Le Temple Jedi 5 (page 24)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar mimimontesinos

    mimimontesinos

    4540 Crédits

    Une chose de vraiment pénible lorsqu'on prend la tête d'une organisation telle que la Guilde, c'est qu'il va sans dire qu'en cas de grosse bataille spatiale, et bien on attend de vous que vous preniez le commandement des opérations. Evidemment, ça coule sous le sens! Mais se tordre les pouces depuis le poste de commande, ce n'était pas vraiment l'activité préférée de Mimi... L'offensive menée par son cher époux lui laissait la chance de pouvoir se débarrasser de ses prérogatives et de les refiler à ses subordonnés les plus compétents, qui suivraient les ordres du jeedai par communication interposée.

    Ah, la technologie.

    C'est pour cela qu'il ne lui fallut que quelques minutes pour sauter dans son chasseur et prendre la tête d'un petit escadron de têtes brûlées.


    Mimi: Maman Ours à escadron sauvage très sauvage, vous êtes prêts à bouffer du Sith?
    Un camarade guildeur: Gros Nounours à Maman Ours, la prochaine fois est-ce que je pourrais avoir comme nom de code Vornskr Flippant? Parce que ça impressionne pas tellement, Gros Nounours...

    La chance mit sur le chemin de l'Escadron Sauvage Très Sauvage le compère Waren et le jeedai préféré de la Guilde, le chevalier Cenovii...

    Mimi: Ici Maman Ours à la Belle de Naga, j'arrive avec deux rescapés qui auront peut-être besoin de soin, qu'une équipe de médic' soit prête à notre arrivée.
    Belle de Naga: Bien reçu Maman Ours.
    MR: Heu, Mollusque Rampant à Belle de Naga, est-ce qu'il nous reste de l'aspirine à bord? J'ai comme un mal de tête depuis ce matin et...
    Belle de Naga: BWAHAH, "Mollusque Rampant" mais qu'est-ce que t'as fait pour avoir un nom de code aussi pourri?
    Mimi: Maman Ours à Mollusque Rampant, si tu continues à utiliser les fréquences d'urgences pour un tube d'aspirine, lorsqu'on mettra pied à terre je te le mettrais dans le...
    Mollusque Rampant: Bien reçu!

    [Belle de Naga, ouh yeah]

    On aurait pu croire que Mimi jubilerait de voir le mandalorien dans un état de faiblesse extrême et qui plus est dépendant du bon vouloir de la Guilde! Ne le nions pas, une partie de la guildeuse se délectait de ce spectacle, surtout qu'elle voyait qu'il en coûtait au jedi de demander de l'aide à celle qui avait été à l'origine d'un bon nombre de ses problèmes. C'était probablement pour la même raison que la Terrik Solo n'avait pas le coeur à se moquer de lui. Frapper un ennemi à terre, ça n'a pas vraiment d'intérêt, non?
    Les deux membres du conseil jedi avançaient d'un pas rapide, dans le silence. Sentant qu'il était de son devoir d'hôte d'entamer la conversation, la Leader prit la parole:


    Mimi: Normalement, on devrait avoir le nécessaire pour te retaper, j'ai une équipe sur le pied de guerre tu seras beau comme un sous neuf!

    Elle lui jeta un coup d'oeil en coin et analysa brièvement l'état du jedi. Émacié, emmitouflé dans ce qui semblaient être les vestiges une bure jedi sale et déchirée, il avait l'air avoir prit un sacré coup de vieux depuis leur dernière rencontre. Il paraissait aussi plus humble, moins fanfaron qu'à l'accoutumée et lâcha un "Merci", qui semblait néanmoins sincère.

    Mimi: Alors, qu'est-ce qui t'es arrivé? Vous veniez droit des lignes ennemies, c'est Ba7l qui vous a fait mauvais accueil?

    S'enquis Mimi avec une pointe d'ironie dans la voix, mais pas suffisamment pour que cela soit vraiment offensant. Cenovii releva la tête vers elle et reprit d'un ton rude teinté de honte.

    Cenovii: J'ai détruit son jouet, il me l'a fait payer très cher. Je serais encore prisonnier de la main écarlate sans le soutien de Waren...
    Mimi, hochant la tête: C'est un bon guildeur, mon père lui a toujours fait confiance, moi aussi...

    Ils arrivèrent rapidement à l'infirmerie, et comme prévu une équipe médicale les attendait déjà. Alors même que la guildeuse mettait un pas dans la pièce une armada de robot et d'humains fondirent sur elle. Elle peina à s'en extirper, et réussi à brailler:

    Mimi: Mais pas moi, elle frappa du plat de la main un droïd médical qui essayait de lui enfourner un thermomètre dans la bouche, je vais bien! C'est le jeedai qui a besoin de soin.

    Le droïde médical en chef s'approcha du blessé et entama un diagnostique. Multiples contusions et brûlures, hématomes profonds, quelques os brisés et surtout une main artificielle broyée, membre courbé dans un sens improbable pendant au bout d'une fine barre tordue de duracier.

    Droïd médical: C'est moche...
    Cenovii: Vous pouvez faire quelque chose rapidement? Je suis pressé.
    Droïd médical: Rapidement? La confection d'une main artificielle est une opération délicate!
    Cenovii, se rallongeant sur la table, résigné: Alors donnez-moi juste les premiers soins.

    Mimi se tenait un peu à l'écart du jedi, et écoutait attentivement le diagnostique d'un air préoccupé.

    Mimi: Si tu veux encore te battre il te faudra une nouvelle main, sinon tu seras complètement inutile et mieux vaut que tu ailles dans une cuve à bacta, dit-elle d'une voix calme et songeuse.

    Le droïde médical commençait déjà à appliquer des baumes sur les blessures les plus graves. C'est moche, c'était un euphémisme. Aux yeux de Mimi, il était incroyable que le jeedai ne soit pas déjà mort.


    Cenovii: Un jedi a bien des atouts. Je peux me battre même avec une main en moins. Je t'accorde que ce ne serait pas très prudent... Mais à moins que tu aies une suggestion pour me redonner une main dans les plus brefs délais, je n'aurai d'autre solution que de me rendre sur Coruscant avec une seule main valide. Et puis...

    Sans sommation, le droïde lui recala une côte dans un "crac" bien audible, mais le jedi ne tira qu'une brève grimace avant de continuer:

    Cenovii: Je n'ai pas le temps de traîner dans une cuve à bacta.

    Mimi frappa soudainement dans ses mains. Mais c'est bien sûr! Evidemment qu'elle savait où trouver une main artificielle dans les plus bref délais! Soudainement toute excitée, la guildeuse ouvrit la porte à la volée et lança au jedi par dessus son épaule, "Rejoins moi sur le pont supérieur quand tu tiendras à peu près debout!" avant de partir en trombe.

    Cenovii: Je m'attend au pire...

    Quelques minutes plus tard, une voix féminine aisément reconnaissable s'adressa à l'ensemble des membres de la Belle de Naga.

    "Ici votre Leader qui vous parle! C'est une annonce pour tous les manchots qui posséderaient une main artificielle, vous êtes priés de vous réunir sur le pont supérieur! Je répète, les manchots de la main droite, pas les culs-de-jatte ni ceux à qui il manque la patte gauche, vous êtes attendus sur le pont supérieur! Belle récompense à la clef!"

    -------------------------------------
    Fille d'Ange Solo et d'Edoras
    Mariée à Nagounet et Kiad
    Terrik-Solo

    Ce message a été modifié par: mimimontesinos le 30-01-2013 01:39

    mercredi 30 janvier 2013 - 01:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Quand Ceno entend l'annonce de Mimi, il devine sans peine où elle veut en venir. Aussi demande-t-il au droïde chirurgien de lui enlever sa main artificielle broyée. Celle-ci se retire assez facilement dés lors que le jedi a demandé au droïde de ne pas y passer par quatre chemins. Une douleur intense se fait ressentir au point d'excision mais l'opération ne dure pas longtemps. Puis le mandi se rue vers le pont supérieur en finissant de soigner ses dernières blessures grâce à ses pouvoirs de soin. Parfois cela s'avère impossible car il semble que la Force se coupe de lui par à-coups, une sensation franchement désagréable, ya de l'Ysalamiri là dessous! Enfin il débarque sur le pont supérieur où des tas de guildeurs se mettent en branle pour faire tourner le navire à plein régime. Des baies vitrées on aperçoit le bordel spatial qui règne à l'extérieur. Rarement, la Belle de Naga vibre dans de sourds vrombissements. Mimi se tient en plein milieu du pont avec à ses côtés une troupe désorganisée de mercenaires et autres gros bras. Avec un certain enthousiasme retrouvé du fait de pouvoir rejoindre les premières lignes rapidement, le jedi lance:

    Ceno - Me voilà!

    Les guildeurs présents ont l'oeil sombre lorsqu'ils aperçoivent le jedi arriver avec une attitude assez familière, prenant ses aises comme s'il était chez lui.

    Mimi - Messieurs on reste calme s'il vous plait! J'aimeriez que vous vous placiez en rang.
    Une voix dans la foule - En rang, c'est à dire? Deux par deux, ou alors plutôt façon file indienne? Un demi-cercle ça peut être un peu plus esthétique non?

    Quand il arrive au niveau de Mimi, constatant l'indiscipline ambiante, Ceno ne peut s'empêcher de lancer une petite pique à la Leader, bien que sur le ton de la plaisanterie.

    Ceno - J'admire avec quelle promptitude tes hommes t'obéissent.

    Elle lui répond par une grimace agacée, ne souhaitant peut-être pas perdre son temps en taquineries, avant de s'adresser à nouveau à ses hommes.

    Mimi - En rang comme au garde à vous Max, c'est pas très compliqué. Qui serait intéressé pour se faire 10 000 crédits en quelques minutes, en l'échange d'un... Petit coup de main?

    Evidemment, tous les guildeurs rassemblés semblent captivés et un grognement d'assentiment général monte des rangs. Ceno observe la scène et contemple avec quelle adresse Mimi parvient à susciter l'intérêt de ses sbires.

    Mimi - On parle toujours le même langage, ah...

    Soupire ému de la guildeuse.

    Mimi - Monsieur le jeedai ici présent a besoin d'une main pour sauver le monde, et étant donné que les heures sont comptées, je compte sur votre sens de l'entraide et votre amour de l'argent pour lui en céder une.

    Quelques exclamations outrées se font entendre. Donner un membre à un jedi, qui plus est le jedi-mandalorien? Ce-dernier constate sans étonnement que sa réputation auprès des guildeurs n'a pas changé d'un pouce. La Leader lève les mains en signe d'apaisement puis reprend la parole.

    Mimi - Je sais, je sais! Je comprendrais aisément que certains refusent,et vous pouvez d'ors et déjà partir si vous n'êtes pas intéressés, mais je trouve idiot de refuser de l'argent facile...

    Quelques uns partent, mais assez peu en fin de compte, les autres restent mitigés. Mimi soupire et ajoute.

    Mimi - Bon, d'accord. Je rétablis la "Fête de la choppe de moloko retournée" et je payerai une tournée à tous l'équipage si on rentre vivant à la Cantina.

    Des hourras accueillent l'annonce. Rien d'étonnant de la part d'une bande de barbare, songe le jedi.

    Mimi - Bien voilà!

    Mimi se retourne vers Ceno avec un petit sourire satisfait en coin, et lui dit:

    Mimi - Je ne peux décider à ta place, jeedai.

    Faisant fis de ce terme dégradant utilisé habituellement par les pires races extra-terrestres, le chevalier épie la leader d'un regard suspect avant de faire un pas en avant et de se présenter devant les guildeurs présents. Sans plus de cérémonie il demande:

    Ceno - Quelqu'un a un modèle récent, avec une fonction motrice à 360°?

    Un instant de silence assez lourd vient se glisser entre la dernière réplique et la suivante, appuyé par des regards interrogateurs.

    Mimi - Ca veut dire qui peut faire un tour complet sur elle-même.

    Se sent-elle obligée d'ajouter. Un "Ouais Moi!" tonitruant retentit sur le pont. Cenovii observe l'individu de plus près. Plutôt jeune, le guildeur fait à peu près la même taille que le jedi.

    Ceno - A qui ai-je l'honneur?
    Guildeur - Barathki.

    Il lève sa main artificielle et la fait jouer devant les yeux de son interlocuteur.

    Barathki - Elle est toute neuve, je l'ai r'faite y'a pas longtemps.

    Le jedi examine la main un bref instant, par prudence, puis se tourne vers la boss du vaisseau:

    Ceno - Voilà l'heureux élu.
    Mimi - ...Merci à vous autres messieurs, je vous attendrai à notre retour à la Cantina pour que l'on arrose notre victoire. Maintenant, que chacun retourne à ses activités et qu'on me lamine cette flotte Sith!

    Une fois l'équipage dispersé, Mimi se rapproche de Cenovii et de Barathki puis elle s'adresse sévèrement au jedi.

    Mimi - Bien entendu, tu lui offrira une nouvelle main lorsque la bataille sera terminée.
    Ceno - Bien entendu...

    Il dit ça en la persuadant par la Force et cela semble marcher. Mais qui sait où se trouvera le jedi à la fin de cette bataille? L'honneur de Ceno ne lui permettrait pas de ne pas tenir sa parole aussi sera t-elle respectée, même si c'est plus tard que tôt. Les deux individus quittent momentanément Mimi et se dirigent dans une salle d'opé, le transfert de la main prend quelques minutes, ce après quoi Ceno se sent empli d'une grande envie de se battre! Mais le besoin d'armes se fait ressentir. Il remercie Barathki brièvement avant de rejoindre Mimi sur le pont affairée à donner ses ordres. Il attend qu'elle le remarque et qu'elle vienne lui parler.

    Mimi - Alors, satisfait?
    Ceno - Plutôt oui... Mais dis-moi, d'où te vient cet élan peu commun de générosité? Je pensais être la dernière personne que tu aurais envie d'aider.
    Mimi - Je pensais qu'au Temple on apprenait aux padawans la différence entre envie et obligation, pulsion et devoir. Evidemment que j'ai eu envie de te jeter par dessus bord au moment même où tu es descendu de ton vaisseau, mais par respect pour Kiad et notre appartenance au Conseil commune, j'ai préféré agir autrement.

    Elle adresse ensuite au mandalorien son plus beau sourire narquois, auquel il ne prête guère attention puisque c'est là l'expression qu'il lui connait le mieux. Ces-derniers temps ce ne sont pas les obligations qui ont étouffé la Guilde, aussi prend-il note sans s'offusquer, mais n'en pensant pas moins. Elle continue.

    Mimi - De plus, je sais que tu n'oublieras pas mon geste, et dans la vie tout se paye.

    Le mando-jedi la voyait venir, celle-là. Il est clair que n'importe qui pensant bénéficier d'une aide de la Guilde gratuitement n'a plus qu'à faire un tour dans un asile psychiatrique réputé pour soigner les cas pathologiques d'optimisme exacerbé. Ceno sait d'avance que Mimi réclamera une contrepartie à toutes ses demandes, mais il est prêt à prendre le risque.

    Ceno - Bien, aurais-tu l'obligeance de me laisser accéder à votre armurerie? Je n'ai plus de sabres ni d'armure et comme je compte descendre au temple faire ravaler son arrogance à Baaaaaaal, un peu d'équipement ne serait pas de refus.
    Mimi - J'émettrais là ma première condition.
    Ceno - J'écoute.
    Mimi - Je te suivrai sur les traces de Baaaaaaal, parce que tu n'es pas le seul à vouloir en découdre avec le Sith.

    Cette condition surprend beaucoup le mandalorien comme le suggère un sourcil relevé pendant une seconde. Il aurait plutôt pensé que Mimi seconderait Kiad dans la bataille qui a lieu en orbite. La témérité de la Guildeuse est un aspect de sa personnalité qu'il ne connaissait pas, lui qui pensait tous les Guildeurs lâches et couards. D'abord Waren, maintenant Mimi, ils remontent un tantinet dans son estime, mais un tantinet seulement.

    Ceno - Tu es maitresse de tes mouvements, pour quelle raison m'y opposerais-je? Tant que tu ne me gênes pas...
    Mimi - Allons! C'est une chance formidable pour toi d'apprendre. Nous n'avons pas de sabre ici, et il n'y a pas de beskar'gam sur la Belle de Naga, même si on devrait pouvoir trouver quelques pièces d'armures cachées ici et là.

    Mimi dit cela tout en caressant du doigt le manche de son propre sabre. Ceno ignorait même qu'elle en posséda un. Il n'a pas suivi le raisonnement de la guildeuse lorsqu'elle a parler de "chance formidable d'apprendre" mais préfère ne pas souligner ce malentendu. Elle reprend:

    Mimi - Si je peux convaincre mes hommes de te céder une main, ceux qui portent une armure mandalorienne préféreraient mourir plutôt que de te la donner, tu t'en doute.
    Ceno - Faisons avec ce que tu peux proposer. Le plus lourd possible, un RPD-12 fera l'affaire.
    Mimi - Moui... Ca doit pouvoir se trouver.
    Ceno - Alors il n'y a pas une minute à perdre! Nous n'avons déjà que trop parler, allons-y!

    Le tandem hors du commun entreprend alors de se rendre au temple jedi pour porter main forte aux alliés du jedi et leur donner une chance de plus, même infime, d'éliminer Baaaaaaal une bonne fois pour toute!

    mercredi 30 janvier 2013 - 03:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar mevraw

    mevraw

    2432 Crédits

    ~Les ténèbres cachent l’évènement futur~

    Une profonde colère. C'était ce qui avait prit place dans mon coeur depuis que je m'étais réveillé de la cuve suite à mon combat contre ce sith. Je venais de perdre ma moitié, perdre le seul être ayant un rapport avec ce que ma famille avait été. Avec moi, il était le dernier représentant de la famille Keller, le dernier ayant encore le pouvoir de me donner le sourire. Comment est-ce que je pouvais continuer à respirer? Comment était-je censé me relever d'une perte aussi lourde? Je ne pouvais pas, je n'avais pas la force de le faire, pas la maturité nécessaire pour faire face à la mort et à accepter, accepter le fait de le laisser partir, de le laisser faire un avec la Force ... d'accepter de lui dire au-revoir.

    Depuis la fin du duel, la haine ne m'avais pas quitté, au contraire, elle était devenu plus forte encore, c'était d'ailleurs grâce à elle que je n'avais pas été tué face à l'incroyable force brute du terrible sith que j'avais affronter. En temps normal, j'aurais été vaincu ... Comment était-ce possible d'ailleurs? Je suivais la formation de Jedi à la lettre, j'étais l'un des meilleurs des Padawans, j'avais même appris des techniques qu'un Padawan normal n'avait pas le droit d'apprendre ... alors pourquoi est-ce que ma force n'avait pas suffit contre mon ennemie? Peut-être que maître Cenovii n'avait pas été assez dure avec moi, peut-être que c'était à cause de lui et des autres maîtres, qu'ils n'avaient pas réussit à m'apprendre à utiliser tout mon potentiel, que j'avais besoin de la colère afin qu'elle se révèle au grand jour. Actuellement, je ne voyais que cette solution. Laisser mes émotions prendre le contrôle, ne faire plus qu'un avec tout ce qu'on m'avait apprit à oublier, mais que je n'avais jamais pu m'y résoudre. Je n'étais pas fais pour être sans émotions, j'étais humain ... et même les Jedis ne pouvaient m'empêcher d'aller en contre avec ma véritable personnalité.

    Je pouvais sentir une énorme perturbation dans la Force. Je sentais le pouvoir du côté obscure grandir petit à petit, alors que la Force aux côtés des Jedis faiblissait ... qu'arrivait-il? Je pouvais sentir une incroyable concentration d'obscurité sur Coruscant ainsi que sur Yavin, là où se trouvait le Temple ... ainsi que mes amis. Une bouffée de rage m'envahi de-nouveau ... il était pas question que je perde encore quelqu'un aujourd'hui ... j'allais m'y rendre et laisser exploser tout mon pouvoir, ne plus me retenir, cette fois-ci, les maîtres n'étaient plus là pour m'empêcher de me servir de ma véritable force ...

    Il ne fallut pas plus d'une heure pour que j'arrive sur la Yavin, le lieu où j'avais grandis, aussi bien en tant que jedi qu'en adulte. Je pouvais ressentir la peur, les ténèbres avaient prit place en ces lieux ... ce qui, me rendais plus fort encore. Voilà une bel étrange sensation ... je savais que c'était mal, mais je ne pouvais pas m'en empêcher ... c'était tellement bon, ne plus se retenir face à ses sentiments. Je sentais le pouvoir exceptionnel que tout ça me donnait, circuler dans mes veines. Utilisant la Force pour être plus rapide, je pris direction vers le temple qui affichait déjà pas mal de dégât. Les Sith tentaient de détruire la seule maison qui me restais ... ils n'allaient pas réussir, pas le temps que je serais en vis.

    Avant, j'aurais pris garde et j'aurais un minimum réfléchis à une tactique afin d'être le plus efficace contre les ennemies que j'affrontais... mais là, pas. Je laissais ma colère agir sur mes pouvoirs et mon sabre laser. Un coup en plein coeur ... un membre trancher ... une tête qui vole ... un jet de sang s'écrasant contre mon visage ... c'était tout le spectacle que j'offrais à ceux qui se trouvait sur mon passage avant de devenir eux aussi, un membre de mon show. Je n'arrivais plus à penser à autre chose ... tout ceux qui était ici et qui n'avait pas été invité à entrer ... je voulais les voir morts, les voir courir pour leurs vies, pouvoir lire la peur sur leurs visages ... c'était quelque chose d'encore plus excitant.

    Plus je m'enfonçais dans les couloirs du temple et plus je laissais libre cours à mes pulsions meurtrières. Maître Cenovii aurait vu ça, il aurait eu tellement honte de son jeune et petit protéger. Je m'en foutais désormais, je n'avais plus besoin de protection, je n'avais plus besoin d'avoir quelqu'un pour me dire ce que je devais faire ... il n'y avait plus que moi à présent. J'allais aider les Padawan, leurs montrer ce que la Force pouvait réellement faire, puis j'allais disparaître d'ici, et continuer à m'entraîner. J'étais tellement perdu dans mes pensées noircis par le côté Obscure, que j'avais manqué finir avec un trou au milieu du torse. Me retournant, le sourire au lèvre, un homme avec un blaster à la main regardait en ma direction.

    Keller: Crois-tu sérieusement m'arrêter avec ça? C'est tout ce que ta bande de copain t'a appris à faire avec un blaster?

    M'avançant vers lui, je déviais les tirs de blaster à chaque vois qu'il enclenchait la détente ... à chaque pas, je pouvais lire la panique sur son visage, voir les goûtes de sueurs se dessiner sur son front ... je pouvais sentir la mort entrer dans mes narines, ma proie était plus qu'à un pas de moi maintenant ...

    Sith: Un Jedi ne tue pas ses adversaires!

    Le soulevant avec l'aide de la Force, je ne pu m'empêcher de lui sourire ... j'avais envie de jouer avec lui ... mais je n'avais pas le temps, je n'étais plus très loin des autres ...

    Keller: C'est que je ne suis plus Jedi dans ce cas ... car je suis désolé de te l'apprendre, mais ta route se termine ici ...

    Je lui trancha la gorge avant d'envoyer sa carcasse dans les ruines d'un des murs qui c'était effondrer. Mon sang ne cessait de bouillonner ... je n'en avais pas terminé avec tout ça. Continuant ma course folle, je sentais la présence de Zat et d'autres Padawans dans la bibliothèque ... ils n'étaient pas seuls, les autres étaient beaucoup plus nombreux qu'eux ... je devais faire vite, mon aide ne serait certainement pas de trop. Sautant d'étages en étages, je ne ressentais aucune fatigue ... c'était incroyable, tout ce pouvoir! Je devais tout de même rester sur mes gardes, j'étais tomber sur des faiblards n'ayant absolument rien avoir avec la force qu'avait ce gars que j'avais affronter ... nous étions en guerre ... les véritables forces ne devait pas être loin.

    Arriver au balcon, je pouvais voir toute la bibliothèque ... tout était pratiquement détruit, les archives du Temple était sur le sol, des corps partout ... un véritable massacre. Mon regards tomba sur le coprs d'un padawan ... je ne sentais plus rien en lui, le pauvre avait succomber ... probablement encore trop faible pour avoir un impacte positif sur l'affrontement que mes camarades essayaient tant bien que mal de remporter. Mon ami d'arme, Zatila, affrontait en duel un autre sith, un autre arrivait derrière lui ... il n'était pas question qu'il s'en approche. Dans un élan de Force, je me projeta en plein sur eux, grâce à la Force je pu envoyer valser le sith. Les pieds sur le sol, deux autres s'approchait à grande vitesse, prenant une grande inspiration, je projeta une vague de force qui eu un impacte fatal sur les deux encapuchonner, elle toucha aussi deux autres gars en armure ressemblant étrangement à des Guildeurs ... Boh, ils avaient pas besoin d'être dans le chemin.

    Zat me fit face ... il avait l'air incroyablement fatigué mais il avait pouvait encore combattre, je pouvais le sentir en lui.

    Zatila: K ... Keller?
    Keller: J'ai faillis manqué la fête! Encore bien que tu m'en as laisser un peu l'ami.

    Une autre vague arrivait ... il fallait être vigilent, je ne pouvais plus utiliser ce genre de technique avec les autres autour de moi ... Sabre à la main et en position de défense, je laissa à nouveau la Force prendre possession de moi ... tout ça était loin d'être terminé.



    -------------------------------------
    "Does this Darkness have a name?
    This Cruelty, this hatred ...
    How did it find us?"

    My life is over without you ... I don't know what I suppose to do ...

    Padawan

    Ce message a été modifié par: mevraw le 30-01-2013 05:33

    mercredi 30 janvier 2013 - 05:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    « L’obscurité est parsemé d’éclair mais pourtant il n’y a pas de pluie. Tel un décor en noir et blanc, les sombres nuages plongent le décor dans une brume épaisse où seuls quelques rayons lumineux font offices d’éclairages.

    La peur est prédominante et elle court afin de retrouver les couleurs d’Ithor. Elle court mais ne parvient pas à sortir du décor funeste. Elle entend des cris de désespoir, des hurlements de douleurs mais aussi d’enfants. Elle est effrayée et ressent à travers son corps toutes les douleurs qu’un Cathar mégalomane lui avait fait subir. Non, elle refuse de ressentir encore cela, elle court afin de trouver l’issus qui la ramènera dans l’avare de paix trouver au milieu de la faune et de la flore d’Ithor. Malheureusement, elle ne retrouve pas son chemin et les cris, les éclaires et la peur lui font perdre toute rationalité. Elle court, elle court et puis...

    BANK

    Elle tombe à la renverse sur son séant. Elle est étourdie, ses mains au sol, elle secoue la tête. Puis, plaçant sa main droite sur sa tempe droite, elle regarde devant-elle ce qui l’a fait tomber. Elle découvre un miroir. Elle s’en approche en se mettant sur ses genoux. Elle observe un décor tout aussi sinistre et sombre, seul les éclairs sont absents. Elle a peur ! Elle touche le miroir et découvre son visage. Non, ce n’est pas elle, mais quelqu’un qui lui ressemble. Ce visage possède des traits plus dur, plus vieux et une cicatrice partant du milieu du front descendant jusqu’à la joue traversant l’œil droit qui est maintenant fermé. Elle a un sursaut et recule.

    Un tonnerre grondant suivi d’un éclair illumine le paysage derrière elle. Se retournant vers le bruit, elle observe alors le visage un homme. Elle le reconnaît pour l’avoir côtoyé sur Ondéron. Il semble en grande difficulté et boite. L’obscurité tombe, elle ne peut plus le voir. Elle cherche le miroir, le visage de la femme qui lui ressemble mais balafrée est toujours présent. Les lèvres de son reflet bouge, mais elle ne peut l’entendre.

    Un autre tonnerre grondant plus fort suivi d’un éclair illumine à nouveau le paysage derrière elle. Elle observe encore une fois pour y voir un autre homme. Celui-là elle sait qu’il est. C’est grâce à lui qu’elle est en vie. Il est meurtri comme elle a été meurtrie. Elle peut reconnaître l’œuvre d’un Sith qui s’est acharné contre lui. Elle hurle tellement qu’elle est effrayé et entend alors derrière elle sa propre voie disant : « Aides-les ! Puise en ta peur du courage ».
    Effrayée, elle regarde une dernière fois dans le miroir le visage balafré qui s’efface peu à peu. Elle reconnaît alors son interlocutrice mais ne peut y croire. Elle a le sentiment de ne rien pouvoir faire pour personne. Son faux reflet disparaît dans le miroir laissant quelques mots s’en échapper. « Aides-les ! Affronte-le et gagne cette guerre pour moi ! »

    « Non, je ne peux pas… J’ai trop peur… je ne veux plus souffrir. Tu entends !? Laisses-moi ! » Un vent souffle très fort et semble balayé les nuages noirs et les éclaires. Un rayon de soleil vient se poser sur la joue de la femme effrayé. Sa chaleur la réconforte, le miroir a disparu et le décor semble reprendre les couleurs de la nature d’Ithor. Au moment où la femme respire profondément l’air pur, elle peut encore entendre ses mots : « La solitude est la pire des ennemies ! Aide-les ! »»

    Une rafale de vent chaud vient en pleine face de la clone qui sort de méditation en ouvrant ses grands yeux ! Un choix était maintenant devant elle : Suivre les instructions de son reflet ou rester terrer sur Ithor pendant que le sort de la galaxie se jouait sur Corsucant !

    -------------------------------------
    La clone désemparée

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 03-02-2013 14:36

    dimanche 03 février 2013 - 14:34 Modification Admin Permalien

  • Avatar KiAdiMundi

    KiAdiMundi

    5879 Crédits

    Le chevalier gris a enfin retrouvé son calme. La flotte de la république tient bon, même si l'on déplore la perte du croiseur Bulwark de Sullust, du croiseur Kedalbe des mandos, de quelques croiseurs Mon cal et Corelliens, ainsi que de nombreux vaisseaux auxiliaires. Les vaisseaux de la guilde, largement modifiés, démontrent que l'artisanat miliaire peut révéler nombre de surprises. Bien que globalement moins puissants qu'un appareil militaire standard de même tonnage, la polyvalence de leurs armes est un atout que le jedi n'oubliera pas. Du côté sith, les pertes sont aisément deux à trois fois plus élevées que celles de la CG et ce grâce à l'appui formidable des canons sol-espace qui continuent à tirer. Le jedi s'étonne davantage à chacun de leur tir, car il avait imaginé que Ba7l en ferait des cibles prioritaires...il est visiblement trop aveuglé par sa rage pour penser stratégie.

    Le général Hentonar est toujours posté à ses côtés, mains dans le dos et scrutant le "champ de bataille" comme son conjoint forceux. Kiad ressent aisément sa tension, même si le Mon cal affiche un air confiant. Quand soudain, c'est Cenovii qu'il sent ! Il est vivant ! Mais pouvait-on s'attendre à autre chose de sa part ? Kiad sourit, car même s'il n'avait pas cru à son retour dans la Force, du fait de ne pas l'avoir senti, il avait craint le pire pour le jedi mando malgré le message qui l'avait informé de sa fuite de la Main Écarlate en compagnie de Waren. Waren...Ceno doit être inconscient du fait qu'il était là quand Asha a été tuée, et plus encore qu'il y a pris part. Ce rapprochement inquiète le gris, qui imagine clairement le massacre qui s'ensuivrait si Cenovii venait à l'apprendre.

    La flotte sith est affaiblie. Il est temps de passer à l'action, car si B7al a un temps soit peu de jugeote il repliera ses troupes restantes. Le chevalier fait volte-face sans prévenir et se dirige vers les escaliers de sortie en s'exclamant:

    Kiad: Général, il est temps que je mette la fessée que mérite B7al. Continuez à faire barrage. Quand il commencera à se replier, laissez s'enfuir la main écarlate et quelques croiseurs avant d'activer les puits de graviter. Ensuite...

    Il pivote rapidement vers l'assemblée de techniciens et d'officiers en arrivant à la porte pour ajouter:

    Kiad: ECRASEZ-LES !

    Une réponse unie et haute en décibels de la part de l'équipage présent réjouit le cœur du gris l'espace d'un instant, puis il se remet en chemin. Une dizaine de minutes plus tard, il rejoint enfin le chasseur qui a été préparé spécialement pour sa mission. Un E-wing type B avec une unité R7 déjà à son bord. Lorsqu'il se présente au vaisseau, le jedi est accueilli par un soldat qui lui tend une bure.

    Soldat: Le général Hentonar a pensé que vous seriez plus à l'aise dans cet habit, monsieur.
    Kiad: Merci, disposez.

    *Plus à l'aise ? Quelle idée...* pense le gris tout en montant dans le chasseur, bure pliée sur l'avant bras. *Et question discrétion, c'est pas le top non plus...Ahhh mais peut-être que...*. Eh oui, voici la réponse à l'unique faille du plan du jedi. A vrai dire, il ne voulait pas que B7al se doute de sa présence avant qu'il ne l'ai décidé, et comment se faire passer pour mort lorsqu'il y a un chasseur écrasé dans le hangar sans corps dedans et que les caméras de surveillance affichent clairement un jedi qui fait le ménage...*On va voir si les coups classiques marchent encore* se dit-il en enfilant la bure avant de prendre place dans le siège de la cabine. Quelques instants plus tard, le vaisseau s'élève en stationnaire grâce à ses répulseurs avant que le jedi ne donne une impulsion sur les réacteurs à noircir le mur derrière lui. Il sort en un triple tonneau suivit d'un looping latéral qui l'amène dans la direction des croiseurs sith. Ahhh les joies du pilotage. Il n'avait pas ressenti cette frénésie depuis fort longtemps et il se sent déborder d'énergie rien qu'en pressentant les futures prouesses qu'il allait accomplir avec ce petit bijou.

    Kiad: A tous les escadrons, ici l'ombre grise au rapport. J'ai besoin d'un appui pour passer les lignes ennemies.
    Kwawlish (Prononcé Kuolisch): Chef d'escadron Preybird, présent ! On vous suit Général.
    Kiad: Parfait ! Préparez-vous, ça va devenir chaud.
    Kwawlish: Plus que ça ne l'est déjà ? Je demande à voir.

    L'affaire est entendue. Pendant que le jedi fonce à toute vitesse pour rejoindre la zone de combat, l'escadron des Oiseaux de proie se reforme et ouvre le passage pour son arrivée. Une fois tous réunis, Kiad en tête, ils se frayent un passage vers les croiseurs adverses en gardant une formation serrée pour que les boucliers de chacun créent une bulle qui les englobe et les protège davantage. Ils sont assistés ça et là par des appareils qui vont et viennent dans un chaos total. Mais subitement, une seconde flotte sith sort de l'hyper-espace, aussi grande si ce n'est plus que la première. *Voilà donc pourquoi B7al ne se repliait pas !* pensa-t-il, les yeux écarquillés devant l'armada toute fraîche. Aussitôt, une transmission s'affiche sur son tableau de bord: C'est Hentonar:

    Hentonar: Général Jedi, une nouvelle flotte sith vient de sortir d'hyperespace. J'ai peur qu'elle soit assez puissante pour nous vaincre, cette fois.
    Kiad: Non ! Jamais ! Serrez les formations, continuez les tirs de barrages et que les canons au sol dirigent leurs armes sur les nouveaux arrivants. Ils ne doivent pas...
    Kwawlish: Général ! Atten...!

    La déconcentration du jedi a failli lui être fatale. En face de lui, une torpille venait pour l'empaler avant qu'il ne la détruise d'un tir à quelques mètres seulement, passant au milieu de l'explosion avec le reste de son escadrons.

    Kwawlish: Général, vous allez bien ?!
    Kiad: WOUUUUHOUUU ! Par la Force, j'me suis tapé un pur flip là ! Bon, assez rigolé ! Escadron Preybird, laissez moi quelques mètres d'avance. Hentonar, continuez la défense et appliquez la stratégie qui vous paraît la plus censée. C'est vous qui dirigez maintenant.
    Kwawlish et Hentonar: Bien reçu, terminé.

    La suite se résume par la perte de la majeure partie des Preybirds pendant que Kiad fait des piqués sur le maximum de croiseurs sith qu'il peut pour larguer des émetteurs (Qui remplacent les torpilles à protons normalement embarqués), dans l'espoir qu'on découvre les bases de Ba7l lorsque les vaisseaux se replieront. Finalement, les Preybirds ont l'ordre de s'occuper de sauver leur peau pendant que l'E-wing fonce sur un des hangars de la Main Ecarlate en tournoyant sans arrêt pour ne pas être entravé. Peu de temps avant l'impact, une dernière salve d'émetteurs est envoyée sur la carlingue de l'immense vaisseau-mère. Même s'ils sont repérés et détruits, ils pourront toujours donner l'illusion que la république a tenté de les suivre en vain. Ce qui facilitera encore davantage la mission du gris.

    Ca y est, il est dans le hangar. Équipé d'un sac à dos contenant un autre émetteur, quelques babioles de premiers secours, un peu de nourriture et quelques explosifs, Kiad saute du cockpit en un carpé magistral pendant que son vaisseau va s'éclater plus loin. Un sabre à lame noire (post à venir dans l'atelier de construction des sabres-laser) fait son apparition à la réception et vient renvoyer deux décharges. La couleur inhabituelle de l'arme fait tiquer les soldats ennemis, ce qui laisse le temps au jedi de reprendre ses appuis. Le combat reprend néanmoins l'instant d'après et Kiad se fraye un chemin au travers des troupes en direction d'un couloir dans lequel il se réfugie aussi rapidement que possible.

    La suite au prochain épisode ^^

    lundi 04 février 2013 - 18:49 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Les renforts spatiaux Sith n’arrangeaient en rien la situation, même si le général Hentonar trouvait l’opération jusqu’ici un peu trop facile. Le Jedi était parti, maintenant il pouvait mener les opérations selon ses critères, même s’il était davantage général pour l’infanterie et non pas pour la flotte. Enfin tout ce qu’il espérait, c’est que tout le monde s’en sorte, du moins le plus de gens possible, il détestait les pertes élevées dans son camp. Il ignorait ce qu’il se passait dans le Temple et s’attendait au pire, surtout que le Jedi ne le mentionnait que peu.

    Général Hentonar : Général Hentonar à Escouade du Chaos. Lieutenant Taishakuten, comment ça se passe au Temple ?

    Lt. Taishakuten (comlink) : Ici, ça va. Les Sith ont pénétré le Temple mais se sont dispersés, on tient le coup, relativement.

    Général Hentonar : Très bien. Je vous fais envoyer la 78e Division d’Infanterie, elle sera là pour vous aider en combattant à l'extérieur et pour retenir de potentiels renforts.

    Lt. Taishakuten (comlink) : Bien reçu, merci général. Taishakuten, terminé.

    La 78e DI, les troupes d’Hentonar. L’une des plus efficaces de l’armée, qu’on lui avait confiée en titre honorifique. Le Calamarien contacta le chef d’escouade en lui donnant pour ordre de se rendre au Temple. Ils arriveraient très vite car ils se trouvaient en garnison sur Coruscant.
    Par le hublot, une corvette corellienne se brisa en deux avant de finir dans un amas de feu, et le général pensa aux membres d’équipage qu’il faudra comptabiliser dans les pertes. Mais pour l’instant, il ne pouvait rien faire. Il reçut un appel sur son comlink personnel.


    Général Hentonar : Ici Hentonar.

    Voix d’homme (comlink) : Général, ici le capitaine Tabbs. On a réussi à immobiliser la troisième vague de troupes sith, et ce qui vous attendait c’était du lourd ! Normalement il n’y a plus personne en route pour Coruscant.

    Général Hentonar : Merci, capitaine. L’ennemi a-t-il réussi à envoyer un message ?

    Cpt. Tabbs (comlink) : Négatif, général. Vous pensez bien que c’est la première chose à laquelle on veille. En plus, les communications sont pas géniales ici, sur Blenjeel.

    Général Hentonar : Bravo. Vous avez des pertes ?

    Cpt. Tabbs (comlink) : Blood Eye, Ginger et moi-même sommes blessés, et Teufel est pas mal amoché, mais on a de quoi nous maintenir en vie, ne vous occupez pas de nous pour l’instant, protégez Coruscant !

    Général Hentonar : Bien reçu, capitaine. Une navette viendra vous chercher une fois la bataille achevée. Hentonar, terminé.

    Cette nouvelle le soulagea. La deuxième vague Sith serait affrontable, mais s’il avait dû y en avoir une troisième, la Coalition n’aurait pas tenu le coup. Personne n’était au courant de l’opération qui eut lieu, et c’était mieux comme ça ; la survie et l’efficacité de cette unité résidait dans son secret.

    Ce message a été modifié par: Huge le 04-02-2013 22:11

    lundi 04 février 2013 - 22:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Sola – Mais qu’est-ce que je vais faire !

    La clone est au commande d’un Tie-X qu’elle venait de volé sur Ithor. Son propriétaire devrait être un mercenaire ou un contrebandier mais Sola- s’en foutait complétement des menaces qu’il lui avait faites lorsqu’elle décolla. Un danger plus grand l’attendait dès qu’elle arriverait à destination !

    Sola – Oh, mais pourquoi aies-je écouté cette folle !? Après tout, je ne lui dois plus rien !

    La femme avait pourtant volé ce Tie-X, décollé d’Ithor, entre les coordonnées de Coruscant et là elle était sur le point de sortir de l’hyperpropultion. Elle n’avait aucun plan et ignorait les forces militaires auxquels elle allait devoir faire face. Toutefois, elle était là !

    Sola – La solitude est la pire des ennemies m’as-tu dit ! Oui, ce n’est pas faux, mais tu penses vraiment que me faire des potes quelques secondes avant de mourir est mieux que de vivre paisiblement sur Ithor seule !?

    Elle avait besoin de parler à haute voix sachant que personne ne l’entendait, et elle n’attendait aucune réponse. Elle s’adressait à la femme de sa vision, celle qui était balafré et qui lui ressemblait.

    Sola – Je sais ce que tu vas me dire, pas la peine de me répondre ! Vivre seule n’a aucun sens ! Me battre au côté des Jedi une fois de plus est probablement une dernière chance d’accorder à ma vie un sens ! Oh, tu n’es qu’une ingrate de m’avoir parlé à travers la Force ! Tu aurais pu venir toi-même me demander mains forte ! Mais non, madame doit être déjà trop occupé au cœur de la bataille auprès de ses frères de sang et de ses amis les Jedi à protéger la paix de la galaxie contre le plus ignoble des monstres !

    Elle avait besoin de se défouler verbalement afin d’oublier sa peur. Elle voulait laisser sa peur devenir haine contre la femme de sa vision. Celle qu’elle avait reconnue comme son originale. Celle qui, quelques mois plus tôt, lui avait sauvé la vie et traité comme une sœur jumelle.

    Sola – Oh que oui, je te dois bien cela. Oui, j’ai une dette envers toi, mais là, c’est me demander beaucoup non !?

    La clone était consciente qu'elle se contredisait, elle sait bien qu'au fond d'elle-même, elle avait une dette envers Pad, envers Cenovii et ce jeune padawan qui l'avait accompagné sur Ossus et il devait avoir encore quelqu'un d'autre... Ah oui, Sola savait combien elle devait la vie à Kiad aussi! Pour eux, pour payé sa dette, elle avait décidé de quitter Ithor. Elle devait allée jusqu'au bout maintenant.

    Le Tie-X sort de l’hyperespace et vient se placé au cœur de la bataille. Le soleil à ses 6h, le Tie-X arrive tel un missile droit sur la verrière de la passerelle de la Main Ecarlate. Sola a juste le temps de viré à droite et de tirer sur tout ce qui se trouve devant elle.

    Elle parvient à se dégager et reprends le contrôle. Elle observe rapidement la bataille et comprends qu’il lui faut faire bien attention de ne tirer que sur les chasseurs des hommes de B7AL. Elle ne réfléchit plus, elle se laisse guider dans la Force et tire un maximum en rafale sur la Main Ecarlate tout en dégommant des chasseurs ennemis qui voudraient l’empêcher d’agir ! Elle plonge dans la Force et ne cherche pas une stratégie ou un plan précis jusqu’à ce que la Force la perturbe. Sola redresse son Tie-X et observe un moment la situation laissant la Force la guidé et ignorant les tentatives de communication pour une indentification.

    Là, elle réalise que la plus grande Force obscur se situe sur Coruscant et non dans la Main Ecarlate. Néanmoins, à son bord, elle peut percevoir une présence qu’elle reconnaît pour l’avoir déjà croiser.

    Sola est indécise. Doit-elle foncé sur Coruscant afin d’aider les Jedi à détruire son tortionnaire ou prêter assistance au Jedi gris ?

    lundi 04 février 2013 - 22:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9560 Crédits

    J'ai mal à mon lekku.
    Cet acharné de Baaaaaaal nous en faisait voir de toutes les couleurs, et ses coups bas n'étaient pas que physiques. Le poison de ses paroles s'insinuait en nous. Pendant quelques secondes je vis, je sentis, la souffrance imposée par une illusion se voulant prophétie. J'ai lutté, je me suis relevée. Mais j'ai douté.

    Je portai mon regard autour de moi. J'eus un goût amer en voyant l'état d'Obitom. Nous même, bien que encore dressés sur nos jambes, n'étions pas au plus haut de notre forme. Ma peau bleue écorchée en certains endroits prenait une teinte violacée, mes lekkus me lançaient et je devais avoir une côte fêlée. N'eut été la Force me permettant de calmer la douleur il me serait bien difficile de tenir mon sabre bien droit.

    Et puisque évidemment tout allait de plus en plus mal, ce fut le moment que choisi le Seigneur Noir pour en ajouter à notre infortune en nous révélant que son sabre laser possédait non pas une, mais deux lames énergétiques.

    * Génial *

    Jorus - Comment on le gère, maintenant ? Dit-il à voix basse.
    Kaarde - Je ne sais pas, je ne l'ai jamais vu se battre avec son double-sabre.
    Aynor – Nous ne pouvons espérer qu'il finira par s'épuiser. Il doit bien avoir un point faible bon sang !

    Pendant que nous réfléchissions Baaaaaaal jouait avec ses deux lames en lacérant le sol avec l'une puis l'autre, et en nous jetant des regards pleins de défis et de folie. Par ailleurs, puisque l'intensité du combat retombait un peu, avant la prochaine tempête, l'on pouvait entendre les échos de la guerre se déroulant autour de nous et au-dessus de nos têtes. Et les murs du Temple, pourtant épais, tremblaient. Finalement un groupe de soldats Sith se fraya un chemin jusqu'à nous. Immédiatement ils nous mirent en joue. Chacun d'entre nous s'apprêta à devoir parer leurs tirs, autant que possible.

    Baaaaaaal STOP ! Ils sont à moi. Occupez-vous de mettre à sac ce fichu Temple.

    Les soldats, tous clones du Seigneur Noir, le regardèrent puis nous regardèrent. Ils baissèrent finalement leurs fusils. Tous sauf un qui, emplit de la même haine viscérale que son original, tira en direction de notre groupe. Me plaçant devant Jorus j'interceptai le tir avec ma lame, et celui-ci alla décrocher un morceau de ferrobéton au plafond.
    Une grimace affreuse, et effrayante, se dessina sur le visage du Seigneur Sith.

    Baaaaaaal – J'avais … dit … stop.

    Le ton de sa voix semblait plus froid que les vents de Hoth.
    Sa main, tendue vers le clone, s'ouvrit puis se referma avec force. Le coeur du clone n'y résista pas.
    -------------------------------------
    Maître Jedi et twi'lek mordante.


    Ce message a été modifié par: Aynor le 28-02-2013 13:13

    mardi 05 février 2013 - 14:06 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Une double lame... Tiens c'est nouveau ça...

    Les paroles du Sith avaient empoisonnées nos esprit et nos coeurs, nous rendant vulnérables à sa haine. Et son plan avait réussi. Nous étions tous blessés, la tache sanglante sur la tunique d'Obitom ne cessait de s'agrandir... Non cela ne devait pas se passer ainsi!

    Mirax: Maîtres Jedi! Mes amis! Qui sommes nous pour laisser ce Sith nous mener ainsi par les bout du nez?! Nous sommes des Jedi puissant pas des vers de l'espace! Il ne faut pas le laisser nous prendre pour de la chair à Bantha! Qu'importe ses menaces! Ils ne sortira pas vivant d'ici! Allez sortez vous les doigts du c** !!

    Joignant le geste à la parole, je fonçais vers Baaaaaaal sabre en avant. Si ce dernier commença par parer en éclatant de son rire maléfique (Muahahahahahahahaha !!), il fut cependant surprit par la violence de mon attaque. Il cessa de sourire et ce fut à son tour d'adopter une posture défensive lorsque Kaarde, Jorus et Aynor, galvanisés par mes paroles se joignirent à la danse.

    Baaaaaaal: Bien! Montrez enfin votre véritable potentiel! Laissez vous guider par la colère!

    Mais pour une fois le Sith se trompait, il n'y avait nulle colère en nous, seulement de la détermination, pour nos, amis, nos Padawan, pour sauver la Galaxie entière de la folie de Baaaaaaal.

    Lors d'un échange particulièrement acrobatique, je croisais SON regard. J'étais pleinement ouverte à la Force, et lui aussi. L'espace d'un battement de coeur, nous ne fûmes plus en train de nous battre sur Coruscant, mais tous deux incognito lors d'une escapade sur Naboo. Un souvenir heureux, riche en émotion... L'espace d'une seconde... IL hésita. Mais moi je n'hésitais pas: Ma lame frappa le bras du Sith qui recula en grognant.

    Mirax: Alors on se ramollit?

    Baaaaaaal: Ne force pas ton avantage Terrik!

    A une vitesse fulgurante la Foudre Sith jaillit de son bras valide, me frappa de plein fouet m'envoyant me fracasser contre un mur.

    mercredi 06 février 2013 - 15:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar mandarindufutur

    mandarindufutur

    142 Crédits

    BACKGROUND

    NOM : Sieg Taishakuten junior
    AGE : 31
    POIDS: 138kg
    TAILLE: 1M92



    L’officier Sieg Taishakuten rejoint les troupes de l’empire à l’âge de 23 ans.
    Sur sa planète natale Ord Mantel, il grandit entre son père, officier affecté à la maintenance de véhicules sur un des avant-postes entourant la base de la république et sa mère, pilote de vaisseaux de transports de marchandises qui passe son temps entre la base et le spatioport. Son père essaye de lui transmettre la passion de la mécanique mais le petit Sieg semble plus fasciné par les énormes vaisseaux pilotés par sa mère.
    Pour ses 16 ans celle-ci décide donc de lui faire une surprise, elle l’emmène avec elle sur son vaisseau. Sieg découvre alors l’espace pour la première fois, il visite le spatioport et c’est à ce moment-là qu’il décide de devenir pilote.


    A 22 ans il est recalé à l’examen d’entrée de l’école de pilote à cause d’une déficience oculaire, durant tout une année il va travailler grâce à son père dans le service entretien des machines sur un avant-poste impérial de la base d’Ord Mantel, au bout de 10 mois il réunit asse d’argent pour subir une opération à l’œil qui va lui permettre de retenter l’examen. Malheureusement il décroche un score largement insuffisant et se rabat par dépit sur l’infanterie.
    A peine sa formation terminée qu’il est incorporé dans une escouade ( IT18 ) et envoyé sur Balmorra pour étouffer des groupuscules rebelles qui commencent à se faire entendre. Sur le champ de bataille, l’assaut ne se passe pas comme prévu et 6 des 23 escouades présentes sur la grande plaine de Mobé sont rapidement contraintes d’improviser, au cœur de la tuerie l’escouade IT18 se fait souffler son comandant par un tir d’obus mais les soldats ne se démontent pas, le bleu-bite Taishakuten établit le contact avec les autres escouades et suggère une formation de défense en triangle, ce qui leur permet de se déplacer lentement jusqu’à la zone de rapatriement aériens. Une minute plus tard un vaisseau de secours arrive sur place et couvre la zone tandis que les survivants sautent dans la soute providentielle.
    Dans le vaisseau les autres soldats l’applaudissent et les commandants viennent le saluer, à son retour à la base il est félicité par sa hiérarchie et reçoit une médaille du courage ainsi que le grade de sergent, c’est le général Adéyma qui viens lui-même lui faire les honneurs et le cite comme étant « un modèle de courage qui viens nourrir l’espoir et la conviction des soldats de notre grande république bienfaitrice ».


    Après ce coup d’éclat l’escouade IT18 enchaine les opérations durant plusieurs années, avec pertes et succès ils parviennent à se faire une bonne réputation parmi le corps d’infanterie. Un beau matin de printemps l’escouade IT18 est affectée à une mission sur Alderande. Il s’agit d’un groupe de dissident qui occupe une zone forestière et qui ont réussi à rallier un groupe de villages à leur cause qu’ils ont équipés en armes et qui terrorisent la région. 3 escouades sont envoyés sur la zone mais les villageois en collaboration avec les dissidents sembles déjà très bien organisés et beaucoup plus nombreux. L’assaut se révèle beaucoup plus dangereux que prévu et le sergent Taishakuten et ses frères d’armes se retrouvent pris aux pièges, encerclés sur une place du village et se font tous massacrés.
    Un peu plus tard, alors que les villageois crient victoire, un second assaut est donné pour secourir l’escouade IT18. Le peu de survivants sont ramenés à la base et pour Taishakuten et deux autre soldats, les dégâts sont très importants, ils sont dans un état critique. Les médecins décident de leurs injecter un sérum végétatif pour les gardés en vie.


    Quelques semaines passent avant qu’un soldat de l’escouade IT18 accompagné d’un représentant de TECHNOS viennent à la rencontre des parents de Sieg. Le représentant leur explique que TECHNOS, une entreprise type ICP (Industrie Cybernétique de Pointe) basée à Corusante a proposé un projet de collaboration avec l’armée de la république qui consisterais à utiliser, euh … pardon, sauver des soldats grièvement blessés en leur implantant des technologies cybernétique avancées pour non seulement les remettre sur pied mais en faire des soldats d’élite. La seule condition émise par l’armée et que cette expérience ne soit faite que sur des « volontaires » et/ou avec l’accord d’un parent si la personne concernée n’est pas apte à décider. C’est donc avec une signature des parents Taishakuten que le sergent se retrouve dans les laboratoires de TECHNOS dans la section « projets expérimentaux ».



    Journal personnel du Lieutenant Taishakuten,


    Page 1 :

    Je me suis réveillé ce matin, la mémoire engourdie et les jambes en compote. Je suis dans une grande chambre aseptisée avec un lit un peu trop confortable et une vue imprenable sur une marée de véhicules volants surgissant d’entre des grattes ciels dont je ne peux voir les premiers étages. Quand je me suis éveillé ce matin , un homme qui s’est présenté comme le Docteur Zachto est venu me voir pour me poser des questions, il m’a dit que j’étais sur Corusante et qu’il m’avait ramené d’entre les morts au prix de quelques modifications faites à l’intérieur de mon corps, ensuite mon pote Malka est apparu et m’as tout expliqué, lui aussi était devenu un cyborg. Après trois jours à me reposer et rester en observation dans ma piaule, je sors pour faire une batterie d’examens dans une grande salle visiblement équipée pour des entrainements physiques poussés, c’est mon premier sourire depuis un bail. Je passe les examens dans la matinée et me découvre de nouvelles aptitudes que je n’aurais jamais imaginé possibles. Je fais des bons de plusieurs mètres au-dessus du sol, je cours aussi vite qu’un Ratwomp adulte et il se fatigue avant moi, je plie des barres de métaux lourds et j’ai tiré en plein centre d’une cible loin de 200 mètres avec un blaster de cantina. Je suis ce que le Docteur Zachto à baptisé SCP500, Soldat Cyborg Potentiel : 500%, j’ai des capacités 5 fois plus élevés que celle que j’avais avant mon accident.


    Page 2 :

    Après un mois d'obsérvation et 2 semaines d’entrainement intensif je me sens vraiment au top, j’ai appris à utiliser les outils électroniques tel que mon œil cybernétique ou encore le mini fusil blaster dissimulé dans mon avant-bras gauche, qui pourra être très utile si je suis à poil ou pour un effet de surprise. Bref une fois mis sur pied je retrouve le Général Adéyma qui me bombarde Lieutenant de l’escouade SCP, une escouade formée uniquement de la nouvelle génération de SCP500 nous sommes 8 en tout et ça me fait plaisir de retrouver deux de mes frères d’armes Esérine et Malka. On nous transmet le briefing de l’opération de simulation dans la mémoire de mon œil cybernétique et je sais instantanément ce que je dois faire et quand je dois le faire, ce truc est vraiment incroyable. On se retrouve dans un engin d’assaut qui traverse un couloir pour arriver dans une immense salle parsemée de petits bâtiments en ruine pour la plus part, de ruelles, de terrains vagues et autres éléments qui constituent un parfait terrain d’entrainement à la guérilla urbaine. Opération « Essai SCP » pliée en 8 minutes 28 secondes. A notre retour le Docteur Zachto et le Général Adéyma sont tout sourire et nous félicites. Nous sommes désormais partie intégrante du programme de coopération entre TECHNOS et l’armée de l’empire, programme consistant entre autres à mener des opérations militaires avec l’escouade SCP, dirigée par le Général Adéyma avec l’assistance du Docteur Zachtos.


    Page 3 :

    Ca va faire bientôt 2 ans que nous partons en opérations aux quatre coins de la galaxie et malgré nos succès incontestables sur le terrain, les relations de commandement entre Zachtos et Adéyma se dégrades, Zachtos estime que nos possibilités ne sont pas asse exploités et qu’il faut prendre plus de risques, Adéyma ne supporte plus qu’un Docteur lui dise comment faire son boulot, je pense que d’ici peu ça va péter la haut.


    Page 4 :

    Hier durant le débriefing de notre dernière opération, le Général à dire au docteur Zachtos qu’il pouvait aller se faire voir et l’a expulsé de la base, ce matin j’apprends que le haut commandement a pris l’affaire en mains. Les membres de TECHNOS ont tous été priés de quitter le centre de commandement, le Général Adéyma a été écarté de sa responsabilité par le grand conseil des Jedi qui ont dissout mon escouade. Désormais le Docteur Zachtos ne bénéficie que d’un simple droit de regard sur les différents unités SCP500 qui ont été dispatchées à la tête de diverses escouades, dans des unités d’élites ou en unités d’infiltration en solo. Pour ma part je pense que mes états de service me permettent de demander mon affectation dans une unité d’élite, je demande donc au conseil des Jedi d’appuyer ma demande pour l’escouade du Chaos. La réponse qui me parvient est au-delà de mes attentes, le Lieutenant de l’escouade du chaos est mort en mission il y a une semaine, officiellement l’escouade SCP ne faisait pas partie intégrante des escouades d’infanterie classique, nous étions une escouade de prototypes, nos résultats n’étaient donc pas comptabilisés dans la base de donnée standard de l’empire mais comparativement à l’escouade du chaos nos performance étaient largement au-dessus. Trois jours plus tard je suis convoqué par le Lieutenant général Thore qui me bombarde Lieutenant de l’escouade. Poste que j’occupe désormais depuis 4 mois. J’ai suivi de près les performances de mes anciens frères d’armes Malka et Esérine pour les mettre en avant et les intégrés à l’escouade le plus vite possible, les humains normaux ne nous aiment pas trop au sein du groupe mais je suis leur supérieur et les opérations que nous avons menés jusque-là ont toutes été un succès.


    Page 5

    C’est l’état d’urgence ici, un assaut du seigneur noire des Sith le terrifiant Baaaaaaal est sur le point d’être lancé sur le temple des Jedi, je dois au plus vite réunir mon escouade et les briefer. C’est aujourd’hui ce ça se joue et ce sera probablement la mission la plus impressionnante de toute, chaqu’un des 7 membres de l’escouade aura un rôle bien défini :

    Moi, Malka, Esérine et Timo sommes chacun à la tête d’un groupe armé de 200 hommes, plus 100 chacun en renfort.

    Salem se charge du soutien logistique avec Etamer qui dirige les engins blindés.

    Enfin Trasstoi, qui est notre nouveau venu et trop jeune pour cette bataille, il sera dans le vaisseau mère et aideras le général à superviser l’opération.

    Branlebas de combat les bleu-bites !

    -------------------------------------
    Pour la république !
    Et pour ma mère !


    Ce message a été modifié par: mandarindufutur le 07-02-2013 10:29

    mercredi 06 février 2013 - 19:59 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

353 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide