Le Temple Jedi 5 (page 5)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17201 Crédits Modo

    ;) J'étais sur le point d'apprendre à Waren qui était le nouveau Chancelier de la République lorsque l'alarme générale retentit. Waren, Jalana et Zoran sur les talons je me précipitai vers la salle du Conseil Jedi, transformée en PC, où plusieurs Maîtres et Chevaliers s'affairaient autours d'une table holographique. Le Chancelier Mahan s'y trouvait, encadré par l'holograme de Thore et par ma déléguée Bloli Meyst.

    Bloli. - Maître Kaarde, un vaisseau est en approche sous atmosphère, invisible aux radars et dissimulé sous un champ de camouflage. Nos veilleurs Jedi ont senti son arrivée.

    Moi. - Bon, ce doit être l'avant-garde. Thore, dis à la flotte de défense de Coruscant de garder sa position. Le reste des forces Sith peut encore débouler. Est-ce que la zone habitée autours du Temple est sauve ?

    Mahan. - Oui, conformément au plan d'urgence que nous avons établi en cas de nouvelle attaque du Temple tous les civils dans un rayon de dix kilomètres autours de nous ont été évacués.

    Moi. - Bon, que les groupes de défense Jedi aillent se placer dans les parties les plus vulnérables du Temple, c'est-à-dire celles qui sont encore en construction. Que les Maîtres les plus expérimentés commencent la méditation de combat. Que nos pilotes Jedi se tiennent prêts à décoller lorsque le vaisseau ennemi survolera la zone civile évacuée.

    Mahan. - Et Baaaaaaal, où est ce misérable ?

    Moi. - Soit dans ce vaisseau, dissimulant sa présence, soit avec le reste de sa flotte. Dans tous les cas il choisira le moment le plus inattendu pour surgir. C'est pour ça que je ne me joins pas aux pilotes et aux groupes de défense, pour être prêt à le recevoir.

    Il était curieux de voir le Chancelier Mahan en personne venir assister à la bataille en son centre. Mais il aurait été vain de vouloir l'en dissuader. C'était un ex-amiral, et depuis que Baaaaaaal l'avait provoqué en plaçant la tête coupée de son amant sur son propre bureau il prenait la menace Sith plus au sérieux que n'importe quel autre politicien.
    Je remarquai alors la présence de Mirax, en train de saluer poliment Waren. Elle était toujours aussi déterminée mais en proie au doute. C'était compréhensible. Elle risquait à tout moment de rencontrer Baaaaaaal à nouveau. Profitant que tout le monde était occupé j'allais à la rencontre de mon amie.

    Moi. - Mirax, comment vas-tu ?

    Mirax.- Bien, c'est juste... je n'étais pas prête à le ré-affronter si vite.

    Moi. - Oui, ça m'a l'air un peu tôt. Ecoute... ça ne me plaît pas de me passer de notre meilleure guérisseuse dans un moment pareil, mais je ne voudrais pas non plus que Baaaaaaal exploite tes doutes contre toi... aussi je voudrais que tu retourne au QG de la CG reprendre la mission de protection des modeleurs Yuuzhan Vong. Nous avons promis au Commandeur Sakanga de veiller sur eux, mais la soudaine apparition des Sith nous a brusquement fait délaisser la mission.

    Mirax. - Bien, je me met en route. Kaarde, je suis désolée, j'aurais vraiment voulu... !

    Moi. - Rassure-toi, le moment viendra. La Force me dit que ce n'est pas encore aujourd'hui que nous vaincrons Baaaaaaal... Que la Force soit avec toi.

    Mirax prit le chemin du QG de la Coalition Galactique. Je profitai de l'attente du début des combats pour me retourner sur Waren, Jalana et Zoran.

    Moi. - Désolé pour ces interruptions. Je n'ai pas eu le temps de vous demander la raison de votre venue.

    Waren. - Les archives Jedi. Nous aimerions avoir l'autorisation de les consulter.

    Moi. - Nous n'avons pas encore fini le transfert des archives entre Ossus et Coruscant. Il y a une section précise qui vous attire ?

    Waren. - En fait ce sont des informations sur le marché de Cato Nemoidia qui nous intéressent. Je veux enquêter sur la récente attaque informatique des comptes bancaires.

    Zoran. - Pour ça, au moins, il est au courant !

    Moi. - Je vous laisse l'accès aux archives, mais il faudra vous tenir prêts à évacuer les lieux si nécessaire. En revanche je m'excuse si l'ambiance générale du Temple est peu propice à la concentration.

    Waren. - Aucun soucis, tant que Baaaaaaal ne nous rend pas visite. On va s'y mettre de suite !

    Zoran. - Tais-toi, tu vas nous porter la poisse !

    Les trois guildeurs se mirent en route pour les archives. Au dernier moment Waren fit volte-face.

    Waren. - Hé, au fait. Zoran parlait d'un nouveau Chancelier. Quel imbécile avez-vous trouvé pour occuper la fonction ?

    Mahan. - Moi.


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !


    Ce message a été modifié par: Kaarde le 08-05-2011 13:25

    dimanche 08 mai 2011 - 13:19 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Sur le pont du vaisseau amiral de la flotte de Taril ~~


    L'esclave enchaîné se traînait au sol en gémissant, rampant loin de son bourreau tout en tentant de protéger son poignet brisé, lequel pendouillait lamentablement tel un morceau de viande saignante pendue à un fil.

    Édoras : Ainsi, ce sont bien les mondes des Kubaz. Magnifique, les Verpines ne sont pas loin !

    Les éclaireurs qui avaient capturé cette proie de choix dans l'espace attendaient leur récompense, à la fois anxieux et brâvaches.

    Édoras : Soldats, je suis content de vous.

    Déjà un plan terrible se formait dans l'esprit du Seigneur : il ne pourrait s'emparer de tous les mondes Kubaz à la fois, mais il pourrait les vaincre en organisant des coups d'États sur chaque planète... Une fois le réseau Holonet détruit ou piraté, il serait aisé de leur faire croire n'importe quoi.
    Les Kubaz fourniraient les vaisseaux nécessaires. De la technologie spatiale moderne, enfin !
    Mais ils ne seraient que des esclaves techniciens...
    Les Verpines formeraient les troupes du génie.

    Ce n'était qu'une question de temps.
    La difficulté serait de continuer à ne pas alerter la Coalition avant d'en avoir la force.


    :jf:
    -------------------------------------
    Ca va chier...

    Ce message a été modifié par: Edoras le 12-05-2011 06:47

    jeudi 12 mai 2011 - 06:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Perdue dans mes pensées, je retournais vers le QG de la coalition. Un sentiment de désastre imminent pesait sur moi sans que je puisse en déterminer l’origine. Baaaaaaal était connu pour ses attaques sournoises, attaquer ainsi le Temple de front même avec un vaisseau camouflé me paraissait un peu gros… Et si cette attaque sur le Temple servait juste à faire diversion pour un plan de plus grande envergure ?...

    Une fois revenues auprès de la délégation Vong je renouvelai mes excuses au Commandeur Sakanga pour ma fuite brutale lors de notre premier entretien.

    Sakanga : Ce n’est rien Jeedaï Terrik. Nous comprenons que cette situation urgente nécessitait votre présence. Je suis d’ailleurs surpris que vous ne soyez pas dans votre vaisseau prête à affronter votre ennemi. Je crois savoir que vous êtes plutôt bon pilote.

    Mirax : C’est exact, mais Maître Naberry à souhaité que revienne vers vous afin de reprendre ma mission initiale : protéger vos modeleur.

    Sakanga : C’est un honneur de combattre à vos coté Maître Jeedaï.

    Mirax : L’honneur est pour moi Commandeur. A présent dites-moi, de quelles forces armées disposez-vous ?

    Sakanga : Nous ne sommes qu’une délégation diplomatique, quelques dizaines de gardes armés seulement.

    Mirax : Si la réputation de vos guerriers est à la hauteur de ce qu’on raconte nous avons déjà une bonne première ligne…

    Un frisson remonta le long de mon épine dorsale jusque dans la nuque. Un être d’une noirceur profonde approchait. Le coté Obscur émanait de lui comme une flamme rouge dans les ténèbres… C’était LUI !!

    Une demi-seconde avant que l’alarme ne retentisse je me précipitai dans le couloir. D’un pas nonchalant, sans même chercher à se cacher, Baaaaaaal le Seigneur Sith s’avançait. Presque avec désinvolture, il carbonisait sans pitié à l’aide des éclairs Sith, Humains et Yuuzhan Vong se trouvant en travers de sa route.

    Faisant du mieux possible abstraction de mes émotions, je m’avançais dans le corridor, une main crispée sur mon sabre-laser.

    Baaaaaaal : Mirax ! Chère Mirax. Tu es la cerise sur mon gâteau. Je ne m’attendais pas à te trouver en travers de mon chemin aussi vite.

    Mirax : Pourquoi es-tu venu ?

    Baaaaaaal : Pour deux raisons : la première pour récupérer ces modeleurs Vong que tu protège. Et la deuxième parce que vous avez eu le culot de reconstruire un Temple sur les ruines de celui que j’avais détruit avec tant d’application, tu sais bien, celui-là même ou j’ai tué ton fils !

    Mirax : JE T’INTERDIS DE PARLER DE POLUX !

    Baaaaaaal : Bien, laisse monter la colère en toi, n’oublie pas que tu as été un temps mon apprenti.

    Mirax : Ce temps est révolu. Maintenant, il est temps pour toi de payer…

    J’activai mon sabre laser. La lueur bleutée vint un peu éclipser la lueur rouge du sabre de mon ennemi. Ce combat que je redoutais tant allait finalement se produire…

    vendredi 13 mai 2011 - 10:34 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Après une petite course poursuite à travers l'YT, le chevalier Cenovii a réussi grâce à sa grande vitesse à attraper la créature lumineuse qui lui avait tantôt échappé. Un non sensitif à la Force n'y serait pas arrivé tellement la petite créature est vive. Enfermée dans son panier d'osier renforcé, elle pousse des gazouillis de mécontentement, du moins Ceno les perçoit comme tel, ils n'ont clairement plus la même intonation. Après quelques heures de trajet hyperspatial, l'Arrow arrive enfin en orbite de Bestine.

    C'est la deuxième fois que le mandalorien visite la planète bleue mais c'est pour la même raison que la première: le ravitaillement de son vaisseau. Très vite le contrôle aérien prend contact avec lui.

    Cenovii - Chevalier jedi en mission, je demande l'autorisation d'atterrir sur une de vos stations navales pour ravitailler et réparer mon vaisseau, je vous envoi mon code de transpondeur.

    Une trentaine de seconde plus tard.

    Contrôle - Tout est en règle. Rejoignez Fort Tusken, une plate-forme vous a été assignée. Bienvenu sur Bestine, terminé.

    L'YT-1930 quitte l'orbite et entre dans l'atmosphère en direction de l'île désignée. Il atterrit sur la plate-forme mise à sa disposition. La station n'est pas très grande mais semble être un lieu important de transit de marchandises. Bestine est l'une des rares planètes à ne pas avoir subi un assaut du SEZ, ainsi aucune séquelle due à la guerre n'a marqué son territoire.

    Une fois le pieds à terre, le jedi demande à des mécaniciens de réparer le moteur subliminique droit qui a subit des dommages dus à l'infiltration d'organismes végétaux, ainsi que de faire le plein de carburant. Il lui en coûtera une petite somme dont il s'acquitte sans ronchonner, cependant il ne lui reste que peu de crédits après ce paiement. Le jedi est supposé ne pas s'attacher aux objets matériels, encore moins à l'argent, mais Ceno sait que les crédits sont un moyen d'obtenir beaucoup de choses.

    Le temps des réparations, Cenovii se balade dans la station insulaire. Il y a plusieurs commerçant qui ont investit la place principale. Le mando s'arrête devant un rodien marchand de droïdes après avoir repéré un astromécano intéressant.

    Cenovii - Salut l'ami! Ce droïde a l'air en bon état!
    Rodien - Oui oui, unité R8-D8, très très sophistiquée, très très utile pour réparation vaisseaux.
    Cenovii - Très bien, ça m'intéresse! Combien pour ce R8?
    Rodien - 18 000 crédits.
    Cenovii - KOUA?? :fou:
    Rodien - Ca être le prix de la qualité. Vous pas trouver mieux ailleurs.
    Cenovii - Ne puis-je pas vous convaincre de baisser ce prix?
    Rodien - Hum... Peut-être... Si vous rendre service à moi.

    vendredi 13 mai 2011 - 18:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Coruscant News - Flash Spécial ~~

    Coruscant News. L'information en direct. Une vision objective de la galaxie en temps réel.
    Coruscant News, édition spéciale, Jarik Talop :

    - Chers holospectateurs, bonsoir. La nouvelle est tombée sans prévenir : la Coalition galactique a été dissoute. C'est un désaccord sur les taxes des compagnies marchandes qui a mis le feu au poudre, divisant profondément le sénat et causant la chûte du gouvernement. Cet événement fait suite au climat déjà bouillonnant de ces derniers mois, notamment à cause des relations conflictuelles entre les Mandaloriens et leurs alliés d'une part, et certains gouvernements planétaires voulant traduire ce peuple en justice pour crimes de guerre d'autre part.
    " Un état d'urgence a été décrété sur tous les mondes du Noyau, alors que plusieurs responsables politiques ont été nommés diktats temporaires, afin d'éviter toute effusion de sang. Ils auront la lourde responsabilité de maintenir la paix et l'ordre en l'absence de gouvernement centralisé. Ces diktats bénéficient désormais des pleins pouvoirs. Ils ont été désignés parmi les membres les plus honorés de leurs peuples, chacun d'eux ayant à son actif plusieurs mandats sénatoriaux et généralement de très nombreuses décorations pour mérite, bravoure et fidélité. Ce système inhabituel a été choisi parce que...


    Le contrôleur de l'espace spatial kubaz se détourna à regret de l'Holonet pour prendre la communication urgente qui clignotait et dont la couleur commençait à virer au cramoisi magmatique. Le visage d'un Humain en uniforme apparu et le salua selon les règles de la Coalition. La communication était ponctuée de parasites.
    Édo : Diktat Édoras-Konix Xyphor et Terrik au centre de contrôle, demande autorisation d'entrer dans le système.
    Contrôleur : Euh... autorisation accordée, Diktat. C'est vrai ce que l'Holonet raconte depuis une heure, alors ?! Je vous connais de nom, mais... c'est vous qui avez été nommé pour notre Secteur ?
    Terrik : J’étais en mission chez les Verpines, pour une enquête militaire. Veuillez me passer le secrétariat de votre gouvernement stellaire, je vous prie. Ou chacun des secrétariats de vos quatre gouvernements planétaires, je n’ai pas eu beaucoup de temps pour mettre mes fiches à jour. Et faites vite, il y avait déjà une annonce d’attention à la piraterie. Ces racailles ne vont pas tarder à rappliquer pour vous dépouiller, je dois préparer vos défenses.
    Contrôleur : Ne quittez pas… Voila, vous avez le secrétariat du gouvernement des mondes du système Ku’bakai.

    Un Kubaz obèse : Ici Thor Tinath, président du gouvernement élu du système Ku’bakai. Alors comme ça, c’est vous l’huile envoyée par Coruscant pour nous « dicter » ce qu’on doit faire ? Humpf ! Sachez que ça ne me plait absolument pas, mais je collaborerai avec vous autant qu’il me sera possible : je ne tiens pas plus que ça à être tenu responsable d’émeutes provoquées par les erreurs de vos copains coruscantis !
    Le Diktat : Je n’en attendais pas moins de votre part, monsieur le président. J’ai besoin de prendre le contrôle total de votre flotte militaire, le plus rapidement possible : une attaque de pirates est imminente. Par chance, je me trouvais en mission d’enquête chez vos voisins verpines lorsque l’annonce est tombée : ils nous ont prévenus une heure à peine avant d’annoncer ça aux journalistes, ces salauds ! C’est vraiment le bordel là-bas : on a du envoyer la sécurité pour empêcher les sénateurs de s’entretuer. Si on ne rétablit pas rapidement l’ordre, on sera reparti pour une énième guerre civile galactique !

    Deux heures plus tard, sur le pont du destroyer « Élite de Ku’Bakai », le Diktat passait sa flotte en revue, en compagnie des membres du gouvernement et de l’état-major kubaz. Les officiers tariliens, quant à eux, achevaient de se formaliser aux commandes du destroyer, sous la houlette des officiers de pont kubaz.
    Le Seigneur : Excellent ! Messieurs, je vous félicite pour votre zèle à protéger l’ordre galactique ! Je n’en attendais pas moins de vous. Maintenant, j’ai une excellente nouvelle à vous annoncer : la situation sur Coruscant est calme.
    Thor Tinath : Ha ! Les choses se sont calmées, vous voulez dire ?
    Le Diktat : Pour qu’elles puissent se calmer, il eût fallu qu’elles se soient d’abord aggravées. Rassurez-vous : nous continuerons à envoyer de fausses informations à Coruscant afin de leur faire croire que ce système leur est toujours soumis. Je vous remercie de me confier les rênes du gouvernement. Ceux d’entre vous qui me jureront sur le champ une fidélité absolue auront la vie sauve et siègeront à mes côtés en tant que conseillers et ministres.

    Il y eut des exécutions et des allégeances. Les Kubaz ne faisaient pas le poids face à la Force et à la masse musculaire des Tariliens.
    Plus tard, au fur et à mesure, les anciens dirigeants Kubaz soumis seraient évidemment exécutés. Mais lentement, pour ne pas éveiller les soupçons. Une fois les décideurs remplacés, avec des fonctionnaires et des officiers entièrement soumis et dévoués, le Seigneur serait en possession des moyens d’envahir sa prochaine cible : le système verpine.



    Salut aux partisans de la désinformation :x

    :jf:
    -------------------------------------
    Ca va chier...

    Ce message a été modifié par: Edoras le 15-05-2011 17:05

    dimanche 15 mai 2011 - 17:04 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar waren

    waren

    15121 Crédits

    Corruscant, archives du temple..

    Pendant ce temps, à quelques niveaux de là, Waren consultait les archives du temple avec ses deux acolytes non humains. Les données holographique défilaient à toute vitesse puis s'arrêtaient quand le corelien posait le doigt sur un mot clef, ou une image particuliére, ayant une relation avec la planète Cato Neimodia. Il manquait encore plusieurs informations, probablement restés sur le
    site d'Ossus, mais cela était suffisant pour commencer les recherches. Selon les premiers rapports un virus avait gelé les comptes de certaines corporations commerciales puis les avait dépouillés, mais dans quel but précis, cela restait à définir. Le Zabrak pianotait sur les touches voisine du clavier partagé tandis que Jalana boudait sur un siège situé prés d'un pilier, plus loin, deux jedis gardaient l'entrée des archives et rien ne pouvait les faire déloger de leurs position. Elle bailla puis lança au deux hommes :

    Jalana - On peut pas aller plus vite ?

    Waren - Désolé, on risque d'en avoir pour un moment, je dois recouper deux réseaux
    et décrypter ce que les archives d'Ossus ont bien voulu filtrer. Beaucoup de sociétés ont été attaquer.

    Zoran - C'est surtout les groupes financier tels que les Industries Blackfeld qui
    construisent des aérospeeders, la Miruuba qui s'occupe de la production de
    cellules optiques ou la Taim Neobak, la corporation Muun qui gère les chaines
    de montage robotique des groupes ménagers Aspimuun. Il y a aussi..

    Jalana - Bon, je m'ennuie, je vais voir si les moines en rideaux de
    douches ont besoin d'une Bretteuse comme moi. Je reste sur le canal sept !

    La chiss passa devant les deux jedis à l'entrée et les salua, puis elle prit le
    chemin du Turbolift, tout en exécutant des exercice avec son épée en Duracier.



    Ce message a été modifié par: waren le 16-05-2011 18:15

    dimanche 15 mai 2011 - 22:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    L'écran holoprojecteur s'allume. Un Kubaz et un Tarilien agenouillés surgissent du néant, la tête baissée en signe de soumission et de respect.

    Conseiller Kubaz : Mon Seigneur, j'ai reçu le rapport demandé sur les non-kubaz présents dans le système Ku'Bakai.
    Le Seigneur : Parlez.
    Thenat Elth'ey : Quatorze non-kubaz ont été recensés dans le système. Ils ont été arrêtés comme demandé. Parmi eux, trois Humains et six "Proche-humains". Les cinq autres sont un couple calamarien, un chasseur de primes rodien, un Gand et un scientifique riileb... c'est une espèce insectoïde assez agréable semble-t-il... tous sont en voyage d'affaires.
    Les Proches-humains, les mâles d'abord : deux Humains qui semblent frères et travaillent ensemble comme transporteurs. Ils ont l'air en règle, bien qu’ils se prétendissent Corelliens. Un Bothan avec un passeport "touristique"... cela se passe de commentaires, je pense. Et un… Etti, je ne sais pas ce que c’est. Il tient un stand pour une agence de voyage à l’astroport principal de Kubindi.
    Les femelles : une Humaine, une Pantorienne, une Twi’lek, une Wroonienne et une Pau’an… si je peux me permettre, mon Seigneur, la Pau’an risque de ne pas du tout correspondre aux critères esthétiques généralement appréciés par les Humains.
    Le Seigneur : Vous pouvez vous le permettre. Je ne connais pas cette espèce, mais vu celles que vous m’avez citées avant… vous pouvez l’emmener comme travailleuse. Menez les autres femelles proche-humaines à mes appartements, avec toutes leurs affaires. Les autres dans mon bureau à quatre heures, je me chargerai de leur conversion. Vous avez fait un très bon travail, conseiller. Je suis heureux de constater que vous vous acquittez bien mieux de votre tâche que votre défunt prédécesseur. Continuez ainsi. A vous, général.

    Kriz Tofmaé : À vos ordres, Seigneur. Notre flotte est opérationnelle, ainsi que nos troupes au sol. Les machines de guerre terrestres saisies sur Kubindi sont impressionnantes. Je veux dire, pour ceux de mon peuple, bien sûr. Je suppose que vous devez y être habitué… mais grâce à ce facteur, je peux vous assurer de la loyauté et de la bravoure de mon peuple. Nous sommes prêts à convertir les Verpines, Seigneur.
    Édoras : Bien ! Bien… Une fois nos amis insectoïdes convertis, nous pourrons mettre en place un système de castes basé sur l’espèce. Les Tarils formant l’infanterie, les Kubaz seront de parfaits administratifs et espions… et les Verpines seront mes pilotes et ingénieurs. Vous pourrez annoncer aux Verpines que si un Kubaz tente de les manger, j’autoriserai un Taril à manger ce Kubaz. Cela devrait les calmer.

    « Messieurs, nous ne pourrons pas obtenir l’allégeance des Verpines avec une ruse aussi légère que la désinformation servie au système Ku’Bakai. Et surtout, ils sont beaucoup plus loin que l’espace que nous contrôlons déjà… ils seront donc un poste avancé. Avant cela, nous devrons pacifier la zone environnante : la Centralité ne doit pas être une menace. Préparez vos forces. Rompez.

    Le Seigneur regarda le spectacle grandiose que constituait la formation d’une flotte de guerre spatiale. Avec les moyens de deux systèmes stellaires, les choses allaient devenir intéressantes.
    Deux heures plus tard, le Seigneur pénétra dans sa chambre, où se trouvaient réunies les quatre prisonnières proche-humaines. Chacune avait à ses pieds ses bagages. L’Humaine tournait en rond nerveusement. La Twi’lek croisait les bras, jambes croisées, sourcils froncés. Deux humanoïdes à la peau bleue discutaient en regardant la flotte par-delà la baie d’observation.
    A l’entrée du Seigneur, elles sursautèrent et se retournèrent. L’Humaine recula de deux pas. Ses cheveux roux bouclés arrachèrent un sourire en coin au Seigneur.


    Le Seigneur : Bienvenu chez moi. Laissez-moi vous expliquer votre situation : vous êtes sous le coup d’un mandat d’arrêt pour suspicion d’espionnage. La peine encourue est en principe la mort, mais j’ai décidé d’être plus clément que la loi ne l’exige.
    Ignorant les protestations des quatre femmes, le Seigneur alla s’asseoir dans son fauteuil préféré et se servit un verre d’un whisky d’importation, saisi dans les affaires des prisonniers corelliens. Un délice, bien supérieur à l’infâme tord-boyaux distillé par les lézards de Taril.
    Souriant, il leva les mains pour faire taire les prisonnières.

    Lui : Je sais, vous vous dites innocentes. J’ai néanmoins droit de vie et de mort sur vous, comme sur quiconque dans les systèmes que j’administre. Je suis donc seul juge. Étant votre Seigneur, j’apprécierais d’ailleurs que vous vous agenouilliez, ou que vous vous incliniez, à mon entrée, comme quiconque le fait ici.
    « Je suis un homme direct et j’aime qu’on le soit avec moi. Ma proposition est simple. Cela fait des mois, presque une année, ou plus, que je n’ai pas eu de rapports sexuels avec un membre de mon espèce, ou d’une espèce apparentée. Ou bien vous acceptez d’aussi bon gré que possible d’intégrer mon harem, et vous bénéficierez alors de tous mes biens matériels, de tout le confort possible, des nourritures les plus raffinées disponibles, de temps libres nombreux et, globalement, d’une vie insouciante avec la possibilité d’exercer des postes à responsabilité. Ou bien vous pouvez refuser et vous irez travailler jusqu’à la fin de vos jours dans une chaîne de montage de mes usines d’armements. Afin de vous illustrer la chose, j’ai ici un petit holofilm en direct, sur les conditions de vie d’une travailleuse Pau’an. Une espèce étonnamment résistante… Dois-je vous la montrer ?

    L’holofilm ne fut pas diffusé.

    :jf:
    -------------------------------------
    Ca va chier...

    Ce message a été modifié par: Edoras le 16-05-2011 19:06

    lundi 16 mai 2011 - 19:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar baaaaaaal

    baaaaaaal

    8033 Crédits

    Je m'attendais à de la résistance mais je n'espérais pas retrouver si vite ma chère Mirax ! Ah, quel dommage qu'elle ne soit pas restée parmi les Sith autrefois ! Quoique... j'aurais sûrement fini par l'éliminer avec le reste de mes apprentis.
    Je me rend compte que j'ai peut-être laissé la vie sauve à un trop grand nombres de mes adversaires Jedi : les Naberry, Mirax,... Celle-ci sait beaucoup de choses sur mon compte, heureusement je sais comment attiser sa colère. C'est si simple !
    Je voudrais bien faire durer ces retrouvailles, mais maintenant que Mirax m'a repéré nul doute que d'autres Jedi auront perçu son appel. Même la CG va réagir, il vaudrait mieux ne pas s'attarder dans cet endroit rempli de Vongs et de Mandaloriens.
    D'autre part, il me tarde d'abréger cette mission pour enquêter ailleurs. Je sens des remous dans la Force. Du côté d'Onderon, où j'ai envoyé mon apprenti, et plus loin encore, dans la zone des mondes Kubaz et des Verpines où j'ai besoin de m'approvisionner.
    Je ne laisserai rien ni personne ombrager mes plans !



    Le Grand Maître Sith faisait face à la Maître Jedi. La lame bleue de celle-ci fondit en un éclair vers le cou de Baaaaaaal et fut aisément stoppée par la lame Sith écarlate.

    Baaaaaaal. - Je vois que tu t'es bien entretenue durant toutes ces années. Toujours aussi rapide. As-tu aussi attisé ta haine envers moi ? Ce n'est que comme ça que tu pourras me détruire !

    Mirax. - Tais-toi !

    Elle repartit à l'assaut comme une furie. Le Maître recula doucement tout en ricanant à chaque assaut pour la provoquer.

    Baaaaaaal. - Maître Terrik, vous me décevez beaucoup ! Maître Naberry vous tient en si haute estime.

    Il bloqua la lame Jedi vers le sol.

    Baaaaaaal. - Vous valez mieux que ça ?... Tyria elle, au moins, a su se servir de ses sentiments. Elle aimait sans doute plus ce cher Polux que toi !

    Mirax. - Rhaaa !

    L'onde de Force que Mirax généra sous la colère fit reculer le Sith sur deux bons mètres.

    Baaaaaaal. - Biiien ! Maintenant passons au choses séri... !

    Le Seigneur des Sith se figea. La guérisseuse Jedi avait éteint son sabre laser et fermé les yeux pour calmer sa colère. Elle refusait de poursuivre le combat ! Le maître Sith pouvait en un éclair fondre sur elle et lui détacher la tête des épaules, ou bien l'électrocuter sur place, mais il se retint. Ce n'est pas ainsi qu'il souhaitait en finir.

    Baaaaaaal. - Oh, je vois... tu essayes de gagner du temps.

    Le Sith serra le poing, Mirax fut soulevée de terre et plaquée au plafond en se tenant la gorge.

    Baaaaaaal. - Misérable. Puisque tu le prends ainsi je vais reprendre le cours de ma mission. Si tu veux m'empêcher de m'emparer des modeleurs tu seras obligée de m'affronter !

    Le Maître Sith augmenta son pouvoir et Mirax traversa le plafond pour se retrouver plusieurs étages plus haut. Baaaaaaal en profita pour reprendre le chemin des quartiers Vong de la CG. D'autres guerriers Yuuzhan Vong fondirent sur lui et furent accueillis par une vague de foudre Sith.

    Baaaaaaal. - Quand donc apprendrez-vous à appréhender le pouvoir de la Force, viles créatures ? (au comlink) Baaaaaaal au Saint Brandy. Ma mission est découverte. Débrouillez-vous pour couper la route à quiconque tenterait de quitter le Temple Jedi.

    Les Yuuzhan Vong était indécelables dans la Force, ce qui ne facilitait pas la mission de recherche des modeleurs. Toutefois Baaaaaaal avait prévu d'éliminer toutes les non-présences qu'il détecterait jusqu'à tomber sur des membres de la caste des modeleurs. Cette tactique s'avéra payante. Après avoir coupé en tranches quelques guerriers d'élite il trouva trois Vong un peu plus chétifs que les autres acculés au fond d'une salle de conférence. Leurs greffes et tatouages indiquèrent au Maître Sith ravi qu'ils étaient très, très haut placés dans la caste des modeleurs.
    Avant qu'ils puissent avoir le temps d'employer une quelconque arme bactériologique cachée Baaaaaaal les saisit avec la Force et les percuta les uns contre les autres, leur faisant perdre connaissance. Il sortit un grappin de son attirail et les ligota avec en un seul paquetage.
    Il fallait faire vite, à présent. Le Maître Sith commença à pratiquer des ouvertures au sabre laser dans tous les murs qu'il rencontrait. Tenu en l'air par la Force, son paquet Vong le suivait. Il finit par arriver à la lumière du jour.
    Il était temps de regagner le vaisseau furtif. Déjà il sentait la présence de Mirax fuser vers lui et s'en réjouissait d'avance.

    Baaaaaaal. - Ah, Mirax, comme je te connais bien. Ainsi tu as décidé de courir à ta perte...


    Salut à tous les fans des missions vite expédiées ! :x

    mercredi 18 mai 2011 - 11:40 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Huge restait sceptique à l’idée qu’une Jedi puisse solliciter son aide. Il ne savait pas qui elle était ni ce qu’elle pouvait lui demander. Il finit par se retourner et la regarder en face.

    Huge : Qu’est-ce que vous attendez de moi, la Jed’ ?

    La Jedi s’approcha du jeune garçon d’un pas alerte. Vu la première phrase qu’il dit, la négociation risquait d’être délicate. Elle mit doucement ses paumes de mains en avant.

    La Jedi : Doucement, je ne suis pas votre ennemie. Bien au contraire, je pense nous pourrions nous rendre service !

    Huge : Qui vous êtes, déjà ? Je fais pas confiance comme ça à des gens comme vous ! J’ai assez dégusté de ma première confrontation avec l’un de vos collègues, donc une fois ça me suffit !

    Les choses tournaient mal très vite. Huge détestait les Jedis, et en effet, depuis son entrevue avec Kiad, il s’en méfiait encore plus. C’est aussi pour cela qu’il était aussi sec envers la Jedi. Cette dernière, elle, n’en était pas à sa première rencontre avec un membre de la Guilde. Elle avait une certaine expérience et essaya de trouver des mots plus justes avec le caractère guildeur.

    La Jedi : Je n’en suis pas à ma première confrontation avec un Guildeur non plus, sachez-le. J’ai en effet moi aussi dégusté avec vos collègues. Néanmoins, je ne vous mets pas tous dans le même panier. Mon nom est Pad. Si une Jedi devait vous être redevable, cela pourrait toujours s’avérer utile pour l’avenir, non ?

    Huge : Redevable ? Et en quoi une Jedi devrait avoir besoin d’un gars moins expérimenté qu’elle ? Je croyais que les Jed’s nous sous-estimaient…

    Pad : Je vous l’ai dit : je ne vous mets pas dans le même panier. Et pour être franche, je ne pense pas ce genre de chose de vous. Mais oublions cela, vous pouvez m’aider à retrouver les personnes qui ont tenté d’enlever la Reine d’Onderon. Ils étaient deux : un Cathar et une femme. C’est la femme qu’il me faut retrouver.

    Huge (narquois) : Vous parlez des Sith, c’est ça ? Oh, je préfère encore avoir affaire à tout votre Ordre qu’à l’un d’eux !

    Pad (feintant la déception) : Je vous comprends… Vous n’êtes donc pas un chasseur de primes. Navrée de vous avoir dérangé pour autant, c’est sans doute une mission qui n’est pas dans vos cordes… Au revoir, merci quand même !

    Une fois qu’elle lui eût tourné le dos, elle commença à sourire. Elle voulait piquer le Guildeur par l’orgueil afin qu’il accepte de par sa propre volonté pour ne pas perdre la face, ainsi que ternir par la même occasion l’image de la Guilde.

    Huge : Sachez, mam’zelle, que les Guildeurs ne sont pas nécessairement des chasseurs de primes ! Et comment pouvez-vous juger quelqu’un que vous ne connaissez pas ?

    La Jedi avait commencé à faire mine de partir lorsqu’elle passa sa tête par-dessus son épaule.

    Pad : Je ne vous juge pas. Aidez-moi seulement à retrouver leur trace, de la femme en particulier. C’est tout ce que je vous demande.

    Huge (toujours narquois) : Vous ne me jugez pas mais dites que je ne suis pas fait pour cette mission ! Paradoxal, non ?

    Cette fois-ci, c’était Huge qui avait piqué la Jedi, comme il aimait bien le faire. Pad se retourna, lui fit face et mit ses mains sur les hanches.

    Pad : Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ! C’est vous qui sembliez réticent à l’idée de devoir vous frotter à des Sith ! J’oblige personne, mais ne perdons pas de temps ! Qu’est-ce qui vous intéresse ?

    Huge (amusé) : Braquée, maintenant… On aura tout vu. (de nouveau sérieux) Bon, je vais la prendre, votre offre. Et n’imaginez pas que c’est pour vos beaux yeux ! J’ai besoin d’argent, un max de fric.

    La Jedi se détendit et fit glisser ses bras le long du corps, avant de sourire. Elle prit de nouveau une voix calme et paisible, presque rassurée :

    Pad : Vous êtes bien tombé alors. J’ai de quoi vous payer sur Naboo. Je mets mon Yacht nabien comme garantie : vous me mettez sur la piste des Sith et je vous fais la transaction dans l’heure. Si votre exigence s’avère trop importante ou que je tente de vous rouler, mon vaisseau est vôtre. Cela vous convient-il ?

    Huge (réfléchissant) : Votre vaisseau… Un Yacht ne m’intéresse pas, ça n’a généralement pas d’armement, et un vaisseau non armé équivaut à un cercueil spatial. Par contre, j’aimerais bien voir à quoi il ressemble, s’il peut valoir quelque chose à la revente…

    La Jedi emmena le Guildeur dans le hangar tout proche afin de lui montrer l’allure de la garantie. Huge restait assez impressionné par la dorure de la coque, et commença à poser des questions d’un intérêt quelque peu faible. Pad le pressa.

    Pad (pressée) : Nous n’avons pas le temps de discuter de formalités ! Chaque seconde qui passe donne de l’avance aux Siths ! Si nous perdons leur trace, je ne vous paie pas ! Montons et parlons des formalités en route !

    Huge (mettant la main en avant) : Tatata, et mon vaisseau alors ? Je vais quand même pas le laisser moisir ici ! (changeant de ton, presque dominant) Je n’ai pas besoin de vous, ni de personne. En revanche, vous avez besoin de quelqu’un pour vous aider. Or dans le secteur, j’ai l’impression d’être un peu le seul homme dispo ?

    Pad (après un gros soupir) : Pour votre vaisseau, on n’a qu’à le faire bichonner à mes frais ! Et puis non, j’ai assez perdu de temps avec vous ! Je peux très bien me débrouiller seule. Je pensais que nous pouvions nous entraider, mais j’avais tort ; à présent je m’en vais, avec ou sans vous !

    Cette fois, la Jedi était lassée de Huge. Elle se dirigea vers l’homme de maintenance qui lui assura que son Yacht nabien était prêt à partir. Huge nota d’ailleurs le nom du vaisseau. Qui sait ? Peut-être qu’il le recroiserait un jour, s’il ne devenait pas sien… Pad remercia et paya l’homme avant de monter dans son vaisseau. Cependant, le Guildeur réalisa qu’il pourrait être sur le point de perdre une bonne affaire. Il interpella la Jedi par toutes sortes de manières, jusqu’à ce qu’il trouve la bonne formule :

    Huge : Allez, j’vous charrie !

    Elle sourit alors en entendant cette dernière phrase. Se retournant, elle demanda à l’homme de maintenance de bien s’occuper de La Fumée et de mettre le montant de l’entretien à ses propres frais. Elle fit ensuite monter le Guildeur dans son Yacht de luxe.

    Pad : Au fait, comment dois-je vous appeler ?

    Huge resta un moment interdit. Dans le métier, donner son nom n’est pas toujours une bonne chose. Au contraire, c’est très souvent dangereux, il est déjà assez connu des services de police. Il garda alors le silence, ne sachant quoi répondre…

    Ce message a été modifié par: Huge le 24-05-2011 22:32

    mercredi 18 mai 2011 - 17:59 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2362 Crédits

    ---Quelque part dans l’espace.
    Base secrète de Baaaaaaal.---


    Cela fait maintenant quelques heures que Dark Spencer et Paad sont rentrés de leur mission sur Ondéron.
    Cette dernière est un semi-échec, malgré un bordel monstre semé par Spencer dans la cité royale d’Iziz
    Ils sont revenus les mains vides, sans renseignements utiles, de plus le Cathar à dû fuir devant un jedi, et ce, pense t’il, en partie à cause de sa collègue. Paad aurait pu aider l’apprenti du Seigneur Noir, à deux, ils auraient pu liquider Jorus.

    Une fois à la base, Spencer a enfermé la clone en prison et s’est occupé du bon déroulement de la construction de l’étoile noire nouvelle génération. Pendant son absence le rythme avait ralentit, mais les ouvriers et les scientifiques ont vite remis les bouchées doubles après que le félidé fêlé en ait coulé quelques uns dans le permabéton.

    Dark Spencer descend dans le bloc de sécurité, pour parler à Paad.

    Spencer - Recules et retournes toi, les mains sur la tête !

    Le ton sur lequel sont envoyés ses mots ne laisse d’autre choix à Paad que de s’exécuter. Elle obtempère, méfiante.
    Le grand Cathar désactive la cage de force et fait jaillir de ses mains des éclairs de force sur la clone. Elle tombe un genou à terre, se retourne, et VLAN !, un violent coup de saton dans la cafetière ! Elle gicle contre le mur, du sang ruisselle de sa bouche…

    Spencer - Alors traîtresse ?! Qu’est ce tu vas faire ? Rien, comme tout à l’heure ? T’as de la chance que Baaaaaaal m’ait interdit de te broyer et de te faire bouillir…
    Pour l’instant ! Quand il apprendra que tu es du côté des jedi, je doute qu’il m’empêche de te faire la peau.

    Paad - Arrêtes ! Tu dis n’importe quoi !

    Spencer - Gnnr, depuis quand on s’tutoie ?!
    Expliques-toi ou tentes de t’échapper avant que je réactive les champs de force, allez, relèves toi, vas-y, alors, qu’est qu’y a ? Viens t’battre !
    :em:
    -------------------------------------
    être perturbé

    Ce message a été modifié par: Dark-Spencer le 20-05-2011 21:06

    vendredi 20 mai 2011 - 21:04 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

86 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide