Review : Obi-Wan et Anakin : Réceptifs et Hermétiques

Review : Obi-Wan et Anakin : Réceptifs et Hermétiques

La critique de l'album de Charles Soule et Marco Checchetto chez Panini


Voici la review de l'album Obi-Wan et Anakin : Réceptifs et Hermétiques, publié dans la collection 100% Star Wars chez Panini. Cette critique ne reflète que l'opinion de son auteur et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.




  • Scénario : Charles Soule
  • Dessins : Marco Checchetto
  • Couleur : Andres Mossa


Ce récit explore une époque qui n'a pas encore visitée dans le nouvel Univers Officiel, à savoir l'éducation d'Anakin en tant que Padawan d'Obi-Wan. Il prend donc place entre les épisodes I et II.

Le principal sujet de cette histoire est la personnalité d'Anakin.
On y découvre un jeune adolescent, déjà marqué par les traits de caractères de celui qui deviendra Dark Vador. J'ai trouvé que cette description était amenée finement, car il n'est pas encore le jeune homme colérique et insolent qui décimera toute une tribu de Tusken, mais il n'est plus non plus le petit garçon innocent qui participa à une course mortelle pour aider une poignée d'étrangers.
On sent chez lui son désir de faire le bien, d'aider les gens, et de satisfaire son maître, mais à la fois il y a déjà une part d'ombre en lui, une impatience, une susceptibilité à fleur de peau, et une tendance à s'attacher beaucoup trop facilement, surtout aux jolies jeunes filles de son âge. Et également, une naïveté qui l'amène à se faire manipuler par celui qui fait office de figure paternelle chez le jeune orphelin : le Chancelier Palpatine, qui lui fait faire ses premiers pas en direction du Côté Obscur.
Sa décision de quitter l'Ordre Jedi, annoncée dès les premières pages, plante les graines de la méfiance qu'il a envers le système et la République.


L'aventure en elle-même est intéressante, on se retrouve sur un monde totalement perdu et hostile, voire post-apocalyptique, où des créatures féroces mènent la vie dure à deux tribus humaines qui s'entre-tuent dans une guerre ancestrale : les Hermétiques et les Réceptifs. Petite parenthèse : jusqu'à la fin du récit, j'ai cru qu'on allait nous expliquer pourquoi ces groupes portaient ces noms, et à quoi ils étaient réceptifs ou hermétiques... mais non. Cela restera un mystère.
Ce monde oublié et ces personnages uniquement motivés par la destruction de l'autre, sont tout à fait nouveaux dans l'univers Star Wars, et j'ai aimé la technologie presque steampunk des différentes factions. Cela donne un récit épique, entre science-fiction et fantasy, tout à fait fascinant.
Le propos de l'histoire, et les motivations de chacun des personnages, sont sans concession, c'est vraiment très violent.


Le dessin de Checchetto est sublime. Ses personnages, beaux et séduisants, aux expressions justes,  contrastent avec ses décors riches et agressifs : reliefs déchiquetés, ruines écrasantes des civilisations passées... Cela donne une ambiance lourde, presque désespérée, qui illustre parfaitement le propros de Soule.
Ses angles de vue variés et audacieux, et sa maquette moderne aux vignettes imbriquées et anguleuses donnent un dynamisme fou à l'histoire.


Un mot de la colorisation de Mossa : les effets de pluie, de feu, de cendres sont magnifiques et ajoutent encore à l'ambiance chaotique de l'histoire. C'est une collaboration parfaite entre les artistes.


En conclusion : j'ai dévoré et adoré cette histoire sombre et chaotique, très riche et superbement servie par un dessin magnifique. 


  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    9998 Crédits

    Qu' est ce que tu entends en bon français par "steampunk" ?

    samedi 24 septembre 2016 - 00:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    7816 Crédits

    obiwan931 >
    Wikipedia explique ça mieux que moi ^^ : https://fr.wikipedia.org/wiki/Steampunk

    Mais pour caricaturer : c'est comme si la Reine Victoria avait accès à un internet 2.0 dont les serveurs sont exclusivement des machines à vapeur
    Ramener à Star Wars se serait une époque de la galaxie où les vaisseaux spéciaux fonctionnerait exclusivement avec des propulseurs à vapeur. Le vaisseau du Comte Dooku à la fin de l'Episode II est presque (je dis bien : presque, puisqu'il fonctionne à voile) dans cette mouvance.

    Ce message a été modifié par Anakin.S le dimanche 25 septembre 2016 - 00:50

    dimanche 25 septembre 2016 - 00:49 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Rogue One

Rogue One dans...

...

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !
Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !

La Grande Récré Val d'Europe, 14 Cours du Danube, 77000 Serris
10 déc. 2016

Star Wars : Rogue One
Star Wars : Rogue One

Planète Terre
14 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 1
Sortie PSW Rogue One 1

Paris
14 déc. 2016

Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics
Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics

25 rue de l'Ambroisie, 75012 Paris
16 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)
Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)

Disney Village et Paris
17 déc. 2016 - 18 déc. 2016

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

Anniversaires

nés un 09 décembre...
en partenariat avec
Dagoma
Gastronogeek
Science Fiction Archives
La Grande Récré Star Wars
MintInBox
501st French Garrison
Rebel Legion France
Star Wars Collection
Hong Kong Style
Pulps
La 59ème Légion
Sport Saber League
STAR WARS RPG Star Wars Holonet ASFA Le Réveil des Fans Radio Disney Club


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer