exclu Entretien avec Paul Shipper

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
Entretien avec Paul Shipper

Paul Shipper a notamment créé l’affiche Dolby des Derniers Jedi et les affiches de la Star Wars Celebration 2017.


Un an après la Star Wars Celebration 2017 qui se tenait à Orlando, en Floride, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir longuement avec Paul Shipper, illustrateur d’affiches de films. Si Paul Shipper est professionnel depuis la fin des années 90, c’est seulement depuis environ 3 ans qu’il connaît un succès retentissant. Amoureux de pop-culture et des affiches du grand Drew Struzan, dont il est en quelque sorte de le successeur, sa dernière affiche en date n’est ni plus ni moins que celle de Ready Player One ! Sans aucun doute le point culminant de la carrière de ce fan de Spielberg. Mais avant Ready Player One, Paul Shipper avait déjà travaillé sur de gros projets, comme Doctor Strange et bien évidemment, Star Wars.

En effet, l’illustrateur a créé dans un premier temps les affiches de la Star Wars Celebration 2017. L’occasion pour lui aujourd’hui de revenir sur ce travail assez particulier, en collaboration avec Lucasfilm :

«Au début, on ne savait pas trop où aller. J’avais quelques idées mais il y avait tellement de personnages ! Alors, lesquels on garde ? Lesquels on laisse de côté ? Je voulais vraiment donner mon maximum car tous les fans allaient être là, allaient voir mon travail. Je voulais que tout le monde, sans exception, aime le résultat.


J’avais cette idée de triptyque, avec le côté gauche dédié à la prélogie, le milieu sur la trilogie originale, et le côté droit sur le futur de Star Wars. Mais c’est devenu assez confus car ils voulaient aussi faire apparaître Rogue One, sauf que les événements de Rogue One se déroulent juste avant la trilogie originale… Donc oui, c’était très confus, j’ai essayé de faire fonctionner tout ça mais au final il y avait vraiment beaucoup trop de personnages.

Alors, j’ai parlé avec Lucasfilm et on a décidé de simplifier. Je leur ai dit : "Vous allez devoir me donner la liste des personnages que vous voulez vraiment voir". Ils m’ont donc donné une liste. Sur cette liste, il y avait Palpatine et Snoke aussi je crois. Mais à la fin ils les ont retiré tous les deux. Donc au milieu, j’ai mis les personnages de la prélogie sur le haut, puis les personnages de la trilogie originale en plein centre, car c’est avec elle que tout a démarré et que les gens sont tombés amoureux en premier lieu. Ensuite, les personnages du Réveil de la Force sur les côtés. Ca formait une sorte de pyramide, ce qui est un style assez commun avec le genre de posters que j’aime.

À l’origine, les affiches étaient destinées à être en pleines couleurs, mais Kathleen Kennedy a décidé de reprendre le même style que les badges que j’ai aussi créés, ce qui, au final, était plutôt une bonne idée. Mais à l’époque je voulais vraiment le faire en couleurs !

Ensuite, ils l’ont imprimé au format paysage pour les bannières et c’est là qu’ils ont pris la décision de diviser en 3 affiches. Donc j’ai dû faire juste quelques retouches et vous connaissez le rendu.

C’était une expérience magique. Entendre les gens parler des affiches, les voir avec les badges… C’était une expérience magique.»


Une expérience qui a semble t-il été également appréciée par LucasFilm puisque peu de temps après, la société lui a demandé de réaliser le poster Dolby des Derniers Jedi :

«Pour Les Derniers Jedi, ils ont été très spécifiques. Ils avaient par exemple besoin que la couleur rouge domine. Ils ont fait une maquette de ce qu’ils avaient en tête, mais c’était très noir, blanc et rouge, ça ressemblait un peu à une photocopie. Je trouvais que c’était très froid, c’était pas chaleureux. Donc j’y suis allé avec quelque chose de plus rouge-orangé. J’aime avoir des couleurs chaudes, ça me fait me sentir bien ! D’ailleurs, je pense que l’Orange est ma couleur préférée pour ce genre de travail.

Pour ce qui est des personnages, ils étaient assez précis sur lesquels ils voulaient. Donc ensuite, j’ai fais de mon mieux pour faire fonctionner tout ça. Le film est si dense, et je devais faire avec ce qu’ils me donnaient. Bien sûr, je devais sacrifier quelques uns de mes idées.

Mais il y a quelque chose dont je suis très fier, c’est que j’ai ajouté les deux soleils car je me sentais comme obligé de le faire. Je ne savais rien de l’histoire. Bien sûr, j’avais des images de références que personne d’autre ne pouvait voir, mais j’y allais principalement avec ma connaissance du Réveil de la Force et des relations entre les personnages. D’ailleurs, il n’y a que les gardes prétoriens qui sont nouveaux sur l’affiche.


Et donc, même si ce n’était pas demandé, j’ai ajouté les deux soleils. Je pense qu’après avoir vu la peinture de Drew Struzan sur Le Réveil de la Force avec les deux soleils, je voulais que les deux posters soient liés, qu’on pense qu’il s’agisse d’un nouveau poster de Drew. Car pour moi, les affiches de Drew sont très importants. Je voulais qu’il s’agisse du sorte de continuation avec ces deux soleils.

Personne n’a rien dit, que ce soit Disney ou Lucasfilm. Et donc, quand j’ai vu le film et que les deux soleils sont apparus à la fin, je me suis dis "oh mon Dieu ! Je n’en avais aucune idée !" Et alors la connexion est devenue superbe ! Mais juste pour moi bien sûr puisque je ne l'avais raconté à personne. Et de toute façon, personne n’avait remarqué que les deux soleils étaient sur l’affiche avant la sortie du film !

Pour moi, c’est comme si la Force m’avait parlé. Quand j’ai vu les deux soleils, je me suis dit : "Je le savais".»

Mais réduire Paul Shipper à son seul (bien que magnifique) travail sur Star Wars ne serait pas lui faire honneur. En effet, cet amoureux de pop culture et admirateur de Drew Struzan a une histoire très forte et émouvante. Vous pouvez la découvrir dans un article qui retrace son formidable parcours en suivant ce lien : Paul Shipper: rêver sa vie, puis vivre son rêve.

Cet article a été écris par moi même pour le magazine Voir (on se refuse pas le petit coup de pub ). Note : son contrat l’empêche de parler de son dernier travail sur Ready Player One, mais son histoire reste passionnante ;)

Et bonne nouvelle pour les fans de cet artiste, puisque Paul Shipper sera ce week-end au Martigues SF Film Festival, où vous pourrez également nous retrouver ! On vous y attend avec impatience ;)

L’illustrateur a d’ailleurs lui même réalisé l’affiche de cette édition du festival :




Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide