[Comics] Kevin J. Anderson se dévoile

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    13557 Crédits

    Voici la traduction de deux interview récupérées sur le site de Dark Horse… Certes, elles datent un petit peut (hum… 1995 et 1996…)
    Mais bon, comme notre Kevin est un des auteurs qui a pas mal contribué à l’Univers Étendu de Star Wars, il était dommage que les fans non anglophone (et surtout : pas bilingue du tout…) ne puissent pas en profiter… Et comme il n’est jamais trop tard, me direz vous, et bien je vous les offres sur un plateau d’argent (oui oui : avec un peut d’imagination on distingue très bien le plateau ^^) :


    01 septembre 1995

    Michel Winston :
    Récemment j’ai eux l’opportunité de réaliser une interview par e-mail de Kevin Anaderson, scénariste de Star Wars : Tales of the Jedi (ndt : La Légende des Jedi) ainsi que d’une série de romans Star Wars. Non seulement c’est un type doué, mais en plus il est vraiment gentil et vraiment diligent. Lui et sa femme, Rebecca Moesta, peuvent être contacté à l’adresse suivante : KevReb@aol.com (lien supprimé car non accessible).

    Michel Winston : Parles-moi un petit peu de toi.
    Kevin J. Anderson : J’ai 33 ans, je suis marié à ma collègue auteur sur Star Wars, Rebecca Moesta. J’aime la randonner, camper, lire et regarder des films… J’avais l’habitude de brasser ma propre bière chez moi. J’ai passé 12 années comme rédacteur technique pour un grand labo de recherche… Maintenant j’écris des livres, des comics, des histoires (ce qui est suffisant, ayant 25 projets sous contrats). J’avais l’habitude de dormir... ce que je ne fais plus beaucoup.

    MW : Pour ceux qui ne le savent pas, en dehors des comics Star Wars, peux-tu me dire ce que tu as écrits d’autre ?
    KJA : J’ai écrits pas mal de romans de science-fiction, dont Assemblers of Infinity (avec Doug Beason) et Resurrection, inc de Bram Stoker. J’ai réalisé plusieurs projets sur Star Wars, dont la trilogie de L’Académie des Jedi, Le Sabre Noir, une série de livres Les Jeunes Chevaliers Jedi avec ma femme Rebecca, et The Illustrated Star Wars Univers avec de nouveau dessins de Ralph McQuarrie. Je suis aussi l’auteur du nouveau roman d’X-Files, Ground Zero, et d’un nouveau livre de science-fiction, Blindfold, qui est, je crois, la meilleur chose que j’ai jamais écrite.

    MW : Comment en es-tu venu à être impliqué dans les comics Star Wars ? As-tu été contacté pour écrire une série ? Est-ce toi qui t’es proposé ?
    KJA : Tout a échappé à mon contrôle. J’avais réalisé quelques livres de science-fiction pour Bantam, mais je n’imaginais pas que je serais proposé à LucasFilm comme candidat potentiel pour écrire des romans. LucasFilm a apprécié mon travail personnel et m’a fait une offre officielle… venue de nulle part ! C’était une jour extra.

    MW : Y’a-t-il des thèmes ou des personnages (de tes créations) inspirés de tes livres qui soient communs à tes comics?
    KJA : Un thème commun à beaucoup de mes fictions, qui est détaillé à l’extrême dans Dark Lords of the Sith (lien supprimé car non accessible) (Les Seigneurs des Sith) et The Sith War (lien supprimé car non accessible) (La Guerre des Sith), est : comment des personnages, supposé bon, en viennent à emprunter les chemins du mal. C’est une pente glissante… Vous commencez par faire des choses avec les meilleurs intentions, vous vous éloignez juste un peut de la limite du Côté Lumineux, et immanquablement vous chutez (bien que vous pensiez encore fortement accomplir de bonnes choses).
    Dans les comics, Tom Veitch et moi avons développé l’histoire d’Exar Kun, un vil Seigneur noir des Sith, dont l’esprit apparaît dans mes livres de L’Académie des Jedi. Je dépense tout mon temps dans l’univers Star Wars reliant entre elles les intrigues et les époques.

    MW : Est-ce agréable de travailler avec un autre écrivain ? Y’a-t-il une réelle différence entre travailler avec Tom Veitch et travailler seul ?
    KJA : J’ai collaboré avec pas mal de gens, de Doug Beason (qui a écrit des Thrillers high-tech avec moi), à ma femme sur la série des Les Jeunes Chevaliers Jedi. Les gens doivent penser qu’une collaboration est juste une façon de répartir le travail, mais c’est faux : quand deux personnes se plongent dans un projet, c’est généralement PLUS difficile que de se lancer en solo. Tom Veitch, d’ailleurs, est un grand scénariste de comics avec une imagination terrible. Tandis que moi qui n’ai écrit que des romans et des histoires courtes, j’étais nouveau dans le monde du comics, et Tom m’en a montré les ficelles, comment raconter une histoire visuellement au lieux de ne compter que sur les mots. Parce que j’ai tant d’autre travaux en projets en même temps, que la principale différence que je vois en écrivant seul des comics, c’est que je peux mettre a écrire un script pour comics dés que j’ai du temps libre, plutôt que d’essayer de coordonner deux programmes très chargés.

    [Cette collaboration entre Kevin J. Anderson et Tom Veitch à donné naissance au magnifique Dark Lords of the Sith (Les Seigneurs des Sith)… Le genre de collaborations qui se font de plus en plus rares…]
    MW : Y’a-t-il quelqu’un avec qui tu voudrais travailler ? pourquoi ? Réputation ? Relation ? Admiration ?
    KJA : A l’allure où les auteurs vont, je n’en suis pas sur. Je n’y ai pas beaucoup pensé, j’essaie déjà de faire avec ce que j’ai dans mon assiette. Cependant, j’aimerai travaillé avec des artistes d’autres médiums, afin de développer de nouvelles expériences pour le lecteur, que ce soit quelqu’un qui fasse des films ou de la musique. Dans un sens, c’est ce que les comics permettent, coordonnant quelqu’un qui raconte des histoires avec un artiste pour écrire une saga. De cette façon, Ralph McQuarrie et moi avant fait l’échange artiste/écrivain pour notre The Illustrated SW Univers, et je pense que c’est partie pour être un livre exceptionnel.

    MW : Quelle liberté créative as-tu dans la rédaction d’un projet sur Star Wars ? Quel est le processus pour faire approuver les histoires et les intrigues ?
    KJA : LucasFim vous laisse pas mal de liberté, tant que vous restez dans une certaine limite, et que vous ne vous éloignez pas de l’esprit des films. Pour notre comics ‘’Historique’’ La Légende des Jedi, Tom Veitch et moi avions un champ de manœuvre extraordinaire pour explorer de nouveau territoires. Chaque histoire passe à travers un vaste processus de développement, naturellement, et chaque étape est examiné à LucasFilm par les personnes chargés d’approuver, ce qui permet de détecter beaucoup plus facilement les problèmes avant qu’ils ne surviennent.

    MW : Lis-tu des comics ? As-tu des préférences ?
    KJA : Oui, je lis des comics, mais sûrement pas autant qu’avant. L’un de ceux que j’apprécie depuis longtemps (entre tous !) c’est Watchmen ; plus récemment se serait Grendel : Warchild et des Marvels.

    MW : As-tu des projets à venir (comics ou autres) sur lesquels tu voudrais nous brancher ? Des Teasers que tu aimerais lancer pour faire parler et saliver les fans ?
    KJA : Et bien, si quelqu’un est intéressé par une fiction autre que du Star Wars, je serais pleinement satisfait avec BLINDFOLD, qui sortira bientôt. L’Art-book de McQuarrie est quelque chose que chaque fan de Star Wars devrais posséder. Et mon nouveau roman, Le Sabre Noir est probablement mon meilleur roman sur cette univers. voila !
    La première interview vous a plus ?? (non ? bah c’est pas grave, je vous en veux pas lol) ce n’était qu’une mise en bouche... Car la deuxième est... est... enfin, à voila quoi
    01 octobre 1996

    Kevin J. Anderson est l’auteur bien-connu de plusieurs romans Star Wars, plus précisément de la trilogie de L’Académie des Jedi : La Quête du Jedi, Sombre Disciple, et Les Champions de La Force, tout comme de la série Les Jeunes Chevalier Jedi (avec sa femme Rebecca Moesta) et l’éditeur de deux anthologies d’histoires courtes, Tales from the Mos Eisley Cantina et Tales from Jabba’s Palace – devenue les anthologies de science-fiction les plus vendues de tous les temps (mais toujours pas disponibles dans la langue de Molière.... à méditer...).
    Selon ses propre dire, Anderson est un ‘’Auteur Acharné’’ qui a écrit, en plus de ses travaux sur Star Wars, un bon nombre de romans originaux de science-fiction et de fantastique, des thrillers high-tech co-écrits avec Doug Beason (l’un d’eux, Ignition, vient d’être vendu à Universal Studio), de romans best-seller sur X-Files, plusieurs comics Star Wars, et des comics à venir sur X-Files. Il est l’un des auteurs les plus occupé du moment ; cette année, à lui seul, il réalisera 13 romans différents, une série de comics en 6 épisodes Tales of the Jedi – Golden Age of the Sith (lien supprimé car non accessible) (La légende des Jedi – L’Age d’Or des Sith), qui paraîtra en octobre.
    Michael Gilman a eut l’opportunité de parler avec lui de ce que signifie : être l’un des chroniqueur officiel des comics de LucasFilm.

    Michael Gilman : Avant que tu n’exploses sur la scène des comics, tu étais plus connu pour tes romans de Star Wars. Comment en es-tu venu à en devenir un scénariste ?
    Kevin J. Anderson : En se basant sur les autres romans de science-fiction que j’avais publié, LucasFilm m’a donné l’opportunité d’écrire pour eux. Ils apprécient mon travail, que je rend dans les temps, et ils ont continué à me proposer de plus en plus de projets.

    MG : Comment, donc, as-tu fait la transition avec les comics ?
    KJA : On m’a fait travaillé avec Tom Veitch afin de lier entre eux sa série de comics Dark Empire (lien supprimé car non accessible) (L’Empire des Ténebres) et mes romans de Star Wars. Dans ma trilogie L’Académie des Jedi il y a un personnage, Exar Kun, dont l’esprit a 4000 ans et Tom écrivait sa série Tales of the Jedi : Knights of the Old Republic (ndt : série écrite bien avant le jeu et la seconde série de comics du même nom) et The Freedon Nadd Uprising, qui se déroule 4000 dans le passé. Je lui ai proposé de faire un épisode spécial racontant les origines d’Exar Kun, mais Tom voyait beaucoup plus grand. Il a dit : ‘’Faisons une grande épopée où nous plongerons ton gars, contre mes personnages, dans une grande guerre qui ravagera la moitié de la Galaxie.’’ ce qui sonne certainement plus fun qu’un épisode spécial. J’ai donc travaillé avec lui sur Les Seigneurs des Sith. Nous avons construit l’intrigue des 12 épisodes ensemble, bien que j’ai écrits les 6 derniers tout seul.

    MG : Qu’est-ce qui rend l’écriture d’un comics différente de celle d’un roman ?
    KJA : Ecrire des comics a été très instructif pour moi. Il y a différents paramètres dans les comics qu’il n’y a pas dans l’écriture des romans ; scénariser des comics fait en quelque sorte travailler un muscle différent de votre cerveau. Vous devez raconter l’histoire instantanément dans des espaces réduits. Dans un romans je peux avoir deux types posés là expliquant des chose en se parlant, mais dans un comics cela devient lourd au bout d’une paire de pages, donc vous devez tout le temps arriver à quelque chose de dynamique, d’exotique, et de visuellement captivant. Ce qui rend la situation plus intéressante parce que vous voyez d’autres choses se passer en arrière plan. En fait, apprendre comment faire ça dans les comics (Tom Veitch et Bob Cooper, l’editeur des séries, m’ont réellement aidé avec ça) a perfectionné ma façon d’écrire des fictions.

    MG : Les Sith sont un sujet majeur de ton travail sur les comics. D’où viennent-il, de façon créative ?
    KJA : De Georges Lucas. Lorsque je lui ai soumis ma proposition pour Exar Kun dans ma trilogie L’Académie des Jedi, j’ai suggéré qu’il soit l’esprit d’un Jedi Noir ou d’un Seigneur Noir des Sith… ce qui était préférable (Darth Vader étant désigné comme un Seigneur Noir des Sith dans Star Wars).

    [ndt : ce qui clos définitivement le débat à savoir : ‘’Que veut dire DARTH ?’’ puisque DARTH est la seul façon dont Vader est désigné dans les films… Conclusion : DARTH est effectivement la contraction de DARk Lord of the siTH.]

    Lucas m’a dit de faire de lui un Seigneur Noir des Sith ; je lui ai donc demandé ce qu’était un Seigneur Noir des Sith. Tom Veitch et moi lui avons remit un questionnaire de deux pages sur ce que les Seigneur Noir des Sith pouvaient, ou pouvaient ne pas être, et Lucas nous a définit tous les paramètres.

    MG : Je comprends que Lucas, ce qui est logique, serre gentiment la bride sur ses propriétés. Quelle impact ça a sur ce que tu faits ?rn
    KJA : Il m’a paru assez flexible avec la série La Légende des Jedi, parce que cela se passe 4000 à 5000 ans avant les films. Tom Veitch et moi avons eu une incroyable liberté dans ce que nous pouvions faire. Du moment que nous respections l’esprit de La Force et des Chevaliers Jedi, et des autres thème établit de l’univers Star Wars, nous pouvions vraiment faire ce que nous voulions.

    MG : Revenons aux Sith. Ils reviennent cette année dans ta dernière série, L’Age d’Or des Sith. Qu’est-ce qui s’y passe ?
    KJA : Cela se passe 5000 ans avant le premier film (il parle de l’épisode 4 ^^ je précise on ne sait jamais…) dans les jeunes années de l’Ancienne République et tout l’hyperespace n’a pas encore été répertorié sur les cartes. Les deux personnages principaux, Gav et Jori Daragon, sont de jeunes explorateurs de l’hyperespace. Ils ont des talents de Jedi, mais il ne peuvent recevoir d’entraînement, ils décident donc de devenir des explorateurs indépendants. Ils montent dans leur vaisseau, entrent des coordonnées au hasard dans le navicomputer, et espèrent débarquer dans un endroit assez intéressant pour qu’ils puissent revendre la route à des commerçants galactiques. Au début de l’histoire ils ont de sérieux ennuies avec leurs créanciers et ils ont besoin, soit de faire un braquage, soit de prendre le large le plus loin possible. Il choisissent donc une destination au hasard, s’en vont plus loin qu’ils ne l’ont jamais été au par avant, et atterrissent juste en plein cœur du maléfique Empire des Sith, qui règne sur une majeur partie de la Galaxie dont la République est absente. Ils vont déclencher accidentellement un conflit gigantesque entre le maléfique Empire des Sith et la République.

    MG : Tu t’es arrangé pour que ça tienne exactement dans 6 numéros ?
    KJA : Et bien, d’une certaine façon. Il y a une préquelle, le numéro 0, qui sortira en Juillet (ndt : 1996). Celui-ci sera suivit par cinq numéro régulier qui commenceront en Octobre, et se conclura avec les cinq épisode de Fall of the Sith Empire (lien supprimé car non accessible) ( L’Empire des Sith).
    Et bien évidemment, je suis aidé ; la série sera illustré par Dario Carrasco, Jr., qui a entièrement réalisé l’intrigue de La Guerre des Sith, et le numéro 0 sera illustré par Chris Gossett, artiste des cinq premiers épisodes de La Légende des Jedi - Les Seigneurs des Sith.

    MG : Pourquoi avoir choisi de sortir un numéro 0 aussi longtemps avant à la série régulière ?
    KJA : La Guerre des Sith c’est conclue en Janvier 1996 et la nouvelle série, L’Age d’Or des Sith n’était pas annoncé avant Octobre. Je m’inquiétait d’un si long vide entre les séries, alors j’ai demandé à Bob Cooper si il y avait possibilité de réaliser un teaser ou une préquelle. J’espérais que nous pourrions le proposer dans Dark Horse Presents afin de montrer aux gens que nous travaillions sur quelque chose. C’est dans ce même temps que Bob pensa proposer un numéro de 12 pages à 99 cents présentant une histoire inédite qui serait un bon moyen d’amener le plus grand nombre à s’intéresser à la nouvelle série.

    MG : Et se sera le format du numéro qui sortira en juillet.
    KJA : Tout a fait. J’avais déjà écrit le premier épisode ; j’ai donc du écrire un prologue qui devait être en plus une aventure originale qui introduisait les personnages et les conflits. Mais du fait de l’échéance tardive et que ce soit un numéro 0, j’ai due travailler seul. Le lecteur sera capable de comprendre le numéro 1 sans avoir lu le numéro 0 et ne manquera rien. C’est un challenge spécial de réaliser cette particulière et importante avant-première, mais absolument pas nécessaire.

    MG : As-tu d’autre projet concernant Star Wars pour les comics Dark Horse ?
    KJA : Oui, la série à suivre de L’Age d’Or des Sith, L’Empire des Sith (dont je viens juste de démarrer la rédaction) qui doit conclure l’intrigue de la grande guerre galactique.

    MG : Rien après ça ?
    KJA : J’ai deux ou trois idées sur les quelles plancher, mais il me reste littéralement 6 mois avant que je ne finisse L’Empire des Sith et j’ai déjà toute sorte de projets en attentes, je ne suis pas encore près pour m’enthousiasmer sur le prochain.

    MG : Y’as-t-il une chance pour que Jacen et Jaina, tes personnages sur la série Les Jeunes Chevaliers Jedi, apparaissent dans leur propre série de comics ?
    KJA : Cela ferait probablement de bon comics, mais, ma femme et moi sommes déjà rendu à onze romans pour cette série, le temps que nous la finissions j’aurai probablement épuisé toute ma créativité les concernant. Pourtant j’adore ces personnages, onze romans avec eux est le minimum que je puisse leur consacrer.
    rn
    MG : Et bien, il semblerait que tu aies assez d’histoires pour rester occuper pendant un bout de temps…
    KJA : J’aime raconter des histoires ; et je les raconte dans divers médiums -- que ce soit des romans ou des comics -- et j’en raconte dans divers genres -- aussi bien l’horreur, la science-fiction, le fantastique, ou le mystère. Mon co-auteur Doug Beason a cette grande petite phrase qu’il répète souvent, ‘’Kevin, si jamais tu t’arrêtes d’écrire ta tête exploserait.’’ Il a probablement raison.

    A ce jour, notre ami Kevin a pu ajouter une œuvre, (un comics pour être plus précis) de plus à l’Univers Etendu : Jedi Academy - LeviathanL’Academie des Jedi n’est donc plus une trilogie mais une tétralogie (4 parties)rn


    Traduit par Vincent WISNIEWSKI (Anakin.S)rn

    Voilà... Je trouve ça cool d’en savoir un petit peu plus sur les auteurs, leur travail, et surtout de vous en faire profiter ^^ Certes y’a plus grand chose de vraiment neuf (tout ce dont il parle est disponible depuis un bout de temps maintenant lol), mais si je veux pouvoir vous présenter celles à venir sur le site de Dark Horse, faut que je m’exerce lol J’espère quand même ne pas avoir été le roi du contre-sens (au quel cas : je m’en excuse)…

    Arff… manquait plus que des interviews de Tom Veitch et de Cam Kennedy, et c’était Noël avant l’heure…


    PS : Il est à noter qu’en 1998, nos amis du LucasFilm-magazine, dans le n°12, avaient eux aussi réalisé une interview de l’auteur… A vos archives donc…

    Ce message a été modifié par Anakin.S le samedi 13 avril 2019 - 14:00

    samedi 13 septembre 2003 - 10:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar boba.fett7

    boba.fett7

    35983 Crédits

    samedi 27 septembre 2003 - 00:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    13557 Crédits

    boba.fett7 :
    T’as pas réussi à voir le plateau ?? lol Je suis déçus la (mdr)

    Bon, ba je suis content que ça t’aie plu ^^...
    Pour d’autres interview, je pense qu’il va falloir attendre... Parce que, certes, c’est pas ce qu’il manque sur le site de Dark Horse, mais les auteurs ne sont pas vraiment connu du publique français (à part ceux qui s’intéresse à la VO, levez les doigts !?.... mouai bah y’a pas foule lol)
    Mais bon, en pleine Gueres des Clones, j’espère que nous auront le droit à une petite entrevue avec Miss Duursema, et/ou mister Oustrander....

    J’ai repéré une interview de Cam Kennedy et de John Wagner, qui ont travaillé ensemble sur les BD Boba Fett éditées en France sous le labelle Dark Horse France... Vais voir ce que je peux en tirer ^^ Et je vous (te ? lol) tiens au courant ^^

    Pour l’adresse, bah non, j’ai pas vérifié lol je ne saurait pas quoi dire, et en Anglais en plus lol je doute que j’arrive à pondre quelque chose de potable lol (et puis je vais attendre d’avoir lue Jedi Académie lol)

    Pour GL, je ne pense pas qu’il soit impliqué à fond dans le processus d’évolution de l’UE, je pense plutôt que c’est aux auteur de s’impliqué, et que si ils ont un questions, et bien, là, GL se fait un plaisir d’y répondre (cf : les réponses concernant les Sith ^^)

    Quant à mon ‘’émotion’’, en fait elle est surtout du à l’aspect créatif : le cheminement, comment Exar a été définit avant d’être créé par son auteur, et comment Tom et Kevin on amalgamé leurs univers pour rendre les Tales of the Jedi cohérentes avec L’Académie Jedi (que je devrais entamer d’ici peu ^^)

    Sinon, et bien, y’a vraiment pas de quoi ^^ : je vois pas pourquoi je serais le seul à profiter de mes découvertes...

    samedi 27 septembre 2003 - 12:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar generalwedge

    generalwedge

    4597 Crédits

    lol boba, je te rassure, moi aussi j'aime bien les comic (même si il me faut 1 ans pour en lire 1^^) et j'adore aussi kevin.j.anderson, mais ani.s c tre bien que tout ce qu'il fait niveau bd, je trouve sa génial looll

    ani.s: encore bravo pour tout ca lol ,tu merite la croix de la bd mdrrr

    samedi 27 septembre 2003 - 14:02 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • AT-AT --- L’AT-AT Walker (All Terrain Armoured Transport) est le meilleur véhicule terrestre de la Galaxie. (Droïdes & Transports - Véhicules militaires (Walker))
  • Maison Barnaba --- Si la Maison Barnaba possède une influence moindre dans le Secteur Tapani que les trois grandes Maisons Mecetti, Melantha et Calipsa, elle n'en reste pas moins une Maison extrêmement riche dont les caractéristiques principales sont sa volonté d'éviter de s'impliquer dans les politiques partisannes des maisons, mais surtout ses efforts impressionnants pour être la maison la plus socialement réputée du Secteur. (Organisations - Familiales)
  • Bolotaur --- Connu également sous le nom de bloaltaur, cette créature reptilienne vivait sur Kashyyyk. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Dragon Krayt --- Ce monstrueux prédateur natif de la planète Tatooine occupe les reliefs et les dunes qui parcourent l’aride Désert de Jundland. S’il existe à ce jour si peu de renseignements sur les Dragons Krayt, c’est parce que rares sont ceux qui purent approcher la créature et rester en vie. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Obroa-skai --- Situé dans le système du même nom, dans la Bordure Intérieure, Obroa-skai est un monde aride et froid. La surface est couverte de déserts glaciaires et d’océans gelés, entre de hautes montagnes dentelées. (Planètes & Lieux - Planètes)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide