Chuck Wendig licencié par Marvel

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
Chuck Wendig licencié par Marvel

Chuck Wendig, auteur de Star Wars: Aftermath raconte son licenciement sur Twitter


L'écrivain Chuck Wendig, auteur de "Star Wars: Aftermath" et de la nouvelle mini-série "Shadow of Vader", a été licencié par Marvel pour le contenu de ses tweets. Wendig parle de ce renvoi dans un thread, sur Twitter:

"Donc voici ce qui est arrivé: je viens de me faire virer de Marvel. Adieu "Shadow of Vader" 4 et 5 et le livre "Star Wars" qui n'avait pas encore été annoncé. Ça risque d'être un long thread, je m'en excuse d'avance. (J'hésite à en parler parce qu'honnêtement, ça serait faire plaisir aux personnes qui ne le mérite pas, ça leur donnerait une chose qu'ils désirent depuis longtemps. Mais j'ai aussi l'impression que, depuis longtemps, je prône l'honnêteté et la franchise, et je ne me sens pas de mentir quand les gens constateront que mon nom n'apparait plus sur les livres)


Pour revenir un peu en arrière: quand "Star Wars: Aftermath" est sorti, je pense que la plupart des personnes le savent, mais peut-être que je me trompe, j'ai mis quelques éléments (des personnages LGBT) qui n'ont pas été bien accueillis par certaines personnes de la fandom. Ça a entrainé une quantité de critiques négatives - dans divers groupes Facebook et d'autres endroits bien pire d'internet - qui ont commencé à monter à la minute même où le livre a été mis en ligne. J'ai littéralement fini de publier le livre à minuit et quand j'ai eu fini, il y avait déjà une pile de critiques qui se déployaient - ce qui me semblait étrange, évidemment. Et effrayant aussi. Je ne comprenais pas ce qui se passait, à l'époque. (Et à titre d'avertissement, je reconnais évidemment que oui, certaines personnes n'aiment pas le livre pour des raisons habituelles, et que les personnes qui ont ces raisons ne doivent pas être mélangées avec le côté plus septique de la fandom)

J'ai également commencé à me faire harceler constamment - harcèlement qui dure depuis des années, harcèlement qui m'a obligé à contacter la police locale et à la prévenir des tentatives de swatting [canular téléphonique qui consiste à essayer de piéger des services de police], du harcèlement aux quatre coins d'internet: Facebook, Reddit, YouTube. Evidemment, il s'agissait parfois de bot mais c'était effrayant et je le prenais personnellement. Je n'en ai pas beaucoup parlé, je ne l'ai pas souligné, mais c'était là, comme un... bruit de fond constant. (Pour plus d'informations, tapez mon nom et regardez les vidéos YouTube, vous aurez un aperçu révélateur)

J'étais inquiet bien sûr parce que, merde, je pensais avoir foiré. Je me suis demandé quelques temps si le livre était mauvais. Mais ensuite, il est arrivé en haut de la liste et y est resté pendant quatre semaines - Tout comme "Empire's End", qui a été encore mieux placé que le premier livre. En privé, les employés de LucasFilm Limited m'ont dit qu'il n'y avait aucun problème, qu'ils savaient que je parlais à la fois pour moi et pour Star Wars, qui a toujours été une marque et une entreprise progressistes. Et cela me rendait très fier de travailler pour eux, pas seulement parce que, mon dieu, je suis baigné par la lumière de "Star Wars", mais aussi parce que les gens étaient formidables et il l'ont tout à fait compris. (Mon dieu, beaucoup de personnes au sein de LucasFilm Limited subissent un harcèlement considérable. Ce n'est pas une nouvelle, qu'en est-il de Kelly Marie-Tran ? Bueller ?)


Après avoir écrit "Hyperion: Daddy Issues" avec Marvel, ils m'ont embauché pour écrire l'adaptation du "Réveil de la Force", ce qui m'a permis de travailler avec des personnes formidables - @hantos et @cracksh0t - sur un projet difficile, car il s'agissait en réalité plus d'une traduction du film que d'une adaptation. (Je sais qu'Heather a eu l'un des pires harcèlements de l'ensemble du secteur. Je ne saurais dire à quel point Marvel l'a protégée ou ne l'a pas protégée, mais je sais qu'elle se trouvait dans le cyclone du Comics Gate ou quelque chose de ce genre. Elle a souffert bien plus que moi.

Pourtant, je pensais que les choses allaient bien et j'espérais travailler davantage avec Marvel ou Star Wars, ou un jour, un combo des deux - la bande dessinée n'est pas vraiment mon truc, mais j'avais l'impression de maitriser la situation. Bien sûr, le harcèlement a continué - et il a empiré lorsque "Les Derniers Jedi" est sorti. Ce qui, j'en suis sûr, n'est pas vraiment une surprise pour tous ceux qui ont déjà tweeté "Hé, j'ai vraiment aimé "Les Derniers Jedi" ". C'est là que j'ai commencé à voir beaucoup de vidéo YouTube et d'autres choses sur moi et c'était... C'était effrayant. En plus de cela, j'avais déjà vu que des personnes étaient renvoyées pour des raisons politiques, ou d'autres comme @ChelseaCain qui se faisait virer mais qui faisait quand même l'objet d'une méchanceté considérable.


Ensuite, nous avons annoncé la mini-série "Shadow of Vader" le week-end dernier et les gens étaient enthousiastes, je pensais que tout allait bien. Je n'ai pas été mis au courant de quelques problèmes que ce soit. Sauf que oui, mais non. Aujourd'hui, j'ai reçu un appel. Je suis renvoyé. En raisons de la négativité et de la vulgarité que mes tweets apportent. Sérieusement, c'est ce que Mark, le rédacteur en chef, m'a dit. C'était trop de politique, trop de vulgarité, trop de négativité de ma part.

En gros, j'étais impoli.

C'est bien sûr eux qui prennent la décision. Je ne suis pas leur patron. (Et il s'avère qu'ils ne sont pas non plus mes patrons) (Je plaisante parce que sinon, je pleure)

D'après ce que j'ai compris de l'appel, il s'agissait d'une décision de Marvel et non de LucasFilm, mais je ne peux pas vraiment le confirmer. Le rédacteur en chef m'a dit que c'était lui qui avait appelé. Il semblait vraiment contrarié par mes tweets et mes blasphèmes, alors c'est peut être exact. Et c'est son droit de le faire. S'ils estiment que ma présence endommagera le succès du livre, je ne souhaite pas qu'ils me gardent. Je veux que le livre ait du succès et que les artistes comme Juanan Ramirez et Greg Smallwood fassent des choses incroyables. Des artistes comme ceux-là sont des dieux dans mon esprit, alors je suis heureux de ne pas entacher leur magie littéraire. Mais tout cela créé un trouble. Nous en avons déjà un - James Gunn, Jessica White... - des personnes renvoyées parce qu'elles avaient remué le nid de guêpes. Et ce n'est pas étrange d'être fou de politique comme je le suis quand - eh bien, regardez autour de vous. Les changements climatiques, les enfants dans les cages, les harceleurs sexuels dans les plus haute fonctions...  Un appel à la civilité quand un membre du PA GOP [Republican Party of Pennsylvania] menace Tom Wolf de l'écraser avec des crampons de chaussures de golf. Je ne sais pas, mec. Je sais que ça donne une grande victoire au Comics Gate. Que ça les enhardira. Mais ils ont gagné - je ne travaille plus chez Marvel et pour le moment, dans aucune chose en lien avec "Star Wars". Exprimez votre joie (mais laissez moi en dehors de tout ça). (Tout ça étant dit, beaucoup de gens formidables travaillent encore dans ces institutions et j'espère que vous continuerez à les soutenir et à raconter leurs histoires). Pour conclure: c'est vraiment effrayant. Ça me brise le coeur. Je suis triste et inquiet pour le pays dans lequel je vis, pour le monde et pour toutes les personnes créatives. Courage à tous. Je crains fort que cela ne s'aggrave encore avant que les choses ne s'améliorent. PS: votez en novembre comme si votre vie en dépendait. Parce que ça se pourrait."


  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    13369 Crédits

    Faut dire que les tweets politiques du bonhomme sont d'une grande subtilité à base de "f*ck" à l'encontre des Républicains et autres conservateurs...

    Néanmoins, est-ce que ça mérite licenciement ?

    Là où il a raison c'est que ça va faire plaisir à ses détracteurs, mais d'un autre côté, à le lire, c'est à croire qu'il se servait d'une certaine immunité anti-conservateur pour libérer (un peu trop ?) sa parole...

    Ce message a été modifié par Anakin.S le lundi 15 octobre 2018 - 21:49

    lundi 15 octobre 2018 - 21:13 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    20165 Crédits

    Cher Anakin.S, je suis en général complètement d'accord avec toi, mais là, non, ce n'est pas possible. Les États-Unis foncent dans une dérive complètement fasciste et ce licenciement est clairement politique. Les Républicains les plus réactionnaires se sentent pousser des ailes avec les délires de Trump. Wendig était grossier sur tweeter? C'est possible. Il faut alors virer de son poste le locataire de la Maison Blanche qui est d'une vulgarité effrayante. Les menaces s'accélèrent. Dans mon petit bouquin "Autant embrasser un wookiee", je parlais de Wendig qui avait fait évoluer Star Wars vers une normalisation des rapports de genre mais je pressentais déjà ce qui allait se passer. Excusez-moi si je me cite, ce n'est pas pour frimer mais pour étayer mes propos:

    "Chuck Wendig va encore plus loin dans Riposte (2016), puisqu’il met en scène à la fois deux lesbiennes et un héros gay, Sinjir. Cependant, on peut difficilement croire que Disney portera sur les écrans une histoire d’amour qui serait très mal perçue par son public le plus conservateur – et sans doute interdite dans les pays où l’homosexualité est considérée comme un crime contre nature. Oncle Picsou ne voudra pas se passer d’un marché de plusieurs centaines de millions de spectateurs".

    Et en ce qui concerne l'évolution des États-Unis vers le côté Obscur, je conseille la lecture du livre de Sinclair Lewis, "Impossible ici", publié en 1935 (la date a son importance). Ça fait froid dans le dos…

    mardi 16 octobre 2018 - 08:54 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dje

    Dje

    17661 Crédits

    Un pays de plus en plus débile...

    Et oui Trump a failli déclencher une guerre avec son nouvel ami Nord-coréen, mais bon rien de grave...

    Bref...je suis dégouté car quoiqu'on puisse penser de lui, c'est un super auteur Star Wars...une grosse perte.

    mardi 16 octobre 2018 - 09:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    13369 Crédits

    Voici les tweets en question : ici.
    Au delà du ton injurieux, il y a clairement une invitation (si ce n'est un ordre) à mettre de côté la politesse et le civisme envers ses/nos opposants, et c'est uniquement ce qui n'a pas plu à Marvel ; son licenciement n'a donc rien à voir avec le fait d'avoir intégré des personnages LGBT dans ses romans.

    Ce que je vois, là, c'est un personnage public qui, au lieu d'élever le débat, l'abaisse et s'abaisse au niveau du président qu'il(on) dénonce.

    Ce qui, à mon sens, est dommage c'est que sur le fond, en qualité d'auteur, Wendig milite pour de nobles causes (qu'en plus je partage), mais sur la forme en tant que personnage public il poignarde ces causes dans le dos en répondant à la haine de l'autre par une forme de haine de l'autre.
    A ce demander, du coup, ce que cet auteur à retenu de l'essence philosophique même de Star Wars ?

    Du coup, oui, j'en viens à me demander si, sous couvert d'être un auteur progressiste, il se sentirai légitimement libre d'injurier qui il veut sans avoir à en assumer les conséquences ?

    Maintenant, j'attends de lire les deux autres tomes de sa trilogie, pour savoir si il est "un super auteur Star Wars" mais le premier tome, pour moi, était un calvaire... donc, finalement, je ne suis pas certains que se soit une grande perte : intégrer des personnage LGBT dans une œuvre ne fait pas de vous un bon auteur.

    La seule chose qui m'énerve dans ce licenciement c'est que les conservateurs vont en faire le symbole d'une victoire contre la présence de personnages LGBT 'et/ou issus de minorité visibles, dans les comics (entre autre)...
    Je repose donc la question : faut-il le garder dans son entreprise et le laisser en roue libre au prétexte que le virer en ferait un symbole politique ?

    Ce message a été modifié par Anakin.S le mardi 16 octobre 2018 - 13:41

    mardi 16 octobre 2018 - 13:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar babo

    babo

    11816 Crédits

    La génération des 40 - 50 ans se voulant "in the move" et éternellement jeunes, à base de livres simples et de comics se trouvant dépassés car ils découvrent que les tweets sont conservés, sont la réalité et ont un vrai impact ... ou l'éternel mise en placard générationnel de ceux qui pensaient être cools en utilisant n'importe comment des outils qui au final les dépassent.

    mardi 16 octobre 2018 - 18:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar darkalain

    darkalain

    20165 Crédits

    Anakin.S : oui, bon, ce n'est pas plus excessif ni plus grossier que la moyenne des tweets envoyés par Trump et par ses sbires. Bien entendu, je n'approuve pas un tel langage mais ça ne justifie pas son débarquement. Et puis il faut aussi, me semble-t-il, faire la part des choses entre l'auteur et l'individu. Autrement, il faudrait bruler beaucoup de livres parce que leurs auteurs étaient peu reluisants.

    La discussion sur ses qualités littéraires et/ou dramaturgiques est d'un autre domaine. Personnellement j'apprécie ce qu'il écrit, et pas seulement parce qu'il défend des causes que je considère comme justes…

    Babo: je ne comprends pas bien. Ta remarque se limite-t-elle à un simple racisme anti-vieux? Mais quand 900 ans comme moi tu auras, moins en forme tu seras…

    mercredi 17 octobre 2018 - 12:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar babo

    babo

    11816 Crédits

    Darkalain : 

    au contraire, à une remarque sur la dangerosité de vouloir se sentir tout puissant avec des outils dont on ne maitrise pas la portée.

    Utiliser des outils très modernes, dont une génération ne comprend pas forcément tous les codes c'est bien. Le faire de façon totalement débridée, faisant abstraction de la réalité et se sentant invincible et en droit d'y faire n'importe quoi ... c'est ne pas avoir eu la capacité de comprendre le fonctionnement de ces outils lorsqu'on se croyait pourtant totalement in the move. Ce licenciement me semble logique en ce sens.

    jeudi 18 octobre 2018 - 12:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkalain

    darkalain

    20165 Crédits

    Babo: ce qui me gène c'est ton a priori selon lequel un mec de 40 ou 50 ans n'est pas capable de maîtriser des outils qui ne correspondent pas à sa génération. Wendig n'est pas le seul (et pas le plus vieux) à s'être fait déborder par tweeter. De manière paradoxale, sa capacité à franchir les limites du "convenable", à déraper et à être grossier montre qu'il a assimilé les codes de ce petit monde souvent fort déplaisant. Ce n'est pas pour rien que je n'y adhère pas, mais c'est justement la preuve que le décalé, c'est moi, pas lui! Et encore une fois, s'il fallait virer tous les usagers de tweeter qui on écrit  F…Y…, il y aurait un paquet de monde sur le carreau… Mais bon, on va pas se disputer pour ça, hein?

    jeudi 18 octobre 2018 - 18:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar JulienT84

    JulienT84

    3965 Crédits

    Triste réalité d'aujourd'hui .... :(

    vendredi 19 octobre 2018 - 12:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darthlucas

    darthlucas

    24650 Crédits

    J'adore les com car j'apprends plein de choses !

    C'est sûr que c'est politique derrière... Disney, et on peut le comprendre, doit choyer son public. après on peut déjà saluer Deadpool ou ils sont allés loin. c'était déjà inespéré...

    vendredi 19 octobre 2018 - 12:25 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Gradubid

    Gradubid

    1817 Crédits

    Je vous lis tous ici, mais je crois que vous ne saisissez pas vraiment la raison de son renvoi. 


    Le milieu de production culturel aux USA (comme pour ainsi dire un peu partout en occident) est un milieu qui sociologiquement est plutôt engagé a gauche (mis a part quelques vieux Clint Eastwoods ici et là pour faire exception...). Donc en aucun cas Wendig aurait pu se faire virer pour avoir exprimé ses opinion politiques dont l'ensemble de ses collègues, la direction de Lucasfilm, Marvel et sans doute même les actionnaires de Disney partagent tous eux même...


    La raison pour la laquelle il s'est fait virer, aux USA elle est en réalité assez simple: c'est parce qu'il commençait a affecter les ventes de Marvel et de Lucasfilm lui même. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais l'Amérique a récemment virée assez massivement a droite (plus encore qu'au moment de l’élection de Trump). 


    Le problème de Wendig comme beaucoup des gens qui gravitent dans la sphère hollywoodienne/culture,/art c'est qu'ils vivent dans une bulle et ont souvent tendance a ignorer tout ce qui se trouvent en dehors de leur bulle. Lorsque sur les réseaux sociaux ils tombent sur des gens qui viennent les challenger, ou réfuter les opinions qu'ils émettent (et dont ils sont convaincus que la planète entière partage comme eux), ils croient qu'en fait ils sont en train de se clasher avec un péquenot arriéré qui n'a jamais lu un livre de sa vie, tout seul dans le fin fond de son bled, alors qu'il est en réalité en train de clasher un client, sans doute jeune, peut etre même étudiant, ou cadre intégré dans la société, peut être même parent, et qu'aujourd'hui énormément de gens aux USA se reconnaîtront à travers ce dernier.


    Le résultat est qu'au final, si Wendig (ou n'importe qui d'autre) va clasher un mec pareil, non seulement, il va obtenir une réponse en bonne et due forme, et souvent plus argumentée que ce que Wendig est capable de produire, mais en plus il va se prendre derrière une avalanche de réponse du même acabit.


    Comme le type vit dans sa bulle et qu'il est convaincu que le monde entier pense comme les gens du Show-business, et bien il en remet une couche par derrière, convaincu qu'il a affaire a une poignée de rednecks. Et il entraine ainsi de suite un effet boule de neige.


    Le problème étant qu'aux USA, pratiquement tout le monde (quelle que soit son orientation politique) est un fan de Marvel et de Star Wars, et donc un client potentiel de l'empire Disney. Qu'est ce que vous croyez qui finit par se produire lorsqu'un employé finit par dresser contre lui un part plus qu'importante de la population a une époque ou la moindre information peut etre diffusée en boucle dans le monde entier en l'espace de quelques secondes?

    Beaucoup de gens (et peut etre même la majorité des fans de Marvel) considèrent aujourd'hui que Wendig est un gros con immature et égocentrique (que ce soit avéré ou non) suite a plusieurs mois de twittage ininterrompu de ses opinions à la face du monde, et ne voient même pas pourquoi ils iraient acheter une oeuvre produit par un personnage dont ils estiment qu'il est débile. Pire, ça peut finir par se refléter sur l'ensemble de la compagnie, parce que beaucoup de gens vont mécaniquement associer l'image de Wendig à celle de Marvel et se dire: "Bah voilà, Marvel c'est ça aujourd'hui: des gens qui nous pissent a la gueule et nous prennent pour des débiles". Pour donner un exemple, imaginez un seul instant un employé de  Disneyland qui viendrait en plein milieu du parc d'attraction dire ses quatre vérité a un visiteur qui dans une file d'attente aurait émis une opinion conservatrice sur n'importe quel sujet, et le traiterait de con, de débile, de redneck, de nazi, etc... Qu'est ce que vous croyez qu'il va arriver a cet employé, quand bien même sa direction partagerait ses points vue?

    Et ceci est valable pour n'importe quelle compagnie en réalité: à partir du moment ou votre personne est publiquement connue et attachée à une entreprise, vous ne pouvez pas publiquement donner une image négative de votre entreprise. Ce qui implique donc d'éviter tout propos grossier, discourtois, ou de faire connaître des opinions politiques ou religieuses qui par nature entraînent des divisions (ou alors vous le faites sous un pseudo). Wendig ne l'a pas compris, parce que Wendig croyait que la Terre entière partageait ses points de vue et que ce qu'il affirmait faisait lieu d'une évidence aussi simple que "le feu ça brûle et l'eau ça mouille", alors que ce n'était pas le cas...

    Aujourd'hui Wendig le paye et le paye cher. 

    Car en occident, et aux USA plus qu'ailleurs, tout ce qui compte, c'est l'argent et les revenus (un américain qu'il soit de droite ou de gauche n'a aucun complexe avec l'argent, et considère qu'il n'y a aucune honte a devenir riche). Tu peux faire ce que tu veux, mais ne JAMAIS faire quoi que ce soit qui nuit au business. C'est une règle d'or chez eux.

    Wendig a cru qu'il pouvait twitter aussi librement que n'importe qui des propos dont il n'avait même pas conscience qu'ils ne font pas l'unanimité.

    Il a oublié que:

    1) Il n'est pas un acteur ou un chanteur, et donc a une image a lui tout seul que les compagnies de production cherchent a acquérir pour leurs films ou disques. Il ne peut pas se permettre comme eux, ces êtres qui flottent d'un studio a un autre, révérés par le public car sous les feux de la rampe en permanence, d'émettre leurs opinions sans en subir les conséquences.

    2) Qu'il n'est qu'un employé, mais pas un employé anonyme: son nom figure sur toutes les couvertures des œuvres qu'il produit contrairement à l'employé quelconque parfaitement anonyme (que nous sommes tous ici, du moins pour ceux qui ne sont plus sur les bancs de l'école, ou qui ne sont pas encore a la retraite!): Son nom est lié a une (ou plusieurs) marques.

    3) Qu'il n'est pas un politicien, un polémiste, un philosophe ou un éditorialiste dont c'est le métier de provoquer des débats et des réflexions. Lui, il est là pour faire de "l'entertainment", et plus encore du divertissement qui se vende.

    L'écrasante majorité des auteurs, réalisateurs, chefs d'entreprise, et cie ne font jamais état de leurs opinions publiquement (ou alors sous couvert d'anonymat), et c'est tout simplement pour ne jamais se mettre à dos une partie de l'opinion, et donc, d'une partie de leur clientèle. Seuls les acteurs, ces "êtres" quasi divins peuvent se le permettre...

    Ce message a été modifié par Gradubid le dimanche 21 octobre 2018 - 16:53

    dimanche 21 octobre 2018 - 16:50 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Chuck Wendig licencié par Marvel

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Chuck Wendig licencié par Marvel

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

220 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide