Review : Star Wars Tome 1 : La Voie du Destin, chez Panini

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    23751 Crédits

    Voici la review de l’album Star Wars tome 1 : La Voie du Destin, publié chez Panini Comics. Cette critique n’engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.




    • Scénario : Charles Soule
    • Dessins : Jesus Saiz et Luke Ross
    • Couleurs : Arif Prianto, Jesus Sais, Dan Brown, Rachelle Rosenberg, Guru-eFX


    5 ans après le lancement de la série Star Wars, Marvel (on commence à avoir l’habitude) effectue un relaunch de la série, en sortant un nouveau Star Wars 01, utilisant le même titre de série que pour la précédente. Je déteste ça, personnellement, c’est probablement la pratique qui me fait le plus regretter l’époque Dark Horse. Ça rend la continuité vraiment difficile à suivre… Bref, mettons de côté ce « détail » irritant et parlons de la BD elle-même.

    On se retrouve donc juste après l’Empire Contre-Attaque. Luke vient de découvrir la vérité sur Vador et de perdre sa main, Han Solo est emprisonné dans la carbonite, et Lando ne bénéficie pas encore tout à fait de la confiance de ses nouveaux partenaires. Quant à la Rébellion, elle tente de s’organiser, de s’agrandir, et de fonder une nouvelle base sur Hoth.

    Se croisent donc les quêtes individuelles de chacun : Luke cherche à se reconnecter avec la Force et à retrouver un (son ?) sabre laser, Lando cherche à prouver sa loyauté envers ses anciens et ses nouveaux amis, Leia à consolider la Rébellion tout en cherchant une solution pour sauver l’homme qu’elle aime, Vador à retrouver son fils.

    Les cheminements psychologiques des différents personnages sont bien écrits, bien pensés, et l’imbrication des histoires est intelligemment faite. J’ai particulièrement apprécié l’histoire de Lando, qui nous amène à reconsidérer le « traître » de l’Empire Contre-Attaque, et à le voir comme un personnage droit et loyal, prêt à tout pour ses amis, sous ses apparences de roublard… un 2ème Han Solo, en somme. Luke a perdu sa candeur de la première série, il est plus adulte, et s’engage sur la voie qui va le transformer en le véritable Jedi de l’Episode VI.

    On a également plaisir à retrouver des personnages rencontrés dans d’autres supports de l’univers étendu, comme les parents de Poe Dameron, la Jedi Verla, ou l’Inquisiteur, ce qui unifie cet univers en un tout cohérent (pour les lecteurs multi-supports dont je fais partie).


    Les dessins de Saiz sont réussis, les héros sont très ressemblants aux acteurs et la palette des émotions dans les visages et les regards est très large et parfaitement réalisée. Certaines cases ont des arrière-plans fouillés, avec des détails que d’autres dessinateurs auraient négligés. Par contre les batailles spatiales ne sont pas son truc, on n’y croit pas vraiment, mais elles sont peu nombreuses par rapport au reste, on lui pardonne aisément cette petite faiblesse. La maquette est un peu trop sage à mon goût, mais la qualité générale du dessin me l’a vite fait oublier.


    En conclusion : Si l’on met de côté la réutilisation du nom de la série, ce premier tome est une bonne surprise, avec une histoire accrocheuse, qui répond à certaines questions de la saga, servie par un dessin travaillé et beau.



    vendredi 09 juillet 2021 - 18:34 Admin Réaction Permalien


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Rakata --- Les Rakatas connus aussi sous le nom de bâtisseurs ont créé une civilisation, et même un empire connu sous le nom de « l’Empire Infini ». Cet Empire a vécu entre –50 000 et –30 000 avant la bataille de Yavin. C’est donc pendant 20 000 ans que les Rakatas ont dominé la galaxie. (Espèces & Civilisations - Civilisations)
  • Ordre 66 --- Dans son plan démoniaque visant à prendre le pouvoir absolu sur la Galaxie, le chancelier Palpatine alias Darth Sidious avait prévu d’éliminer tous les Jedi d’une manière rapide et efficace. (Evénements & Histoires - Complots)
  • Manta --- Le chasseur Manta est un chasseur relativement bien armé construit dans les Tallaan Imperial Shipyrads par la Tapani StarShip Cooperative, une entreprise de construction de vaisseaux peu connue basé sur les planètes Tallaan et Procopia, qui fournit l'essentiel des vaisseaux aux différentes Maisons du Secteur Tapani. (Vaisseaux - Chasseurs)
  • Myo --- Tous les individus qui eurent le privilège de voir Obi-Wan Kenobi affronter Ponda Baba à Mos Eisley n’étaient pas des clients réguliers de la cantina Chalmun. C’est le cas de Myo, un mercenaire abyssin de passage (Personnages - Mercenaires)
  • Structure Gouvernementale de la Nouvelle République --- L’Alliance Rebelle, ayant combattu l’Empire pour ses principes élitistes et dictatoriaux, attendait le moment opportun pour fonder un nouveau gouvernement, basé sur ses propres principes : la paix et la liberté, la démocratie et l’égalité entre tout les peuples. (Organisations - Politiques)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide