Pouvoirs de la Force saison 5 (page 22)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Dexter - Entraînement classique 4 : la vision

    Dexter. - Vous z’aie trouvé ! Vous devez descendre !!!

    Moi. - Eh bien ! Tu as été rapide ! Et pourtant je n'ai pas pu être trahi par mon odeur, je viens de prendre une douche.

    Dexter. - Héhé, ze crois que c'est zustement ce qui vous a trahi !

    Moi. - Ah oui ? Raconte-moi donc ça dans le détail.

    Et tandis que je me laissais lestement tomber de mon arbre le jeune besalisks revenait en détail sur tout son cheminement.

    Moi. - Ainsi tu ne m'as pas localisé directement mais tu as suivi la piste laissée par ma présence dans la forêt ?

    Dexter. - Euh, oui. Ze n'ai pas fait l'exercice comme il faut ?

    Moi. - Oh si, au contraire ! Non seulement tu maîtrise le pouvoir de vision, mais en plus tu t'en es servi très intelligemment ! Je comprends mieux pourquoi tu m'as trouvé si vite.

    Dexter. - Alors z'ai réussi ?

    Moi. - Oui, et haut la m... enfin, haut les mains. Bref... Je crois que tu tiens là un de tes points forts. Reste à voir le deuxième exercice de vision, celui qui te permettra de plonger dans le passé.

    Dexter. - Ze préférerais voir dans le futur. C'est bien plus intéressant.

    Moi. - Hélas, les visions du futur ne se commandent pas, surtout au rang de padawan. Mais tu peux t'y rendre plus sensible en t'entraînant beaucoup sur le passé et le présent.

    Dexter. - Si ze suis sensible z'aurai plus de chances d'avoir des visions du futur ?

    Moi. - Voilà, exactement. Et puisque ça a l'air de tant t'intéresser je te propose de nous y mettre tout de suite. Trouvons un endroit où tu seras parfaitement à l'aise. Par exemple là où tu as utilisé la vision tout-à-l'heure.

    En peu de temps nous sortions à nouveau de la forêt et Dexter reprenait une position confortable.

    Dexter. - Ce sera difficile ?

    Moi. - La difficulté de cet exercice est justement son extrême simplicité.

    Dexter. - Hein ?

    Moi. - Il s'agit de laisser faire la Force, tout simplement, ce qui demande quand même un certain laisser-aller et de la concentration si l'on souhaite voir quelque chose de précis. Je veux justement que tu réfléchisse un souvenir de ton passé. Plus le souvenir sera précis et mieux ce sera. Il te faudra ensuite entrer en méditation et te focaliser sur ce souvenir en laissant la Force faire le reste. Si tout se passe bien tu pourras assister à cet événement de ton passé, mais en tant que spectateur extérieur. Une fois sorti de ta vision tu me raconteras en détail ce que tu as vu.

    Dexter. - Et pour voir le présent, c'est comment ?

    Moi. - C'est un peu plus difficile, puisqu'il faut se focaliser sur une personne, un objet ou un lieu en particulier plutôt qu'un souvenir afin de pouvoir les observer en direct. Tu es prêt ? Dès que tu auras choisi un souvenir, tu pourras entrer en méditation.



    dimanche 07 juin 2015 - 19:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24715 Crédits

    Le padawan est perplexe. Il tient son menton de la main supérieur droite au menton, de sa main supérieure gauche il se gratte le sommet de sa crête et place ses mains inférieures sur ses hanches. Des gloussements typiquement Besalisk sorte de sa bouche. S’il était un humain, on dirait qu’il marmonne.

    Kaarde – Qu’est-ce qui ne va pas Dexter ? Qu’est-ce que tu ne comprends pas ?
    Dexter – Z’est pas que z’ai pas compris ! Z’est que z’est pas drôle vos trucs à la Jedi !
    Kaarde – Euh… trucs ? Tu peux préciser ?
    Dexter – On ne mange pas entre les apprentissages ? Il n’y a pas de récompenze ? Il n’y a pas de zeu ? Vous n’êtes pas drôle !

    Le maître Jedi est à la fois surpris par la réaction du padawan et amuser à l’idée qu’un Jedi doit être drôle. Où Lou’Xan a-t-il bien pu penser qu’être Jedi c’est être drôle ?

    Kaarde – Tu pourras manger après cet exercice.
    Dexter – Tu mangzeras avec moi ?
    Kaarde – Euh… si tu veux. Tu dois comprendre que le Jedi ne cherche pas de récompense.
    Dexter – Ah non ?
    Kaarde – Non, il s’applique afin d’apprendre ainsi il pourra devenir performant.
    Dexter – Et … ?
    Kaarde – Et de faire de son mieux afin que de padawan, il puisse devenir Chevalier.
    Dexter – Et… ?
    Kaarde – Être Jedi, ce n’est pas un jeu, c’est une vocation, un mode de vie…
    Dexter – Bah si c’est un zeu !
    Kaarde – Non, c’est…
    Dexter – SI !

    Kaarde regarde Dexter dans les yeux et se demande si le padawan prend les manies de son maitre ou s’il ne fait pas exprès de lui ressembler autant. Maître Naberry refuse de retomber dans le dialogue « si » « non »

    Kaarde – Pourquoi penses-tu que c’est un Jeu ?
    Dexter – Parce que lorsque l’on maitrize la Force, on peut faire des choses que les z’autres n’arrivent pas à faire. Et puis entre les gens qui ont la Force, il y a des concours de qui est le plus fort !
    Kaarde – Non, pas du tout…
    Dexter – Si ! La preuve : La guerre des clones !
    Kaarde – Euh… Ce n’était pas un jeu.
    Dexter – C’était un concours entre le politizien Palpatine et l’Ordre Jedi de l’époque pour zavoir qui était le plus fort. Qui va manipuler qui ! Même chose lorsque l’Empereur a voulu Luke du côté Obscur. Z’était un concours entre la volonté du Jedi et celle de Palpatine, et il a perdu grâce au fait qu’il a oublié que l’élu c’était Anakin ! Palpy le croyait hors-jeu… et non !
    Kaarde – C’est un point de vu.

    Le petit Besalisk de 8 ans connait son histoire ! En même temps, sa conception du jeu, du concours semble être imprégner en lui. C’est au tour de Kaarde de se gratter les cheveux, cherchant comment le motiver.

    Kaarde – Pourquoi es-tu ici ?
    Dexter s’assoie brutalement sur le sol – Ici ? Parce que vous m’avez demandé de vous chercher. Ça z’était amusant. Je zouais souvent à cache-cache sur Ojom.
    Kaarde – Je reformule ma question : Pourquoi es-tu à l’académie ?
    Dexter – Ah ! Parce que mes parents ne zavaient plus quoi faire avec moi !
    Kaarde va de surprise en surprise – Comment cela ?
    Dexter – Bah, ze n’arrivais pas « à contrôler toute la Force et la force qui est en moi ». C’est tatie qui l’a dit. Alors elle leur a conseillé de me mettre en stage à l’académie et me voilà. C’est plus cool que ce que ze le pensais.
    Kaarde – Tu ne désires pas devenir Jedi ?

    Dexter gratte le menton de sa main supérieur droite et regarde vers le ciel un moment puis répond en plaçant ses 2 coudes inférieurs et ses 2 mains supérieures sur le sol. Il regarde le Maitre Jedi.

    Dexter – Tu veux dire devenir un garant de la PAIX ET LA JUSTICE ou un truc comme cela ?
    Kaarde – Oui, exactement !
    Dexter – Ze n’ai pas encore décidé. En même temps, za me plait de plus en plus de faire des trucs avec la Force.
    Kaarde – Et tu n’as pas envie de poursuive en cherchant une vision de ton passé ?
    Dexter – Pfff, z’ai pas trop envie de penser au passé.
    Kaarde – Tu peux essayer le présent, mais cela pourrait-être plus compliqué. Tu as parlé des partis de cache-cache sur Ojom, tu pourrais te concentré sur l’une des parties de jeu avec tes amis. Allez concentre toi.
    Dexter – Pfff, quel amis !? Aller, vais me concentrer puis on va manger ! Promis ?
    Kaarde – Oui, promis.

    Kaarde vient de comprendre qu’il a mis le doigt sur une émotion peu commune chez Lou’Xan. Le « pfff, quel amis !? » était lourd de sens et l’empathie du Maitre a ressenti de la tristesse, de l’incompréhension et de la colère. Il devra voir cela plus tard. Enfin Dexter croise ses jambes posé sur le sol et ses bras sur le torse. Ce n’est pas le moment de lui parler de ses émotions, mais de laisser faire son exercice.

    Dexter – La vision – Exercice 2 vision du passé.

    Dexter ferme les yeux, inspire profondément par les naseaux et bloque sa respiration, invitant la Force à pénétrer en lui. Puis il expire par la bouche, expulsant ses émotions tel que la frustration, la contrariété ou l’ennuie. Il reprend 2 autres respirations de la même façon et seulement après il laisse sa respiration redevenir normal.

    Son esprit était embrumé de tout ce qu’il avait fait de la journée, de son idée fixe de manger un bon repas avec le frère de Tatie. Après les quelques respirations, Dexter est plongé dans la Force et entièrement près à se concentrer sur une époque précise : son enfance, sa petite enfance… des images, des souvenirs remontent en lui…

    [Mode Vision]
    Dexter à 6 ans, il est obèse, le plus obèse de tous les petits Besalisk qui sont autour de lui. La glace est partout autour d’eux, mais aucun des petits n’ont froid. Certain cours, d’autres sont sur un toboggan de glace, d’autres encore se jettent des boules de neige. Il y a des mini-imitations de vaisseaux spatiaux et quelques enfants s’imaginent une course poursuite. Lou’Xan est dans la cour de récréation de la maternelle. 


    Il essaye de courir avec les autres qui venaient d’inventer de jouer à touche-touche. Il était « le grand méchant loup » qui devait attraper « les petits moutons ». Ses « 9 copains » lui avaient offert le rôle principal ! Dexter était fière, très fière d’être «le méchant loup ». « Les petits moutons » cours dans toutes la cour et ils se dispersent. Le but du jeu est d’en toucher 1 ! 

    Firas – Lorsque tu auras touché l’un de nous, tu auras gagné ! 

    Dexter – Quoi ? 

    Firas – Je te le dis que tu auras gagné ! 

    Hélas, Dexter est le plus lent des Besalisk de son âge car trop gros, il n’arrive pas à courir. Les « amis » commencent à se moquer, ce qui fait rager Lou’Xan. Essoufflé, et réalisant que Firas a choisi ce jeu pour se moquer de lui, Dexter monte sur le toboggan puis se laisse rouler jusqu’à renverser Firas qui dans l’élan se cogne contre un des mini-vaisseaux. Ouf, il n’a rien de grave, mais fait semblant d’avoir vraiment très mal, il pleure et le professeur intervient punissant Dexter. 
    [Pause de la Vision] 

    Revenant à la réalité, Dexter ouvre les yeux humides, ce souvenir est encore fort charger de colère, d’injustice, de frustration.

    Kaarde – Ce n’était pas une partie de Cache-Cache.

    Dexter hausse les épaules, ferme les yeux après les avoir frotté, mais répond au maitre – Non, mais vous aller comprendre !

    [mode Vision]
    Replongeant dans son passé, Dexter se retrouve le même jour, mais à la sortie de l’école. Le trajet de l’école jusqu’à la plaine est simple. Les parents laissaient souvent leur enfant jouer à la plaine de jeu près du bois. Il n’y avait pas de prédateur car une partie du bois était clôturer. Un des éducateurs les surveillaient. 

    Dexter – Hé Firas, les amis… Venez jouer à cache-cache dans le bois ! 

    Firas – Le bois ? Pas une bonne idée. 

    Liede – Lou’Xan, on pourrait s’y perdre. 

    Dexter – Z ‘Avez peur ! Z’avez peur ! 

    Firas – J’ai peur de rien ! 

    Goran. – Ok, mais pas obliger d’aller dans le bois ! 

    Klimka – Qui compte ? 

    Dexter – « Le méchant loup » bien sûr ! 

    Ziskus – Ah ah, on aura le temps d’être geler avant qu’ils nous retrouvent ! 

    Debby – Non, nos parents viendront nous chercher avant que Lou’Xan n’ait trouvé l’un de nous ! 

    Dexter avait toujours trouvé Debby la plus jolie des Besalisk jusqu’à cette phrase. Là, il eut mal au cœur, comme si un poignard l’avait transpercé. Puis, un regard noir, une colère nouvelle habite le petit Lou’Xan de 6 ans. 

    Felise – Moi, je pense que Dexter pourra nous trouver plus vite qu’il n’a couru tout à l’heure. 

    Elle surprenait toujours Dexter. C’était la plus petite « de la bande d’amis », elle disait toujours ce genre de phrase que Dexter n’arrivait pas à comprendre si elle prenait sa défense ou s’il elle se moquait elle aussi. 

    Walter, Quinto et Malik s’étaient déjà cacher. Ils étaient les spécialistes de la tricherie. Firas, le plus âgée du groupe ne les reprenaient jamais lorsqu’ils trichaient contre Dexter. 

    Dexter – Je compte ! 

    Le jeu commence, la vengeance de Dexter aussi. 

    Dexter – 7, 8, 9, 10 ! DEXTER vous trouveras ! 

    Bien déterminer à les retrouver, Dexter hume l’air, il se place à 6 pattes tel un Lou, « un loup » ! Il avance vers l’un de toboggans et trouve Malik 

    Dexter – De 1 ! Tu devrais arrêter les gâteaux, Malik 

    Lou’Xan recommence à humer l’air et va vers le hangar à mini-vaisseau. Dans l’un d’entre eux, il trouve Felise. Sans attendre, il recommence, toujours à 6 pattes à chercher ses « amis ». Sans hésitation, les uns après les autres, il les retrouve. Tous, avait leur propre odeur, leur propre parfum qui les identifies. 

    Dexter – DE 2, tu sens bon le sucre d’orge, Felise 

    Dexter – DE 3, tu sens la sueur, Quinto. 

    Dexter – DE 4, tu sens le fromage à l’ortie, Debby, même si tu es belle. 

    Dexter – DE 5, tu sens le fer, Ziskus. Faut plus aller sur la balançoire. 

    Dexter – DE 6, tu sens le goudron, Goran. Faut te changer quand tu travailles avec ton papa à la construction. 

    Dexter – DE 7, tu sens la fleur des champs, Liede. Arrête tes concours de beauté ! T’es trop parfumée, ça pique au nez. 

    Dexter – DE 8, tu sens le carburant, Walter Faut arrêter de bricoler les vaisseaux avec ton papa. 

    Dexter – DE 9, tu sens l’eau salée, Klimka. Tu vas irriter ta peau. 

    Dexter – Et de 10 ! Tu sens la moquerie Firas ! 

    Firas vexé de la rapidité de Lou’Xan et des remarques parfois désobligeant à propos des odeurs, cherche à répondre. 

    Firas –Tu triches. 

    Les parents arrivent et rapidement la plaine de jeu se vide. Dans le brouhaha, Dexter n’avait pas remarqué que Felise avait parlé. Mais grâce à la Force, aujourd’hui, le son de sa jolie voie atteint les oreilles de Dexter. Tout en passant entre Dexter et Firas, la plus féline des Besalisk rejoint ses parents tout en lâchant ses mots : « Il ne triche pas, mais toi, tu te moques ! » 


    [fin mode vision]

    Dexter ouvre les yeux en sueur et surpris. Il n’avait jamais entendu cette phrase, le brouhaha de l’école était trop dense. Mais là, pourtant, grâce à la Force, des années plus tard, il l’avait entendue. Les émotions du padawan sont confusion, frustration, joie, incompréhension, colère, doute, satisfait…
    -------------------------------------
    Le Besalisk, padawan du chevalier PoluxHornTerrik!
    Ce message a été modifié par Padme111 le lundi 22 août 2016 - 10:07

    vendredi 12 juin 2015 - 22:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Dexter – La vision – Exercice 2 vision du passé

    Je commençais à découvrir le jeune Dexter sous un jour nouveau, très surprenant mais pas inintéressant. Même très jeune, les padawans s'engageaient rarement dans l'Ordre sans raison. Si certains étaient motivés par la soif d'apprendre ou un idéal noble, comme ça avait été le cas de Zatila, d'autres comme Tyria le faisaient parfois parce qu'ils n'avaient nul autre endroit où se réfugier. Certains encore, ceux que leurs pouvoirs rendaient dangereux pour eux-même et leurs proches, intégraient l'Ordre pour leur propre bien, à la recherche d'une aide.
    Même s'il n'en avait pas conscience, Dexter semblait être venu à l'Académie pour cette dernière raison. Avec ça plus sa personnalité si particulière je commençais à comprendre pourquoi Pad s'était attachée à lui.

    Le jeune besalisk revint à lui. Sachant que son souvenir l'avait soumis à rude épreuve je lui laissait le temps de s'en remettre. Cet exercice semblait avoir exacerbé chez lui la tristesse, l'incompréhension et la colère que j'avais perçus tout-à-l'heure.

    Dexter. - Pffff, z'avais bien dit que ze n'avais pas envie de repenser au passé.

    Moi. - C'est pourtant quelque chose que tu dois accepter, étant donné que tu ne pourras jamais t'en défaire ni l'affronter en face, contrairement à ton futur.

    Il me raconta plus dans le détail son souvenir. Ce souvenir était tellement précis, jusque dans les odeurs des jeunes besalisks, que je fus facilement convaincu de la réussite de l'exercice.

    Moi. - C'est un moment difficile, que tu viens de revivre. Je comprends ta peine. Mais je suis assez admiratif de la maturité dont tu as fait preuve à cet âge-là. Beaucoup d'autres enfants se seraient contentés de régler ça à coups de poings.

    Dexter. - Ze ne comprends pas trop l'intérêt de revoir ce genre de scène.

    Moi. - Pourtant moi j'en vois un. En revivant ce souvenir tu as entendu ton amie Felise te défendre contre Firas au moment où elle partait. Un détail qui t'avait échappé à l'époque, d'après ce que tu m'as dit.

    Dexter. - "Il ne triche pas, mais toi, tu te moques"... Oui, c'est vrai que ze suis bien content d'avoir entendu ça. Z'espère que ze reverrai Felise.

    Moi. - A notre insu la Force et notre cerveau emmagasinent les moindres détails de notre vécu. Utiliser ce pouvoir pour ré-explorer notre passé, c'est comme visiter une salle d'archives. Le moindre détail peut s'avérer très important.

    Dexter. - Dis, z'ai une question... si ze n'ai pas envie de devenir Jedi, de défendre la paix et tout ça... qu'est-ce ze deviendrai ? Et pourquoi apprendre la Force, alors ?

    On en revenant à la question précédente.

    Moi. - Personne ne t'obligera à devenir un Jedi, Dexter. Mais même sans ça il est important que tu sache maîtriser tes pouvoirs pour les empêcher de te causer du tors et surtout que tu entraîne ton esprit à résister à l'attrait du Côté Obscur. Si tu décidais de ne pas devenir un Jedi tu serais libre de faire ce que tu veux de ta vie, à condition de ne pas employer égoïstement tes pouvoirs. Si tu deviens Jedi, par contre, tu devras te consacrer à un idéal et transmettre à ton tour ce que tu as appris. Mais je pense que dans un cas comme dans l'autre tu arriveras à revoir ton amie Felise.

    Dexter. - Peut-être qu'avec la Vision du passé ze reverrai d'autres souvenir d'elle ?

    Moi. - Oui, c'est bien possible. T'entraîner à ça t'aiderait à te rendre plus sensible aux visions de l'avenir. Attention quand même à ne pas trop t'enfermer dans la contemplation du passé aux dépends du présent.

    J'aidai Dexter à se remettre debout sur ses jambes.

    Moi. - Il me semble que je t'avais promis qu'on irait manger, non ? Allons-y, je pense que tu l'as bien mérité. D'autant que, même si le prochain entraînement est facile, il vaut mieux que tu sois en paix et bien détendu pour l'effectuer.

    Dexter. - Ze vais apprendre quel pouvoir ? Z'espère que ça ne mouille pas !

    Moi. - Rassure-toi. Il s'agit de la première phase d'entraînement au Pressentiment. Ça permet de tout ressentir par le biais de la Force, comme lorsque que tu m'as débusqué dans la jungle, mais surtout de se fier entièrement à elle et la laisser te guider. Ce genre de confiance envers la Force peut s'avérer salutaire, notamment quand on combat avec un sabre laser.

    Dexter. - Aaah, c'est donc grâce à ses pressentiments dans la Force qu'on peut arrêter des tirs de blaster au sabre laser ?

    Moi. - Exactement ! Sans la prescience de la Force, c'est un acte assez suicidaire. Comme tu as déjà de la pratique dans les autres pouvoirs ça ne devrait pas te poser trop de difficultés. Tu auras simplement à t'asseoir confortablement et à faire le vide en toi. Ce sera comme de la méditation. Mais commençons déjà par reprendre des forces !

    Et la cantine de l'Académie nous attendait.



    Entraînement Classique 5 : Pressentiments -phase I
    Cela permet au Jedi de sentir la Force au sein des choses qui l'entourent. Il peut ainsi sentir les liens qui unissent tous les êtres vivants et comprendre la nature profonde de ces liens.
    Il peut aussi ressentir l'ambiance ou l'état d'esprit d'un village où il se trouve, et d'un groupe de personnes passant à coté de lui sous la forme d'un malaise ou d'une vague intuition.

    • Phase 1 : Sentir la Force :
    Permet de sentir la Force ambiante dont est imprégné un lieu ou un objet.
    Par exemple, Luke Skywalker avant de pénétrer dans la grotte du mal sur Dagobah dans Ep5.
    • Limitations à un objet et/ou une personne
    • Limitations à un objet, une personne et un lieu
    • Limitations à un objet, une personne, un lieu et une planète

    Quand utiliser ce pouvoir ?
    En dehors d’un entrainement qui permet de se connecter plus facilement à la Force, on peut l’utiliser pendant une méditation ou pour certains, sur un objet afin qu’il puisse donner des indices sur une enquête.

    Comment utiliser ce pouvoir ?
    RMQ importante : Les originaires de la planète Kiffu, seront utiliser ce pouvoir à son maximum en lisant l’historique complet d’un objet. Un simple contact lui permettra de voir ce que l’objet à « vu ». Donc seul un Kiffar, sera capable d’user de ce pouvoir à cet extrême !

    Ce pouvoir est le plus instinctif et le plus évident à utiliser mais malgré sa facilité apparente, il est dur d’arriver à comprendre la nature profonde de tout ce qui nous entoure. Bien sûr, plus la concentration sera longue et intense et plus les perceptions ressenties seront détaillées et précises.
    C’est grâce aux midichloriens, organismes microscopiques présents dans toutes les cellules, que la connexion se fait avec la Force et donc avec tous les êtres vivants. Et c’est en étant concentré et attentif que l’on peut la ressentir au sein de toutes personnes, objets qui nous entourent. Pour l’objet, si on n’est pas Kiffar, on ne ressentira qu’une ambiance. Si l’objet à été au contact de la FO ou de la F par exemple.
    Conseils pour vous entraîner :
    En premier lieu, il faut s’entraîner à se concentrer et faire le vide dans son esprit comme dans une méditation mais en moins profonde. Fermer les yeux permet déjà de se couper des stimuli visuels mais il faut aussi se couper de tous ses sens et ne se fier qu’à la Force. Votre perception du monde extérieur n’en sera que meilleure à travers elle et vous irez au fond des choses et non à la surface comme avec vos 5 sens ; vous verrez les choses sous un angle différent, plus précis.
    Vous saurez de quoi sont faits certains objets, rien qu’en les regardant avec vos sens de Jedi.


    Points essentiels à retenir et à appliquer
    Beaucoup de préparation mental, pouvoir s’extraire des stimuli extérieurs et avoir la paix de l’esprit. Concentrer sur l’objet ou la personne que l’on veut ressentir.
    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par Kaarde le mardi 17 mai 2016 - 19:31

    jeudi 25 juin 2015 - 21:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24715 Crédits

    Après le passage de maitre Naberry et du padawan Cho à la cantine (voir salle des padawans )
    Après que Lou’Xan se soit laver et changer,
    Le padawan Lou’Xan Cho arrive dans la salle des pouvoirs de la Force où Maitre Naberry l’attendait.
    L’entrainement reprend !

    Dexter - Entraînement Classique 5 : Pressentiments -phase I

    Calme, détendue et rompu d’avoir fort bien mangé, le padawan s’installe au milieu de la pièce ronde, il s’assied lourdement, les jambes droits devant lui, les mains inférieurs au sol les bras supérieur plier, les paumes vers le haut.

    Dexter – J’ai compris qu’il me faut me concentrer sur un objet, mais lequel ?

    Kaarde qui est face à lui, debout, cache un objet dans son point droit.

    Kaarde – Tu dois débord fermé les yeux, ensuite j’ai un objet en main, tu devras deviner ce que c’est.
    Dexter – C’est cache-cache avec la Force quoi ! Ca pas l’air trop compliquer, ok !

    Décider à jouer à cette nouvelle forme de cache-cache, le Besalisk ferme les yeux et se concentre dans la Force. Il la laisse l’imprégner pendant qu’il fait les exercices de respiration. La Force entre lui plus facilement maintenant qu’il l’a utilisé souvent. Mais un gargouillement bruyant de ses intestins vient perturber le silence de la pièce.

    Kaarde doit sourire à l’idée de tout ce que le padawan à ingérer. Dexter imperturbable poursuit quelques inspiration par le nez et expiration par la bouche, en même temps quelques gaz sorte de son postérieur bruyamment. Kaarde ne sourit plus et allait faire une remarque sur le diner trop copieux que Lou’Xan avant manger. Mais déjà Dexter l’anticipe et sans un mot, sans ouvrir les yeux, Dexter place son index supérieur gauche sur les lèvres. Le maitre était peut-être perturbé par la bien séance en contraste avec les bruits et les odeurs, néanmoins le padawan lui est imperturbable. La Force semble flottée autour de lui autant que les gaz et parfums mal odorant.

    Naberry recule de quelque pas afin de profiter de l’air pur de la fenêtre. Dexter ressent le sol à travers ses doigts des mains inférieurs, il entend les pas du maitre ainsi que les gargouillements de son propre ventre et les pets expulsés de ses intestins. Il peut encore gouter les relents de son diner, il hume la dernière série de vents, il ne voit que le noir de ses pompières. Et pourtant, le padawan est pleinement concentrer dans la Force. Il la laisse s’éloigner de lui telle une onde. Il ressent les murs autour de lui, ainsi que le toit au-dessus de lui. Il y a une armoire sur sa gauche et le maitre Jedi devant lui.

    Lou’Xan lance la Force vers un des mains du Maitre, mais il n’y a rien, les 5 doigts du maitre son propre, les ongles bien égaliser et nettoyé. Cho lance la Force alors vers l’autre main du Maitre et réalise qu’elle est fermée. Il va devoir deviner ce qui est à l’intérieure ! Le jeu est encore plus passionnant. D’autres bruits sortant de son séant ont pour effet de faire encore bouger le maitre. Cette fois-ci, il semble plus haut… Est-il sur la fenêtre ? Peu important pour le padawan, l’important c’est ce qui est dans la main ! Dans Sa main ! Des gouttes de sueur perlent sur le front du padawan. Cela ne le perturbe pas, il lance à nouveau la Force, vers la main du maitre. Dexter essaye de ressentir ce que tient fermement le frère de sa Tatie. La Force lui indique que c’est une forme rectangulaire aux côtés arrondit mais aussi que l’objet est plat. Dexter ressent un peu d’électricité, donc cela doit être un objet technologique. La logique s’impose au padawan ! Il ouvre les yeux certains de lui !

    Dexter – Un Comlink !!!

    Dexter a juste le temps de voir le maitre sauté dehors par la fenêtre ! Pendant que le Besalisk s’interroge du pourquoi le maitre est parti dehors, Kaarde ouvre grand la bouche et peu enfin respirer ! Il avait essayé de retenir sa respiration le plus longtemps possible. Dans la salle des pouvoirs de la Force, il fait irrespirable pour un humain tellement le taux de CO2 est devenu important. Le Besalisk se lève inquiet et va vers la fenêtre afin d’y retrouver le maitre et de connaitre le véridique sur son entrainement. Dexter n’était nullement déranger par sa propre odeur.

    -------------------------------------
    Le Besalisk, padawan du chevalier PoluxHornTerrik!

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 10-07-2015 21:05

    vendredi 10 juillet 2015 - 21:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Dexter - Entraînement Classique 5 : Pressentiments -phase I

    Dexter. - Ça ne va pas bien ?

    Moi. - Oui oui, à présent ça peut aller.

    Dexter. - T'es sûr ? T'es tout vert !

    Moi. - J'avais juste besoin d'un peu d'air. D'ailleurs je me demande si on n'aurait pas dû laisser passer la digestion avant de se remettre au travail.

    Dexter. - Bon, eh bien tu remonte ? Ze voudrais savoir si z'ai réussi l'exercice, moi.

    Moi. - Euuuuh... et si tu me rejoignais dehors, plutôt ? Il fait bon.

    Dexter. - Bon, d'accord.

    Toujours inconscient de l'odeur de ses propres gaz, le jeune besalisk me rejoignit à l'extérieur, sous la fenêtre de la salle des Pouvoirs de la Force.

    Dexter. - Bon alors, z'ai eu zuste ou pas, pour le comlink ?

    Moi. - C'était parfaitement deviné. Si tu me décrivais ta démarche ?

    J'écoutais donc, en gardant quelques distances, Dexter m'expliquer dans le détail son processus de pensée et de déduction, comment la Force lui avait fait entrevoir les contours de mon comlink comme s'il le tâtait dans le noir, et comment la perception d'un faible courant électrique l'avait mis sur la bonne voie.

    Moi. - Impressionnant, Dexter ! Mon comlink était éteint et pourtant tu as senti le très faible courant des cellules d'énergie. Tes percetions sont décidemment très affutées !

    Dexter. - Ça aurait été plus facile si vous ne bouziez pas autant... Et maintenant ?

    Moi. - Comment ça "et maintenant" ?

    Dexter. - Ben... on rezoue au même jeu ou z'essaie un nouveau pouvoir ? Tu disais que ce n'était que la première phase de l'entraînement au pressentiment.

    Moi. - Tu aimes aller vite en besogne, mais soit. En travaillant la phase deux des pressentiments, le Sens du Danger, nous auront fait le tour des pouvoirs "de base", qui plus est... Dis-moi, as-tu déjà commencé à t'entraîner au sabre laser ?

    Dexter. - Oui, avec Maître Terrik, mais on a à peine commencé. Z'utilise encore une épée en bois pour apprendre les premiers coups.

    Moi. - Très bien, alors l'entraînement que je te réserve maintenant te sera très profitable au sabre laser lorsque Doc te fera affronter des sphères volantes pour apprendre à arrêter des décharges de blaster avec ta lame.

    Dexter. - Ah, ze comprend mieux pourquoi ça s'appelle "Sens du Danger". C'est pour anticiper des attaques.

    Moi. - Oui, mais pas seulement. Ce genre de pressentiment peut être plus diffus. S'il est bien affuté il peut par exemple t'avertir d'une tempête, d'un glissement de terrain, d'un attentat...

    ... ou des gaz d'un jeune besalisks ayant bien mangé, faillis-je ajouter. Mais il est vrai que dans ce cas-là mon propre sens du danger m'avait fait défaut.

    Moi. - ... mais dans ces cas il ne faut pas oublier que plus un danger sera grand, moins la Force sera précise à son sujet. Surtout s'il n'est motivé par aucune intention malveillante, comme dans le cas d'une catastrophe naturelle.

    Dexter. - Qu'est-ce ze vais faire ? Ze vais combattre une boule volante avec un sabre laser ?

    Moi. - C'est un peu tôt pour ça. Je vais simplement te bander les yeux et te jeter des ballons d'eau dessus. Ce sera bien moins dangereux et plus amusant. Mais d'abord tu prendras bien le temps de te concentrer.

    Dexter. - Pfff, c'était bien la peine de prendre une douche. Ze vais tout faire pour ne pas me faire avoir. On ne peut pas faire ça à l'intérieur ?

    Moi. - Non, non, dehors ! Je préfère !... Dernier conseil pour l'exercice : plus que jamais, fies-toi à ton instinct.



    Entraînement Classique 6 : Pressentiments phase II - Sens du danger

    Description du pouvoir et de ses effets

    Cela permet au Jedi de sentir la Force au sein des choses qui l'entourent. Il peut ainsi sentir les liens qui unissent tous les êtres vivants et comprendre la nature profonde de ces liens.
    Il peut aussi ressentir l'ambiance ou l'état d'esprit d'un village où il se trouve, et d'un groupe de personnes passant à coté de lui sous la forme d'un malaise ou d'une vague intuition.

    Sens du Danger :
    Permet à un Jedi d’étendre ses sens autour de lui et de détecter n’importe quelle attaque avant qu’elle ne se déroule.
    • Limites 5m
    • Limites 10m
    • Limites 20m

    Quand utiliser ce pouvoir ?
    En entrainement, vous choisissez vous-mêmes le lieu. Si vous utilisez ce pouvoir pour la première fois, souvenez-vous que sur Yavin IV il existe de nombreux prédateurs dans la jungle. Il vous faudra agir avec prudence. Vous pouvez aussi vous exercer sur des objets tel que des armes, mais si elles ne vous menacent pas, ce pouvoir n’agira pas. Il est beaucoup plus difficile de ressentir un danger d’une source non sensible à la Force.

    En dehors de l’entrainement, comme son nom l’indique, le sens du Danger s’utilisera principalement lorsque qu’un Jedi est en mission, dans un terrain hostile,… afin de se prévenir des dangers d’un prédateur ou d’un (ou plusieurs) ennemi(s). La technologie, tel des bombes, des armes peut également être détectée par le Jedi usant de ce pouvoir, mais ce sont les choses organiques, les êtres sensibles à la Force, qu’il percevra en premier.
    RMQ : Des êtres tels que les Yuuhzan Vongs sont particulièrement difficiles à sentir. Aussi, ce pouvoir ne pourra vous servir contre eux. Pour un padawan entrainé, un Chevalier ou un maître, son empathie sera souvent utilisée en même temps que le sens du danger. L’empathie pourra alors détecter les intentions hostiles.

    Comment utiliser ce pouvoir ?
    Le sens du danger est aussi, comme pour la Phase I, un pouvoir instinctif. Les Jedi qui ont grandi dans un lieu où les rixes, les prédateurs et le danger sont courants, développeront facilement ce pouvoir. Pour les autres, ce n’est qu’une question d’entrainement, et rassurez-vous dès les premières missions vous serez plongés dans le danger !

    Afin que ce pouvoir trouve toute sont efficacité, il est indispensable de se concentrer avant. Donc, comme pour la phase I, plus la concentration sera longue et intense et plus les perceptions ressenties seront détaillées et précises, mais ici, elles doivent être focalisées sur tout ce qui mettrait votre vie en péril.

    Proche de la Phase I, c’est toujours grâce aux midichloriens, organismes microscopiques présents dans toutes les cellules, que la connexion se fait avec la Force et donc avec tous les êtres vivants. Il vous faut trouver votre connexion aux midichloriens, être attentif et concentré. A ce moment là, vous pourrez ressentir ce qui vous menace. Les êtres sensibles à la Force apparaîtront en premier au fond de vous-même. Puis, les êtres organiques non sensibles à la Force (et comme déjà noté, il est souvent conseillé de mêler l’Empathie dans ce cas précis) que vous détaillerez comme danger non défini. Enfin, les armes (ou technologie menaçante – Ex- Vaisseau armé, Jet de combat…) seront perçus. Encore une fois, si un pilote humain est dedans, ses intentions hostiles sont perçues avant les armes de son vaisseau.

    Points essentiels à retenir et à appliquer
    Pressentiments phase II : Sens du danger.
    La phase I (Sentir la Force) est indépendante de la Phase II. Et même si la Phase II peut paraître indépendante de la phase I, il n’en reste pas moins vrai qu’il est plus facile de ressentir le danger si l’on peut ressentir ce qui nous entoure. Donc il n’est pas obligatoire de s’entrainer dans l’ordre (Pas obligatoire d’avoir fait Phase I avant Phase II). Mais cela vous facilite la tâche si vous avez déjà expérimenté la phase I.

    Plongez dans la Force est être à l’écoute des midicloriens. Laissez-vous guider par votre instinct de survie.

    mardi 21 juillet 2015 - 19:42 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24715 Crédits

    Dexter - Entraînement Classique 6 : Pressentiments -phase II
    Le maître Jedi passe un bandeau sur les yeux de Besalisk et fait le nœud, puis s’assure que le padawan ne voie rien. Avec la Force, il fait venir des ballons vers lui les déposes près du rebord de la fontaine. Il commence à en remplir quelques un d’eau pendant que le jeune padawan frotte son pied contre le sol de façon non chalande. Les 4 bras sont ballants. Soit, aucun signe de concentration.

    Kaarde – Concentre-toi, je vais bientôt commencer.
    Dexter – Oui, oui, ze me concentre !

    Maitre Naberry voit le padawan se mettre en garde haut avec ses bras supérieur et en garde moyenne avec ses bras inférieur et les genoux pliés, un pied plus en avant que l’autre. S’il avait eu un sabre laser en main, il aurait eu la position idéale pour parer à une attaque. Sans plus un seul mot et avec toute la délicatesse d’un Maitre Jedi, Kaarde se place sur sa gauche et lance une série de 5 ballons d’affilées vers le padawan tout en décrivant un arc-de-cercle autour de Lou’Xan.

    Le padawan avait fort bien compris l’exercice. Il n’avait rien dit au maitre, mais sur Ojom, il jouait à la bataille de boule de neige. Bien que sur sa planète natale, il n’avait pas les yeux bandés lors de ce jeu. Dexter se remplit de joie et d’amusement plus que de prendre ceci pour un entrainement. Le principe, il le connaissait, la posture est bonne, reste à laisser la Force l’imprégner et la laisser lui indiquer d’où vient les boules… euh non, les ballons d’eau.

    Splatch !


    Dexter reçoit le premier sur son coude inférieur droit et fait la grimace tout en tournant son corps vers l’impact. Il laisse la Force entrer en lui tout comme pour l’exercice précédent. Il essaye de percevoir ce qui l’entourent mais surtout en direction du premier impacte.

    Splatch !

    Le second ballon touche son flanc droit. Dexter refait une autre grimace et un juron Besalisk sort de sa bouche. Pour Kaarde ce n’est qu’un gloussement.

    Kaarde – Concentre toi !

    Le padawan pense au mot danger qu’il fonde dans la Force. Il s’imagine la neige autour de lui et ses camarades lui lancer des boules de neige. Le padawan entend le bruit du ballon se frayant un chemin dans l’air. Il tourne sur lui-même et sa paume touche un des ballons, mais le suivant le touche encore à l’épaule.

    Kaarde – Ce n’est pas suffisant, Dexter.

    Avec un Calme intérieur, Lou’Xan continue à laisser la Force agir à la place de ses yeux. Mais il reçoit 1 ballon sur 3. Le padawan ne trouve pas encore le bon rythme entre sa connexion avec la Force et son temps de réaction.

    Kaarde – C’est mieux, concentre toi et trouve le bon rythme.

    Le maitre joue avec la Force afin de remplir les ballons d’eau, et les faire voyager jusqu’à sa main, puis il vise le padawan et poursuit son cercle autour de lui.

    Sans s’énervé, Le jeune Cho tourne un peu plus sur lui-même tout en plaçant ses paumes à la verticale afin de stopper les ballons. Bientôt, c’est 1/5 ballon qu’il se prend en plaine touche. Là, c’est le soupir et les bras le long du corps, qu’il stoppe net de tourner pas à pas sur lui-même.

    Kaarde – Ne te décourage pas, tu progresses !

    Le maître poursuit son rythme de lancer de ballon, parfois plus haut, parfois plus bas, mais toujours en décrivant un cercle autour du padawan. 1 ballon touche le padawan qui fait la moue. Il est concentrer uniquement dans la Force, il cherche à ressentir l’agresseur. 1 second ballon touche le padawan qui sert les dents. Le calme fait place à la colère, mais une colère discipliné qui lui donne une puissance intérieure. 1 troisième ballon touche le padawan qui garde les dents serrés. Kaarde peut ressentir que son potentiel de Force devient alors de plus en plus évident. 1 quatrième ballon touche le padawan qui inspire profondément. Pendant un instant, tout en continuant à jeter le 5ème ballon, Kaarde hésite à savoir si c’est de la Force Obscur ou un potentiel de Force important que le padawan aurait réussi à lui cacher jusqu’à maintenant. Ce 5ème ballon le touche encore le padawan de plein fouet. Kaarde n’a pas le temps d’analyser cela et lance le 6ème ballon lorsque Lou’Xan le surprend.

    A ce moment précis, Dexter fait une pirouette sur lui-même, et ses 4 paumes de mains, l’une à la suite de l’autre, se placent tel un éventail autour de son corps. Aucune de ses mains n’est à la même hauteur. La Force est en lui et autour de lui. La Colère est le sentiment qui est le plus palpable, mais la maitrise est totale ! Chacun des ballons touchent une des paumes du Besalisk. Il se pose un instant son pied à terre afin de se redonner l’élan pour une seconde pirouette, mais cette fois-ci, tel que pour un saut ou la vitesse, la Force donne la propulsion aux muscles de ses jambes. Il tourne sur lui-même à une telle vitesse, que Kaarde ne peut plus voir ni la face, ni le dos du padawan, seul 4 paumes qui ne touchent plus les ballons mais les expulses vers l’extérieur. Kaarde manque de se prendre le premier dans le visage. Le maitre veut pousser le padawan encore plus loin et continue à lui envoyé les ballons qu’il continue à remplir et lui faire parvenir dans sa main par la Force. Kaarde décide aussi de complique et changeant de sens (une fois horlogique, une fois anti-horlogique autour du padawan).

    Dexter ressent la Force, il perçoit des points rouges dans son esprit qui arrivent au ralenti vers lui. Un peu plus à gauche, un peu plus à droite, un peu plus haut, un peu plus bas. Dès le premier changement de sens de Kaarde, Dexter ne semble pas perturbé. Le padawan se fie à la Force, il reste à tournoyé sur lui-même dans le même sens. Les ballons sont tous non seulement arrêter proche de ses paumes, mais renvoyé vers l’extérieur. Dexter souri, la fierté puis l’amusement font place et la colère n’est plus. Kaarde s’arrête car les 100 ballons ont été lancés.

    Kaarde – Ok, c’est bon.

    Dexter ne perçoit plus de point rouge, il laisse la Force diminuer son tournoiement tel qu’il décèlerait s’il était en vitesse. Lorsqu’il s’arrête de tourner, Le Besalisk à l’impression que c’est le sol qui bouge.

    Dexter – Hé Z’est quoi za ?
    Kaarde – De quoi tu parles ?

    Le besalisk retire le bandeau car il pense que la terre bouge et veut comprendre ce qui arrive. Hélas pour lui, ce n’était pas une bonne idée. Lorsqu’il ouvre les yeux, c’est tout qui tourne autour de lui et il lui est impossible de rester debout.

    Dexter – Mais la terre tourne !!!

    Pouf !

    Dexter est sur son séant puis sur son dos, tout tourne autour de lui et comme l’eau des premiers ballons étaient tombés sur le sol, le padawan est dans la boue.

    lundi 10 août 2015 - 19:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Dexter - Entraînement Classique 6 : Pressentiments -phase II

    Dexter avait un énorme potentiel, et je voyais à présent comment le lui faire exploiter au maximum : le jeu ! Le jeune padawan besalisk était joueur et facétieux, le jeu était donc une voie d'apprentissage idéale pour lui.

    Malgré ses appréhensions et quelques tâtonnements, il s'était avéré entièrement investi dans l'exercice des Pressentiments transformé en partie de bombe à eau.

    J'aidai Dexter à soulever son séant de la terre devenue boueuse sous l'effet des bombes à eau. L'effet de tournis se dissipa bientôt.

    Moi. - Eh bien, je ne pensais pas avoir à corser l'exercice à ce point !

    Dexter. - Comment ça ?

    Moi. - A partir du sixième ballon, tu as commencé à ne faire qu'un avec la Force, à la laisser dicter tes mouvements. Ça m'a forcé à innover un peu dans mes lancers pour tenter de te surprendre.

    Dexter. - Z'ai eu du mal au début, mais finalement ze m'en suis bien sorti !

    Moi. - Hum... je dois tout de même te confier une chose. J'ai faillit interrompre l'exercice.

    Dexter. - Mais pourquoi ?

    Moi. - A cause de ta colère et ta frustration. J'ai eu que ce soient ces émotions qui te guide.

    Dexter. - Ben z'était en train de perdre... c'est normal, non, d'être en colère quand on perd ? Mais après, dès que ça a commencé à aller bien, z'était content.

    Moi. - Tu dois tout de même faire attention au Côté Obscur.

    Dexter. - Le Côté Obscur ?

    Moi. - Comment t'expliquer... Dexter, je suppose que tu n'aimes pas les tricheurs et les mauvais joueurs ?

    Dexter. - Ah ça, non !

    Moi. - Eh bien, les Jedi sont le contraire. Tu ne dois jamais devenir comme les mauvais joueurs et accumuler la frustration, ou faire comme les tricheurs et céder aux solutions faciles et malhonnêtes. Les Jedi ne font jamais ça, sinon ils deviennent mauvais.

    Dexter. - Ze crois que je comprends. de toute façon ze vois pas l'intérêt de tricher. Où serait le mérite, sinon ?... On a fini ?

    Moi. - Oui, et plus que tu ne le crois. Avec l'entraînement sur les pressentiments, te voilà doté de toutes les bases !

    Dexter. - Hein ? Mais ze ne me sens pas vraiment plus fort.

    Moi. - Disons plutôt que tu possède tout ce qu'il faut pour t'entraîner seul et développer au fil des années des pouvoirs qui sont communs et absolument nécessaires à tous les Jedi. Par la suite ce sera à toi de te spécialiser en choisissant d'aborder des pouvoirs comme l'influence ou l'empathie. Contrairement à ce que tu pense, tu es réellement plus fort qu'avant, puisque te voilà armé de nouvelles et puissantes connaissances.

    Dexter. - Yesss ! Ze vais pouvoir faire encore plus de choses ! Merci Tonton Kaarde !

    Moi. - Mais de rien... n'hésites pas à revenir vers moi si tu as besoin du moindre conseil. Ou le jour où tu voudras apprendre les pouvoirs de guérison.

    Dexter. - Z'ai hâte de raconter tout ça à Tatie Pad !

    mercredi 16 septembre 2015 - 00:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24715 Crédits

    Dexter était tout fier d'avoir obtenu une étape de plus dans sa formation.

    Au bout d'un moment, il ne trouve pas son maître pour lui annoncé la nouvelle. Probablement qu'il était en mission. Dexter décide alors d'aller en formation du sabre laser, puisque c'est l'étape suivant.

    Malheureusement, le maître de la classe, ne semblait pas très motivé et cela décide Dexter a repartir sur Ojom.

    mercredi 16 septembre 2015 - 07:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9024 Crédits Modo

    Entraînement classique 1 : Lévitation/Télékinésie.

    Académie Jedi de Yavin IV.

    L'apprentissage du Jedi se fait tantôt dans le maniement d'une arme noble telle que le sabre-laser et tantôt dans la maîtrise des différents pouvoirs de la Force. Ce matin même, après avoir réveillé mon corps par une petite séance d'échauffement musculaire, je me rends avec mon partenaire droïde R1-P7 dans la salle du maître Jedi Padmé Naberry où l'on apprend à utiliser la Force et à la contrôler. Alors que je venais tout juste de reprendre ma formation de padawan par la construction de mon sabre-laser, je me disais que me remettre à l'apprentissage de la Force me permettrait de progresser plus rapidement, autant pour la survie que le combat. À propos de combat, comme j'ai décidé d'entreprendre la voie du Gardien dans ma formation, je repense aux nombreux pouvoirs que je devrais apprendre une fois le stade de Chevalier atteint.

    Une fois arrivé devant la porte de la salle, j'entre l'air serein et retrouve l'endroit dans lequel j'avais autrefois étudié avec la présence de maître Padmé la télékinésie. Aujourd'hui encore, je devais m'entraîner à utiliser ce pouvoir en toute maîtrise pour la suite de mon parcours ; la télékinésie m'est nécessaire à tout type de situation en extérieur ou pour récupérer mon arme. Pour cela, je devais continuer à apprendre ce pouvoir une nouvelle fois. Avant de m'y mettre d'attaque, j'inspecte la salle de quelques coups d'oeil par-ci et par-là, m'attendant à voir quelqu'un qui s'entraînait ou encore maître Naberry en train de ranger la salle.

    Moi (à voix basse) : - Hé ho ! Héé ho ! Est-ce qu'il y a quelqu'un ici ? (Pas de réponse.)

    R1-P7 (se tournant vers moi) : - Hou bwiih. Twiin hwiiiih.

    Moi : - Ouais, moi aussi je crois qu'il y a personne à part nous dans cette salle. Du coup, je vais m'entraîner seul. J'aurais pensé trouver maître Padmé pour lui faire part de ma venue mais apparemment elle est absente. (Je tourne mon regard vers l'armoire aux objets, m'avance vers lui et l'ouvre.) Tu vois R1, tout ce dont nous avons besoin se trouve dans cette armoire.

    Parmi les nombreux objets qui se trouvent à l'intérieur, je retrouve en bas les boules de bowling (de différentes tailles et couleurs) et j'aperçois deux étagères au-dessus un manche de sabre-laser. Intéressé par le dernier objet, je le prends avec précaution, l'observe attentivement, l'analyse puis appuie sur le bonton pour l'allumer. Bip. Aucune lame ne sort, aucune autre son ou étincelle ne sort. R1 s'approche et me questionne sur l'état du sabre.

    Moi : - C'est bon, R1. Il est vide ou il ne fonctionne pas. Je voulais juste m'assurer si c'était un vrai mais ce n'est pas le cas.

    Je le repose sur l'étagère où il se trouvait puis recula de trois à quatre pas pour me planter droit vers l'armoire ouverte. Comme j'avais porté mon attention sur le manche de sabre, je décida de commencer mon entraînement avec lui. R1 se posta dans un coin de la pièce pour me laisser plus d'espace. Debout sur mes deux jambes, je fis le vide en moi en prenant tout mon temps, la patience étant encore une de mas lacunes comme le disait Ceno. Je ressentais peu à peu le calme et la détente en moi, laissais mon esprit flotter dans l'espace comme s'il était aussi léger qu'une plume puis ferma les yeux. Je reste immobile pendant une minute, je laisse la Force m'envelopper de sa présence puis par instinct je lève mon bras droit vers l'armoire, en direction du manche de sabre. Je me concentre sur mon objectif, canalise le vide en moi pour en puiser de l'énergie et j'imagine un rayon magnétique que je dirige vers le sabre. Il fallut une bonne minute pour que le champ d'attraction produit par ma main atteigne l'objet et je ressens que celui-ci est attiré timidement par ma main. Je décide de prolonger ma méditation intérieure et ma concentration pour offrir plus de puissance à ma télékinésie. Le lien entre moi et l'objet est faible mais je porte mon attention sur le coeur du cristal présent dans le manche. Répétant la même action que mon lien avec le coeur de mon cristal de Ruusan, je tente un contact avec celui du sabre devant moi et l'attire vers ma main. À ce moment-là, le sabre semble plus attiré par mon champ d'attraction et il vient lentement vers moi, flottant dans les airs.

    Je venais de réussir la première étape ; la seconde risque d'être dure. Au moment où le manche de sabre se trouve à quatre centimètres de ma main, je la pivote face vers moi et dirige mentalement le sabre pour qu'il tourne par lui-même autour de moi. Toujours les yeux fermés, je visualise le parcours circulaire du manche de sabre et continue de faire flotter autour de ma tête, lentement. Formant un cercle de 15cm de rayon autour de mon crâne, le manche de sabre tourne à l'allure d'une tortue pendant une dizaine de minutes ; puis sa vitesse s'accélère et il tourne deux fois plus vite ; il garda cette vitesse pendant dix minutes ; puis j'accélère la vitesse. Le manche de sabre tourne autour de moi à l'allure d'un lièvre. Ma concentration carbure et ma tête risque de lâcher prise. Pourtant, au bout de cinq minutes de vol en cercle, je réussis à arrêter le manche devant moi, net. Mais fatigué par mes efforts, le manche de sabre tombe au sol lourdement. Heureusement que le sol est tapissé.

    R1 : - Rwwiih bwiiih ?

    Moi : - Tout va bien, R1. Je suis juste essouflé à cause de la concentration que j'ai usé. (Regardant le sabre à mes pieds) Je crois qu'à présent je pourrais récupérer mon sabre par la télékinésie. Il en va de même pour d'autres objets légers.

    Je porte ensuite mon regard sur les boules de bowling, un sourire aux lèvres, et R1 comprit mon intention. Se plaçant devant moi, il me répliqua que les boules sont trop grosses et trop lourdes pour moi. Je ris amicalement et lui carresse sa tête semi-sphérique.

    Moi : - Ne t'inquiète pas autant, R1. Je suis au courant qu'elles sont grosses et lourdes. Mais comme l'a dit un jour un grand sage : "la taille et le poids importe peu dans la Force."


    vendredi 01 janvier 2016 - 15:59 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9024 Crédits Modo

    Galen - Entraînement classique 1 : Lévitation/Télékinésie (part 2)

    Cette fois-ci, je me suis mis en position de l'arbre droit, les yeux fermés ; mes mains plaquées contre le sol, les pieds pointés vers le plafond et mon corps en équilibre contre la gravité, ma concentration se porte premièrement sur le maintien de ma pose et la perte de gravité de mon corps. Lentement, ma masse diminue, je me sens léger et j'ai l'impression d'être vraiment un arbre. Satisfait de bien tenir sur mes mains, je porte toute mon attention sur mon objectif.

    R1-P7 avait peur mais je devais y arriver. Autour de moi, quatre boules de bowling se trouvaient sur le sol tapisssé ; chacune avait pesait entre 10kg et 50kg, allant dans l'ordre croissant. Depuis la première fois que je m'entraînais, je connaissais leur poids et je devais les alléger mentalement pour pouvoir les soulever. Tout était une question de pesanteur. Je commença mon exercice : je fis profondément le vide dans tout mon corps, ne fit qu'un avec l'apesanteur spatial et sonda les quatre boules. Dans ma concentration et ma visualisation, je sentais leur masse et leur partage mon apesanteur, créant ainsi un lien. Je les imagine aussi légère qu'une balle de tennis et flottant dans les airs. Et dire que j'imaginais en même temps ces boules servir de satellites autour de ma personne. J'ai pensé trop vite. Les quatre boules décollent synchroniquement du sol, s'envollant jusqu'au niveau de ma ceinture et formant un cercle de 2m de diamètre autour de moi. Dès qu'elles furent en position, je continua de maintenir ma concentration et m'efforça de les faire tourner. Elles tournèrent dans une allure en cresendo, allant de l'allure la plus lente à l'allure la plus rapide.

    R1 montra son entousiasme en voyant les boules flottantes tourner. Je me lâcha pas pour autant ma concentration, donnant le maximum de moi-même, et continua la ronde. Il me fallut trois quart d'heure environ pour réussir tout cela. Les boules continuèrent de tourner dans le vide. Je sentais peu à peu que je pouvais le contrôler à ma guise. C'est bon signe. Je les arrête dans leur élan puis je les approche ou les éloigne et vice versa. Après avoir fait cela quinze fois, je décide de relacher doucement mes éfforts et de poser lentement les boules. Aussitôt, je retombe mes jambes pour récupérer mon souffle et ma position initiale de bipéde.

    R1-P7 : - Bwiih woouh. Oooouh.

    Moi : - Vraiment ? Je te remercie, R1. (Je me relève, détends mes muscles endoloris et souffle.) Cet exercice m'a vraiment fait travaillé mon corps et mon mental. J'ai mal à la tête et mes jambes ont l'air de s'être alourdies.

    R1-P7 : - Twiiwih. Piinpinpin.

    Moi : - Je sais. Moi aussi j'aurais voulu que Padmée soit là pour juger mon entraînement. Mais vois-tu, on est que tous les deux dans cette salle. Il n'y a pas l'ombre d'un Yoda dans le coin. Qui sait ? Un maître Jedi passera peut-être par ici.

    Et au même moment, la porte coulissante s'ouvrit.

    mardi 26 janvier 2016 - 20:43 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide