Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Ky-ana

    Ky-ana

    466 Crédits

    Ceno - Bien, te sens-tu en forme?
    Ky-ana - Oui, on peut y aller.
    Ceno - Tu vas tout d'abord me dire si tu as utilisé la Force pendant ton absence, en quelque occasion que ce soit, si tu as cultivé ton lien avec elle ou si tu l'as plutôt renié. Dans le premier cas tu vas me montrer ce que tu sais faire en essayant de repousser les projectiles que je vais t'envoyer. Dans le second cas je te suggère une méditation profonde afin d'intensifier ton rapport à la Force et de te familiariser avec elle.

    Le mandalorien attend la réponse de Ky-ana quand un drôle de pressentiment s'empare de lui. Cela concerne son padawan... Keller... C'est comme s'il le sentait se rapprocher à grands pas et avec lui une colère et une tristesse non dissimulée.

    - Heu… Et bien…

    Si elle avait utilisé la Force ? Hum ! Cette question méritait réflexion. Et il faut dire que déballer sa vie à un homme en armure qu’elle ne connaissait que pour servir derrière un bar lui semblait tout d’un coup assez… Atypique !

    - Non, pas vraiment… Enfin je veux dire, je ne crois pas l’avoir fait…

    Comment expliquer à un jedi, probablement haut placé à ce qu’elle avait put en juger, que l’on n’a qu’une vague idée de la Force et de son utilisation ? C’est vraie, elle avait passé une semaine au temple, et avait même commencé un entrainement à la méditation. Mais avec le temps, le souvenir de cette expérience s’était quelque peu estompé et devenait par instant plus un rêve hallucinatoire qu’un réel exercice. Après tout, elle n’avait pas entendu que des choses flatteuses à l’égard des jedis, et bien des rumeurs se répandaient à leur sujet au travers de la galaxie… Quand à sa récente tentative… N’en parlons pas ! Elle était dans un tel état de dépravation qu’elle-même doutait encore que les évènements qu’elle avait vécus aient été réels.

    - Disons que…

    Le visage tendu en une grimace qui aurait dût ressembler à un sourire, Ky-Ana croisa son propre regard dans le reflet du casque scintillant de propreté de son interlocuteur. Et elle en conclu immédiatement qu’il fallait couper court aux questions si elle voulait garder un semblant de dignité face au Grand Casqué.

    - Je vais commencer par la méditation.

    Et elle se dirigea d’un pas rapide vers le centre de l’arène où elle s’assit en tailleur. Les yeux fermés et les mains posées sur ses cuisses, elle put enfin se détendre un peu. Au moins, lorsqu’on méditait, plus personne ne vous posait de questions. Elle inspira et expira plusieurs fois longuement et profondément. Elle avait remarqué qu’en sur-oxygénant légèrement son cerveau, ses pensées devenaient plus… Libres.

    Et le temps passa.

    Ky-Ana ressentait sur elle la brise légère qui parvenait au fond de l’arène, et le soleil lui grillait gentiment la peau. Tout ce qu’elle parvenait à voir à travers ses paupières fermées c’était les ombres rémanentes qui apparaissaient en taches lumineuses et virevoltantes, jusqu’à lui faire tourner la tête pour de bon. Mais elle ne s’arrêta pas pour autant, cherchant au fond d’elle-même à ressentir quelque chose…

    Et le temps passa.

    Le soleil tapait dur ces jours-ci, et malgré la végétation ambiante qui maintenait un certain niveau d’humidité, la chaleur restait présente. Ky-Ana continuait de se concentrer de son mieux. Elle s’étonnait elle-même de son calme olympien. Ce n’était pas dans ces habitudes ! Enfin, calme extérieur ! Parce qu’à l’intérieur, les questions ne cessaient de tourner en rond, se mélangeant aux taches de lumières et aux souvenirs qu’elle aurait aimé oublier définitivement…

    Et le temps passa…

    Une heure ? Cinq heures ? Depuis combien de temps était-elle assise là… ? Et toujours rien. Elle commençait sérieusement à trouver le temps long. Pour s’occuper, elle se mit alors à s’imaginer le sol sur lequel elle c’était assise. De la terre bien tassée, agrémenté de quelques maigres touffes d’herbe pour le centre. Et puis un peu plus touffu un peu plus loin, jusqu’à une végétation dense sur les bords… Elle imagina aussi où devait se trouver le jedi en armure, probablement quelques mètres plus loin. A moins qu’il ne soit partit entre temps, lassé d’attendre que la jeune fille finisse… ? Petit à petit, elle imagina que les ombres rémanentes devenaient le décor qu’elle avait sous les yeux sans pouvoir le voir… Par exemple, cette grosse tache lumineuse là, celle qui lui faisait presque mal aux yeux depuis le début de son exercice, si on ne la regardait pas directement ou de manière différente, et bien ça pouvait ressembler à maitre Cenovii ! Et ça là, cette espèce de tache rouge qui se mettait à tourner autour d’elle ressemblait à s’y méprendre à un insecte volant qui chercherai de quoi bouffer pour la soirée…

    - Ah ça non !

    Et paf ! Ky-Ana, les yeux toujours fermés, ne put s’empêcher de sécher le nuisible d’un clap de main assuré. Elle rouvrit alors doucement les yeux… Maintenant qu’elle avait bougé, autant mettre fin à l’exercice. Mais qu’elle ne fut pas sa surprise, lorsqu’elle regarda ses mains, d’y trouver le cadavre d’un moustique ! Encore une étrange coïncidence qu’elle ne s’expliquait pas vraiment, ou plutôt qu’elle refusait d’admettre. Elle se releva, prenant le temps de s’étirer les jambes et le dos avant de rejoindre maitre Ceno. La méditation, ça fait peut faire rouiller si on n’y prend pas garde !

    mardi 08 mai 2012 - 11:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Lorsque Vos se pose en tailleur au centre de l'arène, Cenovii s'assoit sur un muret assez haut qui surplombe la zone en vue de l'observer. Mais il pense aussi analyser sa méditation. Il ne peut pas ressentir avec précision les émotions d'autrui, ce domaine est plutôt celui de Kiad, mais il pourra au moins détecter via la Force si la padawan a su faire le vide en elle.

    Le chevalier observe Ky-ana pendant un moment, il ne faut guère de temps à cette dernière pour se plonger corps et âme dans la Force, que cela soit consciemment ou non. Ceci confirme au mando-jedi que la jeune kiffar n'a rien perdu de ses prédispositions de jedi, bien qu'elle ait du mal à se défaire d'une foule d'émotions diverses.

    Elle médite maintenant depuis plus d'une heure. Ceno sort de sa concentration et profite d'un peu de temps libre pour aller se caler un casse-croûte et contacter Kiad par comlink. De retour dans l'arène après une bonne demi-heure, il constate que Ky-ana est toujours en méditation. A nouveau, il s'assoit sur son muret et reprend son analyse.

    Impossible de percer les pensées de la jeune fille ou de savoir ce qu'elle ressent, cela dit il devine qu'elle se confronte à ses nouvelles sensations. Elle se familiarise avec ses facultés, avec la Force.

    Un peu plus tard, quelque chose semble la déconcentrer. Le chevalier ouvre les yeux et observe attentivement.

    Ky-ana sort soudainement de sa méditation et quasi-simultanément, elle éclate avec précision un moustique qui tourbillonnait prêt d'elle. Dans la seconde qui suit, elle semble s'étonner de la facilité de son geste. Ce phénomène éclaire Cenovii sur ce qu'a développé la pada en méditant. Ce sont les prémices du pouvoir de pressentiment.

    Effectivement, dans ses souvenirs, le mandalorien se rappelle que c'était l'affinité première de Ky-ana. Il saute du mur et s'approche de la disciple, celle-ci se lève et s'étire de tout son long avant de poser une première question.

    Ky-ana - Heu, combien de temps je suis resté là?
    Ceno - Pas loin de trois heures.

    Comme pour se rendre compte de la chose, elle détourne le regard et parait réfléchir, lorsque Ceno reprend sans attendre:

    Ceno - Parles-moi de cette méditation.

    La pada semble chercher ses mots un instant pour formuler sa phrase de façon concise et sans fioriture.

    Ky-ana - Je crois avoir senti ce qui se trouve autour de nous. Comme si je pouvais voir les yeux fermés.

    C'est bien ce qu'il pensait.

    Ceno - La Force résonne en toutes choses. En méditant tu as étendu tes perceptions et tu as pu sentir au lieu de simplement voir. Car les yeux ne voient que la surface des choses, ne t'y fies pas. Tu dois seulement te fier à la Force. En faisant cela tu parviendras à faire des choses qu'un non sensitif ne pourrait faire, tel que développer des réflexes surhumains qui te permettraient, pour simple exemple, d'esquiver une attaque meurtrière ou dans une moindre mesure, d'écraser un moustique les yeux fermés.

    Pensive, elle regarde sa main dans laquelle l'insecte buveur de sang est toujours aplatit dans ses fluides. Quand elle percute qu'il est toujours là, elle l'éjecte d'un geste sec et s'essuie la main avec ce qu'elle trouve. Puis elle fixe Ceno d'un air dubitatif.

    Ky-ana - Vos discours de jedi sont bien jolis mais je ne l'ai même pas fait exprès.

    Cette réplique fait sourire notre ami mandi qui se rend compte qu'il est toujours un peu trop direct avec les novices. Les leçons sur la Force sont importantes, mais il devrait laisser ça à Kiad ou Pad pour plus tard. Il se contente de conclure.

    Ceno - Pour l'instant ton expérience de la Force nécessite que tu te concentres pour parvenir à un effet, ce qui se produira même si tu ne t'en rendre compte, mais avec la pratique tu apprendras à utiliser ce sixième sens consciemment. Quoi qu'il en soit, il est indéniable que tu possèdes un grand potentiel et que malgré le fait que tu te sois éloigné de la Force, cette-dernière est toujours avec toi.

    La padawan acquiesce bien qu'avec une certaine réserve. Difficile de savoir si elle est convaincue par les paroles du chevalier.

    Ky-ana - Bon, et qu'est-ce qui se passe maintenant?
    Ceno - J'ai l'honneur de t'annoncer que tu fais officiellement de nouveau partie de l'Ordre jedi. Tu trouveras tes quartiers dans l'aile sud. J'ai donné rendez-vous à Kiad en salle commune d'ici une heure. Nul doute qu'il sera surpris de te voir et qu'il se fera une joie de reprendre ta formation là où tu l'avais laissé.

    Temps de silence. La padawan a vraiment l'air de se poser des questions, ce qui serait légitime. Elle décide de les poser franchement.

    Ky-ana - Alors ça y est? C'est aussi simple que ça? Vous ne me demandez même pas de rendre des comptes sur les raisons de mon absence?

    Cenovii apprécie la sincérité de Ky-ana et lui répond avec la même franchise.

    Ceno - Cela ne me regarde en rien. Même si habituellement nous souhaitons tout connaitre du passé de nos élèves, seul ton maitre peut juger si tu dois rendre des comptes ou non. Tant que je ne ressens rien de suspect en toi, je peux t'accepter dans nos rangs, ce qui est le cas.

    Il lui sourit avec un air satisfait et l'invite à le rejoindre un peu plus tard dans la salle commune pour enfin retrouver son ancien maitre.

    --------------------------------------------
    Ky-ana > Un post innatendu! D'habitude la méditation sert à tout sauf à développer un pouvoir, du moins c'est possible mais les padawans n'y pensent pas. L'avoir fait est une première, de plus c'est tellement bien amené et cohérent que je ne peux que te féliciter. Tu as désormais de nouveau accès à toutes les classes! Bon jeu à toi!

    mercredi 09 mai 2012 - 17:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Exercice 5 : Duel contre Jaina

    Après m'être reposé une bonne semaine, je me rends à l'arène du Temple Massassi. Jaina et moi allons en effet nous livrer un duel l'un contre l'autre. C'est l'endroit idéal pour évaluer nos connaissances du Soresu et comparer notre technique. Kaarde nous a donné rendez-vous à la même heure. Lorsque j'arrive, il est déjà présent.

    Kaarde : Bienvenue Zatila. Jaina est à côté, elle est en train de s'échauffer. Je te conseille de faire de même afin d'éviter tout claquage durant votre duel.

    Zatila : Bien maître.

    Un peu plus loin, à quelques mètres de moi, j'aperçois la jeune padawan en train de courir pour se préparer à notre combat. Lorsqu'elle me voit, elle lance :

    Jaina : Hey Zat ! Contente de te voir. Dépêche-toi de t'échauffer sinon je vais devoir attendre.

    Zatila : T'inquiète pas, je m'y mets tout de suite. :cli:

    Après un bon quart d'heure d'échauffements, nous nous plaçons aux extrémités du terrain. Kaarde déclare alors :

    Kaarde : Ok chers élèves, on va pouvoir commencer. J'espère que vous avez profité de cette dernière semaine pour bien vous reposer et repenser à ce que vous avez appris dans ce cours. Car cela va vous être bien utile pour le duel d'aujourd'hui. Comme vous avez commencé ensemble la forme III, vous êtes théoriquement du même niveau mais on ne peut vraiment s'en rendre compte que par la pratique. L'objectif n'est pas de gagner néanmoins mais de donner le meilleur de vous-même. Ce duel ne sera pas forcément très violent mais je pense que ça sera instructif. Prêts ?

    Zatila : Prêt !

    Jaina : Bon courage, tu vas en avoir besoin car je compte être à la hauteur.

    Zatila : Je n'en attendais pas moins. Bon courage à toi aussi. En garde !

    Kaarde s'écarte un peu et arbitrera le match à distance. Jaina et moi dégainons nos sabres laser respectifs. Nous sommes à présent face à face. Deux volontés se préparent à s'affronter. Lame verte contre lame bleue, chevalier contre padawan, gars contre fille, Soresu contre heu..... ben Soresu. ^^ Et nous allons donner notre maximum. Je laisse Jaina attaquer. Je m'attends à ce qu'elle fasse preuve d'impatience mais au contraire, elle reste prudente. Elle adopte une garde médiane tandis que je reste en garde courte. Elle tourne autour de moi, je suis le mouvement. Puis, s'étant rapproché, elle attaque à plusieurs reprises. Je bloque les différents coups assez aisément. La manoeuvre n'est pas agressive, Jaina ne fait que tester mes réflexes pour l'instant. Je fais de même cherchant néanmoins à alterner attaques et parades mais Jaina se défend bien aussi. Puis, nous commençons à bouger un peu plus. J'effectue quelques pas chassés pour esquiver les attaques de mon adversaire et lui porter un coup sur le côté. Non sans difficulté, elle le bloque. Rapidement, elle effectue une roulade et se replace. Puis, elle change de garde. Avec une garde plus éloignée, la jeune padawan pense avoir plus de facilité à me mettre en difficulté. Et cela marche. En effet, après plusieurs échanges, elle prend un léger avantage. Malgré moi, je ne fais que défendre. Certes ma garde courte me confère plus de protection mais mes mouvements ne peuvent être amples et puissants. Je serai plus à l'aise avec le Makashi, mais je dois apprendre à utiliser le Soresu. Je dois à tout prix me concentrer afin de trouver une ouverture. Je reprends le dessus un moment mais très vite Jaina a de nouveau l'avantage. Bon c'est un duel amical et comme elle n'est que padawan, j'essaie de la ménager un peu aussi.

    Jaina : Hey ! Je sens que tu n'utilises pas ton plein potentiel. Si tu me facilites trop la tâche, ce duel n'aura aucun intérêt.

    Elle a raison. Je dois faire de mon mieux et là je n'étais pas à mon top niveau. Avec un peu d'hypocrisie, je lui réponds :

    Zatila : Hum oui oui, bien sûr, je voulais juste y aller en douceur. Bien, je vais être plus offensif si c'est ce que tu veux.

    J'effectue un salto avant et attaque Jaina par l'arrière. La jeune padawan se retourne rapidement et pare le coup bien que surprise par mon action. J'enchaîne d'autres attaques. L'une d'entre elle manque de la toucher. Heureusement que j'ai arrêté ma lame à temps. Et ma peur a raison de moi puisque Jaina en profite pour riposter. Elle frappe par le haut. J'ai le temps de voir venir mais bloquant avec retard, je recule quand même. Je place mon sabre à l'horizontale. Nos deux lames s'entrechoquent et les échanges reprennent.

    Bzzu, Yonnz, Bzuz, Vyonn

    J'effectue encore quelques sauts périlleux mais je réalise que je ne dois pas m'épuiser autant. J'aurais besoin de toutes mes forces pour venir à bout de Jaina. La padawan plonge dans la Force afin d'utiliser la prescience. Cela lui prend à peine une minute. Probablement était-elle déjà un peu dans cet état avant. J'essaie d'attaquer avec efficacité mais elle semble prévoir tous mes coups. Aucun ne passe, elle les bloque sans aucun mal et pourtant, je ne lui laisse aucune chance. Impressionnant pour une apprentie de son niveau. Bien que je la considère comme telle, elle a beaucoup appris depuis son arrivée à l'académie et deviendra sans doute l'une des plus fines lames de l'Ordre Jedi.

    Tandis que j'attaque et qu'elle défend, je ne me méfie pas et Jaina en profite pour déceler une faille dans ma garde.

    Jaina : Attention à toi !

    Zatila : Whoa p**** je ne l'ai pas vu venir celui là ! Mais par la Force comment arrives-tu à anticiper aussi bien mes intentions ?

    Jaina : Tout simplement grâce à la prescience et mon entraînement. J'ai l'impression de me retrouver dans cet exercice contre Mira où elle utilisait des jets d'eau et des billes explosives. Esquiver tes coups semble similaire et contre-attaquer aussi.

    Elle avait compris toute la philosophie du Soresu. Pour ma part, je n'avais pas encore réussi à le mettre en pratique. Je tente alors de reprendre mon calme. Si Jaina y est arrivée, j'y arriverai aussi ! Comme je n'ai pas eu le temps de faire le vide en moi, j'effectue un salto avant, passe derrière la padawan mais ne l'attaque pas. Au lieu de ça, je vais me cacher derrière un des piliers de l'arène. Il faut toujours utiliser le décor à son avantage et puis, ce n'est que temporaire, une sorte de repli stratégique pour que je puisse me concentrer. Je puisse en moi l'énergie qu'il me faut pour revenir plus fort sur le terrain. Je laisse le pouvoir de la Force entrer en moi et la laisse guider mes gestes et mes pensées. Puis, lorsque je me sens prêt, je sors de ma cachette d'un bond et fais de nouveau face à Jaina.

    Zatila : Tiens toi prête !

    Sans répondre la padawan attaque. A mon tour, tout comme elle plus tôt, j'esquive ses coups et en pare d'autres sans aucune difficulté. Me voilà de nouveau concentré et clairvoyant. Après plusieurs échanges, sans que j'ai pu trouver d'ouverture pour contre attaquer, nos deux lames se séparent et Jaina se replace d'elle-même. Kaarde intervient à ce moment-là :

    Kaarde : Bien ! Temps mort. Profitez-en pour souffler un peu. Jaina, je suis agréablement surpris, tu fais un très bon usage de la forme III. Tu en as bien compris la philosophie. Et en continuant ainsi, tu pourras avec le temps et la pratique devenir réellement invincible. Zatila, tu sembles avoir plus de difficultés quand il s'agit de défendre, surtout sabre contre sabre. La forme II te convient plus à mon avis.

    Après quelques autres conseils de notre maître, nous reprenons le combat. Et après quelques parades de la forme III, j'attaque Jaina d'une toute autre façon. Le style de combat a changé et la padawan l'a remarqué.

    Jaina : Eh mais c'est pas des techniques de Soresu ça !

    Zatila : Bien observé. J'ai employé le Makashi pour voir. Et tu as bien défendu aussi, j'aurais pensé que tu aurais été plus déstabilisée mais je constate que tu ne perds pas ton sang froid.

    Kaarde : Une bonne preuve que le calme intérieur apporte beaucoup. Allez, voyons voir à présent ce que peut donner un duel de deux formes différentes. :craneur:

    -------------------------------------

    Mystérieuse et omniprésente, permettant le lien entre chaque être et chaque concept, la Force est notre guide. Lorsque l'on accepte de ne faire qu'un avec elle, ou avec l'une de ses nombreuses énergies, l'égo laisse place à cet instant présent que nous incarnons.

    vendredi 22 novembre 2013 - 19:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    Jaina – Forme III (Soresu), exercice 5 : Duel (contre Zatila)

    Ça n'allait pas se passer comme ça ! Le fait que Zatila ait changé de Forme de combat me perturba sur le coup, même si en y réfléchissant ça me faisait un excellent exercice ! Il ne fallait pas se laisser déstabiliser, et je me dis que ce qu'il fait c'est une Forme comme une autre, rien de plus. Je trouvais ça d'ailleurs plus intéressant que de rester sur deux défensives, même si Zat et moi présentions quelques mouvements d'attaque.

    Il commença des attaques rapides constituées de nombreux moulinets de sabre ; arriver à les suivre et m'en défendre n'était pas chose facile et j'étais parfois obligée de faire quelques pas en arrière pour prendre un peu de temps. Mais ce n'était pas suffisant, car il revenait assez vite. En esquivant ou en arrêtant ses coups, je concentrai une grande quantité de Force en moi et envoyai une grosse Poussée à mon adversaire. Il fut projeté loin dans l'arène, ce qui me laissa le temps de me reconcentrer, d'être encore plus habitée par la Force afin de me voir plus réceptive pour la défense.

    Zatila : Hé, on n'a pas dit que les Pouvoirs pouvaient être utilisés !
    Moi : On n'a pas dit qu'ils étaient interdits.
    Kaarde : C'est pas faux, mais Zatila n'a pas tort non plus. Je rajoute une clause : vous pouvez utiliser les Pouvoirs de base : la Poussée, l'Attraction et le Saut de combat. Mais n'en abusez pas, n'oubliez pas que vous vous entraînez surtout au sabre laser, et pas à la Force.
    Zatila : D'accord, mais utiliser la Force sans avoir prévenu n'est pas très fair-play.
    Moi : Tout comme changer de Forme en cours de duel de Soresu^^
    Zatila : Gna gna… Sauf que moi, on me l'a demandé !
    Moi : Tu crois que nos vrais adversaires vont se contenter d'une seule méthode de combat ?^^

    Il ne répondit rien et revint en face de moi… sans attaquer. Nous restions l'un devant l'autre, à se fixer du regard, parfois en se tournant autour. Le silence, accompagné des vrombissements de nos lames, dura longtemps. C'est alors que je le brisai en utilisant une technique qu'oncle Frank m'avait apprise : "Dans une discussion ou des actes, le silence a un rythme ; il faut aller à l'encontre de ce rythme pour surprendre l'autre." C'était le cas ici : Zatila mit un dixième de seconde à réagir, alors que dans le reste du duel il était immédiat. J'envoyai mon sabre sur sa droite qu'il para au dernier moment. Je sentis une volonté d'offensive émaner de lui et me positionnai très vite en défensive. Au fur et à mesure qu'il utilisait le Makashi, je me trouvais plus à l'aise et plus à même de m'en défendre, toujours réceptive à la Force. Cette-dernière m'indiqua d'ailleurs qu'il allait tenter un Pouvoir. Je créai alors dans l'instant une sorte de "mur de Force" pour contrer ce qu'il allait m'envoyer ; il tenta de m'Attirer vers lui, et son Pouvoir fut paré par le mur que j'avais préparé, même si je me sentis partir un peu en avant.

    Partant tous les deux sur un mouvement d'attaque, nos lames fondirent l'une sur l'autre pour finir croisées, dans un crépitement électrique. Mes yeux plongèrent dans les siens, nous échangeâmes un regard ensemble…

    Moi, plaisantant : Et tu penses m'attendrir comme ça ?^^
    Zatila : Pas le moins du monde !
    Moi : C'est bien ce que je pensais.

    Et en poussant avec mon sabre, je m'écartai de lui. Pour le style, je fis un moulinet en attendant, me concentrant avec la Force. Cette fois, j'avais envie de tout donner. Une fois suffisamment prête à mon goût, je me jetai sur Zatila avec une hargne que personne à l'Ordre n'avait encore vue ! Eh oui, je suis une combattante moi !^^

    Petite illustration

    Tout alla très vite. Je variai les côtés d'attaque, en faisant attention à ne pas trop régulièrement faire droite-gauche-droite-gauche. Je ne savais pas si c'était du Soresu ce que j'étais en train de faire, mais ce qui était sûr c'est que Zatila se retrouva contraint de le reprendre pour se défendre ; et c'était justement sa faille, la posture défensive^^ Il était en garde très courte et m'empêchait de le toucher, du moins de le mettre dans une situation de "vaincu". En fait, c'était aussi dur pour moi de le battre que lui de se défendre : nous y mettions chacun notre maximum et ça devenait donc impossible, pour notre niveau en tous cas, d'aller plus loin.
    Il se sortit de sa situation en profitant d'une seconde de pause de ma part pour me Pousser plus loin ; je fus effectivement propulsée à environ 5 mètres de lui, dos à terre.

    Zatila : Un partout ! :craneur:

    Je me relevai immédiatement pour pouvoir me défendre d'une nouvelle attaque de sa part. Je le laissai m'assaillir pour travailler ma défensive contre le Makashi. Tout en nous battant, j'observai ses mouvements les plus réguliers, les plus offensifs, les moins protecteurs, ses tics… Il se protégeait beaucoup de face lorsqu'il attaquait, il était même impénétrable, par contre ses flancs étaient dangereusement exposés. J'aurais pu oser s'il n'était pas en attaque, ou si j'avais un deuxième sabre, mais pour l'instant il fallait patienter.

    Nos armes se retrouvèrent en "bras de fer". Zatila fut un peu étonné que je lui résiste longtemps ; bah oui, je suis une fille qui a un peu de muscles quand même !^^ Je profitai qu'il poussait toujours pour lâcher prise et passer sous son bras. Il tomba moins à la renverse que je ne l'avais pensé (et espéré^^) et alors que je m'apprêtai à lui donner un coup dans le dos, il se retourna et dévia ma lame sur le côté avant de s'apprêter à son tour à me pointer avec la sienne. Ma lame cyan dévia très vite sa verte, car une telle attaque était prévisible, j'aurais fait la même^^ Maintenant, nos deux sabres étaient de nouveau croisés, horizontaux, à hauteur de nos tailles.

    Kaarde : Stop ! C'est terminé ! Match nul.

    Quoi ? C'est déjà fini ? Oh ben non, je voulais que ça continue, moi !^^

    Ce message a été modifié par: Huge le 15-03-2014 22:46

    samedi 23 novembre 2013 - 13:43 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    Entraînement : Soresu
    Exercice 5 : Duel


    Spectacle tant inédit qu'intéressant, de voir ses padawans de deux générations différentes s'affronter mutuellement. Comment aurait tourné l'exercice avec Tyria en plus ?... euh, mieux valait ne pas y penser. Elle n'aurait sûrement pas retenu ses coups et aurait massacré Zat et Jaina de la façon la plus humoristique possible.
    La partie de l'exercice Forme II contre Forme III s'avéra très instructive, d'autant plus lorsque l'usage des pouvoirs de la Force, dans lequel excellait Jaina, fut autorisé. Au bout de plusieurs minutes de duel il fallut bien mettre un terme au combat. Dommage, mais je ne pouvais pas risquer que les deux combattants se blessent mutuellement. Les sabres laser étaient des armes tellement dangereuses.

    Moi. - Stop ! C'est terminé ! Match nul.

    Jaina. ,- Déjà ? J'aurais bien continué, moi !

    Moi. - Je n'en doute pas. Mais j'aime autant éviter que l'un de vous perde un bras ou... un lekku. Et de toute façon j'ai vu l'essentiel de ce qu'il y avait à voir.

    Zatila. - Et donc ?

    Moi. - Eh bien,... Bien qu'ayant tout deux reçu mon enseignement, vous combattez avec des philosophie bien différentes l'une de l'autre. Toi, Zat, avec sang-froid, et beaucoup de technique. On voit qu'à ce stade tu es encore bien plus à l'aise sur la Forme II, que tu maîtrise déjà complétement.

    Zatila. - En effet, mais je ne compte pas délaisser le Soresu pour autant.

    Moi. - Et tu fais bien ! Comme tu le soulignais en débutant ces entraînements, la Forme III te sera d'une grande aide pour combler les lacunes de la Forme II, notamment pour dévier les attaques de blaster... Quant à toi, Jaina, tu combats avec fougue et passion, ce qui te permet de faire preuve d'une certaine créativité dans l'usage de la Force et de ton sabre. C'est un avantage certain, surtout en phase d'apprentissage, mais à long terme ça pourrait t'attirer des pièges. Pièges que je tâcherai de te faire éviter. A présent je n'ai plus rien à vous faire découvrir sur le Soresu.

    Jaina. - C'est tout ? Pourtant je suis encore loin de la maîtriser complétement !

    Moi. - Bien sûr, ce que je voulais dire c'est que vous n'avez plus besoin de moi pour la suite. Je serai toujours à votre disposition pour des conseils techniques et des entraînements, mais vous savez déjà tous ce qu'il y a à savoir. La suite ne dépend que de vous. A vous désormais de tout mettre en pratique et de vous entraîner le plus possible. Ce n'est qu'une question de temps et de pratique avant que vous deveniez experts.

    Zatila. - Donc le maître-mot pour le Soresu est... prescience, n'est-ce pas ?

    Jaina. - Je dirais même... ouverture à la Force ?

    Moi. - Tout-à-fait ! L'ouverture à la Force qui confère la prescience, si importante dans l'anticipation des attaques adverses et la mise en place d'une défense absolument parfaite, ce qui fait l'essence-même du Soresu.

    Jaina. - Est-ce que le Soresu a d'autres avantages ?

    Moi. - Bien sûr que oui, regarde autour de toi ! C'est une forme de combat économique, les dégâts infligés à l'arène de combats sont minimes et les accidents rares. Tu n'imagines pas comme c'est rassurant d'arbitrer un combat à la Forme III. Héhé !

    Et en effet, l'arène de combat était aussi peu dérangée qu'à notre arrivée en début d'entraînement.
    Ma padawan eut soudainement un sourire espiègle.

    Jaina. - Bon, j'espère que vous aurez les nerfs bien accrochés lorsque j'aborderai la Forme VII, Maître.

    Moi. - Le... le Vaapad ? Non, mais tu veux que ton vieux maître se fasse déjà des cheveux blancs, ou quoi ?

    Zatila. - Haha, j'ai intérêt à bien progresser dans le Soresu d'ici-là !

    Moi. - Bof, au besoin je vous ferai vous affronter dans un aquarium, tout les deux.

    Zatila. - Aaah, voilà qui ne serait pas pour me déplaire !

    Et c'est sur ces bonnes paroles et cette bonne humeur que nous regagnâmes nos pénates.
    Mes deux padawans, l'ancien et l'actuelle, avaient fait de grands progrès dans l'apprentissage de la Force et l'assimilation de l'esprit Jedi. Pas seulement en s'imprégnant de nouvelles techniques, mais aussi et surtout en s'entraidant l'un l'autre, forgeant par là un lien précieux tant pour le présent que pour le futur.

    mercredi 04 décembre 2013 - 01:24 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Exercice 5 : Duel final du Shii-cho et du Makashi

    Aujourd'hui est un jour particulier. Eckmül et Jaina sont en effet arrivés au terme de leur formation au sabre laser, du moins dans la forme qu'ils ont apprise. Pour l'humaine, il s'agit du Makashi. Quant au bith, il s'agit du Shii-cho. Et c'est d'ailleurs bien pratique qu'ils aient progressé au même rythme car ainsi ils vont pouvoir aborder l'exercice final ensemble. Prenant un peu d'avance, je me rends à l'arène des duels jedi. Puis, je m'échauffe rapidement et attends patiemment l'arrivée de mes élèves. Je leur ai donné rendez-vous en ces lieux sans leur en dire davantage. Je leur ai même demandé de ne pas choisir d'adversaire, j'avais déjà prévu un truc pour eux. Comme convenu, les deux padawans se présentent à l'arène du temple Massassi. Nous échangeons quelques formalités. Puis, curieux comme n'importe quel padawan, ils me demandent :

    Eckmül : Quelle est donc cette surprise que vous nous avez réservé ?

    Jaina : Oui en quoi va consister notre exercice final ?

    Zatila : Patience mes amis. Commencez d'abord par vous échauffer. Je vous dirai après.

    Sans insister, les deux padawans s'exécutent. Ils font quelques tours de terrain, des moulinets rapides avec leurs bras et leurs poignets, puis récupèrent en soufflant. Quand ils me semblent prêts, je déclare :

    Zatila : Bien ! Mes chers élèves, après ces longues semaines d'entraînement, vous voici arrivés à la fin de votre formation, la Force vous aura été d'une grande aide dans cette épreuve, vous vous en souviendrez toute votre vie et aussi....

    Jaina (sur le ton de la plaisanterie) : Oui bon allez accouche, alors tu nous as prévu quoi ?

    Zatila : Un duel à deux contre votre maître de classe ! :craneur:

    Les deux élèves se regardent interloqués :

    Eckmül : Vous êtes sérieux ?

    Jaina : Hum... Ca risque d'être difficile pour toi, lors de notre dernier combat, il me semble que j'ai réussi à rivaliser.

    Zatila : C'est pas faux. Mais tu oublies que j'ai bien progressé depuis et même que j'ai comblé la plupart de mes lacunes avec l'apprentissage de la forme V.

    Effectivement, mon style s'est affiné. Malgré tout, ça ne va pas être une mince affaire d'affronter deux padawans à la fois, surtout que Jaina possède déjà une bonne maîtrise du Soresu et des bases solides au Makashi à présent. Et pour Eckmül, le fait qu'il se soit entraîné aux techniques du Shii-Cho, bien qu'élémentaires, cela le rendra plus précis et même imprévisible s'il s'y prend bien. Rapidement, je rappelle les règles du combat, l'importance de rester fair-play bien que je ne me fasse pas trop de soucis là dessus et surtout je précise :

    Zatila : Puisqu'il s'agit d'une formation au sabre laser, essayez de ne pas trop abuser des pouvoirs de la Force. Vous pouvez quand même les utiliser bien sûr mais focalisez-vous sur votre forme de combat. Après avoir acquiescé, la jeune humaine se tourne vers le bith et d'un clin d'oeil, lui lance :

    Jaina (sûre d'elle) : On dirait qu'on va devoir faire équipe, montrons-lui ce qu'on vaut !

    Eckmül (prenant confiance) : Oui tu as raison, tenez-vous prêt !

    Zatila : En garde les padas ! :cli:

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 12-02-2014 14:25

    mercredi 12 février 2014 - 14:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    Jaina – Forme II (Makashi), exercice 5 : Duel (avec Eckmül et contre Zatila)


    Encore contre Zatila, un duel ! Je vais finir par croire que c'est mon adversaire attitré à la fin !^^ Eckmül empoigna son sabre tordu et moi le mien. Nos lames jaune et cyan jaillirent tandis que Zat n'en alluma qu'une seule.

    Moi : Tu ne prends pas tes deux lames contre deux adversaires ?
    Zatila : Je ne sais pas encore manipuler la Forme adéquate, mais ne t'inquiète pas, j'ai quelques ressources même avec une seule lame !^^

    Eckmül décida de passer à l'offensive en attaquant des points précis, que le Chevalier parait sans trop de difficulté. Normal, c'était le début à un contre un. Mais je décidai de m'en mêler^^ Faisant quelques pas sur la droite en avançant afin de ne pas gêner mon camarade, je pus m'en prendre à Zatila en commençant par quelques mouvements rapides. Pour commencer, j'avais attendu qu'il se "libère" un peu du Bith. Il esquiva et contra mes attaques avec beaucoup de calme et d'agilité : le Makashi était sa première Forme donc il en connaissait les tenants, il va falloir être plus imprévisible !

    Alors que nous étions toujours seul à seule, le padawan repassa à l'attaque ; Zatila fit un saut en arrière avant de resauter en avant avec une attaque puissante. Eckmül en eut sa garde déstabilisée et je décidai de le couvrir en bloquant le sabre du Nautolan, puis en les faisant tourner. Je tentai avec rapidité des attaques à droite et à gauche que Zatila contra aisément ; mais ceci me permettait de gagner du temps pour Eckmül, que je sentis derrière moi dans la Force, prêt à attaquer. C'est lors d'une dernière attaque que j'esquivai sur le côté ; mon allié avait bien compris la manœuvre et profita de l'ouverture. Alors que les lames jaune et verte se croisèrent, je Sautai par-dessus Zat pour me retrouver derrière lui. Il Poussa Eckmül pour me contrer, mais passa très vite à l'attaque !

    Ses assauts étaient forts et virulents, à tous les coups il mettait en pratique ce qu'il avait appris de la Forme V. Afin de ne pas être oppressée et perdre mon sabre ou être en danger, je passai en Soresu, en tentant de glisser quelques attaques de Makashi ; c'était quand même pour ça que je faisais ce duel.
    Eckmül vint m'aider rapidement pour "prendre le relais". Dans un mouvement subtil de notre adversaire, nous nous retrouvâmes de nouveau tous les deux en face de lui. Quel dommage que je n'aie pas appris les entraînements de combat dans les Pouvoirs, ça m'aurait été bien utile !^^

    Grâce aux "diversions" d'Eckmül, si on pouvait appeler ses attaques comme ça, je pouvais me reconcentrer pour passer de nouveau en Forme II avec la dextérité et la fluidité qu'elle exigeait. Zatila bougeait beaucoup pour nous éviter, et souvent en faisant en sorte qu'on se gêne l'un l'autre. Passant sur la gauche rapidement, je Poussai Zat pour l'attaquer avec vitesse et agilité. En pleine écoute de la Force, même si j'étais concentrée sur mon adversaire, j'étais attentive à tous ses messages quant à ma vulnérabilité ; effectivement, le Chevalier tentait parfois de passer par une faille, et aussitôt je basculai en Forme III quand je n'eus pas d'idée immédiate de contre-attaque en Makashi.

    Je sentis mon camarade Bith essayant d'approcher pour revenir à la charge, je me dégageai alors dans une rotation qui me fit aller dans le dos de Zatila.
    Pour l'emporter, on avait deux solutions : soit on attaquait de concert, ce qui le surpasserait, soit on l'attaquait à tour de rôle pour jouer sur sa fatigue, alors que nous pouvions souffler un instant pendant que l'autre était en proie avec lui.

    Ce message a été modifié par: Huge le 15-02-2014 17:15

    samedi 15 février 2014 - 16:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9714 Crédits

    Une pause est marquée lors du combat, je suis un moment étourdi, comme si une grenade avait explosé à coté de mon oreille. Mais la pause est très courte durée et le combat reprend de plus belle. J’enchaine donc avec un coup droit, qui est paré par Zatila, puis, un tour sur moi-même pour refaire le même coup mais en revers. Jaina attend que je me recule et attaque aussi Zatila qui commence à être déstabiliser. Mais il nous tourne autour tout en agitant son sabre autour d’un axe bien Rond et en faisant des grands gestes intimidants. Il prend des grandes enjambés et nous maintien tout les deux à distance, malgré qu’il n’utilise pas son double Sabre.

    Zatila : Haha, j’ai du fil à retorde avec vous deux ! Mais ne vous sentez pas trop en confiance je pourrais bien vous battre.
    Jaina : Je vous connais par cœur à force, contrairement à Eckmül.
    Jaina lance une attaque et passe entre les jambes de Zatila, pour pouvoir de dos, elle lance une grande balayette dans les pieds de Zatila qui tombe et perd son sabre.

    Jaina : (avec son sabre en joug vers Zatila) Eh, voilà j’ai gagné.
    Zatila : Non, non, tu n’as pas gagné, tu as sacrifié un bon équilibre.
    Zatila lance une projection de Force vers les jambes de Jaina qui trébuche, il reprend son sabre et le tend vers Jaina mais je viens m’opposer entre les deux avec mon sabre.

    Eckmül : Tu oublie que nous sommes deux.

    Zatila fait un sourire et reprends de plus belle en m’assaillant d’un coup droit, nos deux lames grésillent, nous les avons à deux centimètres de nos yeux noirs. Zatila se recule, voyant Jaina qui se remet de ces émotions derrière. Prenant son sabre elle envoie un grand coup de sabre les deux mains en l’air. Je m’écarte à temps pour éviter ce coup assassin. Cette fois-ci ces les cheveux blonds de Jaina qui sont prêt du sabre Bleu ciel. On entend même quelques cheveux bruler.
    Zatila sait quand même écarter le combat et réussi à marquer une pause.

    Zatila : Le Combat est assez équitable j’aime ça.

    dimanche 23 février 2014 - 12:05 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Exercice 5 : Duel final du Shii-cho et du Makashi (conclusion)

    Ce duel s'avère être un des plus intéressants que j'ai eu à mener jusque là. Pour cause, il oppose des formes et styles très différents au sabre laser. Eckmül engage le combat en premier. Ses mouvements sont timides mais précis. De plus, la courbure de son arme rend quelques-uns de ses gestes plus amples que s'il possédait un manche normal. Une forme telle que le Makashi lui conviendrait certainement mieux. Jusque là néanmoins, il met à profit tout ce qu'il a appris au Shii-cho. Je pare avec facilité malgré tout. Mais tandis que je recule, je vois Jaina arrivée sur le côté. Elle ne souhaitait pas s'emmêler dès le début pour ne pas gêner son partenaire. Mais à présent que je contre-attaque, le bith s'éloignant, la padawan se rapproche. En opposant ma lame verte à sa lame cyan, je constate avec un air ravi que sa technique est devenue plus élégante et plus précise avec le temps. Pour le moment cependant, ses mouvements sont trop prévisibles, je les bloque sans trop de mal.

    La jeune humaine se montre particulièrement offensive. Je ne dois pas la laisser percer ma défense. Je décide donc de contre-attaquer. Vu que j'ai appris récemment quelques techniques de la forme V, je bloque une dernière fois et riposte par la même occasion. Jaina se voit contrainte de s'écarter et de laisser Eckmül lui venir en aide. Le padawan sait ce qu'il a à faire. A peine ai-je eu le temps de me débarrasser de l'humaine que le bith me fonce dessus. Rapidement, d'un salto arrière, j'esquive une frappe aux jambes. Atterrissant un peu plus loin, je n'attends pas et mettant en pratique une technique spécifique du Djem So, je contre-attaque violemment, abattant ma lame d'un coup puissant sur celle du padawan. Ce dernier déstabilisé peut néanmoins compter sur le soutien infaillible de Jaina qui est revenue entre temps lui prêter main forte.

    Jaina : Pas si vite !

    Eckmül : Ouf merci...

    Zatila : Bien joué, voilà enfin vous faîtes ce que j'attendais de vous : travailler en équipe.

    Le duel se poursuit et je sens désormais la pression monter. Les deux padawans commencent à combiner leurs attaques et ils me donnent du fil à retordre. Un coup je pare les assauts du bith, un coup ce sont ceux de l'humaine. Je dois alors réadapter mon style. Pour Eckmül, j'alterne entre le Soresu et le Makashi. Pour Jaina, j'alterne entre le Makashi et le Djem So. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas une mince affaire. En plus voilà qu'ils commencent à utiliser les pouvoirs de la Force, notamment Jaina qui effectue un saut périlleux assisté de la Force pour se retrouver derrière moi. Poussant le bith à l'aide de la télékinésie pour me concentrer sur l'humaine, j'engage le combat avec elle une nouvelle fois. Nos Makashi sont légèrement différents mais se valent. Je passe alors de temps à autre au Djem So pour voir comment elle réagit. Avec intelligence, elle privilégie la défense et utilise les techniques du Soresu. Après une dizaine de minutes à combattre avec un adversaire devant et derrière moi, je commence à fatiguer. Ils pensent m'avoir à l'usure et........ ils ont raison. ^^

    Ca serait plus simple que j'ai les deux padas en face de moi. Avec astuce, je profite que le bith vienne prendre le relais pour l'inciter à se gêner avec l'humaine. Alors seulement je me replace. Là, j'ai plus de facilité à combattre. Avec de grandes enjambées, j'attaque une fois à gauche vers le bith, une fois à droite vers l'humaine.

    Zatila : Haha, j’ai du fil à retorde avec vous deux ! Mais ne vous sentez pas trop en confiance je pourrais bien vous battre.

    Jaina : Je vous connais par cœur à force, contrairement à Eckmül.

    Au début, les padas ne font que défendre. Mais très vite, ils attaquent de nouveau de concert. Jaina lance une attaque et prévoit de passer entre mes jambes. C'est risqué car malgré sa souplesse, elle n'a pas non plus la taille d'un ewok. Pour lui faciliter la tâche, je décide de jouer le jeu et de sauter légèrement pour lui laisser la place. Pensant avoir réussi son coup, elle poursuit avec un balayage aux jambes que j'avais vu venir également. Malgré moi, je perds mon sabre. Oups, ça je ne l'avais pas prévu. La jeune humaine se relève alors et pointe son sabre vers moi. Puis fièrement, elle déclare :

    Jaina : Eh voilà j’ai gagné.

    La position dominante pourrait le faire penser en effet mais la posture de Jaina n'est pas bonne. Gardant mon calme, je rétorque avec assurance :

    Zatila : Non, non, tu n’as pas gagné, tu as sacrifié un bon équilibre.

    Pour appuyer mes dires, j'utilise la poussée de Force au niveau des jambes de la jeune humaine ce qui la fait trébucher et perdre son sabre également. Rapidement, je récupère le mien et le pointe vers Jaina. En une seconde, les rôles sont inversés. Ce n'est qu'une mise en garde et pourtant Eckmül arrive en force pour défendre sa co-équipière pensant que j'allais en profiter. La lame jaune du bith entre en contact avec ma lame verte.

    Eckmül : Tu oublies que nous sommes deux.

    Le padawan a gagné en confiance depuis son premier cours à la classe de formation au sabre laser. Il est moins hésitant que par le passé. Cela fait plaisir à voir. D'un sourire, sans répondre davantage, j'échange de nouveaux coups avec lui, alternant attaques et parades. Mais tandis que nous combattons, Jaina, qui s'est remise de ses émotions, se relève et se lance à notre poursuite. D'un bond, elle saute dans les airs et vient frapper avec force et détermination. On dirait qu'elle s'en veut un peu de s'être faite avoir. Ce sont des choses qui arrivent. Mais je sens qu'elle l'a mal pris. Rompant l'entrechoquement de la lame jaune du bith et de la mienne, la lame bleue cyan de l'humaine brille soudainement d'un nouvel éclat. Une flamme dans ses yeux semble naître également et je sens la padawan plus agressive. Surpris, je prends du recul et déclare :

    Zatila : Le combat est assez équitable, j'aime ça. Attention néanmoins jeune Fanger. Tu combats avec passion mais tes mouvements sont désordonnés.

    La jeune humaine, un peu épuisée par sa dernière offensive, serre les dents tout en reprenant son souffle. Elle aurait voulu que sa frappe ait plus d'impact. Cependant, elle repense aux enseignements de Kaarde et Pad à propos de l'importance de rester maître de soi et après quelques secondes, fermant les yeux, elle fait taire son agressivité. Le duel se poursuit alors durant quelques minutes. Puis, partant du principe que mes deux élèves se sont assez battus, j'éteins ma lame. Cette acte marque la fin du combat. Les deux padawans, comprenant, font de même. Et j'ajoute :

    Zatila : Vous avez très bien combattus ! C'était un plaisir de constater vos progrès et de voir combiner vos forces. Je suis fier de vous.

    Eckmül : Tu le penses vraiment ?

    Zatila : Bien sûr !

    Jaina : Nous avons donc réellement fini notre formation au Shii-cho et Makashi ?

    Zatila : On peut dire que vous possédez à présent un solide bagage pour vous en sortir en combat réel. Bien entendu je vous encourage à perfectionner votre technique et à continuer de vous entraîner pour ne rien perdre de ce que vous avez appris. Mais sinon oui vous avez fini. Je me tiens à votre disposition pour superviser l'apprentissage d'autres formes si vous le souhaitez mais je vous conseille néanmoins de ne pas reprendre tout de suite. Prenez votre temps, rien ne presse. Et pour changer un peu, je vous conseille de vous familiariser avec les pouvoirs de la Force au combat, ils amélioreront votre technique sur le terrain. Voilà voilà... Je sais pas vous mais j'ai une petite soif moi ! =p

    Et c'est sur ces bonnes paroles que nous partons tous les trois en direction de la salle commune des padawans nous offrir un rafraîchissement et repas bien mérités.

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 24-02-2014 23:25

    dimanche 23 février 2014 - 17:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar EneArpheal

    EneArpheal

    222 Crédits

    Ces Jedi sont cinglés... Depuis que je suis petite que je me bat, d'abord avec des amis, puis plus sérieusement avec Rysan. Mon entrainement est complet à ce niveau et mon perfectionnement personnel avance à grands pas. De plus, ce n'est pas aujourd'hui que je vais laisser un de ces jojos en armure me battre. Je me sentirais étouffée dans une armure... Ce serait comme une prison pour moi. Il me semble que ça obstrue les mouvements.

    Étrangement, un vieux test de Rysan me revient à l'esprit... Un combat d'endurance avec des poids aux chevilles, aux poignets et sur les épaules. 16 heures. Sans manger, sans boire, sans pause. Quand on dit que notre espèce est forte, ce n'est pas des blagues.

    J'observe bien chaque geste de mon adversaire, même le simple fait de retirer son armure me semble important à analyser. Je m'étire un peu, et au final, décide de me séparer de ma légère armure. Je me retrouve alors habillée très simplement. Bottes légères, pantalon assez ample et haut moulant révélant mon corps relativement très musclé. Je passai outre des commentaires faciaux ou verbaux des deux personnages masculins présents. Je sais, c'est joli, mais y'a que Rysan qui a le droit d'y toucher. Je m'étire donc un peu, mais pas trop puis attend que mon adversaire soit prêt.

    Comme il opte pour la défensive, je m'élance et j'attaque sommairement d'un coup de pied latéral. Mon geste est aisément bloqué, suivit d'un enchainement relativement prévisible dont j'ignore la première feinte en haut à ma droite pour me concentrer à dévier le coup qui venait à mon genou gauche. Je l'envoyai valser plus loin, mais il se stabilisa rapidement. Méthodique, c'est la première chose qui se voit chez lui. Il revient immédiatement à l'attaque. J'encaisse un premier coup, bien stable, puis je renvoie son second en plein sur lui, tout comme le troisième. Cette danse fluide dure encore un moment. Puis je m'aperçois d'un changement dans le comportement physique de mon adversaire. Bien que son visage ne donne aucun indice sur ce qu'il va faire, la façon de préparer son corps est tout juste assez voyante pour un regard habitué.

    Le niveau augmente alors d'un cran, même deux. Il attaque de coups plus amples et complexes qui me forcent à me déplacer constamment pour éviter d'être touchée. Heureusement, grace à ma résistance, je ne faiblis que très peu. Pour souffler un peu, j'exécute une assez impressionnante pirouette vers l'arrière. Une fois au sol, je respire lentement, ne perdant pas l'autre de vue. Assez reposée, je reviens à la charge et mitraille le Jedi d'une suite de coups très rapides. 1 ou 2 coups sur 15 réussissent à le toucher, mais je persévère pour augmenter lentement le nombre de coups par minute. Il est un adversaire très coriace, difficile à étourdir. Il me faut 10 longues minutes intensives pour le fatiguer et obtenir une ouverture et le frapper aux hanches avec assez de puissance pour laisser un bon bleu. Je poursuis avec une clé au niveau des genoux pour le mettre au sol.

    Je me retire lentement, sans prétention. Mon sourire est celui de la satisfaction d'un bon combat.

    Moi: Alors? Ça n'a pas fait trop mal j'espère? J'ai essayé de me retenir pour ne pas causer de fracture, c'aurait été vraiment gênant.

    lundi 02 juin 2014 - 06:44 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide