Faucon Millenium d'Altaya : Journal d'un Modéliste Débutant #18

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    21966 Crédits

    Voici la suite du journal de bord d'un modéliste débutant, la review de la maquette à monter du Faucon Millenium des éditions Altaya.
    Retrouvez les épisodes 1 à 5, 6 à 9, 10 à 13, 14 à 18, 19 à 23, 24 à 27, 28 à 31, 32 à 37, 38 à 40, 41 à 44, 45 à 49, 50 à 55, 56 à 61, 62 à 67, 68 à 73, 74 à 79 et 80 à 85 en suivant ces liens. Et voici également l'épisode spécial peinture de la coque inférieure.
    Je vous rappelle que cette rubrique ne relate que ma propre expérience, et que je serais ravi de découvrir la vôtre si vous la partagez dans les commentaires.


    Dans le numéro 85, nous avions été frustrés parce que nous avions presque terminé la mandibule bâbord... mais seulement presque... J'avais également fait le choix de faire la sous-couche blanche des 2 faces inférieure et supérieure de cette mandibule avant d'y fixer les niches, pour avoir le moins de masquage complexe à faire. Pour le moment cette mandibule n'est pas assemblée.


    • Numéro 86

    Ce numéro est fourni avec 5 LED accompagnées de leurs cordons, 2 morceaux de squelette métallique de la mandibule bâbord, une plaque de coque et 2 grappes d'éléments de décor.




    On va commencer par fixer les éléments de décor de la plaque  interne de la mandibule bâbord. La plus grande grappe de décor contient des éléments numérotés de 1 à 10, donc comme d'habitude je vous conseille de les détacher et de les coller au fur et à mesure et dans l'ordre. Collons donc les 3 premiers éléments.



    Ensuite, comme nous l'avions fait pour la mandibule tribord, il faut coller les petits papillons de la petite grappe sur les éléments 4 et 5 de la grande grappe. Attention au sens.


    Les pièces 4 et 6 se collent l'une à l'autre, et ainsi font les pièces 5 et 7.


    On colle enfin le tout sur la plaque de coque, en faisant bien attention au sens.


    A présent, montons les dernières pièces du squelette métallique de la mandibule (face interne et extrémité) à l'aide de toutes petites vis dorées à tête plate puis solidarisons les 2 coques inférieures et supérieures en fixant la face supérieure avec d'autres de ces vis.


    On peut à présent coller les 3 derniers éléments de la grappe de décor entre eux pour constituer l'extrémité de la mandibule, mais contrairement à ce que préconise le fascicule, je n'y fixe pas tout de suite la LED, sinon ce sera difficile de peindre cette partie sans toucher cette LED.


    On peut à présent coller les coques latérales interne et externe sur le squelette métallique., ainsi que la dernière pièce de la grappe de décor fournie avec le numéro 85, qui se collera à cheval entre les 2 plaques de la coque latérale externe.
    En fait, avant ça je vous conseille un truc. Le fascicule ne le préconisait pas et je n'y ai moi-même pas pensé mais...il serait malin de passer un coup de peinture blanche (la sous-couche habituelle de votre Faucon) sur ces plaques avant de les fixer. Comme vous le verrez sur les photos... moi je ne l'ai pas fait.


    Si comme moi vous avez tout fixé sans peindre... c'est le bon moment pour le faire. Un petit bout de scotch de masquage sur chaque niche, et c'est parti pour un coup de bombe (Tamiya AS-20 Insigna White toujours, pour moi...). J'en ai profité pour fixer (sans coller) l'extrémité qui doit accueillir la LED afin de la peindre en même temps. Attention ) bien changer l'orientation de votre bombe afin de ne laisser aucun recoin non peint.


    On peut à présent fixer la LED à l'extrémité. Le circuit imprimé se visse à l'aide de 2 petites vis dorées à tête bombée, puis on introduit le cable par l'extrémité de la mandibule et on la fait ressortir de l'autre côté. Enfin, on colle l'extrémité au squelette métallique.

    La mandibule bâbord est à présent terminée, à l'exception de quelques éléments de décor qui seront fournis plus tard.


    • Numéro 87


    Ce numéro nous fournit 2 structures métalliques de forme pour le moment encore inconnue, ainsi que 2 éléments en plastique constitueront les boîtiers des moteurs, une bande de LED, une rallonge électrique pour le compartiment à piles et un interrupteur.




    Le fascicule présente une chose très intéressante : le schéma de câblage de la maquette.

    On va commencer par fixer les feux atterrissage : les 4 LED à câble jaune (2 câbles courts et 2 câbles longs) fournies dans le numéro précédent. Pour rappel : on va avoir besoin de brancher le compartiment à piles en J2 pour tester toutes les lumières.

    Chaque circuit imprimé soutenant une LED se fixe sur la coque avec 2 petites vis dorées à tête bombée. Donc on fixe les LED dans les trous de la coque, puis on les branche : 

    La LED bâbord arrière (câble court) se fixe juste derrière le couloir du cockpit et se branche en J12



    La LED bâbord avant (câble long ) se fixe juste devant le couloir du cockpit et se branche en J11


    La LED tribord arrière (câble court) se fixe juste derrière la rampe et se branche en J6



    La LED tribord avant (câble long) se fixe juste devant la rampe et se branche en J5


    A présent, prenons l'interrupteur bleu (câble gris) et fixons-le dans son emplacement renfoncement de train d'atterrissage arrière bâbord, il y a un trou carré) à l'aide de 2 vis puis branchons-le en J13


    Ce petit interrupteur sert à faire en sorte que l'éclairage ne puisse s'allumer que si les trains d'atterrissage sont sortis, ce qui est un choix que nous devrons faire ultérieurement sur la présentation de la maquette (à plat sur son train d'atterrissage ou "en vol"). Il est donc prévu que le train d'atterrissage arrière bâbord maintienne l'interrupteur enfoncé... Je ne suis personnellement pas sûr de vouloir installer les trains d’atterrissage, si je décide de ne pas les mettre, il faudra que je trouve une astuce (genre un gros bout de scotch) pour ne pas shunter ces lumières-là, qui sont quand même bien classe.

    Tiens d'ailleurs voyons à quoi elles ressemblent. Pour ce faire, il faut enlever la plaque de coque aimantée qui est en dessous de ce nouvel interrupteur. On met le compartiment à piles en position "on", on appuie sur l'interrupteur bleu qui flotte entre 2 câbles verts (le fascicule a oublié cette étape, j'avoue que j'ai un peu paniqué quand rien ne s'est allumé). A ce moment là une petite LED rouge s'allume sur le circuit imprimé principal. Ensuite il faut maintenir l'interrupteur bleu du train d'atterrissage enfoncé (en passant son doigt sous la maquette) puis on appuie sur le bouton test B.

    Tadaaaaa !



    • Numéro 88

    Ce numéro nous donne 2 autres éléments courbes qui serviront à constituer les boîtiers des moteurs, une nouvelle bande de LED, 3 attaches de câbles autocollantes et une petite structure métallique qui servira plus tard au squelette latéral de la maquette.




    Commençons par monter les boîtiers de moteurs avec les éléments fournis dans le numéro précédent et celui-ci, ainsi que les 2 bandes de LED.

    C'est assez simple, on passe le câble dans les encoches de l'élément inférieur, puis on y emboîte l'élément supérieur en veillant à ce que le câble puisse coulisser librement. Attention au sens de la bande de LED, dont la face autocollante doit être du côté de l'élément. On solidarise les 2 faces du boîtier avec des petites vis dorées à tête bombée (6 en tout). Ensuite on centre la bande de LED et on la colle. Et on refait ça pour l'autre boîtier moteur.


    Ensuite on peut fixer ces moteurs sur la coque inférieure, en plaçant les trous en face des pattes de cette coque. On introduit dans ces trous (4 par moteur) des petites vis dorées à tête bombée, que l'on visse.


    Le câble du moteur tribord se branche en J10, celui du moteur bâbord en J16. On peut vérifier l'allumage en mettant le compartiment à piles en position "on", en allumant l'interrupteur principal (bleu, câbles verts), et en appuyant sur le bouton test B.



    • Numéro 89

    Ce numéro arrive avec 3 supports en plastique pour les éléments intérieurs (soute et couloir), ainsi qu'une partie de squelette latéral.




    La première chose à faire m'a demandé beaucoup de réflexion, de pesage de pour et de contre... Il s'agit de choisi si on veut installer une verrière sur le puits de la tourelle inférieure... En effet, la maquette originale qui a servi au tournage de l'Empire Contre-Attaque n'en avait pas pour éviter les reflets. Mais d'un autre côté, ne pas fermer ce puits l'expose à prendre de la poussière qui sera impossible à nettoyer...

    J'ai donc fait un essai sur la tourelle supérieure qui n'est pas encore fixée. J'y ai positionné la verrière puis le puits (avec le siège de l'artilleur), que j'ai branché et j'ai testé la lumière. Alors effectivement, ça fait des reflets, ça fait un peu plastique... mais une fois que la mitrailleuse sera fixée dessus, de toute façon ne verra plus grand chose de ce puits... J'ai donc décidé de mettre la verrière (dites-moi en commentaire ce que vous, vous avez choisi).



    Pour fixer cette verrière (les verrières inférieure et supérieure ont été fournies avec le numéro 40), notez qu'il y a 2 petites encoches sur celle-ci. L'une de ces encoches correspond à une petite patte sur le support de la coque (l'autre... ne correspond à rien).


    Le fascicule ne dit pas de coller cette baie, mais j'ai mon essai sur la verrière supérieure a montré que même une fois le puits en place, un simple positionnement occasionne un jeu, donc le maintien est insuffisant. J'ai mis quelques point de colle au niveau des rayons et du tour afin de vraiment fixer cette baie sur son support. Ensuite on colle le puits de la tourelle (idem, il y a une petite encoche qui correspond à une patte sur la coque pour le mettre dans le bon sens).


    Le câble se branche en J7. Pour le tester : "on" sur le compartiment à piles, interrupteur bleu, bouton test B.



    Ensuite, nous allons commencer à placer les aménagements intérieurs. Si ce n'est pas encore fait, montez de façon définitive (avec de la colle, donc) les couloirs, et solidarisons les 2 sections du couloir principal avec 3 vis. Je n'ai pas de photos, car j'avais réalisé cette étape il y a bien longtemps, dans une lointaine euh... enfin il y a longtemps quoi.

    Puis on colle les supports sur le fond de la soute et des couloirs. Rien de très compliqué.


    Ces pattes serviront à positionner ces éléments intérieur sur la coque inférieure. Je l'ai fait pour voir à quoi ça ressemble, mais pour le moment le fascicule nous dit de ne rien coller.


    Dernière étape de ce numéro : fixer 2 supports métalliques intérieurs sur le squelette de la coque inférieure, qui serviront à soutenir la coque supérieure. 2 vis noires pour chaque support, dans l'emplacement prévu de chaque côté du circuit imprimé principal.


    • Numéro 90

    Ce numéro est fourni avec 2 nouvelles structures métalliques du squelette latéral, 2 supports intérieurs, ainsi qu'une grappe d'éléments de décor pour les mandibules.




    Nous allons finir de décorer les mandibules, ce qui est un peu pénible, vu qu'on les a déjà peintes, mais ça c'est un problème récurrent quand on monte un numéro après l'autre. Donc ça nécessite de passer un coup de bombe blanche sur la grappe de décors (attention les éléments 4 et 8 doivent être peints recto-verso) avant de les monter.



    Ensuite on découpe et on colle les éléments l'un après l'autre comme d'habitude. 2 éléments sur la mandibule bâbord...


    ... et 11 éléments sur la mandibule tribord.


    Comme vous pouvez le constater... il reste encore des trous sur les mandibules, donc il y aura encore des éléments de décor que l'on n'a pas encore, à y placer.


    • Numéro 91

    Ce numéro est fourni avec un nouvel élément de structure métallique latéral, ainsi qu'une longue bande semi-rigide et translucide (le diffuseur de lumière des moteurs).




    La première étape prend quelques secondes. Après avoir enlevé le film protecteur de chaque côté du diffuseur, on le place dans la rainure de la coque inférieure, derrière les bandes de LED. On peut ensuite rallumer les lumières pour voir l'effet, mais tant que le Faucon n'est pas fermé, on n'obtiendra pas l'effet final.



    Le fascicule préconise ensuite de peindre les coques inférieures des mandibules puis de les fixer à la coque inférieure... Je ferai ça plus tard, probablement dans un numéro spécial.

    Notez que le fascicule préconise de peindre à ce stade, y compris la sous-couche blanche, en masquant les niches avec de la pâte adhésive... Franchement c'est se compliquer grandement la vie pour un résultat bien incertain car les  tuyaux qui plongent dans les niches resteraient non-peints par cette méthode...

    En attendant, on peut quand même placer les mandibules à leur place en les faisant reposer sur leurs supports plastiques afin de voir ce que cela donne. On peut même les brancher de façon provisoire (mandibule tribord en J9 et bâbord en J15). J'ai ainsi placé les petites attaches de câble autocollantes sur la coque inférieure. Il faut pour ça enlever la soute et les couloir.


    On peut ensuite replacer la soute et les couloirs (toujours sans les coller) pour avoir un aperçu final de ce numéro.



    Voilà, c'est fini pour cette fois. Il ne reste que 9 numéros, il est probable que pour la suite je ne suive pas exactement l'ordre des fascicules, pour des raisons de peinture (en effet certains éléments de décor vont arriver jusqu'au dernier numéro, mais j'aurais besoin de peindre une bonne partie de la coque supérieure avant de la fixer pour faciliter le travail de masquage.

    mardi 20 juin 2017 - 18:29 Admin Réaction Permalien

  • Avatar Shalhaa

    Shalhaa

    269 Crédits

    Je n'ai pas autant avancé que toi sur le montage de tout ce qui était fourni sur ces numéros, mais bien commencé.

    Par contre j'ai utilisé du mastic à maquettes, notamment sur les "tranches" des mandibules qui en ce qui me concerne présentaient de grands écarts à certains endroits.


    Et puis retravailler le salon et des petites choses avant de les présenter...

    En sachant qu'il me faudra aussi peindre la coque (apprêt Tamiya blanc + peinture acrylique à l'aérographe)...

    Je ne veux pas aller trop loin dans l'assemblage tant que je n'ai pas les 9 derniers numéros 

    mercredi 21 juin 2017 - 22:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar gouli27

    gouli27

    17 Crédits

    Merci mille fois !!!

    Après avoir vraiment galéré, grâce à toi j'ai enfin de la lumière sur la maquette...En effet, les explications d'Altaya dans les fascicules pour vérifier que les leds fonctionnent ne sont pas complète.

    J'ai passé 2 heures en changeant 5 fois les piles, en montant et remontant tous les branchements, sans que cela donne le moindre succès. J'en était arrivé à la conclusion que le système devait être en panne...

    Mais, après avoir cherché sur le net un bon moment, je suis tombé sur tes explications, et là ...Miracle, tout fonctionne !!!!

    Encore une fois un immense merci !!!


    samedi 05 août 2017 - 02:30 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Back to Retro
Back to Retro

Arlon - Belgique
09 sept. 2017 - 10 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition
Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition

Porte de Versailles, Paris
30 sept. 2017 - 01 oct. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Toys Normandy
Toys Normandy

salle des fêtes de Cherbourg
28 oct. 2017 - 29 oct. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

aucun anniversaire de fans le 21 août...
en partenariat avec
501st French Garrison
BeeAndSee
Bijoux de l'Empire
Science Fiction Archives
La 59ème Légion
MintInBox
Hong Kong Style
Pulps
Star Wars Collection
Rebel Legion France
Sport Saber League
Gastronogeek
ASFA STAR WARS RPG Radio Disney Club Captain Collectoys Star Wars Holonet


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer