FAN FICTION SARANNA Terminé

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Je m'essaye à la rédaction d'un "petit roman", voici l'histoire de Saranna, jamais formée ni découverte par les Jedis mais plutôt par un seigneur Sith. Vous découvrirez un peu son histoire et son avenir peut-être? Ne faites pas attention aux fautes d'orthographe, j'en ai mis pleins. Bonne lecture à tous.


    L'histoire de Saranna

    Chapitre 1

    Époque -21 avant BY.
    Une planète désertique (comme Tatoïne), une navette vole lentement au dessus de ce qui reste d'un village. Les fumées ont commencées à se dissiper, les habitations ont été ravagées, il y a des cadavres de toute sorte, animaux, humains, non humains, etc...
    La navette se pose à l'écart du village, la poussière vole et ne provoque aucun changement dans le cœur du village. La passerelle s'abaisse et en sort un humain, la trentaine, brun aux yeux verts et un droïde de protocole.
    Ils avancent doucement et regardent autour d'eux le massacre.
    "Mais que s'est-il passé?" dit l'homme.
    "Je ne sais pas, monsieur, mais je vois des tirs de blasters sur des murs et dans certains corps" répond le droïde.
    "Oui, je l'ai remarqué aussi, mais il n'y a pas que çà, je penche pour une autre sorte d'arme, comme un sabre laser!" fait l'homme.
    Le droïde : "Je ne crois pas que ce soit l’œuvre d'un ou plusieurs Jedis, monsieur!"
    "Continuons, nous trouverons bien des survivants, je l'espère."
    Ils poursuivent leur traversée du village. Mais, il n' y a que des visions d'horreur. Des membres dispersés, des animaux, le tout éparpillé, comme si c'était l’œuvre d'une bombe.
    "Active ton scanner, il faut absolument trouver ne serait-ce qu'un être vivant, je veux savoir ce qui s’est passé." ajoute l'homme.
    Le droïde commence son inspection et après quelques minutes, il répond par la négatif.
    "Non, tu as dû faire une erreur, elle est forcément vivante, trouve-là."
    Où bien, elle n'était pas présente au moment de l'attaque, et dans ce cas elle est vivante, espère l'homme.
    Le droïde demande :"Monsieur, je crois que nous devons appeler de l'aide pour continuer les recherches et enterrer les morts, ne croyez-vous pas?"
    "Si tu as raison, je reste encore quelques heures, toi, retourne à la navette et demande de l'aide."
    Et l'homme continue son avancée, il se dirige à l'écart du village, vers la maison de celle qu'il recherche.
    Arrivé devant la maison, il pense qu'il s'est trompé, la maison n'est plus là. Elle a été soufflé par une explosion. Il reste juste un pan de mur. Il poursuit ses investigations.
    Un bruit, puis suivit d'un autre.
    L'homme court vers le bruit et s'arrête net.
    Quelqu'un est en train de retourner les décombres à la recherche de quelque chose.
    Il s'approche et hésite, c'est un pilleur, un pirate ou pire?
    Non, c'est elle! Elle est devant lui, long cheveux blonds, toujours habillé de cette combinaison de vol. Il l'a reconnu, elle est vivante.
    Il l'appelle : "Saranna."
    Aucune réaction, elle poursuit ses activités comme si elle ne l’avait pas entendu.
    Il tend sa main vers elle et lui touche le bras au moment où elle soulève une plaque. Elle sursaute, prête à le frapper, mais son poing s'arrête à quelques cm du visage de l'homme. Elle aussi, l'a reconnue.
    "Toi, mais que fais-tu ici? Tu es seul?"
    "Non, je suis venu avec Z6P3, d'ailleurs il ne doit pas être loin."
    "Monsieur, c'était quoi ce bruit? Oh! Mais c'est mademoiselle Saranna, vous allez bien? Mais vous êtes blessée!"
    "Ce n'est pas grave, Z6P3, je suis à la recherche d'une petite fille, l'avez-vous vu?"
    "De qui parles-tu? Z6P3 a dit qu'il n'y avait aucun survivant. Je suis désolé."
    "Non, il se trompe, j'ai vu la petite fille, elle est encore vivante, il faut la trouver avant qu'il ne soit trop tard."
    "Mais tu l'as vu où exactement? Dis nous en plus."
    "Je ne sais plus, mais je sais qu'elle est là quelque part, Stavros, aide-moi s'il te plaît, je n'y arriverais pas toute seule. Elle doit avoir 10 ans, à peu près. Elle est toute seule, peut être blessée." Elle se met à sangloter.
    Il se rapproche d'elle, la prend dans ses bras, la caresse doucement.
    "Z6P3 recommence ton analyse immédiatement, et toi, dis moi tout sur cette petite fille"
    "Je, je l'ai vu en rêve, oui, je sais, tu ne me crois pas. Mais c'est la vérité, je sais qu'elle a survécu au massacre et qu'elle a besoin de moi, de nous. Aide-moi" le supplie-t'elle.
    "Monsieur, Madame, je suis désolé, mais il n'y a aucune trace d'être vivant."
    "Je ne vois pas ce que l'on peut faire de plus, des secours vont venir nous aider, ils ne vont pas tarder, alors, viens avec moi à la navette, je vais soigner tes blessures avant qu'elles ne s'infectent"
    "Non! Je ne partirais pas sans elle, laisse moi seule, je vais continuer."

    Elle le repousse et reprend ses recherches.
    Il la regarde s'éloigner, ce qu'elle peut être têtue parfois. Il commence à faire demi-tour avec Z6P3, quand il l'entend l'appeler.
    "Stavros, viens vite, je l'ai trouvée, elle est dessous les décombres, viens m'aider, vite!"
    Il courre, Z6P3 à sa suite, arrivés sur place, il ne voit que des débris, plutôt lourd pour lui, peut être que Z6P3. Il lui demande de soulever un pan de mur, une porte, il ne voit rien.
    "Tu es sûre, je ne vois rien. Arrête, on va avoir de l’aide, on y arrivera mieux avec les autres droïdes"
    "Non, je te dis qu'elle est dessous, tu ne l'entends pas?"
    Il la regarde et se demande si elle n'a pas été blessé en plus à la tête.
    "Je n'entends rien du tout et toi, tu as besoin de soins, alors viens avec moi." Et il l’attrape par le bras pour l’entraîner plus loin.
    Elle se débat et retourne se planter devant les débris, elle ferme les yeux et lève les bras. Elle se concentre et les débris se mettent à trembler, puis commencent à s’élever dans les airs doucement. Elle repousse les débris le plus loin possible comme des fétus de paille.
    Il est bouche bée, il s'approche lentement de peur qu'elle perde sa concentration. Elle continue de soulever un pan de mur, maintenant, il voit un trou dans le sol. Elle rouvre les yeux et s'avance dans l'ouverture.
    "Attends, Saranna, tu ne vas pas y aller, cela risque de s'écrouler. Allons, sois raisonnable et viens avec moi attendre l'équipe de secours."
    "Laisse moi tranquille, je sais ce que je fais" Et la voilà qui descends. Quelques minutes s'écoulent, Saranna ne remonte pas. Le temps passe trop lentement en ce qui concerne Stavros, il commence à se dire qu'il risque de la perdre bêtement.
    Mais Saranna revient avec une petite fille dans les bras.
    "Elle est blanche. Est-elle encore vivante ? Elle est peut-être blessée." Stavros s'approche et prend le pouls de la fillette.
    "Elle respire mais elle a perdu beaucoup de sang. Vite, emmenons-la dans la navette" dit Stavros. Il la lui prend d’autorité et l'emporte aussitôt.
    "Z6P3 occupe toi de Saranna, nous rentrons à la maison immédiatement."
    "Monsieur, l'équipe de secours arrive."
    "Ils tombent bien ceux-là. Tu leur dis de chercher s'il y a des survivants, et tu ne leur parles pas ni de Saranna, ni de la petite fille, tu as compris?"
    "Bien, Monsieur."
    Ils arrivent à la navette, montent ensemble la passerelle. Stavros installe la petite fille sur une couchette et commence un scan. Ensuite, il se tourne vers Saranna et l'a dépose sur une autre couchette, non loin de la fillette. Elle ne la quitte pas des yeux.
    "Elle est blessée gravement, je ne sais pas...."dit Stavros.
    "Elle vivra, je le sais. Je le sens." dit Saranna.
    "Très bien, à présent, repose toi. On va décoller. Je vais voir Z6P3, tu n'as pas le droit de bouger de cette couchette.Tu m’as compris?"
    Il s'éloigne. Elle s'allonge et ferme les yeux. Le droïde remonte la passerelle après avoir discuté avec l'équipe de secours.
    "Z6P3, nous partons tout de suite, il faut que tu enregistres tout ce que je vais te dire."
    "Monsieur, je suis à vos ordres."
    "En premier, tu vas cacher la présence de ces deux personnes à tout le monde. C'est à dire que dans ton rapport, elles ne seront mentionnées nulle part. Auprès des autres droïdes, non plus. Je veux un code de sécurité maximal sur toutes les deux. Tu as compris?"
    "Oui, Monsieur, mais en ce qui concerne Coruscant, ils doivent apprendre pour enquêter sur ce qui s'est passé? C'est pourquoi, je ne comprends pas votre ordre, Monsieur."
    "Je t'expliquerai quand nous serons arrivés."
    La navette s'élève et commence à s'éloigner du village.
    Il retourne auprès de Saranna. Au même moment, une alarme se déclenche, c'est la petite fille, elle est en train de s'éteindre doucement.
    Saranna quitte sa couchette péniblement et s'approche de la fillette, elle place ses mains sur son corps, une sur la tête et l'autre sur le cœur. Elle ferme les yeux, sa concentration est maximale, Stavros ne la quitte pas des yeux. Quelques minutes s'écoulent, l'alarme s'est arrêtée, la petite fille semble respirer normalement. Stavros se rapproche juste à temps pour rattraper Saranna qui s’écroule sans connaissance. Il la prend dans ses bras avant qu'elle ne touche le sol et la dépose sur sa couchette.
    "Tu n'es pas raisonnable. Dans ton état, tu risques d'y passer toi aussi." la sermonne-t'il.
    Ils arrivent près du spatioport de la ville de Pira. Il y a un comité d'accueil composé de volontaires de toutes races ainsi que des droïdes pour participer aux recherches.
    La navette se pose, la passerelle s'abaisse, Stavros et Z6P3 descendent pour expliquer ce qu'ils ont vu au village.
    Les questions fusent de toute part, ils y répondent avec précision mais surtout une grande tristesse pour tous les disparus.
    "Y a t'il des survivants?" demande un participant.
    "Hélas, nous n'avons trouvé aucune trace de vie, là-bas. Il semble qu’il n’y ait aucun survivant.Vous allez vous y rendre, uniquement pour enterrer des corps et brûler des carcasses d'animaux. Je suis désolé mais je dois vous laisser, j'ai, moi-même, perdu quelqu'un." dit Stavros.
    Alors qu'il s'éloigne, il entend quelqu'un posé la question sur Saranna :"A t'on trouvé son corps ?"
    C'est le droïde qui répond :"Nous n'avons trouvé aucune trace de Mademoiselle Saranna, Monsieur pense qu'elle a disparu dans l'explosion de sa maison."
    Des murmures parmi les volontaires, Saranna était connue comme quelqu'un de dévouée à la communauté. Les discussions se poursuivent, pendant ce temps, Stavros donne des ordres pour que des machines spéciales se rendent sur place. Les volontaires se dispersent, Stavros en profite pour retourner vers la navette, accompagné d'un droïde et de 2 caissons de transport. Il dit au droïde : "Tu peux retourner à ta précédente occupation, je n'ai plus besoin de toi."
    Il remonte la passerelle avec un caisson et demande à Z6P3 d'amener le second. Il prend Saranna dans ses bras et la dépose dans le caisson, toujours inconsciente, et fait de même avec la petite fille.
    A présent, ils déplacent les caissons ensemble et se dirigent vers la demeure de Stavros, personne n'approche, chacun travaillant de son côté.
    Ils rentrent ainsi discrètement chez lui.
    La porte se referme, qu'aussitôt, un droïde arrive pour relater tout ce qu'il s'est passé pendant son absence.
    "Monsieur, vous êtes enfin rentrer ! Il y a une douzaine de messages qui vous attendent, plusieurs personnes souhaitent prendre rendez-vous, ainsi que quelques problèmes domestiques à régler. J'attends vos ordres, Monsieur."
    "Très bien, nous verrons cela plus tard. Première chose: protocole de sécurité Alpha 5 9 7." dit Stavros aux 2 droîdes.
    "Tout ce qui se passera dans cette maison, concernant les 2 occupantes de ces caissons, sont placées sous le protocole de sécurité. La présence de ces personnes doit rester secrète. Nous les amenons au droïde médical, je veux un scan complet et connaître leur état de santé à toutes les deux. Et pas de traces de rapport médical."
    "Bien Monsieur, je m'en occupe, et concernant les messages?" demande le droïde?
    "Je verrais cela plus tard, je veux voir le droïde médical d'abord." s'énerve Stavros.
    «Monsieur, je vous rappelle que Coruscant veut un rapport sur ce que nous avons découvert là-bas."
    «J’ai dit que je m’en occuperais plus tard."
    Les droïdes poussent les caissons vers le centre médical. Arrivé là, Stavros sort Saranna et la dépose sur une civière et attend le diagnostique du droïde.
    Quelques minutes plus tard, le droïde dit :"Scan terminé, sujet affaibli mais en bonne santé. Repos nécessaire."
    "Quoi? Ce n'est pas possible, elle saignait tout à l'heure, de plus elle doit avoir une infection. Et tu dis qu'elle est en bonne santé? Toi aussi, tu as besoin d'une révision !" s'emporte Stavros.
    "Monsieur, il n'y a aucune plaie, elle n'a pas de température donc aucune infection." répète le droïde.
    Là, Stavros est remonté et s'approche de Saranna, lui prend la main et la retourne. Il lui enlève son bandage ensanglanté et découvre la paume intacte. Il refait le même geste pour son autre main, il les compare. Le droïde a raison, elle semble guérie. Rassuré, il la prend dans ses bras et l'emporte, toujours inconsciente dans une des chambres de la maison.
    Le droïde demande : "Dois-je continuer l'examen?"
    Stavros répond : "Tu fais passer un scan à la petite fille, à présent. Je reviens pour connaître les résultats."
    Saranna est couchée dans le lit et Stavros reste à ses côtés, il ne la quitte pas des yeux.
    On frappe à la porte, c'est Z6P3."Monsieur, le scan est terminé."
    "Quelles sont les résultats?" demande Stavros.
    "La petite fille va bien, elle est endormie, elle a besoin de se reposer." termine Z6P3.
    "Je crois que le droïde médical a besoin d'une sérieuse mise à jour. Je fais le nécessaire immédiatement."
    "Monsieur, j'ai vérifié moi-même les mises à jour et elles sont correctes."confirme Z6P3.
    "Alors, pourquoi ne s'éveille t'elle pas?" en regardant Saranna.
    "Monsieur, je n'ai pas la réponse, mais je pense que vous devriez vous reposer. J'ai remarqué que Monsieur ne s'était pas reposé depuis presque 30 heures."
    "Tu as raison, je vais me coucher, tandis que toi, tu ne la quittes pas des yeux. Au moindre mouvement, tu viens me chercher."
    Z6P3 commence la surveillance auprès de Saranna, la petite fille est resté au centre médical. Quelques heures plus tard, le droïde médical annonce le réveil de la petite fille. Z6P3 va trouver son maître.
    "Monsieur, vous êtes réveillés?"
    "Z6P3? Saranna est debout?" demande Stavros.
    "Non, Monsieur, c'est la petite fille."
    "La petite fille? Bon sang je l'avais oubliée." Il se précipite au centre médical et constate qu'effectivement, la petite fille est assise sur la civière, elle le regarde.
    "Bonjour, je m'appelle Stavros et toi?" Pas de réponse, elle le regarde droit dans les yeux mais n'a aucune réaction.
    "Z6P3 essaye de communiquer avec elle, je crois qu'elle ne me comprends pas. De mon côté, je retourne auprès de Saranna."
    Z6P3 commence à lui parler dans différents dialectes mais n'obtient aucune réponse ni réaction de la part de la petite fille. Il retourne voir Stavros pour lui expliquer son échec. Il ne remarque pas que la petite fille le suit. Il arrive à la chambre et cogne à la porte.
    "Monsieur, je suis désolé de vous déranger, je peux entrer?"
    Il commence à entrer, la petite fille en profite pour passer devant le droïde et s'approcher du lit où Saranna se repose.
    "Mais que fait-elle ici?" demande Stavros.
    "Je ne comprends pas, Monsieur, je l'ai laissé dans le centre médical, elle a dû me suivre."
    "Laisse nous, je ne crois pas qu'il y aura un problème avec elle, tu peux aller te recharger."
    "Merci, Monsieur, j'en ai grand besoin" dit Z6P3 en refermant la porte.
    "Alors, demoiselle, que veux-tu? As tu mangé? Viens avec moi, je vais te préparer quelque chose." Il lui tend la main pour l'emmener, mais elle refuse et monte sur le lit pour s'installer auprès de Saranna.
    "Je vois que tu as décidé, très bien, je te laisse mais je vais revenir." Il quitte la chambre à son tour mais dès la porte refermée, il colle son oreille et écoute.
    La petite fille regarde autour d'elle puis se rapproche de Saranna, elle tend sa main vers le visage de l'endormie, elle lui caresse la joue.
    Saranna ouvre les yeux lentement, elle met du temps à se rendre compte où elle est.
    Apparemment, elle est dans une chambre, elle essaye de se rappeler ce qu'elle faisait avant et où elle se trouvait. Elle découvre la petite fille à côté d'elle. "Bonjour Emeline, tu t’appelles bien comme çà. Je vois que tu vas mieux, tu te sens comment ?" lui demande t'elle.
    "Je vais bien, grâce à toi. Merci d'être venue me sauver, et les autres? Que leur est-il arrivé ?"
    "Je suis désolée, mais ils sont tous morts. Je suis arrivée trop tard pour les sauver. Mais et toi, comment as tu fait pour en réchapper? Il faudrait que tu m'expliques autre chose  : je te connais, mais c'est la première fois que l'on se voit. J'ai un vague souvenir de ton appel à l'aide dans un rêve, peux-tu m'en dire plus ?" questionne Saranna.
    "Je sais que tu es comme moi, j'ai senti ta présence avant le danger, j'ai su que tu serais là pour me sauver." raconte Emeline.

    Chapitre 2

    "Je suis comme toi? Que veux-tu dire? Je ne comprends pas." demande Saranna.
    "Tu ressens la Force comme moi. C'est pour çà, que j'ai pu communiquer avec toi."
    "La Force, mais je ne suis pas une Jedi ! Tu dois te tromper. Je n'ai aucun pouvoir."
    Stavros entre sans frapper et parle à Saranna :"Tu ne connais pas la Force mais je t'ai vu t'en servir 2 fois aujourd'hui, tu as soulevé des pierres, des débris très lourd pour la sortir de son trou. Et dans le vaisseau, tu lui as sauvé la vie et tu t'es guérie par la même occasion. Et tu ne sais pas te servir de la Force ? Moi aussi, j'aimerai comprendre ce qui se passe ici."
    Emeline a un mouvement de recul et tente de se cacher derrière Saranna.
    "Tu peux parler devant lui, tu ne crains rien, Emeline" dit Saranna.
    "Je sais que tu as confiance en lui."
    "Très bien. Je devais me rendre au village, c'était un rendez-vous pour que je retrouve un maître Jedi qui m'emmènerait au temple pour commencer ma formation. Mais, j'ai senti le danger, alors j'ai tenté de me cacher mais il m'a retrouvé avant que je rejoigne le maître."
    "Qui était-il? Tu peux me le décrire? Sa tenue, son vaisseau, il était seul?" questionne Stavros.
    La petite croise les bras et ne dis plus rien.
    "Emeline, pourquoi, tu ne réponds pas?" demande Saranna.
    Et la fillette se jette dans les bras de Saranna, "La conversation semble terminée." en conclut Stavros.
    "Reposez-vous toutes les deux, je vais commander le repas et je reviendrais plus tard." dit Stavros en quittant la chambre.
    Saranna regarde Stavros partir et hausse les épaules, puis elle caresse les cheveux d'Emeline.
    La porte s'est refermé, "Pourquoi tu ne dis plus rien? Que se passe-t'il?" demande Saranna.
    "Rien, mais il ne faut pas en parler"
    "De quoi, enfin? Tu as vu quelque chose là-bas? Dis-moi, tu as peur de quoi ou de qui?" s'impatiente Saranna.
    "C'était un faux Jedi..."
    Saranna ouvre la bouche mais aucun son ne sort. Elle regarde Emeline dans les yeux, elle dit la vérité.
    "Qu'est-ce qui te penser çà, que c'était un faux Jedi?" demande Saranna.
    "Tout le monde sait que les Jedis ne tuent que parce qu'ils y sont obligés. Alors, pourquoi massacrer une population innocente? Tu le sais que j'ai raison. Çà devait être un Sith."
    Même, si c'est dur à croire, la petite est sûre de ce qu'elle a vu. Elle comprend ses réticences à en parler.
    "OK, mais pourquoi tu ne veux rien dire devant Stavros? Tu ne penses quand même pas qu'il est au courant ?"
    "Non, mais il s'en doute, je l'ai senti quand il était près de toi. Il ne faut pas parler de çà aux autres."
    "Très bien, que dois-je faire de toi? Il faut te mettre en sécurité de ce Sith, je ne connais qu'un endroit."
    "Un temple Jedi !" Elles le disent en chœur et se regardent en même temps.
    "Je vois que l'on s'est comprise toutes les deux. Pour cela, je dois demander l'aide de Stavros, lui seul, peut se déplacer librement sans éveiller les soupçons."
    La petite ajoute :"Parce que ce n'est pas un Jedi ?"
    "Exactement, il a pris beaucoup de précautions, nous concernant, personne ne sait qu'on est chez lui. Il faut qu'on reste caché jusqu'à ton départ pour le temple. Tu devais te rendre à quel temple?"
    "Coruscant" répond Emeline.
    "Tu as parlé que tu devais rejoindre un maître, où est-il passé? Je n'ai senti que ta présence et pas la sienne."
    "Moi non plus, il n'est jamais venu."
    "Mais alors, c'était un piège pour t’attraper? Tu sembles plus importante que tu ne le dis. Je t'écoute..."
    Et Emeline s'explique :" J'ai un autre pouvoir. Je peux voir l'avenir."
    "Oh !" fait Saranna.
    "Donc tu es très attendue au temple. Alors pourquoi n'ont-ils pas envoyés un autre maître ?" s'étonne Saranna.
    "Le temple n'est pas au courant de ma venue. En fait, je n’ai pas tout raconté, ce n'était pas un rendez-vous. Je devais retrouver un maître dans ce village. Je ne connais pas son nom, mais je l'ai vu en rêve."
    Un coup est donné à la porte. Stavros passe la tête et demande si les 2 demoiselles sont en état de prendre un bon repas.
    La table est dressée, des mets de toutes sortes sont présents, des fumets s'échappent des assiettes. Tout est prêt pour les accueillir. Arrivées à table, elles commencent à goûter et se régalent. Stavros est ravi.
    Emeline arrive même à sourire pendant le repas en écoutant des anecdotes de Stavros sur Saranna.
    Elle porte un verre à ses lèvres et suspend son geste, elle regarde Saranna qui arrête de mâcher. Stavros remarque que les rires se sont interrompus.
    "Que se passe t'il? C'était pourtant amusant." remarque Stavros.
    La sonnette retentit, quelques secondes plus tard, un droïde annonce la visite d'un étranger.
    Stavros se lève, mais Saranna le retient par le bras et lui dit :"N'y va pas."
    "Mais je dois répondre, c'est peut être un volontaire qui demande des précisions pour se rendre là-bas."
    "Non." lui dit-elle "Je sais que ce n'est pas du tout un volontaire. N'est-ce pas, Emeline?"
    Emeline confirme par un hochement de tête.
    "J'ai reconnu cette sensation, c'est la même qu'avant l'attaque du village! Il est revenu pour moi." Emeline tremble en disant cela.
    "OK, mais alors, je fais quoi? Si je n'y vais pas, il va se douter de quelque chose, par exemple : votre présence."
    Stavros continue et se dirige vers l'entrée.
    Saranna prend Emeline par la main et l'entraîne plus loin vers le fond de la maison.
    Stavros arrive à la porte, il est sur ses gardes. Il a un blaster caché sur lui, prêt à le prendre en main. Il ouvre la porte et il n'y a personne. Quand soudain l'alarme retentit, il y a une brèche dans la sécurité de la maison. Stavros sort son blaster et demande où l'intrusion a eu lieu. Des droïdes armés sortent des caches de la maison et commencent leur ronde. L'ordinateur indique la chambre de Saranna, Stavros y courre accompagné de droïdes. Arrivé devant la porte, il demande un scan de la chambre, l'ordinateur lui répond qu'il n'y aucune forme vivante dans la pièce. Mais où sont passées les 2 jeunes femmes? se demande Stavros. Il ouvre la porte d'un coup sec et entre pour découvrir un homme tout de noir vêtu qui se déplace dans la chambre. En voyant Stavros, il se rue sur lui près à le découper avec son sabre laser rouge. Stavros tente de lui tirer dessus mais l'autre lui renvoie les décharges de son blaster. Heureusement, il les évite de justesse. Mais pas le droïde derrière lui. L'homme se jette sur Stavros qui finit contre le mur complètement sonné et parvient à s'enfuir.
    Quand il reprend ses esprits, l'alarme s'est arrêtée, le droïde, à côté de lui, est complètement fichu. Il se redresse péniblement et part en courant à la recherche de l'homme inconnu et des filles. L'intrus a disparu, il n'y a aucune trace de lui. Il questionne l'ordinateur pour savoir où se sont-elles cachées? L'ordinateur lui répond qu'il n'y a aucune trace d'être vivant à part lui.
    Il réfléchit, et se rappelle la pièce secrète, où bien sûr, l'ordinateur n'a pas accès. "Elles ne peuvent être que là, pourvu qu'il ne les ai pas trouvées." se dit-il.
    Il actionne un panneau secret dans le mur, fait apparaître un clavier. Il compose un code, ce qui déclenche l'ouverture d'une porte. Il se dirige vers le fond du couloir et arrive devant une autre porte. Il n'entend aucun bruit. Il respire un grand coup et met sa main sur la poignée pour rentrer.
    La pièce est plongée dans le noir, il ne distingue rien, il cherche l'interrupteur et la lumière se fait. La pièce est encombrée de meubles divers, de caisses. Il ne se rappelle même pas de ce qu'il y a dans ces caisses. Il appelle Saranna, Emeline. Aucun mouvement, ni bruit. Il n'est pas rassuré, est-ce que l'homme les aurait retrouvé?
    Une caisse bouge et finit par s'ouvrir, faisant apparaître les 2 filles.
    "Il est parti? Tu n'es pas blessé?" demande Saranna.
    "Non, je vais bien, mais tu m'as fait une de ces peurs, j'ai cru qu'il t'avait eu." avoue Stavros.
    "A présent, il ne faut plus attendre, on va bousculer les choses."
    "Que veux-tu dire par là ?" questionne Saranna.
    "Personne ne savait que vous étiez vivante et cachées ici même. Donc, il va falloir changer de cachette. Heureusement, j'en connais quelques unes."
    "Non, pas de cachettes. Tu vas envoyer Emeline au temple de Coruscant. Là-bas, entouré des Jedis, elle sera en sûreté. Et en ce qui me concerne, j'ai une autre idée." explique Saranna, avec malice.
    Stavros fronce les sourcils, puis s'en retourne pour organiser le départ d'Emeline.
    "Non, je veux rester avec toi. J'ai vu dans mes visions que l'on restait ensemble." dit Emeline.
    "Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Tu es en danger, il faut te mettre à l'abri. Quand tu seras là-bas au temple, tu penseras à moi. Je passerais te voir dès que cette histoire sera terminée et qu'il n'y aura plus aucun danger pour toi." affirme Saranna en caressant la joue de la fillette.
    Emeline, baissant la tête, passe devant Saranna pour retrouver Stavros.
    Stavros contacte un collègue qui peut lui rendre service sans poser de questions.
    Saranna embrasse Emeline, et lui dit qu’elles se reverront bientôt.
    «Je le sais déjà, mais fais bien attention à toi.» dit Emeline.
    Stavros emmène la petite fille dans un landspeeder en direction du spatioport. Son collègue l’attend et prend en charge la fillette. Avant de partir, Emeline dit : «Stavros fait attention à Saranna, elle pourrait se blesser, veille bien sur elle, s’il te plaît!»
    «Je ne la quitterai pas des yeux, sois en sûr. Dépêche-toi, je te rappelle que tu es attendue là-bas.» Il affiche un sourire en disant cela.
    Elle lui fait au revoir et monte dans le vaisseau, départ immédiat pour Coruscant.
    Stavros retourne chez lui. Il remarque que quelqu’un le suit. Il décide de prendre un chemin détourné, pour le surprendre.
    Arrivé au coin d’un bâtiment, il tourne brusquement et se cache derrière des caisses et attend. La forme arrive et dépasse les caisses, puis ne le voyant plus, se met à courir pour tenter de le rattraper. Elle arrête sa course puis revient sur ses pas. Ne le retrouvant pas, elle change de direction et se dirige vers la cantina de Pira. Stavros sort de sa cachette et la suit à son tour. Il attend qu’elle rentre et attrape un gamin au vol et lui demande de garder un œil sur la personne qui vient de rentrer. Il lui glisse quelques crédits dans la main. Le gamin ouvre grands les yeux et hoche la tête. Il appelle ses copains pour leur expliquer le boulot.
    Stavros retourne chez lui en faisant très attention, mais il ne remarque rien d’autre.
    Arrivé chez lui, il remet l’alarme au maximum, juste au cas où. Il appelle Saranna, mais c’est Z6P3 qui arrive et qui répond que « Mademoiselle Saranna est en train de se préparer.»
    «Préparer pourquoi? Elle n’a quand même pas l’intention de sortir?»
    Saranna arrive, une serviette sur la tête, elle passe à côté de Stavros et lui demande : «Elle est bien partie, aucun problème?»
    «Son départ s’est bien passé, elle m’a demandé de ne pas te quitter d’une semelle. Je me demande pourquoi? Tu as une idée de sortie, peut-être?» sous-entend Stavros.
    «Non, pas pour l’instant, mais et toi? Tu as quelque chose à me dire. Alors?»
    «Il semble que j’ai été suivi quand je revenais ici.»
    «Ah, oui ? C’était le Sith ? »
    «Non, je n’ai pas vu à quoi il ressemblait et non, je ne pense pas que c’était lui.»
    «Parce que tu t’y connais en Sith maintenant.» fait Saranna sarcastique.
    «Oui, je m’y connais un peu au vu des coups que j’ai reçu de sa part. En fait, je me suis caché et il a perdu ma trace. Ensuite, je l’ai suivi jusqu’à la cantina. Quand je suis parti, il y était encore.»
    «Mais il ne faut pas le perdre de vu, tu es un idiot. J’y vais immédiatement, peut être, y ait-il encore?»
    «Ne bouge pas d’ici! Et, non je ne suis pas un idiot. J’ai déjà prévu quelqu’un pour le suivre.»
    «Ah, oui! Et qui as-tu mis sur le coup?» s’emporte Saranna.
    «J’ai mis les gamins du coin. Ils se relaient, comme çà, il ne s’apercevra de rien.» explique Stavros.
    Saranna est sur le point d’exploser, «Tu as fait quoi? Non mais, ne me dis pas que tu as réfléchi à çà avant de mettre des gosses en danger.»
    Saranna enlève la serviette de sa tête et la lui balance à la figure, elle se précipite à la porte et s’empresse de sortir pour essayer de sauver les enfants. Stavros n’a pas le temps de réagir. Elle courre sans s’arrêter et évite de justesse : des passants, des animaux et des landspeeders. Elle arrive à la cantina et cherche les enfants du regard. Elle en aperçoit un et l’appelle : «C’est à toi que Stavros a demandé un service?»
    «Oui, mes copains sont là derrière, on le surveille toujours. Il n’a pas bougé, il doit attendre quelqu’un.» explique Kyriel.
    «Retourne avec tes copains, va plutôt t’amuser, c’est plus de ton âge» dit Saranna en caressant la tête du gamin.
    Elle jette un œil dans la cantina et aperçoit l’étranger en question, il ne lui dit rien. Elle ne ressent rien donc ce n’est pas un Sith. Elle place sa capuche sur sa tête pour cacher son visage. Elle croise un pilote et lui demande s’il le connaît, en le montrant du menton. Et l’autre lui répond qu’il ne l’a jamais vu ici, il l’a vu descendre d'une navette, c'est tout.
    Elle est rejoint par Stavros. Elle l'entraîne à l'écart pour ne pas être vu par l'étranger.
    «Qu'as tu fait à tes cheveux?» demande Stavros. Les cheveux de Saranna sont passés du blond au violet.
    «La couleur, ça change!» affirme Saranna, «Personne ne m'a approchée pour me demander des nouvelles. C'était mon idée pour enquêter sur le village.»
    «Ton idée est nulle, maintenant, on rentre. Il faut te mettre à l'abri du Sith.» Et Stavros attrape le bras de Saranna et la traîne vers la maison. Elle se laisse faire mais demande : «Et pour l'étranger, tu fais quoi?»
    «Une chose après l'autre, toi d'abord, ensuite j'aviserais.»
    Ils retournent ensemble vers la maison, et effectivement, personne ne fait attention à Saranna. Ils rentrent et s’assoient. La discussion où plutôt la dispute peut reprendre.
    Saranna croise les bras, elle est en colère. Stavros se serre un verre et prend son temps, il se doute du ton de la discussion.


    Ce message a été modifié par licorne87 le vendredi 03 février 2017 - 21:49
    Ce message a été modifié par licorne87 le dimanche 08 juillet 2018 - 15:38

    dimanche 29 janvier 2017 - 22:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    Ton histoire est pleine d'intrigue, de rebondissement et de surprise. Ça j'aime! J'ai l'impression que c'est un bon début et on a envie de connaitre la suite. On se doute que les 2 adultes sont amoureux. La jeune Emeline est une vergence dans la Force. Il y a un Sith qui la traque et on ignore encore exactement pourquoi. C'est très chouette!

    Je t'encourage à écrire avec des espaces entre les paragraphes et à écrire des dialogues plus distinctement. 

    Exemple:

    Stavros - "Blabla bla"

    Saranna - "Balbla"

    Ou encore à jouer avec les codes HTLM afin d'agrémenter ton texte et de le rendre plus lisible. Je te conseil de mettre 1 chapitre à la fois. 

    Ce ne sont que des conseils afin que ton texte soit vraiment plus agréable à lire. Je t'encourage à continuer cette fan-fiction. 

    lundi 30 janvier 2017 - 18:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Merci beaucoup pour ta critique. Je commençais à désespérer d'avoir une opinion même si elle était négative. Je suis heureuse d'avoir une fan. J'espère ne pas te décevoir avec la suite, tu es sûre de pouvoir digérer un chapitre à la fois seulement? Parce que la suite et la fin sont déjà écrites, même si un rebondissement de dernière minute peut être ajouter.

    A bientôt.

    lundi 30 janvier 2017 - 22:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Chapitre 3

    Saranna explose «Tu n’aurais jamais dû demander çà à un gamin, tu es irresponsable!»


    Stavros «Écoute, je sais que sur le moment, je n’ai pas réfléchi. Mais...»


    «Mais quoi? Et si c’était le Sith, tu crois que le gamin faisait le poids?» le coupe Saranna.


    «Non, mais je savais déjà que ce n’était pas le Sith, après les gamins ne faisaient que le surveiller et de loin.» tempère Stavros.
    «Et sinon, explique ton idée pour ta nouvelle tête.»


    Saranna - «Très simple, je vais me faire passer pour une pilote qui cherche du boulot, et écouter ce qui se dira au sujet du village. Je tomberais forcément sur quelqu’un qui saura ou qui aura entendu quelque chose. J’ai déjà entendu un pilote parler de ce qu’il a vu en survolant la zone juste avant l’attaque, je vais aller le voir. Et peut être qu’à force, j’arriverais à remonter la piste jusqu’au commanditaire.»

    «Et ensuite, tu prévois de lui faire quoi à ce commanditaire?» demande Stavros.


    «Je ferais ce qu’il faudra en temps voulu.» dit lentement Saranna.


    Stavros - «Ton idée ne me plaît pas. Tu as besoin de quoi?»


    Saranna - «As-tu un vaisseau de disponible? Je ne veux pas du dernier cri, ça grillerait ma couverture de pilote aux abois.»


    Stavros - «Je vais voir ce que j’ai en rayon.»

    Stavros se lève et va questionner l’ordinateur.


    Z6P3 arrive : «Monsieur, il y a quelqu’un pour vous à l’entrée. Il a dit que c’était important.»


    «Si c’est le Sith, tu lui dis de repasser plus tard.» plaisante Saranna.

    Elle fait une grimace à Stavros, en même temps.


    Stavros - «Très drôle! Fais le entrer, Z6P3. Et toi, tu disparais de ma vue, je te rappelle que tu n’es pas sensée te trouver là.»

    Saranna se lève et retourne dans sa chambre.
    L’homme entre, et surprise c’est le type de la cantina, celui qui le suivait après avoir amené Emeline au spatioport.


    «Bonjour, je me présente Blaze. Je suis content de vous rencontrer, Monsieur Stavros.» Il avance pour lui serrer la main.


    Stavros tend la main et demande : «On se connaît ?»


    «Non, mais on a failli se voir près du spatioport, et je vous ai perdu de vue. Heureusement, un ami commun m’a donné votre adresse.»


    «Ah oui, et de quel ami parlez-vous?» suspecte Stavros.


    Blaze - «Melnar!»


    «Melnar, oui bien sûr. Et comment va-t’il? Sa blessure à la jambe est guérie?» demande Stavros.


    «Je ne comprends pas votre question, Melnar n’a pas de jambes. C'est un sluissi.» répond Blaze.


    Stavros - «Je dois confondre, alors. Sinon, vous êtes venu pour ....»


    «J’ai entendu parler de cette attaque au village, j’y ai perdu quelques amis entre autre chose. Si vous pouviez m’en dire plus sur ce que vous avez vu là-bas. Je crois avoir compris que vous étiez le premier sur les lieux.» demande Blaze.


    «Je ne peux, hélas, vous dire que je suis seulement désolé du malheur qui vous frappe. J’ai, moi-même, perdu quelqu’un qui m’était cher.» dit Stavros.


    «Oui, j'ai appris cela aussi, mais voyez-vous, je défends des intérêts plus conséquents que la perte humaine dont vous souffrez. Et donc, je me permets d'insister sur votre découverte sur place.» ajoute Blaze.


    «On ne se connaît pas et je ne vous permets pas de me parler sur ce ton. Vos menaces ne servent à rien contre moi.» souligne Stavros.


    Blaze tente un mouvement quand Saranna arrive et pointe un blaster dans son dos.


    «A votre place, je ne tenterai même pas le coup. Je suis plus rapide que vous ne le pensez.» Et elle lui prend son arme caché dans son dos et la place dans son ceinturon.


    «Et maintenant, nous vous écoutons sur ce qu'il aurait dû voir là-bas.» dit Saranna en s'asseyant et en lui faisant signe d'en faire autant.
    Tout le monde prend place et l'histoire commence.


    «En fait, je travaille pour quelqu'un d’extrêmement riche et influent. Cette personne m'a demandé de lui trouver une marchandise, disons particulière, et je devais passer la chercher. Mais je n'ai pas pu me rendre sur place en temps voulu. J'ai donc entendu parler de ce village détruit, j'ai fait le rapprochement avec ma cargaison, je suis passé voir le village. Et c'était trop tard, il ne restait plus rien de l'entrepôt.» explique Blaze.


    «Savez-vous ce qui s'est passé ? Qui a bien pu commanditer cette attaque ? » demande Saranna.


    Blaze - «Non, j'ai bien quelques concurrents qui auraient pu tenter de me doubler. Mais détruire un village pour me couler, je n'y crois pas vraiment.»


    Stavros et Saranna se regardent, ils pensaient être sur une piste, mais ce n'est plus le cas.


    «Et c'était quoi, cette marchandise particulière? » questionne Saranna.


    Blaze - «C'était un Tuk'ata.»


    Saranna ouvre grand les yeux et la bouche, étonnée.


    Saranna - «Comment avez-vous fait pour en trouver ? Je croyais que la race était éteinte.»


    «C'est quoi un Tuk'ata ? » demande Stavros.


    «C'est un genre de chien de garde. Mais exclusivement pour les Siths, n'est-ce pas ? » explique Saranna.


    «Oui, c'est bien cela. J'ai, disons, eu un peu de chance.» dit Blaze.


    «Un peu de chance ! Normalement, vous devriez être mort. Du coup, je suis impatiente de connaître le nom de ce client extrêmement riche et influent. Il doit avoir parmi ses amis un Sith, peut-être ? » tente Saranna en pointant son blaster vers Blaze.


    Blaze - «Je ne sais pas à quoi il ressemble, parce que j'ai toujours eu affaire à son homme de confiance. Il s'appelle Hario, c'est un Bothan. Et c'est tout ce que je sais. Il est inutile de me menacer.»


    «Et où, vous rencontrez-vous ? » demande Stavros.


    Blaze - «Le lieu change à chaque fois. Il semble très méfiant. »


    «Il faut que vous repreniez contact.» affirme Stavros.


    Blaze - «Je vous rappelle que je n'ai pas la marchandise qu'il voulait, c'est inutile. Je ne pourrais jamais le faire venir.»


    «Vous allez le convaincre quand même que vous avez la bestiole.» conclut Stavros.


    Saranna se lève, sans quitter des yeux Blaze, elle s'approche de Stavros et lui parle doucement dans l'oreille.


    «Tu crois qu'on peut le rencontrer, mais et la marchandise ou la bestiole, comme tu viens de la nommer ? » chuchote Saranna.


    Stavros - «Je m'en occupe, vous (en désignant Blaze), vous appelez ce Hario. Quand vous avez l'adresse, vous me contactez pour que j'amène la bête.»


    Saranna ouvre à nouveau grand les yeux et demande : «Tu ne comptes pas amener un Tuk'ata, ici ?»


    Stavros - «Non, mais j'ai peut être une idée.»


    «Que fait-on de lui ?» fait Saranna en pointant Blaze avec le blaster.


    «Mais il repart chez lui, n'est-ce pas?» dit Stavros.


    «Je n'ai pas très bien compris cette histoire, vous avez ou pas un Tuk'ata?» demande Blaze.


    Stavros attrape le bras de Blaze et le dirige vers la porte. Il lui explique : «Vous appelez Hario et racontez ce qu'on a dit, sinon je vous retrouverai pour m'occuper de votre cas. Ou bien, j'envoie mon amie, ici présente, faire un carton sur vous. C'est au choix. Alors, vous décidez quoi ?»


    «J'appelle Hario et j'attends son rendez-vous.» reprends Blaze.


    «Très bien, bonne réponse. A bientôt, Blaze.» fait Stavros en refermant la porte derrière lui. Il se retourne et n'a pas le temps d'ajouter quelque chose, que la porte est déjà fermée.


    «Alors, on tente le coup quand même, et pour la bestiole, tu prévois quoi ?» demande Saranna.


    «J'ai déjà une idée, on mettra dans une caisse, n'importe quelle bête assez grosse pour faire illusion.» affirme Stavros.


    Saranna - «Je crois que tu exagères, n'importe quelle bête, ne pourra pas faire illusion longtemps.»


    Stavros - «Mais çà, ce n'est rien, je veux juste lui parler. C'est un moyen de le rencontrer ce Hario.»


    Saranna finit par se ranger à son idée.
    Ils commencent la préparation de leur tenue et de leurs armes.
    Saranna demande : «Il me faut un nouveau nom avec cette nouvelle tête, que penses-tu de Eelysa ?»


    Stavros - «Si tu veux, mais tu n'es pas obligée d'en changer. Blaze, ne te connais pas. Il ne sait pas que tu viens du village.»


    Saranna - «Oui, mais je risque de rencontrer d'autres personnes, et il me faut un autre nom. Je te rappelle que Saranna a disparu dans ce village.»


    «OK, fais comme tu veux. Je te suis et je ne te lâcherais pas, cette fois-ci.» affirme Stavros en prenant la main de Saranna.


    Saranna - «Tu crois qu'Emeline est en sécurité maintenant ?»


    «Bien sûr, elle doit déjà être au temple. J'en suis sûr.» fait Stavros en embrassant Saranna sur la tête.


    Stavros - «On va se reposer un peu, en attendant la suite des événements.» Ils vont se coucher, chacun dans sa chambre.

    Le lendemain, toujours aucune nouvelle de Blaze. Ils commencent à tourner en rond. L'énervement les gagne, sauf peut-être Saranna. Elle tente une méditation, sachant qu'elle n'a aucune idée de comment faire. Elle s'installe en tailleur dans le salon, et commence une respiration lente, puis ferme les yeux. Elle laisse son esprit vagabonder. Elle écoute les bruits environnants, et se laisse porter par une vision.

    Quelque chose apparaît dans son esprit, une forme humaine, une petite fille, elle reconnaît Emeline. Mais elle est plus jeune, elle est avec ses parents. Saranna ne connaît pas ses parents, c'est une enfant abandonnée. Elle se débrouille pour survivre très tôt, elle n'a pas le choix. Elle vole de la nourriture pour survivre. Un jour, quelqu'un la rattrape juste après son vol, c'est là qu'elle fait connaissance avec Stavros. Il la prend sous son aile et lui apprend tout ce qu'il sait. C'est ainsi, qu'elle est capable de piloter, de réparer et même de se battre. Ils sont juste amis même si Stavros espère qu'un jour, Saranna le voit sous un autre jour. Elle poursuit sa méditation et voit l'enfance d'Emeline. Elle semble heureuse avec sa famille.

    Tout à coup, la vision s'assombrit, Emeline est dans le noir, seule, elle a peur, elle appelle à l'aide mais personne ne vient. Alors, elle s'assoit et attend. Une voix, elle lui parle : «Emeline, tu m'entends ? Tu n'es pas seule. Il y a ici beaucoup de gens qui t'attendent. Viens, écoute mon appel, et viens vers moi. Tu ne risques plus rien, tu vas apprendre beaucoup de choses. Viens Emeline, rejoins-nous.»
    La vision s'arrête là. Saranna est perturbée, pourquoi a-t-elle vu çà ? Elle ne comprend pas. Elle ouvre les yeux et voit Stavros qui la regarde bizarrement.

    Saranna - «Quoi ? Pourquoi tu me regardes comme çà ?»


    «Rien, mais j'étais inquiet, tu ne bougeais plus depuis un moment. Je t'ai appelée, mais tu n'as pas réagi. Z6P3 a reçu un message de Blaze, le rendez-vous est fixé pour dans 1 heure. Il ne reste pas beaucoup de temps pour te préparer.» explique Stavros.


    Saranna change de tenue, et rejoint Stavros. «Le rendez-vous a lieu où ?»


    Stavros vérifie son blaster et répond «Au Spatioport, hangar 49. Avant que tu poses la question, oui, je me suis déjà occupé de la bestiole. Je l'ai fait pendant que tu dormais assise.»


    Saranna - «Je ne dormais pas, j'étais en méditation.»


    Stavros - «Si tu le dis. Bon, on peut y aller?»


    Saranna - «On prend Z6P3 avec nous, bien sûr?»


    «Oui, lui est prêt depuis longtemps.» ajoute Stavros, sarcastique.


    Ils sortent ensemble de la maison et monte dans le speeder de Stavros, et se dirigent vers le Spatioport.
    Ils arrivent au hangar 49, et aperçoivent Blaze. Ils le rejoignent rapidement, le hangar a l'air désert.


    Saranna retient Stavros par le bras et dit : « Tu sais que j'ai un mauvais pressentiment.»


    Stavros - « De quel genre ? »


    Saranna - « Du genre qu'on se jette dans un piège, et qu'on ne s'en sortira peut être pas vivant. On y va quand même ? »


    Stavros - « Bien sûr, on est venu jusque-là pour savoir. On ne va pas rebrousser chemin maintenant. »


    Saranna - « Tu as réfléchis à toutes les possibilités ? »


    « Oui, ne t'inquiète pas. Même Z6P3 est en mode sécurité. » affirme Stavros.


    Saranna - « Tu lui as appris à se battre ? » Tout en disant cela, elle se penche pour regarder le droïde.
    « Je crois, quand même, que tu as oublié quelque chose. »


    Au même moment, une navette arrive et commence la descente.
    Stavros demande : « Qu'est-ce que j'ai pu oublier, je ne vois pas de quoi tu parles. »


    Et elle insiste en disant : « Et si c'était le Sith qui descendait au lieu du Bothan ? »


    Stavros se retourne pour regarder Saranna et comprend son angoisse.
    La navette a finit de se poser. Blaze approche pour accueillir Hario. La passerelle descend doucement. Quelques minutes de flottement, on entend des pas. Et apparaît, un Bothan, il est seul. Il descend la passerelle et se dirige vers Blaze en regardant les 2 autres humains accompagné du droïde de protocole.


    « Qui sont ces gens ? Le rendez-vous devait être privé, c'est la dernière fois que l'on fait des affaires ensemble. Tout comme mon patron, je n'aime pas les changements de dernière minute. » dit Hario.


    Blaze - « Ce n'est rien, mais comme vous le savez, j'ai eu un problème avec notre dernière livraison. »


    « Je sais cela, c'est très ennuyeux pour mon patron. » le coupe Hario.


    Blaze - « Oui, et c'est pour cela qu'ils sont là, ils ont votre marchandise.»


    Hario ne les a pas quitté des yeux et demande : « Vous avez un Tuk'ata?»


    « Oui. » affirme Stavros.


    Hario - « Je veux le voir ! »


    Stavros - « D'abord, on va discuter du prix. »


    « Le prix était déjà fixé, il n'est pas question de changer quoi que ce soit. » dit Hario entre ses dents.


    Hario regarde Stavros dans les yeux, il n'est pas content de ce qui est en train de se passer. Il se tourne vers Blaze : « Vous essayez de me doubler ! Ça ne va pas se passer comme çà. »


    « Je n'y suis pour rien. » en agitant les mains devant lui, comme pour se protéger de tirs imaginaires ? Dit Blaze en se reculant.


    Hario sort un blaster et fait feu pour éliminer Blaze. Ce dernier s’écroule mortellement touché. Hario se tourne alors vers Stavros et Saranna prêt à renouveler ses tirs.
    Stavros et Saranna sortent leur blaster pour répliquer. Mais ils n'ont pas le temps de faire feu que des tirs venant de la navette s'abattent sur eux. Ils courent chacun de leur côté pour les éviter. Z6P3 tente de se cacher derrière des caisses.

    Une voix se fait entendre : « Il est inutile que vous vous cachiez, je sais où vous êtes. Si je voulais vous tuer, vous seriez déjà mort. Le hangar est bouclé donc je vous attends en bas de la passerelle tous les deux. "

    Stavros et Saranna se relèvent lentement de leur cachette et finissent d'approcher de la navette.
    Ils se tournent vers l'intérieur du vaisseau et voit apparaître le Sith, celui qui a «visité» la maison de Stavros. Ils ont tout deux un mouvement de recul, mais ils ne peuvent plus bouger ni l’un ni l’autre. Le Sith les toise, Hario est toujours en bas de la passerelle, il range son arme.

    Le Sith dit «C'est gentil à vous d'être venu jusqu'à moi.»


    Deux droïdes de combat descendent vers eux, l'un deux place des menottes sur les mains de Saranna. L'autre droïde tient en joue Stavros. Ils sentent qu'ils ne sont plus retenus par le Sith. Le 1er droïde pousse Saranna vers la passerelle, ils commencent à monter pour entrer dans la navette.
    « Non, laissez-là, c'est moi que vous voulez. C'est moi qui est monté l'arnaque du Tuk'ata. » dit Stavros, retenu par le droïde.


    « Erreur, en fait c'est moi, qui suis à l'origine de tout. J'ai inventé cette histoire de commande pour vous attraper. Je savais qu'elle viendrait. C'était elle que je voulais au village, mais elle n'y était pas au moment de l'attaque. Quand à la fillette, je m'en occuperais plus tard.» dit le Sith.


    Le Sith se retourne pour accompagner le droïde et Saranna.


    « Non, attendez. Qu'allez-vous lui faire ? » hurle Stavros.


    « Elle est à moi maintenant, si elle fait ce que je lui dis, elle vivra, sinon. » dit le Sith.


    Stavros - « Sinon, quoi ? »


    « Elle mourra tout comme vous, maintenant. » dit le Sith en faisant signe au 2ème droïde resté à côté de Stavros.


    On entend une détonation, et Stavros s'écroule à terre. Le droïde remonte la passerelle. Le Bothan quitte le hangar, son travail est terminé. Il passe à côté du corps de Stavros sans un regard vers lui. Saranna a entendu la détonation, elle tente de se retourner pour voir quelque chose, mais elle en est empêchée par le droïde. La navette décolle et s'élève pour quitter la planète.
    Z6P3 sort de sa cachette et s'approche du corps de Stavros. Il se penche et le prend dans ses bras. Il l'emporte vers le landspeeder et l'emmmène vers la maison.

    Ce message a été modifié par licorne87 le lundi 30 janvier 2017 - 23:25
    Ce message a été modifié par licorne87 le dimanche 08 juillet 2018 - 15:37

    lundi 30 janvier 2017 - 23:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    Tu sais tenir l'intrigue!! J'aime ça. 

    Je ressens que tu maîtrises bien ton histoire. Tu sais ce qui va ce passé à l'avance, et rien n'est laissé au hasard. Parfois, c'est tellement clair dans ton esprit que les transitions sont rapides. Ce n'est pas dérangeant, c'est ton style et c'est au lecteur de s'y habituée. 

    Comme je lis beaucoup et j'écris aussi, je me permets encore 2 petits conseils qui m'est personnel :

    1) pourrais-tu donné un tout petit peu plus de détails? Les noms des planètes, l'ages des héros, une description moins vague que le "sith",... 

    2) J'espère que dans la suite de ton histoire tu as bien tenue compte que comme tu le dis dans le chapitre 1, nous sommes en -22 avant Bataille de Yavin, donc pendant la guerre des clones. D'où lorsque tu parles de "Sith", je suis inquiète. Il devrait avoir Dark Tyranus alias compte Dooku et  Asajj Ventress

    Mis à part mon côté du détaille, j'aime bien tes dialogues. On ressent le caractère de Stavros et Saranna! J'espère que celui-ci n'est pas mort, ça me faire de la peine. L'idée de bluff en voulant prendre n'importe quel animal pour le faire passé pour un Tuk'Ata m'a beaucoup amusée par contre.  

    Merci d'avoir tenue compte de mes petits "critiques", je t'avoue que j'ai prix plus de plaisir à lire ce 3 ème chapitre. 

    J'attends la suite afin de découvrir ce que ce Sith veut à Saranna. 

    mardi 31 janvier 2017 - 19:56 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Alors, je continue et je vais me dépêcher de faire une description du Sith. Moi, j'ai compris qu'en même temps que Dark Tyranus, il y avait Dark Maul, non? Alors, j'ai décidé de "glisser un autre apprenti" dans mon histoire. Pour les planètes, je reconnais je n'ai pas beaucoup d'imagination.

    Chapitre 4

    La navette rejoint dans l'espace un vaisseau gigantesque.
    A bord du vaisseau, Saranna est escorté par le Sith. Il l'amène dans une salle, lui enlève ses menottes et l'a force à s'allonger sur une table. Il lui entrave ses bras, ses jambes.

    Elle est complètement immobilisée, elle demande : « Qu'allez-vous faire de moi ? »


    Le Sith - « C'est très simple, je vais faire de toi ma disciple. Je sais tout de toi, que personne ne t’a découverte à part moi. Tu manipules la force comme une enfant, je vais m'occuper de ta formation. J'ai ressenti ta présence sur cette planète. Mais à cette époque, je n'avais pas reçu l'ordre de t'approcher. J'ai essayé d'entrer en contact avec toi grâce à des visions. Je sais que tu es réceptive. »


    « Je ne serais jamais comme vous. Vous devriez me tuer tout de suite. » affirme Saranna.


    « On verra cela plus tard. Je vais d’abord m'occuper de toi. » dit le Sith, tout en plaçant ses mains au-dessus d'elle. C'est là qu'il lui envoie des décharges de force. Les séances de torture viennent de commencer.

    Des hurlements se font entendre, mais personne ne s'en préoccupe. La majorité de l'équipage est composé de droïdes. Ils vaquent à leurs occupations et répondent aux désirs du maître Sith Dark Talion. C'est un humain aux cheveux noirs, il est âgé d'une trentaine d'années. Il est encore apprenti auprès de son maître.
    Saranna finit par s’évanouir sous la puissance des éclairs du Sith. Quand elle reprend conscience, un droïde est tout près d'elle, il s'éloigne et entre en contact avec son maître : « Monsieur, elle est réveillée. »


    Elle regarde autour d'elle, elle est toujours attachée sur une table. Elle tire sur ses liens, le droïde n'en tient pas compte. La porte coulisse, le Sith est revenu. Le droïde quitte la pièce et les laisse seuls. Dark Talion s'approche doucement, il enlève les gants de ses mains, les pose sur une table. Il est tout près d'elle, il approche sa main de son visage. Elle tente de reculer, mais ne peut empêcher le contact de cette main sur sa joue.

    Dark Talion - « Alors, on peut reprendre où l’on s'était arrêté ? » demande t-il.
    Et il place à nouveau ses mains au-dessus d'elle. Les éclairs jaillissent de ses doigts, et la douleur devient insupportable. Elle tente de retenir ses cris en serrant les dents, mais elle n'en peut plus et hurle de plus belle. Elle ressent la douleur plus forte que la fois précédente, elle ne pourra pas tenir longtemps, elle s'évanouit à nouveau.
    Il attend quelques secondes, puis arrête ses éclairs. Il la regarde, quitte la pièce : « Je reviendrai, encore et encore jusqu'à ce que tu me rejoignes. »


    Il est dans le couloir quand il ressent son appel, son maître a besoin de lui. Il se dirige vers le poste de commandement, et est prêt à écouter ce que son maître va lui dire.

    L'écran de contrôle s'allume et apparaît l'image de son maître : «Talion, je veux que tu te rendes sur la planète Coruscant. Il y a quelqu'un qui pose trop de questions. Quand tu seras arrivé, je te donnerais son nom. Comment se porte notre invitée ? »


    Talion - « Bien, mon maître. Je viens juste d'en finir avec elle. »


    « Ne l’abîmes pas trop, elle pourrait nous servir pour le temple Jedi. Et n'oublie pas, mon élève, tu vis pour me servir. » termine le maître.


    « Oui, mon maître. » dit Talion en posant un genou à terre et en baissant la tête en signe de soumission.

    L'image du maître a disparu de l'écran, la trajectoire vers Coruscant est déjà en place. Il se relève et donne ses ordres aux droïdes pour la marche à suivre. L’un deux reste près de lui, D5K8 est un droïde de combat placé directement sous ses ordres.


    D5K8 - «Monsieur, concernant la fille.»


    Talion - «Tu la surveilles et tu attends mon retour.»


    D5K8 - «Bien, monsieur.»


    Le vaisseau passe dans l'hyperespace. Les étoiles semblent glisser autour du vaisseau. Il quitte le poste de commandement et va se reposer dans ses quartiers. Il va rêver d'elle, il le sait. Depuis qu'il l'a vu, il ne cesse de penser à elle. Quand il l'a vu la première fois, elle était déjà adulte et débrouillarde. Il la suivait discrètement pour voir ce qu'elle faisait sur cette planète. Il l'a vu chasser du gibier, aider les habitants du village. Il bouillait de ne pouvoir intervenir et attendait le signe de son maître. A présent, elle est tout près, il va la former pour qu'elle devienne comme lui. Il s'allonge sur sa couchette et tente de dormir.

    Au temple Jedi, Emeline est accueillie par un grand maître, Mace Windu : « Nous sommes ravis que tu sois arrivée jusqu'à nous. Tu viens avec moi au grand conseil, nous avons des questions à te poser, ensuite nous te choisirons un maître. »


    « Je vous remercie de votre accueil, mais et pour Saranna, qu'allez-vous faire ? » demande Emeline.


    Mace Windu - « Nous allons justement aborder le sujet avec le conseil. »


    Ensemble, ils se dirigent vers la salle, Emeline, en profite pour admirer le temple. Il est gigantesque, elle croise quelques padawans, et aperçoit une salle d'entraînement dont la porte est restée ouverte. Elle a le temps d'apercevoir des sabres lasers qui s'entrechoquent. Ils sont invités à entrer dans la salle du conseil. Elle se place au milieu de la salle des grands maîtres. Elle attend et prend une grande inspiration.


    C'est le Maître Plo Koon qui pose la 1 ère question : « Tu sais pourquoi tu es là ? Dis nous la 1ère chose qui te vient à l'esprit. »


    « Saranna, je souhaite sa présence, j'ai peur qu'il lui soit arrivé malheur. » dit Emeline.


    « Qui est Saranna ? » demande Ki Adi Mundi.


    Emeline - « C'est mon amie, elle m'a sauvée la vie et m'a permis de venir vers vous. »


    « Et où est-elle actuellement ? Peux-tu la trouver dans la Force ? », c'est Mace Windu qui reprend l'entretien.


    Emeline - « Oui, parce qu'elle est comme moi. »

    Emeline ferme les yeux et se concentre. Les maîtres Jedis font de même.
    « Je n'arrive pas à sentir sa présence, on dirait qu'elle n'est plus là. »


    Mace Windu - « Où devrait-elle être ? »


    « Elle est restée avec son ami. Elle m'a dit qu'elle me retrouverait ici quand il n'y aurait plus de danger. Elle ne viendra plus.» dit tristement Emeline.


    Mace Windu - « Pourquoi dis-tu cela ? »


    « Il y avait un Sith à ma poursuite, j'ai senti sa présence quand j'ai quitté la planète. Mais je pense qu’il est resté pour Saranna. » affirme Emeline.


    Au mot Sith, il y a des réactions diverses parmi les grands maîtres. Maître Yoda s'approche d'Emeline : « Me parler de ce Sith tu dois. »


    Emeline - « Je ne l'ai pas vu, j'ai juste senti sa présence, en premier c'était au village, juste avant l'attaque. Ensuite, j'étais dans la maison de Stavros avec Saranna. Il est entré et a blessé Stavros mais ne nous a pas trouvé. Et enfin, quand j'étais au spatioport, j'ai, à nouveau, senti sa présence mais sans le voir. »


    « Voir l'avenir tu peux, alors regarde. » demande Maître Yoda.


    Emeline s’exécute, elle ferme les yeux et commence à raconter ce qu'elle voit : « Une grande bataille va avoir lieu, il y aura beaucoup de morts parmi les Jedis. Le temple se videra de ses occupants. Quelques uns survivront, mais ils seront pourchassés partout dans la galaxie. »


    « C'en est trop, c'est une plaisanterie de mauvais goût. Je ne veux plus rien entendre qui sort de la bouche de cette enfant. » hurle Even Piell, il se lève et ajoute : « Il n'est pas question qu'elle soit formée dans ce temple. Je m'y oppose totalement. »


    « Allons, un peu de calme, nous allons en discuter calmement. Reprends le cours de ta vision, s'il te plaît ? » c'est Mace Windu qui la regarde avec bienveillance.


    Emeline fait non avec la tête, elle est épuisée par sa vision. Maître Yoda lui pose la question « Saranna, de ta famille elle est ? »


    Emeline - « Non. J’ai perdu mes parents. Ensuite, j’ai été adopté. Saranna est une amie. »


    « Te reposer tu dois. » Maître Yoda fait signe qu'il veut une réunion exceptionnelle entre grands maîtres.


    Emeline est raccompagné par un padawan qui l'amène à sa nouvelle chambre, puis il retourne à son entraînement. Elle est seule dans la pièce et profite pour la visiter du regard. Elle découvre un lit, une chaise, une table et une étagère. Elle s'installe sur le lit et finit par s'allonger, elle regarde le plafond puis ferme les yeux. Une vision vient à elle, Saranna est en danger. Elle la voit allonger et subir des tortures, le Sith est là aussi. Elle se relève brusquement, la vision a disparue. Que doit-elle faire ? A qui en parler ? A Mace Windu, il avait l'air de l'apprécier, même de la protéger. Elle doit attendre que la réunion soit terminée pour demander quel sera son sort.


    Dans la salle du grand conseil, les grands maîtres semblent s'affronter. Il y a des opposants à la formation d'Emeline, Maître Yoda et Mace Windu sont contre. Un vote est demandé, il est décidé qu'Emeline restera au temple pour y être formée et son maître sera Mace Windu. La réunion est en train de se terminer quand Maître Yoda ne bouge plus. Tous ressentent une fluctuation dans la Force, il se passe quelque chose, dans le temple même.


    « Çà s'est arrêtée, Emeline a eu une vision. Il faut aller la voir immédiatement. » dit Mace Windu.


    Il se présente à la porte de la chambre d'Emeline, il appuie sur la commande de la porte, et rentre. Emeline est debout, elle baisse la tête et attend qu'on lui annonce la nouvelle.


    Mace Windu - « Tu seras ma Padawan, Emeline. »


    Elle relève la tête, esquisse un sourire mais ne dit pas un mot.


    Mace Windu - « Que t'arrive-t'il ? Tu ne sembles pas aussi enthousiaste comme à ton arrivée au temple. »


    Elle parle doucement : « J'ai eu une vision. » Elle joint ses mains, rentre sa tête dans les épaules et attend, persuadé d'une nouvelle dispute à son encontre.


    Mace Windu - « Oui, nous l'avons tous ressenti, raconte moi ce que tu as vu.»


    Emeline - « C'est Saranna, elle a été capturé par le Sith, il est en train de la torturer en ce moment même. »


    Mace Windu - «Je suis désolé de l'apprendre, peux-tu situer l'endroit où elle est retenue ? »


    Emeline - « Non, parce que c'est sur un vaisseau. Il se déplace actuellement. »


    Mace Windu - « Tu connais sa destination ? »


    Elle fait non de la tête. Il s'approche pour tenter de la rassurer.


    « Nous la retrouverons et nous la ramènerons. A présent, reposes-toi, tu as besoin de sommeil. Ta formation commencera demain.» dit Mace Windu.


    Il la laisse et retourne auprès du Maître Yoda resté seul dans la salle du grand conseil.


    Mace Windu - « Elle a encore vu Saranna, elle aurait été enlevé par le Sith. »


    Maître Yoda - « La retrouver nous devons. »


    Mace Windu - « Il ne faut pas laisser seule Emeline, elle peut avoir des visions à tout moment. Je vais affecter un padawan auprès d'elle. »


    Maître Yoda - « Bonne idée.»

    « Sait-elle pour Saranna? » demande Maître Yoda.


    «  Je crois qu'elle ne se doute de rien.  » affirme Mace Windu.


    Maître Yoda - «  Ne pas lui dire il faut, en pâtirait sa formation.  »


    Mace Windu - « Vous me demandez de lui mentir  ? »


    Maître Yoda - «  Non ! Aborder le sujet ne doit pas être. »


    «  Saranna est sa sœur et c'est le dernier membre vivant de sa famille.  Je ne pense pas que c'est une bonne idée d'éviter le sujet.  C'est vous qui décidez, Maître. Je me fis à votre intuition. » termine Mace Windu.

    mardi 31 janvier 2017 - 23:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    J'aime beaucoup tes idées, ton histoire. Merci d'avoir décrit ton "Sith" et effectivement, il peut avoir eu un autre apprenti à cette époque^^. Dans l'ensemble, les idées sont bien amenées. Je suis intrigué par ce qui va arrivé à Saranna. 

    Du côté du Temple Jedi : 

    Entre les films et l'UE, je t'avoue avoir décelée quelques petits choses qui ne colle pas bien avec les dires des maitres Jedi. On pourrait en discuté en privé si tu le désir. 

    Sinon, je me doutais qu'il devait avoir un lien entre la fillette et Saranna. Y a plus qu'à espérer une mission de sauvetage, lol^^

    mercredi 01 février 2017 - 10:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    6883 Crédits

    Padme, ne  les oblige pas à citer des Sith connus (bon j'avoue, je ne me gênes pas pour citer des personnages connus).

    Licorne, ton histoire est géniale. La petite Emeline a eu une vision de ce qui semble être la bataille de l’arène de Géonosis (où il y eu "beaucoup de morts parmi les Jedis", l'Ordre 66 (au cours duquel Anakin a vider le temple de ses occupants") et la Grande Purge Jedi (au cours de laquelle 30 Jedis ont survécus, mais ils ont été pourchassés partout dans la galaxie". Le seul hic c'est qu'Emeline et Saranna ont vécus avant ces événements et sont mortes avant la naissance de Padme.

    mercredi 01 février 2017 - 20:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Bonsoir Maxoudu4177,

    Je te remercie pour ton vote de sympathie pour "mon petit roman". Tu as très bien situé l'époque de l'histoire, je vois que tu suis le déroulement de l'histoire de Saranna. Mais par contre , je ne comprends pas ta phrase " Le seul hic c'est qu'Emeline et Saranna ont vécus avant ces événements et sont mortes avant la naissance de Padme.". Je n'ai pas inclus Padmé dans l'histoire. Tu m'expliqueras ton raisonnement.

    A bientôt.

    mercredi 01 février 2017 - 22:14 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    6883 Crédits

    Licorne, tes héroïnes ayant vécus entre 32 et 40 ans (je parles de leurs naissances là) avant la bataille de Yavin.  Elles auraient pas été très fraîche au cours de la 2nde partie du 2nd siècle après cette bataille. Ce qui signifie qu'elle sont entre l'an -19 et l'an 40 après la fameuse bataille.

    mercredi 01 février 2017 - 22:30 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Voici donc la suite.....

    Chapitre 5

    Le lendemain, Mace Windu vient en personne chercher Emeline, il l'emmène prendre un petit déjeuner et essaye de la questionner sur sa première nuit au temple.


    « Non, je n'ai pas eu d'autres visions. Je suis désolé, Maître ? » dit Emeline.


    Mace Windu - « Ce n'est rien, nous allons donc commencer par de petits exercices sur la force. Mais après un bon petit déjeuner. Il faut prendre des forces avant. »

    Il sourit en disant cela, il essaye de lui faire penser à autre chose. Peine perdu, les pensées d'Emeline reviennent toujours vers Saranna.
    Le repas terminé, ils se dirigent vers une salle d'entraînement. Mace Windu lui montre les déplacements qu'elle doit répéter après lui. Elle les exécute parfaitement. Elle les enchaîne, les répète et arrive même à les faire plus rapidement. Elle est doué avec la Force. Il n'y a aucun doute.


    Mace Windu - « Emeline, je vais te mettre en concurrence avec une padawan, elle s'appelle Bene. Vous allez vous entraîner ensemble, elle est plus âgée que toi. Je souhaite voir de quoi tu es capable. Je suis sûr que vous apprendrez beaucoup l'une de l'autre. »


    « Bien, maître. » dit Emeline.


    Bene arrive et se présente auprès d'Emeline. Elles se saluent, puis se mettent en position de combat, et commencent à s'affronter.
    Mace Windu s'installe et les regarde. Elles se jugent mutuellement, Bene est plus âgée, mais aussi plus grande qu'Emeline. Mais Emeline est plus rapide et a un grand sens de l'équilibre. Le combat est intéressant, tellement que Mace Windu n'est plus le seul spectateur. En effet, d'autres Jedis viennent assister au combat, certains padawans arrêtent leur entraînement pour suivre le combat.


    Elles semblent voler, tellement, leurs déplacements sont rapides. Elles savent utiliser la Force comme il faut. Le combat dure de longues minutes. Mais Bene, ayant l'expérience, prend naturellement le dessus. Emeline finit à terre, légèrement sonnée. Mace Windu se lève et vient la retrouver.


    Mace Windu - « Comment te sens-tu ? Tu as reçu quelques coups, mais c'était un beau combat. Je pense que tu feras un très intéressant maître Jedi plus tard. »


    Emeline se relève en grimaçant, elle s'en souviendra de ce combat «amical».

    Elle salue Bene et la remercie : « J'ai apprécié ce moment, j'ai vu de quoi tu es capable. J'espère que je pourrais faire aussi bien que toi plus tard. »


    Bene lui répond : «De mon côté, j'ai été impressionné. Tu es arrivé hier, mais, je dirais plutôt que tu es là depuis des années. Je n'avais jamais vu çà auprès des autres padawans. J'espère en apprendre plus sur toi prochainement. »

    Elles se serrent la main, saluent les maîtres et s'en vont ensemble prendre un repas.


    Maître Yoda arrive et parle avec Mace Windu : « Bon est le choix de la padawan, on dirait. »


    Mace Windu - « Oui, elles semblent s'entendre parfaitement. Ils ne restent plus qu'à attendre les visions prochaines d'Emeline pour retrouver Saranna. »


    Après le repas, Emeline retourne dans sa chambre pour se reposer entre deux leçons. Bene la laisse seule quelques minutes pour aller discuter avec un autre padawan.
    Emeline n'a pas ressenti la fatigue mais elle est là et une vision arrive. Elle voit une fillette aux cheveux blonds, très jeune, toute seule. Il n'y a personne qui semble faire attention à elle. Elle traverse un village, elle a faim et voit des étals avec des fruits. Elle essaye de s'en approcher, mais elle est remarqué par le vendeur qui lui crie de s'éloigner. Elle part en courant, effrayé par tous ces gens qu'elle ne connaît pas. Mais la faim la tenaille, elle revient quelques minutes plus tard et tente de s'emparer d'un fruit, elle y arrive mais le vendeur l'a vu et se met à la pourchasser. Elle s'enfuit en renversant sur son passage des caisses, un étal, le plus d'obstacles possible pour empêcher qu'on la rattrape. Elle finit par trouver un coin tranquille pour manger son butin. Au moment où elle va croquer dedans, elle en est empêchée par une main humaine. C'est un garçon, à peine plus âgé qu'elle, il la regarde mais n'a pas l'air en colère comme le vendeur. Elle se demande s'il ne veut pas lui voler son fruit, mais non, ce n'est pas çà. Il veut l'entraîner plus loin, il lui dit que si elle le suit, elle aura à manger autant qu'elle veut. Elle regarde son fruit, puis le garçon. Elle acquiesce, mord dans son fruit et finit par suivre le garçon. Il lui tend la main.


    « Comment t'appelles-tu ? » lui demande t'il « Moi, c'est Stavros.»


    Elle répond d'une petite voix « Saranna. » Ils partent ensemble vers une maison.


    Emeline vient de voir le passé de Saranna. Elle se demande comment elle a pu voir çà, jusqu'ici elle voyait l'avenir.

    Les cours sont terminés, chacun retourne vers sa chambre pour se reposer. Bene est en train de souhaiter une bonne nuit à Emeline.


    « Repose toi, demain, j'ai appris que c'était Maître Yoda qui nous faisait cours, alors bien dormir il faut. » plaisante Bene.

    Elle arrive à faire rire Emeline, la complicité est installée entre les deux padawans.


    « Alors bonne nuit je te souhaite, également. » répond Emeline.


    Elle referme la porte, se change et se couche. Elle s'écroule immédiatement, la journée a été rude.
    Tard dans la nuit, le sommeil est agité, elle se tourne, se débat avec les draps. Elle se lève en hurlant.
    Au même moment, une navette vient de se poser au spatioport de Coruscant. Un personnage, tout habillé de noir en descend. Il conduit un landspeeder et se dirige vers les bas-fonds.
    Bene arrive la première auprès d'Emeline. Elle tremble comme une feuille.


    « Que t'arrive t’il ? On dirait que tu as vu un fantôme. Tu es souffrante, tu as mal quelque part ? » demande Bene.
    « Non, il est là, il va venir me chercher. » dit Emeline.


    Bene - « Qui va venir ? »


    Emeline - « Le Sith. Il est sur la planète en ce moment, il vient pour moi. »


    « Mais non, voyons, il ne viendra jamais jusqu'ici. On est entouré de grand maîtres Jedis, il ne pourra jamais entrer, ni même t'approcher. Tu ne risques rien dans le temple. » affirme Bene.


    Mace Windu arrive et prend Bene à part : « Que lui arrive t'elle ? Elle a eu une vision ?»


    Bene - « Oui, elle dit que le Sith est ici, à Coruscant. Il vient la chercher, elle pense qu'il est venu pour elle. Ce n'est pas possible, Maître. »


    Mace Windu - « Tu peux aller te recoucher, je m'occupe d'Emeline, à présent. Merci à toi, Bene.»


    Mace Windu prend une chaise et s'installe près du lit de la padawan.


    Mace Windu - « Dis moi ce que tu as vu précisément dans ta vision. »


    Emeline - « J'ai vu une navette se posée au spatioport, la passerelle s'est abaissée et un homme, tout de noir vêtu en est descendu. J'ai reconnu cette sensation, c'est le même qui a attaqué le village et dans la maison de Stavros. C'est lui, j'en suis sûr. » raconte-t'elle.


    Mace Windu - « Et pour Saranna, tu l'as vu ? Elle se trouve aussi dans la navette ? »


    Emeline - «Non, je ne ressens pas sa présence. Elle semble avoir disparu. Est-ce qu'elle serait morte? »


    Mace Windu - «Non je ne le crois pas. Tu as dit qu'elle ressentait la force. Tout être qui disparaît, laisse son empreinte dans la force. Nous l'aurions tous ressentis.»

    Il tente de la rassurer.


    Mace Windu - «Nous allons nous mettre en chasse de ce Sith, immédiatement. Les Siths, c'est une affaire pour les Jedis. Je vais prendre avec moi des volontaires. Nous le ramènerons vivant pour le questionner. Tu retrouveras bientôt Saranna. »


    Emeline - «  Merci, Maître. » dit-elle simplement.


    Mace Windu - «  Reposes-toi, à demain. »


    Il quitte la chambre et part à la recherche de maîtres qui souhaiterait l'accompagner dans cette chasse au Sith. Il arrive à la salle du conseil, qui semble déjà bien rempli. Il ne reste plus qu'à choisir qui veut bien l'accompagner. Plusieurs maîtres sont prêts et leurs padawans aussi, il n'y a qu'Even Piell qui n'y croit pas. Mais s'il y a un Sith sur Coruscant, il veut absolument participer. Donc, ils se dirigent vers la sortie du temple pour y prendre des navettes. Ils ne ressentent pas la présence du Sith, il va peut être falloir prendre avec eux, la seule personne capable de le trouver  : Emeline. Elle est justement là, elle semble les attendre.


    « Emeline, pourquoi, tu n'es pas dans ta chambre  ?» demande Mace Windu.


    Emeline - « Vous avez besoin de moi pour le trouver, je sens sa présence en ce moment même.» confirme t'elle.


    Mace Windu - « Mais si tu le sens, lui aussi. C'est un très gros risque à courir. Il vaut mieux que tu restes au temple.»


    « Si elle veut venir, je veux bien.» dit Even Piell.


    « Raison elle a. Tous les atouts il nous faut.» dit Maître Yoda.


    Il est convenu qu'Emeline les accompagne mais elle restera dans une navette pour sa sécurité. Bene vient aussi, pour la protéger.
    La chasse commence, les navettes se dirigent vers les bas-fonds. Emeline leur indique un endroit où se poser. Elle sait qu'il est tout prêt de là. Elle montre un troquet, elle dit qu'il est entré dedans. Les Jedis descendent et se déploient, ils couvrent toutes les sorties possibles du Sith. Mace Windu, Even Piell et Maître Yoda rentrent tranquillement, ils s'installent à une table et sondent les environs. Aucune sensation du Sith, ils regardent autour d'eux et ne remarquent personne d'étrange dans cette foule bigarrée.
    Et pourtant, le Sith est là, il est assis à une table et regarde les Jedis d'un œil amusé. Mais il attend, sa victime n'est pas encore arrivée. Son maître lui a donné son nom juste avant l'atterrissage : Clovis Rush. Mais le voilà qui entre justement dans le troquet. Il cherche du regard son rendez-vous et l'aperçoit enfin. Il passe près des Jedis et va s'asseoir à la table du Sith.


    «Pourquoi ce rendez-vous ici ? On ne devait pas se rencontrer.» chuchote Clovis.


    «Il y a eu un changement. Mon maître m'a dit que vous aviez des problèmes. Je suis là pour les éliminer.» dit Talion.


    Clovis - «Oh ! Mais ce n'était pas nécessaire de venir, je peux très bien me débrouiller.»


    Talion - «Je ne crois pas, d'ailleurs nous devrions sortir d'ici, il y a bien trop d'oreilles à mon goût.»


    Ils se lèvent, mais le Sith lui fait signe de rester assis. Talion commence à se diriger vers la porte de derrière, tandis que Clovis se lève et sort devant. Les Jedis ne bougent toujours pas.


    «Je savais que c'était une perte de temps, la petite affabule et vous la croyez.» fulmine Even Piell.


    «Je ne crois pas qu'elle mente, vous avez senti, Maître Yoda ? » demande Mace Windu.


    Mace Windu - «La peur, oui, pour sa vie quelqu'un craint. Mais qui ? Je crois que c'est l'homme qui vient juste de passer près de nous, je vais le suivre.»


    Mace Windu se lève et part à la suite de Rush. Even Piell se lève également mais est retenu par une demande de Maître Yoda :

    «Rejoindre Emeline il nous faut. Des questions à lui poser je veux.»


    Ils quittent le troquet pour repartir à la navette. Bene et Emeline sont là, Maître Yoda arrive près d'elle: «Sa présence tu la ressens toujours?»


    Emeline - «Oui, il est tout prêt.»


    Maître Yoda - «T'apprendre à t'effacer de la Force je vais. Concentre toi, fermes les yeux. Au temple penses. Ta chambre en sécurité tu es.»


    Emeline se concentre et se détend. Elle semble y arriver, Maître Yoda est satisfait.


    «Je ne comprends pas, si elle s'efface, comment le retrouver? » dit Even Piell.


    Maître Yoda - «Y arriver nous allons. Là il était.»


    Even Piell - «Vous l'avez vu?»


    Maître Yoda acquiesce : «L’attraper nous devons, s'en occupe Maître Windu. »


    Emeline a rouvert les yeux, elle semble apaisée. Les autres Jedis remontent dans la navette et décolle pour revenir au temple.


    «Et Maître Windu, nous ne l'attendons pas?» demande Bene.


    «Non, il rentrera avec le Sith et les autres maîtres dans la seconde navette.» explique Ki Adi Mundi.


    Emeline et Bene se tiennent les mains, et se rassoient dans la navette. Ils arrivent au temple et chacun retourne vers sa chambre, sauf les maîtres Jedis. Ils attendent l'autre navette.

    Bene accompagne Emeline et lui demande : «Comment tu te sens? Tu sens encore sa présence ?»


    Emeline - «Non, plus depuis que Maître Yoda m'a demandé de me couper de la Force.»


    Pendant ce temps, Mace Windu continue de suivre Clovis Rush. Celui-ci se dirige vers un landspeeder, monte et démarre. Le véhicule s'élève puis se glisse dans la circulation environnante. Il arrive chez lui, descend et rentre à son domicile. Mace Windu a juste le temps de l'apercevoir avant qu'il ne rentre.

    Il contacte par comlink les autres Jedis : «Il est rentré chez lui, je ne vois aucune trace du Sith. Est-ce que quelqu'un l'a vu ?»


    «Non.»


    «Négatif.»


    Les réponses arrivent mais rien, le Sith a disparu.


    Mace Windu - «Je vais rester pour surveiller. Emeline est rentrée au temple?»


    «Oui, Bene est avec elle. Tout va bien.» lui répond Ki Adi Mundi.


    Le lendemain matin, on entend un cri venant de l'immeuble surveillé par Mace Windu. Il se précipite à l'intérieur et découvre le corps de Clovis. Il a été tué par un sabre laser, aucun doute. Une enquête est ouverte par le Sénat, les Jedis sont soupçonnés à cause de l'arme et de leur présence toute proche. Mais la lumière est faite grâce à des caméras de surveillance qui montrent le Sith en plein action.
    Le Chancelier Palpatine convoque les Jedis pour en savoir plus sur ce meurtre.


    «Je vous remercie pour votre présence, messieurs. Je sais que vous êtes tous très occupés en ce moment, je ne vais pas vous retenir très longtemps. Je ne doute pas de votre innocence, mais la vérité doit être faite sur ce meurtre. Vous comprenez que je ne dois pas laisser un sénateur se faire tuer ici à Coruscant. J'ai moi-même des comptes à rendre aux autres membres du Sénat et à sa planète. Je vous écoute.» explique Palpatine.


    «Nous enquêtons en ce moment sur un Sith. Nous espérons retrouver sa trace et le placer en détention rapidement.  » dit Mace Windu.


    Palpatine - « Un Sith  ? Ici, à Coruscant  ? Mais, je n'ai encore jamais vu cela depuis que je suis arrivé au Sénat. Je croyais qu'ils avaient disparu.  »


    «  Il semblerait que non. Nous en avons la preuve grâce à une caméra qui l'a filmé entrant dans la chambre de Clovis.  » explique Kid Adi Mundi.


    « Et comment allez-vous le retrouver ? Ce personnage a l’air d’être dangereux.» dit Palpatine.


    Maître Yoda - « Le trouver et l’interroger nous allons.»


    Palpatine - « Je croyais que vous alliez plutôt le faire condamner. C’est un Sith, non. L’interroger, pourquoi ? Que voulez-vous savoir ?»


    « Nous pourrions apprendre plusieurs choses, dont le nom de son maître. Et il y a aussi ce village massacré. C'est peut être son œuvre aussi. Vous avez appris autre chose concernant ce village  ?» dit Mace Windu.


    Palpatine - « Non, hélas. Les rapports que j'ai reçu ne m'apprenne rien de plus. Je comprends, à présent. Eh bien, messieurs, je vais vous laisser à votre enquête. De mon côté, il me faut affronter des sénateurs en colère. Je vais tâcher de les rassurer sur la suite donnée à ce lâche assassinat.»


    Le Chancelier Palpatine se lève et accompagne les Jedis à la porte de son bureau, puis revient à son poste pour envoyer un message. Ensuite, il se prépare pour quitter son bureau et prendre sa navette personnelle.


    Ce message a été modifié par licorne87 le vendredi 03 février 2017 - 22:14

    mercredi 01 février 2017 - 22:43 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Bonsoir, voici la suite, j'espère qu'elle plaira à beaucoup de monde.


    Chapitre 6

    Talion revient sur son vaisseau après sa mission réussie, D5K8 attends ses ordres. Il se dirige vers la pièce où est allongée Saranna. Mais elle n'y est plus, elle a réussi à se libérer. Il vérifie les caméras  de surveillance et découvre Saranna en train de déambuler dans les couloirs de son vaisseau. Il la voit éviter avec soin de croiser des droïdes, elle rentre dans une pièce. La pièce est heureusement vide et ne sert de stockage qu’à de rares moments. Il se dépêche de la retrouver avant qu'elle ne s'échappe vraiment. Il arrive devant la porte où elle est entrée. Il attend quelques secondes, la porte coulisse, actionné par Saranna. Elle est surprise de le trouver devant elle. Elle réagit en lui envoyant un coup de poing dans la figure, mais il évite le coup et lui en envoie un dans l'estomac. Saranna s'effondre le souffle coupé, Talion la récupère et la place sur son épaule. Il est rejoint par D5K8.


    Talion - «Je t’avais demandé de la surveiller.»


    D5K8 - «Oui, monsieur. Elle semble plus intelligente que la normale.»


    Talion - «Ce n’est pas une excuse. S’il lui était arrivé quelque chose de grave, tu passais à la révision.»


    D5K8 - «Non, monsieur pas la révision. Ils travaillent encore plus mal qu’avant, je risque d’en revenir avec une pièce en moins.»


    Talion l’emmène dans sa cabine et la place dans la douche. Il referme la porte, ce qui déclenche l'écoulement de l'eau. Saranna est immédiatement réveillée par le contact de l'eau et tente de sortir de la douche. Mais Talion l'en empêche et lui dit  :  «Il n'est pas question que tu sortes sans être propre. Je t’ai retrouvé trop facilement.»
    Elle se déshabille et se dépêche de se laver, Talion se retourne mais reste dans la même pièce qu’elle. Quand elle a finit, il sort et l'attend assis sur son lit, à côté de lui des affaires de rechange. Elle n'ose pas approcher, elle ne sait pas ses intentions. Que va t'il lui faire, la frapper, lui lancer des éclairs de force ou bien la tuer ? Mais il ne bouge pas.


    Talion - «Approche, je ne vais rien te faire. Enfin, pas tout de suite, je veux juste que tu m'écoutes. Mon maître arrive. Il vient pour toi.»


    Saranna - «Alors, je suppose que ma mort est au programme ? »


    Talion - «Ça ne dépend que de toi. Si tu veux vivre, tu suis mes conseils, sinon il te tuera. Il te veut mais je ne sais pas pourquoi. Je sais juste que l'on doit se rendre au temple Jedi ensemble.»


    Saranna - «Emeline !» Elle met sa main devant sa bouche mais n'a pas pu empêcher de retenir son cri.


    Talion - «La fillette ? Je ne vois pas ce qu'elle vient faire là.»


    Saranna est tellement abasourdie par cette nouvelle qu'elle s’assoit sur le lit. Elle ne se rend pas compte qu'elle est tout près de lui. Il profite de son trouble, se redresse et la pousse sur le lit. Il se place au dessus d'elle et lui tient les bras pour empêcher qu'elle se débatte. Elle est en colère et tente de lui donner des coups de genoux. Mais il sait ce qu'il fait, il ramène ses bras au-dessus de sa tête, s’assoit sur elle pour l’immobiliser. En lui tenant les 2 poignées d'une main, il lui tient le menton et s'approche de ses lèvres. Il est tout prêt, il les effleure d'un baiser et recule pour guetter sa réaction. Elle est folle de rage et en profite pour tenter à nouveau un coup de pied. Mais il maintient fermement sa position et retente un baiser plus dur. Tout à coup il relâche son étreinte et se lève, elle en profite pour se redresser et attrape les vêtements posés sur le lit. Elle part s'habiller dans la salle de bains, puis en ressort quelques minutes après.


    Talion - «Mon maître est arrivé. »


    Elle ne bouge pas.


    Talion - «Tu me suis maintenant ! »


    Il sort de la chambre, elle reste derrière à bonne distance, D5K8 ferme la marche. Ils se dirigent vers la soute, ils croisent des droïdes et prennent un ascenseur ensemble. Ils ne se regardent pas dans les yeux, aucune parole n’est échangée. Ils arrivent en vu de la navette du Maître, la passerelle s’abaisse. Celui-ci descend, il est habillé d'un manteau noir, la capuche lui cache le visage.


    Le Maître - «J'ai appris que ta mission est un succès. Bien, je suis content de toi, mon élève. Je vois que notre invité est là. Elle n'est pas prête ? Je t'ai pourtant ordonné de la convertir.» Le Maître semble fâché.


    «Oui, mon maître, je n'ai pas fini. Mais je vais y arriver.» lui promet Talion.


    Le Maître - «Je veux la voir seul, amène-la moi dans ma cabine.»


    Talion - «Oui, mon maître.»


    Le maître se dirige vers la cabine de Talion et passe devant Saranna sans la regarder. Talion la prend par le bras et l'entraîne vers la cabine du Maître. Elle tente de le faire lâcher prise mais il la tient fermement.


    Saranna - «Mais où tu m'emmènes ? Lâche-moi!»


    Talion - «Le Maître veut te voir en tête à tête. Tiens ta langue, sinon tu finiras en petits morceaux.»


    Saranna - «En petits morceaux ?»


    «C'est plus facile pour les jeter dans l'espace.» ironise Talion.


    Ils arrivent devant la porte, il actionne la commande et la porte glisse. Il pousse Saranna à l'intérieur et la porte se referme.
    D5K8 suit Talion.


    D5K8 - «Monsieur, que fait-on?»


    Talion - «On attend les ordres. Reste là devant la porte et empêche-là de partir cette fois-ci.»


    D5k8 - «Bien, monsieur. Mais ce n’était pas ma faute.»

    Le droïde se plante devant la porte et attend le maître. Elle est seule dans la pièce, le maître n'est pas encore arrivé. Elle tente de ressortir mais la porte s’ouvre sur le droïde de Talion. Celui-ci referme la porte aussitôt. Elle en profite pour visiter, elle trouvera peut être une arme. Mais aucune cloison, ni tiroir ne s'ouvre. Tout est hermétique. Elle voit une chaise et va s'asseoir en attendant.

    La porte coulisse et le Maître entre, il était en grande discussion avec Talion. La porte se referme derrière lui, il avance droit sur elle. Elle se redresse d’un coup. Elle pense qu'elle va sûrement être torturé par cet homme. Mais non, il se dirige vers un mur et la cloison s'ouvre. Elle fait apparaître un bar, des verres et des boissons. Il se sert puis va s'asseoir dans un fauteuil. Elle le regarde mais ne distingue que des yeux jaunes. Elle ne devine pas son origine. Elle sursaute quand il fait un mouvement pour remonter ses manches.


    «Allons, mon enfant, je ne vais pas vous manger. Approchez que je vous voie mieux.» lui dit le Maître.


    Mais elle est tétanisée et n'arrive pas à bouger. Il le sait, il aime ressentir la peur chez les autres. Il devine qu'elle n'approchera pas par ses propres moyens, qu'à cela ne tienne il va lui forcer la main. Il fait un geste et Saranna se met à se déplacer contre sa volonté comme une marionnette. Elle marche tel un robot et s'arrête devant lui. Ensuite, il la force à se mettre à genoux devant lui.
    Il lui attrape le menton et la regarde sous toutes les coutures. Saranna préfère fermer les yeux et ne pas regarder le visage du maître. Oui, c'est bien elle, il l’a tellement cherchée que la voir devant lui, il exulte.


    Le Maître - « C'est parfait, tu es enfin à moi, je vais pouvoir accomplir la suite de mon plan. Mais avant cela, il va falloir réunir le reste de la famille, n'est-ce pas Saranna?»


    Elle rouvre les yeux, arrive à parler et dit «De quoi parlez-vous? Je suis seule. Je n'ai pas de famille, j'ai été abandonnée.»


    Le Maître - « Non, ce n'est pas tout à fait exact. La vérité, je la connais, je vais te rafraîchir la mémoire. Écoute bien, je vais te raconter l'histoire de ta famille. Tu es née sur une planète qui n'existe plus, elle a été détruite par une supernova. Tu te souviens de ce cataclysme ? »


    Saranna - « Non, je n'en ai aucun souvenir.»


    Le Maître - « Alors, tu as dû être blessé pendant l'évacuation. Donc, tes parents sont morts sur la planète. Ton père était un Jedi renégat, et ta mère une grande divinatrice. Ils faisaient de grandes choses autour d'eux et quand j'ai appris qu'ils ont eu 2 enfants, j'ai tenté de me rapprocher de la planète. Mais, grâce à ta mère et à son pouvoir, ils ont paré toutes mes tentatives d'enlèvements. Bref, je ne voyais pas comment vous attraper toi et ta sœur. Et puis, la supernova a fait le boulot à ma place. Vos parents vous ont mis en sûreté sur un vaisseau puis se sont occupés des autres habitants. Les sots !»


    Saranna - « C'est votre œuvre la supernova?»


    Le Maître - « Oui! Je vois que tu as hérité des pouvoirs de ta mère. Je continue. J'ai donc détourné le vaisseau où vous étiez cachées. Mais il a eu une avarie et il s'est écrasé sur la planète où tu as vécu. Apparemment, vous avez été séparé, parce que la plus jeune a été adopté. J'ai donc perdu votre trace pendant quelques années, et Talion t'a retrouvé. Il m'a fait son rapport et je t’ai immédiatement reconnu.»


    Saranna - «  Et ma sœur  ? Vous savez où elle se trouve  ?  »


    Le Maître - «  Oui, bien sûr. Actuellement elle se croit en sécurité dans un certain temple Jedi.  »


    Saranna - «  Emeline  ? Emeline est ma sœur  ?  »


    Le Maître - «  Tu ne t'en doutais pas  ? Je vais envoyer Talion la chercher. Il la ramènera ici, les deux sœurs enfin réunies. Avec votre pouvoir à toutes les deux, je vais entreprendre de grandes choses.  »


    «  Il n'y arrivera pas avec tous les Jedis se trouvant dans ce temple.  » affirme Saranna.


    Le Maître - «  Tu crois çà, mais tu ne sais pas de quoi il est capable. De plus, Talion est mon élève depuis son plus jeune âge.  Mais avant toute chose, il te faut retrouver la mémoire. Pour la suite de mon plan c’est très important.»


    Il la regarde et prend le contrôle de son esprit. Il appuie sur une commande de son fauteuil et D5K8 attend ses ordres.


    Le Maître - «  Tu vas suivre ce droïde et attendre que j'arrive.  »


    Elle suit les directives, le regard vide avec des gestes mécaniques. La porte s'ouvre, Talion entre. Il croise Saranna et le droïde. Il a juste le temps d'apercevoir son regard. Elle n'est plus là, son maître a réussi là où il a échoué. Il est en colère, amer. Son maître a ressenti son trouble.


    Le Maître - «  Que t'arrive t'il, mon apprenti  ?  »


    «  Rien, mon maître. Je vous ai déçu, je suis désolé. Je n'ai pas réussi avec elle.  » lui dit Talion en montrant Saranna qui s'éloigne avec D5K8.


    Le Maître - «  Non, tu as encore toute ma confiance. Tu vas venir avec moi, je vais pratiquer une expérience sur elle. Je vais faire en sorte qu'elle retrouve la mémoire.  Pour notre réussite, il faut que tu voies la suite des événements.»


    Ils se dirigent vers la salle d'interrogatoire. Saranna et le droïde sont debouts et attendent. Le maître rentre en premier, suivi de Talion.


    Le Maître - «  A présent, allonge toi sur la table.  »


    Et Saranna s’exécute, Talion lui attache les poignées et les chevilles. D5K8 quitte la pièce et le maître se rapproche. Il se place en haut de la table et place ses mains de chaque côté de la tête de Saranna. Il supprime son pouvoir sur elle. Elle retrouve ses esprits et commence à se débattre pour enlever ses liens.


    Le Maître - «  Maintenant, tu vas m'écouter. Je vais t'aider à te rappeler ton passé. Mais si tu bloques mon pouvoir, tu souffriras beaucoup plus qu'il n'est nécessaire.  A toi de voir.»


    Les éclairs de Force sortent des mains du maître et vont vers la tête de Saranna.
    Elle hurle mais les éclairs ne s'arrêtent pas.


    Le Maître - «  Rappelle toi, Saranna. Ta planète verdoyante, ton père : un Jedi, ta mère  : une divinatrice. Et ta sœur.  »


    «  Emeline.  » dit Saranna dans un souffle.


    Le Maître - «  Oui, Emeline. C'est bien, les souvenirs commencent à revenir.  »


    La séance de torture commence.
    Et puis plus rien. Le maître ne dit plus un mot, il semble se concentrer. On entend que le bruit des éclairs de Force sortant de ces mains. Talion sent que c'est anormal. Il regarde son maître  : il a un rictus. Il approche sa main et touche le bras de son maître. Au moment du contact, il reçoit une décharge et est propulsé vers le mur. Il se relève et se dépêche de repousser son maître de toutes ses forces. Son maître a arrêté les éclairs et semble reprendre péniblement son souffle.


    Talion - «  Qu'est-il arrivé, maître  ?  »


    Le Maître - «  Elle est beaucoup plus puissante que je ne le pensais.  » dit-il entre ses dents.


    Ils regardent  Saranna, ses yeux sont fermés, elle semble dormir.


    Talion - «  Vous avez réussi à lui rendre sa mémoire ?  »


    Le Maître - «  Je ne sais pas, il va falloir la surveiller. Tu vas la ramener dans sa chambre et attendre auprès d'elle son réveil.  »


    Talion - «  Et vous maître, comment vous sentez-vous  ?  »


    Le Maître - «  Je vais bien, je vais me reposer dans ma cabine et attendre que tu viennes me donner des nouvelles de notre invitée.  Et peut être, reprendras-tu la torture  ? On verra plus tard.  »

    Il quitte la salle d'interrogatoire péniblement et laisse son apprenti avec Saranna.
    Le maître partit, Talion la regarde et lui caresse les cheveux. Il commence à défaire les liens et remarque les traces sur ses poignets et ses chevilles. Il glisse ses bras sous son corps et l'emporte vers sa chambre. Arrivé là, il la dépose sur le lit et la recouvre d'un drap, puis va s'installer dans un fauteuil face au lit. Il ne la quitte pas des yeux, il ne doit surtout pas s'endormir. Plusieurs heures plus tard, il commence à somnoler et ne remarque pas que Saranna est éveillée. Elle bouge à peine, mais tout d'un coup, le sabre laser de Talion se détache de sa ceinture. Il s'élève dans les airs comme tenu par une main invisible et commence à tournoyer sur lui-même. Il semble glisser et se positionne à environ 1 m de la tête de Talion. Celui-ci ne remarque rien, il a commencé à s'assoupir. Un bruit caractéristique, le sabre s'allume. La lame rouge se déploie et tourne toujours sur elle-même. Talion sursaute mais ne peut quitter le fauteuil  : la lame tournoie à présent, et de plus en plus vite au niveau de sa gorge. Il tente un geste vers le sabre mais se rend compte qu'il ne peut pas bouger. Il ne peut qu'assister au balai de son sabre, impuissant et voir qu'il se rapproche inexorablement de son cou. Il avale sa salive lentement, il voit la mort approché centimètres par centimètres. Saranna se redresse alors sur le lit et regarde patiemment la suite des événements. Talion croise son regard et comprend à présent d'où vient la menace. C'est elle qui manipule le sabre, elle va bientôt le tuer. Il lui semble même la voir sourire.

    Ce message a été modifié par licorne87 le dimanche 05 février 2017 - 22:32

    vendredi 03 février 2017 - 22:34 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    6883 Crédits

    Il y a un qui risque d'avoir mal.

    vendredi 03 février 2017 - 23:20 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Comme prévu voici la suite des évènements.


    Chapitre 7


    Dans la chambre du maître, celui-ci se redresse d'un bond. Il a senti le pouvoir éveillé de la fille. Elle est en train d'essayer de tuer son apprenti. Il attend quelques secondes et réalise les pouvoirs qu’elle a. Finalement il décide de réagir. Il n'est pas question qu'elle tue sans son ordre à lui, même si se débarrasser de son apprenti l'aurait arrangé. Il utilise son pouvoir contre Saranna. Celle-ci est obligé de lâcher le sabre laser et en même temps son emprise sur Talion. Ce dernier se redresse et utilise à son tour son pouvoir sur elle, il l'étrangle en la suspendant dans les airs jusqu'à ce qu'elle n'est plus d'oxygène, puis la repousse violemment contre la cloison opposé de la chambre. Elle s'écroule en bas du mur sans connaissance. Il se baisse, récupère son sabre et le rattache à sa ceinture. Puis, il se dirige vers elle et la tire par les cheveux, elle se réveille et se débat. Il ne lâche pas prise et la traîne en dehors de la chambre. D5K8 est dans le couloir quand Talion sort avec Saranna, il les suit jusqu’à la salle d'interrogatoire.

    D5K8 -«Monsieur, vous reprenez la torture?»

    Talion - «Oui, j’y suis obligé. Attache-là.»

    D5K8 - «Pourquoi obligé?»

    Talion - «Elle a tenté de me tuer. Si je n’arrive pas à la convertir, il me faudra l’abattre.»

    Le droïde s’exécute aussitôt et attache Saranna. Tandis qu’il s’affaire.

    Saranna - «Et vous croyez me retenir avec çà?»

    Elle se débat pour tenter d’empêcher le droïde de finir de l’attacher. Celui-ci la maintient fermement et poursuit son action.

    «Il faut me laisser faire sinon je vais vous faire mal. Oh, pas autant que mon maître.» dit D5K8.

    « J'ai d'autres options, tu verras. Tu ne quitteras jamais ce vaisseau.  » affirme Talion.


    Saranna - «  Je ne comprends pas, pourquoi ton maître m'a empêché de te tuer. Je l'ai vu qui souhaitait ta mort pourtant.  »


    Talion - «  Tu veux ma mort... à cause de ton ami?  »


    Saranna - «  Bien sûr  !  Son crime ne restera pas impunis. Mais ce n'est que partie remise, quand j'aurais récupérée tous mes pouvoirs, tu ne feras pas le poids. Ni toi, ni ton maître.  »

    Elle lui jette un regard noir en disant cela.
    Alors, il comprend que son maître a eu le dessus sur elle parce qu'elle ne sait pas encore se servir de ses pouvoirs. Il lui faut, au plus vite la convertir, sinon il mourra à la prochaine confrontation. Il se place à côté d'elle et commence les éclairs de force pour la faire souffrir. Son maître le rejoint et place ses mains au dessus-d'elle. Tout comme lui, les éclairs passent de ses doigts pour se diriger vers le corps de Saranna.


    Elle hurle de douleur mais tente de leur tenir tête  : «  Vous n'arriverez pas à me changer.  »


    Elle s'évanouit à nouveau, ils arrêtent leurs éclairs.

    «  Nous allons poursuivre ensemble sa conversion.  » dit le maître.

    Talion - « Elle est inconsciente, il faut attendre qu'elle se réveille.  »

    Le Maître - «  On ne peut plus attendre, j'ai besoin d'elle pour le temple. Alors, reprends la séance.  »

    Les éclairs reprennent sur Saranna, toujours évanouie.

    Ils ont finalement arrêté la séance de torture plusieurs heures plus tard.
    Quand elle reprend conscience, le maître remarque tout de suite la couleur des yeux de Saranna. Il sourit, la conversion a débutée, elle glisse doucement vers le côté obscur. La mission va pouvoir débutée. Talion est congédié par le maître et retourne dans sa chambre où il se prépare pour la mission. Le maître reste seul auprès de Saranna. Il lui explique ce qu’elle va faire au temple, puis il appelle son apprenti par la pensée.

    Le Maître - «Nous retournons sur Coruscant, Saranna est prête. Tu vas l'accompagner au temple Jedi et me ramener Emeline.»

    «Maître, c’est trop risqué pour Saranna. Même si elle est effectivement avec nous, elle ne peut plus approcher du temple. Elle en est incapable. » dit Talion.

    «Tu vas lui apprendre à s’effacer immédiatement, et à se battre aussi. Il te reste quelques heures pour la former. J'ai dit Maintenant !  » ordonne le maître.

    Talion salue le maître et quitte la chambre. Il retourne auprès de Saranna, ses yeux ont pris la couleur jaune des Siths. Elle est des leurs à présent, mais il lui faut prouver sa loyauté envers le maître  : la seule façon est de ramener Emeline au vaisseau. Il l'emmène dans une salle qu'elle n'avait pas encore vue  : la salle d'entraînement. D5K8 les accompagne, il va superviser l’entraînement. Talion ouvre des panneaux qui recèlent des armes de toutes sortes, certaines inconnues pour Saranna. Il en prend deux au hasard et lui en lance une. Elle la rattrape, la jauge quelques instants puis fixe Talion. C'est un poignard avec une lame incurvée, le manche est sculpté de façon artistique. Talion se met en position de combat et se jette sur Saranna pour l'effleurer avec la lame. Il y parvient et lui fait une entaille sur le bras. Elle regarde la plaie saignée puis Talion. Elle se met en position et entreprend de lui rendre la pareil. Ils se jettent l'un contre l'autre, et chacun essayant de taillader l'autre. Saranna arrive à lui faire une estafilade au niveau du torse. Il la regarde, surpris qu'elle ait réussi à l'approcher. Mais le combat est loin d'être terminé, Talion utilise la Force contre elle et la coince contre une cloison. Elle ne se laisse pas faire et tente une autre tactique  : elle utilise la Force à son tour mais pour faire venir à elle une autre arme. C'est ainsi qu'arrive dans son autre main, un sabre laser. Étonné, il regarde à sa ceinture et c'est bien son sabre qu'elle a récupéré de nouveau. Elle l'allume et réplique aussitôt contre lui. Il arrête la manœuvre grâce à la Force et tente de récupérer son arme. Vite dit, elle ne la lâche pas et essaye de la retourner contre lui. C'en est trop, il repousse Saranna à l'autre bout de la pièce. Elle finit contre le mur mais cette fois-ci, elle est restée debout. Elle a réussi à parer son coup. Elle revient à la charge mais est stoppée dans son élan par le maître. Il vient d'entrer et stoppe le combat.

    Le Maître - «A présent, Saranna va te préparer, ta tenue t'attend dans ta chambre.»

    Saranna lance le poignard, puis le sabre à Talion, elle salue le maître et quitte la salle.

    Talion - «  Maître, je ne crois toujours pas qu'elle soit prête, c'est trop risqué !  »

    Le Maître - «  Tu n'as pas à décider si elle est prête ou non. Mais d'après ce que j'ai vu, elle est douée. Je dis que vous partez dans l'heure. Tu connais le plan, alors va. Et n'oublie pas, tu les ramènes toutes les deux où tu ne reviens pas, mon apprenti.  »

    Le maître réfléchit aux paroles de son apprenti, il a peut-être raison au sujet de Saranna. Quand il l'a torturé, il n'a pas pu aller loin dans la conversion. Il a senti sa volonté prendre le dessus sur son pouvoir à lui. Il a été obligé de lui laisser son libre arbitre et pense que ce n'est pas une bonne idée pour la suite de son plan.
    Talion salue son maître et quitte la salle, il est vexé. Tant pis, il montrera à son maître qu'il est capable de mener cette mission, même si elle semble impossible. Il se dirige vers sa chambre et commence à se préparer pour la mission. Il prend divers gadgets électroniques avec lui et se dirige vers la chambre de Saranna. Il entre sans se faire annoncer, elle est déjà habillé. Elle porte une combinaison de vol, la même qu'elle portait quand il l'a amené.

    Il lui tend un des gadgets et lui explique  : «  C'est un traceur, tu le prends avec toi, je ne veux pas te perdre au cours de la mission. Et prends çà aussi, c'est un comlink pour me prévenir que tu sors du temple avec la fillette. Et si tu ne fais pas ta part dans cette mission, j'ai le droit de te tuer. »
    Elle le regarde dans les yeux, il a l'air sérieux en disant cela. Mais elle n'a pas peur de mourir, c'est plutôt elle qui aimerait le voir mort. Elle prend le comlink et le glisse dans une poche.


    Saranna - «  Alors, on y va où tu dois demander la permission de décoller au maître ?  »
    Elle tente de le mettre hors de lui, et elle y arrive bien. Elle passe devant et se dirige vers le hangar. Il reste en retrait et serre les poings de rage, cette mission va être plus compliquée qu'il ne le pensait. Il la rattrape et la dépasse puis monte la passerelle en premier. D5K8 est déjà installé aux commandes, il attend les ordres. Talion prend le siège du pilote et commence les manœuvres pour le décollage. Elle s'assied juste derrière lui et attache sa ceinture. Ils sortent du vaisseau principal et passent en hyperespace en direction de Coruscant. Quelques heures passent et ils n'échangent aucune parole.

    C'est Talion qui parle le premier  : «Tu vas venir avec moi, j'ai quelque chose à t'apprendre avant qu'on ne se pose.  »


    Ils se détachent et se lèvent pour se diriger au centre de la navette. Il lui explique la technique pour s'effacer de la force, et lui montre ce qui se passe. Elle le regarde mais ne voit pas de différences jusqu'à ce qu'elle remarque la couleur de ses yeux. Ils ne sont plus jaunes, ils sont marrons à présent.

    Saranna - «  Je peux faire çà, moi aussi  ?  »

    Talion - «  Bien sûr, et tu dois y arriver pour pouvoir entrer dans le temple des jedis.  Allez, c'est ton tour, montre-moi que tu as compris la manœuvre.»

    Elle se concentre et tente de penser à autre chose, sa planète natale, ses parents, sa sœur qu'elle va bientôt retrouver. Elle semble apaiser et effectivement, la couleur de ses yeux a repris sa teinte initiale.


    Talion - «Très bien, tu as réussi. Maintenant, le plus dur reste à faire. Il faut que tu gardes ta concentration tout le temps de la mission, sinon tu seras découverte immédiatement par les jedis.  Et si c'était le cas, je n'irais pas me risquer à te chercher dans le temple.»

    Elle le regarde et sourit  :  «  Là, je sais que tu mens. Il est impossible que le maître t'est dit de me laisser dans le temple. Il tient trop à ce que nous soyons réunies toutes les deux. Alors, arrête d'essayer de me faire peur. Tu es loin d'y arriver. On continue la leçon  ?  »

    Il se retourne et la laisse seule. Il reprend son siège de pilote et enlève le pilote automatique. Ils arrivent à Coruscant et se pose au spatioport. Ils descendent et se dirigent vers un transport qui va les emmener directement au temple. Talion descend à la station précédente et fait un signe discret à Saranna qui poursuit son trajet. Elle descend à la suivante et admire la vue qui s'offre à elle. Tant de bâtiments, de navettes, de vaisseaux qui volent autour d'elle. On ne distingue pas le ciel, tant il est nuageux. Elle n'avait jamais quitter sa planète désertique d'adoption. Elle repère un grand édifice et se dirige vers lui, elle ne peut s'empêcher d'éprouver de la joie. Elle va retrouver sa sœur. Elle qui pensait être toute seule. Elle va pouvoir se construire une famille, la sienne. Elle arrive à l'entrée du temple, elle passe l'immense porte et un padawan se dirige aussitôt vers elle pour l’accueillir.

    «  Bonjour, je m'appelle Saranna, je viens voir Emeline. Elle peut recevoir de la visite ?  »

    «  Oui, bien sûr. Je pense qu'elle a finit ses exercices et qu'elle doit se trouver dans sa chambre. Je vais vous y conduire.  »

    Elle suit le padawan et en profite pour admirer la hauteur du temple, c'est impressionnant. Un vaisseau pourrait s'y garer sans problème. Ils arrivent à la porte, le padawan annonce sa visite. Emeline est assise sur son lit, Saranna est resté en retrait pendant que le padawan ressort. Elle entre et la salue. Emeline ne peut attendre plus longtemps et se jette à son cou.


    Emeline - «Enfin, tu es là. Je croyais que je ne te reverrais jamais.  »

    Saranna - «Tu en es sûre ? Pourtant je me rappelle ce que tu m'as dit. Tu as bien dit que tu savais que l'on allait se retrouver, tu l'avais vu dans l'avenir.  »

    Emeline - «Oui, je me rappelle. Mais tu as disparu, je ne ressentais plus ta présence. Comme maintenant.»

    Saranna - «C'est un truc qu'on m'a appris. Et sinon, comment ça se passe ici ? Tu es bien traitée ? »

    Emeline - «C'est super ici, je me suis même fait une amie, elle s'appelle Bene. Je vais te la présenter. »

    Saranna - «Pas tout de suite, je suis venue te parler. Est-ce que tu te souviens de ta famille  ?  »

    Emeline - «Ceux qui m'ont adopté  ? »

    Saranna - «Non, ta vraie famille, celle d'avant, quand tu étais petite.  »

    Emeline - «  Oui, j'en ai quelques souvenirs. Mais pourquoi cette question  ?  »

    Saranna - «  Parce que je veux que tu lises en moi et que tu voies mes souvenirs.  »

    Emeline - «  Mais je croyais que tu n'en avais pas  ?  »

    Saranna - «  C'était vrai avant, mais à présent, je commence à me souvenir de choses. Fais-le, s'il te plaît  ? Maintenant.  »

    Elles s'installent sur le lit et se joignent les mains. Les souvenirs commencent à remonter à la surface. Les images se superposent d'elles-mêmes, elles découvrent des scènes oubliées, cela commence à ressembler à un film. Elles redécouvrent l'histoire de leur famille. La planète verdoyante, leur maison, leurs parents, tout se met en place. Elles rouvrent les yeux ensemble et se regardent. Elles se jettent dans les bras l'une de l'autre. Emeline et Saranna pleurent leurs parents et leurs retrouvailles en même temps.


    «Tu le sais depuis quand  ?  » demande Emeline en essuyant ses larmes.


    «  Je l'ai appris, il y a quelques jours. » répond Saranna. Elle se lève et tend la main à Emeline.


    Saranna - «  Tu viens  avec moi  ?  »


    Emeline - «  Où allons-nous ?  »


    Saranna - «  Et si on partait pour former une famille sur une nouvelle planète ?  »


    Emeline - «  Mais ! Et ma formation de Jedi ?  »


    Saranna - «  C'est à toi de décider !  Je ne peux pas t'obliger. Mais j'aimerais beaucoup que tu viennes avec moi.  »


    Dans la Force, Saranna reçoit un message d'impatience de Talion  : « Dépêche-toi, je ressens des troubles. Les jedis sont au courant de ta présence. »

    Effectivement, Mace Windu a ressenti qu'il se passait quelque chose dans le temple. Il arrête sa méditation et part trouver Emeline.

    Saranna - «  Alors, que décides-tu  ? Tu viens ou pas  ?  »

    Emeline hésite, elle a retrouvé sa sœur. Elle réfléchit quelques secondes puis se lève et prend la main de Saranna. Elle a décidé, elle quittera le temple pour suivre sa seule famille.
    Saranna lui répond par un sourire. Elles sortent de la chambre et se dirigent vers la sortie du temple.

    Emeline - « Attends. Je dois prévenir les maîtres dont Mace Windu que je désire quitter le temple et arrêter ma formation de jedi. »

    Saranna - « Je ne crois pas que l’on est le temps.»

    Emeline - « Mais si. Il suffit que je passe à la salle du grand Conseil. Il y aura certainement un maître à qui parler. »

    Saranna ne s’attendait pas à cette demande de la part d’Emeline. Elle ne sait comment éviter cette rencontre avec les jedis. Tout en parlant, elles continuent de se diriger vers la sortie toute proche. Bene vient justement vers elles.
    Saranna profite qu'Emeline dit au revoir à Bene pour actionner le comlink et prévenir Talion de leur arrivée. Il est dehors et les attend dans une navette.
    Emeline a toujours l’intention de passer prévenir Mace Windu de son intention de quitter le temple, mais Saranna la retient par la main.

    Saranna - «Attends !»

    «Qu’y a t’il? Il y a un problème?» demande Emeline.

    Saranna - «Oui, il y a effectivement un problème.»

    Emeline se tourne vers Saranna pour la regarder, elles sont près de la sortie. Saranna évalue rapidement ses chances de partir en emmenant sa sœur sans être inquiétée par les jedis.
    Elle décide de tenter le tout pour le tout. Elle envoie une décharge à Emeline qui s'écroule, elle la place sur son épaule et part en courant vers la sortie. Dehors la navette de Talion est en position. Quelques jedis présents dont Bene réagissent rapidement en courant juste derrière elles. Talion profite de cette course improvisée pour tirer vers les jedis avec son blaster. Il arrive à blesser quelques padawans surpris par ces tirs aléatoires, mais pas leurs maîtres. Ceux-ci s’arrangent pour renvoyer les tirs vers Talion qui les évite. Elles grimpent dans la navette et s'enfuient vers le spatioport. Ils changent de transport et embarquent sur leur vaisseau, Saranna portant toujours Emeline dans ses bras.

    dimanche 05 février 2017 - 22:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    Bien bien... Dans l'ensemble, en lisant ta fan-fiction, je sens que tu sais exactement ce que tu veux. D'où par Saranna, ce qui lui arrive et où elle va. De ce côté là, je n'ai pas de souci. 

    Merci d'avoir tenu compte d'aérer tes chapitres et dialogue. C'est beaucoup plus agréable à lire. 

    En mp, je t'ai fait par de mes remarques par rapport à la logique de la saga SW. Mis à part des détailles, qui pour moi sont important, le reste est bien écrit. 

    Etant une grande sensible, j'ai trouvé la scène de torture un peu longue. Par contre, j'aime l'humour que tu mets dans tes chapitres, même s'il pourrait en avoir plus. 

    Continue! Et n'oublie pas qu'une fan-fiction, c'est d'abord à toi qu'elle doit plaire! 

    mercredi 08 février 2017 - 20:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Bonsoir, alors sur ces bonnes paroles, je continue la suite.


    Chapitre 8

    «  Pourquoi tu as fait çà  ?  » rugit Talion.


    Saranna - «  Elle avait deviné pour moi, je ne voulais pas la blesser. Alors, je l'ai endormie.  » Elle dépose Emeline délicatement sur une couchette. Elle se place à côté d'elle et la veille.
    Le retour se passe sans encombre, Emeline est toujours endormie et Saranna garde un œil sur elle. Talion rumine dans son coin, il sait qu'il ne faut pas qu'elle s'attache à sa sœur. Il doit la prévenir de la colère de son maître s'il s'en aperçoit. Il va la trouver et l'éloigne d'Emeline.

    Talion - «  Arrête çà.  »

    «  Arrêtez quoi ? » lui demande Saranna.

    Talion - «  Il ne faut pas que tu restes auprès d'elle, tu es en train de t'attacher à elle. Le maître ne veut pas de cela.  Il faut que tu restes sur la mission, sinon tu risques ta tête et la mienne.»


    Saranna - «  Je sais ce que je risque, c'est ma seule famille.  »

    Talion - «  Non. Plus maintenant, ton maître est ta seule famille. Si tu n'as pas encore compris, tu vas bientôt le découvrir.  »

    La navette s'approche du vaisseau principal et se pose. La passerelle s'abaisse, Talion descend le premier et va trouver le maître pour faire son rapport. Saranna descend avec Emeline dans les bras et l'emporte dans sa chambre.


    «  Mon maître, la mission s'est bien passée. Nous avons ramené la fillette avec nous, elle est saine et sauve. Saranna est actuellement en train de s'occuper d'elle. Nous pouvons poursuivre la suite du plan.  » dit Talion en s'inclinant.

    «  Bien, je suis content de toi, mon apprenti. Je vais aller la voir et m'occuper personnellement de sa conversion. Toi, tu vas éloigner Saranna. Je ne veux aucune intervention de sa part. J'ai senti son attachement envers la fillette. Cela pourrait nous porter préjudice. » dit le maître.

    « J'y vais, mon maître.  » salue Talion.


    Il retourne auprès de Saranna et la découvre aux côtés d'Emeline. Il la prend par le bras et lui fait quitter la chambre. D5K8 rentre et emporte la fillette.

    Saranna - « Mais que fait-il  ? Emeline doit rester ici, avec moi.  »

    Talion - «  Non  ! Tout cela est finit. Tu dois oublier qu'elle est ta sœur. Mon maître va la convertir et tu dois te concentrer sur la mission qu'il va te donner.  »

    Elle se débat et tente d'empêcher le droïde d'emmener Emeline, mais elle ne peut plus bouger. Talion a compris que le maître a pris le contrôle de Saranna. Elle regarde D5K8 passer sans bouger, une larme coule le long de sa joue. Le maître attend à la porte de la salle d'interrogatoire que le droïde installe la fillette. Quand il sort, le maître entre et referme derrière lui.
    Saranna n'a pas bougé, l'emprise qu'avait le maître sur elle, a cessé. Mais elle ne s'en est pas rendu compte. Elle n'a pas bougé depuis plusieurs minutes quand Talion l’attrape par le bras et l'entraîne plus loin.


    Saranna - «  Que fais-tu  ?  »


    Talion - «  Je t’emmène pour la prochaine mission.  »


    Saranna - «  De quoi parles-tu  ? Je n'ai rien reçu.  »


    Talion - «  Je le sais, c'est à moi qu'il l'a donné. Mais nous y allons ensemble. »


    Ils se dirigent vers la navette et décollent aussitôt pour la nouvelle destination. Dans le cockpit, ils discutent de la mission.


    «  Où allons-nous  ? Et que va-t'on y faire  ?  » demande Saranna.

    Talion - «  Tu es avec moi ?  »

    Saranna -«  Pourquoi cette question  ?  »


    Talion - «  Rien  ! Il s'agit de trouver un artefact pour le maître.  »


    Saranna - «  Planète  ?»


    Talion - «  Polis Massa. Ce monde est inhabité. »


    Saranna - «  Alors, pourquoi y aller à deux  ? »


    Talion - «  Il fallait que je t'éloigne du vaisseau et du maître par la même occasion.  Tes nerfs commencent à lâcher. Si le maître avait décelé cette faiblesse, tu serais morte.  »


    «  Tu aurais dû le laisser faire. » dit elle fataliste.


    Talion - «  Nous allons arriver à destination. Il nous faut trouver cet objet pour le maître.  »


    Saranna - «  Cela ressemble à quoi  ?  »


    Talion - «  Quand nous serons arrivés, tu ressentiras sa présence.  »


    Saranna - «  Je le ressentirais  ? Et toi  ?  »


    Talion - «  Je ne sais pas. On verra sur place.  »


    Avant de descendre du vaisseau, Saranna utilise les scanners pour sonder la planète.


    Saranna - «Il est impossible de savoir quoi que ce soit sur Polis Massa. Les senseurs sont incapables de voir à travers cette roche. Elle semble magnétique, en fait toute la planète en est recouverte. Je ne peux pas voir s'il y a des grottes ou des mines.  »


    Ils atterrissent sur la planète, elle est rocailleuse, pas une plante à l'horizon. L'air est respirable et il n'y a pas âme qui vive. Ils sont seuls et commencent leur recherche. Ils s'éloignent de la navette et regardent l'horizon.


    « Alors, tu ressens quelque chose  ? » demande Talion.


    Quelques minutes passent.

    Saranna - «  Non, je ne sens rien, même pas un être vivant.  »


    Talion - «  Ce n'est pas vivant ce qu'on est venu chercher. Alors continue et concentre toi, je ne veux pas rester ici plus que nécessaire.  »


    « Tu as peur  ? C'est un signe de faiblesse.» lui renvoie Saranna.


    Il ne relève pas l’allusion et continue de chercher. Ils marchent lentement et regardent autour d'eux. Des roches à perte de vue.


    «  Alors, on va où  ? » s'impatiente Saranna.


    Talion - «  C'est à toi de le dire. Le maître a dit que tu le trouverais. »


    Saranna finit par s'asseoir sur un rocher et attends.


    Saranna - « Je veux rentrer !  »


    «  Pas tant qu'on aura pas trouver l'artefact...Arrête de penser à Emeline.  » se fâche Talion.


    Elle finit par se lever et retourne vers la navette.


    « Tu as trouvé quelque chose  ?» demande Talion.


    Saranna - «  Non, je retourne au vaisseau et je rentre. Avec où sans toi.  »


    Il la rattrape et tente de la convaincre de continuer les recherches. Elle le toise du regard mais continue sa progression.

    Il finit par la provoquer  : «  Si tu fais çà, tu nous condamnes tous les deux.  »

    Il la bouscule pour la forcer à réagir. Elle s'arrête et se met en position, prête à frapper. L'atmosphère est chargée d’électricité, les poussières environnantes ainsi que les cailloux commencent à s'élever dans les airs autour d'eux. Il utilise la Force contre elle et lui envoie une décharge. Elle l'évite et lui envoie ce qu'elle trouve à portée  : des cailloux. Il ne peut les éviter tous, certains lui font des entailles, au visage et aux bras. La bataille fait rage mais aucun ne veut céder du terrain. Ils continuent de s'étriper et ne remarquent rien. Autour d'eux, l'air ambiant a changé, les cailloux s’élèvent et restent en suspension. C'est Saranna qui remarque le changement la première. Talion, en profite et prend l'avantage sur elle. Il lui fait une prise et la bloque au sol. Il la tient par la gorge et se poste au-dessus d'elle. Il voit qu'elle ne le regarde pas lui, mais autre chose. Il la libère de son étreinte et regarde autour de lui. Toute sorte de roches flottent dans les airs à environ 1 mètre du sol.


    Talion - «  C'est toi qui fait çà  ? »


    «  Non, je n'y suis pour rien. Tu sens cela  ?  » demande Saranna.

    Elle entend une voix qui l’appelle : «Saranna. Saranna. Viens."


    «  Non, tu parles de quoi ? » dit Talion en se relevant et en regardant autour de lui. Il s'éloigne de quelques pas d'elle.

    Quand soudain, le sol s'écroule sous Saranna. Il tend un bras vers elle et l'appelle  : «  Saranna  !  ».

    Trop tard, elle disparaît de sa vue, avalé par la planète.

    Il se jette dans la crevasse à sa suite pour tenter de la retrouver. La descente est longue et dure plusieurs minutes. Il arrive enfin dans une sorte de caverne, et empêche sa chute grâce à la Force. Il se pose sur le sol délicatement et tente de s’habituer à l'obscurité. Il n'arrive pas à distinguer si Saranna est proche, il y a trop de poussières qui volent. Il avance lentement dans la caverne et ressent une puissance. Il a peut être trouvé l'artefact mais a peut être aussi perdu Saranna. Il continue sa progression lentement et arrive dans une salle. Ses yeux se sont habitués à l'obscurité, il distingue des murs et un autel. C'est un temple. Mais toujours aucune trace de Saranna. Il ne trouve aucune issue à part la caverne par laquelle il est entré. Il ressent toujours cette puissance, elle semble de plus en plus grande. Il décide de lever les yeux pour essayer de voir le plafond de ce temple.

    «  Saranna.  » s'écrit-il.

    Elle flotte dans les airs à environ une vingtaine de mètres du sol. Elle est allongée et ne bouge pas. Il l'appelle mais elle ne réagit pas, elle doit être encore sonnée par la chute. Il essaye de la faire descendre par la Force mais n'y arrive pas. Alors, il tente de la rejoindre et s'élève dans les airs par la Force de ses éclairs. Il arrive à se positionner sur un aplomb rocheux près d'elle. Elle a les yeux fermés, ses cheveux flottent autour de sa tête, les bras le long du corps. Il constate qu'elle saigne au bras, certainement dû à la descente. Il continue à l'appeler mais elle ne se réveille pas. Il tente de la toucher mais reçoit une décharge. C'est elle la puissante force qu'il ressent. Il essaye de la faire redescendre, toutes les tentatives échouent. Lorsque la puissance redouble d'intensité, il ne peut plus rester à côté d'elle. Une boule d'énergie se forme autour d'elle et grossit à vu d’œil. Il descend et ne peut que regarder, impuissant, la suite des événements.

    La boule d'énergie continue de grossir, elle touche les murs du temple. Des éclairs envahissent le temple et rejoignent Saranna. La puissance est trop forte pour la caverne, des morceaux de rochers commencent à se détacher du plafond et tombent. Le bruit est assourdissant. L'autel est détruit, le temple est en train de s'écrouler. La boule arrête de grossir puis se met à briller de plus en plus. La lumière devenant aveuglante, Talion détourne le regard et ferme les yeux pour se protéger. Puis, plus rien le silence est revenu. Quand il rouvre les yeux, la boule a disparu. Saranna est toujours en suspension dans les airs. Son corps descend lentement, Talion se positionne pour la réceptionner. Il s'attend à recevoir une décharge mais non. Il n’y a plus de danger. Saranna est à présent dans ses bras, il ne ressent rien. Il la dépose sur le sol et tente de la réveiller. Elle n'a aucune réaction mais elle respire. C'est déjà une bonne nouvelle. Il décide de la ramener à la navette. Il la dépose sur une couchette puis va prévenir son maître de la faillite de la mission. Il se doute de la réaction du maître, il va certainement être déçu voir pire.


    Talion - « Maître, je suis désolé de vous apprendre l'échec de la mission.  »


    Le Maître - « Je t'écoute, mon apprenti.  »


    Talion - « Nous n'avons trouvé aucune trace de l'artefact sur la planète. De plus, Saranna a été blessée.  »


    Le Maître - « Est-elle toujours vivante  ?  »


    Talion - « Oui, mon maître.  »


    Le Maître - « Alors, tu n'as pas échoué. Reviens immédiatement avec elle. Je vous attends.  »


    Talion - « Bien, mon maître.  » et il fait un salut à l'écran avant qu'il ne s'éteigne.


    Il a ressenti la joie de son maître. La mission est en fait un succès. Pourtant, ils reviennent sans l'artefact. Il réfléchit et comprend, en fait c'est elle l'artefact. Elle a reçu de nouveaux pouvoirs dans le temple, c'est un réceptacle. Il retourne auprès d'elle pour voir comment elle va. Elle semble dormir, il la recouvre d'une couverture et reprend son poste à la cabine de pilotage. Le vol de retour se termine, ils sont en vu du vaisseau principal. La navette se pose, la passerelle s'abaisse. Talion descend avec Saranna dans les bras. Le maître est en bas de la passerelle et les attend. Talion approche Saranna du maître, celui-ci place sa main droite au-dessus de la tête de Saranna. Un halo bleu apparaît et Saranna ouvre les yeux. Elle se redresse et se tient droite devant le maître.


    Le Maître - «  Talion, va à la salle d'entraînement, tu y es attendu. Ma chère Saranna, nous allons nous entretenir tous les deux. Je veux tout savoir sur ce qui s'est passé dans cette caverne.  »


    Talion s'éloigne et laisse le maître avec Saranna.


    Le Maître - «  Comment te sens-tu  ? As-tu remarqué un changement te concernant  ?  »


    Saranna - «  Je vais bien, maître. Je ressens une puissance incroyable, on dirait qu'elle coule dans mes veines.  »

    Elle lève les mains devant elle et des éclairs circulent entre ses doigts. Elle les regarde briller et semble fasciner.


    Le Maître - «  C'est très bien. Je remarque que tes blessures sont cicatrisées. Tu ne sembles pas souffrir.  »


    Saranna - «  Non, je ne ressens aucune douleur. Je suis prête, maître.  »


    Le Maître - «  Oui, je le sens. Mais il faut pourtant que tu t'entraînes avec ta sœur. Je souhaite une symbiose totale entre vous deux. Pour la suite de mon plan, il faut que vos pouvoirs soient en communion parfaite.  »


    Le Maître et Saranna continuent de discuter tout en marchant dans les couloirs du vaisseau.


    Le Maître - «  En ce qui concerne votre combat sur Poliss Massa. Je sais que tu souhaites la mort de Talion.  »


    Saranna - «  Mais maître…  »


    Le Maître - «  Non, c'est inutile d'essayer de le cacher. Je sais très bien à quoi tu penses, mon enfant. Alors, j'ai une solution à cela.  »


    Saranna attend la proposition du maître.


    «  J'ai encore besoin de Talion. Mais dès que cette histoire est terminée, je te laisserai t'en occuper. Tu pourras en faire ce que tu veux. Tu auras même le choix des armes.  » lui dit le maître en souriant.


    Saranna est ravie d'entendre cela de la bouche du maître. La conversation étant terminée, elle salut le maître et va retrouver Emeline. Mais avant, elle passe par sa cabine pour se changer et enlever sa combinaison, elle n'en a plus besoin. Sa nouvelle tenue l'attend sur le lit. Elle est composée d'un pantalon, d'une tunique et d'un manteau le tout de couleur noir. Accompagné d'un ceinturon auquel est attaché un sabre laser, cadeau du maître. Elle prend le sabre en main et l’allume pour voir la lame brillée et écouter le ronronnement caractéristique du sabre laser. Elle l’éteint puis s'empresse d'enfiler sa tenue et rejoint Emeline dans la salle d'entraînement.

    Emeline arrête son mouvement et se tourne vers la porte. Talion tourne la tête, il a senti l'arrivée de Saranna. Arrivé dans la salle, elle se dirige droit vers sa sœur. Il aperçoit le sabre laser. Il ressent tout de suite de la colère. Le maître a donné un sabre à Saranna. A présent, elle peut le tuer. Il s'écarte mais ne peut s'empêcher de lui faire la remarque : «  Le maître t'a donné un sabre laser  !  »


    Saranna - «  Oui, je l'ai trouvé dans ma chambre. Il semble que je sois prête pour mes prochaines missions.  » Il quitte la salle un peu rapidement au goût de Saranna.


    «  Que lui arrive-t'il  ? Je n'ai jamais ressenti çà.  » demande Emeline.


    Saranna - «  Je ne sais pas, c'est bizarre. J'ai senti la colère et ensuite la peur. Je ne sais pas à quoi il pense, mais je ne crois pas que ce soit de bonne augure pour nous. De toute façon, le maître m'a promis que je pourrais m'occuper de lui.  »


    Emeline - «  Pourquoi tu lui en veux  ?  »


    Saranna - «  Tu ne le sais pas, mais il a fait tuer Stavros.  »


    Emeline - «  Quoi  ? Stavros, ton ami est mort  ! Je comprends maintenant ta douleur.  »


    Saranna - «  De quel douleur, tu parles  ?  »


    Emeline - «  Quand tu es arrivée au temple, je l'ai senti. Je n'arrivais pas à la définir, maintenant je comprends mieux.  Et le maître a dit que tu pourrais le tuer  ?  Tu crois pouvoir le faire  ?  »


    Saranna - «  Bien sûr  ! Je suis en pleine possession de mes pouvoirs à présent, je suis tout à fait capable de l'écraser.  »


    «  Tu en es capable. Mais le veux-tu vraiment  ?  » chuchote Emeline.


    Saranna - «  Oh que oui, je le veux...  »


    «  Moi, je ne te crois pas.  » dit Emeline en posant la main sur le bras de Saranna et en la regardant dans les yeux.


    Emeline - «  Je lis dans ton cœur. Et ce que je vois ce n'est pas de la haine. Ton cœur est brisé par la mort de Stavros, c’est vrai. Mais tu as trouvé à combler ce vide.  »


    Saranna - «  Non, ce n'est pas possible ! Je ne peux pas l'aimer, je n'en ai pas le droit.  »


    Saranna est bouleversé parce qu'Emeline a découvert ce qu'elle cachait au fond d'elle. Elle n'y croyait pas, même si c'est là.


    Saranna - «  Bon, passons à autre chose. Tu sais pourquoi on est là  ? On doit s’entraîner pour le maître. Alors au boulot.  »


    Elles se joignent les mains, ferment les yeux et commencent leur concentration. Les visions arrivent doucement, de nombreuse images. Elles essaient de repérer celles qui pourraient plaire au maître. Des mondes en guerres, des peuples asservis, d'autres massacrés. Il y a tant à voir qu'elles ne savent pas quelle vision suivre. Une vision semble prendre le pas sur les autres, elle devient de plus en plus grande. Elle occulte toutes les autres, ce sera celle-là  : Coruscant, la planète, plus précisément le temple Jedi. C'est là que çà commence, des enfants sont assassinés par un Jedi. Dans toute la galaxie, tous les Jedis meurent les uns après les autres au même moment. C'est une hécatombe, tous les stormtroopers font feu sur des Jedis qui n'ont pas senti la menace fondre sur eux.

    mercredi 08 février 2017 - 23:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    Niveau rédaction, je trouve que tu t'améliores. Bien que toujours trop long, ce chapitre se lit plus facilement. 

    Comme dit dans mon mp, dans l'ensemble le plan du maître me semble logique et mystérieux. Jusque là, je te suis. L'idylle entre Talion et Saranna me semblait se dessiner depuis plusieurs chapitre, donc là ok. 

    Tu m'as permis d'être critiques, donc je me permets de te noté mon avis. N'y voit pas de l'agressivité. 

    Il y a 2 choses dans ton chapitre 8 qui me gène dans ton histoire.

    La première, c'est le choix de Polis Massa qui est un champ d'astéroïde et pas une planète. C'est le berceau de Luke et Leïa donc pas possible que le Maître connaisse le lieux. Ce sera un refuge pour Jedi après l'ordre 66. Il est impératif d'en tenir compte!

    La seconde chose, c'est la lumière, l’Artefact, ... euh je n'adhère pas du tout à cela dans Star Wars. Du moins pas comme tu le présente. 

    samedi 11 février 2017 - 08:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    6883 Crédits

    Sympa Padmé, grâce à toi j'ai trouvé ce chapitre  (j'avais pas encore vu).

    samedi 11 février 2017 - 15:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Un nouvel arrivant

    Chapitre 9

    Le maître entre dans la salle d'entraînement, il n'est pas seul. Un humain à cheveux blancs le suit à quelques pas derrière, il regarde Talion avec un sourire carnassier.

    Il se dirige vers les apprentis  : «  Vous êtes tous là, ce sera plus facile de faire les présentations. Voici Falon, un apprenti, il était en mission. Il vient d'en revenir victorieux, je l'ai donc appelé pour qu'il vienne faire la formation de l'une de vous. Talion ne peut raisonnablement formé que l'une des deux. Donc, j'ai choisi Emeline pour Falon. Je vous laisse. Falon, tu viens avec moi j'ai à te parler de ce que tu vas faire. »


    «  Oui, maître.  » dit Falon.


    Falon regarde Emeline, Talion et enfin Saranna qu'il détaille de haut en bas  : «  Tu me plais beaucoup, je m'occuperais de toi dès que j'ai fini avec la gamine.  »

    Il en profite pour caresser les cheveux de Saranna et les porter à son visage.

    Talion se braque  et le repousse: «  Laisse-là  ! Elle est avec moi, tu as entendu le maître.  »


    «  Pour l'instant. Mais quand elle me verra en action, elle te laissera tomber pour être à moi.  » dit Falon en quittant la salle, juste derrière le maître.


    «  Tu le connais, cet humain  ?  » demande Saranna.


    Talion - «  Oui. Et ce n'est pas un humain, c'est un Arkanien. C'est pire.  »


    «  Pire, comment  ?  », c'est Emeline qui pose la question. C'est elle qu'il va entraîné.


    Talion - «  Quand le maître m'a pris sous son aile, il était déjà là. Mais il était trop impétueux, il n'écoutait pas ce que le maître voulait et n'en faisait qu'à sa tête. Jusqu'au jour où il a été bannis, juste après une accroche entre nous. Il a été envoyé sur une planète très lointaine. J'avais cru comprendre qu'il était mort là-bas, apparemment c'était une rumeur.  »


    Saranna - «  Et sinon, il se bat comment  ?  »


    Talion - «  Il ne respecte aucune règle et son intention est de me voir mort. Il veut retrouver sa place de 1er apprenti et s'il peut me tuer pour y arriver, il le fera. Donc, normalement tu ne risques rien pour l'instant. S’il arrive à ses fins, ce sera une autre affaire. Autre chose, méfie-toi de ses mains. Tant qu’il porte ses gants, vous ne risquez rien.» lui dit Talion avec un sourire crispé, il quitte la salle à son tour pour laisser les filles ensemble.


    «  Je crois que l'on est encore plus mal parti qu'avant.» dit Emeline.


    Saranna - «  Je ne sais pas, cela peut-être intéressant au contraire.  »


    Emeline, étonnée, regarde Saranna.


    Saranna - «  S'ils s’entretuent, cela pourrait arranger nos affaires. Le maître va être occuper à les séparer et ne pensera plus à nous.  »


    Emeline - «  Tu penses qu'on pourrait se sauver à ce moment-là  ?  »


    Saranna - «  Oui, toute distraction est le bienvenu, il faut profiter de cet avantage.  »


    Emeline - «  Ok, je vois où tu veux en venir. Mais préviens-moi quand même suffisamment tôt. J'ai peur que la fenêtre que tu entrevois ne soit pas assez grande pour nous deux.  »


    «  Il n'est pas question que je te laisse ici et encore moins avec eux. S'il le faut, je les tuerais. Mais toi, je te sortirais de là.  » promet Saranna en serrant Emeline dans ses bras.


    Saranna - «On a fait tout ce chemin pour se retrouver, il n'est pas question d'abandonner si près du but.  »


    Elles restent enlacées plusieurs minutes, se remontant le moral mutuellement.

    Plusieurs jours s'écoulent rythmés par des entraînements, des séances de méditation. Jusqu'à ce qu'une bagarre éclate entre Talion et Falon. Saranna est seule dans la salle d'entraînement quand la porte s'ouvre et Falon entre. Il scrute la totalité de la pièce et constate qu'ils sont seuls. C'est le moment idéal pour agir. Il se dirige vers elle sans arme et tente de l'approcher le plus innocemment possible.


    «  Alors, ton chevalier servant n'est pas là, pour te protéger de moi  ?  » questionne Falon.


    Saranna - «  Pourquoi je devrais avoir besoin d'aide ? Je suis tout à fait capable de me défendre toute seule. Tu veux tenter le coup ?  »


    Il continue son approche sans se mettre en garde. Elle n'en revient pas de son aplomb, jusqu'où sera-t-il capable d'aller  ? Arrivé à un mètre d'elle, il ne sait toujours pas mis en position de combat. Elle ne comprend pas où il veut en venir. Elle est prête à toute éventualité sauf qu'il tend le bras pour la toucher. Elle prend çà pour une attaque et lui prend le bras pour le bloquer, mais ça ne se passe pas comme elle l'avait prévu. Il retourne son attaque contre elle et l'empêche ainsi de le frapper. Il en profite pour la bloquer contre le mur avec l'aide de la Force. Elle ne peut plus bouger, il la tient et prend son temps pour la regarder sous toutes les coutures. Il la trouve beaucoup trop joli pour que ce soit Talion qui en profite. Alors il approche sa main de son visage et lui caresse la joue.


    Falon - «  On va faire connaissance en douceur tout d'abord. Tu vas être très gentille avec moi, n'est-ce pas  ? Tu ne vas plus jamais tenter de me frapper.  »


    Il tente de manipuler son esprit par la Force, mais il ne sait pas qu'elle est plus résistante que lui. Il essaye de l'embrasser mais elle arrive à se libérer de son blocage et retourne la situation. C'est lui qui est en mauvaise posture, elle le tient à son tour et le bloque aussi avec la Force. Il ne peut plus bouger, elle s'éloigne tranquillement de lui.


    «  Tu croyais m'avoir aussi facilement  ? Tu es un bien piètre professeur.  » dit Saranna en quittant la salle.

    Talion arrive justement  : «On ne s'est pas encore entraîné, où vas-tu?  »


    Saranna - «  Moi, c'est déjà fait avec Falon. Je me suis bien amusée, mais il n'est pas doué.  »


    Talion passe la tête et voit Falon toujours collé au mur. Saranna ne l'a pas encore libéré, Talion en profite. Il rentre dans la salle, se rue sur lui et lui envoie un coup de poing dans la figure. Quand Saranna le libère, Falon finit à terre mais tente de se relever pour se défendre contre Talion. La bagarre commence, les coups pleuvent, les éclairs volent de part et d'autre.

    dimanche 12 février 2017 - 23:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    Tout d'abord, un super grand merci! Avoir des chapitres plus cours, est plus agréable. Merci beaucoup. 

    Ensuite, je remarque une progression d'écriture. Tu as toujours mis de l'intrigue et du dialogue, mais ici, c'est plus entre coupé texte et dialogue. C'est un goût personnel, mais je préfère. 

    L'histoire est pas mal, et le nouveau arrivant est très antipathique. Saranna doit être vraiment une jolie fille puisque tous tombe sous son charme, lol. La rivalité des hommes est effectivement un très belle diversion.

    Là où je coince encore, c'est dans la continuité de Star Wars. Ta fiction est bien, hormis le fait que à cette époque, Dark Sidious est déterminé à garder la règle des 2. Un maître et son apprenti.  Dark Sidious et le compte Dark Tyranus. Son plan est de remplacé Dark Tyranus par Dark Vador. Et dans ton histoire, il y a Talion et maintenant Falon et ça me semble beaucoup. 

    Je sais que Dark Tyranus avait Vengess comme apprenti et que Dark Maul revient aussi. Peu après la mort de Dooku, il y a Grevous, mais Dark Sidious l'utilisent plus comme chef militaire que comme apprenti. Et déjà comme ça, c'est beaucoup. 

    lundi 13 février 2017 - 09:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    6883 Crédits

    Sidious avait quelques peu délaissé Dooku bien avant qu'il ne prenne Assaj Ventress puis le Général Grivious comme apprentis. Mais il est vrai que la règle des 2 selon Sidious est quelque peu bizarre.

    lundi 13 février 2017 - 19:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Oui, je confirme, je me permets quelques libertés en ce qui concerne les apprentis. Mais en cela, je me justifie que dans mon histoire, Falon a été punis par son maitre et a été envoyé sur une mission suicidaire et qu'il en est revenu victorieux. Du coup, il espère revenir dans les bonnes grâces du maitre et pour moi, ça m'arrange, je vais les faire se battre entre eux, logique, non? Puisqu'il ne faut qu'un apprenti.

    lundi 13 février 2017 - 23:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Chapitre 10


    Quand Talion entre dans la salle d'entraînement, il ne s'attendait pas à voir çà. Saranna est à terre et Falon est presque couché sur elle. Il voit bien que Saranna est en train de se débattre malgré l'approche de Falon qui se baisse de plus en plus jusqu’à la toucher. Il est en train de la forcer à l'embrasser. Talion sent la colère montée en lui et envoie sur Falon une poussée de la Force pour libérer Saranna. Ce dernier, surpris, se retrouve à l'autre bout de la pièce. Talion se précipite et tend la main vers Saranna pour l'aider à se relever. Elle le regarde dans les yeux, ainsi que sa main, puis finit par accepter son aide. Elle est debout, quand elle est repoussée par Talion. Aussitôt les deux hommes se jettent l'un sur l'autre.

    C'est Falon qui arrive à frapper le premier et Talion reçoit un coup de poing dans l'estomac qui lui coupe le souffle. Mais il se rattrape et frappe à son tour dans la figure de Falon. Les coups pleuvent, suivi par quelques frappes de Force. Certains coups sont tellement forts que l'onde de choc se répercute dans toute la salle et est ressenti par Saranna. Dans la bataille, Falon arrive à se saisir d'un poignard et tente de l'atteindre avec, mais il est facilement désarmé par Talion. Il n'a pas dit son dernier mot, il tente une autre tactique et attrape son bras. Il le lui retourne ce qui provoque une vive douleur à Talion. Il pense qu'il lui a déboîté l'épaule, mais il est encore capable de le battre. Falon a pris l'avantage et le sait. Il nargue Talion. Il profite de son arrogance pour lui envoyé un coup de pied dans le genou et Falon s'écroule à terre. Il ne peut plus tenir debout. Le combat se poursuit toujours jusqu'à ce que Talion se positionne au-dessus de Falon pour l'étrangler.

    Mais il en est empêché par le Maître, il est arrivé dans la salle pour arrêter le combat. Il ordonne à D5K8 d'emmener Falon, inconscient, dans la cuve de bacta. Il se tourne vers Talion qui se tient le bras et qui est soutenu par Saranna.


    Le Maître - «Emmène-le dans sa chambre. Il ne peut aller dans la cuve pour l'instant. Je ne veux plus aucune bagarre dans ce vaisseau. A la prochaine incartade, je vous élimine tous les deux.  »


    «  Bien, maître.  » dit Talion en grimaçant de douleur.


    Saranna et Talion se dirigent péniblement vers sa chambre. Arrivé là, elle l'aide à se coucher, puis quitte la pièce.


    «  Attends, reste un peu.  » dit Talion en tentant de se relever.


    Saranna - « Je vais juste chercher de quoi te soigner, je reviens. Tu ne bouges pas. »


    Quelques minutes plus tard, elle est revenue avec des bandages et quelques médicaments. Elle commence à préparer les bandages pour maintenir son épaule en place, mais avant il faut que l'os retourne dans son emplacement initial. Elle approche et le prévient de ce qu'elle s'apprête à faire. Il comprend et attend le signal. La douleur est atroce mais brève, l'épaule est remise en place et Saranna commence à poser le bandage pour lui éviter des mouvements douloureux.

    Quand elle a finit, elle lui présente des cachets, qu'il refuse  : «Non, je n'ai pas besoin de çà.  »


    Saranna -« Tu devrais les prendre parce que je pense que tu dois avoir aussi des côtes cassées et je ne peux rien faire de plus. Avec en prime une hémorragie interne, il te faudrait plutôt la cuve de bacta.  »


    Talion - «  Tu as entendu le Maître, Falon y est pour un moment. »


    Saranna - «  Oui. Et c'est toi qui devrais y être. Pourquoi tu souris  ?»


    «  Je suis content parce que Falon est dans la cuve et que toi, tu es là avec moi.  » dit Talion, satisfait. Saranna commence à sortir de la chambre.


    Talion - «  Attends, reste avec moi.  »


    Saranna - «  Non, tu as besoin de repos.  »


    Talion - «  Non, j'ai besoin de toi.  »


    Elle le regarde  : «  Tu veux déjà faire plaisir à ton maître  ?  »


    Il a compris son sous-entendu : «  Non, je veux juste t'avoir près de moi.Le maître n'a rien à voir avec ma demande.  » Elle le croit et accepte de rester. Elle prend un fauteuil et s'installe au pied du lit. Ce n'est pas ce qu'il souhaitait, mais il n'obtiendra rien de plus. Il la regarde avant de se coucher puis finit par s'endormir. Elle attend encore un peu et le regarde à son tour. Il s'est battu pour elle, il a faillit mourir. Il n'est peut être pas si mauvais.

    Elle se lève, quitte la chambre, à regrets et va se coucher dans la sienne.
    Pendant la nuit, elle s'agite dans le lit. Une vision vient la perturber. Une guerre va éclater, elle va provoquer un changement radical du gouvernement. Les Jedis vont disparaître, pourchasser dans les moindres recoins de la galaxie. Elle se relève en sueur, c'était trop fort comme vision.

    Emeline la rejointe  : «  Tu as vu, toi aussi  ?  »


    Saranna - «  Oui, mais je n'ai pas tout vu. Et on est où  ? Dans cette guerre, on est en train de se battre contre qui  ?  »


    Emeline - «  Je ne sais pas. En tout cas le maître est déjà au courant, il semble content de la tournure des événements.  »


    Saranna - «  J'ai senti, moi aussi. Il va falloir jouer serré si on veut s'en sortir vivantes.  »


    mardi 14 février 2017 - 00:02 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26097 Crédits

    Un home dans toute sa splendeur: 

    • Veut pas prendre d'anti-douleur ou anti-inflamatoire. 
    • Fait l'enfant et veut que la femme reste près de lui.
    • Est content que l'autre est plus amoché que lui. 

    MDR, là c'est vrai que Talion est un humain, il n'y a plus à en douté! "LIKE"

    J'aime bien ce chapitre qui rapproche doucement Talion de Saranna. 

    Pour la fin... et bien oui, on sait déjà que tous les Jedi tomberont sauf 2 et 2 petits bébés. Par contre que va devenir les personnages de cette fiction???

    mardi 14 février 2017 - 11:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar licorne87

    licorne87

    3912 Crédits

    Voilà une nouvelle mission avec un artefact à ramener mais aussi un sauvetage ?


    Chapitre 11

    Les jours passent, Emeline et Saranna s’entraînent ensemble, les deux instructeurs étant indisponibles. Talion se repose toujours dans sa chambre, Falon a quitté la cuve de bacta.
    Mais lorsque les deux hommes se revoient, ils sont déjà prêts à reprendre le combat. Le Maître profite de cette animosité pour les envoyer tous les deux sur Ryloth.
    «  Messieurs, j'ai besoin que vous me rameniez un objet très important pour moi. Il se trouve dans une caverne sur la planète Ryloth. Vous allez vous y rendre tous les deux. Il y a là-bas un danger aussi grand que ces tempêtes, ce sont les doashims. Ils gardent l'artefact qui se trouve dans la caverne.  Et si par le plus grand des hasards, il n'y aurait que l'un de vous deux qui revenait de cette mission. Celui-ci a tout intérêt à être en possession de l'artefact. Ais-je été suffisamment clair  ?  »

    «  Oui, Maître.  » répondent en cœur les deux hommes.

    Le décollage se passe bien, personne ne dit un mot, on entend que le grondement des moteurs. Ils ne se regardent même pas en face. Ils arrivent à destination, une planète hostile. Ils atterrissent et descendent de la navette ensemble.

    «On va de quel côté?» demande Falon.

    Talion - «Tu prends par là, je prends l’autre côté. Le premier qui trouve prévient l’autre. A moins que tu décides autre chose.»


    Falon - «Comme quoi?»

    Talion - «Je suppose que quand tu le trouveras, tu fileras tout de suite retrouvé notre maître sans moi. Et tu m’abandonneras sur cette planète.»

    «Oui, bien sûr. J’avais déjà pensé à çà, mais c’est surtout à la fille que je pense en ce moment. Et à ce que je lui ferai quand nous serons seuls tous les deux.» dit Falon en se passant la langue sur les lèvres tout en regardant droit dans les yeux de Talion. Celui-ci lui jette un regard noir et serre les poings de rage.

    «Ne t’avise pas de l’approcher. Si tu tentes quoi que ce soit vers elle, tu seras mort avant même d’y avoir pensé.» promet Talion.

    Falon - «Ouh! J’ai peur. Bon, alors on y va où on continue à perdre du temps ici.»

    Talion - «Passe devant.»

    Ils se regardent puis se séparent, chacun cherchant de son côté, l’objet convoité par le Maître. Ils sondent les environs pour essayer de localiser l’objet Sith en question. Falon fait des bonds de grande distance pour trouver l’artefact le plus rapidement possible. Talion continue de chercher via la Force. Il finit par s’installer sur un aplomb rocher pour se concentrer dans la force. Il s’assoit en tailleur, ferme les yeux et commence sa méditation. Il ressent la présence des animaux tout proche. Ils sont heureusement très loin de lui, mais il vaut mieux garder une certaine distance de sécurité. Il poursuit sa concentration et sent son appel. L’objet signale sa présence. Il ouvre les yeux, se lève pour aussitôt se déplacer rapidement en direction de l’artefact. Il l’a trouvé mais il n’est pas le seul, Falon aussi est sur sa trace. L’objet se trouve dans une grotte mais protégé par un animal extrêmement dangereux, un doashim. Quand il arrive sur les lieux, Falon est déjà là en train de se battre contre la bête. Il utilise la Force contre elle mais le monstre ne semble pas réagir, au contraire il semble immunisé. Il ne reste plus qu’à utiliser son sabre contre lui mais sa carapace le protège bien.

    Falon se défend comme il le peut et arrive quand même à blesser légèrement la bête. Celle-ci finit par s’éloigner sans demander son reste. Falon en profite pour reprendre sa progression vers l’objet suivi de près par Talion. Quand ils arrivent devant l’artefact Sith, ils se regardent pour deviner qui va attaquer le premier. C’est Falon qui se jette sur Talion pour tenter de le tuer et ainsi s’approprier l’objet. La bagarre commence, Talion se défend, lui aussi veut ramener l’artefact au maître. Il sait très bien qu’il sera reçu avec les honneurs s’il rentre avec. Mais Falon espère la même chose de son côté, avec en prime la belle Saranna. Quand il pense à elle, il ne peut s’empêcher de se passer la langue sur ses lèvres. Talion aussi a remarqué son tic, cela le met dans une colère noire. Il se jette de plus belle sur lui pour tenter de l’écraser.

    «Non, tu peux t’enlever cette idée de la tête. Moi vivant, tu ne l’auras jamais.» dit Talion entre ses dents.

    Falon - «Justement! Il ne me reste qu’à t’éliminer pour l’avoir pour moi tout seul. Et c’est ce que je vais faire immédiatement.»

    En disant cela, il accompagne ses paroles d’un grand coup de poing dans la figure de Talion, suivi d’un coup de pied dans l’estomac. Celui-ci finit à terre le souffle coupé, plié en deux et chaos. Falon s’empresse de récupérer l’artefact et s’enfuit, abandonnant Talion resté à terre. En partant, il jette un dernier coup d’œil et aperçoit le retour de la bête vers la caverne. Il pense ainsi s’être débarrassé de Talion une bonne fois pour toutes. La bête va certainement le dévorer, il n’y aura plus aucune trace de son adversaire. Il arrive au vaisseau et regarde l’objet entre ses mains. Il a réussit à revenir avec, le Maître le reprendra comme apprenti, plus la fille. Il sent son cœur gonflé dans sa poitrine tant il se sait supérieur. Il grimpe dans la navette et décolle aussitôt, juste avant de passer dans l’hyperespace, il envoie un message au Maître pour lui indiquer le succès de la mission et la perte malheureuse de son apprenti. Le Maître répond qu’il attend son retour avec impatience.

    Quand la navette se pose dans le hangar plusieurs heures plus tard, il en descend avec une grande satisfaction et se présente au Maître pour lui remettre la relique. Celui-ci ne semble pas content, pourquoi? Il lui présente l’objet pourtant.

    «Ce n’est pas ce que je t’ai demandé de me ramener. Tu n’es décidément pas doué pour quoi que ce soit.» dit le Maître en jetant à terre la relique. Celle-ci éclate en morceaux en touchant le sol du vaisseau.

    «Je ne comprends pas, maître. Il était dans la caverne, c’est là que je l’ai pris.» explique Falon.

    Le Maître - «Je sais que tu l’as pris là-bas. Mais tu n’as pas pris le bon, celui-ci était un leurre. Et tu t’es trompé.»

    Falon est dépité mais comme il sait qu’il est revenu seul de cette mission, il en profite pour se dévouer à l’instruction des filles.

    Le Maître - «Inutile, elles sont parties toutes les deux dans une navette.»

    Falon - «Vous les avez envoyé en mission, je suppose ? »

    Le Maître - «Non, elles sont retournées sur la planète que tu viens de quitter. Elles vont chercher Talion.»

    Falon - «Mais Maître, je vous ai dit qu’il est mort là-bas.»

    Le Maître - «Erreur. Il est toujours vivant, je le sais et Saranna aussi. C’est pourquoi, elles sont parties pour le ramener.» Le Maître s’éloigne en disant cela.

    Talion est encore en vie, il l’avait pourtant laissé au bon soin du Doashim.

    Falon - «Je le savais que j’aurais dû finir le travail moi-même.» jure-t’il entre ses dents.

    La navette piloté par Saranna approche de la planète, Emeline essaye de lire les instruments pour repérer Talion. Mais Saranna le détecte avant qu’Emeline ne le repère. Malheureusement, impossible de se poser aux abords de la caverne. De plus, il y a de nombreux doashims qui se déplacent en direction de la caverne. C’est inquiétant cet attroupement pense-t’elle. Elle se met en vol stationnaire et ouvre la passerelle.

    «Que vas-tu faire? Tu ne vas quand même pas descendre au milieu du troupeau?» demande Emeline.

    Saranna - «Je n’ai pas le choix si je veux le ramener. Je vais descendre et toi, tu vas surveiller mes arrières. Si tu vois quelque chose de dangereux, tu me préviens où tu tires? OK?»

    Emeline - «Ok, mais tu es folle, tu sais?»

    Saranna - «Oui, je sais.» Elle lui fait un clin d’œil en sautant dans le vide.

    Emeline se précipite pour assister à sa descente et la voit atterrir sans aucun dommage sur le sol. Elle la voit courir vers le troupeau, passer tout près des bêtes et continuer sa course vers la caverne. Elle est rentrée saine et sauve, les bêtes ne se sont pas occupées d’elle. Emeline souffle et se place au poste de pilotage pour surveiller les écrans de contrôle.


    jeudi 16 février 2017 - 00:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Les vendredi depuis le 30 oct. 2020...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

70 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide