Le Temple Jedi 5 (page 69)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    Il cognait dur, ce matou ! Je n'étais pas dans l'état d'extrême épuisement où m'avait poussé Baaaaaaal, mais j'avais quand même bien dégusté physiquement. Dark Spencer n'avait clairement rien à voir avec le défunt Dark Belfor.

    Tyria. - Tu vas gérer pour la douleur ?

    Moi. - Oui, avec la Force.

    Et, en effet, je devais m'en remettre entièrement au pouvoir de maîtrise de la douleur pour rester concentré.

    Moi. - Peux-tu m'aider à me relever ? Mes jambes sont encore robustes, mais je ne peux pas m'appuyer sur mes bras.

    Tyria. - Je crois que tu ferais mieux de rester allongé. Tu te crois en état de croiser le sabre ?

    Moi. - Il faut tout tenter pour aider Doc et Mirax ! Nous n'aurons peut-être pas de meilleure chance de vaincre les Sith !

    Alors que Tyria obtempérait et me soutenait sur une de ses épaules Doc et Mirax rejaillirent dans la salle par le trou que Dark Spencer avait creusé avec mon corps tantôt. Le Sith les suivit bientôt avec, jeté sur son épaule comme un sac, son apprenti kaleesh au poignet tranché. Il était plus enragé que jamais.
    Peut-être avais-je sous-estimé la puissance qu'il était capable de tirer de ses sentiments, en l'affrontant. L'énerver n'avait peut-être servi, au bout du compte, qu'à lui donner davantage de ressource.
    En voyant que ses yeux étaient à nouveau entièrement rouge comme à son arrivée, je compris que Dark Spencer s'apprêtait à nous lancer une nouvelle bombe de Force. Et ça ne pouvait pas plus mal tomber...
    Deux hommes de Waren venaient de surgir par surprise du turbolift. Avant qu'Ange et sa bande puissent les cueillir ils tombaient déjà à terre, neutralisé par... Weedge !

    Moi. - Mille vornrskrs ! Weedge, ne reste pas là !

    Trop tard ! Le jeune zabrak était déjà paralysé, les yeux écarquillés, comme subjugué par la présence du Sith cathar et son usage du Côté Obscur. Il était aisé de comprendre que son autre "lui", revigoré, tentait de reprendre le contrôle.

    Moi. - Tyria, aide-moi ! Il faut absolument empêcher Spencer de déchaîner son pouvoir !

    Mes bras étaient encore ballants et inutilisables, mais je pouvais toujours manipuler ce que bon me semble avec la Force. Le cathar avait déjà répandu pas mal de débris autour de lui, il fut donc assez aisé d'en soulever un certain nombre et de les déchaîner sur lui. Tyria ne tarda pas à m'imiter, et une véritable tempête de morceaux de permabéton, de duracier et de verre s'abattit sur Dark Spencer, brisant sa concentration alors qu'une aura noire commençait tout juste à se reformer autour de lui. Doc et Mirax en profitèrent pour fondre sur lui et le blesser à nouveau.

    Spencer. - GNNNRRrrrr... Vous ne pouvez pas l'emporter !

    Moi. - C'est toi qui ne peut pas l'emporter, Spencer, malgré toute ta force et toute et rage !

    Doc. - Il est temps de rejoindre ton maître, je pense.

    Spencer. - Je ne l'emporterai peut-être pas aujourd'hui.. mais je peux l'emporter demain ! Tant que nous vivrons nous ne serons JAMAIS vaincus ! GROAAAR !

    Un nouveau rugissement de Force nous vrilla les tympans et fit trembler le sol. Le Sith en profita pour plonger sur Tyria et moi.

    Moi. - Tyria... passe-moi le sabre à ma ceinture, vite ! Ensuite détourne le regard.

    Mon ancienne apprentie s'exécuta, plaça le sabre dans ma main, et m'aida à l'y tenir. Il s'agissait du sabre laser au cristal solari que Doc m'avait confié quelques heures plus tôt. Lorsque je l'activai une lame blanche à l'éclat éblouissant jaillit, projetant une lueur assez vive pour illuminer la pièce entière, éblouir Spencer, et lui faire rater le coup qu'il nous réservait.
    Il ne revint pas finir le travail et poursuivit volontairement sa course à travers la même fenêtre que Waren, emportant son apprenti et sa lame Krath en rugissant.
    Weedge retrouva presque aussitôt le contrôle de lui-même, et je laissai Tyria me rasseoir, soulagé que le danger soit enfin écarté même si nous avions raté une occasion d'éradiquer les Sith. Mirax se précipita auprès de Weedge. Doc, pour sa part, deux sabres en mains, semblait frais comme un gardon. Il avait résisté mieux que moi à l'affrontement.

    Doc. - Et c'est ça que tu appelles un apprenti ?

    Moi. - Hum, ce n'est pas Baaaaaaal... mais je crois qu'il n'a pas usurpé le titre de Seigneur Sith qu'il se donne. Il faudra être très méfiant. (à Tyria) Dis, tu ne parlais pas d'un séjour gagné à l'infirmerie du Temple ? J'en profiterai bien, là maintenant.

    Tyria. - Oui, et tu vas y aller tout de suite !

    Mirax. - Toi aussi, Tyria ! Je te rappelle que tu as quelques phalanges à retaper !

    Rassurée quant à l'état de Weedge, la guérisseuse nouvellement entrée au Conseil des Jedi était aussitôt venue examiner mes coudes brisés.

    Moi. - Eh bien, qu'est-ce qu'on attend pour partir ? Comme ça on pourra en plus se pencher sur le cas du jeune zabrak que tu as déposé à mon attention.

    Ange. - Quoiiiii !?

    samedi 11 octobre 2014 - 20:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2500 Crédits

    La salle est retournée, on ne reconnait les bureaux que par leur débris.

    Le trou béant dans le plafond est devenue la principale source de luminosité, le seul point de repère dans la pénombre... L'électricité danse en farandole le long des câbles arrachés, stéthoscope de flash bleus qui fini d'ajouter à l'ambiance une touche d'exotisme sith. Dark Spencer fait face à un impudent de plus, tandis qu'à côté d'eux Dark Bones est tenu en échec par une autre jedi... encore une humaine qui a participé à la mise à mort de Baaaaaaal.

    Le nouvel adversaire du fauve l'empêche d'assouvir sa vengeance, Kaarde a pris la poudre d'escampette aidé par la traîtresse à son sang. Le Cathar reporte sa haine sur l'imprudent qui a osé le blesser.

    Spencer - Si tu n'as pas assez d'instinct pour m'éviter, je mangerai ta tête!

    Il court sur lui a toute allure en poussant un cri sauvage, le jedi est prêt à le recevoir. Spencer porte un coup latéral à gauche avec sa lame Krath ; diversion vugaire. Le breteur l'a vu venir de loin, il sait que le vrai danger est ailleurs. Il pare à gauche, Spencer décroche une beigne du droit, esquivée d'un mouvement de recul parfaitement exécuté, comme calculé précisément selon l'envergure du Cathar.

    Immédiatement une lame orangée jaillit, tout va très vite, le jedi esquive de justesse.

    Spencer serrait en son poing son tonfa laser dissimulé par sa manche. Celui-ci, activé en bout de mouvement, prolonge une allonge déjà Durgesque. L'humain a faillit se faire trépaner, il s'en tire juste avec une nouvelle taille de barbe. Sans concession Dark Spencer enchaîne des passes d'armes tonitruantes qui sont toutes contrées ou parées avec la maîtrise d'un lâche digne de ce nom. Le jedi est acculé jusqu'au moment ou il anticipe une faille. Il envoie dés lors deux kunaÏs de son millésime. Spencer saute. Sa cape est transpercée. En retombant il tente un coup vertical, le jedi pare une nouvelle fois, active son sabre laser au moment opportun, Spencer n'a pas le temps de contrer correctement, il ne peut s'échapper entièrement de la lame qui lui est destinée, Doc entaille la hanche du gigantesque sith. Ce dernier, par réflexe, lance une impulsion de Force qui se traduit par une décharge d'éclairs émanant de tout son corps. Les deux protagonistes sont éjectés à l'opposé l'un de l'autre.
    Dark Spencer est meurtri dans sa chair et dans son âme ; bien que fatigué, sa hargne annihile sa douleur. Plus de colère égale plus de puissance, plus de puissance appelle plus de puissance, la Force est en effervescence, le courroux de Spencer sonne le glas de l'ordre jedi, il n'est que le pantin du côté obscur dont il devient l'entité physique. Il draine la Force avec tant de rage qu'elle devient presque inaccessible aux jedi, il l'aspire, il la viole au point de corrompre le côté lumineux. La Force est avec lui et Bones l'a bien senti, l'apprenti se relève lui aussi.

    Spencer - Bandes de larves! Gnnargh!

    Le dernier des sith s'empare par télékinésie du speeder précédemment écrasé et le jette sur Doc. Illico Spencer se propulse sur Mirax et la tamponne brutalement de l'épaule, la repoussant loin du Kaleesh dans une cloison adjacente. Le maître pose alors une pattes sur le crâne de son élève et suce son énergie vitale. Pendant ce temps Doc se dégage de l'épave et Mirax du mur. Durant ce cours répit, Dark Spencer à poussé Dark Bones à l'article de la mort afin de se régénérer lui-même.

    Les jedi se sont rejoins, ils se regardent, ils savent que la Force est corrompue et que leur adversaire à crinière n'en est que plus redoutable. L'aliéné se tient devant eux, le corps inanimé de son sous-fifre allongé à ses pieds, le visage crispé par la frustration. Revigoré, cependant blessé, il rassemble ses ressources pour une attaque ultime. L'énergie s'accumule et se densifie entre ses griffes formant une boule de haine assassine, technique copié d'une copie de Padme Naberry. Au moment ou il la lance, les deux jedi sautent à l'étage supérieur. Explosion. Dark Spencer chope le Kaleesh d'une main et les poursuit.

    A l'étage Doc et Mirax ont rejoint Tyria, Kaarde, Ange et ses troupes. Spencer continue de pomper la Force. Les yeux écarlates et avec la ferme intention d'en finir d'un seul coup, il prépare une nouvelle bombe, quand tout-à-coup une étrange vibration vient chatouiller son instinct.

    Kaarde - Mille vornrskrs ! Weedge, ne reste pas là !

    Un écho dans la Force suscite la curiosité de Spencer ; la présence du nouvel arrivant, un jeune Zabrack, résonne de façon troublante pour l'ancien apprenti de Baaaaaaal. Des réminiscences de la clone arrivent par flash imposés, un truchement de Force lui indique un lien avec son défunt maître.

    Kaarde - Tyria, aide-moi ! Il faut absolument empêcher Spencer de déchaîner son pouvoir !

    Détourné un instant de sa cible principale, le psychosith laisse maladroitement l'initiative à ses ennemis. Les quatre fantastiques s'associent et lancent de concert une pluie de projectiles divers. Le Cathar se protège mais cette attaque, ajouté à l'apparition du petit jedi à cornes, lui a fait perdre toute sa concentration. Pris au dépourvu, sans comprendre comment, il voit l'essence de sa puissance lui échapper lentement.

    Le félin fin fou fait fit de cette farce, il fera front même sans la Force. Déjà deux jedi passent à l'assaut, Spencer les contre tant bien que mal. Victime d'une perte de puissance non négligeable, il reste tout de même au Cathar une vigueur au top grâce au drain de vie effectué sur Bones. Il se défend honorablement avec la férocité qu'on lui connait, cependant il perd l'avantage au fur et à mesure que le côté clair reprend ses droits. Doc estoque, Spencer contre avec son tonfa, Mirax perce la garde du monstre, elle lui lacère une cuisse, il rugit, Doc tente de lui couper la queue, il virevolte et répond avec une vague de Force qui les repousse.

    Spencer - GNNNRRrrrr... Vous ne pouvez pas l'emporter !
    Kaarde - C'est toi qui ne peut pas l'emporter, Spencer, malgré toute ta force et toute et rage !
    Doc - Il est temps de rejoindre ton maître, je pense.
    Spencer - Je ne l'emporterai peut-être pas aujourd'hui.. mais je peux l'emporter demain ! Tant que nous vivrons nous ne serons JAMAIS vaincus ! GROAAAR !!!

    Un cri de Force vient ponctuer le dialogue, Dark Spencer profite de cet instant assourdissant, il ramasse son apprenti, brandit sa lame sanglante et font sur Kaarde. Le Seigneur sith se prépare à pourfendre le maître jedi quand tout à coup une lumière aveuglante lui fait manquer sa cible.

    Contre toute attente le vilain matou ne demande pas son reste et continue sa course, il s'ouvre la voie à grands coups de poussées de Force, balayant les Guildeurs comme des Ewoks, pour s'éclipser par le balcon où Waren a disparu précédemment.

    -------------------------------------
    être perturbé

    Ce message a été modifié par: Dark-Spencer le 12-10-2014 15:19

    dimanche 12 octobre 2014 - 09:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    J'arrivais au niveau des turbolifts, et grâce à la Force j'ouvris la porte. Je voyais le groupe de 6 remonter le conduit. 2 était au dessus de moi déjà, 2 a mon niveau et 2 plus bas.

    Ni une ni deux, j'utilise mon sabre et attaque les mains de ceux présent a mon niveau – mon sabre leur inflige une douleur vive qui les fait lâcher leur corde, et faisant chuter ce groupe… et entraina les deux plus bas. Il n'avait pas de corde de sécurité.

    Il ne restait que le groupe plus haut.

    Je pris dans ma ceinture un grappin que je lance – avec l'aide de la Force – vers le haut.

    Je commence à grimper, mais les deux plus haut sont semble t-il bien entrainé. Je dois pousser avec la Force pour me rapprocher.

    Le temps fut juste, et je vis le groupe s’arrêter un niveau en dessous de celui ou se trouve le turbolift – la ou la bataille s'est déplacé - et ouvrir la porte.

    A peine ils sont sorti que je leur plonge dessus, les assomme violemment l'un contre l'autre.

    Kaarde : Mille vornrskrs ! Weedge, ne reste pas là !

    Trop tard… La vue du Cathar devant moi donne un afflux d’énergie a l'autre moi qui tente de prendre le contrôle. Je donne tout mon possible pour l’éviter…

    Je me retrouve.. face à moi même, dans un espace étrange avec un coté sombre et un coté clair. A coté de nous, une lumière, qui semble être le lieu à atteindre pour prendre le contrôle. Mon autre moi tente de courir pour l'atteindre, mais je me précipite vers lui et tente de le retenir

    Dark moi : Laisse moi, c'est un disciple de mon maitre, je dois le rejoindre
    Light moi : Non, je ne te laisserai pas faire

    C'est une bataille à main nue qui se déclenche dans cet espace au fond de l'esprit du clone. Les forces sont égales, et aucun des deux esprits ne parvient a prendre le dessus.

    Soudainement, l'obscurité diminue. La version sombre de moi même abandonne le combat. Spencer avait fui, son influence diminuait, donnant l'avantage au coté clair.

    Je me réveille pour voir que la bataille était finie, Mirax se précipitait vers moi.

    Mirax : Weedge, que fais tu la bon sang ?
    Moi : Je.. devais intervenir pour empêcher ceux la d'empirer la situation

    Je désigne les deux homme de Weedge assommé.

    Mirax : Ca s'est bien passé en bas ?
    Moi : Oui… on a été attaqué mais on a pu tenir la position. Ashar est sonné mais rien de plus que des égratignures.

    Mirax se redresse pour aller examiner Kaarde. Il semblait blessé aux bras assez méchamment. Je crus comprendre que Tyria y avait laissé ses phalanges aussi. Je me dirigeais vers elle pour lui proposer un soin rapide le temps de retourner au Temple.

    Kaarde : Eh bien, qu'est-ce qu'on attend pour partir ? Comme ça on pourra en plus se pencher sur le cas du jeune zabrak que tu as déposé à mon attention.

    Ange : Quoiiiii !?

    Ce message a été modifié par: ProjetT le 12-10-2014 15:06

    dimanche 12 octobre 2014 - 15:04 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Ange : Quoiiiiii ?

    Le combat avait été bref mais rude... Et nous avions eu assez chaud... Enfin surtout le Patron. Doc lui m'avait plutôt donné l'impression de se promener.

    Mirax : Kaarde... Va falloir que je remette tes coudes à leur places...
    Kaarde : Ça ne peut pas attendre l'infirmerie?
    Mirax : Non....

    Quelques minute et une bordée de jurons plus tard, les coudes du Maître Jedi étaient en place dans leur logement.

    Mirax : Pour les fractures faciales, je peux rien faire pour le moment ... Là ça attendra l'infirmerie.

    Tony avait déja contacté le reste de l'équipe par comlink pour qu'ils viennent nous récupérer en speeder depuis le toit de l'immeuble.

    Mirax : Enfin, on va rentrer à la maison...
    Tyria : Kaarde je te préviens, pas question que j'ai ma chambre à coté de celle de Mirax.. Elle ronfle !!
    Mirax : De toute façon vu comment ça sent le Bantha dans tes appartements je me passerai volontiers d'être ta voisine.
    Tyria : Et c'est celle qui a un fils qui pue plus fort qu'un Wookie qui ose me dire ça...

    L'équipe de choc de la Guilde nous déposa prés du hangar ou était posé ma navette.

    Mirax : Au fait Solo comment va ta cuisse?
    Ange : Quoiiii ?
    Tony : Je crois que ça s'est rouvert pendant qu'elle se battait avec Horn...
    Mirax : Allez viendez ça sera open bar à l'infirmerie du Temple... Et ça fera enrager le vieux Sol'as... D'ailleurs, Sarkin c'est quoi cette histoire de zabrak à l'infirmerie du Temple?
    Tyria : Juste l'ultime bêtise de ton fils aux dreads...
    Mirax : J'ai un mauvais pressentiment...
    Karde : Hey Copyright !!
    Mirax : Copyright mes fesses !! Je l'ai dit en basic.


    Ainsi la petite équipe de Jedi accompagné de Tony, d'Ange toujours très haute et d'une Mimi blazée, s'en retourna au Temple....

    C'était bon de rentrer chez soi. Mais l'étrange sensation au fond de mon esprit repris de plus belle dés que nous eûmes franchis les portes.

    L'heure était assez tardive et nous ne croisâmes personne dans les couloirs. A l'infirmerie ne se trouvais que le guérisseur de garde et il fût aisé à convaincre grâce à la présence du Patron et mon nouveau rang de Membre du CJ, qu'il était inutile de réveiller Maître Sol'as Mordi.

    Sans que personne ne m'ait indiqué sa chambre, je trouvais sans peine le jeune zabrack toujours dans le coma. Guidée par une intuition. Tyria, Kaarde et Weedge me suivaient de prés. Eux aussi ressentait-il cet espéce de malaise? L'espace d'un instant j’eus l'impression de voir Polux étendu inconscient... Mais ça ne dura qu'un instant... Surement parce que le jeune garçon et mon fils défunt appartenait à la même espèce.Mais je ne pouvais me défaire de cette sensation bizzarre...

    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.

    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 13-10-2014 22:37

    lundi 13 octobre 2014 - 22:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Thème musical

    Pendant le combat

    Rentrés sur Coruscant il y a peu, Cenovii et l'ainé de ses padawans, Keller, se trouvent au sommet d'une tour non loin du théâtre des opérations. Le Mandalorien a choisi de ne pas se mêler des affaires de la Guilde et de laisser faire les autres jedi en qui il a toute confiance. Toutefois l'intervention innatendue de Dark Spencer picotte leur attention, surtout celle du padawan qui crève d'envie d'en finir avec l'assassin de son grand-père.

    Keller - Pourquoi est-ce qu'on intervient pas? On pourrait tuer Spencer dés maintenant!
    Ceno - Nos amis sont là-bas, ils sont assez nombreux, notre présence ne sera qu'une gêne.
    Keller - Mais je sens Maître Naberry faiblir, alors que la puissance de Spencer semble se décupler!
    Ceno - Reste là et sois patient.

    Le padawan n'est pas très content mais suit les directives sans trop se rebeller. De l'autre côté, dans une autre tour, se trouvent Eckmül et Yota. Ils ont convenu ensemble qu'ils surveilleraient chaque sortie pour couper une éventuelle fuite de Spencer. Et cette-dernière ne tarde pas. Après de multiples explosions parsemant les derniers étages, il semble que toute la Force que concentrait le sith s'est volatilisée. Ceno et Keller pensent même à cet instant qu'il a été tué. Mais il n'en est rien, le voilà qui bondit par le balcon et atterrit sur un speederbus, un corps tenu sur son épaule.

    Ceno - Vite! Suis-moi!!

    Le Mandalorien active son jet-pack et décolle du toit comme une fusée.

    Keller - Le suivre, il est marrant lui...

    Intrépide, le padawan à la bure noire se jette également dans les airs. Il tombe et tombe encore, ne sachant à quoi se raccrocher, c'est alors que son Maître passe juste au dessus de lui et l'attrape au vol. Keller rouspète mais se reconcentre très rapidement quand Ceno le lance sur une limousine qui va croiser le chemin du speederbus sur lequel Spencer se laisse porter. Au bon moment, le padawan saute sur le toit du speederbus et fait face au Cathar. Le vent résultant de la vitesse du véhicule volant fait virevolter leurs cheveux (ou leur fourrure selon l'individu).

    Spencer - Tiens tiens! Le vermisseau!
    Keller - Tu ne t'enfuiras pas cette fois!
    Spencer - C'est toi qui va m'arrêter peut-être?

    Aussitôt le gros lion humanoïde repère une autre menace venant de derrière. Il se tourne et voit atterrir près de lui le Mandalorien Jedi qui lui a causé tant d'ennuis sur Nar'Shaddaa.

    Spencer - Gnnrrr! Y manquait plus qu'lui!
    Ceno - Rends-toi! La Force t'a abandonné! Tu n'as pas l'ombre d'une chance!
    Spencer - Quoi?! Non mais tu m'as bien regardé?! Je préfère encore mourir!
    Ceno - Ya qu'à demander!

    Le Maître et l'apprenti attaquent simultanément chacun d'un côté du bus. Spencer sait qu'il est en mauvaise posture, surtout avec le Kaleesh qu'il trimballe comme un sac de sport. Il feint d'attendre ses assaillants pour les contrer mais saute par dessus bord au dernier moment, il atterrit sur un nouveau transport, bondit encore sur un speeder voisin, puis un autre, utilisant le trafic comme pont de sortie, déviant la trajectoire de ses appuis qui finissent par créer d'innombrables accidents. Cenovii le poursuit en évitant les speeders et les explosions, pendant que Keller appelle Eckmül et Yota pour qu'ils passent le prendre en vaisseau.

    La course-poursuite n'en finit plus! Jusqu'au moment où le Mando-Jedi rattrape le fugitif, celui-ci arrive au bout du boulevard et n'a d'autre choix que de se laisser tomber sur une plate-forme privée en contrebas. Il est vite rejoins. Dark Spencer lance un éclair derrière lui, prit de plein fouet par Ceno, il s'écroule au sol. Mais cette attaque manquait de puissance, le Jedi se relève.

    Spencer - Mais quand est-ce que tu vas te décider à crever!!!!

    Il enchaîne d'autres éclairs de Force, qui cette fois manquent leur cible, Cenovii roule sur les côtés, il saute, il se sert d'une caisse de marchandise comme protection, autant de parades qui désespèrent Spencer.

    Soudain une pléiade d'agents de sécurité débarquent sur la plate forme, armés jusqu'au dents, et découvrent les deux intrus qui foutent le bordel sur leur propriété. Ils se mettent à faire feu sans sommation.

    Ceno est prit de court, il encaisse plusieurs rayons paralysants, avant de sombrer par dessus la plate-forme, perdant Spencer de vue...

    Thème musical

    Le Mandalorien ne reprends conscience que plus tard...

    Il se trouve dans sa cellule de régénération. Il se remet doucement, ordonne ses pensées, enfile son armure, sort et se rend compte qu'il est au Temple Jedi de Coruscant...

    Tout est si paisible, le calme après la tempête...

    Il traverse quelques couloirs jusqu'à l'infirmerie où il a senti la présence des autres Jedi. Il prends des nouvelles de Kaarde, se présente à Doc Beldom et demande un rapport.

    Yota - Ta tentative a été inutile, Félix a réussi à s'échapper.
    Ceno - Il a eu de la chance... La prochaine fois, on en finira une bonne fois pour toute.

    -------------------------------------
    Sabre des Jedi
    Chevalier en armure

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 16-10-2014 00:10

    mardi 14 octobre 2014 - 00:12 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar poluxhornterrik

    poluxhornterrik

    3602 Crédits

    J’avais toujours les Yeux fermés, mais je sentais quelque chose qui m’avait manqué depuis un tres long moment, quelque chose que j’avais senti toute ma vie, quelque chose avec qui j’avais passé 16 années de ma vie. Je devrais plutôt dire 16 années de ma mort. Je ressentais enfin la Force.

    Par contre il y avait aussi quelque chose que je ressentais et c’était redevenu nouveau pour moi, la douleur physique. Depuis quelques temps je ressentais une douleur physique, mais celle-ci était différente. D’un seul coup je me mis à vomir. Je n’avais pas encore réussi à ouvrir les yeux que je vomissais et que je retombais dans l’inconscience.

    J’entendis un rire malsain, un rire froid, calculateur, et chargé de mauvais souvenir. Ce rire m’évoqua aussi la souffrance.

    Baaaaaaal : Tu crois pouvoir t’échapper ?

    Je ne le voyais pas et je ne le sentais pas, était ce dans ma tête ? La Force avait à nouveau disparu. Je me sentais a nouveau orphelin, et je me préparais à souffrir a nouveau, quand le cauchemar s’arrêta.

    Je ressenti une douleur importante a la tête, mais pas une douleur comme juste après avoir reçu un coup. Une douleur de blessure plus ancienne. Je réussi à ouvrir les yeux. Mon cœur se serra, je me trouvais dans la même pièce ou Tyria m’avais envoyé ses éclairs de Force. J’essayais de me lever pour m’enfuir avant que quelqu’un arrive, mais au moment ou mon pied posa le sol, je m’écroulais. Qu’est ce que c’était que ce bordel. Je n’arrivais plus à marcher ? Qu’est ce que Baaaaaaal m’avait encore fait ? Bon il fallait réfléchir, mais pour l’instant, il fallait surtout que je retourne dans le lit ou je me trouvais juste avant de tomber.

    J’essayais de me concentrer sur mon corps pour me faire léviter. Si mes jambes me trahissait, ca ne serait peut être pas le cas de mon esprit. Il me fallu un petit moment pour sentir tout mon corps a travers la Force. Je ne comprenais pas pourquoi, mais ce dernier avais l’air différent de la perception que j’en avais avant ma mort. Baaaaaaal devais encore me jouer un de ces tours mesquin.
    A force de patience, je réussi à faire bouger mon corps grâce a mon énergie créatrice enfin retrouvé. Apres cette réussite ce fut une rigolade de me faire léviter jusqu'au lit.

    Une fois ré allongé, je dus quand même me reposer un bon moment.

    Ca faisait je ne sais combien de temps que j’étais en méditation, quand je senti des remouds dans la Force. La porte s’ouvrit.

    Je sentis Kaarde, Tyria, Weedge et Mirax entrer dans la pièce. J'attendis un peu et j'ouvris les yeux.

    Weedge : Il n’est pas dans le coma ?

    Ma douleur mental monta d’un cran, ce n’était pas possible, jamais ca ne finirais. Non cette fois j’avais la Force avec moi, et eux n’était pas réels. Pendant ma période spectrale, j’avais appris deux ou trois techniques que je n’avais pas pu mettre en application. J’allais enfin les tester. Ca faisait moins d’une minute qu’ils étaient entrés dans la pièce, que j’attaquais Mirax avec le Malacia. Ce pouvoir rendait les personnes visées malade. J’avais juste a me concentré sur son appareil digestif et sur sa perception de cette partie de son corps. Mirax se pencha, et commença à vomir. Juste a suivre, Ma colère envers tout se que Tyria m’avais fait subir éclata et je la saisi a la gorge avec la Force et la souleva de 10 centimètres. Je n’eus pas le temps de faire grand-chose d’autre.

    Une baffe de Force monumental me projeta derrière le lit ou j’étais encore assis une seconde auparavant. Je me relevais aussitôt prêt a réattaquer. Avec la Force je saisi tous ce qui me tombais sous la main, et le projetais vers mes trois bourreaux. Un bulle de Force se créa autour de moi. Elle devint très vite trop petite pour que je puisse faire autre chose que hurler.

    Po : Vous ne me tuerez pas cette fois, je vous hais, je vous aurais. Assassins, assassins.

    Les quatre Jedi ce regardèrent interloquer.

    Tyria : Il est complètement givrer ce mioche. C’est bien un Zabrack !!

    Weedge : Merci !!!

    Tyria : Mais de rien !!!

    Kaarde : La diplomatie est un art…

    Mirax : Taisez-vous. Weedge tiens le bien, je vais essayer de comprendre.

    Weedge : Il ne bougera pas.

    Mirax approchais de moi, je continuais de leurs hurler tous ce que je pouvais, a défaut de faire autre chose. Mais un moment ou un autre ils ne seraient pas quatre, et j’aurais la victoire. Mirax posa sa main sur mon front, et il ne lui fallu pas 10 secondes pour changer de couleur, des larmes coulèrent sur ces joues, elle était terrifié. Elle venait de voir tous ce que je venais de vivre.

    Mirax (en larme et en me serrant dans ces bras) : Oh non, ce n’est pas possible, c’est Polux….

    mardi 14 octobre 2014 - 11:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27079 Crédits

    Les dernières nouvelles que Solo venaient de recevoir étaient loin de l’enchanter. Allongée dans un coin de l’infirmerie, à patienter que le droïde médical valide son état de santé, elle lisait les dernières informations concernant sa planète native. A maintes reprises, elle avait froncé suspicieusement les yeux.

    Le Gouverneur actuel du secteur corellien, Jaster Sal-Solo – encore un nom lointain qui résonnait délicieusement à son oreille – voyait sa popularité descendre en flèche au profit d’une tête d’affiche de seconde zone à laquelle elle n’avait pas fait spécialement attention. L’homme en question, répondant au patronyme de Bommbassa et dont la campagne, sous le sceau d’une liberté prohibant toute forme de commerces illégaux, battait son plein, ne lui inspirait qu’une confiance mesurée. Si Ange ne savait quels mots placés sur cette intuition sortie de nulle part, elle était suffisamment intriguée pour vouloir mettre le nez dans ses affaires. Malheureusement pour elle, pourtant, l’heure n’était pas encore aux aspirations personnelles : de lourdes responsabilités pesaient encore sur ses épaules.

    A sa demande Tony – accompagné de Mimi – avait déjà commencé à charger leurs affaires et vérifier l’état de l’Angel’s. Il ne manquait plus que Solo qui s’affairait sur les draps blancs à se défaire de la panoplie de patiente. Le droïde venait à l’instant de lui apporter les résultats. La fracture du fémur était quasiment résorbée et rien ne l’empêchait donc de mettre les voiles.
    Alors, qu’elle finissait de boucler ses sabres sur l’une de ses hanches, une voix familière la héla par l’encadrement de la porte.

    Tyria : Un jour, faudrait sérieusement que tu comprennes que, dans certaines circonstances, tu peux ranger ton uniforme au placard. Si je n’étais pas arrivée, tu te serais tirée en catimini ?
    Ange, rajustant ses blaters : Tu crois pas si bien dire… J’ai jamais été très douée pour les adieux et aurevoirs en tout genre. (Elle ajouta plus sérieusement : ) J’ai deux trois bricoles qui me préoccupent et je dois encore régler officiellement le cas Waren et celui de ma fille avant de pouvoir me pencher dessus.
    Tyria : Suffisamment importants pour t’attirer les foudres de tout le monde ?
    Ange, balayant la remarque d’un revers de main : Ils ont l’habitude, Madame-Je-Disparais-Quatorze-Ans-Sans-Donner-De-Nouvelles. T’es quand même gonflée de me faire la morale.

    Sarkin se figea quelques instants et, voyant que Solo ne portait pas plus d’attention que cela à sa présence qui barrait le passage, elle réitéra sa demande.

    Tyria, soupirant bruyamment : Et ?
    Ange : Qu’est-ce que tu veux que j’ajoute de plus ? Oui, des trucs qui me préoccupent. La situation de Corellia par exemple.
    Tyria : Et ?
    Ange : Holonet, c’est fait pour les banthas ?
    Tyria : Et la politesse ?
    Ange : Halle metes chun, petchuk !

    Tyria éclata de rire. Solo, quant à elle, leva les yeux au ciel, comprenant parfaitement que la Kuati ne lâcherait pas l’affaire.

    Ange : Un politicien qui ne me revient pas est en train de creuser son trou. Ca ne me plait pas
    Tyria, dubitative : Parce que tu t’intéresses à la politique maintenant ?
    Ange, sur la défensive : Tout autant qu’avant… J’ai des petits problèmes avec les politiciens. Disons que, la seule différence qui réside entre un hors-la-loi et ce genre de type, demeure dans la traçabilité des pots-de-vin. Moi, je les accepte et je ne m’en cache pas. Eux… C’est une autre affaire… Lui, il me semble encore plus hypocrite que le précédent.
    Tyria : Sal-Solo ? Forcément… avec une telle particule…

    Pour toute réponse, Ange lui adressa une grimace qui en disait long.

    Ange : Tu m’excuseras auprès de tout le monde. J’ai le débriefing à préparer durant le voyage, un procès à organiser et des discours à écrire…
    Tyria, l’interrompant : Ouais, ouais, y a pas à dire : la seule différence entre un politicien et un hors-la-loi n’est qu’une question de salaire… Quand on dit que le crime de ne paie pas…
    Ange : Moi, j’ai jamais dit ça ! C’est juste un peu plus… ou un peu moins… confortable comme situation… (Elle marqua une pause.) Tu peux toujours venir me voir sur Corellia avec ta fille quand j’aurais réglé mes affaires officielles.
    Tyria : Habile détournement de situation.
    Ange : Je sais.

    vendredi 17 octobre 2014 - 00:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Une fois les vomissements maitrisés, je contemplais avec étonnement le Zabrack furieux qui tentais d'étrangler Tyria avec la Force. Ce qui m'impressionnais le plus c'était la maîtrise de la Force de ce gamin qui était censé avoir grandi sur Myrkr... Comment pouvait-il maîtriser une technique telle que le Malacia ? C'était un pouvoir extrêmement difficile à mettre en action encore plus face à un Maître Jedi guérisseur tel que moi...

    Weedge réagit plus vite que nous tous en immobilisant le jeune garçon à l'aide de la Force.

    A l'instant ou je touchais son esprit, une vague de souffrance, de colère et de doute déferla en moi. L'esprit du zabrack était tellement confus qu'il me fût aisé d'y pénétrer pour y lire comme dans un livre ouvert.

    Je décelais immédiatement une commotion cérébrale grave et irréversible... Ce gosse devrait être un légume... Et tout les pouvoirs de guérisons de tous les Jedi Guérisseurs de l'Ordre n'y aurait rien changé... Pourtant il parlait, marchait, se débattais et... pensais !!

    En allant un peu plus loin je découvris la terrible vérité. L'esprit de Galak s'en allant peu à peu et le spectre de Polux se ruant à l'intérieur de son corps pour tenter de le sauver... Mais il était déjà trop tard et l'esprit de Polux s'était retrouvé piégé à l'intérieur du corps du jeune garçon.

    Polux ayant retrouvé une consistance physique s'était retrouvé comme tout esprit vivant en proie aux doute et aux remords et comme il n'avait plus vécu cela depuis 16 ans il avait subi son retour à la vie dans une violence terrible. Il était perdu, angoissé... Terrorisé.

    Malgré moi je sentis les larmes me monter aux yeux. Je serrais mon fils dans mes bras.

    Mirax : Oh non, ce n’est pas possible, c’est Polux….
    Tyria : Encore une mauvaise blague j'espère ?

    Incapable de répondre je tremblais de tout mon corps. L'impression qu'une terrible spirale infernale m'aspirais invariablement... D'abord Wedge qui "ressuscitait" et maintenant Polux.... Comme si la Force prenait un malin plaisir à m’ôter les gens que j'aimais pour mieux me les rendre ensuite... Déformés, abimés... Qu'avais-je fait pour mériter un tel sort? Je sentais que je perdais le contrôle, cette pièce était trop petite, je manquais d'air. Je lâchais Polux, me levais en titubant.

    Weedge : Maman? Ça va?
    Mirax : Je.. je... Je ne peux pas !!


    Je quittais brusquement la pièce. Je claquais la porte de l'Infirmerie pour partir en courant au hasard des couloirs du Temple. Je ne pouvais plus respirer... je ne pouvais plus penser... Sinon à fuir le plus loin possible.

    Les êtres chers disparaissent... On fait son deuil... Comme on peut... Et une fois qu'on crois que tout ça et derrière soi tout recommence? Comment la Force pouvait-elle être assez perverse pour m'imposer ça ?!

    J'arrivais dans le hall du Temple, quand je sentis 2 mains m’attraper solidement et me maintenir. Doc qui était resté en arrière pour se familiariser avec le nouveau Temple me tenais fermement.

    Doc : Maman !! Calme toi !! CALME TOI !!

    Je cherchais à me débattre à lui échapper... Mais le gosse avait une poigne de fer... Après tout, il avait été élevé sur Kashyyk... Il essayais de me calmer en utilisant notre lien Maitre/Padawan. Peu à peu je cessais de résister avant de m’effondrer dans ses bras... en pleurs. Je me sentais vidée, épuisée et lasse. Et par dessus tout j'aurais aimé ne plus jamais ressentir la moindre émotion...
    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.


    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 17-10-2014 22:11

    vendredi 17 octobre 2014 - 22:07 Modification Admin Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Doc était en train de se balader dans le nouveau Temple en silence, une ombre dans cet espace immense. Combien avait-il vu de Temple apparaitre puis être détruit ? Beaucoup trop.
    Au fond de lui, il doutait que celui-ci durerait plus longtemps, mais il espérait se tromper. Tout en marchant, il prenait mentalement note des système de sécurité. Quand il voyait plusieurs personnes se diriger dans la même direction que lui, il en changeait. Il avait passé tellement de temps seul qu'il n'avait plus l'habitude ni l'envie de partager son espace avec trop de monde.
    Il faudrait que ça change, bien entendu. Il en était parfaitement conscient. C'était déjà une première étape lui aurait Click.
    Click, un clone de lui était une surprise intéressante. Doc se demandait ce que savait la copie de son frère à propos de lui et de leur passé commun. L'ancien Maître d'arme joua quelques minutes avec un vieil émetteur qu'il avait gardé avec lui. La fréquence Nema... Il faudrait qu'il essaie de retrouver Joruus et Padmee. Bon, ils lui en voudraient probablement d'avoir disparu, mais cela avait été son choix et il l'assumait.
    Le Jedi repris son mouvement avant de se figer brusquement. Une sensation étrange était en train de lui parvenir, mais complètement floue. Il se mit contre le mur et se détendit complètement pour essayer de comprendre. Quelques secondes plus tard, il était en train de courir. Quelqu'un était en train de fuir. Quelqu'un ? Sa mère !
    Un peu plus tard, il la voyait en train de courir dans le hall du Temple. Sans vraiment réfléchir, il franchit la distance en quelques bond, se servant de quelques statues présentes pour gagner du temps. En un mouvement il l'avait attrapé fermement.


    Doc : Maman !! Calme toi !! CALME TOI !!

    L'injonction avait été légèrement appuyée par la Force en se servant du lien Maître-Padawan et Doc continuait à s'en servir pour calmer sa mère qui était en train de s'effondrer en larmes dans ses bras. Il y avait quelque chose de plus pourtant... Une envie plus profonde... Dos laissa sa mère finir sa crise de larme avant de reprendre la parole.


    Doc : Je crois qu'il faut que tu prennes le temps de boire quelque chose. Je crois aussi que j'ai repéré un jardin avec des feuilles qu'on peut faire infuser. Et une fontaine. On devrait pouvoir se faire quelque chose, non ?
    Mirax : Je... Une infusion ?
    Doc : Exactement. Une infusion. C'est parfais pour se calmer les nerfs et se donner le temps de reprendre son souffle.

    En rejoignant le jardin qu'il avait noté, Doc piqua deux verres. Pas un instant, il n'avait cessé de garder sa mère à l'oeil, au cas où il devrait de nouveau la retenir. Normalement, ça devait aller, mais on ne sait jamais.

    Mirax : C'est bon Ace, je ne vais pas disparaitre !

    Un rire, Doc poussa la porte du jardin et amena de l'eau par la Force dans les verres. Il y ajouta quelques feuilles et fit chauffer le mélange par la Force sous le regard de son Maître. Une fois l'infusion prête, il lui tendit le verre... Et en buvant, il s'amusa à soulever des rochers comme dans des vieux exercices du temps de son apprentissage... En terminant par sa mère et lui, parfaitement stables.

    Doc : Ca me rappelle des souvenirs... Des moments de sérénité. D'amour et de fierté aussi. Je me demande ce que nous serions si nous n'avions pas ces moments de paix, de partage, de tendresse... D'amusement aussi. Sans eux, serions-nous encore capable d'être des Jedi, de nous dépasser pour les autres ? Après tout, si nous ne sommes pas capable de ressentir quoi que ce soit, comment pourrions-nous comprendre les autres ? Sans les comprendre, pouvons-nous toujours les aider ? Le code parle de paix. Mais y'a-t-il paix possible sans émotion ? N'est-ce pas alors qu'un vide ?

    Ces questions, il se les était posé à lui même pendant sa retraite. Il avait finit par déterminer sa réponse et celle-ci l'avait aidé à mieux se comprendre. Alors peut être était-il temps de les offrir à d'autres. Surtout que si une personne pouvait bien lui offrir une vision qui lui donnerait de nouvelles idées à explorer, c'était bien sa mère.

    -------------------------------------
    Ace "Doc" Beldom Terrik.
    Maître Jedi revenu d'un lointain passé...
    Ou du sol de Kashyyyk, suivant les versions !

    Ce message a été modifié par: DocBeldom le 18-10-2014 01:58

    samedi 18 octobre 2014 - 01:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Le retour de Polux dans le plan physique était une surprise de taille. Entre moi, le retour surprise de Doc et ca...

    Après que ma mère ait fui – dans un état de confusion bien compréhensible – j'avais moi aussi tenté de comprendre en lisant dans l'esprit de mon frère. Et eu un aperçu de ce qui s'est passé.

    Je confirmais à Tyria ce que Mirax avait dit, qui répondit avec un facepalm, puis en sortant en vociférant je ne sais quoi. Je ne doutais pas que ce retour lui faisait aussi un choc.

    Je pris le datapad médical et analysait les données qui y était présente, tout en réfléchissant.

    Pourquoi ? A quoi la Force pouvait-elle bien jouer ?

    Kaarde restait aussi silencieux. Il devait aussi réfléchir à cela, et je doute qu'il était plus avancé que nous.

    Quant à Polux, il restait méfiant, perdu, sur son lit.

    Moi : Polux ?
    Po : N'approchez pas !
    Moi : D'accord, d'accord… Je te promet que nous ne te ferons aucun mal.
    Po : Non, je ne vous crois pas…

    Je projetais la Force dans mes mots, utilisant mon cristal sur moi pour amplifier son aspect positif typique de la Force Vivante, et projetant dedans le peu de souvenirs de mon frère que Click m'avait laissé.

    Moi : Je te promet… on est la pour t'aider… mon frère.

    Il ne répond pas… mais ne rejette pas. Bien.

    Moi : Je ne t'ennuierai pas à te demander ce qu'il s'est passé, on a bien le temps. Tu sais qui je suis ?
    Po : Weedge…
    Moi : Oui. Je suis ton frère. Enfin a peu près…
    Po : Non, tu es un monstre de Baaaaaaal…
    Moi : Je mentirai si je disais que c’était totalement faux. Mais si je lui dois mon corps, c'est en partie a toi que je dois mon esprit…
    Po : A Moi ?
    Moi : Oui. Ça te prendra surement du temps pour t'en souvenir… Pour le moment, repose toi, mon frère. On a le temps.

    J'avais pu l'approcher doucement pendant ce temps la. Je posais ma main sur son bras. Puis l’enlaça dans mes bras, pour lui montrer toute mon affection. Il eu un mouvement de recul… mais ne résista pas.

    Je fis venir discrètement à moi un injecteur avec un sédatif afin qu'il dorme.

    Moi : Repose toi, frangin…

    J'injecte la substance dans son bras.

    Il me regarde interloqué, comme marquant une trahison, avant de s'endormir. Je l'allonge et remet sa couverture.

    Je tend le datapad médical à Kaarde qui le consulte.
    Nous sortons tout les deux et laissons Po seul, endormi.

    Sans un mot je me dirigeais à l’extérieur. J'avais moi même besoin de réfléchir.

    samedi 18 octobre 2014 - 02:56 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Flame Lily --- Cette plante vivait sur la planète Alderaan. C’était une fleur exotique magnifique. Au pluriel on écrivait Flame Lilies. (Espèces & Civilisations - Plantes)
  • TIE/sr Lone Scout --- Ce TIE de reconnaissance de grande taille a été utilisé par le Corps d’Exploration Imperial (ISC) pour l’exploration des régions inconnues, et ainsi agrandir virtuellement les frontières de l’Empire. (Vaisseaux - Vaisseaux auxiliaires)
  • Commandos Katarn --- Le commandos de guerriers spécialisés dans la guerilla était sous les ordres de l'ancien mercenaires Kyle Katarn durant les premiers jours de la guerre civile galactique. (Organisations - Militaires)
  • Simus --- Simus était un Seigneur Sith au même titre que Marka Ragnos, c’était aux environs de la 5 200ème année avant la bataille de Yavin. Comme lui, Simus convoitait le pouvoir suprême de l’Empire Sith. Il avait une particularité qui lui donnait véritablement un grand pouvoir : il maîtrisait la magie Sith, et était connu pour être l’un des grands magiciens Sith de l’époque. Il était donc l’incontestable rival de Ragnos pour siéger à la tête de l’Empire. (Personnages - Sith)
  • Mustafar --- Mustafar est une planète chaotique, cauchemardesque, noyée dans la lave, les cendres des volcans et le feu. Géologiquement parlant cette planète est en pleine croissance, les volcans en perpétuelle éruption relâchent un magma venant du coeur du noyau de la planète. (Planètes & Lieux - Planètes)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide