La Résurrection de l’Empire

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar DarkSolo

    DarkSolo

    11519 Crédits

    L’empire des ténèbres : la résurrection de l’Empereur :



    Il faut que je m’habitue à recréer le même plan pour tous mes tests désormais, c’est donc sur la base du test du tome 8 de la série Clone wars que je me base. Pour commencer, je vais dater cette BD dans la chronologie Star Wars. "La résurrection de l'Empereur" se situe environ vers l'an 10 après la bataille de Yavin. Apprêtez-vous à vous plonger dans une sombre aventure, suivant les héros principaux de la première saga à savoir un Luke Skywalker vieilli mais devenu maître Jedi, Leia, Han Solo, Chewie, Lando et nos deux droïdes préférés à savoir C-3PO et R2-D2.

    Scénario :

    Bien que l'Empereur Palpatine soit mort, la présence impériale dans la galaxie n'en reste pas moins importante. La Nouvelle République tente tant bien que mal de s'instaurer définitivement, quant à Luke Skywalker, son envie de recréer un nouvel ordre Jedi avec l'aide de Leïa se fait de plus en plus grande. L'Empire, bien que divisé, refuse la victoire de la Nouvelle République. La galaxie a bien changé en 10 ans de guerre, et Coruscant n'est plus la capitale que tous connaissait. En effet, cette planète se trouve être ravagé par les batailles menées par les troupes impériales. Luke et Lando sont échoués sur Coruscant, pris entre les feux des batailles. Han, Leïa et Chewie partent pour les aider, mais Luke à ressenti une présence bien familière sur Coruscant : le côté obscur de la Force est toujours aussi omniprésent qu'avant sur Coruscant. Le maître Jedi sait à présent qu'une sérieuse menace pèse sur la Nouvelle République, un homme qui, à lui seul, possède le pouvoir de rallier les factions impériales et mettre un terme au nouveau régime politique pour lequel nos héros se sont battu jadis. Un homme dont la maîtrise du côté obscur n'a d'égal que sa haine envers les Jedi, un homme qui peut terrasser un Jedi par sa seul maîtrise des éclairs de Force, un homme représentant l'une des plus grandes menaces pour les Jedi : l'Empereur Palpatine…

    Dessins :

    Cette BD avait déjà été éditée chez DHF il y a de cela quelques années. Les dessins datent, le style peut dérouter, on aime ou on n'aime pas, c'est un fait, mais ils ne laisseront personne indifférents. Le style de Cam Kennedy est très déroutant lorsque l'on ouvre la BD pour la première fois. Je connaissais personnellement déjà ce style pour l'avoir lu en DHF, mais ne vous attendez pas à du grand art. Les dessins ne sont pas très détaillés, il arrive parfois même que l'on ne sache même pas qui est le personnage que l'on regarde. C'est assez déplaisant de devoir à certains moments relire la page entière pour comprendre qui parle, à qui et où. Oui où, car le dessin n'étant détaillé, ne vous attendez pas à voir l'architecture des planètes, ce n'est pas la le principal intérêt de la BD puisque ce point est, je dirais, inexistant. C'est un petit jeu, celui de deviner le dessin, car Cam Kennedy, malgré un style qui prête au débat, arrive tout de même à nous faire réfléchir sur les images, on ne passe pas à la page suivante avant d'avoir analyser toutes les illustrations. Bref, il est fort dans l'art du suggestif, le regard du lecteur est guidé sans que l'on s'en rende compte vers ce qui est le plus important dans le dessin.

    Couleurs :

    Le point le plus important à mon avis reste les couleurs. Elles apportent énormément à l'ambiance sombre de la BD. C'est simple, une planche n'est composée que de quelques couleurs, au grand maximum 5. Le rouge, le noir, le bleu, le vert et le jaune sont les couleurs prédominantes. Et avec ces quelques couleurs, vous arrivez à faire une BD. Elles ne sont pas choisies au hasard : selon que l'on se trouve sur le champ d'une bataille, en présence de l'Empereur, ou bien durant une réunion des dirigeants de la Nouvelle République. Tout ceci apporte donc à la BD une atmosphère étrange, qui met mal à l'aise tellement elle fait ressortir le côté sombre de l'histoire, laissant au second plan les belles nouvelles. Mais c'est là toute la force de cette BD, celle de nous offrir une belle expérience.

    Conclusion :

    "La résurrection de l'Empereur" reste une BD que je qualifie personnellement de pointue. Je m'explique : le style étant très différent de ce que l'on peut lire en Star Wars dans les BD, l'histoire se passant 10 ans après la bataille de Yavin, tout le monde ne pourra pas comprendre ce qui se passe dans la BD. Il faut aussi avoir lu un minimum de romans pour pouvoir comprendre certaines situations, je pense notamment aux trois romans de la série "la guerre des chasseurs de primes" qui nous permettent de mieux appréhender certaines planches. Cependant, pour ceux qui seront tentés de la lire, sachez qu'elle procure un certain plaisir, car elle traite principalement du côté obscur de la Force directement. Et puis, quel plaisir de voir des rebondissements qui touchent principalement Luke, mais pas seulement. Bref, je vous la conseille, j'ai personnellement adoré.


    -------------------------------------
    U2//vertigo tour//09.07.2005 Stade de France
    Make Poverty History
    <br><br><div class="ForumModif"><font size=2>[<font size=1>Ce message a été modifié par: Skarn le 04-02-2006 10:41</font>]</font></div>

    vendredi 03 février 2006 - 22:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    12474 Crédits

    Etant un fervant defenseur de "Dark Empire I & II", je ne revindrai pas sur l'analyse de DarkSolo qui correspond pratiquement à ce que je ressents lorsque j'ouvre une de ces oeuvres.

    Néanmoins, je m'attarderai plus sur le travaile réalisé par Delcourt.

    Mon dieux que c'est terne. Cette édition ne rend vraiment pas justice au illusteratin de Cam Kennedy. L'impression est fade, alors que les couleurs de bases utilisée qui sont au nombre de 6 (cyan, orange, rouge, vert, jaune, violet) sont sensée être vives. La technique utilisée consiste à a aquareller la peinture choisie (aquarelle, gouache, acrylique), et avec ces 6 couleur, il est quasiment impossible d'obtenir des couleur aussi ternes... d'ailleurs, ceux qui ont la version DHF pouront en juger, les couleurs imprimées à l'époque sont beaucoup plus lumineuse.


    Sinon, je ne suis pas spécialement d'accord avec DS sur un point : "Dark Empire" se suffit largement à lui même : pas besoin d'avoir lu quelque roman que se soit. "Dark Empire" fut ma première rencontre avec l'UE, je n'avais jamais lu quoi que se soit d'autre avant, et pour moi ce n'était qu'une simple extension de la première trilogie (et ça le reste encore aujourd'hui). Une sorte de suite logique -- plus logique encore que "La Croisade Noire du Jedi Fou" -- pouvant être interprétée comme les Episode VII à IX que Lucas aurait pu écrire...

    Contrairement à d'autres oeuvres de 'lUE, "Dark Empire" est l'une des rares où il n'est pas necessaire d'avoir lu quoi que se soit d'autre pour la comprendre. L'Empreur revient c'est un fait, Boba n'a pas été digéré par le Sarlaac c'est aussi un fait, et le pourquoi du comment devient superflu, Il n'est même pas besoin de lire la série "Tales of the Jedi", alors que de grosses références y sont fait. on nous parle de tout et de rien dans l'univers de Star Wars d'une façon si naturelle qu'on se prend au jeu de recevoir l'information sans avoir à se poser un tas de question inutiles. C'est là que repose toute la force scénaristique de "Dark Empire".


    Bref j'aimerai bien vous conseiller de vous jeter sur cette BD indispensable à mes yeux, mais au vu de la qualité d'impression, j'ai peur que vous soyez faussement déçu... A vous de voir

    samedi 04 février 2006 - 13:20 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12506 Crédits

    J'ai vu rapidement en biblio le format de cette réédition et je la trouve mal choisi : la première version (du siècle dernier ^^) était en format supérieure, ce qui la rendait plus aisée à aborder, (les remarques ci-dessus sont justifiées)

    Autant cette oeuvre laissait une impression bizarre il y a 10 ans, autant je vous conseille de la redécouvrir, car les développements de l'UE et la prélogie lui redonne une cohérence nouvelle

    jeudi 23 février 2006 - 09:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar DarKent

    DarKent

    64 Crédits

    Perso j'aime beaucoup. C'est vrai que les dessins sont un peu 'terne'. ça se remarque tout de suite. ça change beaucoup des dessins qu'on peut trouver dans les autre BD comme l'Héritier de l'Empire ou même Clones Wars. Là ça n'a rien avoir. Le rendu en aquarelle est vraiment bien. Il me reste que le Tome 3 à acheter.

    :-d

    mardi 04 avril 2006 - 20:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar kyt_fost

    kyt_fost

    1996 Crédits

    En effet, bon test. Sinon l'histoire est exellente et j'attends le III avec impatience mais, malheuresement, ce sont les couleurs. Comme tu le dis si bien << On aime ou on aime pas...mais ce ne laisse personne indifferent >> Moi, au debut, j'ai trouvé ça "bizzare". Mais finalement, à la moitié du livre, c'est passé tout seul. Pour le reste je suis tout à fait d'accord avec toi !

    jeudi 27 avril 2006 - 22:33 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar V9W9

    V9W9

    1137 Crédits

    je suis d'accord pour dire que l'histoire est géniale mais les dessins c'est pas ca!!! au début je n'est meme pas reconnu Luke( il a vraiment un sale tete dans cette histoire) c'est pour dire!
    V9W9

    vendredi 26 janvier 2007 - 15:21 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

33 fans connecté(s)

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide