse un peu plus avant d'entamer cette relation de pada et maître. C'est tout à fait légitime et je ne manquerai pas de lui montrer aussi ce que je vaux au combat quand l'occasion se présentera.

    Cenovii : Tu verras, Zatila est un jedi sympa et un bon professeur.

    Zatila : Merci de votre confiance ! =)

    Quelques minutes après avoir accepté, la nouvelle padawan nous parle un peu de Rysan, le guerrier Echani qui lui a tout appris et avec lequel elle entretient des sentiments amoureux. Ayant malgré tout choisi la voie des jedi et préféré le quitter, bien que temporairement, je perçois aisément que cela n'a pas du être facile. J'espère juste qu'elle ne souffrira pas trop de son absence. Sans s'épancher davantage sur le sujet, Ene sort de sa poche une petite boîte en pierre que Rysan lui a laissée. En l'ouvrant, elle découvre avec émerveillement une magnifique roche cristalline légèrement azurée dont les reflets irisés rappellent ceux de l'opale. En la voyant, le mandalorien se relève d'un coup vers la pierre précieuse et déclare :

    Cenovii : Ca alors ! Mais il s'agit d'une perle-cristal.

    Ene (émerveillée) : Elle est magnifique !

    Cenovii : Et très rare ! De plus, au delà de sa beauté et de sa rareté, il est possible de l'utiliser comme cristal de sabre laser.

    Ce cadeau semble véritablement touché la belle Echani qui ne peut s'empêcher de retenir une larme. Avec délicatesse, elle repose néanmoins le bel objet ne souhaitant pas l'abîmer et risquer de paraître trop émotive en le contemplant plus longuement.

    Un quart d'heure plus tard, après avoir abordé d'autres sujets plus joyeux, nous finissons nos verres et quittons la salle commune. Je guide alors Ene jusqu'à ses quartiers et je lui fournis tout l'équipement nécessaire à tout padawan qui se respecte, notamment un sabre laser d'entraînement en attendant qu'elle construise le sien, un comlink, un datapad pour les infos importantes et aussi quelques autres objets utiles. Je lui fournis également une tunique et une bure de jedi pour la forme mais je précise que les règles ne sont pas strictes au niveau de l'habillement. N'importe quel habit "de civil" peut convenir. Aucun problème sur le choix de la garde robe donc. Enfin, lorsque tout cela est clair, je laisse s'installer tranquillement la jeune Echani sans l'embêter plus longtemps et je regagne mes propres quartiers.

    _______________________________________________________________

    Ravi de te prendre comme ma première padawan. :cli:
    J'essaierai de me montrer à la hauteur en tant que maître. Pour te donner une idée de ce que tu apprendras ici à l'académie, je te redirige vers un topic que j'ai exclusivement écrit pour mes padas. Le voici : Zatila (in)forme ses padawans

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 11-06-2014 01:54

    jeudi 05 juin 2014 - 19:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    J'entrai dans la salle commune où se trouvaient déjà Zatila et Shina en train de discuter autour d'un verre et je les rejoignis.

    Moi : Bah… Il est pas là, CJ ?
    Zatila : Non, il a un problème et ne fonctionne plus. Faut aller se servir nous-mêmes.
    Moi, allant vers le bar : Ok. Bah attends, on a un nouvel homme à tout faire depuis pas longtemps ! Je pris mon comlink. Allô Huge ?
    Huge, comlink : Oui ?
    Moi : Tu peux venir en Salle Commune s'il te plaît, on a besoin de toi.

    Quelques minutes plus tard, il était arrivé, saluant au passage la jeune fille et le Nautolan.

    Moi : CJ-3PO est en panne et on sait pas pourquoi. Tu penses pouvoir le remettre en état ?
    Huge : Je suis pas un spécialiste pour les droïdes de protocole, ils ont tendance à m'agacer mais je vais voir ce que je peux faire…

    Il partit vers le droïde pendant que je retournai à la table, ma bière corellienne à la main. Je demandai à Zatila comment allait sa padawan, et apparemment la mission sur Ilum l'avait fatiguée et elle se reposait, en même temps de se familiariser un peu avec son sabre laser. Au fil de la conversation, une idée me vint.

    Moi : Hé j'y pense, vous savez jouer au Pazaak ?
    Zatila : Au quoi ?
    Shina : Je connais pas, c'est quoi ?
    Moi : Un jeu de cartes trop cool et super simple ! Attendez, je vais chercher mon jeu, j'arrive tout de suite !

    En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, je courus à ma chambre pour prendre toutes mes cartes et retournai dans la Salle Commune où mes deux amis n'ont pas bougé. Je leur expliquai donc, en leur montrant mes cartes, comment étaient les règles du jeu, les combinaisons, les stratégies… même si dans ce dernier cas je gardais des trucs secrets, pour pouvoir gagner quand même^^
    On avait mis de la musique, Shina et Zatila avaient compris rapidement le principe après quelques parties et l'ambiance à notre table devint rapidement celle d'une cantina, d'un tripot^^ Les parties s'enchaînaient avec des rires, des cris, lorsqu'une autre personne entra dans la Salle.

    ??? : Eh ben on s'amuse ici ! Vous faites quoi ?

    Nous nous retournâmes tous, c'était Hemera, la nouvelle. Enfin "nouvelle"… Pour Shina et moi, puisqu'elle était arrivée pendant qu'on était encore dans les Régions Inconnues. Elle s'approcha de notre table et regarda les cartes.

    Hemera : Oh mais c'est du Pazaak !
    Zatila : Ah tu connais ?
    Hemera : Bien sûr que je connais ! J'ai d'ailleurs mon jeu là.

    Elle sortit ses cartes d'une petite sacoche sur sa ceinture de tunique et les posa avec confiance sur la table avant de prendre une chaise et de s'installer là où il y avait une petite place, c'est-à-dire à côté de Zatila.

    Hemera : Je sais même pas mal me débrouiller honnêtement.
    Moi : Intéressant, ça ! On se fait une partie à quatre ?
    Hemera : Quatre ? Ça se fait à deux, le Pazaak !
    Moi, avec un clin d'œil : Si on peut y jouer à deux, on peut très bien à quatre ! Allez c'est parti.

    Les jeux furent distribués et la partie commença, nous nous étions trouvé des biscuits apéritifs pour faire les mises. Au bout de plusieurs minutes de jeu, Shina fut vaincue et resta à nous regarder. Elle était bonne perdante, l'ambiance était toujours à la bonne humeur. Plus tard, ce fut Zatila qui se retrouva plumé^^ Hemera jouait en effet vraiment bien, et on avait interdit les cartes "dorées" et "+/-" pour faciliter les jeux de nos deux débutants. Mais maintenant, nous étions seule à seule, à nous regarder dans les yeux.

    Moi : Je te propose un autre gain, Hemera…
    Hemera : Explique-toi ?
    Moi : Shina, tu peux nous apporter deux grands verres, y mettre 1cm de cotyg dans le fond et remplir le reste avec de la bière corellienne, avec un soupçon de grenadine s'il te plaît ?

    Elle s'exécuta assez étonnée, tandis que Zat semblait ébahi en nous regardant. Finalement, Shina arriva et posa les choppes devant Hemera et moi.

    Moi : Voilà le deal : après chaque partie, la perdante boit deux gorgées. Attention c'est traître comme mélange, ça se boit facilement^^ La première qui roule sous la table a perdu.
    Hemera, constatant : Hum… Je dis "chiche" !
    Zatila : Euh les filles... C'est pas un peu idiot comme pari, ça ?
    Hemera : Mais non, ça pourrait s'avérer amusant !
    Moi : Jeu complet, on peut utiliser toutes les cartes qu'on veut. J'espère que tu tiens bien l'alcool^^
    Hemera : Tu ne me connais pas encore… Et puis j'ai mangé tard.
    Moi : Ah bon. Parce que moi je suis à jeun maintenant.
    Hemera : C'est pas équitable, tu as plus de chances d'être bourrée avant moi.
    Moi : Non non, c'est pas grave ! Je sais bien jouer^^
    Hemera : C'est toi qui vois. Que la partie commence !

    Nous profitions de la présence de nos amis pour qu'ils battent nos cartes, honnêteté oblige, à tour de rôles : une partie ce sera Shina qui battra mes jeux, une partie ce sera Zatila. Nous eûmes toutes les deux nos cartes vertes mélangées, avions choisi notre jeu d'appoint et avions tiré 4 cartes au hasard. C'était parti.
    La jeune fille (bien que plus âgée que moi de 7 ans^^) et moi échangeâmes un regard de défi, même si dans nos têtes on était en plein amusement.

    Hemera : Vas-y, je te laisse la main.

    Ce message a été modifié par: Huge le 03-08-2014 20:56

    dimanche 03 août 2014 - 14:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Entre l'exploration des régions inconnues et la mission sur Ilum, les occasions de se retrouver en salle des padawans pour se détendre ou simplement boire un verre sont devenues de plus en plus rares. Heureusement, ce temps est révolu et Jaina a l'excellente idée de profiter de cette accalmie pour nous initier Shina et moi au Pazaak, un jeu aux règles simples qui demande malgré tout pas mal de stratégie.

    Nous nous apprêtons à jouer lorsqu'une voix que je reconnaitrais entre mille atteint mes esgourdes et provoque la joie dans mon coeur. Il s'agit de la belle Hemera qui vient d'arriver. Un peu surprise, elle s'approche de nous et reconnait tout de suite le Pazaak. Elle avoue savoir y jouer et rejoint donc la partie. Tandis que Shina et moi, en débutants que nous sommes, nous faisons rapidement battre, les deux humaines tiennent bons et ne lâchent rien. J'encourage Hemera tandis que Shina soutient Jaina. Bien qu'amicale, cette rivalité entre les deux jeunes filles s'intensifie et pousse Jaina à rendre le jeu plus pimenté.

    Jaina : Je te propose un autre gain, Hemera…
    Hemera : Explique-toi ?
    Jaina : Shina, tu peux nous apporter deux grands verres, y mettre 1cm de cotyg dans le fond et remplir le reste avec de la bière corellienne, avec un soupçon de grenadine s'il te plaît ?

    Shina s'exécute et vient poser les chopes devant Hemera et Jaina

    Jaina : Voilà le deal : après chaque partie, la perdante boit deux gorgées. Attention c'est traître comme mélange, ça se boit facilement ^^ La première qui roule sous la table a perdu.

    Plissant les yeux non pas d'un air de méfiance mais d'un air amusé, la corellienne accepte le deal.

    Hemera : Hum… Je dis "chiche" !

    Elle propose même pour que ça soit plus intéressant d'utiliser des petits vases afin de savoir à quoi correspond exactement une gorgée. Et après que Shina et moi ayons battu leurs cartes, les deux concurrentes se lancent dans une nouvelle partie.

    Hemera : Vas-y, je te laisse la main.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

    J'ai toujours aimé les défis ! Et naturellement j'ai toujours aimé gagner. La jeune humaine en face de moi semble faire preuve d'une certaine détermination elle aussi. Le challenge est de taille. Très tôt déjà, j'ai cherché à réunir de bonnes cartes afin de me constituer un jeu intéressant. Nous tirons nos cartes et sans hésitation, je la laisse commencer. Le score arrive rapidement à 14-13 et je tire un 7 ce qui m'oblige à utiliser une des cartes que j'ai en main pour rétablir l'équilibre, en l'occurrence un +/- 1. En retournant la carte du côté négatif, je parviens à 20 tout rond mais Jaina utilise une de ses cartes bleues pour augmenter son score. Elle réussit à égaliser de cette façon. Match nul !

    Hemera - Bien joué, ça démarre pas mal.
    Jaina - On rejoue donc la manche. A toi l'honneur !
    Hemera - Ok mais je te propose quelque chose.
    Jaina - Je t'écoute.
    Hemera - Si on refait des matchs nuls, on boit chacune une gorgée, ça marche ?
    Jaina - Je vois que tu es joueuse, j'aime ça. ;)
    Hemera - Si tu savais... Allez on rejoue !

    Avec deux cartes vertes 8 et 9 sur le jeu, j'arrive à 17 rapidement alors que Jaina n'est encore qu'à 4. Ca s'annonce plutôt mal mais je garde espoir. Au tour suivant, Jaina élève son score à 13 tandis que je tire un 7. Une fois de plus, me voilà au dessus du palier autorisé. Je vais donc devoir utiliser une des cartes que j'ai en main. J'avoue que c'est plutôt embêtant car c'est la deuxième fois que je le fais. Pourtant, je peux de nouveau ramener mon score à 20 avec cette carte +/- 4. Il est vrai que mon jeu se compose en grande partie de +/- afin que je puisse choisir ce qui me plait en fonction de la situation. Tirant un 4, Jaina ne parvient pas à dépasser le score de 17 et je gagne ainsi la manche. Bonne perdante, elle attrape la chope un sourire aux lèvres et en boit deux gorgées. Fronçant les sourcils, je me rends compte que le mélange a du mal à passer pour la jeune humaine mais sans détourner le regard, elle déclare avec fierté :

    Jaina - On continue ?

    C'est reparti ! Le score arrive assez vite à 18-8 puis Jaina pioche un 10, ce qui nous met à égalité, sauf que... c'est à moi de jouer et malheureusement je tire un 5. Cette fois-ci, je n'ai pas ce qu'il faut pour riposter. Mon adversaire marque le point et je me vois contrainte de boire le fameux cocktail. En vidant le premier vase, je m'aperçois que c'est loin d'être mauvais. La fraîcheur de la bière corellienne à laquelle je suis habituée se marie bien à la délicieuse saveur de la grenadine et cette mixture sucrée satisfait mes papilles gustatives. Seul le cotyg rend la préparation presque frelatée et laisse un arrière goût dans la bouche. Cul sec, j'enfile le second verre pour entamer plus vite la prochaine partie de Pazaak. Après un nouveau ex aequo, je déclare :

    Hemera - Hum... C'est de nouveau ton tour.
    Jaina - Ok tu vas voir ! ;)

    On commence à se lâcher, à se prendre au jeu. Ca devient amusant de savoir qui va trinquer au prochain tour et ce dans tous les sens du terme héhé. Pourtant, bien que la partie soit fun, je n'ai pas l'intention de me laisser faire. Cette blondinette ne m'aura pas deux fois de suite. Elle tire une carte verte. Il s'agit d'un 9. Quant à moi, il s'agit d'un 4. Je passe et Jaina enchaîne avec un 8 ainsi qu'une carte bleue +2. Arrivée à 19, elle estime être servie. Il est toujours délicat de battre un tel score. Je me concentre. Il faut que la prochaine carte que je pioche soit un 8 pour que je puisse appliquer ma stratégie. Au plus profond de mon être, je visualise le numéro que je veux tirer. Une main sur le deck, les yeux fermés, j'inspire profondément. Puis, je tire et lève lentement la prochaine carte. En la découvrant, je clame assez fort :

    Hemera - Yes j'ai réussi !!!!
    Jaina - ......

    L'exclamation est sortie toute seule et elle raisonne à présent dans la pièce sous les regards choqués des autres padawans qui se retournent alors soudainement de surprise. Mes yeux fermés et plissés accompagnent un sourire aussi grand que celui d'un nexu. Ne réalisant la gêne occasionnée que quelques secondes plus tard, je rouvre les yeux et m'excuse. Je reprends mon sérieux et abats ensuite une carte verte de force 8. Dans le même temps, je pose une carte jaune dite "double".

    Hemera - Voici un de mes meilleures atouts ! Mon score est à présent de 20.
    Jaina - Oh ça alors !

    Quand on connait la rareté d'une telle carte, il n'est pas étonnant de s'en émerveiller et d'être surpris de la voir sortir car son utilisation reste malgré tout rarissime elle aussi. Un peu déçue, la padawan Fanger saisit la chope de bière et verse le contenu dans le petit vase qu'elle boit aussitôt. Pareil pour le deuxième. Mais voilà qu'elle commence à être déjà un peu plus éméchée. Elle a tout de même encore les yeux en face des trous et toute sa tête.

    Jaina - Allez un pour toi, deux pour moi... Heu non c'est le contraire. Bref, allons-y !

    Heu quoique... ^^

    Bien que le jeu se dispute habituellement en trois manches, nous pourrions prolonger le plaisir en ne respectant pas la règle. Mais dans ce cas il faudrait retirer des cartes à partir de son paquet d'appoint. Si je remporte la prochaine, on pourra le faire. La manche se poursuit tandis que nous ne parvenons qu'à faire des matchs nuls. Je me retrouve démunie au tour suivant lorsque l'humaine joue un puissant +/- 4. Pour ainsi dire, je perds la partie faisant un score trop élevé. Après toutes ces égalités plus cette fois-ci, ma partenaire et moi avons pas mal bu. Heureusement pour moi, l'alcool n'a pas l'effet de me rendre folle ou malade. Je tombe juste plus rapidement dans les bras de Morphée et suis légèrement euphorique sans plus. Un peu pompette peut-être, la padawan et moi riions de bon coeur avant de nous lancer dans la dernière manche.


    Jaina - Piouf ce défi... c'est une épreuve digne des plus grands maîtres jedi de la galaxie !
    Hemera - Tu l'as dit Chewie !
    Jaina - Allez une dernière pour la route.
    Hemera - Yep ! Et en route mauvaise troupe ! Il est temps d'en finir. x)

    La partie reprend. Rapidement, nous sommes à 14-8 et Jaina pose un 6 ce qui ramène son score au mien. Je prie pour que la prochaine carte me soit favorable. Il s'agit d'un 5 ! Et c'est exactement ce dont j'avais besoin pour abattre mon ultime carte.

    Hemera - Prends ça !
    Jaina - Impossible !

    Une carte Tiebreak est révélée. M'accordant 1 point de plus, elle me permet non seulement d'atteindre 20 mais même si Jaina égalise, je remporte la manche. Et c'est précisément ce qui arrive lorsque la jeune humaine se défend et pose un autre 6. Bien qu'ayant officiellement gagné, je considère que la vraie victoire est d'avoir disputé une partie très mouvementée avec une fille sympa. Qui sait, peut-être deviendrons-nous de bonnes amies dans le futur.

    Riant aux éclats tant nous avons joué, nous contemplons nos verres respectifs. L'ironie du sort fait qu'il ne nous reste chacune qu'un fond de bière corellienne. Souriant, je lève alors ma chope. Jaina fait de même. Et nous trinquons d'une même volonté à notre santé avant de descendre en choeur le reste de cette boisson aux parfums exotiques. Puis à la surprise générale, je déclare à la fois bourrée et pleine d'énergie :

    Hemera - Gal, ori'skraan, riduur, yaim' dab'ika ! :craneur:

    lundi 04 août 2014 - 09:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    On avait fait un beau match, et j'allai me resservir un verre pour fêter ça ! On s'était tellement amusées qu'on savait plus qui avait gagné ou perdu, et en fait je m'en fichais complètement ! J'ai rien compris à ce qu'avait dit Hemera, mais ça devait être cool.
    Ça tournait encore un peu mais j'arrivais toujours à tenir debout.

    Shina : Tu as beaucoup bu, Jaina, tu veux que…
    Moi, avec un ton d'évidence : Mais non j'ai pas trop bu ! Quesstu racontes ? J'ai juste pris un verre ! hoc !
    Shina : Je t'ai resservie au moins deux fois et je t'ai vue boire encore.
    Moi : Maaaaaais, je tiens encore debout ! Je m'enfilais, encore un bon gorgeon. Et puis… hips ! …j'ai pas… p… perdu hein ! Hein j'ai pas perdu ? Ha ! Ha ! Ha !

    Shina me disait encore un truc mais je l'écoutais plus, on s'amusait bien et j'ai vu un Jedi humain assez beau gosse qui nous regardait amusé, à quelques mètres de moi et je courais vers lui :

    Moi : ARAN JE T'AIIIIIIIhips !IIIIIIIIIMEUUU !

    Le choc eut lieu, il tomba à la renverse et moi à cheval sur lui, je pris son visage et me mis à lui rouler un de ces patins… ! Et puis après, j'enlevas ma bouche et me redressa.

    Moi : Wouhouuu ! hips ! Ouh, j'ai envie de faire pipi, moi ! Hi hi hi !

    Je me relevai immédiatement en me allant vers une porte.

    Zatila : Non Jaina, c'est la sortie ici !
    Moi, faisant volte-face : Ouuuuups ! Hu hu ! C'est par là c'est vrai, hi hi hi hi ! Oh un verre ! Il est pour moi, et hop !
    Shina : Jaina, je pensais que tu voulais aller aux toilettes ?
    Moi : Ah oui c'est vrai ! Je vais pas me faire pipi dessus quand même, ce serait cro bête hein, hu hu hu hu hu!

    Et puis y'avait l'alcool des verres qui, me montait dans ma tête, alors que je… hips ! bougeais vers les cabinets.

    ----------------------------------------

    [i]Vu l'état éthylique de Jaina et son incapacité à penser clairement, exceptionnellement la suite de ce
    post sera vue par Huge.



    Même s'il s'occupait du droïde, Huge avait gardé un œil sur cette fameuse partie de Pazaak et Jaina semblait tenir de moins en moins en place jusqu'à avoir quasiment fini son verre avec l'autre humaine. À cet instant, il fut pris d'une envie d'aller aux toilettes et donc, heureusement, ne vit rien du baiser ivre de sa chérie envers un autre Jedi ; s'il l'avait vu, l'ambiance aurait immédiatement été plombée et le Jedi en question en train de compter ses dents par terre.

    Il allait sortir lorsque la jeune fille, complètement éméchée et titubant comme pas possible en riant, croisa son regard.


    Jaina : Oh mais t'es mignon toi !

    Huge : Euh… normal, je suis ton copain !

    Jaina : Ah oui, c'est toi ! Mmmmmmh !

    Elle lui donna à son tour un grand baiser avec la langue en le pliant en arrière, puis la Jedi s'écarta et se dirigea vers la porte.

    Huge : Euh… Jaina ? C'est les toilettes pour hommes ici !

    Jaina : Ah bon ? Tant pis je m'en fiche, j'ai trop envie !

    Et elle passa la porte. Huge sourit d'amusement à voir sa copine bourrée, il la trouvait super mignonne et très drôle. Après quelques instants, la jeune Jedi retourna dans la salle et monta sur l'estrade, elle disait avoir envie de chanter une chanson qu'elle connaissait bien et que ses amis lui adressaient souvent sur Dantooine pendant les soirées ou les moments d'amusement en bande. Mettant quelques secondes pour se souvenir des paroles et captant l'attention, elle finit par commencer, à moitié en train de rire :


    Jaina (chantant ) : On n'aim' pas les zœufs au plat
    Ni les planch' à repasser,
    Nous on veut du vonndeur bra,
    De bô zobus à baiser !

    Y sont souvent raplaplas
    Les nénés de nos nanas,
    On rêv' de roberts d'enfer
    Qui point' sous leur pullover !
    Tous avec moi, ouais !

    Et vive, vive, vive les gros nichons,
    Les pair' de seins comm' des ballons !
    En pomme, en poire, ovales ou ronds,
    Faut du volum' sous le téton !

    Et vive, vive, vive les gros nichons,
    Les pair' de seins comm' des ballons !
    Tant qu'y'aura du monde au balcon,
    Ça boug'ra dans les pantalons !
    Ha ha !

    Plus de bonnets A, de bonnets B,
    Libérez les dé-cô-lleu-tés !
    Naturels ou siliconés,
    On est dingu' des gros tétés !

    Roploplos, jolies mamelles,
    Oh débordez donc des dentelles,
    Méga nibards à la pelle
    Vous nous rendez la vie belle !
    Refrain !

    Et vive, vive, vive les gros nichons,
    Les pair' de seins comm' des ballons !
    En pomme, en poire, ovales ou ronds,
    Faut du volum' sous le téton !

    Et vive, vive, vive les gros nichons,
    Les pair' de seins comm' des ballons !
    Quand t'il y'aura du monde au balcon,
    Ça boug'ra dans les pantalons !


    Allez encore une fois, ouais !


    Les personnes présentes dans la salle se trouvèrent enthousiastes à l'idée de partager des chansons dites "rigolotes" et ça battait le rythme dans les mains, chantait en plus ou avec la personne sur l'estrade pour ceux qui connaissaient la chanson, et on riait évidemment beaucoup. L'alcool, quant à lui, coulait toujours pour satisfaire les soifs des jeunes apprentis ou pour maintenir l'inspiration des chansons "pas correctes", arrivant toujours plus facilement avec la boisson.

    Rapidement, il se trouva un holomessage à la porte de la Salle Commune :


    CHANSONS PAILLARDES DANS LA SALLE COMMUNE ! LES PARTICIPANTS AURONT DROIT À UN VERRE, UNE DANSE OU UN BAISER AVEC LE OU LA JEDI DE LEUR CHOIX !

    Ce message a été modifié par: Huge le 22-08-2014 13:54

    mardi 05 août 2014 - 16:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Des chansons paillardes ? Pourquoi pas, ça pourrait être amusant. J'en connais bien quelques-unes même si je ne suis pas friande de toutes. Avec spontanéité, Jaina monte sur l'estrade et se met à chanter la sienne. Dès les premières secondes, l'air entraînant et la voix énergique et étrangement pas rogomme du tout de la jeune humaine donnent envie aux autres padawans de participer aussi. Certains connaissent même déjà et chantent en choeur sans hésitation. Pour ma part, une fois le refrain mémorisé, je me joins aux autres et propose à Zatila de venir danser. A ma grande surprise, le nautolan d'ordinaire plein d'inhibition part avec moi bras dessus, bras dessous et se lâche sur la piste. Je dois bien l'avouer, la chanson de Jaina me fait rire à plusieurs reprises. Lorsqu'elle se finit, la padawan encore exaltée déclare en riant :

    Jaina - Ahh ah ouf, on la refait quand vous voulez ! x) Huhu, au fait qui veut un bisou ?
    Padas se bousculant - Moi ! Moi ! Non moi !
    Huge - Ah non ça je crois pas !! Jaina viens ici !

    L'ancien guildeur fait descendre sa copine de la scène et défie d'un regard menaçant quiconque s'approche de sa précieuse d'un peu trop prêt. La padawan se laisse faire tombant même volontairement dans les bras d'un Huge qui manque de perdre l'équilibre sous le poids de la jeune fille.

    Jaina - Hi hi... Tu voulais être le seul à avoir un baiser hein petit fripon ? ^^

    Et sans gêne, l'humaine roule une galoche à son copain qui accepte volontiers devant tous les padawans verts de jalousie.

    Jaina - Hum... Je t'aiiiimmeuh !

    Après une bonne dizaine de secondes, les lèvres des deux tourtereaux se détachent l'une de l'autre. Puis Jaina lance :

    Jaina - A qui le tour de chanter maintenant ?
    Hemera - Je veux bien essayer.
    Jaina - Ah super ! On t'écoute !
    Hemera - En fait c'est une chanson paillarde que j'ai écrite et dont les paroles sont en rapport avec la salle commune des padas.
    Shina - C'est tout à fait approprié. Allez, vas-y ! ^^

    Personne ne le sait mais durant mon adolescence, j'ai fait partie d'un groupe de musique appelé "aurore boréale". Avec des copines, on avait monté ce groupe dans l'optique de récolter des fonds pour en faire don à des associations mais aussi pour le fun bien sûr. Cela me plaisait et me plait toujours de chanter en public. Et habituée aux karaokes, même si là il s'agit de chanter tous ensemble, j'ai prévu une holocarte que j'insère donc dans le jukebox afin que la musique instrumentale nous assiste pendant que nous chanterons.

    Un petit ricard dans un verre à ballon
    Paroles officielles
    Parodie de cette chanson :

    Hemera (chantant) :
    Quand je suis entrée dans le bar
    Il était midi moins le quart
    Je me suis assise au comptoir
    J'ai commandé un bon petit jaar
    Tous les padas étaient surpris
    Ils m'ont prise pour un jeune wookie
    J'ai sorti une centaine de crédits
    Mais à l'académie tout est gratuit !

    REFRAIN :
    Je voudrais un bon petit jaar et un cake au citron ^^
    Du lait sucré et des baies de notre région
    On va pas fermer la salle commune de ci-tôt
    Je partirai pas sans boire la tournée de 3PO
    Ca fait partie des coutumes et des traditions !
    Avant deux ou trois méditations
    Un petit jaar sinon rien et je reviendrai demain

    Pendant que les maîtres font la diète
    Les chevaliers content fleurette
    Nous les padas chantons ce refrain
    Donnez nous notre bon jaar quotidien
    Il faut surtout pas oublier
    La bière et le citrus enneigé
    Demander gentiment au mando
    S'il veut s'joindre à notre pot

    (REFRAIN)

    Quand je suis ressortie du bar
    Je regrettais déjà mon départ
    Alors je suis revenue
    Et on a de nouveau bu

    2ème REFRAIN :
    Avec ton bon petit jaar tu me mets les ballons
    Tu devrais consommer avec plus de modération
    Ca fait longtemps que j'essaie la persuasion
    Mais ça n'a pas d'effet tellement que c'est bon
    N'oublie pas l'effet d'euphoooorisation
    Avant de finir la chanson on s'en boit le dernier
    Et on se revoit jamais...
    Et jamais... et jamais


    Après cette chanson, le taux de vente de jaar, de cake au citron, de bière et de citrus enneigé a grimpé de 75%, j'espère que l'on ne m'en tiendra pas trop rigueur si les ravitaillements se font plus fréquents. ^^

    Note : le jaar est un lait sucré alcoolisé mélangé à des baies en poudre que l'on donne aux enfants wookies.


    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 07-08-2014 22:12

    mardi 05 août 2014 - 23:44 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9714 Crédits

    Eckmül se promenant dans les couloirs de l'académie entend soudain un bruit émanant de la salle commune. Après un exercice de sabre, un petit tour a la salle commune ne serait pas de refus. La dernière fois qu'il y était aller, il était devenu le pada de Cenovii. Il entre et la un grand bruit émane de la salle comme quand on ouvre une porte d'une cantina mais sans mes musiciens biths mais remarque Eckmül était là.

    Eckmül : bonjour les amis qu'est qui se passe donc ici.
    Jaina : Viens par là petit. Hips, t'es mignon si un jour j'ai des enfants je les veux comme ça.

    Huge regarde Eckmül avec un air étonné en levant les épaules paumés vers le ciel, puis Zatila fait signe au petit Bith de venir pour lui expliquer là situation.

    Zatila : En fait le but et de faire des chansons paillardes ou drôles pour mettre l'ambiance. Je crois que tu connais déjà Jaina qui a un peu trop abusé de la bière correlienne. Maintenant que tu es entré, tu es obligé de nous chanter un petit air. Mais je crois que de toute façon tes passages a la salle commune ne sont pas rester anodin en général.
    Eckmül : Bon, bah, je vais me lancer alors.

    je monte sur l'estrade.

    Hum... Hum...
    Le cœur bien au chaud
    Les yeux dans la bière
    Chez la grosse Adrienne de Montalant
    Avec l´ami Jojo
    Et avec l´ami Pierre
    On allait boire nos vingt ans
    Jojo se prenait pour Voltaire
    Et Pierre pour Casanova
    Et moi, moi qui étais le plus fier
    Moi, moi, je me prenais pour moi
    Et quand vers minuit passaient les notaires
    Qui sortaient de l´hôtel des "Trois Faisans"
    On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
    En leur chantant :

    Les bourgeois, c´est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
    Les bourgeois, c´est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient...

    Le cœur bien au chaud
    Les yeux dans la bière
    Chez la grosse Adrienne de Montalant
    Avec l´ami Jojo
    Et avec l´ami Pierre
    On allait brûler nos vingt ans
    Voltaire dansait comme un vicaire
    Et Casanova n´osait pas
    Et moi, moi qui restais le plus fier
    Moi j´étais presque aussi saoul que moi
    Et quand vers minuit passaient les notaires
    Qui sortaient de l´hôtel des "Trois Faisans"
    On leur montrait notre cul et nos bonnes manières
    En leur chantant :

    Les bourgeois, c´est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
    Les bourgeois, c´est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient...

    Le cœur au repos
    Les yeux bien sur Terre
    Au bar de l´hôtel des "Trois Faisans"
    Avec maître Jojo
    Et avec maître Pierre
    Entre notaires on passe le temps
    Jojo parle de Voltaire
    Et Pierre de Casanova
    Et moi, moi qui suis resté l´plus fier
    Moi, moi je parle encore de moi
    Et c´est en sortant vers minuit, Monsieur le Commissaire
    Que tous les soirs, de chez la Montalant
    De jeunes peigne-culs nous montrent leur derrière
    En nous chantant :

    Les bourgeois, c´est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient bête
    Les bourgeois, c´est comme les cochons
    Plus ça devient vieux, plus ça devient...


    je regarde mon public et attends les réactions
    -------------------------------------
    padawan jedi Bith de Cenovii venant de felucia sur le jdr

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 13-08-2014 14:54

    mercredi 13 août 2014 - 14:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Intrigué par un certain bordel émanant de la salle commune, le barman en titre Cenovii s'y pointe à l'heure de pointe. Quelques padawans sont là à faire la fête. Eckmül chante une chanson paillarde et délivre une magnifique prestation. Son maître est le premier à l'applaudir lorsqu'il entre.

    Clap Clap Clap

    Ceno - Bravo! Je n'ai jamais entendu de chanson aussi élégante!
    Eckmül - He vous moquez pas!
    Ceno - Haha mais je ne me moque pas!

    Il s'approche et tapote la tête du bith amicalement, comme un grand frère.

    Ceno - Je suis heureux de voir que tu t'es très bien intégré au sein de l'académie.

    Pas trop le temps de répondre, une personne rentre dans le dos du Chevalier, qui ne bouge pas d'un pouce.

    Jaina - Aïe! Mais pourquoi ya des murs partout?
    Ceno (se retournant) - Attention où tu mets les pieds, padawan.
    Jaina - Ouaiiis nan mais j'ai pas fait exprès, c'est la marche qui s'est enfuie!
    Ceno - Mais... Ma parole, tu es complètement bourrée!

    Ceno observe la salle avec plus d'attention et se rend compte que tout l'monde est ivre.

    Jaina - Naaa, juste un peu éméchée! J'ai le droit hein! Je fais c'que je veux!

    Dit-elle en le poussant sans la moindre gêne, mais le mando ne bouge toujours pas d'un poil. Son casque prends un air sceptique (??) et une goutte de sueur le parcoure (???). Zatila s'amène à toute berzingue et prends Jaina en charge car elle était visiblement bien plus pétée que les autres et la confie à Huge, puis le Nautolan s'approche de Ceno, qu'il sent sur le point de faire son rabat-joie.

    Ceno - Avais-tu remarqué que tous ces padawans sont chargés comme des bourriques?
    Zat - Héhé, c'est rien, on faisait juste une petite fête.
    Ceno - He bien, je regrette, mais la fête est terminée.
    Zat (retenant Ceno) - Non Non! Ne faites pas ça! Vous gâcheriez ce moment de joie et de partage?
    Ceno - J'appelle ça de la débauche.
    Zat - Hum... Je vous ai vu faire bien pire avec Kiad et Aynor... Et puis, si vous gâchez la fête, peut-être que je pourrais malencontreusement laissé échapper un indice à Maître Pad au sujet de vos petites rencontres avec ce dealer d'épices de Nar'Shaddaa.
    Ceno - Quoi? Tu ferais ça? Mais c'est du chantage!
    Zat - Alors ne gâchez pas la fête!
    Ceno - Bon bon c'est d'accord, mais ne dis rien pour l'épice!
    Zat - Très bien, à ce propos, vous me devez pas 100 crédits?
    Ceno - Grmbl... Espèce de petit corrompu... Tiens...
    Zat (prenant la tune) - Merci ^^ et aussi, ce serait sympa que vous chantiez une chanson paillarde vous aussi. Vous en avez bien une sous le coude.
    Ceno - Hors de question!
    Zat (sortant son comlink) - Ha, je devais justement appeler Pad pour...
    Ceno - Non ok je vais le faire!
    Zat - Super ^^ merci pour votre coopération.
    Ceno - Tu m'le paieras...

    Zatila annonce Ceno tandis que le mando désabusé grimpe sur l'estrade.

    Zat - Et maintenant la chanson paillarde de Cenovii!
    Eckmül - Oui Oui allez-y Maître! On veut vous entendre!
    Ceno - Désolé mais chez moi il n'y a que des chants guerriers.

    Dit-il en prenant la pose. Les padawans se regardent les uns les autres et s'attendent au pire. Ceno, très sérieux, entame son chant:

    Ceno - ALLONS ENFANTS DE MANDALOOOOOREU, LE JOUR DE GLOIRE EEEEEST ARRIVEEE!
    - BOUUUUH!
    - C'EST NUUUL!!
    - AUX CHIOTTES LES MANDALOS!!!
    Ceno - QUOI?! Qui a dit ça?!

    Vexé, il zieute la salle et prends un ton sévère pour faire peur aux padawans... Mais ces-derniers n'ont absolument pas peur du tout! Leur état les prive de leur instinct de survie. Zat fout une main sur son visage, genre dépité. Voilà qu'ils se mettent à jeter des tomates et tout ce qui peut servir de projectiles sur Ceno. Il reçoit même un slip usagé en pleine visière! Alors qu'il allait commettre un massacre de padas, Zatila intervient en montant sur la scène (ce qui stop les projectiles) et chuchote à Ceno:

    Zat - Vous pourrissez l'ambiance Maître! Chantez vite une chanson paillarde pour les satisfaire avant que ça ne dégénère!
    Ceno - ... Tu te fous de moi... ?
    Zat - Non, allez-y! Sinon j'appelle Padme!

    Il s'éloigne et reprends place dans la salle. Le mando-jedi se gratte le casque.

    Ceno - Pffff... Je connais bien une chanson que chantait une vieille jedi à propos d'un con et de sa bouteille, ça devait faire un truc comme ça:

    Nargué des pédants et des sots,
    Qui viennent chagriner notre âme,
    Que fit la Force pour guérir nos maux.
    Les vieux vins et les jeunes femmes,
    Elle créa pour notre bonheur
    Le sexe et le jus de la treille.
    Aussi je viens en son honneur
    Chanter le con et la bouteille !

    Dans le Temple, séjour des forceux,
    On boit, on patine les fesses,
    Et le nectar délicieux,
    N’est que le foutre des prêtresses.
    Si j’y vais, jamais Qui-Gon
    Ne charmera plus mon oreille :
    De Yavin je saisis le con,
    Et de Jinn, je prends la bouteille !

    Dans les bassinets féminins,
    Quand on a trop brûlé d' amorces,
    Quelques bouteilles de vieux vin
    Au vit rendent toute sa force.
    Amis, plus on boit, plus on fout.
    Un buveur décharge à merveille.
    Aussi le vin pour dire tout,
    C’est du foutre mis en bouteille !

    On ne peut pas toujours bander :
    Du vit, le temps borne l’usage,
    On se fatigue à décharger.
    Amis, amis, on boit à tout âge !
    Quand aux vieillards, aux froids couillons,
    Qu’ils utilisent mieux leurs vieilles :
    Quand on ne peut plus boucher des cons,
    On débouche au moins des bouteilles !

    Mais hélas ! Depuis bien longtemps,
    Pour punir nos fautes maudites,
    La Force fait les cons trop grands,
    Et les bouteilles trop petites !
    Grande Force ! Fais, nous t’en supplions,
    Par quelque nouvelle merveille,
    Toujours trouver le fond du con,
    Jamais celui de la bouteille !!!

    Zat à Eckmül - Je rêve ou le con en question c'est Maître Qui-Gon Jinn?
    Eckmül - Je sais pas j'ai rien capté...

    mercredi 13 août 2014 - 22:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    Jaina était toujours aussi ivre et mignonne, bien qu'elle approchait d'un peu trop près les autres Jedi masculins. Huge se serait également bien passé de la présence du type en armure qui, après avoir plombé l'ambiance pour le plus grand bonheur du jeune garçon (et qui en profita pour insulter tranquillement les Mandaloriens), avait réussi à s'en tirer avec une autre chanson qui avait fait merveille.

    Jaina : Ouaaaiiiiiiiis ! Y'a pas que moi qui chante des trucs cochons !

    Les chansons s'enchaînaient, Huge veillait bien à ce qu'aucun autre Jedi ne cherche à avoir un bisou de la part de Jaina. Un refrain avait fait bonne image, un écrit de padawan :

    "À la Sall' Co, le patron s'appell' Ceno !"

    Et bien d'autres titres, inventés ou non, connus ou non, étaient proposés par les jeunes Jedi qui se prêtaient à cœur joie à ces chansons pas convenables, prêts à démolir temporairement tous les principes Jedi et s'amuser au maximum. Huge n'imaginait jamais une telle image des Jedi, il se serait cru à une journée habituelle à la Guilde, la Cantina pour être plus précis. À ceci près qu'aucune jeune fille ne se mettait à danser sur les tables en sous-vêtements… ou pas.

    Après trois ou quatre chansons, Shina monta sur scène pour chanter à son tour, disant que ne voulant pas laisser Jaina trop toute seule avec des chansons "très portées sur la chose", elle allait en proposer une très très connue pour que tout le monde puisse chanter en chœur ce rythme entraînant :



    Shina (chantant) : Afin de nous ôter nos complexes olé-olés,
    On nous donne des cours sur le sexe olé-olés,
    On apprend la vie secrèt' des angoiss' et d'la bébête
    Ou d'ceux qui trouv' dégourdi d'montrer leur bigoudi.

    Une institutrice sympathi-ique
    Nous en expliqu' tout'la mécani-ique !

    Ell' dit : "Nous allons planter l'décor ok ok,
    De l'appareil masculin d'abord, ok ok ?"
    Allume l'écran tout noir, on va p'têtre enfin savoir
    Quel est ce monstre sacré qui a donc tant de pouvoirs ?

    Et, sans hésiter, ell' nous dessi-ine
    Le p'tit chose et les deux orpheli-ines !

    "Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi !
    Le vrai, le faux, le laid, le beau,
    Le dur, le mou qui a un grand cou,
    Le gros touffu, le p'tit joufflu,
    Le grand ridé, le non pelé…
    Tout tout tout tout, j'vous dirai tout sur le zizi !

    Des zizis y'en a d'toutes les couleurs osées-osées,
    Des Umbariens aux Shadow troopers posés-posés.
    J'en ai vu des impulsifs qui grimpaient dans les calcifs,
    J'en ai vu de moins voraces tomber dans les godasses,

    Mêm' celui d'un droïde en détre-esse
    Qu'a jamais pu réunir ses piè-èces.

    Y'a l'zizi tout prop' du prof Kiffar cocher-cocher,
    Celui qui voyait ma sœur très tard, couchée-couchée.
    J'ai vu l'zizi d'un Jedi au sabre laser de taille
    Qui, en plein' méditation, s'érige en un'flexion,

    Un de plongeur faisant la vaisse-elle,
    Mêm' ç'ui d'Paply et ses étince-elles !

    Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le zizi !
    Le vrai, le faux, le laid, le beau,
    Le dur, le mou qui a un grand cou,
    Le gros touffu, le p'tit joufflu,
    Le grand ridé, le non pelé…
    Tout tout tout tout, j'vous dirai tout sur le zizi !

    Le zizi musclé chez le troupier toqué-toqué
    Se r'connaît à sa tête coiffée, toquée-toquée.
    J'ai vu l'zizi affolant d'un Vorzydiak délirant
    Qui apprenait la statue à ses petits-enfants !

    Celui du Talz au milieu des gla-aces
    Magnifique au-d'ssus des grand' Jora-asses !

    J'ai vu l'grand zizi d'un p'tit Mando posé-posé
    Qu'avait bien voulu son armure poser-poser.
    Celui d'un Corellien rond qu'avait perdu ses pompons
    Ou d'un Toydarien cossu qui mesurait l'tissu.

    Celui d'un infirmier d'ambulan-ance
    Qui clignotait dans les cas d'urgen-ence !"
    À vous !

    Jaina : TOUT, TOUT, TOUT, VOUS SAUREZ TOUT SUR LE ZIZI !!!

    Shina : Le vrai, le faux, le laid, le beau,
    Le dur, le mou qui a un grand cou,
    Le gros touffu, le p'tit joufflu,
    Le grand ridé, le non pelé…
    Tout tout tout tout, j'vous dirai tout sur le zizi !

    J'ai vu l'ptit zizi des Anselmis mouillés-mouillés
    Qui avait toujours une autre envie pressée-pressée.
    J'ai roulé d'la pâtiss'rie avec celui d'Ovonis,
    Avec celui d'un Ewok j'ai même cassé des coques !

    'vec un zizi aux mœurs incertai-aines,
    J'ai même fait du "Nuna à l'ancie-enne" !"


    Refrain, à vous !

    Tout le monde chantait le refrain qui est du genre à se graver rapidement dans la tête et pour longtemps. Néanmoins il était assez drôle, même si Huge était encore très loin de comprendre le second degré de ce texte. Jaina, elle, avait quasiment chanté en même temps toute la chanson, elle semblait la connaître par cœur. Peu après, le jeune garçon retourna auprès d'elle.

    Huge : Ça va, t'es pas trop fatiguée ?

    Jaina : Non non nooon, j'ai encore envie de m'amuser ! Y'a pas un p'tit verre dans le coin, là ?

    Sans prévenir, la jeune fille lui enfila la langue dans la bouche pour un nouveau baiser gratuit complètement éthylique avant de se diriger vers le bar. Elle avait une de ces descentes !! Huge décida de ne pas se laisser en reste et trinqua un bon brandy avec sa chérie ! Shina les rejoignit peu après et Jaina, dans sa folie, vint se jeter sur elle dans une ovation en criant "SHINAAAAAAAA !" pour la prendre dans ses bras, avant de la servir d'un cotyg.
    Quelques instants plus tard, la porte de la Salle Commune s'ouvrit de nouveau. Quasiment tout le monde était présent, qui était-ce ?


    Shina : C'est Bloli ?

    Padawan 1 : C'est Kaarde ?

    Eckmül : C'est Keller ?

    Padawan 2 : C'est un oiseau ?

    Padawan 3 : C'est un avion ?

    Padawan 4 : Mais non ! C'est Superman !

    Padawan 5 : Ta gueule !

    Jaina : Hips !

    Padawan 6 : C'est Weedge ?

    Ceno (avec espoir) : C'est Aynor ?

    Huge : Ce serait Pad ?

    Zatila : C'est Ene ?

    Hemera : C'est Mug ?

    Mais qui pouvait-ce être ?


    Ce message a été modifié par: Huge le 22-08-2014 15:04

    jeudi 14 août 2014 - 02:30 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide