Le Temple Jedi 5 (page 52)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    Nous étions enfin prêts à contre-attaquer !
    Entièrement purifiés, soutenus par les Yuuzhan Vong, et armés d'une nouvelles détermination, nous étions prêts à en découdre à nouveau avec ce maudit lac. Seule ombre au tableau : le départ précipité de Mirax et Weedge. Je ne pouvais décemment pas la blâmer. En réalité j'étais même envieux. Tout me poussait à prendre les commandes de l'Aurora et à partir à la recherche de mon apprentie perdue, moi aussi. Sentir Tyria dans la Force dans ces régions si reculées était complétement inespéré ! Mais j'avais des devoirs très importants envers l'Ordre, envers les Erdiens, envers la mission, envers les padawans.
    La charge de Grand Maître était décidément très pesante.

    La venue du Chancelier Mahan avec la délégation Yuuzhan Vong était assez inattendue, elle aussi. Je profitais du trajet vers le lac pour m'entretenir avec le brave sullustéen.

    Moi. - Chancelier, je ne dirais pas que je suis mécontent de vous voir, cependant vous vous mettez en danger en nous accompagnant sur cette mission.

    Mahan. - J'ai pleinement confiance en vos capacités et en votre plan, Maître Naberry. Je tenais à être là pour assister à la réussite de votre entreprise, après laquelle le moment sera parfaitement opportun pour commencer à établir des relations officielles et cordiales avec les natifs de cette planète.

    Le Chancelier avait décidément bien choisi son moment, en effet. Il faudrait peut-être du temps pour intégrer officiellement les Erdiens à la République, mais commencer les échanges au plus tôt et les convaincre de céder quelques terres à des colons pacifiques leur permettrait déjà de s'ouvrir au reste de la galaxie et à accéder à de très vastes connaissances sur la Force et les Jedi.

    Moi. - Je pense que vous vous entendrez à merveille avec le Roi des Erdiens. Son peuple est très superstitieux, mais lui et le Père sont très sages et avisés.

    Mahan. - Il y a aussi une autre raison à ce que je... précipite... un peu ces discussions. Les récents chamboulements à la Guilde commencent à avoir des répercussions au Sénat. Ma présence étant bientôt requise sur Coruscant je vais laisser le vol d'exploration continuer son voyage sans moi sitôt les négociations sur No'Erda terminées.

    Moi. - Mmh, peut-être devrai-je en faire autant.

    L'Ordre Jedi ne fonctionnait actuellement qu'avec un seul de ses trois membres du Conseil, et je n'avais plus reçu de rapports d'Aynor depuis un petit moment déjà. Trop de questions restaient en suspend, outre les soupçons pesant sur Mimi et le vol de mon propre holocron, comme l'apparente disparition d'Edoras et l'armée qu'il aurait prétendument amassée près des monde Kubaz pour le compte de Baaaaaaal.
    Nous fîmes bientôt halte à proximité du lac, tout en respectant une bonne distance de sécurité. A partir de maintenant les choses pouvaient se corser. Je me tournait vers mon équipe : Bloli, Jaina, Eckmül, Shina et Huge. Un chevalier, trois padawans, et un ex-guildeur armé d'un E-11 mais une très bonne équipe quand même.

    Moi. - Voici mes instructions. Nous savons à présent que ce lac est nocif pour les sensitifs à la Force, donc défense absolu d'en approcher de la berge ! Il est probable que le cristal se défende et génère d'autres apparition, notre mission est donc de défendre à tout prix le Chancelier et de soutenir à distance l'équipe Yuuzhan Vong avec l'aide des soldats erdiens. Tu seras suffisamment en forme, Jaina ?

    Jaina. - Oui, oui, c'est bon !

    Les trois plongeurs Yuuzhan Vong s'apprêtaient et se couvraient déjà le visage des grimages ooglith vivants qui allaient leur permettre de respirer sous l'eau.
    Leur présence avait beaucoup perturbé les Erdiens qui, incapables de les percevoir dans la Force, n'avaient d'abord pas cru à leur existence et les avaient considéré comme une illusion.
    La présence des Vongs les mettait encore mal à l'aise.

    Prêtresse. - Que vont faire ?

    Moi. - Je leur ai donné des instructions très précises. Ils vont plonger dans le lac, récupérer le cristal et le placer dans cette boîte ouverte qu'ils emportent.

    Prêtresse. - Une boîte spéciale ? Mieux vaudrait détruire le cristal.

    Moi. - Cette boîte est un holocron Jedi. Une fois les Yuuzhan Vong sortis de l'eau je le scellerai avec la Force. Le cristal et son pouvoir seront alors complétement isolés le temps que nous trouvions un moyen de le détruire.

    Prêtresse (méfiante). - Ces Youzavonks... comment faire confiance si ne sont pas reconnus par Matùrin ?

    Moi. - Il y a un vieil adage sur la majorité des mondes de notre galaxie, très utile si vous ne pouvez pas vous fier à la Force... ça dit "juger les gens sur leurs actes".

    Les trois Yuuzhan Vong nous firent un signe et plongèrent dans le lac.

    Moi. - Tout le monde, tenez-vous prêts !

    Les apparitions ne se firent pas attendre. Je vis bientôt fondre sur nous des guerriers armés de sabres laser rouges et vêtus comme les anciens apprentis de Baaaaaaal.

    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 08-06-2014 15:32

    dimanche 08 juin 2014 - 15:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Une demi journée est passé depuis cette méditation.

    ?: Ha ha ha ha ha ha...

    Je me réveille désorienté. J'ignore ou je suis, et l'origine de ce rire. Mon jeune cœur bat furieusement. Il me faut un instant pour reconnaître une des chambres du Terrik's Fantasy, le vaisseau de ma mère.

    Je tente de me calmer, mais je n'y arrive pas. Nous ne sommes plus sur No'Erda, je peux le sentir. La douce présence de la Force qui régnait sur ce monde ne m'affecte plus, et c'est en soi désorientant. Mais pas que ça. Je n'arrive pas a mettre la main dessus.

    Je me lève, maladroitement. J'ai du mal à marcher. Il me faut du temps pour me remettre.

    Ma mère arrive dans l'intervalle.

    Mirax : Enfin réveillé ?

    Elle m'apporte de quoi me nourrir.

    Moi : Depuis combien de temps...
    Mirax : 14 heures standard. T’avais sacrément besoin de sommeil. Mange. T'as rien pris depuis trop longtemps.

    Elle me tend un plat préparé que je m'empresse d'engloutir en moins de temps qu'il n'en faut pour prononcer le nom du plat. Ça faisait un bien fou.

    Moi : Que s'est-il passé ?
    Mirax : La méditation a été un succès, merci à toi... et à Click. Tout le monde a été purifié, reste seulement Cenovii. Puis j'ai senti la présence de Sarkin dans cette région de l'espace... Alors je suis parti, et je t'ai emmené avec moi. Je devais t'éloigner de ce lac maudit.

    Il me pris un instant pour digérer les informations... Une certaine colère monta en moi. Une frustration de ne pas être maitre de moi même.

    Moi, sur un ton colérique : Tu aurais pu me demander mon avis !

    Cette phrase fut accompagné d'une vague de Force qui repoussa le plat devant moi et tout ce qui pouvait être bougé dans la pièce. Mirax eu un instant de recul, un crainte dans le regard qu'elle maitrisa rapidement.

    Mirax : Je m'excuse mon fils. Je devais poursuivre cette trace et te protéger de ce lac.

    Mirax s'approcha de moi et projeta une douce aura de Force pour me calmer. Elle me pris dans ses bras.

    Mirax : Calme toi, Weedge, calme toi. Cette épreuve a été difficile pour nous tous, et particulièrement pour toi. Je sais que l’éloignement de No'Erda est difficile mais ça passera vite.

    La douceur de ces mots et de son aura eu l'effet escompté. Je pu me détendre. Mais ça n'enleva pas le poids dans mon cœur, cette sensation que quelque chose manque.

    Mirax : Viens. Je dois réajuster notre course. Je navigue a l'instinct.
    Weedge : Je....
    Mirax : Ce n'est rien. Allez viens. On doit trouver Sarkin au plus vite. Et je suis sur que si Sarkin est dans le coin, ton oncle ne sera pas loin. J'en ai la conviction.

    dimanche 08 juin 2014 - 15:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27079 Crédits

    Ange : Mimi, c’est le troisième message que je te laisse en moins de 10 minutes… Je t’en prie : rappelle-moi ! Le message que t’as pu entendre sur les fréquences de la Guilde n’était qu’une formalité, tu le sais très bien. Mais, si tu veux que je t’aide à mettre un terme à cette histoire de financement douteux, il faut que tu m’en dises plus. Tu sais que je suis de ton côté. Je t’aime. Rappelle-moi.

    Solo tournait en rond dans son appartement qu’elle venait tout juste de regagner. Mimi ne répondait pas. Cela la rendait folle. Elle maugréait à tout va, à la fois inquiète et agacée.

    Ange, à l’encontre de Tony : Mais qu’est-ce qu’elle fabrique ?
    Tony, se voulant rassurant pour deux : Elle a peut-être quelque chose d’important à faire, je ne sais pas, moi… Elle est aux toilettes ou en train de se préparer à manger…
    Ange : Quelque chose de plus important à faire que de laver son nom de pareilles accusations ? Franchement, j’vois pas ! Et elle traine son comlink partout avec elle ! même aux toilettes ! Le nombre de fois où elle s’est barricadée dedans sous prétexte de battre son recors à Snake… Mais qu’est-ce que peut bien foutre cette gamine ?! Elle me rendra folle ! Folle ! Folle ! Folle !

    Elle marqua une pause et appuya frénétiquement sur les boutons de son comlink.

    Ange, frisant l’hystérie : Je la rappelle ! Je te jure qu’elle va me répondre !
    Tony : Ange, tu l’as appelée y a même pas 2 minutes !
    Ange : Et alors ? Tu vas pas t’y mettre toi aussi ! (La tonalité indiqua qu’elle était sur le répondeur de sa fille) Mimi Terrik-Solo ! Ce n’est plus ta mère qui te parle mais le Leader en titre ! Tu vas me décrocher ce foutu comlink où je te jure que je vais, que je vais, te le coller à un endroit où tu vas pouvoir sentir chaque vibration d’appel au plus profond de tes entrailles !

    Elle mit furieusement fin à la conversation et poussa un hurlement de furie.
    Elle virevolta dans la direction de Tony. Son visage passa de la colère démente à une inquiétude extrême.
    Elle se reconnecta illico sur la fréquence de sa fille.

    Ange : Mimi, c’est ta mère qui te parle… Je t’en conjure décroche ce téléphone…

    Solo jeta son comlink au loin et s’assit lourdement sur l’un des canapés. Elle cacha ses traits rougis dans ses mains avant de se relever brusquement. Le cliquetis tant attendu avait retenti. Mimi appelait. Elle décrocha.
    Une longue série de bruits indescriptibles. Plus rien. Le comlink s’était tu.
    Tony l’interrogea du regard.

    Ange : C’est étrange. C’est bien sa fréquence personnelle mais je n’ai rien eu de plus qu’une succession de sons incompréhensibles.
    Tony : Prends l’appareil. On va essayer de retracer l’appel en salle de communication. Cette histoire commence vraiment à sentir le bantha mouillé !

    Solo suivit son initiative et se dirigea au pas de course dans la pièce qu’il venait de nommer. Elle expliqua ce qui venait de se passer à la Bothane qui était de permanence. La dénommée Tishya ne perdit pas une seconde et traça non sans difficultés l’appel qui venait d’être effectué. Une carte tridimensionnelle de la galaxie apparut. La Bothane indiqua un secteur bien identifié dans les régions inconnues, à proximité toute relative de l’espace Chiss.

    Tishya: Je ne sais pas ce que vous allez trouver là-bas. Nous n’avons que très peu d’informations concernant les systèmes qui peuvent exister dans le secteur… des mondes stériles, sans vie ou presque… Je ne peux pas vous en dire plus… Je vous télécharge tout ce qu’on a sur un databloc, après, il vous faudra avancer à l’aveuglette.
    Ange, songeuse : C’est bien ce qui me fait peur… qu’est-ce qu’elle peut bien trafiquer… J’ai beau me dire qu’elle n’a rien à voir avec cette histoire de financement sith… (Elle marqua une pause.) Je ne sais plus quoi penser.
    Tishya: J’ai néanmoins quelque chose qui pourrait vous intéresser.

    La Bothane fit apparait sous nos yeux une retransmission du départ d’une délégation sénatoriale accompagnée de Vong et de Jedis. Solo frissonna en reconnaissant des visages qui lui étaient familiers. Tout ce petit monde se dirigeait vers Klasse Ephemora, c’est-à-dire dans la même région galactique que sa propre fille.
    Ange fronça les sourcils.

    Tishya: Ce n’est pas tout… Certains de nos informateurs sont à bord du vaisseau Vong et nous retransmettent de temps en temps des renseignements qui me semblaient, jusqu’à cet instant, très peu dignes d’intérêts. Ca bouge du côté jedi… Après leur petit séjour sur Nor’Erda, le vaisseau de Mirax Terrik s’est subitement séparé des autres… Il se passe quelque chose…

    dimanche 08 juin 2014 - 22:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    J'étais inquiète pour Weedge, l'éloignement de Nor'Erda le perturbait plus qu'il n'aurait dû... A présent nous étions tous deux dans la cockpit du Terrik's Fantasy. Je laissais la Force guider mes mains sur les commandes. Jusque là j'avais fonctionné par micro sauts hyperspaciaux pour traverser un certains nombre de systèmes. Mais à présent nous étions tellement enfoncé dans les régions inconnues que les données hyperspatiales de l'ordinateur de bord n'était plus assez précises...

    Weedge ne disait rien, il avait le regard vague, perdu dans de sombres pensées. Je lançais la Force pour le sonder discrètement. Le Padawan était tellement perturbé, qu'il ne senti même pas mon esprit toucher le sien. Là dedans c'était plutôt chaotique.... Tout au fond de son esprit, la Noirceur se dressait, prenait de l'ampleur face à un esprit faiblissant: Clickman !! La bataille contre l'artefact l'avait considérablement affaibli...

    Invoquant la Force je dressais d'immenses barrières dans l'esprit de mon fils. Elle contiendraient le conditionnement de Baaaaaaal... Pendant un certain temps... Mais je ne parviendrais pas éternellement à contenir Weedge, sauver Kyrio, et affronter Tyria en même temps....

    Mirax : Weedge, j'ai de nouveaux exercices à te faire faire. L'esprit de Click ne pourra pas te protéger éternellement , tu dois savoir toi même dresser des défenses mentales efficaces. Et tu dois y parvenir rapidement. Je t'ai éloigné de Nor'Erda pour ta sécurité, mais il se peut que nous allions nous jeter dans une situation pire encore... Et je ne pourrais peut-être pas te protéger. En partant de Coruscant j'ai eu l'autorisation de sortir un holocron du Temple: Celui de TotoJedi, un oncle que tu n'as pas connu. Il contient des informations précieuses sur l'art d'ériger des défenses mentales solides. Il se trouve dans mes quartiers, je veux que tu ailles l'étudier pendant que je continue à chercher notre objectif.

    Le Padawan hocha la tête avant de sortir du cockpit.

    Une journée standard s'écoula. Je m'accordais 4h de sommeil en laissant Marmotte aux commandes. Je m'assurais aussi que Weedge mange et dorme assez.

    Depuis plusieurs heure l'ordinateur de navigation était complétement perdu. Il ne reconnaissait plus aucune étoile ni aucun système, mais j'étais sure de mon coup. Alors que la navette contournait une énième lune ce que je cherchait apparu enfin. Une gigantesque station spatiale orbitait paresseusement au milieu de nulle part...

    J'allais crier à Weedge d'armer le canon de proue lorsque les résultats de senseurs s'affichèrent: la station était vide... à l'exception de 3 formes de vie. A travers la Force elles étaient parfaitement reconnaissables.... et faiblissante pour 2 d'entre elles...

    Je dérivais toute la puissance vers les moteurs subluminique, et le vaisseau bondit en avant vers la station...

    Kyrio, Mimi, Tyria... J'arrive...!

    mardi 10 juin 2014 - 11:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kyrio

    Kyrio

    347 Crédits

    [oui oui, vous ne rêvez pas... I'm back !!!]

    Kyrio : J’étais le premier… La preuve je n’ai pas bougé depuis au moins 6 mois ! Enfin bon… Auriez-vous l’obligeance de bien vouloir me détacher je vous prie que je puisse enfin retrouver l’usage de mes mains.
    Mimi : Euh oui pardon.

    Aussitôt dit aussitôt fait. Mes liens venaient d’être sectionnés. Le sang affluant enfin librement jusqu’au bout de mes doigts engourdis. Je fixai ma libératrice droit dans les yeux et je pus enfin me passer la main sur mon cou courbaturé

    Aaaah ! Des mois d’enfermement dans une petite cellule !! Ça vous fiche un de ces torticolis !
    La jeune femme sembla quelque peu décontenancer par ma réaction
    Euh… Quel est votre nom ?
    Kyrio Destren Terrik
    Kyrio… Terrik… Les yeux de la jeune femme s’ouvrirent grands comme des ballons Le frère de Mirax Terrik la jedi ?
    Ah ben ça fait plaisir de voir qu’on ne m’a pas oublié… Même si j’eu préféré qu’on se souvienne de moi par mes actes plus que par ma parenté… Enfin à qui ai-je l’honneur ?
    Mimi Terrik Solo… Je te voyais un peu plus costaud… Enchaîna t'elle.

    En effet, les mois d’emprisonnement avaient fait des ravages… Les privations et les tortures m’avait quelque peu marqué. Un poil piqué au vif je détournais la conversation

    Bon il est grand temps de quitter ce coin moisi. Je commence à avoir cette décoration d’intérieur en horreur.

    Joignant le geste à la parole je tentais de me relever de cette chaise ce qui eut pour effet de m’arracher une sublime bordée de jurons coréliens ayant fait passer le pire trafiquant d’épices pour une jouvencelle effarouchée.

    Après mûre réflexion si tu pouvais m’aider le temps de sortir d’ici.
    On va essayer de trouver quelques calmants dans la pharmacie pour te permettre de te déplacer.

    Et nous sortîmes de la cellule. La première chose qui me frappa fut le retour de la Force. L’univers que je connaissais si bien. Cette perception claire et pure me revenait enfin. Enfin je me sentai entier. Je recherchai rapidement les présences familières. La première fût celle de ma sœur bien moins lointaine que ce que je m’attendai. Son esprit était déterminé et surtout concentré dans notre direction. Elle arrivait. Ce fut un sacré soulagement pour moi. Deux autres présences l’une à côté de l’autre retint mon attention. Ces petites étoiles étaient dans la base et toutes proches. Nul doute je me souvenais parfaitement de l’émanation de Force de mes cristaux de sabres.

    Cette porte ! Là ! Indiquai-je à la jeune femme. Allons là s’il te plaît.
    T’as besoin de soin là…
    S’il te plaît…

    La jeune femme me traîna donc dans la salle. C’était une grande salle où des armes et des coffres étaient entreposés. Je m’approchai du coffre numéro 66 (le numéro de ma cellule) et tentai de l’ouvrir.

    Saleté de coffre pourri tu vas finir par t'ouvrir oui ?
    Ecarte toi je te prie… Ce ne sera qu’une formalité.

    La jeune femme mit un genou à terre et s’affaira sur la serrure, qui après quelques instant céda et laissa le coffre s’ouvrir.

    Je te remercie.
    Pas de quoi. Dit-elle avec un sourire.
    Enfin mes affaires !!!

    Je sortis du coffre mes habits de Jedi, ma ceinture d’accessoire et surtout mes deux filles comme je m’amusai à les appeler. Mes deux sabres lasers. Maintenant j’étais complet. Il me resati plus qu’à me soigner et pour ceci j’avais tout ce qu’il fallait dans mes affaires.

    Tu crois que l’on peut rester un peu ici. Le temps que je me soigne et que je récupère un peu.
    Possible. Pour l’instant il n’y a personne. Donc prend ton temps et dès que t’es prêt on se casse.

    Je me mis donc à me soigner avec les medipacks de mon équipement tandis que Mimi montait la garde à l'entrée de la salle.

    mardi 10 juin 2014 - 14:31 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Aynor

    Aynor

    9863 Crédits

    ~~ Myrkr, QG de la Guilde ~~

    Il se passe quelque chose, pensa Aynor alors qu'un garde de la Guilde contrôlait son identité. Il ne cessa de la scruter, l'air pas vraiment commode. Et l'air pas vraiment pressé non plus. Il procéda avec la plus extrême des lenteurs. Mais ce n'est pas lui qui troubla la Jedi. Une sensation étrange semblait émaner de la base toute entière. La Force n'était pas toujours très explicite dans ces moments là, en tout cas pas de sa propre expérience, et les perturbations qu'elle ressentait pouvait tout aussi bien résulter des divers dispositifs anti-Force qui ne manquaient pas d'équiper la base. On était sur Myrkr tout de même. Elle s'était préparée à cela aussi. Dans quelques minutes elle expérimenterait la désagréable sensation d'une coupure de la Force. Ce n'était pas la première fois mais ce n'était pas non plus si fréquent qu'elle l'eut vécu en toute sérénité.

    Garde - Il semble que vous soyez bien qui vous prétendez être. Et ça vaudrait mieux pour vous.

    Il dévisagea une énième fois la Twi'lek d'un air suspicieux. Bon, évidemment, avec sa bure elle aurait fait meilleure impression. Pour tout dire elle hésita à jouer de son sabre laser afin d'être un peu plus convaincante, ce qui aurait aussi pu aboutir à les mettre un peu plus sur les nerfs. Fausse bonne idée.
    La Maître Jedi choisit son sourire le plus franc, et le ton le plus affable possible, sans tomber dans l'exagération.

    Aynor - Tout d'abord une petite faveur, un échange de bon procédés entre alliés. Il nous faudra échanger ce vaisseau - elle désigna le vaisseau de la DTG - avec celui qu'une de vos factions a récupéré en orbite de Bogden. Bon c'est une histoire un peu compliqué, il - elle désigna Otto Pontus - vous expliquera tout.

    Garde -Très bien. Vous avez pris rendez-vous ?
    Aynor - Comment ça ?
    Garde - Nous ne recevons que sur rendez-vous.


    Devant la mine sincèrement embêtée de la Jedi le Guildeur eut un rire bref et surjoué, puis retrouva son air blasé.

    Garde - Un mélange d'audace et de naïveté, ouai vous pourriez bien être une Jedi !
    Aynor - Je le suis, et vous savez également que je suis membre du Conseil Jedi au sein duquel siège votre Présidente. Si Mademoiselle Mimi Terrik Solo est toujours Présidente de la Guilde bien entendu.

    Garde, froidement - Pas sûr que cela vous regarde.
    Aynor - La galaxie est vaste et pleine d'incertidudes, vous pouvez donc prendre le risque de m'éconduire, et peut-être que je ferais mon petit rapport et vous finirez votre carrière comme commis de cuisine sur Nal Hutta, ou peut-être pas et il apparaîtra que vous avez fait votre boulot correctement en contrôlant mon identité, qui était semble t-il correcte, et que je ne suis qu'un imposteur, dont vous ne manquerez pas de dire dans votre rapport qu'elle éveilla chez vous de nombreux soupçons. Quel dilemne ...

    Garde -
    Mouai bon ça va ... Pour votre histoire de vaisseau dont je n'ai absolument rien pané que votre collègue s'adresse au service
    des transports. Pour la première demande si vous avez menti vous allez de toute façon passer un sale quart d'heure et personnellement je m'en fiche. Passez.

    Après s'être fait remettre un badge "visiteur" elle suivit un employé qui la conduisit à travers la base. Ca y est, elle était seule. Vraiment seule. Coupée de la Force. Désagréable, vraiment. Elle s’efforça de retrouver son équilibre, c'était comme marcher avec les jambes ankylosées pendant quelques instants. Cela passa assez rapidement et elle concentra ses pensées sur la suite. Quelle suite ? Elle ne savait pas qui elle allait rencontrer. Waren Horn ?


    S'arrêtant devant un bâtiment semblable aux autres, et de façon semblable protégé par un dispositif anti-Force, l'employé s'annonça à l'holocomm. Placée juste derrière, Aynor distingua une voix grave, masculine sans doute. L'employé s'écarta afin que le l'holo-cam puisse capturer l'image de la twi'lek. Il y eu un silence, passablement long lorsque l'on se trouve coincé entre une porte close et, dans son dos, un individu armé. La porte s'ouvrit et on l'invita à suivre le couloir. Une deuxième porte s'ouvrit en chuintant et révéla une salle assez grande pour accueillir une large table équipée d'un projecteur holographique tactique. Les pans de murs étaient tous occupés de nombreux appareils de communication. Pour le reste, la surprise fut difficile à masquer même pour une Jedi ...

    Aynor - Ange Solo !
    Ange - Yep. Contente que tu te souviennes de moi. Et je ne te demande même pas pourquoi tu es ici ...
    Aynor - C'est malheureusement assez évident.
    -------------------------------------
    Maître Jedi.
    Twi'lek mordante.


    Ce message a été modifié par: Aynor le 10-06-2014 17:22

    mardi 10 juin 2014 - 17:21 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Des guerriers Sith apparaissaient en masse, sabre au clair et fonçaient sur le groupe. Les Jedi dégainèrent, même Jaina, les Prêtres utilisaient au maximum la Force et les templiers leurs épées avec leurs Pouvoirs. Seul Mahan restait un peu en retrait.
    Un Sith se précipitait sur Huge qui eut tout juste le temps d'esquiver le sabre. Il pointa son blaster sur le guerrier qui tapa contre pour faire tomber l'arme plus loin. Huge se mit alors en position de combat, mais il ne restait pas très chaud pour mettre en pratique les notions de CQC qu'il avait apprises contre quelqu'un qui avait un sabre laser. Alors que le poing de l'ennemi s'abattit sur lui, le jeune garçon le lui attrapa et le tordit pour diriger la lame vers l'extérieur ; il profita ensuite de ce petit instant d'avantage pour se tourner et faire basculer le Sith qui tomba lourdement sur le dos.
    Huge pensa immédiatement à aller chercher son flingue et visa le Sith qui s'était déjà relevé. Le coup de feu partit, fut renvoyé par le sabre laser et alla se loger dans le foie de l'envoyeur.


    Huge : Ouh !

    Il sentit la brûlure et recula en manquant de tomber, mais il prit sur lui et arriva, plus ou moins, à faire fi de la douleur.

    Un templier était en prises contre deux guerriers, pourtant il s'en sortait avec son épée : enroulant son arme contre le sabre laser, il se rapprocha de très près et porta un coup d'épaule et de coude contre son adversaire qui s'écroula sur le ventre. L'autre allait l'attaquer mais le garde, réactif, utilisa la Force pour élancer la jambe de son attaquant vers l'avant pour le faire chuter ; lorsqu'il fut à terre, le Sith se vit transpercer le ventre par trente centimètres d'acier, puis s'évanouit dans l'air. Le deuxième s'était relevé et allait attaquer lorsque le templier se mit en défense pour parer quelques coups, puis se rapprochant une nouvelle fois de lui, le frappa au visage avec le pommeau de l'épée ; cette attaque fit reculer l'agresseur, offrant la place de manœuvre à l'Erdien pour violemment lui planter son arme dans le ventre, offrant un "doux" son de chairs déchirées, avant que le simulacre ne disparaisse lui aussi.

    Huge restait toujours contre son ennemi et sa blessure. Il devait trouver un moyen efficace de s'en débarrasser, et son blaster était trop dangereux pour lui-même ou le reste du groupe. L'impact de laser l'avait partiellement affaibli, mais il se sentait tout de même capable de venir à bout de cet esprit. En jetant un coup d'œil rapide derrière lui, il remarqua qu'un Sith allait lâchement attaquer Bloli par derrière. Alors que son propre agresseur allait lui tomber dessus, Huge pivota pour passer dans son dos et tira dans l'autre qui disparut.
    Le problème c'est qu'il n'était toujours pas débarrassé du sien qui commençait à l'énerver. Huge se baissa pour éviter un coup de sabre et frappa du coude dans le ventre de l'illusion puis, en passant derrière, poussa sur l'épaule droite et tira sur la gauche pour lui faire perdre l'équilibre. Une fois le Sith au sol, le jeune garçon lui écrasa la main armée, arracha le sabre et le lui planta : le corps et l'arme disparurent subitement.


    ----------------------------------------------------------

    Kaarde : Jaina, attention ! Le Chancelier !

    Alors que mon Maître était en prises avec un de ces faux Sith, il me désigna la direction de notre Sullustéen qui allait se faire agresser par l'un d'eux. J'eus tout juste le temps de Sauter vers lui pour interposer ma lame qui allait s'abattre sur notre chef d'État. Ce dont je n'avais pas fait attention, c'était que ce guerrier avait une deuxième lame…

    Moi : Shina ! Viens m'aider !

    Mon amie arriva pour me prêter main forte et le combat s'avéra un peu plus égal ; il était surtout très impressionnant dans la manipulation de son double-sabre et avait une certaine aisance. Shina et moi étions prudentes et à l'écoute de la Force pour éviter de se blesser. Pour le moment nous étions en Forme III, mais cela ne nous permettait que d'être en défense, ça n'allait pas nous en débarrasser. Alors, comme Shina s'en sortait et arrivait à se mettre en sûreté, je décidai de passer en Forme II pour être un peu plus offensive.

    Je fis un pas sur le côté pour éviter de toucher Shina, j'avais senti que nos lames se frappaient trop souvent pour que ça soit des accidents, elle devait sans doute être en train de se protéger de mon propre sabre. Une fois suffisamment distante, je fis tournoyer vélocement mon arme contre celle de mon ennemi, qui rapidement centralisa toute sa concentration sur moi… ainsi que sa haine, au passage. Il était plus énervé, plus rapide mais aussi plus désordonné, même si j'avais beaucoup de mal à développer cette faille ; heureusement, Shina me protégeait parfois et je pouvais réorganiser à la fois mes idées, ma défensive et mon offensive.
    Finalement, je ne sus combien de temps ça nous a pris à toutes les deux, mais nous réussîmes à en venir à bout ! Grâce à un blocage de sabres par Shina, je pus couper un côté de celui de notre ennemi et nous étions maintenant en position de force : il eut du mal à contrer deux sabres différents et je saisis l'occasion pour glisser juste à côté de lui en faisant passer ma lame le long de son flanc, en côté "tranchant". Il disparut avant de s'écrouler et nous allâmes en affronter d'autres ; c'était mon deuxième.

    Avant de repartir à la bataille, je fus impressionnée par les Prêtres qui pouvaient se battre qu'avec la Force ! La Prêtresse qui nous accompagnait en faisait voir de toutes les couleurs à sa cible : elle l'avait enfermé dans une sorte de bulle dans laquelle c'était un véritable ouragan ! Elle le cogna en même temps contre des arbres, puis le Poussa pour qu'il aille s'embrocher contre une branche cassée avant de disparaître.
    Un autre Prêtre usa de minuscules rougeoiements émanant de plantes tout justes coupées par un sabre laser pour les faire grandir en une vague de feu contre l'un des esprit, un feu parfaitement contrôlé qui n'embrasait rien d'autre que la cible du Prêtre, c'était vraiment impressionnant.

    Les Erdians se battaient vraiment bien, que ça soit à l'épée comme avec la Force, nous on paraissait assez ridicules à côté d'eux^^ Le combat continuait, je m'étais relancée dans le feu de l'action ; "tuer" n'était pas un problème pour moi, car je savais que ces types n'étaient que des illusions. J'espère que les Vongs feront disparaître ces Sith à leur sortie de l'eau.

    mardi 10 juin 2014 - 23:50 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27079 Crédits

    Solo s’activait à ranger ses affaires en vue de décoller au plus vite. Maintenant qu’elle avait une destination toute indiquée, elle comptait bien retrouver sa fille et la ramener par la peau des fesses sur Myrkr, avec ou contre sa volonté. Tony, quant à lui, était bien décidé à accompagner sa protégée. Si Ange se contentait d’emporter le minimum vital et quelques suppléments, ce dernier s’avisa d’emmener la totalité de son attirail d’assassin. Sans perdre de temps, le jeune homme s’occupa personnellement de charger l’Angel’s fury pendant que Solo s’efforçait de laisser les consignes qui devaient être mises en œuvre durant son absence aux Trois Instances de la Guilde. Ses avant-bras tout contre le rebord de cette vaste table si caractéristique de la Salle Tactique, la maintenaient en équilibre tandis que le bout de sa botte martelait frénétiquement le sol à chaque instruction qu’elle délivrait.
    On frappa à la porte. Solo se releva et interrogea le nouveau venu du regard.

    L’Humanoïde : Un certain maître jedi répondant au nom d’Aynor vient de se poser sur la base. Elle souhaite avoir une audience.
    Ange, interloquée : Hein ?! Aynor… Grande… bleue… Twi’lek, tout ça, tout ça…
    L’Humanoïde : Oui… Un problème ?
    Ange : Nan, aucun… Faites-la entrer. Je vais la recevoir ici.

    Solo soupira, fit signe à tout le monde de sortir et disposa sur un pan du support géant, deux verres et une bouteille du premier alcool qui passa devant ses doigts.
    De mieux en mieux…

    La surprise qui se lut sur les traits d’Aynor au moment où elle fut introduite dans la pièce et qu’elle découvrit le visage de Solo, équivalait sans doute à celle qui avait saisi le cœur de la jeune femme quelques minutes auparavant.

    Aynor : Ange Solo !
    Ange, l’invitant à prendre place sur le siège qui se trouvait le plus proche du sien : Yep. Contente que tu te souviennes de moi. (Elle marqua une pause). Et je ne te demande même pas pourquoi tu es ici…
    Aynor : C’est malheureusement assez évident.

    La Twi’lek posa son séant sur la chaise désignée mais refusa poliment le rafraîchissement que lui proposait la Corellienne au vu de l’étiquette qui trônait sur la bouteille.

    Ange, désignant vaguement du doigt la structure qui les entourait : J’suis désolée pour tout ça. La situation est si particulière en ce moment. Vraiment, j’aurais préféré te revoir dans d’autres circonstances et dans un lieu où tu aurais été un peu plus à ton aise. Enfin… (Elle porta le verre à ses lèvres.) J’ai très peu de temps. Je dois bientôt décoller. Qu’est-ce que je peux faire pour toi ?
    Aynor : Je suis venue ici en tant que représentante de l’Ordre afin d’éclaircir la situation de Mimi… Je suppose que tu es au courant.
    Ange : Suffisamment pour être rappelée ici et m’occuper du bordel qu’elle a laissé derrière elle.
    Aynor : C’est en partie pour cela que je suis ici. Le départ de Mimi a déjà causé pas mal de remous et l’Ordre…
    Ange, interrompant son interlocutrice : Je sais, je sais… Mimi s’est tirée… Et si tu n’étais pas encore au courant, Waren et consorts ont décidé de profiter de la situation et de… (Elle but une nouvelle gorgée de son breuvage.) fomenter un coup d’état ! Et moi, je me retrouve au beau milieu de ces emm*rdes à essayer de… justement, j’en sais trop rien… Pour le moment ma priorité est de mettre la main sur Mimi, de la traîner jusqu’ici et de voir ce que je peux tirer d’elle…
    Aynor, visiblement quelque peu gênée : Je comprends… C’est…
    Ange : On se passera des mots…
    Aynor : Et tu en sais un peu plus sur cette histoire de financement ? Très honnêtement, nous ne savons que penser de tout cela. La réaction qu’a eue Mimi en diffusant son message sur holonet n’a pas joué en sa faveur…
    Ange : Cette gosse est aussi impulsive que son père ! Mimi n’aurait jamais financé Baaaaaaal. Elle a ses défauts mais elle n’irait pas jusque là. Si tu veux mon avis, on a voulu la discréditer, la faire choir de son pseudo statut de conseillère-machin-truc-jedi – fait que je désapprouve totalement, soit dit en passant ! Elle a pris la mouche et elle s’est tirée… Quant au coupable… je pense que la plus à même de nous mettre sur la piste est, sans doute, Mimi, elle-même…
    Aynor : Je vois… (La Twi’lek marqua une pause.) Comme tu t’apprêtes certainement à la rejoindre, j’ai quelques informations qui seraient susceptibles de t’intéresser…
    Ange : Je t’écoute.
    Aynor : … en échange d’une place sur ton vaisseau... J’ai eu quelques petits soucis avant mon arrivée sur Myrkr, je t’expliquerai en route… Et, tu comprendras aussi pourquoi, il faut également que je rejoigne les régions inconnues.

    Solo ricana, fit son plus beau sourire, leva de nouveau son verre et l’invita d’un geste de la main à poursuivre son récit.

    Aynor : Merci… Ils se trouvent que ta fille et Tyria ont dérob…

    Solo manqua de s’étouffer, recracha la moitié du liquide qu’elle venait d’ingurgiter sur la pauvre Twi’lek et, du plat de la main, tapota violemment son sternum. Elle toussa ardemment, renifla bruyamment et articula les mots suivants avec peine :

    Ange, les yeux exorbités : SARKIN ? Par le string de l’Empereur, achevez-moi ! (Solo cacha son visage entre ses mains avant de reprendre, à bout de souffle.) Maintenant on doit courir aux basques de deux débiles dans les confins de la Galaxie ! (Elle se leva brusquement, fit les cent pas et se retourna tout aussi rapidement vers Aynor sans vraiment y prêter attention.) Je suis sous épices ! C’est pas possible, autrement ! Je suis sous épices !

    Solo attrapa la bouteille qui semblait alors la fixer de son liquide ambré et l’avala d’un trait.


    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 11-06-2014 10:19

    mardi 10 juin 2014 - 23:50 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9843 Crédits

    Avec une certaine timidité, je me rends au troisième étage et me dirige vers les quartiers d'Hemera. Je frappe deux coups légers à la porte. La corellienne m'ouvre alors presque immédiatement et m'aborde aussitôt d'un sourire amical comme si elle s'attendait à me voir :

    Hemera : Tiens, il me semblait justement avoir senti une présence familière. ^^
    Zatila : Je ne voulais pas vous déranger, c'était juste pour savoir si vous étiez bien installée.
    Hemera : Je te remercie, ces appartements sont parfaits. Tu sais, tu peux me tutoyer.

    Rougissant ou plutôt verdissant, je réponds d'un rire un peu nerveux :

    Zatila : Ah hum... bien d'accord, faisons comme ça.

    Afin de ne pas poursuivre la conversation sur le pas de la porte, Hemera m'invite à entrer. A l'intérieur, j'observe avec un intérêt particulier l'agencement de la pièce. On dirait que les meubles et les objets ont été soigneusement disposés pour rendre optimal le confort, l'espace et la lumière.

    Zatila : Eh bien, tu as su aménager tes quartiers d'une manière très harmonieuse à ce que je vois.
    Hemera : Merci. Je m'intéresse au feng shui depuis longtemps. Il s'agit d'un art millénaire qui a pour but d'optimiser la circulation de l'énergie par l'aménagement de l'environnement.

    J'acquiesce du regard et m'approche de la baie vitrée légèrement teintée et qui offre une vue splendide sur les montagnes et la dense végétation de Yavin. D'un air rêveur, j'observe l'extérieur. Mais je me rends compte après quelques secondes qu'un silence tend à s'installer alors je m'empresse d'ajouter :

    Zatila : Et vous, heu tu... Tu as encore besoin d'aide pour décharger ton vaisseau ?
    Hemera : Non merci c'est gentil, je n'ai pas eu de peine à tout rapporter ici.
    Zatila : Ah ok, cool, tant mieux.

    Je laisse passer un moment et annonce à Hemera qu'elle fait désormais partie de l'Ordre, sa fiche ayant été validée. C'est alors qu'elle allait dire quelque chose qu'un étrange croassement nous interrompt soudain. J'ouvre de grands yeux noirs pleins d'étonnement. La jeune corellienne s'amuse de ma surprise me regardant quelques secondes en train de chercher la provenance du bruit. Puis, sans se préoccuper des convenances, elle attrape mon poignet et d'un léger éclat de rire naturel, elle me tire doucement dans une direction. Arrivés dans une seconde pièce en réalité ouverte sur la première, elle me présente alors un curieux animal. Je n'en ai encore jamais vu de pareil. De face, on dirait simplement une tête de bébé dragon krayt montée sur pattes. D'apparence bien plus mignonne néanmoins, la créature possède deux yeux jaunes globuleux et une petite crête osseuse. En me voyant, elle ouvre une grande bouche béate. Elle semble ne pas avoir de dents ni de griffres. Puis, d'un petit cri, le reptile sautille d'un seul coup et se précipite à ma rencontre sans aucune crainte.

    Hemera : On dirait que tu lui plais ah ah.

    Il semblerait. Attendri par la créature, je me baisse et tente de la caresser. Je demande ensuite :

    Zatila : Qu'est-ce que c'est ?
    Hemera : C'est un Gizka, un animal pacifique et tout à fait inoffensif.
    Zatila : Il est... mignon. ^^'
    Hemera : Et pas du tout farouche ! Je l'ai appelé Mug parce qu'il est un peu débile mais que je le trouve attachant malgré tout.

    Je me relève et déclare d'un ton assez mélancolique :

    Zatila : Personnellement, je n'aime pas trop l'idée d'avoir des animaux domestiques. Je pense qu'ils ne sont pas libres n'étant pas dans leur environnement naturel.
    Hemera : Sur le principe je suis plutôt d'accord, mais en vérité ce n'est pas moi qui ait décidé de l'adopter, du moins pas immédiatement.
    Zatila : Comment ça ?
    Hemera : Je l'ai sauvé...

    Intrigué, je ne réponds rien et la jeune humaine ajoute alors :

    Hemera : Il y a cinq ans, je rentrais à Coronet et je l'ai vu, sautillant là sans peur au beau milieu de la route. Il ne s'est même pas préoccupé du vaisseau qui lui fonçait droit dessus. Et il a bien failli se faire écraser le crétin.

    Le petit reptile lâche un cri plaintif et vient se frotter contre le bras d'Hemera qui le serre alors contre elle.

    Zatila : Je dois t'avouer que je n'avais pas imaginé ça.
    Hemera : Moi non plus, je ne l'avais pas prévu sur le moment. ^^
    Zatila : Et comment tu as fait ?
    Hemera : Je n'ai pas réfléchi, j'ai couru pour l'attraper et l'appareil m'a percuté.

    La nouvelle provoque d'un coup une vive décharge dans mon esprit à l'idée qu'Hemera ait pu gardé des cicatrices de l'accident. Heureusement, la jeune humaine me rassure aussitôt :

    Hemera : Néanmoins, il y a eu plus de peur que de mal car au moment où le contact entre le vaisseau et mon corps s'est établi, mon instinct m'a poussé à faire appel à la Force pour me protéger. Et j'ai senti dans le même temps comme une bulle d'énergie nous envelopper Mug et moi.

    De nouveau surpris, je m'interroge alors. Le bouclier de Force ? Ce serait surprenant qu'elle ait réussi à en créer un aussi facilement. Ce pouvoir requiert en effet une grande concentration. Enfin, après tout, peut-être que l'adrénaline l'a aussi beaucoup aidée.

    Hemera : Quoi qu'il en soit, il n'a plus voulu me quitter après cet évènement. ^^
    Zatila : Je peux le comprendre.

    Je marque une pause me rendant compte de l'ambiguïté de ma réponse. Même si celle-ci est tout à fait spontanée et que ce lapsus est en réalité révélateur de mes sentiments encore inconscients et pas totalement assumés vis à vis de la jeune humaine. Je me reprends en balbutiant :

    Zatila : enfin je suppose... oui c'est assez logique... il est probablement très reconnaissant.

    L'humaine se contente de me regarder sans rien rétorquer. Elle se veut discrète mais j'ai comme la sensation qu'elle cherche à cerner mes pensées. Un peu gêné, je me rélève brusquement. Hemera rêlache alors Mug au même instant et se relève également.

    Zatila : Bien, j'ai été ravi de parler un peu avec toi. A présent, il faut que je regagne mes propres quartiers et que je programme les droïdes de surveillance pour la nuit. En l'absence de mes aînés, je préfère renforcer la sécurité.

    M'observant toujours de la même façon, la corellienne déclare :

    Hemera : Tu es si sérieux. Tu ne devrais pas prendre autant sur toi. ^^
    Zatila : Mais on m'a confié la responsabilité de veiller sur les padawans en l'absence des maîtres.
    Hemera : Ne t'inquiète pas, je suis sûre que tout se passera bien.
    Zatila : Je l'espère. Si tu avais été là lors de l'attaque de l'académie, tu comprendrais mes craintes.

    Réalisant qu'elle avait touché un point sensible, les rôles sont à présent inversés et Hemera se sent plus confuse que moi. Hésitant à mettre une main sur mon épaule, ne faisant finalement rien, elle répond avec une certaine maladresse :

    Hemera : Je m'excuse, ça n'a pas du être une épreuve facile.
    Zatila : En effet.
    Hemera : Je vais garder l'oeil ouvert aussi...

    Je hoche la tête sans rien dire et esquisse un sourire un peu forcé.

    Hemera : Comme ça on sera deux à veiller sur l'académie. Ou même trois avec Mug. :p

    Je ne peux retenir un rire, cela fait du bien et ça me manquait ces temps-ci. Je vois bien que la jeune humaine se veut rassurante. Je la remercie de son soutien et m'apprête à la laisser lorsqu'elle me retient en lançant instinctivement :

    Hemera : Moi aussi j'ai aimé parler avec toi ! J'espère qu'on en aura encore l'occasion.

    Davantage en confiance à présent, je n'éprouve plus autant de gêne. Me retournant afin de croiser son regard, je réponds avec sincérité :

    Zatila : Moi aussi je l'espère.

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 29-06-2014 21:56

    mercredi 11 juin 2014 - 00:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Plus on se rapprochait de la station plus la sensation qu'un désastre était imminent grandissait dans mon esprit. Les baies d'atterrissage étaient grande ouverte, comme, une invitation à se jeter droit dans un piège.... Malheureusement nous n'avions pas le choix...

    J'encodais un message prioritaire pour Kaarde : Avons découvert station orbitale géante au milieu de nulle part, coordonnées jointes au message. Kyrio et Tyria gravement blessés, Mimi avec eux. Station vide, surement un piège. Weedge assez instable... Besoin urgent de renforts !! Terrik terminé.

    Quand je sondais la station, elle était comme "trouée"... certaines zones étaient "sombres": je ne parvenais pas à les sentir avec la Force... Surement la même technologie rencontrée sur Klasse Ephemora. Cela contribuait à majorer mon malaise.

    Weedge m'avait rejoint dans le Cockpit. Il regardait la station grandir à travers la baie en transparencier, au fur et à mesure que nous nous rapprochions....

    Weedge : C'est un piège...
    Mirax : Nul besoin d'être un grand Maître Jedi pour deviner ça...
    Weedge : Et que faisons nous quant un piège nous tend les bras?
    Mirax : On s'y précipite !!

    Je ralenti les moteur pour approcher en douceur. Les canons automatique de la navette étaient prés à intervenir au moindre signal hostile, mais nous entrâmes dans la baie d'atterrissage sans incidents. Je posais le Terrik's Fantasy en douceur et me tournais vers Weedge:

    Mirax : Ça va être dangereux, on les récupèrent et on s'arrache. Ne me quitte pas d'une semelle. Kyrio et Tyria vont avoir besoin de soin. Ça va être un excellent exercice pour toi...

    Mon ton était léger, mais une lueur dans le regard de Weedge me dérangeait... Et si le danger ne venait pas de la station mais...

    Weedge : Ne t’inquiète pas maman, je vais bien... Grâce à l'holocron...

    Je savais qu'il ne me disait pas toute la vérité... Mais nous n'avions pas le temps d'approfondir... Je comptais prêter à Weedge pour l'occasion un sabre laser qui trainait dans le vaisseau, mais je décidais qu'il étais plus sage qu'il conserve son sabre d'entrainement...

    Nous descendîmes du vaisseau, prêt à tous, mais la base était telle que les censeurs nous l'avaient décrite : vide. Grâce à la Force je nous guidais vers les deux présences les plus proches, celles de Kyrio et Mimi. Celle de Tyria était bien plus lointaine... et de plus en plus déclinante... le temps pressait.

    Nous remontâmes un nombre incalculable de couloir avant d'entrer dans les hangars de matériel. C'est là que nous les trouvâmes, dans une petite pièce pleine d'armes.

    Mimi : Qui va là?!
    Mirax : C'est bon Mimi, c'est moi, Mirax, nous venons vous chercher.

    La leader baissa son arme, et j'entrais dans la pièce... La vision de Kyrio me serra le cœur : très pâle, amaigri, il avait perdu énormément de poids, et son corps portait les stigmates de nombreuses tortures...

    Sans hésiter je me précipitais vers lui pour le serrer dans mes bras. Il me rendit mon étreinte... Bon sang cette fois ce n'est vraiment pas passé loin !! Je fichais mon regard dans le sien, des larmes roulaient sur mes joues, je vis qu'il était ému lui aussi, mais comme toujours dans ces cas là il choisit la plaisanterie :

    Kyrio : T'en a mis du temps !! Cet hôtel est franchement pas terrible...
    Mirax : Espèce d'idiot !! Si tu savais comme j'ai eu peur !! J'ai des tas de questions, mais ça sera pour plus tard... Je vais te donner les premiers soins et... Mais c'est quoi ça? Des Médikit ??!! KYRIO DESTREN TERRIK non d'un Bantha !! Je ne t'ai pas appris a utiliser la Force pour que tu utilise des Médikits !! Périmés en plus !!
    Kyrio : Mais...
    Mirax : Pas de "Mais" !!

    Invoquant les énergies curatives de la Force j'enveloppais mon frère avec... Et le bilan n'étais pas brillant... Déshydraté, dénutri, de nombreuses fractures, les muscles contractés par la douleur.... Je laissais la Force ressouder les fractures, apaiser les douleur et détendre les muscles... Il faudrait des heures de transe curatives pour le rétablir complétement, mais les quelques rustines que je venais de poser lui permettrais de regagner le Terrik's Fantasy...

    Mon frère pu enfin se lever sans grimacer. C'est alors qu'il aperçu le jeune zabrak resté dans l'encadrement de la porte, ses yeux pochés s'agrandirent sous l'effet de la surprise. Mimi le fixait déjà ébahie depuis qu'elle l'avait vu... Il est vrai qu'il est plutôt surprenant de voir surgir son demi-frère ou son neveu censé être mort depuis des années...

    Mirax : On se calme... Tout le monde baisse bien sagement ses armes... Weedge est un clone de Clickman...
    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.


    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 11-06-2014 09:42

    mercredi 11 juin 2014 - 09:36 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Secteur Senex --- Le Secteur Senex est situé dans le Quadrant Ninth, à proximité du secteur Juvex, et ses principales planètes sont les planètes du système Senex, mais aussi Karfeddion, Veron, Mussubir, et en périphérie, les planètes de Yetoom et de Belsavis. (Planètes & Lieux - Secteurs)
  • Butter newt --- Le Butter newt était une petite salamandre extrêmement primitive qu’on trouvait sur Bakura, et qui possèdait un système nerveux limité. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Frégate d'Assaut --- La frégate d’assaut rebelle est un vaisseau lourd basé sur la structure de l’antique Dreadnought à laquelle nombre de modification ont été apportées par les ingénieurs de l’Alliance rebelle. (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • C'Ai Threnalli --- C'Ai Threnalli était un abednedo, pilote de la Résistance. (Personnages - Résistance)
  • Avatar, plate forme orbitale --- Dernier point avant l'esclavage des Wookies... (Planètes & Lieux - Bâtiments)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide